« Tube+digestif »

VERS, invertébrés

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 2 791 mots
  •  • 7 médias

Ce mode de vie particulier commande une organisation spéciale : disparition des cils tégumentaires visibles chez les Turbellariés, ventouses, crochets variés permettant la fixation à l'hôte, tube digestif souvent absent ou sans anus, appareil circulatoire et respiratoire absents, mais cycles de développement très compliqués. Les Cestodes (Ténias) dépourvus de tube digestif sont plus particulièrement adaptés à la vie parasitaire dans l'intestin des Vertébrés. […] Lire la suite

Les médias de la recherche « Tube+digestif » :

Cigale : tube digestif

Cigale : tube digestif
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Lepus : tube digestif

Lepus : tube digestif
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Tube digestif : le mésogastre

Tube digestif : le mésogastre
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Evolution embryologique du tube digestif

Evolution embryologique du tube digestif
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Afficher les médias de « Tube+digestif »

VIDÉO-ENDOSCOPIQUE CAPSULE

  • Écrit par 
  • Jean-Christophe SAURIN
  •  • 594 mots

L'exploration totale, sans fil, du tube digestif est maintenant du domaine du possible et représentera une révolution médicale très appréciée des patients. […] Lire la suite

PLATHELMINTHES

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 397 mots
  •  • 1 média

Monogènes, cestodes et trématodes ne comptent que des parasites ; ce mode de vie conditionne leur organisation : disparition des cils tégumentaires, présence de ventouses et de dispositifs d'accrochage, disparition du tube digestif compensée par une nutrition osmotrophe. […] Lire la suite

DIGESTIF APPAREIL

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques BERNIER, 
  • Jean-Louis FRESLON, 
  • Claude GILLOT, 
  • Universalis
  •  • 15 502 mots
  •  • 10 médias

Description de l'appareil digestif humain L'élément principal de l'appareil digestif est un tube, ouvert à ses deux extrémités. On peut distinguer : un pôle supérieur, ou céphalique, la cavité buccale, véritable vestibule du tube digestif, par laquelle pénètrent les aliments ; et un pôle inférieur, ou caudal, le rectum, qui contrôle la défécation par l'orifice anal. […] Lire la suite

CORDÉS ou CHORDÉS

  • Écrit par 
  • Yves FRANÇOIS
  •  • 980 mots

), sous la forme d'une paire de cordons ventraux, est ici une formation tubulaire en position dorsale ; – une baguette squelettique axiale au-dessus du tube digestif constitue la corde dorsale (ou notocorde). Permanente chez l'amphioxus, elle est embryonnaire chez les Vertébrés et se modifie généralement chez l'adulte pour former la colonne vertébrale ; elle existe chez les larves des Tuniciers, mais elle disparaît, sauf chez les Appendiculaires, à la suite d'une profonde métamorphose qui donne naissance à l'adulte ; – la portion antérieure du tube digestif, le pharynx, est perforée (pharyngotrémie) par une série de fentes latérales paires qui, traversées par un courant d'eau chez les formes inférieures, constituent un appareil respiratoire. […] Lire la suite

GRÉGARINES

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT
  •  • 1 223 mots
  •  • 1 média

Les Grégarines du tube digestif des insectes sont toujours localisées dans l'intestin moyen dont la muqueuse n'est pas revêtue d'une couche chitineuse. Chaque espèce semble exiger une valeur déterminée du pH : 4,4 à 6 pour Gregarina cuneata, 5 à 8 pour Gregarina steini et 6,5 à 7 pour Gregarina polymorpha (Göhre, 1943). Les Grégarines peuvent glisser dans le liquide qui les contient. […] Lire la suite

HOLOTHURIDES

  • Écrit par 
  • Pierre CLAIRAMBAULT
  •  • 1 332 mots
  •  • 1 média

La physiologie du tube digestif présente une particularité : l'épithélium intestinal, qui sécrète tous les enzymes digestifs classiques, ne laisse passer aucun des métabolites résultant de la digestion. On pense, depuis Freuzel (1892), que ce sont des amœbocytes qui véhiculent les métabolites de la lumière du tube digestif vers le sang. En revanche, toute la paroi du corps est très perméable aux sels, et le liquide cœlomique, interne, a une composition à peu près identique à celle de l'eau de mer. […] Lire la suite

