« ÉGYPTIEN ART »

ÉGYPTE ANTIQUE (Civilisation) L'art

  • Écrit par 
  • Annie FORGEAU
  •  • 11 453 mots
  •  • 30 médias

Selon la tradition des annales de l'Égypte ancienne, dont les auteurs grecs se sont fait l'écho, le premier pharaon, responsable de l'unification du pays, se serait appelé Ménès, nom ignoré des sources archéologiques datant des débuts de l'histoire. Aussi s'est-on longtemps posé la question de sa véritable identité. Le […] Lire la suite

Les médias de la recherche « ÉGYPTIEN ART » :

Amenhotep-Ouser et son épouse
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Aménophis IV-Akhenaton
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Aménophis IV-Akhenaton, tête sculptée
Crédits : AKG

photographie

Amon protégeant Ramsès II
Crédits : Index/ Bridgeman Images

photographie

Afficher les médias de « ÉGYPTIEN ART »

L'ART ÉGYPTIEN AU TEMPS DES PYRAMIDES (exposition)

  • Écrit par 
  • Annie FORGEAU
  •  • 1 022 mots

Alors que les grandes nécropoles de l'Ancien Empire comptent parmi les sites les mieux connus du grand public, aucune exposition n'avait été consacrée à l'art si riche de cette époque. Rassemblant quelque deux cents pièces, celle qui s'est tenue à Paris au Grand Palais, du 6 avril au 12 juillet 1999, avant d'être présentée au Metropolitan Museum de New York puis au Musée royal de l'Ontario à Toron […] Lire la suite

LES PORTES DU CIEL. VISIONS DU MONDE DANS L'ÉGYPTE ANCIENNE (exposition)

  • Écrit par 
  • Julie MASQUELIER-LOORIUS
  •  • 1 090 mots

Les Portes du ciel. Visions du monde dans l'Égypte ancienne, qui s'est déroulée au musée du Louvre, du 6 mars au 29 juin 2009, a donné lieu à la publication d'un catalogue en coédition avec Somogy présentant les quelque trois cent cinquante œuvres exposées couvrant plus de trois millénaires (de l'époque prédynastique à la période gréco-romaine). L'organisation de cette expositi […] Lire la suite

ABU SIMBEL

  • Écrit par 
  • Christiane M. ZIVIE-COCHE
  •  • 1 974 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre "Le site" : …  À environ 280 km au sud d'Assouan, sur la rive gauche du Nil, Ramsès II, qui fut un grand bâtisseur en Égypte et en Nubie (Beit el-Wali, Gerf Hussein, Wadi es-Sebua, El-Derr et Akhsha portent son nom), a choisi un double éperon rocheux pour tailler dans le grès deux temples consacrés à sa gloire et à celle de l'une de ses épouses, Nefertari, dont nous connaissons la tombe creusée dans la vallée d […] Lire la suite

ALEXANDRIE

  • Écrit par 
  • André BERNAND, 
  • Jean-Yves EMPEREUR, 
  • Jean-Marc PROST-TOURNIER
  •  • 5 666 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre "Un carrefour artistique de l'Antiquité" : …  Sur les rivages de la Méditerranée, à une trentaine de kilomètres à l'ouest de la branche la plus occidentale du Nil, Alexandre le Grand choisit d'installer en 331 avant notre ère une nouvelle cité grecque : fondation macédonienne, l'une des dix-sept cités appelées Alexandrie sur le parcours du conquérant dans sa grande marche vers l'Inde. Alexandrie d'Égypte n'est certes pas, à l'inverse de ce q […] Lire la suite

AMARNA TELL EL-

  • Écrit par 
  • Alain-Pierre ZIVIE
  •  • 2 316 mots
  •  • 8 médias

Sous le nom d'Amarna ou Tell el-Amarna, on désigne le site de Moyenne Égypte où le pharaon de la XVIII e  dynastie ( xiv e  s. av. J.-C.) Aménophis IV-Akhénaton choisit d'édifier sa nouvelle capitale pour prendre ses distances avec Thèbes et pour fournir un cadre approprié au culte, plus ou moins exclusif, du dieu solaire Aton qu'il tenta d'imposer au pays. Par extension le terme «  amarnien » peu […] Lire la suite

