« protides »

RATION ALIMENTAIRE

  • Écrit par 
  • Geneviève DI COSTANZO
  •  • 1 074 mots

protides de 18 grammes par vingt-quatre heures doit être suffisant, mais l'expérience a montré que les protides ne participent pas de la même manière à la réparation de l'organisme. Cela dépend de leur coefficient d'utilisation, ou valeur biologique, qui est bien supérieur pour les protides d'origine animale (76 p. 100 pour la viande de bœuf, 38 p. […] Lire la suite

Les médias de la recherche « protides » :

Vertébrés : hormones peptidiques et protidiques

Vertébrés : hormones peptidiques et protidiques
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Enzymopathies

Enzymopathies
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

WILSON MALADIE DE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 206 mots

protides combiné à l'administration d'un chélateur comme la pénicillamine qui enlève le cuivre des tissus pour qu'il soit excrété dans les urines. Un diagnostic et un traitement précoces peuvent atténuer les signes de la maladie et prévenir des lésions cérébrales et hépatiques définitives. […] Lire la suite

HARTNUP MALADIE DE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 212 mots

protides. […] Lire la suite

SARRACÉNIALES

  • Écrit par 
  • André CHARPIN
  •  • 1 507 mots
  •  • 3 médias

protides en peptones. Une action bactérienne s'ajoute probablement à cette action enzymatique. Les deux phénomènes seraient donc associés. Les Sarracéniacées ont été rapprochées autrefois des Papavéracées, des Nymphéacées, des Cistacées et des Droséracées, les Népenthacées des Aristolochiacées et des Droséracées, les Céphalotacées des Rosacées et des […] Lire la suite

MÉTABOLISME

  • Écrit par 
  • Paul DI COSTANZO, 
  • Charles KAYSER, 
  • Jo NORDMANN
  •  • 8 424 mots
  •  • 11 médias

protides. Dans la bombe, les protides sont transformés en nitrates, alors que les Mammifères, en particulier, éliminent le produit terminal du métabolisme azoté sous forme d'urée, CO(NH2)2. Or ce corps brûle encore dans la bombe et dégage 1,5 kcal par gramme. La chaleur de combustion des protides dans l'organisme n'est donc que de 4,1 kcal par gramme […] Lire la suite

HYDROMINÉRAL ÉQUILIBRE

  • Écrit par 
  • Alain REINBERG
  •  • 2 931 mots
  •  • 5 médias

protides, car ils font l'objet d'une consommation ou d'une assimilation par l'organisme (anabolisme et catabolisme). Les sels minéraux, au contraire, ne sont pas consommés. On parle cependant de métabolisme minéral pour rendre compte des échanges entre l'organisme et son milieu ou entre les différents compartiments de l'organisme.Cet article est particulièrement […] Lire la suite

NUTRITION

  • Écrit par 
  • René HELLER, 
  • Raymond JACQUOT, 
  • Alexis MOYSE, 
  • Marc PASCAUD
  •  • 13 655 mots
  •  • 17 médias

protides à couvrir le besoin azoté. Dans le cas des mammifères monogastriques, on admet en règle générale que les protides d'origine animale sont mieux équilibrés et plus efficaces que les protides du monde végétal, mais ces derniers, s'ils sont complémentaires, peuvent se supplémenter, chacun apportant l'acide aminé qui manque partiellement à l'autre […] Lire la suite

PÉTROLE Le pétrole brut

  • Écrit par 
  • Bernard TISSOT
  •  • 3 439 mots
  •  • 6 médias

protides, des glucides (dont la cellulose), des lipides et de la lignine. Quoique les proportions relatives de ces constituants soient différentes pour les divers êtres vivants, plusieurs facteurs tendent à homogénéiser la composition de la matière organique sédimentée : existence constante d'associations biologiques naturelles (biocénoses) ; brassage […] Lire la suite

