« PERSAN ART »

PERSE Arts

  • Écrit par 
  • Pierre AMIET, 
  • Ernest WILL
  •  • 11 914 mots
  •  • 27 médias

Avant l'unification de l'Iran par les Perses, le pays d'Élam était la seule entité historique des hautes terres qui dominent les plaines de Mésopotamie, de Turkménie et de l'Indus. Situé sur le flanc sud-ouest de ce vaste ensemble montagnard, l'Élam, ou « pays haut », était fondamentalement double. Il englobait la plaine susienne, prolongement de la Mésopotamie […] Lire la suite

Les médias de la recherche « PERSAN ART » :

Chapiteau achéménide
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Coupe en argent doré
Crédits : Bonhams, London, UK, Bridgeman Images *

photographie

Escalier est de l'Apadana
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Frise des Archers
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Afficher les médias de « PERSAN ART »

‘ABD-ŪS-SAMAD (XIVe s.)

  • Écrit par 
  • Universalis 
  •  • 313 mots

Peintre persan du xiv e  siècle, fondateur avec Mīr Sayyid ‘Alī de l'école de peinture moghole en Inde. Né en Perse au sein d'une famille aisée, ‘Abd-ūs-Samad est déjà un calligraphe et peintre de renom lorsqu'il rencontre l'empereur moghol Humāyūn, en exil en Perse. Ce dernier l'invite en 1548 à l'accompagner en Inde, d'abord à Kaboul puis à Delhi. ‘Abd-ūs-Samad enseigne le dessin à Humāyūn et […] Lire la suite

ARCHITECTURE SÉFÉVIDE (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Marianne BARRUCAND
  •  • 443 mots

1501 Shāh Isma'il prend le pouvoir en Azerbaïdjan et fonde la dynastie séfévide, qui prétend descendre de Shaykh Safī al-Dīn (1234-1252), fondateur d'un ordre de derviches à Ardabil. La nouvelle dynastie appartient au shī'isme duodécimain qui devient dès lors religion d'État et qui contribue à créer un sentiment national encore vivace aujourd'hui. Tabriz devient la capitale du nouvel État. 1514 […] Lire la suite

BEHZAD (1440-1536)

  • Écrit par 
  • Nikita ELISSÉEFF
  •  • 406 mots

On connaît mal la vie de Kamal al-Din Behzad, le plus grand maître de la miniature persane. Grâce à ses patrons, il bénéficia de grandes facilités. Il eut à ses débuts l'appui des Timourides ; après leur défaite, en 1508, il travailla pour le sultan uzbek Muḥammad khān Shaybani, puis, en 1510, alla s'installer à Tabriz, la capitale safavide. En 1522, le shāh Ismā‘il le nomme directeur de la Biblio […] Lire la suite

FAÏENCE

  • Écrit par 
  • Henry-Pierre FOUREST, 
  • Jeanne GIACOMOTTI
  •  • 3 892 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre "Le monde islamique : Moyen-Orient et Espagne" : …  On s'accorde en général à attribuer aux Babyloniens l'invention d'un enduit opacifié par l'oxyde d'étain que les Perses adaptèrent au décor architectural dans les grandes frises de briques émaillées des palais de Suse et de Persépolis vers 550 avant notre ère. Les civilisations musulmanes donnèrent un grand essor à l'art céramique . En Mésopotamie, aux ix e et x e  siècles, sous les Abbassides, h […] Lire la suite

FRONTALITÉ LOI DE

  • Écrit par 
  • Roland MARTIN
  •  • 211 mots

Principe de composition très discuté, car sa définition même soulève des difficultés et son application est très variée ; on en trouve la marque dans les périodes primitives de l'art (art celte et art grec archaïque) comme dans les formes évoluées et même sophistiquées (art parthe et art byzantin). La frontalité consiste à traiter les personnages isolés ou appartenant à un ensemble (relief) dans u […] Lire la suite