AMARNIEN STYLE

  • Écrit par 
  • Jean LECLANT
  •  • 476 mots
  •  • 4 médias

Après l'épanouissement de l'art égyptien le plus classique sous Aménophis III, l'Égypte connaît soudain, vers ~ 1370, une révolution en tous domaines . Le fils d'Aménophis III, le pharaon hérétique Aménophis IV, prend le nom d'Akhénaton (Celui-qui-est-agréable-à-Aton) . Rompant avec le clergé thébain d'Amon, il crée en moyenne Égypte une nouvelle capitale, Akhétaton (L'Horizon d'Aton), sur les rui […] Lire la suite

ANATOMIE ARTISTIQUE

  • Écrit par 
  • Jacques GUILLERME
  •  • 8 926 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre "Du réseau égyptien au canon de Polyclète" : …  L'effigie est communément produite chez les Égyptiens dans une intention magique. Beaucoup de leurs images n'étaient pas faites pour la vue ; enfouies dans la nuit du sépulcre, leur mission était de capter et supporter une vie d'au-delà . De l'homme, une forme symbolique est conservée, libérée du temps et, par conséquent, de la représentation organique. Invariablement, la plastique égyptienne met […] Lire la suite

ART (Aspects culturels) L'objet culturel

  • Écrit par 
  • Jean-Louis FERRIER
  •  • 6 295 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre "Un cas exemplaire : la peinture des tombeaux égyptiens" : …  À vrai dire, il existe certains domaines de la création picturale pour lesquels on commence à le comprendre , la peinture égyptienne, par exemple. On connaît le rôle qu'elle devait remplir dans les tombeaux, assister les âmes dans l'au-delà ; dès lors on ne s'étonne plus des libertés qu'elle prend avec la figuration du monde visible. Cette fonction avait d'abord été remplie par les serviteurs […] Lire la suite

BESTIAIRES

  • Écrit par 
  • Françoise ARMENGAUD, 
  • Daniel POIRION
  •  • 10 728 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre "Le Moyen-Orient antique" : …  L'Antiquité n'a pas seulement retenu de l'animal le dynamisme des luttes paroxystiques. L' art égyptien nous offre des images de plénitude tranquille et assurée. L'art funéraire tout d'abord inclut l'animal familier dans le cortège des êtres sauvegardés dans l'au-delà, image et essence, pour le seul plaisir d'un défunt prestigieux. Reproduits dans leur vérité spécifique, canonisés en quelque sort […] Lire la suite

BIJOUX

  • Écrit par 
  • Sophie BARATTE, 
  • Catherine METZGER, 
  • Évelyne POSSÉMÉ, 
  • Elisabeth TABURET-DELAHAYE, 
  • Christiane ZIEGLER, 
  • Universalis 
  •  • 6 083 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre "Égypte ancienne" : …  La tombe de Toutankhamon ne donne qu'une bien pâle image des splendeurs de l'orfèvrerie égyptienne. La plupart des nécropoles furent en effet dévastées par des pillages. Il faut donc compléter les témoignages archéologiques par ce que livrent les textes et l'iconographie : les bijoux, indifféremment portés par les deux sexes, sont fréquemment représentés dans la statuaire comme dans les arts graph […] Lire la suite

CHAMPOLLION JEAN-FRANÇOIS (1790-1832)

