« division+cellulaire »

CELLULE La division

  • Écrit par 
  • Marguerite PICARD
  •  • 4 983 mots
  •  • 4 médias

Ainsi, la réplication du matériel génétique, la ségrégation de deux chromosomes fils et la division cellulaire sont des événements qui doivent être rigoureusement contrôlés et coordonnés pour éviter, par exemple, qu'une division donne naissance à deux cellules dont l'une serait dépourvue de matériel génétique. Le cycle de division bactérien est aussi relié à la croissance cellulaire. […] Lire la suite

Les médias de la recherche « division+cellulaire » :

Division cellulaire : mitose

Division cellulaire : mitose
Crédits : Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis France pour la version française.

vidéo

Réplication de l'ADN

Réplication de l'ADN
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Ploïdie et méiose

Ploïdie et méiose
Crédits : Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis France pour la version française.

vidéo

Cytokinine et acide abscissique : structures

Cytokinine et acide abscissique : structures
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Afficher les médias de « division+cellulaire »

APOPTOSE : UN CONCEPT NOVATEUR

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 300 mots
  •  • 1 média

Il s'agit d'une découverte conceptuellement et pratiquement aussi importante que celle de la division cellulaire au xixe siècle. […] Lire la suite

HARTWELL LELAND (1939- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 260 mots

À la fin des années 1960, Leland Hartwell commence à travailler sur la levure de boulanger pour étudier les mécanismes par lesquels les cellules contrôlent leur croissance et leur division. Il identifie plus de cent gènes, baptisés gènes du cycle de division cellulaire (CDC), impliqués dans le contrôle du cycle cellulaire. L'un de ces gènes, le gène cdc28, contrôle la première phase du cycle cellulaire et sera connu sous le nom de gène start. […] Lire la suite

PRIX LASKER 2017

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 1 205 mots
  •  • 1 média

Le travail de Hall démontre que la division cellulaire ne survient pas seulement quand la quantité de molécules accumulées nécessaire à la génération d’une seconde cellule a été produite, mais est le fruit d’une chaîne d’événements moléculaires fortement contrôlée. On comprend dès lors que TOR se retrouve au centre d’une recherche active en cancérologie (blocage de la division cellulaire) et en alimentation (dysfonctions chez l’obèse, le diabétique et le sujet âgé). […] Lire la suite

PRIX NOBEL DE CHIMIE 2015

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 675 mots
  •  • 3 médias

En réalité, les atteintes que l’ADN subit sont corrigées en permanence, du moins normalement, par une machinerie cellulaire qui vérifie l’état de cette molécule pendant la division cellulaire et corrige les défauts et les erreurs survenus. Lorsque ces corrections ne sont pas effectuées, des mutations apparaissent dont certaines sont pathogènes : celles-ci sont à l’œuvre dans la genèse de la plupart des cancers. […] Lire la suite

CANCÉRISATION : RÔLE DES ONCOGÈNES

  • Écrit par 
  • Nicolas CHEVASSUS-au-LOUIS
  •  • 225 mots

Le rôle de ce gène dans le fonctionnement cellulaire restait cependant mystérieux. À partir de 1980, les équipes des Américains Geoffrey Cooper et Robert Weinberg apportent une première explication à cette énigme. Ils montrent que, dans les cellules saines, des gènes, très semblables d'une espèce animale à l'autre, contrôlent le rythme de la division cellulaire. […] Lire la suite

PREMIÈRE HORMONE VÉGÉTALE : L'AUXINE

  • Écrit par 
  • Claude LANCE
  •  • 212 mots

L'auxine, non seulement provoque l'élongation cellulaire qui explique les tropismes (croissances orientées), mais intervient aussi dans de nombreux autres phénomènes : division cellulaire, sénescence, dominance apicale, formation des racines, etc. L'auxine agit en corrélation avec d'autres hormones, ce qui a favorisé leur découverte : gibbérellines, cytokinines, acide abscissique, éthylène, etc. […] Lire la suite