INDE (Arts et culture) L'art

  • Écrit par 
  • Raïssa BRÉGEAT, 
  • Marie-Thérèse de MALLMANN, 
  • Rita RÉGNIER
  •  • 49 040 mots
  •  • 62 médias

Dans le chapitre "Les écoles musulmanes" : …  Durant le dernier quart du xvi e  siècle, le monde islamique qui répugne à associer l'art narratif à son architecture s'enorgueillit d'avoir donné naissance à des miniaturistes qui, bravant les préjugés touchant la figuration humaine et animale, mirent en images des récits historiques et romanesques. L'Iran se signala dans ce domaine avec l'école timouride de Herāt et l'école safavide de Tabriz, […] Lire la suite

ISLAM (La civilisation islamique) L'art et l'architecture

  • Écrit par 
  • Marianne BARRUCAND
  •  • 16 014 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre "L'art des empires des XVIe-XVIIe siècles" : …  Au début de l'« ère moderne » (mais cette notion n'a guère de sens dans le contexte islamique), trois empires dominent la scène islamique. Les Ottomans, depuis leurs capitales successives, exportent leur art – un art de cour – jusque dans les provinces les plus lointaines ; les Séfévides érigent un premier État national iranien dont l'art est largement tributaire de celui des Timourides et des Il […] Lire la suite

ISOCÉPHALIE RÈGLE D'

  • Écrit par 
  • Gilbert-Charles PICARD
  •  • 350 mots

Règle en vertu de laquelle les têtes de tous les personnages d'une composition figurée et, en particulier, d'une frise sont alignées au même niveau ; il en résulte que, si l'un de ces personnages est assis, ses proportions sont supérieures à celles de ses compagnons, tandis que ceux qui sont, au contraire, exhaussés sur une estrade ou une monture sont représentés plus petits. La règle d'isocéphali […] Lire la suite

ISPAHAN

  • Écrit par 
  • Jean AUBIN, 
  • Universalis 
  •  • 2 720 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre "La capitale séfévide" : …  L'Ispahan de Chāh Abbās I er s'est développée au sud-ouest de la vieille ville, suivant un plan simple et grandiose qui préfigurait l'urbanisme moderne et fit l'admiration des Européens du xvii e  siècle, encore ignorants des vastes ordonnances et des larges percées. Le cœur en était le Maydān-e Chāh (la place du Roi) , régularisé en 1611 et entouré de bâtiments à arcades uniformes ; ses dimensio […] Lire la suite

JARDINS De l'Antiquité aux Lumières

  • Écrit par 
  • Pierre GRIMAL, 
  • Maurice LEVY
  •  • 8 145 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre "L'art des jardins avant Rome" : …  L'existence des jardins suppose celle d'une agriculture déjà maîtresse de ses techniques, des hommes capables d'imposer à la nature une fécondité qui ne lui est pas toujours donnée. Il semble que le « jardin » soit né en Mésopotamie, plus de trois mille ans avant notre ère, lorsque l'acclimatation du palmier permit de ménager des zones de végétation. Là, il devenait possible de limiter l'évaporat […] Lire la suite

MAURYA

  • Écrit par 
  • Gérard FUSSMAN
  •  • 3 240 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre "Influences étrangères" : …  La ville de Śiśupālgaṛh en Orissa, peut-être fondée au iii e siècle avant notre ère, présente un aspect très différent de ces villes purement indiennes. Elle a été à peine fouillée, mais son plan carré, ses entrées monumentales, le soin apporté à la construction du rempart de terre et de latérite, représentent une telle rupture avec l'urbanisme de l'Inde ancienne que l'on y suppose à bon droit l' […] Lire la suite

MOGHOLS

  • Écrit par 
  • Andrée BUSSON, 
  • André GUIMBRETIÈRE, 
  • Mark ZEBROWSKI
  •  • 7 112 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre "Conception de la nature" : …  La conception de la nature dans l'art moghol diffère de celle de l'art persan de la fin du xv e et du xvi e  siècle. L'art persan voit le monde sous deux dimensions. Il ne cherche pas à rendre le volume des objets ; le ciel est une surface unie bleue ou or et les rochers dont le traitement est d'influence chinoise revêtent des couleurs purement fantaisistes ; l'horizon est généralement placé très […] Lire la suite

