« roman policier (XXe si��cle) »

POLICIER ROMAN

  • Écrit par 
  • Claude MESPLÈDE, 
  • Jean TULARD
  •  • 16 394 mots
  •  • 10 médias

Il a aussi permis l'émergence d'un grand nombre de nouvelles romancières, et il n'y a rien d'étonnant si certaines d'entre elles ont choisi cette forme littéraire comme support revendicatif à leurs combats pour l'émancipation féminine. Aux origines du roman policier Le roman policier est peut-être né avec l'Œdipe roi de Sophocle. Œdipe mène l'enquête sur un crime ancien, l'assassinat du roi de Thèbes. […] Lire la suite

POLICIER FILM

  • Écrit par 
  • Jean TULARD, 
  • Universalis
  •  • 4 270 mots
  •  • 5 médias

La dégradation du roman policier gagnant le thriller, les films consacrés à James Bond sonnèrent le déclin passager du genre. L'histoire du crime n'est-elle pas inépuisable ? Les œuvres de Brian De Palma, Martin Scorsese, David Cronenberg ou, dans une veine plus parodique, des frères Coen, le montrent assez. Esthétique du film policier On peut définir le film policier comme le récit d'une chasse à l'homme. […] Lire la suite

ROMAN Le nouveau roman

  • Écrit par 
  • Pierre-Louis REY
  •  • 4 668 mots
  •  • 1 média

De même, quand s'interrompt l'enquête du narrateur de La Jalousie (menée avec un acharnement que ne soutiendrait aucun détective de profession), ignorons-nous si ses soupçons étaient ou non fondés. L'ère du soupçon est celle d'un soupçon infiniment entretenu. On s'explique ainsi que le roman policier ait offert aux nouveaux romanciers à la fois une mine de thèmes ou de situations, et un contre-modèle : les pulsions de mort et de sexe, qui composent les fantasmes de tout individu moyennement constitué, font en effet l'ordinaire du genre policier, mais elles doivent s'y réaliser en actes pour que tout puisse se dénouer en fin de compte dans l'ordre et la clarté. […] Lire la suite

ROMAN Genèse du roman

  • Écrit par 
  • ETIEMBLE
  •  • 5 817 mots
  •  • 1 média

Si l'on veut bien y faire attention, ce mot, pour avoir été trop généralement appliqué, ne porte d'autre idée à l'esprit que celle d'ouvrage de pure invention. » Encore ne s'agit-il que du roman moderne, et en Europe. Si l'on regarde vers l'Inde, la Chine, le Japon, ou qu'on rêve, avec E. M. Forster, à ces feux autour desquels nos ancêtres écoutaient des histoires, force est d'avouer que la genèse du roman est inextricablement mêlée à celle des mythes et contes. […] Lire la suite

ROMAN Le roman français contemporain

  • Écrit par 
  • Dominique VIART
  •  • 7 970 mots
  •  • 7 médias

C'est plutôt sur le mode parodique que des narrations virtuoses raffinent sur le souvenir et le savoir de la littérature, qu'elles soient inspirées du roman historique comme chez Renaud Camus (Roman roi, 1983), qu'elles inventent des écrivains fictifs (Benjamin Jordane dont Jean-Benoît Puech publie et commente les œuvres apocryphes) ou qu'elles revisitent avec Echenoz les diverses formes du romanesque : le roman policier dans Cherokee (1983) ; d'aventure dans L'Équipée malaise (1987) ; d'espionnage dans Lac (1989) ; d’anticipation dans Nous Trois, (1992) ; le jeu dans un réalisme illusoire avec Un an (1997) ; la fiction biographique avec Ravel, (2006), Courir (2008), Des éclairs (2010) ; le roman historique dans 14 (2012). […] Lire la suite

ROMAN POPULAIRE

  • Écrit par 
  • Jean TULARD
  •  • 4 060 mots

Le marxisme est absent du roman populaire, même si, comme l'a montré Jean Domarchi, Marx a été fasciné par Eugène Sue. La vision de la femme reste conforme aux interdits de l'époque : l'ouvrière, objet de la lubricité des fils de famille, est condamnée à être séduite puis rejetée une fois enceinte ; ainsi flétrie, elle ne sera régénérée que par le travail (Le Roman d'une ouvrière, 1891). […] Lire la suite

