« mécaniste »

MÉCANISME, philosophie

  • Écrit par 
  • Joseph BEAUDE
  •  • 5 205 mots
  •  • 1 média

seulement dans le monde des philosophes et des savants. Le nom, sinon la philosophie de Descartes, a puissamment aidé à sa vulgarisation. En grande partie grâce au cartésianisme – mais non à lui seul –, l'idée mécaniste du monde devient une idée reçue bien au-delà des cercles scientifiques ; elle a beaucoup […] Lire la suite

ORGANISATION DES ENTREPRISES

  • Écrit par 
  • Pierre ROMELAER
  •  • 4 951 mots

, toutes les P.M.E. ne sont pas « entrepreneuriales » et n'ont donc pas toutes ce type de structure simple. D'autre part, certaines fonctionnent comme une structure simple mais de façon très conservatrice, gérées en direct par un patron qui lance très peu de projets nouveaux. La structure mécaniste […] Lire la suite

SENS (notions de base)

  • Écrit par 
  • Philippe GRANAROLO
  •  • 3 150 mots

des explications causales de type mécaniste ? Le langage est signifiant La philosophie grecque a placé le langage au centre de ses préoccupations, et au sein du langage le problème de la signification. On peut classer les principales théories du langage des penseurs grecs en fonction des deux registres […] Lire la suite

VIVANT (notions de base)

  • Écrit par 
  • Philippe GRANAROLO
  •  • 2 944 mots

qui peuvent être soit proches du pôle animiste parce qu’elles accordent une spécificité au vivant au sein de la nature, soit proches du pôle mécaniste parce qu’elles nient cette spécificité pour ne voir en lui qu’une forme complexe de la matière. Si nous traitons ici du « vivant » et non pas de la « vie […] Lire la suite

FORME

  • Écrit par 
  • Jean PETITOT
  •  • 27 547 mots

« ontologie qualitative ». Or, d'une façon ou d'une autre, toute ontologie qualitative est néo-aristotélicienne. Mais, précisément, le concept moderne d'objectivité physique s'est édifié à partir d'un concept mécaniste (galiléen-newtonien) qui rompait avec la tradition aristotélicienne (ce que l'on a […] Lire la suite

RÉDUCTIONNISME & HOLISME

  • Écrit par 
  • Jean LARGEAULT
  •  • 6 924 mots

encore comme synonyme de finalisme, non pas seulement pour désigner une variante de la conception kantienne où l'explication mécaniste est considérée comme universellement valide, et la cause finale comme un point de vue, d'ailleurs légitime (« jugement réfléchissant »). On range sous l'étiquette […] Lire la suite

DÉTERMINISME

  • Écrit par 
  • Étienne BALIBAR, 
  • Pierre MACHEREY
  •  • 9 720 mots

du déterminisme comme héritage du « matérialisme mécaniste » (et comme transposition naturaliste de la « conception théologique de la nature »), et s'oppose par là à l'interprétation du marxisme comme « déterminisme économique » adoptée même par certains marxistes (Lafargue), qui rend inintelligibles […] Lire la suite

FINALITÉ

  • Écrit par 
  • Raymond RUYER
  •  • 6 602 mots

, dans les limailles qui entourent l'aimant » (Les Disciples à Saïs). La finalité mécaniste Parallèle à ces courants, il y a déjà dans l'Antiquité, avec Empédocle, Démocrite, Épicure, Lucrèce, la tentative, avortée, d'un antifinalisme radical. Avortée, on l'a vu, puisque la Nature matrice […] Lire la suite

FRESNEL AUGUSTIN (1788-1827)

  • Écrit par 
  • André CHAPPERT
  •  • 1 720 mots
  •  • 1 média

de l'optique. Si l'histoire des sciences considère, à juste titre, Fresnel comme le fondateur de l'optique moderne, elle retient aussi ses travaux en vue d'une interprétation mécaniste de la lumière, ses études sur l'optique des corps en mouvement, ses travaux en optique cristalline. Mais on oublie […] Lire la suite

MATÉRIALISME

  • Écrit par 
  • Georges GUSDORF
  •  • 3 916 mots
  •  • 1 média

l'acceptation du monde tel qu'il est, sans surcharge de superstition. La sagesse épicurienne de la résignation et du renoncement n'est pas tellement éloignée de celle à laquelle parvient, par d'autres voies, le sage stoïcien. Révolution mécaniste et triomphe de l'hypothèse corpusculaire Chez Aristote […] Lire la suite