MYOME

  • Écrit par 
  • Marie-Christine STÉRIN
  •  • 90 mots

Les leiomyomes sont des tumeurs pouvant se développer à partir de n'importe quel tissu musculaire lisse : tube digestif, utérus (très fréquentes, elles sont communément appelées fibromes). Les rhabdomyomes sont des tumeurs beaucoup plus rares, développées au niveau des fibres musculaires striées : myocarde, plus rarement muscles squelettiques. […] Lire la suite

MÉTAMORPHOSE, biologie

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 765 mots
  •  • 3 médias

Un régime alimentaire différent (les têtards sont omnivores et les grenouilles carnivores) provoque des changements du tube digestif. Extérieurement, des pattes apparaissent et la queue régresse. Ces modifications anatomiques témoignent en fait de profonds changements physiologiques et biochimiques. La métamorphose des amphibiens résulte de l'action de l'hormone thyroïdienne (Gudernatsch, 1912). […] Lire la suite

BLASTOPORE

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 165 mots

Celui-ci donne accès à la cavité archentérique située dans le sac invaginé, ébauche du tube digestif. La destinée du blastopore permet d'identifier deux grandes coupures chez les animaux à symétrie bilatérale. Dans une première série, le blastopore de la gastrula deviendra la bouche de l'adulte ; jamais il ne participera à la formation de l'anus qui s'édifiera ultérieurement. […] Lire la suite

HÉMATÉMÈSE

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 217 mots

Vomissement de sang provenant du tube digestif, le plus souvent de l'estomac ou du bulbe duodénal. Son abondance peut mettre immédiatement la vie en danger et sa survenue nécessite toujours l'admission en milieu hospitalier où seront résolus au mieux les problèmes essentiels, tels que la recherche de l'origine exacte de l'hémorragie, la vérification de son origine digestive, l'appréciation de son importance, la mise en place éventuelle de transfusion et, surtout, le diagnostic rapide de la lésion. […] Lire la suite

DISTOMATOSES

  • Écrit par 
  • Robert DURIEZ
  •  • 1 765 mots
  •  • 1 média

Introduite dans le tube digestif, la jeune douve, libérée de son kyste par les sucs digestifs, va poursuivre son étonnant périple ; cheminant dans l'abdomen, elle gagne directement le foie et s'installe dans les canaux biliaires où elle devient adulte en trois mois et pond ses œufs pendant dix ans et plus. Les autres localisations, les accidents de parcours, sont exceptionnels. […] Lire la suite

CÉNUROSES

  • Écrit par 
  • Yves GOLVAN
  •  • 742 mots

Ceux-ci, une fois libérés, vont se fixer à la paroi du tube digestif du nouvel hôte, grandir, devenir adultes et commencer à pondre. On voit donc que ce cycle complexe nécessite la mort de l'herbivore pour réussir. Plusieurs Multiceps sont particulièrement fréquents et peuvent se rencontrer même chez l'homme qui est cependant un hôte accidentel. Multiceps multiceps est un parasite cosmopolite qui a pour hôte définitif surtout le chien, mais aussi les chacals et les renards. […] Lire la suite

MANSON PATRICK (1844-1922)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 734 mots
  •  • 1 média

Entre 1877 et 1878, Manson démontre successivement que cette maladie est transmise par un moustique (Culex quinquefasciatus) ; que la forme du ver parasite présente dans le sang humain reste à l’état d’embryon ; que c’est cette forme qui passe dans un moustique lors d’un repas de sang ; enfin, que la reprise de son développement qui le rend infectieux pour l’homme exige sa maturation dans le tube digestif de l’insecte. […] Lire la suite