ROMAN Essai de typologie

  • Écrit par 
  • Jean CABRIÈS
  •  • 5 909 mots
  •  • 5 médias

Le commissaire Maigret ouvre une ère nouvelle dans le roman policier, et pas seulement en France : désormais s'efface l'image du policier officiel stupide, invariablement berné par le détective privé ou amateur. En outre, le roman policier ne repose plus sur l'énigme considérée comme un des beaux-arts. Il devient humain. La critique sociale et surtout les motivations psychologiques joueront un rôle important dans les récits de Dashiel Hammett (La Clef de verre), de W. […] Lire la suite

ROMAN SENTIMENTAL

  • Écrit par 
  • Isabelle ANTONUTTI
  •  • 2 475 mots
  •  • 1 média

Par comparaison, le roman policier est à 4,9 p. 100. Elle atteint 1,6 p. 100 du chiffre d’affaires de l’édition, tandis que la science-fiction et la fantasy sont à 0.8 p. 100. Pour le Syndicat national de l’édition, la catégorie roman sentimental comprend essentiellement les publications de séries en poche. Donc, les romans grand format ne sont pas comptabilisés. […] Lire la suite

DICTIONNAIRE DES LITTÉRATURES POLICIÈRES, (dir. C. Mesplède)

  • Écrit par 
  • Fanny BRASLERET
  •  • 1 068 mots

Afin de l'accompagner dans cette traversée, des points d'attache comme la définition des genres et sous-genres (roman judiciaire, énigme, suspense, thriller, noir, espionnage, etc.) ainsi que des contributions consacrées à certaines nations, célèbres ou non pour leur patrimoine policier, lui sont proposés. Là encore, la découverte est de rigueur : que ce soit celle de la création en Albanie des « romans de vigilance », destinés à la formation des responsables de l'ordre public, ou celle, dans l'U. […] Lire la suite

CHRONIQUES et LA PRINCESSE DU SANG (J.-P. Manchette)

  • Écrit par 
  • Michel P. SCHMITT
  •  • 1 347 mots

Un numéro de la revue Littérature sur le roman policier ne peut pas être anéanti par le seul inventaire des blâmes et des satisfecits du chroniqueur, son goût pour l'anathème ou le panégyrique emprunté au premier surréalisme ou à ses amis situationnistes. Car la poétique qui progressivement s'élabore débouche sur une aporie : ce n'est pas seulement la littérature artistique qui est morte (même si Hemingway ou Orwell rejoignent les grands romanciers réalistes français du xixe siècle), mais le polar lui-même après ses grandes productions américaines. […] Lire la suite

LE FACTEUR SONNE TOUJOURS DEUX FOIS, James M. Cain - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Michel FABRE
  •  • 776 mots

Une danse de mort « L'introduction de la tragédie grecque dans le roman policier ». La fameuse phrase de Malraux à propos de Sanctuaire, de William Faulkner, conviendrait aussi bien au roman de Cain. En effet, l'intérêt de l'œuvre émane autant du suspense que de la fatalité qui accable le protagoniste et, en le plaçant sous l'emprise de la femme (motif constant de la littérature américaine), l'entraîne dans une véritable danse de mort. […] Lire la suite

Z, film de Constantin Costa-Gavras

  • Écrit par 
  • Kristian FEIGELSON
  •  • 913 mots

Film policier Film politique, Z emprunte sa construction au roman policier à suspense. Le récit de la recherche des coupables, rythmé par des dépêches qu'un grondement de téléscripteur délivre sur l'écran, allie une direction d'acteurs prestigieuse et un montage de précision. L'universalité de son propos le transforme en plaidoyer pour la justice. […] Lire la suite

LUCENTINI FRANCO (1920-2002)

