« réductionniste »

CATASTROPHES THÉORIE DES

  • Écrit par 
  • Jean PETITOT
  •  • 5 119 mots
  •  • 10 médias

à la linguistique, de la biologie à l'anthropologie), universum empirique que l'on abordait jusqu'ici soit de façon résolument réductionniste, soit de façon purement descriptive, soit de façon faussement formelle, que cet universum de l'anexact, du qualitatif et du dialectique recelait en fait une […] Lire la suite

BIOLOGISME

  • Écrit par 
  • Sébastien LEMERLE, 
  • Carole REYNAUD-PALIGOT
  •  • 2 767 mots

et l’accroissement du succès reproducteur de ses proches parents ; zoologie des insectes sociaux, etc. Approche réductionniste pour laquelle le social est tenu « en laisse » par le biologique, elle fait l’objet en France d’une appropriation idéologique intense par la mouvance de la Nouvelle Droite, qui se […] Lire la suite

COGNITIVES SCIENCES

  • Écrit par 
  • Daniel ANDLER
  •  • 19 239 mots
  •  • 4 médias

, du vénérable problème du rapport entre le corps (le cerveau, système physique) et l'esprit (le mens, siège des représentations mentales) – reçoit ici une réponse à la fois matérialiste, moniste, et non réductionniste : selon la doctrine de l'« identité occasionnelle » ( […] Lire la suite

DÉTERMINISME, géographie

  • Écrit par 
  • Vincent BERDOULAY, 
  • Olivier SOUBEYRAN
  •  • 1 556 mots

modèle réductionniste de la connaissance géographique : on considère que la réalité géographique peut se comprendre à partir du déterminisme, même si elle est plus compliquée que ce qu'il permet de voir. Endossant l'évolutionnisme ambiant et en phase avec la croyance dans l'émancipation […] Lire la suite

RÉDUCTIONNISME & HOLISME

  • Écrit par 
  • Jean LARGEAULT
  •  • 6 924 mots

matérialiste-réductionniste est représenté par la théorie darwinienne dans la version vulgarisée de Haeckel : n'y sont admises que des causes mécaniques ou efficaces ; par le rejet d'un agent créateur, la théorie satisfait la tendance matérialiste à exclure toute transcendance. Ses éléments […] Lire la suite

ALIMENTATION (Aliments) - Technologies de production et de conservation

  • Écrit par 
  • Paul COLONNA
  •  • 7 394 mots
  •  • 3 médias

du nanomètre (10 — 6 m) [fig. 1]. Cette approche scientifique réductionniste classique fait appel à des méthodes structurales très fines, qui conduisent au recensement exhaustif des molécules : ainsi, le nerf olfactif interagit avec plusieurs centaines de molécules connues […] Lire la suite

ANIMAUX MODÈLES, biologie

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN, 
  • Emmanuelle SIDOT
  •  • 9 531 mots
  •  • 8 médias

le changement épistémologique qui s'opère avec l'abandon de l'optique réductionniste, qui prévalait avec le modèle colibacille, pour revenir à la physiologie d'un organisme complet. La souris est ainsi devenue l'animal modèle de référence en biologie et en médecine, et l'est encore. Depuis lors […] Lire la suite

ANTHROPOLOGIE DES SCIENCES

  • Écrit par 
  • Sophie HOUDART
  •  • 3 555 mots

et les sociétés complexes, la science et les croyances, ou encore l’esprit rationnel et la magie. À l’approche déterministe succéda davantage, au xxe siècle, une approche moins réductionniste, qui envisageait les conditions physiques, climatiques […] Lire la suite

ANXIÉTÉ

  • Écrit par 
  • Daniel WIDLÖCHER
  •  • 2 615 mots

saurait alors être exclue de la problématique de l'anxiété humaine. Pour la tendance opposée, résolument réductionniste, c'est de manière métaphorique que le questionnement métaphysique utilise le langage de l'angoisse, sans exclure pour autant que cette expression métaphorique s'inscrive authentiquement dans l'expérience subjective de l'angoisse. […] Lire la suite