  • Écrit par 
  • Annie FORGEAU
  •  • 1 685 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre "L'Égypte au musée du Louvre" : …  La gloire du déchiffrement effaça toutefois le passé politique de Champollion le Jeune, et c'est grâce au soutien du duc de Blacas, favori de Louis XVIII, que paraît aux frais de l'État en 1824 le Précis du système hiéroglyphique des anciens Égyptiens . La protection du duc lui procure aussi le financement d'un voyage en Italie car, faute de pouvoir admirer les monuments in situ, Jean-François veu […] Lire la suite

COULEURS, histoire de l'art

  • Écrit par 
  • Manlio BRUSATIN
  •  • 10 328 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre "Perception, représentation et production de la couleur dans les civilisations antiques" : …  Chez les Égyptiens, la notion des couleurs et de leur représentation est gouvernée par un principe fondé sur la nature des pierres précieuses qui donnent un sens précis aux couleurs et aux gemmes. Les matières colorantes utilisées en Égypte pour la fabrication des fards – le kheśebedh ( bleu lapis-lazuli), le khenemet ( rouge rubis), le nešemet (bleu azur), le mefekat ( vert émeraude) et le k […] Lire la suite

DEIR EL-BAHARI

  • Écrit par 
  • Jean LECLANT
  •  • 464 mots
  •  • 6 médias

Sur la rive gauche thébaine, au pied de la Grande Cime d'Occident, l'immense cirque rocheux de Deir el-Bahari reçut plusieurs temples funéraires royaux. Sous la XI e  dynastie (vers ~ 2060), Montouhotep II y édifia un vaste complexe funéraire. L'enceinte englobe la tombe du souverain et celle des membres de sa famille, tandis que les hypogées des fonctionnaires et dignitaires étaient creusés, aux […] Lire la suite

DENDÉRA

  • Écrit par 
  • Jean LECLANT
  •  • 603 mots
  •  • 3 médias

À 50 kilomètres au nord-ouest de Louxor, près de l'actuelle Kenah, se dressent en bordure du désert les ruines de la ville de Dendéra . Son nom égyptien était « On de la Déesse » par opposition à « On du Nord » (Héliopolis) et à « On du Sud » (Ermant). Ce site, dont les origines remontent à l'Ancien Empire, est surtout célèbre par son grand temple dédié à la déesse Hathor . Si les noms de Khéops e […] Lire la suite

DROMOS

  • Écrit par 
  • Alain MAHUZIER
  •  • 186 mots

Mot grec signifiant course ou emplacement réservé à la course à pied ou à la course de char, le dromos désigne, en archéologie, soit un corridor d'accès aux chambres dans les maisons mésopotamiennes, crétoises, mycéniennes, soit un couloir d'accès aux tombes à chambres phéniciennes (ainsi à Ougarit), aux tombes royales crétoises et mycéniennes (à Mycènes, le dromos du trésor d'Atrée mesure trente […] Lire la suite

EDFOU

  • Écrit par 
  • Jean LECLANT
  •  • 508 mots
  •  • 2 médias

Située sur la rive ouest du Nil, à une centaine de kilomètres au sud de Louxor, Edfou, ancienne capitale du second nome d'Égypte, doit sa célébrité à son temple dédié à Horus. La construction de cet édifice fut entreprise sous Ptolémée III Évergète, en ~ 237, sur l'emplacement d'un sanctuaire plus ancien (Thoutmosis III) ; elle ne fut achevée que cent quatre-vingts ans plus tard, sous Ptolémée XII […] Lire la suite

ÉGYPTE ANTIQUE (Histoire) L'Égypte pharaonique

  • Écrit par 
  • François DAUMAS
  •  • 12 278 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre "La période thinite" : …  Pendant la seconde moitié du IV e millénaire, des cités plus fortes que leurs voisines dominèrent progressivement le pays, et deux royaumes finirent par se constituer, correspondant aux deux parties géographiques distinctes : la haute vallée du Nil et le Delta. Peut-être des unifications éphémères eurent-elles lieu. L'une d'entre elles, sans doute avant le début du III e millénaire, eut une impo […] Lire la suite