  • Écrit par 
  • Claude AMBROISE
  •  • 780 mots

Best-seller italien, ce long roman policier a été porté à l'écran par Luigi Comencini en 1975. Dès lors, Fruttero et Lucentini vont devenir les auteurs d'une riche série de romans à succès, produits de large consommation dans une société développée, publiés par la grosse maison d'édition milanaise Mondadori. Ce sont des livres policiers bien fabriqués, et qui se complaisent volontiers dans le grotesque, l'ironique, le fantasque. […] Lire la suite

SONGES DE MEVLIDO (A. Volodine)

  • Écrit par 
  • Jean-Didier WAGNEUR
  •  • 974 mots

Si ses livres manifestent une force envoûtante qui lui amène aujourd'hui un large public, il apparaît aussi comme l'un des très rares auteurs actuels capables d'édifier une œuvre pleinement contemporaine. Écrivain de l'imaginaire, étiqueté « explorateur de mondes parallèles », son écriture transfigure les cauchemars du xxe siècle que notre temps traîne après lui : révolutions ratées, dictatures sanglantes, génocides. […] Lire la suite

GENRES LITTÉRAIRES, notion d'

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 1 847 mots

Au reste, cet appel au mélange des genres n'est ni vraiment nouveau (le baroque en est l'exemple), sinon dans sa théorisation, ni si trangressif qu'il y paraît, si l'on veut bien admettre que le mélange vient confirmer la pureté. Plus radical peut sembler le mouvement qui, à partir de la seconde moitié du xixe siècle, et tout au long du xxe, prône moins la mixité que le dépassement pur et simple des catégories génériques. […] Lire la suite

LE SERMENT DES BARBARES (B. Sansal) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Louis JOUBERT
  •  • 973 mots

Le Serment des barbares se présente comme un roman policier, qui tente d'élucider une double énigme. À Rouiba, ville de la Mitidja, qui était à l'époque coloniale un centre viticole prospère et qui est devenue, par décret, un complexe industriel de la banlieue d'Alger, on enterre le même jour deux hommes qui viennent d'être assassinés et que tout séparait : le richissime Si Moh, commerçant expert en toutes formes de corruption, véritable parrain de la région, et le misérable Abdallah Bakour, ancien travailleur agricole revenu au pays après avoir suivi en France le patron pied-noir dont il cultivait les vignes. […] Lire la suite

PIGASSE ALBERT (1887-1985)

  • Écrit par 
  • Hervé DELOUCHE
  •  • 524 mots

Les années qui suivent la guerre voient la consécration d'Agatha Christie, l'auteur « policier » le plus vendu dans le monde et le numéro un du Masque. Alors qu'à travers la Série noire fondée par Marcel Duhamel le public s'enthousiasme pour un type de roman qui bouleverse le roman policier classique en privilégiant les écrivains américains, Pigasse choisit de se cantonner dans le roman d'énigme, sans violence ni érotisme. […] Lire la suite

IRISH CORNELL GEORGE HOPLEY-WOOLRICH dit WILLIAM (1903-1968)

  • Écrit par 
  • Hervé DELOUCHE
  •  • 566 mots

Et si, pour ces personnages banals mais forcés de vivre un martyre, l'amour tient une grande place, il n'y a pas de rémission possible, car la mort mène le jeu. De la solitude au cauchemar, de la violence à la destruction, voilà la tragique dimension humaine proposée par Irish. C'est la différence flagrante de cette œuvre avec le roman policier classique : dans ce dernier, tout s'éclaire au final et l'aube dissout les monstres ; au contraire, dans les histoires criminelles d'Irish, même si l'on découvre l'assassin, les fantômes demeurent. […] Lire la suite

SHUTTER ISLAND (M. Scorsese)

  • Écrit par 
  • Michel CIEUTAT
  •  • 1 064 mots

Mêlant le genre policier, le gothique fantastique, le drame psychologique, la paranoïa engendrée par la guerre froide (l'action se déroule au milieu des années 1950), le roman crée de la sorte une atmosphère qui fait se croiser l'univers d'Edgar Allan Poe et celui du Cabinet du docteur Caligari (Robert Wiene, 1920). Passionné par les séries B des années 1940 qu'affectionnait le producteur Val Lewton, Martin Scorsese – qui travaillait alors sur un documentaire consacré à ce dernier – ne pouvait qu'accepter le projet d'adaptation que lui proposait Bradley J. […] Lire la suite

