« BYZANTIN ART »

BYZANCE Les arts

  • Écrit par 
  • Catherine JOLIVET-LÉVY, 
  • Jean-Pierre SODINI
  •  • 13 538 mots
  •  • 10 médias

Les témoignages artistiques occupent une place de premier plan dans l'héritage laissé par Byzance. Pourtant, la documentation conservée est très lacunaire et elle n'est pas représentative de l'ensemble de la création artistique. Les monuments de Constantinople ont beaucoup souffert des destructions, plus que ceux des provinces et de la périphérie du monde byzantin. En outre, l'architecture profane […] Lire la suite

Les médias de la recherche « BYZANTIN ART » :

Cloître de la cathédrale de Monreale
Crédits : letyg84/ Fotosearch LBRF/ Age Fotostock

photographie

Dames de cour de l'impératrice Theodora, Ravenne
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Diptyque des Lampadii
Crédits : The Art Archive/ Musée chrétien/ Dagli Orti/ Picture Desk

photographie

Église de la Dormition à Gracanica, Kosovo
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Afficher les médias de « BYZANTIN ART »

ANNEAU D'OR

  • Écrit par 
  • Olga MEDVEDKOVA
  •  • 4 054 mots

Dans le chapitre "Vladimir" : …  Vladimir, dont les monuments les plus prestigieux, après ceux de Kiev et de Novgorod datent du xii e  siècle, est située à 190 kilomètres au nord-est de Moscou, sur les bords de la Kliazma. La ville est connue depuis 1108. Les premières églises y furent érigées par les princes kiéviens Vladimir Vsevolodovitch Monomaque (1053-1125) et Iouri Dolgorouki (années 1090-1157). Mais c'est seulement sous […] Lire la suite

ANTHÉMIOS DE TRALLES (2e moitié Ve s.-env. 534)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre SODINI
  •  • 794 mots
  •  • 1 média

Architecte lydien né à Tralles dans la seconde moitié du v e  siècle, Anthémios appartenait à une famille extrêmement cultivée. L'historien Agathias nous apprend que son père était un médecin réputé et que ses frères furent respectivement maître de rhétorique (Métrodore, qui s'installa à Constantinople), juriste et médecins (dont l'un exerça à Rome). Possédant d'excellentes connaissances en mathém […] Lire la suite

ANTINOÉ

  • Écrit par 
  • Marie-Hélène RUTSCHOWSCAYA
  •  • 664 mots
  •  • 1 média

La ville d'Antinoé fut fondée par Hadrien en 132. Elle devint, à l'époque chrétienne , le siège d'un évêché dépendant de Thèbes, puis fut élevée au rang de métropole de la Thébaïde à partir de Dioclétien. Les ruines s'étendent sur la rive orientale du Nil en face de Rôda, à 290 kilomètres du Caire. La ville romaine est située dans la plaine derrière le village de Cheykh Abadeh. Sur les premiers co […] Lire la suite

ART & THÉOLOGIE

  • Écrit par 
  • Georges DIDI-HUBERMAN
  •  • 6 741 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre "L'histoire et le mystère" : …  Entre l'espoir d'une mémoire retrouvée et la crainte de s'oublier dans les séductions propres à l'image : c'est toute l'histoire de l'art religieux qui pourrait se raconter à partir de cette grande oscillation inquiète. Les peintres de la Renaissance faisaient-ils autre chose qu'enraciner un culte légitime à peindre de si beaux Saint Sébastien  ? ces corps impassibles et rayonnants malgré l'attein […] Lire la suite

BELTING HANS (1935- )

  • Écrit par 
  • Daniel RUSSO
  •  • 2 165 mots

Dans le chapitre "Sur les deux rives de la Méditerranée" : …  Hans Belting a commencé par étudier les xiii e - xv e  siècles et les conceptions religieuses des images dans le monde byzantin, à partir des manuscrits enluminés ( Das Illuminierte Buch in der Spätbyzantinischen Gesellschaft , Heidelberg, 1970), et en Italie, sur les fresques peintes par Giotto dans l'église supérieure de la basilique Saint-François d'Assise ( Die Oberkirche von S. Francesco in A […] Lire la suite