GLYCÉMIE

  • Écrit par 
  • Jack BAILLET, 
  • Universalis
  •  • 3 654 mots
  •  • 2 médias

protides et malgré le travail ou encore le jeûne, la glycémie est maintenue remarquablement stable dans les conditions physiologiques chez le sujet sain. Cela résulte d'un équilibre entre deux courants opposés : d'une part, l'apport de glucose exogène (d'origine alimentaire) et endogène (d'origine hépatique) et, d'autre part, l'utilisation et la mise […] Lire la suite

HALOPHYTES

  • Écrit par 
  • Paul BINET
  •  • 2 669 mots

protides, donc celle de la matière vivante – sont peu touchés par la présence d'ions tels que le sodium, alors que chez les autres végétaux la présence de ces ions déclenche une rapide destruction des acides nucléiques. La résistance au sel est, en tout état de cause, une propriété qui se détermine à l'échelle moléculaire. Les associations d'halophytes […] Lire la suite

EUPHORBIALES ou TRICOQUES

  • Écrit par 
  • Georges MANGENOT
  •  • 2 694 mots
  •  • 5 médias

protides, lipides et vitamines, mais il contient 30 p. 100 d'amidon. Tous les maniocs renferment un hétéroside toxique (facilement décomposé en glucose, acétone et acide cyanhydrique) localisé, chez les maniocs « doux », dans la partie superficielle de l'écorce, présent, chez les maniocs « amers », dans l'ensemble du tubercule. Les maniocs « amers  […] Lire la suite

POTASSIUM

  • Écrit par 
  • André HATTERER, 
  • Henri KESSLER
  •  • 2 934 mots

protides. Il améliore la résistance à la sécheresse, au froid, à la verse et aux maladies cryptogamiques. Applications Le potassium métallique reste beaucoup moins utilisé que le sodium, plus facile à manipuler et plus économique. Il permet toutefois de fabriquer des cellules photoélectriques, et, allié au sodium, il a été utilisé comme fluide échangeur […] Lire la suite

DÉTERGENTS

  • Écrit par 
  • Louis HO TAN TAÏ, 
  • Véronique NARDELLO-RATAJ
  •  • 3 515 mots
  •  • 1 média

protides (viande, lait, poisson...), de sels minéraux, de colorants. Les difficultés d'enlèvement des salissures dépendent de l'énergie apportée : la somme des énergies thermiques (eau chaude), physico-chimique (détergent) et mécanique (frottement) doit être supérieure aux énergies qui assurent la cohésion de la salissure et son adhésion à la surface […] Lire la suite

PHAGOCYTOSE

  • Écrit par 
  • Béatrice DESCAMPS-LATSCHA
  •  • 3 734 mots
  •  • 4 médias

protides où les macrophages interviennent par leur capacité de dégrader les protéines et de synthétiser la transferrine et l'α2 macroglobuline. 2. Des fonctions de détoxification : capture de poussières atmosphériques par les macrophages alvéolaires du poumon, élimination des cellules nécrosées au cours de la cicatrisation, élimination par les macrophages […] Lire la suite

LYOPHILISATION

  • Écrit par 
  • Charles ROMOND
  •  • 3 601 mots
  •  • 3 médias

protides, caramélisent les sucres, décomposent les substances colorantes, changent la saveur et le degré d'assimilation, sans parler de la destruction partielle ou totale de certaines vitamines. La lyophilisation conserve les vitamines A, B et C à des taux très proches du produit frais, et cela même après de nombreux mois de stockage. Bien que ce procédé […] Lire la suite

CÉPHALOCORDÉS

  • Écrit par 
  • Yves FRANÇOIS
  •  • 3 670 mots
  •  • 7 médias

protides). Le cæcum intestinal a été longtemps homologué au foie des Vertébrés : sa position et ses relations avec l'intestin, sa vascularisation justifiaient cette interprétation. Mais, du point de vue physiologique, le cæcum est une source d'enzymes extracellulaires et on n'y trouve pas de glycogène, qui s'accumule au contraire en certains points […] Lire la suite