VARGAS FRED (1957- )

  • Écrit par 
  • Claude MESPLÈDE
  •  • 1 194 mots

En 1986, Fred Vargas publie son premier roman policier, Les Jeux de l'amour et de la mort, dans la célèbre collection Le Masque. La jeune femme, alors âgée de vingt-neuf ans, est totalement inconnue à cette époque et tous les critiques, abusés par son pseudonyme, croient qu'il s'agit d'un romancier. À l'exception toutefois de ceux qui assistent cette année-là au festival du film policier de Cognac, au cours duquel Fred Vargas reçoit le prix du roman policier des mains de Léo Malet et d'Andrea Ferreol. […] Lire la suite

CHRISTIE AGATHA (1891-1976)

  • Écrit par 
  • Marianne ALPHANT
  •  • 2 049 mots

Romancière britannique, auteur de quatre-vingts ouvrages, pour la plupart policiers, d'une vingtaine de pièces de théâtre et de plusieurs recueils de nouvelles, Agatha Christie représente un des plus grands succès littéraires du xxe siècle. Elle a contribué à fixer les règles du roman policier de type classique où le meurtre et l'enquête se déroulent en lieu clos et dont les détectives, Hercule Poirot comme Miss Marple, résolvent l'énigme par la rigueur du raisonnement et la pénétration psychologique. […] Lire la suite

LEROUX GASTON (1868-1927)

  • Écrit par 
  • Jacques BENS
  •  • 921 mots

Gaston Leroux est un des deux ou trois écrivains français qui ont fondé le roman populaire du xxe siècle. À la suite d'Émile Gaboriau, et parallèlement à Maurice Leblanc, son exact contemporain, il a introduit, dans un genre où les péripéties romanesques restaient dominantes, l'énigme criminelle et le dénouement raisonné, dont le développement allait très vite déboucher sur le roman policier. […] Lire la suite

BURKE JAMES LEE (1936- )

  • Écrit par 
  • Claude MESPLÈDE
  •  • 1 086 mots

, prix mystère de la critique et grand prix de littérature policière ; Le Brasier de l'ange, trophée 813 du meilleur roman 1998 ; Purple Cane Road, trophée 813 du meilleur roman 2005 ; Heartwood, grand prix du roman noir du festival du film policier de Cognac 2004 ; Dernier Tramway pour les Champs-Élysées, prix mystère de la critique et grand prix du roman noir du festival du film policier de Beaune 2009. […] Lire la suite

LE PROCÈS, Franz Kafka - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jacques LE RIDER
  •  • 1 102 mots
  •  • 1 média

Et si l'essentiel n'était à chercher ni dans les profondeurs psychiques ni dans les hauteurs métaphysiques, mais dans la réalité sociale décrite au fil du Procès, avec un humour corrosif et un sens du portrait-charge qui font de Kafka le grand caricaturiste, le « Daumier » du juge et du policier de la monarchie habsbourgeoise, minée par l'égoïsme des classes dirigeantes et les passions nationalistes ou antisémites ? « Comment est-il possible qu'à Prague les romans de Kafka se confondent avec la vie, et comment est-il possible qu'à Paris les mêmes romans soient perçus comme l'expression hermétique du monde exclusivement subjectif de l'auteur ? », se demandait Milan Kundera dans L'Art du roman (1986). […] Lire la suite

MALET LÉO (1909-1996)