BYZANCE, 330-1453 (exposition)

  • Écrit par 
  • Christian HECK
  •  • 1 037 mots

Du marbre représentant le monstre marin rejetant Jonas sur la rive à la plaque d'orfèvrerie de l'éclatant saint Michel archange et à l'icône de l' Échelle sainte de Jean Climaque, plus de trois cents objets ont exprimé, lors de l'exposition Byzance, 330-1453 (Royal Academy of Arts, Londres, 25 octobre 2008-22 mars 2009), l'intensité, la fécondité, l'intégration à la fois dans une spiritualité ex […] Lire la suite

BYZANCE MÉDIÉVALE 700-1204 (A. Cutler et J.-M. Spieser)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre SODINI
  •  • 1 250 mots

La collaboration de deux grands spécialistes de Byzance a permis la mise au point d'un livre intelligent et vivant, qui renouvelle les vues routinières sur Byzance (coll. L'Univers des formes, Gallimard, Paris, 1996). Une brève introduction souligne quelques constantes de l'âme byzantine. La plus importante est que pour les Byzantins l'avenir était, en quelque sorte, leur passé, l'époque de Théodo […] Lire la suite

CAMÉES

  • Écrit par 
  • Josèphe JACQUIOT
  •  • 2 599 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre "Chez les Byzantins" : …  Quand Constantinople devint capitale de l'Empire, les joyaux dont Rome s'était enrichie aux dépens des Grecs reprirent le chemin de l'Orient. Les camées comme les pierres gravées vinrent enrichir les trésors des églises de Constantinople ; dépouillés de leur sens païen, ils furent adaptés au culte chrétien. Cette adaptation, le Moyen Âge occidental la pratiquera sans scrupule. Ainsi devait-on reco […] Lire la suite

CHYPRE

  • Écrit par 
  • Marc AYMES, 
  • Christophe CHICLET, 
  • Gilles GRIVAUD, 
  • Pierre-Yves PÉCHOUX
  •  • 10 320 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre "Chypre, province byzantine" : …  De manière symbolique, le iv e  siècle est passé dans la mémoire des chroniqueurs comme une période de profonds bouleversements, au moment où l'Empire romain d'Orient prend forme. Une série de catastrophes naturelles secoue l'île, tels les violents séismes de 332, 342 et 365, qui détruisent les anciennes cités de Salamine, Paphos et Kourion, provoquant l'intervention directe du pouvoir impérial d […] Lire la suite

CILICIE ART DE

  • Écrit par 
  • Nikita ELISSÉEFF
  •  • 1 017 mots

La Cilicie est une vaste plaine à l'est du Taurus qui eut une grande importance stratégique ; cela lui a valu d'être, dès le ~ II e millénaire, le théâtre de nombreux affrontements. À partir du viii e siècle, elle constitua une région frontière entre Byzance et le monde musulman. Après l'offensive byzantine du x e siècle, des Arméniens vinrent s'installer dans les territoires évacués par les mu […] Lire la suite

CONSÉCRATION DE SAINTE-SOPHIE (Constantinople)

  • Écrit par 
  • Gilles SAURON
  •  • 275 mots
  •  • 1 média

L'église de Constantinople, dédiée par Justinien le 26 décembre 537 à la Sainte Sagesse (Hagia Sophia, Sainte Sophie) de Dieu incarnée par le Christ, a remplacé deux basiliques antérieures, la première dédiée par Constance II en 360, la seconde par Théodose II en 415. Pour reconstruire l'édifice détruit par un incendie en 532, l'empereur Justinien fit appel à Anthémios de Tralles, architecte et ma […] Lire la suite

COUPOLE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre ADAM
  •  • 1 406 mots
  •  • 6 médias

On désigne par « coupole » tout système de couverture d'un espace circulaire ou proche de ce plan, ayant un volume hémisphérique ou conique. Toutefois, l'aspect familier des dômes n'a pu faire son apparition qu'avec l'invention des voûtes clavées, de la maçonnerie liée au mortier et, enfin, de l'élaboration des charpentes. Les premiers exemples de salles circulaires couvertes par une coupole font […] Lire la suite