PHYSIQUE - Le modèle en physique

  • Écrit par 
  • Marie-Antoinette TONNELAT
  •  • 3 158 mots

, de leur contingence. Dans la physique mécaniste Jusqu'ici, le modèle est apparu comme un schéma simplificateur. Néanmoins, ce canevas se situe au niveau même des apparences qu'il prétend analyser. Il en constitue une version plus dépouillée mais, en même temps, plus quantitative et plus utilisable […] Lire la suite

RAISON (notions de base)

  • Écrit par 
  • Philippe GRANAROLO
  •  • 2 943 mots

vivants et, si l’on a pour ambition d’expliquer rationnellement l’ensemble de la nature, il convient d’appliquer au vivant la logique mécaniste qui vaut pour les étoiles et la matière inanimée. Notre raison exigerait donc que l’on conçoive les vivants comme de simples horloges dont le savant […] Lire la suite

VITALISME

  • Écrit par 
  • Marie-Christine MAUREL
  •  • 3 757 mots
  •  • 3 médias

elle, désanimée. Tout vivant est un automate mécanique mû par une « chaleur » interne : la notion d'« animal-machine » de Descartes inaugurera ainsi l'ère de la biologie mécaniste et déterministe qui perdurera jusqu'à nos jours : « ...il semble conforme à la raison que la nature produise […] Lire la suite

AUTOMATE

  • Écrit par 
  • Jean-Claude BEAUNE, 
  • André DOYON, 
  • Lucien LIAIGRE
  •  • 6 638 mots
  •  • 2 médias

L'Automatisme psychologique et oppose l'habitude à la volonté qui doit diriger nos comportements. Dubourdieu, en 1894, définit la « dromomanie des dégénérés ». L'automatisme ambulatoire relie le vieux modèle mécaniste cartésien à cette nosologie psychiatrique qui converge sur le problème […] Lire la suite

DÉCADENCE

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 9 959 mots

tardif à l'Antiquité, qui doit être répudié. Âprement critiqué en tant que mythe humaniste et protestant, le Moyen Âge devient un mythe germanique et réactionnaire ; sa vitalité est, finalement, exaltée par opposition à la sénilité de la civilisation rationaliste et mécaniste du […] Lire la suite

LANGAGE PHILOSOPHIES DU

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre COMETTI, 
  • Paul RICŒUR
  •  • 23 532 mots
  •  • 8 médias

symbolique des mots, structure grammaticale, configuration formelle, référence au monde des concepts, etc.), Leonard Bloomfield (Language, 1933) imposait une conception mécaniste et béhavioriste des faits linguistiques, fondée sur le célèbre schéma stimulus-réponse : un stimulus […] Lire la suite

LUKÁCS GYÖRGY (1885-1971)

  • Écrit par 
  • Lucien GOLDMANN
  •  • 3 544 mots
  •  • 4 médias

réaffirmation de la dimension dialectique de la pensée marxienne, de son lien avec Hegel à travers les catégories de la totalité et de l'identité du sujet et de l'objet, par rapport au matérialisme mécaniste ou au néo-kantisme qui avaient dominé la pensée marxiste depuis la mort de Marx jusqu'à cette […] Lire la suite

PURISME, mouvement artistique

  • Écrit par 
  • Arnauld PIERRE
  •  • 3 262 mots
  •  • 1 média

de références constantes à un modèle mécaniste, la théorie puriste donne la définition d'un art classique au sens fort du terme : elle met en avant le caractère réfléchi et conscient de cet art, où le dessin prime sur la couleur, la conception sur l'exécution, le contrôle de la raison […] Lire la suite

ANIMALITÉ

  • Écrit par 
  • Florence BURGAT
  •  • 7 668 mots
  •  • 9 médias

mécaniste du comportement, que celui-ci soit d'ailleurs animal ou humain. S'agissant d'observer un organisme régi par un mécanisme strict, voire un système de stimuli et de réponses de l'arc réflexe, les conditions du laboratoire sont suffisantes. Fortes de ce postulat (l'animal est un organisme […] Lire la suite

ACTION ET RÉACTION (J. Starobinski)

  • Écrit par 
  • Gilles QUINSAT
  •  • 950 mots

tout ce qui est en devenir, la science nouvelle va imposer une pensée mécaniste articulée à partir d'un système de variables, toutes susceptibles de mesures. Dans cette logique, le principe qui affirme l'existence dans un corps d'une réaction associée à toute action, d'intensité égale et de sens […] Lire la suite

