« tarkovski »

TARKOVSKI ANDREÏ

  • Écrit par 
  • Michel ESTÈVE
  •  • 2 548 mots
  •  • 1 média

Sept longs métrages auront suffi pour imposer Andrei Tarkovski comme l'un des plus importants cinéastes de notre temps. Par ses sujets, ses registres et ses styles, son œuvre, au premier abord, nous apparaît hétérogène. Quels liens nouer, en effet, entre la fresque historique d' […] Lire la suite

TARKOVSKI ANDREÏ - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 469 mots

4 avril 1932 Naissance d'Andrei Tarkovski à Zavrajié, village du bord de la Volga proche d'Ivanovo. Son père est le poète Arseni Tarkovski. 1948-1956 Après les années de lycée où il suit les cours d'une école de musique, il s'intéresse également à […] Lire la suite

LE SACRIFICE, film de Andreï Tarkovski

  • Écrit par 
  • Jacques AUMONT
  •  • 900 mots

Fils et petit-fils de poètes, Andreï Tarkovski (1932-1986) opte pour le cinéma, après avoir envisagé la musique et la peinture. Il suit le cursus de la grande école de cinéma de Moscou, le V.G.I.K., mais se révèle vite un produit atypique de son enseignement ; son premier film, […] Lire la suite

LE SACRIFICE (A. Tarkovski), en bref

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 207 mots

« Je considère que notre civilisation mourra du progrès matériel, à cause non pas des conséquences physiques, mais bien plutôt des conséquences spirituelles qui en résultent. » Cette réflexion est à l'origine du dernier film d'Andrei Tarkovski (1932-1986), un des rares cinéastes à l'inspiration […] Lire la suite

RUSSE CINÉMA

  • Écrit par 
  • Bernard EISENSCHITZ
  •  • 10 169 mots
  •  • 6 médias

Le Calme (Bassov, 1964), qui nomment enfin la répression stalinienne, la génération du XXe congrès est arrivée trop tôt. Le passage de témoin se fait directement de Romm, enseignant admiré, véritable conscience du cinéma, à Andrei Tarkovski, qui réalise […] Lire la suite

MÈRE ET FILS (A. Sokourov)

  • Écrit par 
  • Michel ESTÈVE
  •  • 1 403 mots

Dans Le Temps scellé, évoquant les « génies » du cinéma, Andrei Tarkovski plaçait Alexandre Sokourov aux côtés de Jean Vigo, Robert Bresson, Luis Buñuel, Satyajit Ray et Mizoguchi Kenji. La beauté de Mère et fils (1997) confirme la lucidité de ce jugement […] Lire la suite

SOKOUROV ALEXANDRE (1951- )

  • Écrit par 
  • Michel ESTÈVE
  •  • 1 144 mots
  •  • 1 média

« Il est peu de génies dans le cinéma : Bresson, Mizoguchi, Vigo, Buñuel, Satyajit Ray, Sokourov... ». Le premier, il y a trente ans, Andreï Tarkovski (Le Temps scellé, Éditions de l'Étoile-Cahiers du cinéma,1989) a reconnu et admiré le grand talent d'Alexandre Sokourov, hier […] Lire la suite

CANNES FESTIVAL DE

  • Écrit par 
  • Philippe d' HUGUES
  •  • 2 157 mots
  •  • 6 médias

partir des indications du metteur en scène. Pendant la même période, Tarkovski (Le Sacrifice, 1986) ou Kiesłowski (Tu ne tueras point, 1988) se contenteront de prix spéciaux du jury. Dans cette semi-léthargie, surgissent parfois quelques beaux coups d'éclat […] Lire la suite

FESTIVALS

  • Écrit par 
  • Jean-Michel BRÈQUE, 
  • Matthieu CHÉREAU, 
  • Jean CHOLLET, 
  • Philippe DULAC, 
  • Christian MERLIN, 
  • Nicole QUENTIN-MAURER
  • , Universalis
  •  • 17 238 mots
  •  • 21 médias