DAPHNI MONASTÈRE DE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre SODINI
  •  • 1 105 mots

Le monastère de Daphni se trouve à une dizaine de kilomètres à l'ouest d'Athènes, près de l'antique route d'Éleusis, à l'emplacement supposé d'un temple dédié à Apollon. À l'époque paléochrétienne ( v e - vi e  s.), un monastère existait déjà à cet endroit. Il fut réoccupé après une période d'abandon vers la fin du xi e  siècle comme l'attestent aussi des sources écrites. De 1211 à 1458, il est au […] Lire la suite

DIONISII ou DIONYSOS (1440 env.-env. 1510)

  • Écrit par 
  • Jean BLANKOFF
  •  • 651 mots

À la différence d'un grand nombre de peintres d'icônes, appartenant aux milieux ecclésiastiques ou monacaux, Dionisii (ou Dionysos) était un laïc ; il travaillait avec ses fils, Feodosii et Vladimir. D'après les mentions qui en sont faites dans les textes anciens, sa réputation était établie de son vivant déjà. Vers 1480-1481, il fut invité à travailler au Kremlin. Il fut en contact avec Iosif Vol […] Lire la suite

DU BEAU, ENNÉADES I, 6 et V, 8, Plotin - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Daniel RUSSO
  •  • 962 mots

Dans le chapitre "Aux sources de l'art chrétien du Moyen Âge" : …  La dualité de l'homme est celle qui partage son âme : ici-bas, elle se dissipe ; « là-bas », elle se ramasse, au contraire. Par « là-bas », Plotin entend non pas un lieu, mais le « Tout » de l'intelligible, qui consiste en l'unité de tous les intelligibles. La fin de toute activité humaine est donc la contemplation, parce qu'elle seule permet à chacun de vivre l'unité possible à l'objet, l'identi […] Lire la suite

ÉMAUX

  • Écrit par 
  • Marie-Madeleine GAUTHIER
  •  • 4 384 mots

Dans le chapitre "L'émaillerie romane sur cuivre champlevé et le premier art gothique" : …  Au xii e siècle en Occident, d'une part en Aquitaine et en Espagne du Nord, d'autre part dans la région rhéno-mosane, s'instaure un art différent qui incorpore à la technique du cuivre champlevé les diverses données de l'art roman en transposant des modèles byzantins, peut-être transmis par des essais faits en Italie du Nord (autel portatif de sainte Foy à Conques) . Cet art emprunte aussi des mo […] Lire la suite

ENLUMINURE

  • Écrit par 
  • Danielle GABORIT-CHOPIN, 
  • Eric PALAZZO
  •  • 11 812 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre "Enluminure byzantine" : …  Les Byzantins héritèrent des traditions antiques, classiques et hellénistiques, et juives ; l'illustration des manuscrits fut donc un commentaire de textes religieux par des scènes figurées, laissant peu de place à l'ornementation. Au vi e  siècle, le nombre des centres artistiques (Constantinople, Antioche, Alexandrie) explique la diversité des styles ( Genèse de Vienne , Évangiles à fond pourpr […] Lire la suite

FRESQUE

  • Écrit par 
  • Ève BORSOOK
  •  • 6 717 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre "Thèmes et rôles des fresques" : …  Sous leur forme purement ornementale, les peintures murales ont servi à imiter des revêtements de marbre (comme dans le premier et le second style pompéien) aussi bien que des étoffes et des mosaïques. Dans l'Antiquité, les ornements qu'on peignait sur les murs alternaient souvent avec des scènes à personnages , des vues d'architecture ou des paysages en trompe l'œil dont le but avoué était d'éla […] Lire la suite

FRONTALITÉ LOI DE

  • Écrit par 
  • Roland MARTIN
  •  • 211 mots

Principe de composition très discuté, car sa définition même soulève des difficultés et son application est très variée ; on en trouve la marque dans les périodes primitives de l'art (art celte et art grec archaïque) comme dans les formes évoluées et même sophistiquées (art parthe et art byzantin). La frontalité consiste à traiter les personnages isolés ou appartenant à un ensemble (relief) dans u […] Lire la suite