SANG Composition et propriétés

  • Écrit par 
  • Alain COSSON, 
  • Jacques ROUFFY
  •  • 4 059 mots
  •  • 7 médias

protides totaux et du fibrinogène. Son étude constitue un des moyens biologiques les plus simples et les plus fidèles dans le diagnostic et la surveillance d'un grand nombre d'affections. Fonction de transport Transport des gaz du sang Dans les espèces animales les moins évoluées, les échanges gazeux sont assurés par diffusion dans des canaux aériens […] Lire la suite

VIE ANIMALE DANS L'AIR ET DANS L'EAU

  • Écrit par 
  • Pierre DEJOURS
  •  • 3 760 mots
  •  • 5 médias

protides) comme carburant, fournissant ainsi un résidu de dioxyde de carbone et d'eau. Le changement des quantités d'oxygène et de dioxyde de carbone dans le milieu respiré par les animaux s'accompagne d'un changement de leur concentration et, par conséquent, de leurs pressions partielles (encore appelées tensions), car il existe pour chaque corps  […] Lire la suite

HOMÉOSTASIE

  • Écrit par 
  • Jack BAILLET
  •  • 4 842 mots
  •  • 2 médias

protides sanguins et de globules rouges obéissent à des systèmes assez bien connus. – Homéostasie de l'eau et des électrolytes : les concentrations de Na+, K+, Ca++ sont maintenues dans de très étroites limites, à tel point que des déviations relativement légères constituent de bons indices des états pathologiques. Les mécanismes d'homéostasie qui  […] Lire la suite

LAIT

  • Écrit par 
  • Guy CHANTEGRELET, 
  • Charles FLACHAT
  •  • 4 705 mots
  •  • 8 médias

protides ou matières azotées, les glucides ou sucres et les sels minéraux. Les quatre derniers constituent l'extrait sec total (E.S.T.) ; les trois derniers, l'extrait sec dégraissé (E.S.D.). Dans les industries de transformation, on définit la « valeur » d'un lait d'après ces derniers facteurs. Pondéralement moins importants, d'autres constituants […] Lire la suite

COLZA

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CHARVET
  •  • 4 235 mots
  •  • 9 médias

protides (donc de protéines) et de 42 p.100 de lipides. Elle comporte également différents éléments dits mineurs tels que des phytostérols, utilisés comme agents « anti-cholestérol » dans les margarines, ou des phospholipides (ou lécithines), qui interviennent dans la stabilisation des sauces et des émulsions. Le canola (CANadian Oil Low Acid), qui […] Lire la suite

THYROÏDE

  • Écrit par 
  • Jacques DECOURT
  •  • 5 298 mots
  •  • 3 médias

protides, favorisant leur anabolisme à doses physiologiques, mais activant leur catabolisme à fortes doses, provoquant ainsi une déperdition azotée. Les hormones thyroïdiennes accélèrent le rythme cardiaque, augmentent le débit circulatoire, activent la glande corticosurrénale et potentialisent l'action des catécholamines. Elles favorisent la liaison […] Lire la suite

RHODOPHYCÉES

  • Écrit par 
  • Jean FELDMANN, 
  • Francis MAGNE
  •  • 5 307 mots
  •  • 3 médias

protides, ou intervenant dans la sécrétion du mucilage qui remplit souvent les frondes creuses. Reproduction L'absence constante de cellules reproductrices flagellées, caractère essentiel des Rhodophycées, entraîne, lors de la reproduction sexuée, des modalités de fécondation tout à fait particulières. Reproduction asexuée Chez certaines Bangiophycidées […] Lire la suite