Jamais les festivals n'ont été si nombreux ni si populaires. Jamais ils n'ont concerné autant de domaines artistiques – de l'opéra au cinéma, en passant par le théâtre, la danse et les arts plastiques. Identifiés à un lieu et à une régularité dans le temps, initialement tournés vers un public de connaisseurs, ils ont su, à partir de la seconde moitié du […] Lire la suite

TARR BÉLA (1955- )

  • Écrit par 
  • Raphaël BASSAN
  •  • 1 031 mots
  •  • 1 média

cinéaste artiste et démiurge qui façonne et construit un style et une vision du monde à l'instar d'un Antonioni, d'un Godard ou d'un Tarkovski. Deux trilogies On partage sa courte et dense filmographie (dix films de 1977 à 2011) en deux trilogies (une sociale et une métaphysique) et quelques opus […] Lire la suite

CEYLAN NURI BILGE (1959- )

  • Écrit par 
  • Raphaël BASSAN
  •  • 1 430 mots
  •  • 1 média

(1974), l’influence d’Andreï Tarkovski apparaît nettement. D’autres influences se font jour, telle celle d’Abbas Kiarostami pour le portrait du jeune Ali. Des auteurs contemporains comme Asghar Farhadi ou Andreï Zviaguintsev (et son sens de la fatalité) ont pu également influencer Nuri Bilge […] Lire la suite

MARKER CHRIS (1921-2012)

  • Écrit par 
  • Guy GAUTHIER
  •  • 2 160 mots

garde de notre époque que le souvenir du cycle des mélodies de Moussorgski, intitulé Sans soleil, dont les paroles (non citées dans le film) révèlent une mélancolie mortelle, comme le Nostalghia (1983) de son ami Tarkovski. Marker va devenir à son tour un […] Lire la suite

SARKIS (1938- )

  • Écrit par 
  • Jacinto LAGEIRA
  •  • 1 538 mots

 – ou encore des cinéastes – Fassbinder, Godard, Bergman, et surtout Tarkovski. Étant donné ces références, on comprend que les installations de Sarkis soient devenues toujours plus théâtrales et que les mises en scène aient une importance capitale dans la mise au jour de la mémoire de l'artiste. Son œuvre […] Lire la suite

BLADE RUNNER 2049 (D. Villeneuve)

  • Écrit par 
  • René MARX
  •  • 978 mots
  •  • 2 médias

ici évoqué le Stalker de Tarkovski. Mais, en tout cas, cette séquence est bien plus forte qu’un simple plagiat. Beaucoup de moments du film sont admirables : la rencontre avec une jeune fille de génie vivant dans une bulle mystérieuse, le contact finalement établi avec le vieux […] Lire la suite

CINÉMA (Aspects généraux) - Histoire

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO, 
  • Jean COLLET, 
  • Claude-Jean PHILIPPE
  •  • 21 812 mots
  •  • 37 médias

La première projection du cinématographe Lumière a lieu le 28 décembre 1895, au Grand Café, boulevard des Capucines à Paris. Le nouvel art puisera abondamment dans le trésor dramatique aussi bien théâtral que romanesque, du xixe siècle finissant. Il lui empruntera sa puissance d'évocation liée à l'appétit de conquête d'une société industrielle en plei […] Lire la suite

EISENSTEIN SERGE MIKHAÏLOVITCH

  • Écrit par 
  • Bernard EISENSCHITZ
  •  • 3 072 mots
  •  • 2 médias

pour le dictateur, qui ne servait qu'à renforcer son pouvoir à travers les films, dont les éléments critiques mêmes sont mis en question. La plupart des cinéastes russes de la génération d'après Tarkovski ont à nouveau réduit Eisenstein à une figure officielle, suivant en cela leurs aînés Iosseliani et Guerman […] Lire la suite

GUERRA ANTONIO, dit TONINO (1920-2012)