ANARCHISME

  • Écrit par 
  • Henri ARVON, 
  • Jean MAITRON, 
  • Robert PARIS
  • , Universalis
  •  • 13 333 mots
  •  • 7 médias

abstrait, menace d'étouffer l'originalité de l'individu. Le marxisme insiste sur la filiation qui relie Hegel, Feuerbach et Marx, c'est-à-dire sur une évolution philosophique qui, en partant de l'idéalisme absolu, passe par le matérialisme mécaniste pour aboutir au matérialisme historique et dialectique […] Lire la suite

ANAXAGORE (env. 500-428 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Fernando GIL, 
  • Pierre-Maxime SCHUHL
  •  • 1 867 mots
  •  • 1 média

mécaniste, il s’exila à Lampsaque (Asie Mineure), où il mourut en 428. Parménide avait opposé radicalement l'être et le devenir, opposition qui provoqua la réflexion d'Anaxagore comme celle de Leucippe, de Démocrite et d'Empédocle. Mais l'atomisme ne pouvait le satisfaire, car, pour lui, il n'était point […] Lire la suite

ANTHROPOLOGIE

  • Écrit par 
  • Élisabeth COPET-ROUGIER, 
  • Christian GHASARIAN
  •  • 16 099 mots
  •  • 1 média

globale, les étudia au Mexique (Tepotzlan, 1930). O. Lewis et J. Steward, corrigeant cette perspective trop mécaniste, ouvrirent la voie à l'observation des sociétés paysannes et des nations modernes et complexes, en cherchant à cerner des aires selon des critères écologiques […] Lire la suite

ARCHITECTURE CONTEMPORAINE - Une architecture plurielle

  • Écrit par 
  • Joseph ABRAM, 
  • Kenneth FRAMPTON, 
  • Jacques SAUTEREAU
  •  • 11 640 mots
  •  • 18 médias

. L'antipathie de Hertzberger pour les mesures d'adaptabilité au sens mécaniste, comme dans les projets d'infrastructure sophistiquée d'Habraken et de Friedman, semble justifiée ici par la spontanéité et la facilité avec lesquelles les espaces de travail ont été repris et modifiés. À la suite de Van […] Lire la suite

ARISTOTE

  • Écrit par 
  • Pierre AUBENQUE
  •  • 23 833 mots
  •  • 2 médias

Aristote n'est sans doute pas le philosophe le plus séduisant de l'Antiquité, celui auquel on se reporte le plus volontiers quand on veut remonter aux sources de ce que les Grecs ont nommé la « sagesse ». Mais nul n'a marqué autant que lui la philosophie et la science des siècles suivants, peut-être même – et cela jusqu'à nos jours inclusivement – la civ […] Lire la suite

BAYLE PIERRE (1647-1706)

  • Écrit par 
  • Élisabeth LABROUSSE
  •  • 945 mots

(1682), sous couleur de récuser la superstition, au nom d'une physique mécaniste, visent en fait insidieusement le catholicisme. La Critique générale de l'Histoire du calvinisme de Maimbourg (1682), par le biais de considérations sur la méthode historique, réfute un ouvrage […] Lire la suite

BOLCHEVISME

  • Écrit par 
  • Georges HAUPT
  •  • 7 566 mots
  •  • 7 médias

rupture avec le fatalisme mécaniste. La classe ouvrière n'est pas spontanément socialiste ni révolutionnaire. La conscience de classe du prolétariat n'est pas un produit mécanique de sa situation de classe, elle doit être apportée du dehors. C'est le rôle du parti qui, matérialisant l'unification […] Lire la suite

BOUKHARINE NICOLAS IVANOVITCH (1888-1938)

  • Écrit par 
  • Pierre FRANK
  •  • 1 672 mots
  •  • 1 média

déterminisme mécaniste, use de catégories tranchées, de classifications absolues ; en un mot, il manifeste cette méconnaissance de la dialectique que Lénine a dénoncée dans ses dernières notes au Parti bolchevique. À la droite du parti Vers la fin de l'année 1920, face aux difficultés nées notamment […] Lire la suite

BOYLE ROBERT (1627-1691)

  • Écrit par 
  • Georges KAYAS
  •  • 630 mots
  •  • 2 médias

, théologie, entre autres). Ses ouvrages, Certain Physiological Essays et The Sceptical Chymist, le font considérer comme le restaurateur de la philosophie mécaniste en Angleterre. C'est dans ce dernier ouvrage qu'il expérimente sa méfiance envers les quatre éléments […] Lire la suite