GRABAR ANDRÉ (1896-1990)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre SODINI
  •  • 1 154 mots

Historien de l'art byzantin d'une exceptionnelle puissance, André Grabar a façonné durant plus d'un demi-siècle la perception des documents artistiques de cette civilisation. Né en 1896 à Kiev, il se destine très vite, après des études secondaires dans sa ville natale, à l'histoire de l'art russe et byzantin qu'il a la chance de découvrir à Petrograd (l'actuelle Saint-Pétersbourg) sous la directio […] Lire la suite

ICÔNE

  • Écrit par 
  • Olivier CLÉMENT, 
  • Catherine JOLIVET-LÉVY
  •  • 4 805 mots
  •  • 4 médias

Le terme icône, du grec ἐικ́ων, qui signifie image ou ressemblance, désignait à l'origine toute image religieuse, portative ou fixe, quelles qu'en soient la technique (peinture, mosaïque, marbre, ivoire, orfèvrerie, tissu, etc.) et l'échelle. Mais, dans son acception moderne la plus courante, il s'applique à une image religieuse peinte (ou, plus rarement, réalisée en mosaïque) sur un panneau de […] Lire la suite

IMAGE ET CULTE. UNE HISTOIRE DE L'ART AVANT L'ÉPOQUE DE L'ART, Hans Belting - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Daniel RUSSO
  •  • 1 011 mots

Dans le chapitre "Les changements aux XIe-XIIIe siècles" : …  L'analogie établie, et préservée, entre le corps christique et l'image chrétienne avait valeur de norme. Dans une certaine mesure, elle fut indispensable pour que le corps humain trouvât, à son tour, un reflet d'image et s'affirmât dans une culture qui le tenait dans le plus grand mépris. Au xi e  siècle dans le monde byzantin, au cours du xii e  siècle en Europe, la situation changea, sous les ef […] Lire la suite

ISIDORE DE MILET (mort av. 558)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre SODINI
  •  • 499 mots

Associé à Anthémios de Tralles pour la construction de Sainte-Sophie, Isidore de Milet était, comme ce dernier, méchanopoios . C'est lui qui après la mort d'Anthémios de Tralles eut à achever seul la construction de Sainte-Sophie et à ériger la partie la plus délicate de l'édifice, la coupole. Il avait reçu, tout autant qu'Anthémios, une formation théorique poussée. Il paraît même avoir été, en ma […] Lire la suite

ISTANBUL

  • Écrit par 
  • José GROSDIDIER DE MATONS, 
  • Jean-François PÉROUSE
  •  • 5 768 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre "Les monuments" : …  Constantinople, capitale politique et religieuse, grand centre commerçant, se distinguait par le nombre de ses palais, de ses édifices administratifs, de ses églises, de ses marchés, de ses ports et de ses maisons de tolérance. On comptait, dans la ville même, une vingtaine de palais impériaux, qui n'ont d'ailleurs pas tous existé en même temps, et autant dans la banlieue. Le principal d'entre e […] Lire la suite

JARDINS De l'Antiquité aux Lumières

  • Écrit par 
  • Pierre GRIMAL, 
  • Maurice LEVY
  •  • 8 145 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre "Jardins d'Orient" : …  Dans la moitié orientale de l'Empire romain, l'art des jardins se trouvait au contact de ses lointaines origines, et il n'est pas étonnant que Byzance ait connu des jardins magnifiques, dans lesquels s'alliait le goût asiatique de la fécondité et des arbres fruitiers, ainsi que de l'eau vive, à une recherche décorative utilisant les marbres de couleur, la mosaïque et les parterres de fleurs. On a […] Lire la suite

JÉRUSALEM

  • Écrit par 
  • Alain DIECKHOFF, 
  • Gérard NAHON
  •  • 6 868 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre "Le Moyen Âge" : …  Le règne de Constantin ouvre à Jérusalem une période chrétienne. Hélène, la mère de l'empereur, visite la ville en 326. Constantin y fait édifier la basilique du Saint-Sépulcre par des architectes de Constantinople, Zenobius et Eusthatius. La construction de la Jérusalem byzantine se poursuit trois siècles durant. Elle est dédicacée en 335. La ville prend un caractère chrétien : les juifs en sont […] Lire la suite