AUERBACH ERICH (1892-1957)

  • Écrit par 
  • Georges MOLINIÉ
  •  • 626 mots

culturel d'une société. On notera également le parti pris résolument non réductionniste de cette méthode : il ne s'agit ni d'établir un rapport de cause à effet entre les superstructures et la littérature, ni de réduire celles-là aux seules conditions économiques. Auerbach s'écarte aussi nettement […] Lire la suite

AUTOMATES CELLULAIRES

  • Écrit par 
  • Philippe COLLARD
  •  • 2 328 mots

des parties ». En biologie une démarche réductionniste a permis les découvertes sur les cellules et la molécule d'ADN ; cependant, ces connaissances ne sont pas suffisantes pour rendre compte des propriétés qui résultent du fonctionnement des systèmes vivants. Le concept d'émergence tend à déplacer […] Lire la suite

AYER ALFRED JULES (1910-1989)

  • Écrit par 
  • Francis JACQUES
  •  • 1 313 mots

le programme réductionniste de l'empirisme moderne (Aufbau), l'autre en jette systématiquement les bases philosophiques. Tous deux prennent acte de la situation faite à la physique après Einstein. Les concepts de cet ordre n'ont de sens que si l'on peut spécifier les opérations […] Lire la suite

BERTHELOT JEAN-MICHEL (1945-2006)

  • Écrit par 
  • Olivier MARTIN
  •  • 807 mots

(2007). Ce chemin, ambitieux, était celui de la recherche d'un programme non réductionniste en sociologie des sciences et de la connaissance. Chose assez rare dans l'espace universitaire français, Jean-Michel Berthelot était parvenu à concilier sa passion pour l'écriture et la réflexion avec un […] Lire la suite

BIOTECHNOLOGIES

  • Écrit par 
  • Pierre TAMBOURIN
  •  • 5 346 mots
  •  • 4 médias

, et leur fonctionnalité), constituent une nouvelle approche du vivant, beaucoup plus globale, moins réductionniste que par le passé et, par conséquent, probablement mieux à même de comprendre la complexité du fonctionnement du vivant. Les biotechnologies modernes ont profité directement de ces trois […] Lire la suite

BORLAUG NORMAN (1914-2009)

  • Écrit par 
  • Igor BESSON
  •  • 1 088 mots

, considérant seulement la nécessité de maîtriser la natalité dans une vision réductionniste du lien explosion démographique-instabilité sociale qui sous-tendait les stratégies nord-américaines d'aide. Il relativisait également les problèmes environnementaux, pourtant bien réels et préoccupants, issus […] Lire la suite

CERTEAU MICHEL DE (1925-1986)

  • Écrit par 
  • Dominique JULIA, 
  • Claude RABANT
  •  • 2 889 mots
  •  • 1 média

L'Absent de l'histoire). Tout le problème pour l'historien est de savoir comment penser aujourd'hui, dans une société qui n'est plus religieuse, ces étrangers du dedans que sont devenus les mystiques, les possédés, les sorciers, sans les enfermer dans une interprétation réductionniste […] Lire la suite

DAVIDSON DONALD (1917-2003)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre COMETTI
  •  • 777 mots

, chez Davidson, s'illustre dans une thèse qui concerne la nature de l'esprit, celle de l'« anomisme du mental ». On peut y voir une limite opposée à la réduction du mental au physique, et par conséquent aux théories qui, dans les sciences cognitives, s'orientent vers un matérialisme réductionniste […] Lire la suite

FORME

  • Écrit par 
  • Jean PETITOT
  •  • 27 547 mots

L'histoire du concept de forme et des théories de la forme est des plus singulières. Nous vivons dans un monde constitué de formes naturelles. Celles-ci sont omniprésentes dans notre environnement et dans les représentations que nous nous en faisons. Et pourtant, jusqu'à une époque récente, on ne disposait d'aucune scien […] Lire la suite