OBÉSITÉ

  • Écrit par 
  • Arnaud BASDEVANT, 
  • Cécile CIANGURA
  •  • 5 965 mots
  •  • 1 média

protides) libèrent de l'énergie, dont une partie est utilisée pour différentes fonctions cellulaires (métabolisme) et l'autre se dissipe sous forme de chaleur ; or l'organisme paraît mieux adapté à augmenter ses rendements (en stockant plus d'énergie pour une consommation alimentaire donnée) qu'à les réduire (en dissipant de l'énergie). Cette capacité […] Lire la suite

ÉPILEPSIE

  • Écrit par 
  • Henri GASTAUT, 
  • François MIKOL
  •  • 6 164 mots
  •  • 3 médias

protides, d'où la difficulté de sa mise en œuvre et la nécessité d'une surveillance attentive, en raison du risque de complications métaboliques ; son mode d'action pourrait être dû à l'augmentation de synthèse du GABA par majoration de l'activité du cycle tricarboxylique. La chirurgie En dehors des cas de lésion expansive, la chirurgie est réservée […] Lire la suite

DIPTÈRES

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT
  •  • 6 261 mots
  •  • 9 médias

protides et les graisses mais il n'y a pratiquement pas de ferments agissant sur les glucides. Les asticots semblent donc absorber uniquement les protéines préalablement liquéfiées. Cependant on ne peut élever ces larves sur du muscle stérile et la présence de bactéries semble nécessaire à leur croissance. Les bactéries sont d'ailleurs tuées par des […] Lire la suite

HORMONES

  • Écrit par 
  • Jacques DECOURT, 
  • Yves-Alain FONTAINE, 
  • René LAFONT, 
  • Jacques YOUNG, 
  • Universalis
  •  • 14 354 mots
  •  • 11 médias

protides. Il stimule secondairement de ce fait, mais de façon puissante, la sécrétion d'insuline. Hormones épiphysaires Les fonctions de l'épiphyse, ou glande pinéale, sont étroitement liées à celles des éléments nerveux constituant l'épithalamus. La glande produit en abondance un dérivé indolique, la mélatonine, qui semble exercer un contrôle sur […] Lire la suite

ÉCHINODERMES

  • Écrit par 
  • Geneviève TERMIER, 
  • Henri TERMIER, 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 6 654 mots
  •  • 9 médias

protides. Les canaux de distribution sont toujours accolés à une cavité ou dans son intérieur ; il pourrait y avoir des diffusions entre le liquide hémal et celui des cavités périhémales, ainsi, des substances nutritives pourraient-elles parvenir au système nerveux, aux téguments, aux gonades. Système nerveux Son plan copie celui du système ambulacraire […] Lire la suite

ORGANIQUE CHIMIE

  • Écrit par 
  • Jacques METZGER, 
  • Charles PRÉVOST
  •  • 7 017 mots
  •  • 1 média

protides naturels, ils sont en général si complexes que leur synthèse pratique ne peut être envisagée. Les opérations de la chimie organique La synthèse repose principalement sur deux opérations fondamentales : les transformations fonctionnelles et les réactions proprement synthétiques, c'est-à-dire qu'elles se traduisent par un allongement de la […] Lire la suite

ALIMENTATION (Économie et politique alimentaires) Malnutrition dans le monde

  • Écrit par 
  • Laurence ROUDART
  •  • 7 286 mots
  •  • 8 médias

protides). Or, l'industrie n'est toujours pas en mesure de synthétiser de manière rentable à grande échelle ces matières organiques, et ne le sera pas de si tôt. Pour nourrir des milliards d'humains, il n'y a donc pas d'autre voie que de continuer de pratiquer l'agriculture. Les macronutriments fournissent notamment de l'énergie alimentaire, mesurée […] Lire la suite

MILIEU, écologie

  • Écrit par 
  • Cesare F. SACCHI
  •  • 7 829 mots
  •  • 1 média

protides à l'état réduit (amines) mais il ne peut être absorbé par la plupart des végétaux qu'à l'état de nitrates. Le cycle du phosphore est plus simple, car il existe déjà dans les cellules à l'état de phosphates. Il est ainsi possible de le choisir comme indicateur direct de la fertilité du milieu. Azote et phosphore sont les principaux éléments […] Lire la suite