  • Écrit par 
  • Christian VIVIANI
  •  • 712 mots
  •  • 1 média

d'Eduardo De Filippo). Il sait également s'effacer avec modestie devant l'angoisse mystique d'Andreï Tarkovski (Nostalghia, 1983). Parmi ses derniers travaux, on retiendra moins le professionnalisme irréprochable de Ils vont tous bien (Stanno […] Lire la suite

L'INCENDIE, Tarjei Vesaas - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Gilles QUINSAT
  •  • 1 391 mots

sur elle. Mais, qu'échappant par miracle à la lourdeur de son corps, à son mutisme effrayé, il parvienne dans une scène antérieure à caresser en silence le bras d'une autre jeune fille, et la brûlure un instant s'apaise, se change en rayonnement, en calme exaltation. On n'est pas loin, ici, de l'univers du cinéaste Andrei Tarkovski. […] Lire la suite

JOSEPHSON ERLAND (1923-2012)

  • Écrit par 
  • Patricia BAUER
  •  • 405 mots
  •  • 1 média

(1983) et Offret (1986, Le Sacrifice) d'Andrei Tarkovski, The Unbearable Lightness of Being (1988, L'Insoutenable Légèreté de l'être) de Philip Kaufman ou encore To vlemma tou Odyssea (1995, […] Lire la suite

KUROSAWA AKIRA (1910-1998)

  • Écrit par 
  • Michel ESTÈVE
  •  • 3 140 mots
  •  • 1 média

, Kurosawa – comme Bresson et Tarkovski – fut peintre (d'où son admiration pour Utrillo, Cézanne et Van Gogh, interprété par Martin Scorsese dans l'un des épisodes de Rêves) avant de devenir cinéaste en 1936. Sa vision du monde a été, en partie, déterminée par le tremblement de terre […] Lire la suite

LEM STANISLAS (1921-2006)

  • Écrit par 
  • Jerzy JARZEBSKI
  •  • 1 177 mots

fondateurs de la science-fiction moderne et a été porté à deux reprises à l'écran, par Andrei Tarkovski en 1972 et par Steven Soderbergh en 2002. Les personnages principaux sont confrontés à des créatures générées par un océan, en apparence en quête d'un contact avec les hommes. Mais, conçues […] Lire la suite

LÉVIATHAN (A. Zviaguintsev)

  • Écrit par 
  • Michel ESTÈVE
  •  • 1 111 mots
  •  • 1 média

Dans le sillon tracé par Andreï Tarkovski et Alexandre Sokourov, Andreï Zviaguintsev s'impose comme le meilleur représentant de la nouvelle génération des cinéastes russes. Son univers humaniste et spiritualiste est remarquablement mis en relief par l'écriture cinématographique. D'abord acteur […] Lire la suite

LUPA KRYSTIAN (1943- )

  • Écrit par 
  • Christophe TRIAU
  •  • 968 mots
  •  • 1 média

, il est très influencé par Tadeusz Kantor (son « maître », avec le cinéaste Andrei Tarkovski), tout en esquissant les grands axes de sa recherche théâtrale autour de l'exploration de l'intériorité et des structures cachées de la conscience (Lupa est un grand lecteur de Jung). Son répertoire est alors celui […] Lire la suite

MA VIE AVEC LIBERACE (S. Soderbergh)

  • Écrit par 
  • Christian VIVIANI
  •  • 1 066 mots
  •  • 1 média

contrastent. Ainsi de Traffic (2000), puzzle étonnant sur le circuit de la drogue, dont chaque pièce est filmée selon une esthétique différente. Soderbergh s’est même mesuré aux remakes les plus insensés (Solaris, 2003, après le classique de Tarkovski). Il serait […] Lire la suite

MOUAWAD WAJDI (1968- )