CŒNOCYTE ou CÉNOCYTE ou SYNCYTIUM

  • Écrit par 
  • Jacques DAUTA
  •  • 646 mots

Structure dérivée de la structure cellulaire et caractérisée par l'existence de noyaux plus ou moins nombreux au sein d'un cytoplasme indivis (absence de membrane plasmique). Synonymes de cœnocyte : syncytium, ou plasmode (ce dernier terme étant le plus souvent réservé aux cas des myxomycètes et des myxobactéries). Il suffit que la division des noyaux, constituant l'essentiel de la division cellulaire, ne soit pas suivie de la division des cytoplasmes pour que se forme un élément cellulaire à deux noyaux, puis à plusieurs noyaux, si le phénomène se reproduit. […] Lire la suite

TAXANES

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 158 mots

En raison de leur mécanisme d'action, qui provoque un défaut d'assemblage des microtubules (constituants indispensables à la formation du fuseau nécessaire à la division cellulaire), les taxanes sont des antimitotiques qui présentent l'avantage d'être non seulement dotés d'une très forte activité tumorale dans de nombreux cancers, mais aussi et peut-être surtout de ne pas donner lieu à des résistances croisées avec d'autres médicaments, ce qui offre la possibilité d'associations. […] Lire la suite

NURSE PAUL (1949- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 266 mots

Entre 1984 et 1987, puis à partir de 1993, il dirige le laboratoire du cycle cellulaire à l'Imperial Cancer Research Fund (aujourd'hui Cancer Research U.K.), dont il devient, en 1996, directeur général. En 2003, Paul Nurse prend la présidence de l'université Rockefeller à New York. Dans le milieu des années 1970, en utilisant la levure comme modèle d'organisme, Paul Nurse découvre le gène cdc2 et démontre que ce gène fait office de « commutateur » principal, régulant le déroulement dans le temps des différentes étapes du cycle qui conditionne la division cellulaire. […] Lire la suite

TUBULINE

  • Écrit par 
  • Gérard BISERTE
  •  • 242 mots

Elle est donc fondamentale sur le plan biologique, en particulier pendant la division cellulaire. […] Lire la suite

COLCHIQUE

  • Écrit par 
  • Pierre LIEUTAGHI
  •  • 398 mots
  •  • 1 média

La colchicine a une action remarquable sur la division cellulaire : elle en bloque le processus à la métaphase, quand les chromosomes se sont scindés en deux chromatides. Chez l'animal, la cellule meurt ou arrive à reprendre et à terminer sa division. Chez les végétaux, il se reconstitue un noyau porteur d'un nombre double de chromosomes. En traitant les plantes à la colchicine, on obtient des lignées polyploïdes souvent caractérisées par le gigantisme, ce dont la recherche agronomique sait tirer parti. […] Lire la suite

ROSE IRWIN (1926-2015)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 418 mots

Rose et ses collaborateurs démontrèrent également que la dégradation des protéines induite par l’ubiquitinylation aide à contrôler un grand nombre de processus biochimiques cruciaux, tels que la division cellulaire, la réparation des défauts de l’ADN et la transcription des gènes, c’est-à-dire la synthèse des protéines pour lesquelles ces gènes codent, mais aussi le montage de réponses immunitaires spécifiques d’un antigène. […] Lire la suite

CANCER Cancers et virus

  • Écrit par 
  • Sophie ALAIN, 
  • François DENIS, 
  • Sylvie ROGEZ
  •  • 5 659 mots
  •  • 6 médias

Le virus exprime une ou plusieurs onco-protéines perturbant la régulation de la division cellulaire, la différenciation cellulaire et/ou les mécanismes physiologiques de mort cellulaire programmée. Ces protéines peuvent altérer les voies de signalisation cellulaire, activer directement la division cellulaire, mais aussi bloquer l'action des gènes cellulaires qui régulent négativement la division cellulaire, ou qui induisent la différenciation ou la mort programmée des cellules (apoptose). […] Lire la suite

RÉPLICATION DE L'ADN

  • Écrit par 
  • Nicolas CHEVASSUS-au-LOUIS
  •  • 306 mots
  •  • 1 média

 Crick, en 1953, de la structure en double hélice de l'ADN (acide désoxyribonucléique) fait naître une redoutable difficulté : comment une molécule aussi complexe peut-elle se dérouler et se dupliquer à chaque division cellulaire ? Ces scientifiques suggèrent alors un modèle semi-conservatif, dans lequel l'hélice s'ouvre pour que chaque brin serve de matrice à la synthèse d'un nouveau brin. […] Lire la suite

