« vitaliste »

VITALISME

  • Écrit par 
  • Marie-Christine MAUREL
  •  • 3 757 mots
  •  • 3 médias

le lien qui unit, autour d'une même interrogation, la génération spontanée, le vitalisme et le matérialisme. Pasteur s'intéresse au début de sa carrière à l'inanimé, aux cristaux, au minéral, à l'asymétrie moléculaire, reprenant ainsi, selon Dagognet, le flambeau vitaliste en insistant sur la démarcation […] Lire la suite

SPINOZA BARUCH (1632-1677)

  • Écrit par 
  • Robert MISRAHI
  •  • 12 184 mots
  •  • 1 média

-spiritualiste (André Mallet, Bernard Rousset), l'illusion logiciste-épistémologique (Léon Brunschvicg, Alexandre Matheron) ou la régression romantique-vitaliste (Sylvain Zac). La philosophie de Spinoza La connaissance et la réflexion La doctrine spinoziste de la connaissance est à la fois plus simple […] Lire la suite

FAUVISME

  • Écrit par 
  • Michel HOOG
  •  • 4 010 mots
  •  • 1 média

, ces quelques tableaux de Matisse ne font pas exception – tout le fauvisme est profondément chargé d'une poésie vitaliste, hédoniste et constitue une sorte d'hymne à la vie, à la lumière, à la joie de vivre païenne, qui le rapproche de l'impressionnisme et de Cross. Tout un courant de la littérature du temps […] Lire la suite

TOLSTOÏ LÉON NIKOLAÏÉVITCH (1828-1910)

  • Écrit par 
  • Michel AUCOUTURIER
  •  • 4 546 mots
  •  • 1 média

éprouve à assumer la morale vitaliste que paraît impliquer le critère de l'authenticité. Les grands romans (1863-1877) Marié le 23 septembre 1862 avec Sophie Bers (Sofija Andreevna Bers, 1844-1919), fille d'un médecin militaire, Tolstoï s'installe à Iasnaïa Poliana où la vie de famille et les soins […] Lire la suite

ARISTOTE

  • Écrit par 
  • Pierre AUBENQUE
  •  • 23 833 mots
  •  • 2 médias

Aristote n'est sans doute pas le philosophe le plus séduisant de l'Antiquité, celui auquel on se reporte le plus volontiers quand on veut remonter aux sources de ce que les Grecs ont nommé la « sagesse ». Mais nul n'a marqué autant que lui la philosophie et la science des siècles suivants, peut-être même – et cela jusqu'à nos jours inclusivement – la civ […] Lire la suite

AUTO-ORGANISATION

  • Écrit par 
  • Henri ATLAN
  •  • 6 239 mots
  •  • 1 média

par leur « capacité de finalités internes ». Dans le contexte vitaliste de son siècle, il attribuait cette capacité à une intelligence supérieure orientant les phénomènes de la vie, de façon téléologique, c'est-à-dire à l'aide de causes finales, à la façon d'une intelligence humaine. Au contraire, les théories […] Lire la suite

BARTHEZ PAUL JOSEPH (1734-1806)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 373 mots

Médecin français, chef de l'école de Montpellier et l'un des fondateurs de la théorie vitaliste qui influença les savants du xixe siècle. Cette théorie eut des admirateurs, dont X. Bichat, mais elle fut violemment critiquée par F. Magendie et Claude […] Lire la suite

BODY ART

  • Écrit par 
  • Anne TRONCHE
  •  • 4 584 mots
  •  • 1 média

ou collectif, les actionnistes viennois font scandale et connaissent de nombreux démêlés avec la justice de leur pays. Leur aptitude à porter à un point ultime la puissance vitaliste de la sexualité, à œuvrer au seuil de l'interdit de la vie organique en recourant au sang, aux cadavres d'animaux et aux […] Lire la suite

ČAPEK KAREL (1890-1938)

  • Écrit par 
  • Jeanne BEM
  •  • 1 991 mots

notre civilisation, pourtant le public a pris plaisir à un spectacle de science-fiction. Čapek trouvait sa pièce inégale : pour beaucoup, il est resté « l'auteur de R.U.R. »... Mais que dire des contradictions internes ? Čapek est le jeune auteur « vitaliste » de […] Lire la suite

CLAUS HUGO (1929-2008)

  • Écrit par 
  • Paul GELLINGS
  •  • 1 623 mots
  •  • 1 média

par Claus, il n'en demeure pas moins que l'œuvre porte une vision du monde, vision on ne peut plus vitaliste, voire organique. C'est dire que l'univers de Claus constitue un corpus en chair et en os, un espace à la fois immense et confiné, où le lecteur est confronté à toutes les palpitations de la vie […] Lire la suite

