« A CAPPELLA, musique »

CHAPELLE, musique

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUSSANT
  •  • 1 049 mots

Le terme de « chapelle » entre dans la définition d'une série de notions, d'institutions et de fonctions musicales. La longue évolution du mot lui-même, l'évolution surtout des idées, celles de la musique et du cadre social font de cet ensemble un tissu de contradictions et d'incohérences, dans lequel il n'est pas aisé de mettre un peu d'ordre. Les choses se clarifient cependant si l'on suit le fi […] Lire la suite

CHORALE MUSIQUE

  • Écrit par 
  • Jacques CHAILLEY, 
  • Universalis 
  •  • 3 100 mots

Dans le chapitre "Époque classique" : …  La grande nouveauté du début du xvii e  siècle fut incontestablement la généralisation de la basse continue, qui eut pour le répertoire des maîtrises une conséquence importante : la disparition à peu près totale de tout chœur non accompagné, ou simplement doublé à l'unisson. Désormais tout « chant figuré » se dut d'être soutenu au moins par l'orgue, et le plus souvent par des instruments divers, […] Lire la suite

EQUILBEY LAURENCE (1962- )

  • Écrit par 
  • Marcel WEISS
  •  • 1 075 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre "Conduire la voix, servir l’œuvre" : …  Laurence Equilbey suit la voie tracée par le maître suédois et crée en 1991 le chœur de chambre Accentus, qui fait ses débuts l’année suivante. Cette formation professionnelle se montrera capable de rivaliser par la plénitude de sa palette vocale avec les meilleurs ensembles suédois ou anglo-saxons. Accentus rassemble au départ une trentaine de jeunes chanteurs avides d’interpréter les chefs-d’œu […] Lire la suite

FRANCO-FLAMANDS MUSICIENS

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 852 mots

Expression controversée désignant un groupe de musiciens du xv e et du xvi e siècle. On rencontre aussi les dénominations de musique ou d'« école » néerlandaise, flamande, wallonne, bourguignonne, italo-bourguignonne, franco-bourguignonne, néerlando-bourguignonne. Les dénominations s'enchevêtrent au gré des doctes, s'entrechoquent au fracas des nationalismes, englobant à peu près toujours les mê […] Lire la suite

GLEE

  • Écrit par 
  • Universalis 
  •  • 403 mots

Le glee , du vieil anglais gliv ou glēo (signifiant « musique » ou « divertissement », selon l'acception qui est utilisée dans Beowulf ), est une pièce écrite pour au moins trois voix masculines solistes a cappella, parmi lesquelles un falsettiste. Constitué de plusieurs sections courtes de caractères ou d'esprits contrastés, se terminant chacune par une cadence parfaite (c'est-à-dire par un ac […] Lire la suite