LOEB JACQUES (1859-1924)

  • Écrit par 
  • Jean CALMARD
  •  • 449 mots

L'importance des recherches de Loeb sur la parthénogenèse artificielle a été d'élargir l'étude de la fécondation et de la division cellulaires, à partir d'un problème morphologique n'impliquant que les chromosomes, à un problème incluant la biochimie. Il montra, d'une part, que l'initiation de la division cellulaire, dans la fécondation, était sous contrôle chimique, d'autre part, qu'elle était en réalité distincte de la transmission des caractères héréditaires. […] Lire la suite

ROUX WILHELM (1850-1924)

  • Écrit par 
  • Michel PRIVAT DE GARILHE
  •  • 357 mots

Pensant que la division cellulaire mitotique de l'œuf fécondé représente le mécanisme par lequel les parties futures d'un organisme en développement sont correctement agencées, Roux entreprit, dans les années quatre-vingts, un programme expérimental utilisant les œufs de grenouille. Suivant sa théorie de l'adaptation fonctionnelle, chaque organe (et de même chaque cellule) possède une structure préétablie capable de se modifier pour être en conformité avec la fonction qui lui échoit. […] Lire la suite

AUXINES

  • Écrit par 
  • Catherine PERROT-RECHENMANN
  •  • 5 008 mots
  •  • 6 médias

Division cellulaire L'auxine est impliquée dans le contrôle de la division cellulaire chez les plantes. C'est avant tout un signal permissif pour la division cellulaire, c'est-à-dire que l'auxine est requise pour que les cellules puissent entrer dans le cycle cellulaire. C'est un rôle majeur, car l'activité des méristèmes ou la formation de tout nouvel organe nécessitent à un moment donné l'initiation de la division des cellules et leur prolifération. […] Lire la suite

PRIX NOBEL DE PHYSIOLOGIE OU MÉDECINE 2012

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 639 mots
  •  • 2 médias

À partir de 2006 mais surtout en 2007, le groupe de chercheurs de l'université de Kyōto dirigé par Shinya Yamanaka démontre que l'on peut reprogrammer des cellules différenciées de souris, des fibroblastes, en introduisant dans leur génome les gènes de quatre facteurs de transcription (ces facteurs contrôlent l'expression de certains gènes), Sox2, Oct4, Klf4 et C-myc, ce dernier étant un gène de contrôle de la division cellulaire impliqué dans certains cancers. […] Lire la suite

XÉNOBIOLOGIE

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 138 mots
  •  • 1 média

Ce code est universel, et on peut imaginer une pression de sélection extrêmement forte en sa faveur pour qu’il ait été préservé au cours de l’évolution, comme d’ailleurs les voies métaboliques qui permettent la synthèse des composants de l’ADN, les enzymes qui assurent sa copie (réplication) lors de la division cellulaire, celles qui vérifient que la copie est exacte et réparent les erreurs et enfin la machinerie de décodage. […] Lire la suite

SZENT-GYÖRGYI ALBERT (1893-1986)

  • Écrit par 
  • Michel PRIVAT DE GARILHE
  •  • 667 mots

), où il dirigea des recherches sur les causes de la division cellulaire et, à partir de là, sur le cancer. Opposant acharné de la politique militaire américaine au Vietnam, il écrivit The Crazy Ape (1970), commentaire critique et pessimiste sur les dirigeants politiques et sur les chances de survie de l'homme. Parmi ses autres ouvrages, on peut citer On Oxidation, Fermentation, Vitamins, Health and Disease (1940), Chemical Physiology of Contractions in Body and Heart Muscle (1953), et Introduction to a Submolecular Biology (1960). […] Lire la suite

CHLOROPHYCÉES

  • Écrit par 
  • Jean FELDMANN, 
  • Francis MAGNE
  •  • 3 751 mots
  •  • 8 médias

Parmi celles-ci, certaines sont formées d'articles plurinucléés séparés entre eux par des cloisons qui se forment indépendamment des divisions nucléaires et généralement par un mécanisme particulier (division ségrégative des Siphonocladales). Ce dernier mode de division est caractérisé par la fragmentation en boules du protoplasme plurinucléé d'un cœnocyte ; chaque élément, formé d'une mince enveloppe de cytoplasme entourant une volumineuse vacuole, s'entoure d'une paroi cellulaire celluloso-pectique et s'accroît ensuite à l'intérieur de la paroi cellulaire du cœnocyte primitif. […] Lire la suite

