« récepteurs+CD4 »

IMMUNITÉ, biologie

  • Écrit par 
  • Joseph ALOUF, 
  • Michel FOUGEREAU, 
  • Dominique KAISERLIAN-NICOLAS, 
  • Jean-Pierre REVILLARD
  •  • 21 516 mots
  •  • 11 médias

 gp120 du virus VIH et molécule CD4 de la surface de certains lymphocytest T), ou bien les sites des adhésines des pili des bactéries, sites qui déterminent la virulence de ces microbes en permettant leur adhésion aux récepteurs oligosaccharidiques des cellules épithéliales des muqueuses. Les cellules […] Lire la suite

THÉRAPEUTIQUE - Immunorégulation

  • Écrit par 
  • Didier FRADELIZI
  •  • 6 834 mots

rénale. L'azathioprine appartient à la famille des thiopurines. Cette drogue est transformée par le foie en 6-mercaptopurine, qui est responsable du blocage de la synthèse des bases puriques guanine et hypoxanthine. Son activité inhibitrice s'exerce principalement sur les lymphocytes T auxiliaires (CD4 […] Lire la suite

SIDA (syndrome immuno-déficitaire acquis)

  • Écrit par 
  • François BRICAIRE, 
  • Patrice PINELL, 
  • Yves SOUTEYRAND
  •  • 9 685 mots
  •  • 6 médias

s'attacher sur des récepteurs spécifiques nommés CD4, véritables points d'ancrage, grâce à une glycoprotéine du virus appelée gp 120. d'autres récepteurs, appelés corécepteurs, participent à cette fonction. C'est par une glycoprotéine nommée gp 41 que le virus se fixe […] Lire la suite

ALLERGIE & HYPERSENSIBILITÉ

  • Écrit par 
  • Bernard HALPERN, 
  • Georges HALPERN, 
  • Salah MECHERI, 
  • Jean-Pierre REVILLARD
  •  • 12 542 mots
  •  • 2 médias

, ou éventuellement constitutive de cet organisme (auto-antigène), est reconnue par le système immunitaire. Dans ce cas, l'antigène peut réagir spécifiquement avec les structures de reconnaissance du système immunitaire : molécules d'anticorps et récepteurs des lymphocytes T. L'antigène est défini de façon […] Lire la suite

MACROPHAGES

  • Écrit par 
  • Laurent DEGOS
  •  • 929 mots

. En effet, les macrophages ont des récepteurs pour les anticorps (récepteur pour le fragment Fc de l'anticorps) et des récepteurs pour le complément. Un de ces récepteurs pour le complément (CR3) est en fait la molécule portant le déterminant OKM1 ou MO1. Il faut noter que ces récepteurs ne […] Lire la suite

RÉPONSE IMMUNITAIRE

  • Écrit par 
  • Laurent DEGOS
  •  • 1 205 mots

CD4 (ou T4). Ce lymphocyte dit CD4 (ou T4) va proliférer et doit instruire des cellules tueuses de la présence des corps étrangers reconnaissables par leur antigène. Plus qu'une information, il s'agit d'une sélection des cellules tueuses spécifiques de l'antigène. Parmi […] Lire la suite

RÉTROVIRUS

  • Écrit par 
  • Jean-Luc DARLIX
  •  • 2 627 mots

étapes concernent la formation du provirus. Ce sont, dans l'ordre : (1) la reconnaissance entre le virus et la cellule grâce à des interactions entre la glycoprotéine de surface SUgp120 du virus (correspondant aux spicules du virus) et deux récepteurs à la surface de la cellule, le CD4 et un récepteur […] Lire la suite

IMMUNITÉ INTESTINALE

  • Écrit par 
  • François GERBE, 
  • Emmanuelle SIDOT
  •  • 5 196 mots
  •  • 7 médias

dépourvues de récepteurs spécifiques aux antigènes, mais capables de synthétiser de manière précoce des cytokines inflammatoires (des messagers moléculaires qui servent à la communication au sein du système immunitaire) à la suite de l’exposition à des agents pathogènes de natures variées. L’immunité […] Lire la suite

AUTO-IMMUNITAIRES MALADIES ou AUTO-IMMUNES MALADIES

  • Écrit par 
  • Guy-André VOISIN
  •  • 2 600 mots

sont parfois utilisés chez l'homme. Il s'agit surtout d'anticorps monoclonaux dirigés contre des récepteurs ou corécepteurs des lymphocytes T (anti-CD3, anti-CD4) contre le récepteur de la lymphokine IL2 ou essai de blocage, au moyen d'anticorps spécifiques ou de peptides adaptés, du « présentoir » à […] Lire la suite

ADÉNOVIRUS

  • Écrit par 
  • François DENIS
  •  • 2 397 mots
  •  • 1 média

(de 9 à 33 nm) selon les sous-genres avec un bouton terminal. Les adénovirus se fixent par ces fibres à des récepteurs présents sur les membranes des cellules cibles. Ces récepteurs sont pour la plupart des sérotypes, les mêmes que ceux empruntés par des virus appartenant à la famille des entérovirus […] Lire la suite

VIRUS

  • Écrit par 
  • Vincent BARGOIN
  •  • 8 306 mots
  •  • 4 médias

éliminé. À défaut, l'infection commence. Le virus reconnaît, par l'intermédiaire de ses protéines de surface, des récepteurs membranaires de cellules cibles ; molécules assurant des fonctions cellulaires spécifiques – le récepteur au phage lambda, par exemple, est le transporteur transmembranaire […] Lire la suite

BACTÉRIOLOGIE

  • Écrit par 
  • Jean-Michel ALONSO, 
  • Jacques BEJOT, 
  • Michel DESMAZEAUD, 
  • Didier LAVERGNE, 
  • Daniel MAZIGH
  •  • 18 332 mots
  •  • 9 médias

La bactériologie a pris naissance dans le sillage de la chimie, à partir du milieu du xixe siècle. Elle devait devenir en quelques décennies une science autonome sous l'impulsion de trois savants de génie : Louis Pasteur (1822-1895), qui a créé la bactériologie appliquée en ruinant la thèse de la génératio […] Lire la suite

Rejoignez-nous

Inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire et recevez en cadeau un ebook au choix !