KYSTES

  • Écrit par 
  • Marie-Christine STÉRIN
  •  • 209 mots

Il existe de très nombreuses formes de kystes dans l'organisme ; ils peuvent affecter de nombreux organes : appareil respiratoire, rénal, génital (kystes ovariens), os, peau, tissu conjonctif, médiastin, glandes endocrines, tube digestif, foie, pancréas, glandes salivaires, sein. Leur taille est variable, de même que leur contenu, qui peut être séreux, muqueux, hématique. […] Lire la suite

CIRRIPÈDES

  • Écrit par 
  • Jacques FOREST
  •  • 3 754 mots
  •  • 5 médias

À l'éclosion, la larve se présente comme un nauplius caractéristique des crustacés, mais avec les cornes frontales des cirripèdes et sans tube digestif. Après plusieurs mues, la larve parvient au stade cypris ; toujours dépourvue de tube digestif, elle mène pendant plusieurs jours une vie libre dans le plancton. C'est alors que, au lieu de se fixer sur un rocher ou sur un objet flottant, comme les autres cirripèdes, elle s'attache par une antennule à la carapace d'un crabe, à la base d'un poil. […] Lire la suite

HÉMORROÏDES

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 223 mots

Elles peuvent être traitées par des méthodes telles que l'utilisation de pommades, de bains et la réduction dans l'alimentation des éléments non assimilables par le tube digestif. On les détruit par des traitements sclérosants, comme il en va pour les varices. Si des caillots se sont formés, ou en présence d'autres complications, les hémorroïdes sont enlevées chirurgicalement. […] Lire la suite

STOMOCORDÉS ou HÉMICORDÉS

  • Écrit par 
  • Yves FRANÇOIS
  •  • 1 459 mots
  •  • 3 médias

L'appareil digestif L'appareil digestif est un long tube rectiligne qui, par les variations de sa structure histologique, peut être divisé en un certain nombre de parties successives spécialisées : cavité buccale, pharynx (dont la région dorsale est perforée latéralement de « fentes branchiales »), œsophage, région hépatique (simplement caractérisée par des inclusions vertes et brunes mal définies), intestin, rectum s'ouvrant par un anus terminal. […] Lire la suite

CHÉTOGNATHES

  • Écrit par 
  • Marie-Louise FURNESTIN
  •  • 1 466 mots
  •  • 1 média

) à symétrie bilatérale, les Chétognathes sont dépourvus d'appareils circulatoire, respiratoire et néphridien ; ils possèdent, en revanche, cœlome, tube digestif, système nerveux, organes sensoriels et organes reproducteurs. Des crochets céphaliques de texture fibreuse forment des organes de préhension, très mobiles, d'où les Chétognathes tirent leur nom (χάιτη, soie, et γν́αθος, mâchoire). […] Lire la suite

WILLEBRAND MALADIE DE ou ANGIOHÉMOPHILIE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 268 mots

Les symptômes sont des hématomes anormalement fréquents, des saignements des muqueuses, en particulier des gencives et du tube digestif, ainsi que des saignements prolongés lors de lésions cutanées ou d'actes chirurgicaux. Le taux de FvW et la sévérité de la maladie varient dans le temps, souvent selon la réponse hormonale ou immunitaire. Les formes héréditaires de la maladie de Willebrand répondent bien au cryoprécipité, plasma riche en FvW. […] Lire la suite

HYDATIDOSE

  • Écrit par 
  • Yves GOLVAN
  •  • 814 mots

Lorsqu'un herbivore (mouton surtout) avale cet embryophore, sa coque est dissoute et l'embryon est libéré dans le tube digestif. Il en traverse la paroi, passe dans la circulation sanguine qui le transporte jusqu'à l'organe (essentiellement le foie) où il va poursuivre son développement. Là, il s'immobilise et son centre se creuse d'une cavité remplie de liquide clair. […] Lire la suite

PHOSPHORÉMIE

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 261 mots

Le traitement de l'hyperphosphorémie de l'insuffisance rénale est l'utilisation de sels d'alumine qui chélatent le phosphore dans le tube digestif et empêchent son absorption. L'hypophosphorémie peut entraîner, si elle est profonde, inférieure à 10 mg/l, des troubles neuro-musculaires allant jusqu'à des paralysies périphériques. Il existe une hypophosphorémie modérée dans l'hyperparathyroïdisme primaire, le rachitisme, certaines affections touchant le tubule rénal et entraînant une fuite urinaire des phosphates. […] Lire la suite