LWOFF ANDRÉ (1902-1994)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET, 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 193 mots
  •  • 1 média

Comment la disposition et le nombre de cils de la surface d’un prostite cilié se transmettent-ils à la descendance lors da la division cellulaire ? Il établit la notion des métamorphoses ciliaires et révèle la continuité génétique des cinétosomes (organites intracellulaires d’où est issu un cil ou un flagelle chez certains organismes unicellulaires) : un cinétosome se divise en donnant deux cinétosomes. […] Lire la suite

VIRUS

  • Écrit par 
  • Vincent BARGOIN
  •  • 8 338 mots
  •  • 4 médias

Du cytoplasme, la nouvelle forme du génome viral gagne le noyau et s'intègre à l'intérieur de l'ADN cellulaire grâce aux LTR distaux, à l'occasion d'une division cellulaire. L'ADN viral intercalé dans l'ADN de l'hôte est appelé provirus. Il devient indiscernable du génome environnant, sinon par sa séquence nucléotidique. Dès lors, comme l'ADN cellulaire, le provirus est transcrit en molécules d'ARN. […] Lire la suite

ÉPIGÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Pierre-Antoine DEFOSSEZ, 
  • Olivier KIRSH, 
  • Ikrame NACIRI
  •  • 5 994 mots
  •  • 4 médias

On identifie au moins trois catégories de transmission de l’épigénome : de cellule à cellule lors de la division cellulaire (mitose), ou durant la méiose des parents à l’enfant (transmission intergénérationnelle) et entre les générations (transgénérationnelle). Transmission des marques épigénétiques lors de la mitose Lors de la division cellulaire, un « contrôle de qualité » sévère portant sur la quantité et la qualité des constituants qui vont être transmis aux deux cellules filles est opéré. […] Lire la suite

JACOB FRANÇOIS (1920-2013)

  • Écrit par 
  • François GROS, 
  • Universalis
  •  • 1 387 mots
  •  • 1 média

L'étude de leur réplication amènera François Jacob, Sydney Brenner et François Cuzin à proposer que le matériel génétique bactérien est organisé en « réplicons », ou unités génétiques, pourvus d'un site de démarrage de réplication et d'un gène codant pour un facteur de déclenchement, et attachés à la membrane cellulaire, ce qui permet de coupler la division cellulaire et la réplication de l'ADN. […] Lire la suite

CARYOTYPE HUMAIN

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN, 
  • Jean-François MATTEI, 
  • Marie-Geneviève MATTEI, 
  • Anne MONCLA
  •  • 4 792 mots
  •  • 10 médias

Pour établir un caryotype, les chromosomes, tels qu’ils deviennent visibles lors de la division cellulaire, sont colorés, photographiés puis disposés par paires (il y a 2n chromosomes dans toutes les cellules somatiques d’un organisme) dans l’ordre décroissant de leur taille et selon une classification internationale. Le caryotype est ainsi la transposition graphique du répertoire des chromosomes d’un organisme. […] Lire la suite

TAXOL ET TAXOTÈRE

  • Écrit par 
  • Françoise GUÉRITTE
  •  • 1 128 mots
  •  • 1 média

Cet effet sur l'équilibre tubuline-microtubules bloque la formation du fuseau mitotique et empêche ainsi la division cellulaire (et donc la multiplication des cellules cancéreuses). Finalement, comme les nombreux essais précliniques puis cliniques ont démontré l'efficacité du taxol, la Food and Drug Administration (F.D.A.) approuve en 1992, son utilisation dans le traitement du cancer de l'ovaire. […] Lire la suite

BIOCHIMIE

  • Écrit par 
  • Pierre KAMOUN
  •  • 3 880 mots
  •  • 5 médias

Malgré d'incessantes découvertes de protéines qui agissent, en particulier, sur la division cellulaire (oncogènes et suppresseurs de tumeurs), notre ignorance est grande, car nous sommes encore loin de l'obtention d'un catalogue exhaustif des protéines qui existent dans la nature. Et pourtant, dès qu'une protéine est purifiée, sa structure et même la structure du gène qui commande sa synthèse sont rapidement élucidées. […] Lire la suite