JÉSUS ou JÉSUS-CHRIST

  • Écrit par 
  • Joseph DORÉ, 
  • Pierre GEOLTRAIN, 
  • Jean-Claude MARCADÉ
  •  • 21 165 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre "L'art byzantin" : …  Le iv e  siècle voit le christianisme triompher en 380 comme religion officielle de l'Empire romain ; Constantinople, fondée en 324, devient, à la fin du siècle, lors de la séparation définitive de l'Orient et de l'Occident, la capitale de l'Empire byzantin ; les deux premiers conciles œcuméniques, celui de Nicée en 325 et celui de Constantinople en 381, permettent de fixer la manière de représen […] Lire la suite

LES VOIES DE LA CRÉATION EN ICONOGRAPHIE CHRÉTIENNE. ANTIQUITÉ ET MOYEN ÂGE, André Grabar - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Daniel RUSSO
  •  • 981 mots

Dans sa synthèse sur l'iconographie de l'art chrétien, André Grabar (1896-1990) étudie les interprétations des sujets religieux que donnent les images durant l'Antiquité et le Moyen Âge. Le thème de l'étude est neuf, même s'il se situe dans le droit fil des précédents travaux de l'auteur sur L'Empereur dans l'art byzantin (Strasbourg, 1936), sur l'apport de la vie religieuse et du culte à la form […] Lire la suite

LOMBARDS

  • Écrit par 
  • Lucien MUSSET, 
  • Patrick PÉRIN
  •  • 6 906 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre "Les arts du métal" : …  Un certain nombre de cimetières (les plus célèbres étant Cividale del Friuli, près d'Udine, Nocera Umbra et Castel Trosino, entre Assise et la mer Adriatique), correspondant aux premiers établissements lombards après 568, témoignent de la continuité des formes, des techniques et des décors nés en Pannonie. Les fibules en S ou ansées dissymétriques à sept doigts en sont une excellente illustration […] Lire la suite

MOSAÏQUE, art

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre DARMON, 
  • Henri STERN
  •  • 4 181 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre "Byzance" : …  Les Byzantins ont parfaitement saisi ces qualités de la mosaïque paléochrétienne qu'ils ont dépouillée des derniers accessoires réalistes de l'art antique. Esquissé durant la période paléochrétienne, le programme du décor se fixe à partir du ix e  siècle, à l'issue de la lutte iconoclaste. Il sera appliqué à l'édifice du culte byzantin par excellence, l'église à coupole sur plan cruciforme dont i […] Lire la suite

OSTROGOTHS

  • Écrit par 
  • Patrick PÉRIN, 
  • Universalis 
  •  • 2 978 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre " La phase italienne de l'art ostrogothique" : …  Deux facteurs généraux doivent être présents à l'esprit quand on aborde l'étude de l'art ostrogothique en Italie : le fait que les Ostrogoths, comme d'autres « nations » germaniques établies dans l'Empire romain, furent une minorité, et la nature éphémère de leur royaume, qui ne permet guère de suivre plus de cinquante ans (c'est-à-dire deux à trois générations) l'évolution de leur art. On estime […] Lire la suite

PENDENTIF, architecture

  • Écrit par 
  • Maryse BIDEAULT
  •  • 186 mots
  •  • 1 média

Procédé de construction permettant d'asseoir une coupole sur un plan carré en rachetant les angles de ce carré. Le pendentif consiste en un triangle incurvé dont la pointe part de l'angle du carré et qui s'évase pour assurer la forme parfaitement circulaire sur laquelle s'établit la coupole. Ce procédé qui consiste à placer une coupole sur pendentifs est dit byzantin parce qu'il fut utilisé primit […] Lire la suite

POLYCHROMIE, histoire de l'art

  • Écrit par 
  • Adeline GRAND-CLÉMENT
  •  • 4 330 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre "Le blanchiment de l’Antique" : …  Tout au long du Moyen Âge, les pratiques polychromes se poursuivent et se diversifient, tant dans l’art profane que religieux, en Orient et en Occident. Si le christianisme triomphant accorde une place prépondérante à la lumière, celle-ci n’est pas monochrome. L’or et les couleurs s’affichent sur les portails et surtout à l’intérieur des églises. Le décor de la basilique de Sainte-Sophie, reconst […] Lire la suite