CRICK FRANCIS HARRY COMPTON (1916-2004)

  • Écrit par 
  • Antoine DANCHIN
  •  • 863 mots

et de la chimie doivent s'appliquer à l'étude de la vie, comme l'avait souhaité Claude Bernard, sans qu'il soit nécessaire de mettre en avant un quelconque principe vitaliste. Crick quitte l'Amirauté en 1947 pour se tourner vers la biologie, grâce à l'obtention d'une bourse du Medical Research Council […] Lire la suite

DRIESCH HANS (1867-1941)

  • Écrit par 
  • Jane M. OPPENHEIMER
  • , Universalis
  •  • 810 mots

avoir lieu autrement. Dans sa monographie de 1894, il fait déjà allusion à ces aspects théoriques. En 1895, Hans Driesch a adopté une vision vitaliste, faute de pouvoir interpréter correctement les résultats de son expérience de séparation cellulaire selon les principes du mécanisme : il ne […] Lire la suite

GALIEN CLAUDE (131 env.-env. 201)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 685 mots

, bile, pituite, atrabile). Sa thérapeutique est diététique et médicamenteuse, et son étude des plantes médicinales gardera le nom de « pharmacie galénique ». Profondément déiste, il admet une philosophie vitaliste douant le corps humain d'un pneuma d'essence divine. Son insistance à évoquer un dieu […] Lire la suite

GHYKA MATILA C. (1881-1965)

  • Écrit par 
  • Virgil IERUNCA
  •  • 1 078 mots

avec la relativité et à la biologie vitaliste). Tout au long de ce voyage au bout des civilisations, des signes et des idées, l'itinéraire cosmopolite de Matila Ghyka comporte aussi des « escales » roumaines. Ses Mémoires en témoignent : les vicissitudes de son pays ne le laissent jamais indifférent […] Lire la suite

GRAPHOLOGIE

  • Écrit par 
  • Michel HUTEAU
  •  • 2 392 mots

de l'examen graphologique. En Allemagne, avec Ludwig Klages (1872-1956), le développement de la graphologie prend une allure sensiblement différente. Philosophe vitaliste influencé par Nietzsche, Klages considère que l'opposition entre ces deux grandes forces que sont la Vie (la libération […] Lire la suite

SHOAH LITTÉRATURE DE LA

  • Écrit par 
  • Rachel ERTEL
  •  • 12 489 mots
  •  • 12 médias

alors la modernité s'impose à travers l'écriture, l'hermétique, le fragmentaire et, dans les arts visuels, la pratique du ready-made. Mais au fond du pessimisme apparent des années 1920, il y a un élan vitaliste. La destructuration en cours doit accoucher d'une nouvelle genèse. S'inscrivant […] Lire la suite

INDE (Arts et culture) - Les sciences

  • Écrit par 
  • Francis ZIMMERMANN
  •  • 14 263 mots
  •  • 2 médias

L'histoire des sciences, au sens où nous l'entendons en Occident, a bénéficié d'apports spécifiques de l'Inde, au moins dans trois domaines : l'astronomie, les mathématiques et les sciences médicales. D'autres disciplines scientifiques, la physique par exemple, n'ont pas été cultivées en Inde, sinon sous une forme purement spéculative. À bien des égards, […] Lire la suite

INFORMATION GÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Henri ATLAN
  •  • 6 223 mots
  •  • 1 média

structure et fonction a changé de nature. Une structure non vivante, celle d'une molécule, est responsable de fonctions qu'on percevait autrefois comme des fonctions vitales. On a bien du mal aujourd'hui à se débarrasser de la connotation vitaliste attachée à la notion même de fonction, alors qu'on […] Lire la suite

INTUITION

  • Écrit par 
  • Noël MOULOUD
  •  • 6 568 mots

, de liaisons symboliques, manifestant le fonds spirituel de la réalité. C'est un sentiment analogue de la pleine positivité du concret qui justifie l'intuitionnisme bergsonien, bien que celui-ci ne puisse être séparé du sentiment d'une création immanente au réel, et d'une interprétation vitaliste […] Lire la suite

ISOLEMENT DE LA ZYMASE

  • Écrit par 
  • Paul MAZLIAK
  •  • 226 mots

ajouté. La fermentation ne nécessite donc pas obligatoirement la présence d'un organisme vivant. Il appelle zymase le ferment soluble contenu dans le jus et capable de fermenter le sucre in vitro. Ce résultat, qui semble disqualifier la théorie vitaliste de la fermentation, met surtout en évidence le rôle de molécules à activité catalytique (enzymes). Ainsi s'ouvre la voie de la biochimie. […] Lire la suite