ORGANISME VIVANT

  • Écrit par 
  • Jean GÉNERMONT
  •  • 1 650 mots

Reproduction, sexualité, multiplication, répétitivité La reproduction est d'abord une propriété de la cellule, et la division cellulaire est logiquement la clé de voûte de la reproduction des unicellulaires. La reproduction des pluricellulaires, nécessairement plus complexe, est fondamentalement sexuée chez les Eucaryotes, c'est-à-dire qu'elle comporte un cycle dont une étape est la fécondation, union de deux cellules en une cellule unique ou zygote. […] Lire la suite

MITOSE

  • Écrit par 
  • Nina FAVARD
  •  • 6 519 mots
  •  • 5 médias

Réplication de l'ADN en interphase puis mitose sont les deux événements principaux assurant une transmission fidèle de l'information au cours d'une série de modifications caractérisant le cycle cellulaire de division. Le cycle cellulaire Il subdivise la vie cellulaire en quatre périodes, de durée inégale (fig. 1). La phase G1 s'étend entre le moment où la cellule s'est individualisée (à la suite de la mitose d'une cellule parentale) et celui où elle synthétise de l'ADN, événement qui correspondra à la phase S. […] Lire la suite

PHYTOHORMONES ou HORMONES VÉGÉTALES

  • Écrit par 
  • Robert BOURIQUET
  •  • 2 790 mots
  •  • 1 média

Toutefois, son rôle primordial s'exerce sur la division cellulaire, en contrôlant à la fois le déclenchement des mitoses, l'élongation cellulaire et la formation des parois. Les gibbérellines, isolées pour la première fois au Japon, ont des propriétés physiologiques très diverses, mais la plus spectaculaire concerne l'élongation cellulaire : l'application d'acide gibbérellique (AG) à des variétés naines de pois ou de haricot les transforme en plantes volubiles ; de même, elle transforme des maïs nains en plantes normales. […] Lire la suite

CANCER Cancer et santé publique

  • Écrit par 
  • Maurice TUBIANA
  •  • 14 762 mots
  •  • 8 médias

Contrairement à ce que l'on a longtemps cru, la durée du cycle de division cellulaire n'est pas plus courte dans les cellules cancéreuses que dans les cellules normales, mais le rythme auquel elles se divisent (c'est-à-dire la proportion de cellules en cycle de division cellulaire) est devenu indépendant des besoins de l'organisme. Chaque tumeur a un rythme propre de prolifération, qui varie peu au cours de la croissance tumorale, et que l'on peut caractériser par le temps de doublement, c'est-à-dire le temps nécessaire pour que le nombre de cellules soit multiplié par deux. […] Lire la suite

MOUSSES

  • Écrit par 
  • Catherine LENNE
  •  • 1 418 mots
  •  • 2 médias

À maturité, des cellules diploïdes à l’intérieur de la capsule subissent une méiose (division cellulaire) pour former alors les spores haploïdes. Comme ces spores sont issues d’une méiose (c’est de la reproduction sexuée), elles sont appelées méiospores. Le sporogone représente donc le sporophyte diploïde. Chez les mousses, il reste de taille réduite, éphémère et dépendant du gamétophyte sur lequel il se développe en parasite. […] Lire la suite

HUNT TIM (1943- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 309 mots

Ce processus, appelé cycle cellulaire, comprend la croissance, la réplication de l'ADN et la division. En s'intéressant aux protéines, nommées cyclines, qui se forment et se dégradent au cours du cycle cellulaire, il isole pour la première fois, en 1982, l'une de ces molécules, sur des oursins. Il découvre ensuite que les cyclines se lient à des molécules de kinase cycline-dépendante (CDK pour cyclin-dependent kinase), découvertes par Paul Nurse. […] Lire la suite