FRESQUE

  • Écrit par 
  • Ève BORSOOK
  •  • 6 717 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre "Répartition géographique" : …  La question de savoir si le buon fresco était vraiment pratiqué dans l' Antiquité (cf. E. Berger, M. A. Swindler, A. P. Laurie, H. Schmidt, M. Cagiano de Azevedo, L. Tintori et M. Meiss, E. Schiavi et S. Augusti) a été longuement débattue. Pline et Vitruve apportent la preuve que les Anciens connaissaient le principe fondamental de la technique, et quelques-unes des œuvres de Pompéi (comme le fam […] Lire la suite

GLYPTIQUE

  • Écrit par 
  • Mathilde AVISSEAU, 
  • Josèphe JACQUIOT
  •  • 5 306 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre "Les vases en pierres dures" : …  La naissance de la taille des vases en pierres dures se situe dans le Moyen-Euphrate au VII e  millénaire avant J.-C. Dès le IV e  millénaire, des ateliers d'Afghanistan et d'Iran les exportent vers les riches cités de Mésopotamie. En Égypte, la vaisselle de luxe est alors en basalte, albâtre, diorite, ou en brèches colorées. Coupes, vases, flacons sont monolithes, à anses et pied taillés dans la […] Lire la suite

HATHORIQUE COLONNE

  • Écrit par 
  • Jean LECLANT
  •  • 268 mots
  •  • 1 média

Les supports des salles des temples égyptiens (colonnes ou piliers) présentent parfois à leur partie supérieure un élément décoré du visage de la déesse Hathor : la face, qui est sculptée en demi-ronde bosse, est éclairée de deux grands yeux souriants, et les liens de la déesse avec la vache sont rappelés par les oreilles de l'animal  ; de chaque côté pend une lourde tresse de cheveux terminée par […] Lire la suite

IMHOTEP (2800 av. J.-C. env.)

  • Écrit par 
  • Jean LECLANT
  •  • 131 mots
  •  • 2 médias

Conseiller et architecte du roi Djoser (III e dynastie). Par la construction du vaste complexe funéraire de Saqqarah, qui inclut la première pyramide de l'histoire égyptienne , Imhotep inventa l'architecture monumentale de pierre. Maître des scribes et sage par excellence, considéré dès le Nouvel Empire comme fils du dieu memphite Ptah, il fut à la Basse Époque vénéré comme dieu guérisseur . Sa c […] Lire la suite

JARDINS De l'Antiquité aux Lumières

  • Écrit par 
  • Pierre GRIMAL, 
  • Maurice LEVY
  •  • 8 145 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre "L'art des jardins avant Rome" : …  L'existence des jardins suppose celle d'une agriculture déjà maîtresse de ses techniques, des hommes capables d'imposer à la nature une fécondité qui ne lui est pas toujours donnée. Il semble que le « jardin » soit né en Mésopotamie, plus de trois mille ans avant notre ère, lorsque l'acclimatation du palmier permit de ménager des zones de végétation. Là, il devenait possible de limiter l'évaporat […] Lire la suite

KARNAK

  • Écrit par 
  • Jean LECLANT
  •  • 534 mots
  •  • 6 médias

Derrière leurs hautes enceintes de brique crue, les monuments de Karnak, qui couvrent plus de 100 hectares sur la rive orientale du Nil, constituent encore l'ensemble monumental le plus imposant d'Égypte . Pourtant, jusqu'au milieu du xix e  siècle, le site était la proie des carriers, des chaufourniers et des pillards ; bon nombre de ses constructions ont totalement disparu. Des vestiges du Moyen […] Lire la suite

KÔM-OMBO

  • Écrit par 
  • Jean LECLANT
  •  • 307 mots
  •  • 2 médias

Situé à une quarantaine de kilomètres au nord d'Assouan, au cœur d'un important bassin agricole, le temple de Kôm-Ombo a remplacé, à l'époque ptolémaïque, un ancien sanctuaire de dimensions moindres (blocs d'un Sésostris, d'Aménophis I, d'Hatchepsout, de Thoutmosis III et de Ramsès II). Il se dresse au sommet d'une colline, le long du fleuve qui, par érosion, a fait disparaître plusieurs installat […] Lire la suite