  • Écrit par 
  • Robert DELEUSE
  •  • 1 204 mots
  •  • 1 média

Avec l'arrivée de Léo Malet, le roman policier français reçoit le même type de secousse que celle qu'enregistre le roman américain avec l'entrée en lice de Dashiell Hammett. Avec lui, le roman d'investigation hexagonal quitte ses faux cols pour se colleter avec de vrais durs. Il se met à exsuder la peur, tandis que Nestor Burma arpente les rues, pipe au bec et gouaille au vent, avec juste ce qu'il faut de cynisme à froid et d'humour de même teneur pour ne pas oublier les tons vert-de-gris de l'époque. […] Lire la suite

MARÍAS JAVIER (1951- )

  • Écrit par 
  • Corinne CRISTINI
  •  • 1 786 mots

Dans cette œuvre monumentale s’entremêlent plusieurs univers : le monde universitaire incarné par le prestigieux hispaniste Peter Wheeler, lié comme le narrateur à l’ami défunt, Toby Rylands – lui aussi ancien professeur de l’université d’Oxford et figure clé du roman Todas las almas –, l’ambiance des soirées mondaines, les fameuses high tables, et les intrigues sombres et sordides dignes d’un roman policier. […] Lire la suite

KRACAUER SIEGFRIED (1889-1966)

  • Écrit par 
  • Nicole BARY
  •  • 1 208 mots

C'est au cours de cette période qu'il rédige ses essais sur la photographie, la culture de masse, le roman policier (Le Roman policier. Un traité philosophique, 1981), son premier roman (sous un pseudonyme) et les miniatures sur Berlin qui ne seront publiées qu'en 1964 (Strassen in Berlin und anderswo, trad. franç. Rues de Berlin et d'ailleurs, 1995). […] Lire la suite

LE MARIAGE DE FIGARO (P.-A. de Beaumarchais) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Pierre FRANTZ
  •  • 1 422 mots
  •  • 1 média

Beaumarchais ne cesse de jouer sur des gageures : comment se cacher dans une chambre démeublée (au premier acte), comment escamoter cinq personnages dans un jardin, comment résoudre le mystère, déjà policier, qui s'offre au comte devant un cabinet fermé à clé, dans une chambre non moins fermée, qui devait bien receler un amant, mais qui est vide lorsqu'il y revient. […] Lire la suite

SCHLINK BERNHARD (1944- )

  • Écrit par 
  • Pierre DESHUSSES
  •  • 1 103 mots
  •  • 1 média

Le roman Le Nœud gordien (Die gordische Schleife, 1988), qui s’intercale dans cette trilogie, a obtenu en 1989 le prix Friedrich-Glauser qui récompense le meilleur roman policier de l’année. C’est en 1995 que paraît Der Vorleser (Le Liseur) qui va propulser Schlink sur le devant de la scène littéraire internationale, alors que le livre avait d’abord été tièdement accueilli par la critique allemande. […] Lire la suite

ECHENOZ JEAN (1947- )

  • Écrit par 
  • Jean-Didier WAGNEUR
  •  • 1 179 mots

Ainsi Cherokee relève-t-il du roman policier (Éric Ambler), L'Équipée malaise, du roman d'aventures (Stevenson, Conrad) et Lac du roman d'espionnage. Loin de parodier ces genres, Echenoz se réapproprie plutôt, dans cette trilogie, des logiques narratives et des imaginaires qui nous sont familiers, tout en leur faisant subir un certain nombre d'opérations de déconstruction qui en dévient la trajectoire. […] Lire la suite

AUSTER PAUL (1947- )

  • Écrit par 
  • Gilles QUINSAT
  •  • 956 mots

Mais si L'Invention de la solitude empruntait son modèle aux anciens arts de la mémoire, c'est ici la structure du roman policier qui prévaut. Encore celle-ci apparaît-elle comme minée de l'intérieur : l'énigme ne se laisse pas résoudre, elle se dérobe sans cesse, de variation en digression. Ainsi, dans Cité de verre, l'enquête n'aboutit pas, elle conduit plutôt à l'effacement progressif des éléments et des protagonistes qui la composaient. […] Lire la suite

BOLAÑO ROBERTO (1953-2003)