RAVENNE

  • Écrit par 
  • Noël DUVAL
  •  • 3 865 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre "L'architecture ravennate" : …  Avec Rome, Salonique et Constantinople, Ravenne offre un des ensembles les plus homogènes d'églises des v e et vi e  siècles. En général, les monuments sont construits en briques. D'abord on utilise des briques épaisses (6-9 cm), puis, à partir du vi e  siècle, des briques plates (3-4 cm). Les voûtes (absides, coupoles) sont souvent faites de matériaux légers (vases vides, tubes de terre cuite) […] Lire la suite

ROMAN ART

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 20 556 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre "Les grands domaines de la peinture murale" : …  C'est en Italie surtout qu'on perçoit la référence constante aux prestigieux modèles byzantins. La proximité géographique et l'étroitesse des relations de tout genre expliquaient la persistance de cette longue tradition. Une ville comme Venise est plus qu'à demi byzantine et ses mosaïstes demeurent entièrement acquis, du xi e au xiii e  siècle, aux techniques et au goût de Constantinople. Dans l' […] Lire la suite

ROUMANIE

  • Écrit par 
  • Mihai BERZA, 
  • Catherine DURANDIN, 
  • Alain GUILLERMOU, 
  • Gustav INEICHEN, 
  • Edith LHOMEL, 
  • Philippe LOUBIÈRE, 
  • Robert PHILIPPOT, 
  • Valentin VIVIER
  •  • 35 002 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre "Antécédents et expériences (IVe-XIIIe s.)" : …  L'« abandon » de la Dacie par l'empereur Aurélien (274) et les conditions nouvelles d'existence de cette province ont amené la disparition graduelle des formes de vie urbaine et la prédominance, pour de longs siècles, d'une civilisation rurale. C'est dans ces cadres ruraux, dominés du point de vue de l'organisation sociale par les communautés de village, que se forma – en relation avec la romanité […] Lire la suite

RUSSIE (Arts et culture) L'art russe

  • Écrit par 
  • Michel ALPATOV, 
  • Olga MEDVEDKOVA, 
  • Cécile PICHON-BONIN, 
  • Andreï TOLSTOÏ
  •  • 18 897 mots
  •  • 22 médias

Par art russe ancien les historiens de l'art désignent la période d'activité artistique qui débute en Russie par l'adoption du christianisme, en l'an 988, et se poursuit jusqu'à la réforme de Pierre le Grand, au début du xviii e  siècle, moment où l'art religieux d'inspiration byzantine est remplacé par un art profane qui participera à tous les grands courants de l'art occidental : baroque, néo-c […] Lire la suite

SICILE

  • Écrit par 
  • Maurice AYMARD, 
  • Michel GRAS, 
  • Claude LEPELLEY, 
  • Jean-Marie MARTIN, 
  • Pierre-Yves PÉCHOUX
  •  • 17 925 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre "L'art Byzantin" : …  L'histoire tourmentée de la Sicile au haut Moyen Âge n'a laissé subsister qu'un petit nombre de monuments, en dehors des importantes catacombes chrétiennes de Syracuse, capitale byzantine de l'île. De l'époque musulmane, il ne reste que des fragments épars : un édifice très ruiné, voisin de Saint-Jean-des-Ermites de Palerme, a peut-être été une mosquée. Mais la puissante monarchie normande du xii […] Lire la suite

SLAVES DU SUD (ART DES)

  • Écrit par 
  • Athanas BOJKOV, 
  • Vajislav DJURIC
  •  • 7 371 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre "La Macédoine sous l'Empire byzantin (XIe-XIIIe s.)" : …  Ayant soumis l'État du tsar slave Samuel, au début du xi e  siècle, les Byzantins restèrent en Macédoine presque sans interruption jusqu'à la fin du xiii e  siècle, ou plus précisément jusqu'aux premières décennies du xiv e  siècle. C'est l'époque de la construction de très beaux monuments, églises et monastères, dans l'esprit de l'art byzantin de la capitale ou des provinces. Les grandes basiliq […] Lire la suite