SUCRE

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CHARVET
  •  • 7 247 mots
  •  • 10 médias

protides (produits azotés), les trois principaux nutriments nécessaires à l’organisme humain. Les sucres sont présents naturellement dans le lait et ses produits dérivés (sous la forme de lactose) ou encore dans les fruits (sous les formes de glucose et de fructose) et le miel. On trouve également des glucides dans des substances telles que la cellulose […] Lire la suite

DIGESTIF APPAREIL

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques BERNIER, 
  • Jean-Louis FRESLON, 
  • Claude GILLOT, 
  • Universalis
  •  • 15 502 mots
  •  • 10 médias

protides et les lipides. Glande digestive par excellence, le pancréas déverse sa sécrétion par le long canal de Wirsung. Chez l'homme, le canal de Wirsung et le cholédoque se terminent au même niveau, à la partie supérieure de l'intestin grêle, le duodénum. Les différents segments du tube digestif seront analysés dans leur ordre de succession, de l'orifice […] Lire la suite

PANCRÉAS

  • Écrit par 
  • Jacques MIROUZE, 
  • Éric RENARD, 
  • André RIBET
  •  • 8 652 mots
  •  • 1 média

protides et hydrates de carbone. Mais la fonction, d'une importance vitale, par laquelle le pancréas endocrine maintient constant le taux du glucose sanguin (glycémie) ne fut démontrée qu'à la fin du xixe siècle (von Mering et Minkowski, 1889), grâce à des méthodes d'expérimentation physiologique déjà techniquement complexes : ablation de la glande […] Lire la suite

RÉSERVES PHYSIOLOGIQUES Réserves végétales

  • Écrit par 
  • Jacques MIÈGE
  •  • 8 617 mots
  •  • 11 médias

protides. C'est par exemple à partir des glucides solubles que se fabriquent les acides cétoniques qui permettront l'incorporation de l'azote et sa transformation en acides aminés. La mise en réserve dépend des cycles nycthéméral, saisonnier, annuel et selon des modalités propres aux divers organes qui seront donc examinés tour à tour. Racines Prenons […] Lire la suite

GLUCIDES

  • Écrit par 
  • Jean ASSELINEAU, 
  • Charles PRÉVOST, 
  • Fraidoun SHAFIZADEH, 
  • Melville Lawrence WOLFROM
  •  • 10 618 mots
  •  • 10 médias

protides sont les trois grandes familles de composés naturels dont le rôle biologique est fondamental. Glucides est le nom moderne de ce que l'on appelait autrefois « saccharides ». En fait, les glucides comprennent, outre des matières naturelles sucrées, dont le type est la saccharose, un certain nombre d'analogues purement synthétiques et de nombreux […] Lire la suite

POLICE SCIENTIFIQUE

  • Écrit par 
  • Robert GAURENNE, 
  • Bertrand LUDES, 
  • Hélène PFITZINGER, 
  • Universalis
  •  • 10 091 mots
  •  • 1 média

protides conduit à la formation anormale d'acides gras avec dégagement d'ammoniac. Le contenu cellulaire disparaît, les cellules se désagrègent. Cette altération, phénomène naturel, s'accélère sous l'action d'une foule d'êtres invisibles : surtout des bactéries intestinales (Escherichia coli, Bacillus, Clostridium, etc.) et pulmonaires, mais aussi  […] Lire la suite

REIN

  • Écrit par 
  • Paul JUNGERS
  •  • 15 500 mots
  •  • 8 médias

Les fonctions d'excrétion et la régulation de la composition du « milieu intérieur », où vivent les cellules qui composent l'organisme, sont étroitement liées dans toute la série animale ; toutefois, ce n'est que chez les vers qu'apparaissent des organes excréteurs spécialisés : ce sont des tubes (protonéphridies des Turbellariés par exemple, néphridies […] Lire la suite