JOUISSANCE

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 1 413 mots

et changer l'individu, « renaturer » l'un et l'autre, s'imposa à la conscience, alors que la montée du fascisme et du stalinisme élevait un obstacle insurmontable à tout espoir d'une pratique conséquente. Reich cherchera refuge dans une théorie vitaliste où il tente de fonder sur l'existence d'un fluide […] Lire la suite

KEYSERLING HERMANN VON (1880-1946)

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 890 mots

que l'Europe en sera délivrée, car son « concrétisme », à la différence du « concrétisme américain » de caractère mécaniste, est d'ordre « biologique ou vitaliste ». On distingue assez bien quel pouvait être le danger de cette quête, entreprise par un métaphysicien-né, d'une connaissance capable […] Lire la suite

KLAGES KARL LUDWIG (1872-1956)

  • Écrit par 
  • Pierre FAIDEAU
  •  • 1 171 mots

(en trop ou en trop peu) du mouvement, par une faible résistance aux sollicitations du milieu ou à ses désirs personnels, et aussi par la raideur et la contrainte du tracé. À la vie, à l'Âme, Klages, en philosophie vitaliste, en nietzschéen introverti, oppose l'Esprit, sorte […] Lire la suite

LIPCHITZ JACQUES (1891-1973)

  • Écrit par 
  • Gérard BERTRAND
  •  • 1 337 mots

–, pourvu qu'ils exaltent une conception vitaliste du monde. À claire-voie ou de masse, cette sculpture figurative n'est jamais réaliste : l'esprit peut rêver sur ces concrétions de la matière, ce bouillonnement du bronze d'où surgissent Prométhée terrassant le vautour (1936, coll. D […] Lire la suite

MCDOUGALL WILLIAM (1871-1938)

  • Écrit par 
  • Georges THINÈS
  •  • 932 mots

de l'inspiration vitaliste de celui qui la professait. Cependant, même à l'intérieur de ce contexte, elle rejoint les observations du biologiste qui tente de décrire les actes instinctifs sans idée préconçue. On ne peut manquer de rapprocher les vues de McDougall de celles de Wallace Craig (1918 […] Lire la suite

LE MERVEILLEUX VOYAGE DE NILS HOLGERSSON À TRAVERS LA SUÈDE, Selma Lagerlöf - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Régis BOYER
  •  • 760 mots
  •  • 1 média

rousseauiste Il ne suffit pas de rappeler que Selma Lagerlöf relève du grand courant littéraire, dit « vitaliste », qui connaîtra une belle fortune dans le Nord en raison de la symbiose qui s'établit entre la nature et les hommes. Il convient de rappeler aussi que la romancière suédoise avait lu avec soin […] Lire la suite

NANCY ET L'ART NOUVEAU (exposition)

  • Écrit par 
  • Christine PELTRE
  •  • 935 mots

de botaniste et par les progrès de la science horticole en Lorraine, il cultive son répertoire naturaliste. Le recours massif à ce registre exprime cependant, plus qu'une simple imitation décorative, l'élan d'une philosophie vitaliste ainsi qu'une foi dans la nature. Car les artistes de l'École […] Lire la suite

NÉERLANDAISE ET FLAMANDE LITTÉRATURES

  • Écrit par 
  • Paul GELLINGS
  •  • 6 851 mots
  •  • 4 médias

Les Histoires néerlandaises), mais, après le théâtre, c'est la poésie qui reste le mode d'expression le plus important. Citons, parmi les principaux poètes, Hooft qui écrit une poésie à la fois vitaliste et gracieuse. Ses nombreux sonnets rejoignent les idéaux renaissancistes prônés […] Lire la suite

NÉO-LAMARCKISME

  • Écrit par 
  • Laurent LOISON
  •  • 4 249 mots
  •  • 3 médias

opposé. Organisé autour d'Alpheus S. Packard et des paléontologues Alpheus Hyatt (1838-1902) et Edward D. Cope (1840-1897), il s'agissait d'une conception de l'évolution vitaliste, car la transformation évolutive était censée pouvoir s'affranchir des lois de la physique et de la chimie. L'étude […] Lire la suite