LES ARTISTES DE PHARAON. DEIR EL-MÉDINEH ET LA VALLÉE DES ROIS (exposition)

  • Écrit par 
  • Annie FORGEAU
  •  • 1 030 mots

En dépit de l'importance de ses vestiges architecturaux et bien que civilisation de l'écrit, l'Égypte pharaonique a paradoxalement laissé peu d'informations sur la vie quotidienne et le mode de pensée des habitants de la vallée du Nil ou, du moins, les sources sur ce sujet sont disparates et souvent susceptibles de relever d'un discours officiel qui réinterprète les données du réel. La communaut […] Lire la suite

LOUXOR

  • Écrit par 
  • Jean LECLANT
  •  • 530 mots
  •  • 5 médias

Sur la rive droite du Nil, les ruines du temple de Louxor se dressent aujourd'hui au cœur d'une petite ville de Haute-Égypte. Le temple de Louxor était relié aux sanctuaires de Karnak, plus au nord, par une voie bordée de sphinx , de deux kilomètres environ. Le dieu Amon gagnait par ce chemin, en une procession solennelle, « son harem du Sud », au cours de la belle fête d'Opet, dont les différents […] Lire la suite

MASTABA

  • Écrit par 
  • Jean LECLANT
  •  • 322 mots
  •  • 1 média

Terme dérivé du mot arabe maṣṭab signifiant « banquette », mastaba désigne deux types de sépultures utilisés en Égypte : les grandes superstructures en briques crues, ornées de redans, érigées pendant les deux premières dynasties, d'une part, et les tombeaux, généralement en pierre mais parfois aussi en brique, des dignitaires de l'Ancien Empire, d'autre part. La substructure se compose d'un cav […] Lire la suite

MÉDINET HABOU

  • Écrit par 
  • Jean LECLANT
  •  • 342 mots
  •  • 1 média

Dans le secteur méridional de la Thèbes occidentale, aux limites de la zone des cultures et de la frange de désert, Médinet Habou est avant tout le grand temple de millions d'années de Ramsès III, l'un des plus importants champs de ruines d'Égypte. Il est précédé d'une porte-forteresse qui domine de la hauteur de ses vingt-deux mètres le mur d'enceinte en brique ; des étages percés de petites fenê […] Lire la suite

MEMNON

  • Écrit par 
  • Yvan KOENIG
  •  • 339 mots

Fils de Tithonos et d'Eôs (l'Aurore), Memnon était un héros légendaire des Grecs qui crurent le reconnaître dans l'un des deux colosses situés de part et d'autre du grand temple funéraire d'Aménophis III, dans la Thèbes occidentale. Taillés chacun dans un seul bloc de grès, ces deux colosses, hauts de plus de quinze mètres, se trouvaient sur un socle de deux mètres ; le roi est représenté assis ac […] Lire la suite

MÉTAL ARTS DU

  • Écrit par 
  • Catherine ARMINJON
  •  • 11 108 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre "Les techniques du décor" : …  Ces techniques peuvent être exécutées en même temps que la mise en forme, mais, la plupart du temps, elles relèvent d'opérations distinctes. La gravure regroupe plusieurs types de décor par enlèvement de matière, soit à la pointe, soit au trait avec le burin, soit encore au champlevé : dans ce dernier cas, le métal est enlevé au burin, non plus suivant un trait, mais sur une certaine surface. Ai […] Lire la suite