FREUD SIGMUND (1856-1939)

  • Écrit par 
  • Jacques LE RIDER, 
  • Marthe ROBERT
  •  • 16 134 mots
  •  • 2 médias

Sigmund Freud est l'un des savants qui ont le plus marqué la pensée du xxe siècle. Parti d'une recherche sur l'étiologie des névroses, il a créé une œuvre qui déborde largement le domaine de la pathologie pour couvrir de nombreux secteurs du savoir, en particulier ceux qu'on groupe aujourd'hui sous le nom de […] Lire la suite

KOFFKA KURT (1886-1941)

  • Écrit par 
  • Pierre LECOCQ
  •  • 591 mots

, ils n'en contestent pas moins sa philosophie réductionniste et associationniste : par exemple, ils considèrent que, sur le plan épistémologique, la différence n'est pas très grande entre une psychologie qui se fonde sur l'expérience subjective de sensations élémentaires et une psychologie qui se […] Lire la suite

LAUGHLIN ROBERT B. (1950- )

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 629 mots

. Les grands systèmes ont des propriétés collectives qui disparaissent complètement dès que l'échantillon est trop réduit. L'émergence implique qu'on ne trouvera pas la clef de l'Univers par une démarche réductionniste – en descendant toujours plus loin dans l'infiniment petit –, et qu'on ne […] Lire la suite

LE CERVEAU INTIME (M. Jeannerod) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Pierre-Marie LLEDO
  •  • 1 019 mots

une corrélation entre le fonctionnement d'une région cérébrale et divers degrés de conscience seraient-elles par définition résistantes à une approche réductionniste ? Nous retrouvons ces interrogations à plusieurs reprises tout au long du Cerveau intime sans entrevoir de réponse […] Lire la suite

MOLÉCULE

  • Écrit par 
  • André JULG
  •  • 4 309 mots

-ci, en effet, se sont associées entre elles pour donner naissance à des structures de plus en plus complexes, capables de se reproduire, c'est-à-dire d'engendrer la vie. Plutôt, par conséquent, que de se placer dans une perspective réductionniste, donc finalement destructrice, qui voit […] Lire la suite

MONOCHROME, peinture

  • Écrit par 
  • Denys RIOUT
  •  • 3 837 mots
  •  • 1 média

. Le monochrome, nouveau genre pictural Alors que le monochrome était considéré sous les auspices d'une analytique réductionniste qui procédait par élimination, des artistes introduisent, au cours des années 1950, d'autres problématiques. Loin d'être un terme, la monochromie, table rase […] Lire la suite

MOORE GEORGE EDWARD (1873-1958)

  • Écrit par 
  • Françoise ARMENGAUD
  •  • 1 564 mots

l'ensorcellement de notre intelligence par le langage. » Et, si le Tractatus exprime une mentalité russellienne, logico-mathématique et réductionniste, le Wittgenstein des Investigations, qui abandonne les schèmes logiques et les limitations ontologiques, semblera plus proche de Moore. […] Lire la suite

NERVEUX (SYSTÈME) - Neurobiologie

  • Écrit par 
  • Jean-Marc GOAILLARD, 
  • Michel HAMON, 
  • André NIEOULLON, 
  • Henri SCHMITT
  •  • 13 735 mots
  •  • 11 médias

est donc originellement analytique, mais cela ne conduit pas inéluctablement à une conception réductionniste du fonctionnement nerveux comme on l'avance trop communément. Au contraire, les niveaux d'analyse consécutifs tendent à couvrir de proche en proche l'ensemble des fonctions du système nerveux […] Lire la suite

ORIGINE DE LA VIE

  • Écrit par 
  • André BRACK
  •  • 11 454 mots

De tout temps, l'homme a été intrigué par son origine, et cela l'a conduit à s'interroger sur l'origine de la vie. Pendant des millénaires, il aborda le problème selon une pensée qui l'empêchait d'y voir autre chose que la génération spontanée. Ainsi, dans la Chine ancienne, on croyait que les bambous généraient des pucerons ; les écrits sacrés […] Lire la suite