COGNITION

  • Écrit par 
  • Chrystel BESCHE-RICHARD, 
  • Raymond CAMPAN
  •  • 2 620 mots

, l'absence de conscience animale puis l'opposition entre les êtres-machines et les êtres émotifs et pensants. La philosophie continue de s'intéresser à la pensée, à la conscience et à la raison, mais les philosophes se partagent entre une conception mécaniste du cerveau – où sont inscrits des instincts […] Lire la suite

COGNITIVES SCIENCES

  • Écrit par 
  • Daniel ANDLER
  •  • 19 239 mots
  •  • 4 médias

parce qu'elles touchent à la question sensible entre toutes, celle de la nature de l'homme. Le point de vue mécaniste du physiologiste et du médecin, qui s'occupent de la « carcasse », de la « chair », est depuis longtemps dans notre culture accepté dès lors qu'il s'applique : 1. aux fonctions « inférieures […] Lire la suite

CONSCIENCE

  • Écrit par 
  • Henri EY
  •  • 10 465 mots
  •  • 1 média

Le mot latin conscientia est naturellement décomposé en « cum scientia ». Cette étymologie suggère non seulement la connaissance de l'objet par le sujet, mais que cet objet fait toujours référence au sujet lui-même. Le terme allemand Bewusstsein comporte la même résonance de s […] Lire la suite

CORDEMOY GÉRAUD DE (1626-1684)

  • Écrit par 
  • François BURDEAU
  •  • 449 mots

par les organes appropriés des signes extérieurs aux pensées produites par l'âme, et conçoit ainsi la pensée comme produite hors de la langue dans laquelle elle s'exprime à autrui et non dans celle-ci, conception mécaniste que l'on retrouve au xviiie siècle […] Lire la suite

CORPS - Soma et psyché

  • Écrit par 
  • Pierre FÉDIDA
  •  • 3 215 mots

du soma un concept préalablement vidé de son plein pouvoir de significations, corrigé et amputé de son sens propre. C'est la réduction du corps au somatique et l'objectivation du somatique dans la représentation mécaniste qui a entraîné l'objectivation secondaire (et pour ainsi dire réactionnelle […] Lire la suite

CRICK FRANCIS HARRY COMPTON (1916-2004)

  • Écrit par 
  • Antoine DANCHIN
  •  • 863 mots

L'Hypothèse stupéfiante : à la recherche de l'âme) d'une façon qu'il faut bien considérer comme très éloignée de notre connaissance explicite du système nerveux. Sa vision, d'inspiration très mécaniste, était plus polémique que vraiment étonnante. Francis Crick, décédé le 28 juillet 2004 à San Diego (Californie), n'en restera pas moins l'un des grands esprits du xxe siècle. […] Lire la suite

DANCE MUSIC

  • Écrit par 
  • Eugène LLEDO
  •  • 693 mots

, dont elle emprunte quelques traits. Ses artistes et/ou producteurs précurseurs sont surtout issus du disco : Boney M et ses arrangements fondés sur des motifs répétitifs, Giorgio Moroder (Love to Love you Baby par Donna Summer, 1975), qui anticipe l'esthétique « mécaniste […] Lire la suite

LE DÉCLIN DE L'OCCIDENT, Oswald Spengler - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Éric LETONTURIER
  •  • 1 244 mots

introduction du tome I, entend substituer à la pauvreté du schéma linéaire, mécaniste et ternaire traditionnellement réservé au découpage de l'humanité (Antiquité, Moyen Âge, Temps modernes), une méthode d'analyse morphologique et comparée des différentes cultures. La « révolution copernicienne […] Lire la suite

DE LA RECHERCHE DE LA VÉRITÉ, Nicolas Malebranche - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 827 mots

représentations. L'homme remplace Dieu. L'ordre du monde est le fruit de nos productions. Religieuse d'inspiration et d'intention, métaphysique et systématique, mécaniste et cartésienne de méthode, la pensée de Malebranche, qui voyait dans « la lumière divine » la source de toutes nos pensées, a paradoxalement […] Lire la suite

DÉMOCRITE (460 av. J.-C.?-? 370 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Fernando GIL, 
  • Pierre-Maxime SCHUHL
  •  • 1 632 mots

la congruence de leurs figures, tailles, positions et ordres, restent ensemble et réalisent ainsi la venue-à-l'être des corps composés » (Simplicius, ibid., 242, 21). En d'autres termes, l'atomisme n'est pas seulement « mécaniste » ; la nécessité joue aussi sur la forme. Et, pour leur part […] Lire la suite