THÉORIE CELLULAIRE

  • Écrit par 
  • Stéphane SCHMITT
  •  • 3 642 mots
  •  • 6 médias

Ainsi, le modèle de Remak et Virchow correspondait à peu près à la théorie cellulaire telle qu’elle est désormais admise. Cependant, plusieurs précisions y furent apportées au cours des décennies suivantes. En particulier, tout un ensemble de travaux porta sur les mécanismes de la division et sur le comportement du noyau au cours de ce processus. Dans les années 1850, ces points étaient controversés. […] Lire la suite

THÉORIE CELLULAIRE, en bref

  • Écrit par 
  • Pascal DURIS
  •  • 247 mots

Par la suite, le cytologiste polonais Robert Remak (1815-1865), en 1855, puis l'Allemand Rudolf Virchow (1821-1902), en 1858, mettront en évidence que toute cellule provient d'une cellule préexistante par division de son noyau. Longtemps hostiles à la théorie cellulaire, les histologistes français attendront les premières années du xxe siècle pour admettre que la cellule est bien l'unité à la fois morphologique et physiologique de l'organisme. […] Lire la suite

ONCOGENÈSE ou CANCÉROGENÈSE ou CARCINOGENÈSE

  • Écrit par 
  • Roger MONIER
  •  • 7 292 mots
  •  • 5 médias

Au contraire, quand une cellule se prépare à entrer dans un cycle de division, la protéine Rb passe sous forme phosphorylée (masse apparente : 115 kDa). La forme 105 kDa de la protéine Rb exerce un effet de régulation négatif sur la prolifération cellulaire, probablement en bloquant l'expression de gènes nécessaires à la division cellulaire. On peut donc aisément comprendre que la complète disparition de la protéine Rb supprime un frein à la prolifération cellulaire, contribuant ainsi à l'oncogenèse. […] Lire la suite

ÉPIGÉNÉTIQUE ET THÉORIE DE L'ÉVOLUTION

  • Écrit par 
  • Laurent LOISON, 
  • Francesca MERLIN
  •  • 3 654 mots
  •  • 4 médias

Cette information génétique consiste dans la succession des nucléotides de l’ADN et, indépendamment de son expression éventuelle, est perpétuée fidèlement lors de la réplication de l’ADN qui accompagne la division cellulaire. C’est donc le maintien de l’action des systèmes de contrôle épigénétique qui assure la transmission de certains états cellulaires différenciés, sans qu’il y ait altération de l’information génétique elle-même. […] Lire la suite

SANG Formation

  • Écrit par 
  • Bruno VARET
  •  • 4 415 mots
  •  • 4 médias

La multiplication nucléaire et cellulaire (seulement nucléaire dans le cas des mégacaryocytes) et la différenciation restent associées et synchronisées durant les quatre divisions qui surviennent, en moyenne, à cette étape. La différenciation se poursuit ensuite sans division nucléaire ni cellulaire ; c'est ce que l'on appelle souvent la maturation. […] Lire la suite

NERVEUX (SYSTÈME) Le neurone

  • Écrit par 
  • Michel HAMON, 
  • Clément LÉNA
  •  • 5 754 mots
  •  • 2 médias

Une fois passée la division cellulaire (mitose) qui marque le début de leur existence, ces cellules étendent leur neurites et survivent fréquemment jusqu'à la mort de l'organisme entier. La formation du système nerveux d'un vertébré s'effectue en plusieurs phases. C'est d'abord la différenciation de cellules souches en neurones, suivie de la migration des cellules ainsi différenciées jusqu'à leur emplacement définitif, puis enfin de l'extension de leurs neurites et de l'établissement de connexions. […] Lire la suite

GÉNOMIQUE Génomique et cancérologie

  • Écrit par 
  • Daniel LOUVARD, 
  • François SIGAUX
  •  • 4 785 mots
  •  • 1 média

Par division cellulaire asymétrique, elles donneraient naissance à des cellules « transits », comme dans les tissus normaux, mais ne seraient pas capables d'accomplir toutes les étapes du programme de différenciation. Cette découverte récente permet de rendre compte de l'extrême hétérogénéité de la morphologie et de l'état de différenciation des cellules malignes dans la majorité des carcinomes. […] Lire la suite

GAMÈTES

  • Écrit par 
  • Michel FAVRE-DUCHARTRE, 
  • Jacques TESTART
  •  • 4 173 mots
  •  • 5 médias