NEUROLOGIE

  • Écrit par 
  • Raymond HOUDART, 
  • Hubert MAMO, 
  • Jean MÉTELLUS
  • , Universalis
  •  • 30 238 mots
  •  • 9 médias

des réflexes et [...] démontre que la moelle, elle aussi, exerce des fonctions de centre nerveux [...]. L'influence de Haller fut profonde. De lui dérivent [...] William Cullen, le créateur des névroses, John Brown, le père des sténies et des asthénies, le grand psychiatre vitaliste, Stahl, et, à […] Lire la suite

OPPOSITION CONCEPT D'

  • Écrit par 
  • Émile JALLEY
  •  • 18 813 mots
  •  • 3 médias

. La philosophie de Schelling apparaît comme un monisme d'inspiration vitaliste, que l'on peut définir comme un « trialisme » fondé sur une logique de type « contradictoriel » et non pas « contradictionnel ». La cellule de base en est le concept de polarité, conçue comme une « dualitude » sans antithèse […] Lire la suite

PASTERNAK BORIS LEONIDOVITCH (1890-1960)

  • Écrit par 
  • Michel AUCOUTURIER
  •  • 2 568 mots
  •  • 1 média

et par l'insertion du processus historique dans la vie de la nature, dont l'image domine l'œuvre, incarnant sa philosophie vitaliste et sa poésie optimiste. Cette poésie, fondée sur un abandon reconnaissant à la toute-puissance de la vie et à son éternel pouvoir de renouvellement, se retrouve dans le dernier […] Lire la suite

PRÉFORMATION ET ÉPIGENÈSE

  • Écrit par 
  • Maria Teresa MONTI
  •  • 6 745 mots
  •  • 7 médias

question, soit qu’elles restent, à différents égards, liées à une perspective mécaniciste, soit qu’elles s’aventurent dans une direction vitaliste. En réalité, personne (et les savants qui s’orientent dans la première direction pas plus que les autres) ne relance l’idée d’une épigenèse complètement […] Lire la suite

PROLÉTAIRES ÉCRIVAINS SCANDINAVES dits

  • Écrit par 
  • Régis BOYER
  •  • 3 255 mots

, dans L'Émeraude (1933-1940), une description intense et pathétique du monde du travail et de la peine des hommes. Artur Lundkvist (1906-1191), qui sort d'un milieu de petits paysans, occupe une position à part. Poète vitaliste avant tout (Vie nue, 1929), tenté […] Lire la suite

ANIMALITÉ

  • Écrit par 
  • Florence BURGAT
  •  • 7 668 mots
  •  • 9 médias

aucunement, comme prend soin de le noter Merleau-Ponty dans La Structure du comportement, un retour aux thèses vitaliste, animiste ou encore à celle de l'âme des bêtes. La phénoménologie a regardé l'animal comme un sujet, un sujet dans un monde, et son comportement comme une relation […] Lire la suite

SENDER GARCÉS RAMÓN JOSÉ (1901-1982)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre RESSOT
  •  • 1 781 mots

et celles de la pensée irrationaliste bourgeoise : Schopenhauer, Bergson et les vitalistes, Freud. » Finalement, c'est sans doute aussi la pensée libertaire qui a apporté à Sender cette vision vitaliste, désintellectualisée, laquelle, sans pour autant souscrire à un quelconque système à visée essentialiste, se préoccupe d'un retour aux sources de l'être. […] Lire la suite

SOCIOLOGIE - Histoire

  • Écrit par 
  • Michel LALLEMENT
  •  • 6 414 mots

à l'écart de l'institution universitaire, Georg Simmel (Philosophie de l'argent, 1900 ; Soziologie, 1908) développe pour sa part une sociologie formelle. Celle-ci associe de façon originale un héritage kantien et une perspective vitaliste qui accorde […] Lire la suite

STRUCTURE, biologie

  • Écrit par 
  • Philippe COURRIÈRE, 
  • Pierre DELATTRE, 
  • Armand de RICQLÈS
  •  • 10 000 mots
  •  • 5 médias

différents : une interprétation parfois vitaliste, voire finaliste, des phénomènes vivants, une conception « globale » refusant de voir dans le tout la simple somme des parties, une démarche axée davantage sur l'observation que sur l'expérimentation, une idée de l'évolution volontiers teintée […] Lire la suite

VIE

  • Écrit par 
  • Georges CANGUILHEM
  •  • 10 960 mots

. Barthez. Les Nouveaux Éléments de la science de l'homme (1778) sont un traité de physiologie vitaliste. « Je prouverai que le Principe vital doit être conçu par des idées distinctes de celles qu'on a du Corps et de l'Âme ; et que nous ignorons même si ce principe est une […] Lire la suite

Rejoignez-nous

Inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire et recevez en cadeau un ebook au choix !