MOBILIER

  • Écrit par 
  • Colombe SAMOYAULT-VERLET
  •  • 4 416 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre "L'Antiquité" : …  Bien que l'usage du mobilier remonte à la plus haute antiquité, peu d'exemples anciens en sont conservés. Seuls les meubles royaux ou religieux, construits pour un roi ou une divinité, donc plus beaux et plus solides, ont survécu. Par chance, l'Égypte, ayant eu dès la préhistoire l'habitude de placer dans les tombes un mobilier funéraire très varié, rappel du mobilier utilisé par le défunt pendan […] Lire la suite

NAPATA

  • Écrit par 
  • Jean LECLANT
  •  • 1 060 mots
  •  • 3 médias

Sous le Nouvel Empire, la domination égyptienne est à son apogée : le pays de Koush (la Nubie et la partie nord de l'actuel Soudan) est annexé. Thoutmosis III (~ 1490 env.-env. ~ 1436) recule la frontière loin vers le sud, jusqu'aux abords de Napata (près de la ville moderne de Karima), sur la rive gauche du fleuve. Point d'arrêt militaire, c'était aussi le comptoir commercial le plus en amont sur […] Lire la suite

NARRATIF ART

  • Écrit par 
  • Marie-José MONDZAIN-BAUDINET
  •  • 978 mots

C'est l'art de conter, c'est-à-dire de transmettre par le verbe, le son ou l'image un récit, une séquence temporelle. Que ce récit soit réel ou imaginaire importe peu ; chaque fois qu'il y a narration, le conteur doit exprimer la durée et la causalité avec les moyens d'expression qu'il a choisis. La texture temporelle du verbe ou du chant est facile à admettre. Elle a plutôt posé des problèmes à c […] Lire la suite

NUBIE TEMPLES DE

  • Écrit par 
  • Jean LECLANT
  •  • 2 364 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre "Une colonie égyptienne" : …  Ayant remonté la vallée du Nil dès l'Ancien Empire (à partir de 3000 av. J.-C.), les Égyptiens se sont installés au cours du Moyen Empire entre la première et la deuxième cataracte, c'est-à-dire en basse Nubie. Mais c'est seulement avec le début du Nouvel Empire (1580 av. J.-C.) que les pharaons, ayant vaincu le royaume de Koush (Kerma), établirent un empire colonial s'étendant jusqu'à la lointai […] Lire la suite

OASIS ÉGYPTIENNES, archéologie

  • Écrit par 
  • Christiane M. ZIVIE-COCHE
  •  • 5 654 mots

Dans le chapitre "L'oasis de Kharga" : …  Cette oasis s'étend de manière discontinue sur une longueur de 185 kilomètres, de Kharga, la capitale, au nord, à Douch, le point le plus méridional, entre la latitude de Louxor et celle d'Assouan, dans la vallée. Sa largeur oscille entre 20 et 80 kilomètres et elle est reliée à la vallée par une route asphaltée de Kharga à Assiout. Sa superficie a beaucoup régressé depuis l'Antiquité comme le mon […] Lire la suite

OBÉLISQUE

  • Écrit par 
  • Jean LECLANT
  •  • 614 mots
  •  • 4 médias

Tirant son nom d'un mot grec signifiant « broche », l'obélisque est une survivance du culte préhistorique des pierres dressées (bétyles). Au cours de l'Ancien Empire égyptien, sous la V e dynastie (~ 2510-~ 2460), les temples solaires d'Abousir présentaient des dispositifs construits en blocs ajustés, se dressant, en pointe, sur un socle élevé, dans une cour à ciel ouvert ; le soleil se levait su […] Lire la suite

ORDRES, architecture

  • Écrit par 
  • Bernard HOLTZMANN, 
  • Claude MIGNOT, 
  • Éliane VERGNOLLE
  •  • 13 359 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre "Le problème de la genèse des ordres" : …  Après la chute de la civilisation mycénienne (1200-1100 av. J.-C.), la Grèce connaît trois siècles d'une vie très fruste, presque autarcique, qui n'a guère laissé de vestiges architecturaux : les édifices, construits en matériaux légers et périssables (bois, brique crue, torchis), ont disparu. Cependant, la découverte en 1980 à Lefcandi (Eubée) d'un grand édifice absidal (40 m × 10 m) attesterait, […] Lire la suite