ALIMENTATION (Aliments) Prise alimentaire

  • Écrit par 
  • Jacques LE MAGNEN, 
  • Jean-Louis SCHLIENGER
  •  • 4 285 mots
  •  • 2 médias

Toutefois, la dénervation de la partie supérieure du tractus digestif en sectionnant le nerf vague ne supprime pas totalement le contrôle de la prise alimentaire et la sensation de rassasiement car le tube digestif émet également des signaux humoraux. Les hormones digestives L'arrivée des aliments dans le tube digestif provoque une cascade d'événements médiés par des mécanismes neurohormonaux et par les nutriments dans le but d'adapter la motricité gastro-intestinale, de préparer la digestion et de réguler la prise alimentaire. […] Lire la suite

TARDIGRADES

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY, 
  • Universalis
  •  • 1 021 mots
  •  • 1 média

Le tube digestif présente une bouche, un tube buccal avec deux stylets perforants et une paire de glandes buccales, un bulbe buccal à cavité réduite, un œsophage, un intestin moyen, un rectum et enfin l'anus ; trois glandes de Malpighi existent chez les eutardigrades. Les sexes sont séparés, sauf chez certaines espèces du genre Hypsibius, qui sont hermaphrodites ; les mâles sont parfois rares ou inconnus. […] Lire la suite

POLYPLACOPHORES

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 307 mots

Le tube digestif est antérieur (radula compliquée, glandes buccales et amylolytiques), l'estomac tubuleux ou dilaté ; l'intestin présente de nombreuses circonvolutions. Le système circulatoire comprend un péricarde, un cœur avec un ventricule et deux oreillettes, une aorte antérieure, un système aortique, un sinus sanguin, un système veineux. Une paire de reins ouvrent dans la gouttière palléale. […] Lire la suite

ASCARIDIOSE

  • Écrit par 
  • Michel PRIVAT DE GARILHE
  •  • 293 mots

Environ dix jours plus tard, les larves passent des voies respiratoires dans le tube digestif et se transforment dans l'intestin grêle en vers (dont certains ont 15 à 40 cm de long) qui produisent des œufs ; ces vers donnent souvent des coliques et de la diarrhée, surtout chez l'enfant. Des complications sérieuses, voire mortelles, de l'ascaridiose résultent de l'infiltration de larves dans des tissus sensibles, comme le cerveau, et de la migration de vers adultes dans différentes parties du corps où ils produisent des abcès et des manifestations toxiques. […] Lire la suite

PENTASTOMIDES ou LINGUATULIDES

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 288 mots

Bouche, pharynx, œsophage, intestin, rectum et anus composent un tube digestif simple. Appareils respiratoire et circulatoire sont fort réduits comme chez les parasites ; l'appareil excréteur est absent. Les sexes sont séparés avec dimorphisme sexuel accusé ; les appareils génitaux sont assez complexes. Le développement comporte généralement un hôte intermédiaire herbivore (petits mammifères, grenouilles, poissons) qui absorbe avec l'herbe les œufs rejetés par l'hôte définitif ; les larves se développent jusqu'à ce qu'elles soient absorbées par l'hôte définitif (reptiles, oiseaux, mammifères) qui mange l'herbivore. […] Lire la suite

ZOLLINGER-ELLISON SYNDROME DE

  • Écrit par 
  • Thomas LAVERGNE
  •  • 948 mots

100 des cas) ; la quantité de liquide ainsi rejeté est d'environ 1 litre par 24 heures ; ce trouble, de type volumogénique, témoigne d'un débordement des capacités de réabsorption du tube digestif par l'excès du débit liquidien sécrété ; il existe par ailleurs une stéatorrhée. Le diagnostic ayant été évoqué en présence de l'un au moins de ces signes, on devra pratiquer un certain nombre d'explorations pour poser le diagnostic et tenter de localiser la tumeur responsable. […] Lire la suite