PHYSIQUE - Physique et informatique

  • Écrit par 
  • Claude ROIESNEL
  •  • 6 728 mots

extrême d'un système réel. Même alors, les modèles simplifiés permettent d'étudier isolément des processus spécifiques. Souvent, en science, une approche réductionniste est indispensable à une bonne compréhension. Elle s'avère tout aussi fructueuse, grâce à l'ordinateur, tant dans l'étude […] Lire la suite

PSYCHOLOGIE SOCIALE

  • Écrit par 
  • Laurent BÈGUE
  •  • 4 474 mots

sociale (1924). En exerçant une coupure avec les courants établissant l’introspection comme une méthode d’analyse légitime et les travaux invoquant plusieurs « instincts sociaux » pour expliquer les conduites sociales, le behaviorisme affirmait désormais une orientation délibérément réductionniste […] Lire la suite

RESPONSABILITÉ SOCIALE DES SCIENTIFIQUES

  • Écrit par 
  • Jacques TESTART
  •  • 7 658 mots
  •  • 5 médias

„fondamentale“ ou „appliquée“, est orientée par des choix économiques, sociaux, sanitaires ou militaires. Le chercheur ne peut ignorer cette orientation, et la société est en droit de la juger. Fonctionnant sur un mode réductionniste, en ignorant toute autre forme de connaissance et de vérité, la science entre […] Lire la suite

SMITHSON ROBERT (1938-1973)

  • Écrit par 
  • Erik VERHAGEN
  •  • 2 402 mots

avec lequel il se lie d'amitié en 1965, ne sauraient se résumer à une interrogation sur l'objet, au sens « réductionniste » du terme. Ses miroirs biaisés, qui répondent souvent à la dénomination de « chambres énantiomorphes », défient le regard – ils s'opposent en cela à la sacro-sainte opticalité […] Lire la suite

SOCIOBIOLOGIE

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 810 mots

excessivement réductionniste L’ouvrage et son auteur se sont immédiatement trouvés au centre d’une polémique violente due à la conclusion que les gènes jouent un rôle déterminant dans les conduites sociales, y compris dans l’espèce humaine. En effet, les propositions de la sociobiologie minimisent […] Lire la suite

TURBULENCE

  • Écrit par 
  • Fabien ANSELMET, 
  • Michel COANTIC, 
  • Gérard TAVERA
  •  • 24 115 mots
  •  • 43 médias

Turbulence est synonyme d'agitation, désordre, chaos. L'évolution spatiale ou temporelle de nombreux phénomènes est caractérisée par une absence apparente d'ordre, la coexistence d'échelles très différentes, l'impossibilité d'une reproduction et d'une prévision détaillées. Un tel comportement est qualifié de turbulent.Les écoulements fluides en offrent les illustrations les plus courantes : rafale […] Lire la suite

VERNANT JEAN-PIERRE (1914-2007)

  • Écrit par 
  • Pierre JUDET DE LA COMBE
  •  • 2 050 mots

d'échos et de cohérence que ces changements induisaient. La démarche n'était pas réductionniste. La pensée et ses représentations Cette histoire de la philosophie, que nous dirions aujourd'hui « pragmatique » (puisque la philosophie y est d'abord envisagée comme communication), était sous-tendue […] Lire la suite

ZOOLOGIE (HISTOIRE DE LA)

  • Écrit par 
  • Valérie CHANSIGAUD
  •  • 9 222 mots
  •  • 5 médias

 : une tendance réductionniste qui consiste à aborder l'étude des animaux en fonction d'unités plus petites (taxinomique comme les oiseaux ou les insectes, biologique comme la physiologie ou la génétique, organique comme l'éthologie ou l'écologie) ; une tendance unificatrice qui consiste à relier […] Lire la suite

Rejoignez-nous

Inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire et recevez en cadeau un ebook au choix !