Un gamète est le fruit d'une évolution cellulaire caractérisée par le déplacement, la division, et la spécialisation d'une cellule initiale appelée gonocyte. Dans l'espèce humaine les gonocytes apparaissent en surface du jeune embryon puis, vers quatre semaines, migrent vers les ébauches de glande génitale (gonade) qu'ils vont coloniser.À l'intérieur de la gonade, la gamétogenèse va transformer les gonocytes en gamètes. […] Lire la suite

PHYTOGÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Yves DEMARLY
  •  • 4 538 mots

En effet, le programme « normal » de développement d'une microspore comprend les grandes étapes suivantes : – l'isolement, par formation de la paroi à deux couches (l'intine et l'exine) qui enveloppera le grain de pollen ; – une division cellulaire qui produit deux cellules très différentes quant à leur morphologie et à leur devenir : la cellule génératrice et la cellule végétative ; – la maturation de ces deux cellules, caractérisée par une déshydratation et une biosynthèse accrue des substances de réserve (B. […] Lire la suite

CELLULE L'organisation

  • Écrit par 
  • Pierre FAVARD
  •  • 11 028 mots
  •  • 10 médias

Les deux lots de molécules d'ADN chromosomique peuvent ensuite être partagés entre deux cellules filles selon un processus complexe et précis : la division cellulaire (cf. cellule - La division). Au cours de la division les molécules d'ADN extrachromosomiques : plasmide, ADNmt et ADNct sont réparties au hasard lors de la bipartition, étape finale de la division (ou cytodiérèse) qui individualisera les deux cellules filles. […] Lire la suite

BACTÉRIES

  • Écrit par 
  • Jean-Michel ALONSO, 
  • Jacques BEJOT, 
  • Patrick FORTERRE
  •  • 11 052 mots
  •  • 3 médias

Il n'y a pas de mitose dans les bactéries, mais une réplication après clivage de la molécule d'ADN au moment de la division cellulaire. Le chromosome bactérien est la structure génétique qui code pour les caractères d'espèce, au même titre que le noyau des cellules eucaryotes. Dans certains cas, des éléments génétiques, d'origine extrachromosomique, intégrables ou non au chromosome, complètent le génome bactérien et peuvent coder pour des structures et des fonctions non codées par les gènes chromosomiques. […] Lire la suite

OSCILLINE

  • Écrit par 
  • Jean COHEN
  •  • 220 mots

Au moment de la fécondation, dans l'espèce humaine, la fusion des gamètes entraîne l'activation de l'œuf, c'est-à-dire la remise en marche du cycle cellulaire de l'ovocyte. Il se produit alors une augmentation transitoire du calcium (Ca2+) intracellulaire qui, en quelques secondes, s'étend à partir du point de fusion du spermatozoïde à l'œuf tout entier. […] Lire la suite

ASSEMBLAGE DES GAMÈTES

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 220 mots

Par la suite, Hertwig vit cette cellule entrer en division et transmettre à chacune des cellules-filles (initiales de l'embryon), un exemplaire du noyau zygotique dont les chromosomes étaient préalablement répliqués. Le mécanisme cytologique de la reproduction sexuée des animaux était découvert. […] Lire la suite

HORLOGES BIOLOGIQUES

  • Écrit par 
  • Catherine BLAIS, 
  • François ROUYER
  •  • 3 325 mots
  •  • 5 médias

Horloge et cancer L'horloge circadienne semble influencer le contrôle temporel de la division cellulaire des cellules en prolifération active. Après une ablation partielle du foie chez la souris, cet organe se régénère en quelques jours grâce à une multiplication massive des hépatocytes par divisions cellulaires. Chez des souris mutantes dépourvues d'une horloge fonctionnelle, cette entrée en prolifération est ralentie. […] Lire la suite

ZYGOPHYCÉES ou CONJUGUÉES

  • Écrit par 
  • Pierre BOURRELLY
  •  • 1 311 mots
  •  • 2 médias

Chez les Desmidiales, le processus est compliqué du fait de la structure cellulaire : lors de la mitose, les membranes de chaque hémisomate se séparent, le noyau se divise ; les deux hémisomates s'écartent et chaque hémisomate père forme un nouvel hémisomate fils. Il s'ensuit que, dans une cellule après division, les hémisomates sont d'âge différent. […] Lire la suite