  • Écrit par 
  • Claude FELL
  •  • 842 mots
  •  • 1 média

Ce livre, qui parle « de la misère et de la souveraineté de la pratique littéraire », avait été précédé en 1984 par Conseils d'un disciple de Morrison à un fanatique de Joyce, écrit en collaboration avec Antoni García Porta, et par La Patinoire, un défi aux lois du roman policier, où l'on ignore l'identité de la victime et de l'assassin, puis par Monsieur Pain (1993), qui raconte les tentatives d'un « mesmériseur » timide, Pierre Pain, dans un Paris sépulcral, pour empêcher la mort du grand poète péruvien César Vallejo. […] Lire la suite

LA NATURE EXPOSÉE (E. De Luca) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Yves LECLAIR
  •  • 922 mots
  •  • 1 média

À travers le monologue du narrateur, que rend parfaitement le style haché et proche de l’oral d’Erri De Luca, ce roman protéiforme tisse les fils de plusieurs intrigues qui procèdent de l’autofiction aussi bien que du roman d’amour, du roman policier, de la fable politique et du « récit théologique ». Le personnage-narrateur, qui faillit revivre le destin de son prédécesseur mort en montagne, nourrit une intrigue amoureuse qui tourne le roman en conte moral et philosophique : son idéal artistique est tel qu’il rompt avec sa compagne de toujours, ambitieuse, convaincue de son génie et qui vit au village avec lui. […] Lire la suite

OLLIER CLAUDE (1922-2014)

  • Écrit par 
  • François POIRIÉ
  •  • 992 mots

Claude Ollier définit ses trois premiers livres ainsi : « La Mise en scène (1958) est un roman d'aventures coloniales, Le Maintien de l'ordre (1961) est un roman politico-policier, Été indien (1963) un roman d'amour en bandes dessinées. » Il ajoute : « Ces fictions sont construites autour d'un centre perceptif itinérant qui, s'il n'est plus le personnage romanesque classique, peut encore être rattaché à la notion même de personnage. […] Lire la suite

PÉTERSBOURG, Andréi Biély - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Hélène HENRY
  •  • 1 211 mots

Ces créatures d'un monde « second », virulentes, dangereuses et agressives donnent au roman de Biély une néo-réalité provocatrice, propre à ébranler les représentations les mieux assurées. « Machine célibataire » familière et inquiétante, Pétersbourg est, métaphoriquement, un livre écrit « du point de vue du diable ». À l'aube du xxe siècle, la Russie se dote avec Pétersbourg d'un roman où s'expriment les aspects les plus menaçants d'une modernité vécue sous le signe de l'Apocalypse. […] Lire la suite

VÁZQUEZ MONTALBÁN MANUEL (1939-2003)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre RESSOT
  •  • 757 mots

Son coup de génie a été de réussir à acclimater en Espagne un genre jusque-là pratiquement inconnu dans la péninsule : le roman policier et, plus précisément, le roman noir américain. Si les Espagnols ignoraient Chandler et Hammett, c'est que leur pays n'était pas encore parvenu à la maturité économique et sociale qui avait justifié en son temps l'apparition aux États-Unis de ce genre de littérature. […] Lire la suite

LE NOM DE LA ROSE, Umberto Eco - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jacques JOUET
  •  • 1 499 mots
  •  • 1 média

Mais alors, questionne Adso de Melk (le narrateur, véritable docteur Watson du livre), « à quoi sert de cacher les livres, si on peut remonter des visibles à ceux qu'on occulte ? ». Réponse du détective : « À l'aune des siècles, cela ne sert à rien. À l'aune des années et des jours, cela sert à quelque chose. » Une réflexion sur les signes Mais alors, pourrions-nous questionner à notre tour, à l'aune des jours, à quoi sert un détective ? Quel est le sens de la dimension policière du Nom de la rose ? Il apparaît que celle-ci repose sur une certaine frustration : là où Sherlock Holmes considérerait comme une faute grave de ne pas sauver son innocent client de la mort (sir Henry dans Le Chien des Baskerville, par exemple), Guillaume se montre ici remarquablement inefficace selon les critères du roman policier de référence. […] Lire la suite

BROWN CARTER (1923-1985)