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 1 021 mots
  •  • 1 média

, Dostoïevski, Conrad, Sophocle, Borges, Sara Kane, Réjean Ducharme), tout autant que de cinéma (d'Ozu à Tarkovski en passant par le King Kong de Peter Jackson), Wajdi Mouawad s'inscrit à l'École nationale du théâtre, à Montréal. En 1991, son diplôme d'interprétation en poche, il fonde […] Lire la suite

PARADJANOV SERGUEÏ (1924-1990)

  • Écrit par 
  • Charles TESSON
  •  • 535 mots

). Fatigué, usé, il meurt en 1990, en plein tournage de Confession, d'après Lermontov. Pour lui, comme pour d'autres cinéastes (notamment Tarkovski, l'exilé), la perestroïka est arrivée trop tard. […] Lire la suite

PARLANT (CINÉMA) - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Michel CHION
  •  • 3 247 mots

, qui évoque le désarroi de terroristes berlinois à la fin des années 1970, une bande sonore saturée, où des messages que l'on n'écoute plus sont émis par des radios allumées en permanence, traduit la confusion du monde moderne. 1979 URSS. Stalker, d'Andréi Tarkovski. Personnages […] Lire la suite

PARLANT CINÉMA

  • Écrit par 
  • Michel CHION
  •  • 8 151 mots
  •  • 8 médias

des auteurs comme Fellini ou Tarkovski, ou encore dans des films isolés comme le 2001 de Stanley Kubrick, que l'on rencontre ce parti pris, plus rare qu'il n'y paraît. Le contrepoint audiovisuel « Le cinéma muet, rappelait Belá Balázs, recélait une contradiction entre l'image et la parole […] Lire la suite

RÉGY CLAUDE (1922-2019)

  • Écrit par 
  • David LESCOT
  •  • 934 mots
  •  • 2 médias

la lumière sur le décor, une impression d'éloignement, apparentent souvent son esthétique à celle du cinéma, par exemple celui de Tarkovski. Inlassable découvreur (de l'auteur britannique Gregory Motton, dont il met en scène Chutes, 1992, et La Terrible Voix de Satan […] Lire la suite

SODERBERGH STEVEN (1963- )

  • Écrit par 
  • Olivier de BRUYN
  •  • 1 020 mots
  •  • 1 média

... Profitant de ses succès antérieurs, il réussit à convaincre la Twentieth Century Fox de financer Solaris (2002), remake du film homonyme d'Andrei Tarkovski d'après le roman de Stanislaw Lem. Avec une liberté totale, Soderbergh, épaulé par son acteur principal George Clooney […] Lire la suite

TAKEMITSU TŌRU (1930-1996)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 1 033 mots
  •  • 1 média

Dream/Window, pour orchestre (1985). En 1974, il commence à écrire une série de pièces sur la pluie, dont la plus connue est peut-être Rain Coming, pour orchestre de chambre (1982). En 1987, Yehudi Menuhin crée une pièce à la mémoire d'Andreï Tarkovski, […] Lire la suite

LES VACANCES DE MONSIEUR HULOT, film de Jacques Tati

  • Écrit par 
  • Michel CHION
  •  • 1 038 mots

rôle au spectateur, et où les gags sont parfois en second plan, se retrouve aussi fugitivement chez Antonioni, Skolimowski, et même chez Tarkovski, bref chez d'autres cinéastes de l'allusion, parfois très sérieux, mais auxquels les rencontres insolites d'images et de sons que propose la vie suggèrent parfois une notation souriante, qui est un coup de chapeau à Jacques Tati. […] Lire la suite

ZVIAGUINTSEV ANDREÏ (1964- )

  • Écrit par 
  • Michel ESTÈVE
  •  • 1 811 mots

naten. Par la qualité de son écriture cinématographique, son souci constant de plaider pour une apologie de l’âme et de la spiritualité, par cette volonté de « rendre l’invisible visible, l’imperceptible perceptible » (Positif, février 2008), Andreï Zviaguintsev se situe dans la droite lignée du cinéma d’Andreï Tarkovski. […] Lire la suite