DISPOSITION, sociologie

  • Écrit par 
  • Gérard MAUGER
  •  • 881 mots

La définition usuellement retenue pour caractériser le concept non mécaniste de « disposition » est à peu près celle-ci : « avoir une disposition, c’est être enclin à agir de telle ou telle manière dans telles ou telles circonstances » (Emmanuel Bourdieu, 1998). Ainsi le « purisme critique […] Lire la suite

DISTRIBUTIONNALISME

  • Écrit par 
  • Catherine FUCHS
  •  • 964 mots

début des années 1950. Une méthode descriptive Né en réaction contre les approches des grammaires mentalistes, ce courant s'est inscrit au départ dans la perspective mécaniste de la psychologie dite « behavioriste », qui entendait expliquer objectivement le comportement en termes de facteurs externes […] Lire la suite

DUHEM PIERRE (1861-1916)

  • Écrit par 
  • Michel PATY
  •  • 3 009 mots

thermodynamique générale l'ensemble de la physique et de la chimie, en harmonie avec les conceptions énergétistes de Rankine, Helmholtz, Mach et d'autres, et en opposition au projet de réduction mécaniste des atomistes comme Boltzmann. Il s'attacha à poser les fondements logiques […] Lire la suite

ÉLECTIONS - Sociologie électorale

  • Écrit par 
  • Patrick LEHINGUE
  •  • 5 417 mots
  •  • 2 médias

pouvant intégrer des interrogations sur les valeurs, les goûts ou les souhaits des enquêtés, les degrés de cohérence des opinions et de consistance des électorats ont pu être utilement testés et relativisés. À rebours du sociologisme mécaniste de Lazarsfeld, des recherches minutieuses comme celles […] Lire la suite

ÉLÉMENTS THÉORIES DES

  • Écrit par 
  • René ALLEAU
  •  • 8 234 mots

avant J.-C., fut condamné pour impiété parce qu'il avait soutenu une astronomie mécaniste. Il enseignait, au grand scandale des dévots, que les astres n'avaient point d'âme. Les éclipses provenaient de l'interposition de corps obscurs. L'Univers, dans lequel tout participe à tout, où toutes choses […] Lire la suite

EMPIRISME

  • Écrit par 
  • Edmond ORTIGUES
  •  • 13 313 mots
  •  • 1 média

rasa, et que nous ne pensons pas toujours ; et il paraît d'humeur à approuver la plus grande partie des objections que M. Gassendi a faites à M. Descartes » (I, i). Les gassendistes et les épicuriens étaient partisans de la philosophie mécaniste […] Lire la suite

ENTREPRISE - Sociologie de l'entreprise

  • Écrit par 
  • Jean-Michel MORIN
  •  • 3 535 mots

ou l'organisation apprenante de Chris Argyris et Donald Schön ; 5) l'agir communicationnel de Jürgen Habermas. Chaque mode de coordination débouche sur une structure d'entreprise typée : 1) la structure simple, gouvernée par le sommet ; 2) la bureaucratie mécaniste, standardisée […] Lire la suite

ENVIRONNEMENT, art

  • Écrit par 
  • François LOYER
  • , Universalis
  •  • 3 220 mots

très élémentaire et quelque peu mécaniste : la cellule d'habitation, mesurée sur les gestes de l'homme, l'architecture, qui était seulement l'expression honnête de cette cellule, et l'urbanisme, dont l'intention se limitait à une équation air + soleil + verdure = bonheur, liée à une théorie fallacieuse […] Lire la suite

EXPLICATION, sociologie

  • Écrit par 
  • Frédéric LEBARON
  •  • 981 mots

sociale à partir de l'enchaînement d'un ensemble fini de comportements et de mécanismes parfaitement explicités. On retrouve ainsi l'idéal mécaniste, mais entendu comme adossé à la formalisation des comportements rationnels individuels. Simulation se substitue alors en quelque sorte à explication. Une […] Lire la suite

GÉOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Dominique CROZAT, 
  • Jean DRESCH, 
  • Pierre GEORGE, 
  • Philippe PINCHEMEL, 
  • Céline ROZENBLAT, 
  • Jean-Paul VOLLE
  •  • 20 424 mots
  •  • 2 médias

, culturelles, historiques, politiques deviennent-elles de plus en plus prépondérantes. On est de toute façon fort loin d'un déterminisme mécaniste. Mais, pour complexes que soient les causes en géographie physique et plus encore en géographie humaine ou régionale, pour difficile qu'il soit de les isoler […] Lire la suite

Rejoignez-nous

Inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire et recevez en cadeau un ebook au choix !