  • Écrit par 
  • Hervé DELOUCHE
  •  • 586 mots

Auteur de quelques « westerns » et récits de science-fiction, il se consacra à partir de 1953 au roman policier, et se fixa à Sydney. C'est en 1959 que parut dans la Série noire un premier roman, À pâlir la nuit. À partir de Zelda la Douce, qui date de 1974, il fut publié uniquement dans la collection Carré noir, petite sœur de la Série noire consacrée à la réédition de certains de ses textes. […] Lire la suite

FANTÔMAS

  • Écrit par 
  • Michel LEBRUN
  •  • 280 mots

Même si, aujourd'hui, on peut considérer comme ridicule cette accumulation de péripéties incohérentes, on doit admettre que Fantômas dégage un charme désuet et constitue le chaînon manquant entre le feuilleton rocambolesque et l'actuel roman policier. […] Lire la suite

LA REPRISE et LE VOYAGEUR (A. Robbe-Grillet)

  • Écrit par 
  • Jean-Didier WAGNEUR
  •  • 1 011 mots

Étonnant Robbe-Grillet ! Ce sentiment aura été partagé par une presse unanime à célébrer aujourd'hui une littérature qu'elle vilipendait jadis : le nouveau roman. L'histoire en a été rabâchée et immortalisée depuis longtemps dans les manuels de littérature française du xxe siècle. À la célèbre photo de groupe devant l'entrée des éditions de Minuit, et au légendaire manifeste (Pour un nouveau roman, 1963), ont fait suite des colloques (nombreux et évangéliques), et plus tard des consécrations (prix Goncourt et Nobel). […] Lire la suite

COOVER ROBERT (1932- )

  • Écrit par 
  • Pierre-Yves PÉTILLON
  •  • 1 258 mots

Satire, dans la lignée du Sinclair Lewis d'Elmer Gantry, de l'effervescence religieuse qui a si souvent scandé l'histoire de l'Amérique, ce premier roman est aussi une « métafiction » – une réflexion sur l'origine non seulement des Brunistes, mais aussi de tout récit, de toute « fiction », comme, à l'instar des Fictions de Borges, on se mit alors à dire. […] Lire la suite

BECKER JACQUES (1906-1960)

  • Écrit par 
  • Claude BEYLIE
  •  • 534 mots
  •  • 1 média

Le premier long métrage qu'il reconnaisse pour sien est Dernier Atout, film policier au rythme déjà très personnel (1942). Puis ce sera un coup de maître : Goupi-Mains rouges (1942), d'après un roman de mœurs paysannes de Pierre Véry. Ses meilleures réalisations seront ensuite Antoine et Antoinette (1947) et Rendez-vous de juillet (1949), tableaux « unanimistes » pleins de fraîcheur ; Édouard et Caroline (1951), satire des milieux parisiens snobs ; Casque d'or, évocation nostalgique de l'époque de la bande à Bonnot, son chef-d'œuvre (1952) ;Touchez pas au Grisbi (1954), merveille du « polar » à la française, d'après le roman d'Albert Simonin ; Montparnasse 19 (1958), une biographie assez libre de Modigliani ; enfin Le Trou, d'après un roman de José Giovanni, son dernier film, en 1959 (terminé par son fils Jean Becker). […] Lire la suite

JE M'EN VAIS, Jean Echenoz - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Aliette ARMEL
  •  • 998 mots

Dépaysement formel, aussi : Jean Echenoz sait utiliser les mécanismes de genres littéraires très classiques : L'Équipée malaise multipliait les mutineries, les rencontres amoureuses et les embuscades menées par des trafiquants d'armes, toutes péripéties chères au roman d'aventures. Dans Je m'en vais, Echenoz se réfère explicitement au téléfilm policier tout en restant, cette fois encore, à la limite du genre. […] Lire la suite

MARSÉ JUAN (1933-2020)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre RESSOT
  •  • 745 mots