MOSQUÉE

  • Écrit par 
  • Marianne BARRUCAND
  •  • 3 679 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre "La mosquée à maqsūra monumentale, à iwans et à minaret cylindrique" : …  L'arrivée au pouvoir des Saldjoukides, au xi e  siècle, apporte un souffle nouveau à l'architecture religieuse. La puissance et la politique architecturale des Saldjoukides assurent une propagation large, rapide et durable à la coupole et à l'iwan, qui avaient fait leur apparition auparavant dans quelques mosquées orientales du x e  siècle. La nouvelle grande mosquée saldjoukide, qui deviendra le […] Lire la suite

MOSQUÉE DU SHĀH, Ispahan (Iran)

  • Écrit par 
  • Marianne BARRUCAND
  •  • 290 mots
  •  • 1 média

Édifiée par Shāh 'Abbās le Grand entre 1611 et 1628, et achevée sous le règne de son successeur Shāh Safi vers 1630 (les lambris de marbre ayant été définitivement installés en 1638 seulement), cette mosquée constitue l'élément majeur du Maydān-i Shāh, la place monumentale (512 mètres × 159 mètres) de l'Isfahan (Ispahan) safavide. Symbole de pouvoir à la fois royal et spirituel, cette mosquée sédu […] Lire la suite

PERSÉPOLIS

  • Écrit par 
  • Jean DESHAYES
  •  • 694 mots
  •  • 2 médias

Site de la Perse achéménide fouillé depuis 1931 par des archéologues allemands, américains, italiens et iraniens. Depuis les années 1980, les travaux archéologiques se limitent à la protection et à la conservation du site. La construction de Persépolis, œuvre de Darius, puis de Xerxès, commença vers ~ 516. En dehors du palais en cours d'exploration, les édifices s'élèvent sur une terrasse artific […] Lire la suite

POTERIE

  • Écrit par 
  • Colette CROUZET, 
  • Jeanne GIACOMOTTI, 
  • Henri MORISSON
  •  • 9 171 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre "La Perse" : …  L'ancienne Perse est un pays au « génie pathétique » où se succédèrent de terribles conquérants comme Gengis Khān et de brillantes civilisations comme celles des Parthes et des Sassanides. De nombreuses missions archéologiques ont mis au jour un important matériau céramique, et les poteries siliceuses trouvées à Suse nous intéressent aussi bien du point de vue de la technique que de l'histoire. O […] Lire la suite

TAPIS

  • Écrit par 
  • Dora HEINZ
  •  • 3 046 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre "« L'époque classique » du tapis d'Orient" : …  La période qui va de la fin du xv e  siècle à la fin du xvii e  siècle est qualifiée d'« époque classique » du tapis. C'est alors que les caractéristiques particulières des différentes régions se manifestent avec netteté et apparaissent dans des originaux impressionnants. En Asie Mineure et dans le Caucase, on observe une tradition ininterrompue des dessins au cours des siècles. Dans les spécimens […] Lire la suite

TISSUS D'ART

  • Écrit par 
  • Anne KRAATZ, 
  • Madeleine PAUL-DAVID, 
  • Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS, 
  • Marie RISSELIN-STEENEBRUGEN
  •  • 22 617 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre "Tissus musulmans" : …  Après la victoire des Arabes sur les Perses en 642, l' Islam établit sa suprématie sur l'Iran ainsi que sur les territoires voisins, la Syrie et l'ancienne Mésopotamie. Sans doute la production reste-t-elle plus ou moins inchangée dans les centres qui existaient déjà avant l'invasion, sans que nous possédions beaucoup de renseignements précis sur cette première période. À partir du x e  siècle, ce […] Lire la suite