MONOPLACOPHORES

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 321 mots

Le corps, dépourvu de tout enroulement, a pour axe le tube digestif qui débute par une bouche avec lèvres antérieure et postérieure, puis continue en pharynx avec radula, œsophage, estomac, foie, intestin. Le système musculaire est constitué par les muscles du corps (six ou sept paires de muscles rétracteurs du pied) et par les muscles buccaux. Le système nerveux ressemble à celui des polyplacophores. […] Lire la suite

TRICHOCÉPHALOSE

  • Écrit par 
  • Yves GOLVAN
  •  • 312 mots

Ingérés avec des crudités ou de l'eau souillées de terre, leur coque est dissoute et ils libèrent des larves qui se développent directement dans le tube digestif. Il n'y a donc ni auto-infestation possible ni migrations complexes dans l'organisme. Dans les pays tempérés où l'infestation est modérée, la trichocéphalose passe le plus souvent inaperçue et n'est découverte que fortuitement à l'occasion d'un examen coprologique. […] Lire la suite

VACCINATION ANTI-CHARBONNEUSE

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 280 mots
  •  • 1 média

Il revint à Charles Chamberland (1851-1908), lors d'une mission à Chartres dirigée par Louis Pasteur, de démontrer, en août 1878, que les moutons contractent la maladie par des lésions au niveau du tube digestif, et que les spores charbonneuses responsables sont véhiculées par les vers de terre. Une étude ultérieure, menée dans le Jura, lui montre l'existence d'un état réfractaire chez les animaux guéris d'une première atteinte du charbon ou d'une inoculation antérieure. […] Lire la suite

MÉROSTOMES

  • Écrit par 
  • Michel Henri NAUDO
  •  • 1 794 mots
  •  • 5 médias

Celui-ci se replie en U et se dirige vers l'arrière, relié par une valvule conique à la partie intestinale du tube digestif. Cette dernière est rectiligne ; elle débouche, par l'anus, à la base de l'aiguillon caudal. Dans la région antérieure de l'intestin ou estomac débouchent, par quatre orifices, les deux cæcums hépatiques latéraux, qui sont très ramifiés. […] Lire la suite

BARYUM

  • Écrit par 
  • Bernard CARTON
  •  • 330 mots

Le sulfate, particulièrement insoluble, est utilisé en radiologie du tube digestif à cause de sa grande opacité aux rayons X ; le titanate sert à la fabrication des condensateurs pour sa constante diélectrique très élevée. On connaît plusieurs isotopes stables et radioactifs du baryum, dont l'isotope 56, formé par irradiation de l'uranium par les neutrons, qui a dérouté pendant longtemps physiciens et chimistes dans la découverte de la fission (1939). […] Lire la suite

TÉNIASIS

  • Écrit par 
  • Yves GOLVAN
  •  • 1 015 mots

La larve se transforme (en trois mois environ) dans le tube digestif en un ténia adulte dont la présence semble conférer une immunité contre la surinfestation, ce qui justifie le nom de ver solitaire. Pendant cette période de maturation, le parasitisme se traduit par de la fatigue, des douleurs abdominales, des manifestations allergiques, une éosinophilie sanguine, et parfois des troubles nerveux ou psychiques. […] Lire la suite

PSOCOPTÈRES

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT
  •  • 423 mots

Le tube digestif est simple. Les tubes de Malpighi sont au nombre de quatre. Le système nerveux est concentré, car, si les trois ganglions thoraciques sont bien individualisés, il n'y a qu'un seul ganglion abdominal. Le développement des posques est très progressif (type paurométabole) ; il se fait en cinq ou six stades selon les espèces, et les ébauches alaires apparaissent dès le deuxième stade et grandissent très progressivement à chaque mue. […] Lire la suite

CÉPHALOCORDÉS

  • Écrit par 
  • Yves FRANÇOIS
  •  • 3 670 mots
  •  • 7 médias

On désigne communément sous le nom d'Amphioxus, car ils sont pointus aux deux extrémités, des animaux marins de petite taille dont l'organisation comporte plusieurs traits fondamentaux que l'on retrouve chez les Vertébrés : le pharynx est perforé par des fentes latérales, le système nerveux est un tube, dorsal par rapport au tube digestif ; l'axe squelettique est une « chorde dorsale » comparable à celle qui existe dans l'embryon de tous les Vertébrés. […] Lire la suite