Sa maturité d'écrivain éclate en 1973, avec le succès de Si te dicen que caí... (Adieu l'amour, adieu la vie...), un remarquable roman à la technique très élaborée. Soucieux de ne plus se laisser enfermer dans les significations par trop univoques de ses premiers récits, Marsé donne désormais de la réalité (de sa réalité) une image éclatée, insaisissable mais extrêmement riche et attachante. […] Lire la suite

WESTLAKE DONALD (1933-2008)

  • Écrit par 
  • Claude MESPLÈDE
  •  • 1 187 mots
  •  • 1 média

Le second roman traite de la difficulté d'un écrivain à être publié si ses ventes n'atteignent pas un certain seuil lui permettant de figurer sur la liste. C'est la mésaventure survenue à Wayne, qui se voit refuser un excellent manuscrit. Bryce, bien classé dans les ventes, se trouve par contre en panne d'écriture. Il propose à son confrère un étrange marché. […] Lire la suite

MICHEAUX OSCAR (1884-1951)

  • Écrit par 
  • Raphaël BASSAN
  •  • 1 049 mots
  •  • 1 média

En 1913, il publie son premier roman, The Conquest, histoire d'un colon noir qui s'éprend d'une femme blanche, sujet tabou à l'époque. En 1917, il retravaille la fin de son récit et y ajoute le thème du pasteur noir hypocrite dont le héros épouse la fille en désespoir de cause. Intitulé The Homesteader, le livre connaît un certain succès. En 1918, Micheaux est contacté par un représentant de la Lincoln Motion Picture Company, la plus respectée des maisons de production afro-américaines, décidée à lui acheter les droits de son roman. […] Lire la suite

SAER JUAN JOSÉ (1937-2005)

  • Écrit par 
  • Claude FELL
  •  • 838 mots

De même, la plupart de ses derniers romans prennent initialement appui sur un « genre » consacré : les chroniques de la découverte de l'Amérique et le roman picaresque dans El entenado (1983, L'Ancêtre), le roman policier dans La pesquisa, le roman d'aventures et le récit de voyage dans Las nubes (1997, Les Nuages). À chaque fois, le code de départ est transgressé : ainsi, dans La pesquisa, l'identité de l'assassin finit par passer au deuxième plan, au profit d'une réflexion globale sur la notion de barbarie. […] Lire la suite

QUÊTE, littérature

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BORDIER
  •  • 687 mots

D'autres récits sont d'un bout à l'autre des quêtes, sous des formes très variables (guerre, poursuite, voyage, méditation) en vue d'objets si divers qu'il est vain d'en esquisser une typologie : Toison d'or, épouse (qu'on songe au début de la légende de Tristan et Iseut), secret (le roman policier, mais aussi la Recherche de l'absolu de Balzac ou À la recherche du temps perdu de Proust). […] Lire la suite

ELLROY JAMES (1948- )

  • Écrit par 
  • Claude MESPLÈDE
  •  • 2 098 mots
  •  • 1 média

Avec son goût pour la démythification de l'Amérique, son sens de la tragédie épique et son style si personnel, James Ellroy se révèle l'écrivain le plus novateur du roman noir moderne. Il le démontre encore avec Ma Part d'ombre (1997), où il raconte ses recherches, avec l'aide d'un ancien policier, pour retrouver l'assassin de sa mère. Une partie du livre, autobiographique, permet de mieux cerner la personnalité de cet écrivain majeur dont l'exemple a suscité en France et dans le monde quelques belles vocations de romanciers. […] Lire la suite

CLOUZOT HENRI GEORGES (1907-1977)

  • Écrit par 
  • Claude BEYLIE
  •  • 438 mots
  •  • 1 média

Sa première mise en scène « officielle » fut, en 1941, L'assassin habite au 21, adaptation originale d'un roman policier du Belge Stanislas-André Steeman, dans la série des « Monsieur Wens ». Puis ce fut, en 1943, Le Corbeau, où l'on trouve déjà, épars, tous les traits caractéristiques de son style : pessimisme, noirceur, violence érotique, goût affirmé pour la pourriture. […] Lire la suite

Recevez les offres exclusives Universalis