ORFÈVRERIE

  • Écrit par 
  • Gérard MABILLE
  •  • 5 556 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre "De l'Antiquité au Moyen Âge" : …  L'existence de l'orfèvrerie est attestée dans le monde antique à la fois par le témoignage des textes et par les découvertes de l'archéologie. L'histoire de l'orfèvrerie semble débuter vers le milieu du III e  siècle avant J.-C., avec l'exploitation des gisements d'or et d' argent d'Anatolie. En Égypte, les sépultures ont livré un matériel suffisamment abondant pour nous permettre de juger de la […] Lire la suite

PHILAE

  • Écrit par 
  • Jean LECLANT
  •  • 1 026 mots
  •  • 1 média

Petite île de 460 mètres de longueur sur 150 mètres de largeur, Philae est surnommée la perle de l'Égypte. C'est une des bosses de l'énorme barre de roches granitiques qui, sur plusieurs kilomètres, constitue la première cataracte du Nil, au sud immédiat d'Assouan. En ce lieu consacré à la déesse Isis, Nectanébo I er fit construire un élégant pavillon vers ~ 370, à la pointe méridionale de l'île. […] Lire la suite

PORTRAIT

  • Écrit par 
  • Galienne FRANCASTEL
  •  • 6 166 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre "La fonction religieuse du portrait" : …  Dans la civilisation de Sumer, des statues en pierre étaient placées dans les temples des dieux. Elles entouraient le maître du lieu, également sculpté en pierre, matériau noble par excellence, parce que rare et coûteux en ces régions. Leur fonction était d'entretenir, par leur présence permanente au sanctuaire, un service d'adoration incessant, faute duquel les rapports entre le monde des humain […] Lire la suite

POTERIE

  • Écrit par 
  • Colette CROUZET, 
  • Jeanne GIACOMOTTI, 
  • Henri MORISSON
  •  • 9 171 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre "L'Égypte" : …  L'Égypte des pharaons témoigne d'une puissante unité de création artistique, spécifique, liée à un essor exceptionnel. Sous l'Ancien Empire, les potiers égyptiens découvrent les possibilités céramiques des pâtes siliceuses et utilisent des pâtes à liant silico-calcaire et à fritte . Les pièces sont petites : coupes, vases globulaires de couleur violet-manganèse, turquoise de cuivre, bleu lapis. So […] Lire la suite

PYRAMIDE

  • Écrit par 
  • Jean-Philippe LAUER
  •  • 8 773 mots
  •  • 16 médias

La pyramide , type de monument d'origine purement égyptienne, fut, au moins sous l'Ancien Empire (env. 2700 à 2200 av. J.-C.) , essentiellement la tombe d'un roi et parfois d'une reine, les dimensions étant en ce dernier cas beaucoup plus modestes. Près d'une quarantaine de pyramides de rois de la III e à la XIII e  dynastie, période couvrant un millénaire, ont été identifiées ou repérées. La for […] Lire la suite

SPÉOS

  • Écrit par 
  • Alain MAHUZIER
  •  • 79 mots

Terme grec désignant le temple rupestre de l'ancienne Égypte ; le spéos est une imitation des hypogées, chambres funéraires souterraines creusées dans la roche. Il y a lieu de distinguer les temples entièrement souterrains ( spéos ), qui sont taillés dans le roc (les deux temples d'Abū Simbel), des temples demi-souterrains ( hémi - spéos ) accolés à la paroi rocheuse et complétés par des construct […] Lire la suite