ANNÉLIDES

  • Écrit par 
  • Robert MANARANCHE
  •  • 7 445 mots
  •  • 14 médias

Le tube digestif est surtout remarquable par la présence de cæcums ramifiés au nombre de deux à cinq paires. La partie postérieure de ce tube digestif se termine par un cloaque où débouchent aussi les néphridies. Le système nerveux se compose essentiellement d'une chaîne ventrale réunie par un collier périœsophagien aux ganglions cérébroïdes peu développés. […] Lire la suite

CIRCULATOIRES (SYSTÈMES) Vue d'ensemble

  • Écrit par 
  • Jean-Paul TRUCHOT
  •  • 460 mots

Il en résulte un développement de zones d'échanges spécialisées : tube digestif, appareil respiratoire, appareil excréteur, etc., éloignées les unes des autres et entre lesquelles un dispositif de transport des substances dissoutes par convection devient indispensable. La circulation des liquides internes apparaît donc comme la solution fonctionnelle apportée aux problèmes posés par les échanges chez les organismes de taille importante et à spécialisation organique poussée. […] Lire la suite

COPÉPODES

  • Écrit par 
  • Jacques FOREST
  •  • 3 459 mots
  •  • 7 médias

Chez Haemocera danae par exemple, les adultes, mâles et femelles, mènent une vie planctonique ; leur aspect est assez voisin de celui des formes libresa, mais leur tube digestif est incomplet. Les jeunes éclosent à l'état de nauplius (b'). Privés de tube digestif, armés de fortes mandibules en crochet, ils se fraient un passage à travers les tissus d'une annélide, perdent leur cuticule et se trouvent réduit à l'état d'une masse cellulaire (c′) qui passe dans le système vasculaire de l'hôte. […] Lire la suite

OUABAÏNE

  • Écrit par 
  • Philippe COURRIÈRE
  •  • 448 mots

Étant très rapidement hydrolysée dans le tube digestif, elle est peu active par voie buccale (per os) ; on l'administre donc surtout par voies intraveineuse et rectale. Plus toxique que la digitaline, c'est un meilleur tonicardiaque, très utile en cas d'urgence. Indirectement, c'est aussi un diurétique, car elle améliore la circulation cardiaque et produit une vasodilatation rénale. […] Lire la suite

ÉCHINOCOCCOSES

  • Écrit par 
  • Patrick GIRAUDOUX, 
  • Yves GOLVAN
  •  • 1 312 mots

Ceux-ci une fois libérés vont se fixer à la paroi du tube digestif, devenir adultes et commencer à pondre. L'épidémiologie de la maladie est dominée par les contacts chien/mouton, et ce sont donc, avant tout, les pays d'élevage du mouton qui sont des zones d'endémie. L'homme s'insère accidentellement dans ce cycle par contact avec les chiens et il est contaminé en caressant la fourrure de l'animal ou en se laissant lécher par lui. […] Lire la suite

PYCNOGONIDES ou PANTOPODES

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 500 mots

Le tube digestif est formé d'une bouche à trois lèvres (organe de succion), d'un pharynx chitineux, puis d'un œsophage chitinisé, et d'un intestin avec diverticules. La digestion est intracellulaire. Le cœur possède deux ou trois paires d'ostioles, il n'y a pas de vaisseaux ; le sang circule dans les lacunes entre les organes. Il n'y a pas de système respiratoire, la respiration étant cutanée, et pas davantage d'organes excréteurs. […] Lire la suite

PÉRIPATES ou ONYCHOPHORES

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 504 mots

Le tube digestif comporte un œsophage et ensuite un long intestin se terminant par l'anus. La respiration se fait à travers le tégument et par de nombreuses trachées qui communiquent avec l'extérieur par des stigmates. L'appareil circulatoire se réduit à un cœur, ou vaisseau dorsal, avec ostioles. Des néphridies et des athrocytes composent l'appareil excréteur. […] Lire la suite