TESSELLATUM OPUS

  • Écrit par 
  • Alain MAHUZIER
  •  • 153 mots

Expression désignant l'assemblage de petits cubes (tesselles) de pierres uniformes, en vue de constituer une mosaïque. Si les cubes sont de dimensions et de matériaux variables, l' opus (appareil) est dit vermiculatum (vermiculé). La taille de plus en plus fine des cubes permit aux artistes romains d'atteindre dans l'art de la mosaïque, qui imitait de très près la peinture, une grande virtuosité […] Lire la suite

TEXTILE

  • Écrit par 
  • Eugène AMOUROUX, 
  • Jean-Yves DRÉAN, 
  • Claude FAUQUE, 
  • André PARISOT, 
  • Marc RENNER, 
  • Richard A. SCHUTZ
  •  • 23 437 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre "La soie" : …  Du « toit de monde » au Bhoutan, où les vêtements faits d'étroites bandes de soie façonnées sont un récital de couleurs et de motifs, aux saris des bords du Gange, du Japon ancestral avec ses châles rituels, les kesas , ou « manteaux de nuages » (faits de patchworks assemblés pour les moines bouddhiques) et ses kimonos légendaires, aux créations de la haute couture française et italienne, aucune é […] Lire la suite

THÉOPHANE LE GREC (entre 1330 et 1340-entre 1405 et 1415)

  • Écrit par 
  • Jean BLANKOFF
  •  • 525 mots
  •  • 1 média

Peintre d'origine byzantine, Théophane le Grec s'est illustré en Russie. Nous connaissons assez peu de chose sur sa vie ; les faits essentiels de sa biographie sont rapportés par l'épître d'Épiphane le Très Sage (Premudryï) à Cyrille de Tver, écrite vers 1415. Son nom et son travail sont aussi mentionnés dans la troisième chronique de Novgorod et dans la chronique moscovite de la Trinité. Théophan […] Lire la suite

TISSUS D'ART

  • Écrit par 
  • Anne KRAATZ, 
  • Madeleine PAUL-DAVID, 
  • Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS, 
  • Marie RISSELIN-STEENEBRUGEN
  •  • 22 617 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre "Les broderies en Orient et en Occident" : …  Il ne reste pratiquement aucune broderie que l'on puisse attribuer avec certitude à la grande période de Byzance, c'est-à-dire avant le xi e  siècle, même si certaines pièces célèbres sont exécutées dans le style byzantin. Par contre, à l'époque plus tardive des Paléologues (1260-1453), il semble que les ateliers de broderie de Constantinople aient connu un nouvel essor. La dalmatique dite du pap […] Lire la suite

VENISE

  • Écrit par 
  • Anna PALLUCCHINI, 
  • Michel ROUX, 
  • Freddy THIRIET, 
  • Universalis 
  •  • 8 051 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre "Venise et Byzance" : …  Les invasions déterminèrent la chute de l'Empire romain d'Occident, et l'établissement des Barbares en Italie provoqua l'émiettement de l'unité de la Péninsule. En Vénétie, l'établissement des Longobards eut des conséquences importantes. Tandis que Cividale, capitale du duché, devient un centre de culture barbare, Byzance continue de dominer les côtes, jusqu'à ce que l'exarchat de Ravenne tombe, […] Lire la suite

VERRE ART DU

  • Écrit par 
  • James BARRELET
  •  • 7 271 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre "La verrerie orientale depuis le IVe siècle après J.-C." : …  Les deux centres les plus importants de l'industrie verrière orientale sous l'Empire romain étaient l'Égypte et la Syrie qui avaient, sous bien des aspects, partie liée avec l'industrie occidentale. Il est difficile de suivre l'évolution de ces centres après que Constantin eut, en 330, abandonné Rome pour Byzance. On sait, en tout cas, qu'il y avait des verriers dans cette ville où se trouvait un […] Lire la suite

Recevez les offres exclusives Universalis