SPHINX, histoire de l'art

  • Écrit par 
  • Monique HALM-TISSERANT
  •  • 966 mots
  •  • 2 médias

Hybride léonin à tête humaine, le sphinx apparut en Égypte sous la IV e  dynastie, avant de se répandre dans l'iconographie orientale, au III e  millénaire avant J.-C. Couché ou passant, il appartient à la grande statuaire (sphinx de Gizeh ), mais sa présence dans les tombes et sur les amulettes indique d'emblée sa double nature, funéraire et prophylactique. Piétinant ses ennemis, il symbolise Pha […] Lire la suite

TANIS

  • Écrit par 
  • Yvan KOENIG
  •  • 529 mots

Les ruines de l'ancienne ville de Tanis, berceau des rois de la XXI e  dynastie et dont le nom est à plusieurs reprises mentionné dans la Bible, forment un ensemble de 177 hectares ; elles occupent le site actuel de Tell San el-Hagar, près du lac Menzaleh dans le Delta oriental, une localisation établie dès 1722 par le père Sicard et confirmée par les membres de la Commission des sciences et des a […] Lire la suite

TELL ES-SAKAN, site archéologique

  • Écrit par 
  • Pierre de MIROSCHEDJI, 
  • Moain SADEQ
  •  • 2 104 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre "L'établissement égyptien" : …  Au cours des trente dernières années, plus d'une douzaine de sites renfermant du mobilier archéologique égyptien daté de la fin du IV e  millénaire ont été découverts au sud-ouest de la Palestine. La mise au jour d'un mobilier semblable sur un site contemporain de la région de Gaza n'était donc pas inattendue. Pourtant, plusieurs éléments ont fait de cette découverte une surprise : le mobilier arc […] Lire la suite

TISSUS D'ART

  • Écrit par 
  • Anne KRAATZ, 
  • Madeleine PAUL-DAVID, 
  • Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS, 
  • Marie RISSELIN-STEENEBRUGEN
  •  • 22 617 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre "Tissus musulmans" : …  Après la victoire des Arabes sur les Perses en 642, l' Islam établit sa suprématie sur l'Iran ainsi que sur les territoires voisins, la Syrie et l'ancienne Mésopotamie. Sans doute la production reste-t-elle plus ou moins inchangée dans les centres qui existaient déjà avant l'invasion, sans que nous possédions beaucoup de renseignements précis sur cette première période. À partir du x e  siècle, ce […] Lire la suite

TRÉSORS FATIMIDES DU CAIRE (exposition)

  • Écrit par 
  • Yves PORTER
  •  • 1 274 mots

Une exposition entièrement consacrée aux arts de l'Égypte fatimide constitue un événement d'importance : ce fut sans doute la première fois que furent réunis des objets de provenances diverses ayant en commun d'avoir été produits sous le règne des Fatimides (909-1171). Dynastie musulmane shiite et ismaélienne originaire d'Ifrikiya (actuelle Tunisie), les Fatimides se sont implantés en Égypte – où […] Lire la suite

VATICAN (MUSÉES DU)

  • Écrit par 
  • Universalis 
  •  • 628 mots

Les musées du Vatican à Rome abritent les collections d’art de la cité papale depuis le début du xv e  siècle, dans les palais du Vatican et dans divers autres édifices appartenant au Saint-Siège. Le musée Pio-Clementino, fondé dans la seconde moitié du xviii e  siècle par Clément XIV et agrandi par son successeur Pie VI, est le plus ancien de la cité du Vatican. Il était à l’origine destiné à acc […] Lire la suite

VERRE ART DU

  • Écrit par 
  • James BARRELET
  •  • 7 271 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre "Premiers récipients en verre (du IIe millénaire à notre ère)" : …  Le procédé de fabrication des récipients en verre, avant le soufflage, est connu grâce à la découverte, par Flinders Petrie, des ruines d'une fabrique de verre à Tell-el-Amarna, au temps d'Aménophis IV (vers 1400 av. J.-C.). Cette description, publiée par Petrie ( Les Arts et métiers de l'Ancienne Égypte , 1925), a permis de mettre fin à bien des affirmations téméraires faisant, entre autres, remo […] Lire la suite