WHIPPLE MALADIE DE

  • Écrit par 
  • Thomas LAVERGNE
  •  • 536 mots

Le transit intestinal est accéléré, mais il n'y a pas de modifications pathologiques des clichés radiographiques du tube digestif. En fait, c'est l'histologie qui confirme le diagnostic, car la biopsie de l'intestin grêle montre des villosités élargies et émoussées, quoique sans atteinte épithéliale ; on observe aussi une infiltration du chorion par les macrophages, qui contiennent des granulations P. […] Lire la suite

BRACHIOSAURUS

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 471 mots
  •  • 1 média

Comme beaucoup d'autres dinosaures, les brachiosaures ne mâchaient pas leur nourriture, leurs mâchoires servant seulement à saisir la nourriture que la langue enfonçait sans doute ensuite dans le tube digestif. Compte tenu de leur très grande taille, des dimensions très réduites de leur tête et de la qualité nutritive relativement médiocre de leurs aliments, il semble que les brachiosaures devaient passer le plus clair de leur temps à se nourrir. […] Lire la suite

INTESTIN, pathologie

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques BERNIER
  •  • 3 790 mots
  •  • 1 média

Examens physiologiques On groupe sous le nom d'examens physiologiques diverses méthodes qui permettent d'observer la motricité du tube digestif depuis l'œsophage jusqu'à l'anus. À l'aide de très fines électrodes (pour l'électromyographie) et de sondes de mesure de pression placées à n'importe quel étage du tube digestif, on peut ainsi savoir si les contractions musculaires, la progression des mouvements s'effectuent normalement, ou bien s'ils sont perturbés et, dans ce cas, on peut mieux mesurer l'effet des traitements. […] Lire la suite

ÉPINE-VINETTE

  • Écrit par 
  • Pierre LIEUTAGHI
  •  • 492 mots

L'écorce de racine d'épine-vinette s'emploie en décoction (40 g par litre d'eau ; 2 ou 3 tasses par jour), dans l'anorexie, les maladies du tube digestif, surtout d'origine hépatique, l'ictère, les coliques hépatiques et néphrétiques, certaines maladies des voies urinaires. À dose élevée, la plante est purgative et diurétique. Sans avoir l'efficacité du quinquina, l'épine-vinette peut lui être utilement associée. […] Lire la suite

NERVEUX (SYSTÈME) Neurogenèse et évolution

  • Écrit par 
  • Paul LAGET
  •  • 10 367 mots
  •  • 7 médias

Ainsi se forme un tube digestif possédant une entrée et une sortie, et tel qu'il se présente dans tous les autres groupes de métazoaires. Néanmoins, une différence fondamentale va séparer certains groupes des autres. Chez les protostomiens, le blastopore fournira l'ouverture céphalique (bouche) du tube digestif ; c'est le cas des némertes, némathelminthes, rotifères, mollusques, annélides et arthropodes, ainsi que d'autres groupes moins importants. […] Lire la suite

MERCURE, toxicologie

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 578 mots

Il en résulte une sévère inflammation du tube digestif. Des crampes abdominales avec nausées et vomissements, une diarrhée sanglante se produisent en quelques heures. Le mercure absorbé est concentré dans les reins où il empoisonne les systèmes de filtration, déterminant oligurie puis anurie, d'où, faute d'excrétion urinaire, concentration de l'urée dans le sang (urémie) avec risque mortel. […] Lire la suite

PHYTIQUE ACIDE

  • Écrit par 
  • Armand TIBI
  •  • 565 mots

En effet, l'inactivation des phytases végétales au cours de la cuisson, l'absence de ces enzymes dans le tube digestif et la faible efficacité des phytases bactériennes empêchent le métabolisme de l'acide phytique. Celui-ci forme alors avec le calcium et le fer des sels et des complexes insolubles qui ne sont pas absorbés par l'intestin grêle, et sont par suite éliminés dans les fèces. […] Lire la suite

Recevez les offres exclusives Universalis