« Théorie de la connaissance »

CONNAISSANCE

  • Écrit par 
  • Michaël FOESSEL, 
  • Yves GINGRAS, 
  • Jean LADRIÈRE
  •  • 9 092 mots
  •  • 1 média

une mise entre parenthèses du jugement déterminant de la connaissance (Critique de la faculté de juger, 1790). On ne saurait donc dire de Kant qu'il a réduit la philosophie à une théorie de la connaissance même si certains de ses héritiers ont eu tendance à le faire (néo-kantisme […] Lire la suite

MOYEN ÂGE - La pensée médiévale

  • Écrit par 
  • Alain de LIBERA
  •  • 22 370 mots

Réfutations sophistiques d'Aristote leur a permis d'en tirer une théorie syntactico-sémantique générale de l'ambiguïté phrastique. La liberté de manipulation de la littera scripturaire que l'on observe chez certains exégètes médiévaux ne saurait s'expliquer entièrement […] Lire la suite

SCIENCES - Science et philosophie

  • Écrit par 
  • Alain BOUTOT
  •  • 17 642 mots
  •  • 6 médias

, un luxe inutile. La philosophie à l'âge de la science La théorie philosophique de la connaissance scientifique Les progrès de la science positive ne sont pas sans conséquence sur la pensée philosophique elle-même. Les sciences couvrant désormais l'ensemble du connaissable ou presque, la philosophie […] Lire la suite

EMPIRISME

  • Écrit par 
  • Edmond ORTIGUES
  •  • 13 313 mots
  •  • 1 média

est une théorie de la connaissance à la manière kantienne, sauf en ce qu'elle refuse d'admettre l'existence de synthèses a priori. On a vu cependant que l'empirisme classique est une idéalisation construite rétrospectivement, au xixe siècle […] Lire la suite

LANGAGE PHILOSOPHIES DU

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre COMETTI, 
  • Paul RICŒUR
  •  • 23 532 mots
  •  • 8 médias

Sur l'interprétation, Aristote établit que toutes les lois de la logique s'édifient sur les caractères de la proposition, laquelle consiste à affirmer ou nier « quelque chose au sujet de quelque chose ». La métaphysique prend ainsi appui sur une connaissance exacte du fonctionnement […] Lire la suite

VÉRITÉ

  • Écrit par 
  • Robert BLANCHÉ, 
  • Antonia SOULEZ
  •  • 10 663 mots

donné à sa fondation, qui ne se réduise pas à une simple « théorie de la connaissance physico-mathématique » comme c'est pourtant le cas d'après l'interprétation néo-kantienne de la Critique de la raison pure. De fait, c'est d'une pareille réduction du projet transcendantal […] Lire la suite

MARXISME - Le matérialisme dialectique

  • Écrit par 
  • Étienne BALIBAR, 
  • Pierre MACHEREY
  •  • 6 386 mots
  •  • 2 médias

d'un temps, et d'un certain type de pratique historique, il en reflète les grandes orientations, il permet de s'y diriger, voire de s'en dégager, sans qu'on puisse démêler en lui ce qui relève d'une pratique (détermination d'un mode d'action) et ce qui relève d'une théorie (connaissance de lois […] Lire la suite

ENTREPRISE - Théories et représentations

  • Écrit par 
  • Gérard CHARREAUX
  •  • 6 342 mots

, la firme acquiert des compétences particulières en coordonnant les différents facteurs de production, une « connaissance » approfondie des qualités de chaque facteur et de la possibilité d'en tirer des synergies. À certains égards, la théorie prend une dimension cognitive, car la firme se voit […] Lire la suite

DÉTERMINISME

  • Écrit par 
  • Étienne BALIBAR, 
  • Pierre MACHEREY
  •  • 9 720 mots

scientifiques dans la correspondance entre les formes de notre connaissance des objets et les conditions d'existence des objets connus. Elles sont d'abord le résultat d'une indétermination permanente de la notion même de déterminisme, dans la mesure où le déterminisme se définit par son contraire […] Lire la suite

ÉPISTÉMOLOGIE

  • Écrit par 
  • Gilles Gaston GRANGER
  •  • 13 082 mots
  •  • 4 médias

prises une théorie de la science depuis qu'elle s'est suffisamment distinguée d'une philosophie de la connaissance en général. Ces figures se définissent par des ruptures de point de vue sur la science, que nous désignerons symboliquement chaque fois par le nom d'un philosophe qui en représente […] Lire la suite

TEMPS

  • Écrit par 
  • Hervé BARREAU, 
  • Olivier COSTA DE BEAUREGARD
  •  • 14 773 mots

du temps phénoménologique. Mais il s'agit aussi, sinon la phénoménologie n'assumerait pas la tâche d'une théorie de la connaissance, de « dévoiler les vérités aprioriques qui appartiennent aux moments constitutifs de l'objectivité ». Husserl montre d'abord que, dans le « présent psychique » dont […] Lire la suite

EXPÉRIENCE

  • Écrit par 
  • Pascal ENGEL
  •  • 7 131 mots
  •  • 1 média

juris ? Il prétend justement qu'il n'y a pas de réponse fondationnelle à cette question et nous défie de trouver de bonnes raisons à nos croyances. C'est une réduction à l'absurde de tout projet fondationnel en théorie de la connaissance, qu'on ne peut donc lui reprocher de ne […] Lire la suite

VIE

  • Écrit par 
  • Georges CANGUILHEM
  •  • 10 960 mots

, encore aujourd'hui, de dépasser cette première notion : est vivant, est objet de la connaissance biologique, tout donné de l'expérience dont on peut décrire une histoire comprise entre sa naissance et sa mort. Mais qu'est-ce précisément que la vie d'un vivant, au-delà de la collection d'attributs […] Lire la suite

ÉCONOMIE (Définition et nature) - Objets et méthodes

  • Écrit par 
  • Henri GUITTON
  •  • 6 469 mots

. Le « décideur » connaît très mal toutes les données du problème. Cependant, avec des informations toujours inexactes sur le passé et, a fortiori, sur l'avenir, il doit quand même prendre parti. La théorie classique s'était bâtie sur l'hypothèse du déterminisme rigoureux, comme si la connaissance […] Lire la suite

IDÉALISME

  • Écrit par 
  • Jean LARGEAULT
  •  • 9 495 mots

de l'univers qu'il connaît, et il n'y en a pas d'autre : « Il n'y a rien au-dessus de l'humaine compréhension. » Le point de départ de ces penseurs n'est pas un problème de théorie de la connaissance ; c'est une question d'ontologie, celle des rapports de l'étendue et de la perception (plus […] Lire la suite

FREUD SIGMUND (1856-1939)

  • Écrit par 
  • Jacques LE RIDER, 
  • Marthe ROBERT
  •  • 16 134 mots
  •  • 2 médias

, en particulier ceux qu'on groupe aujourd'hui sous le nom de sciences humaines. La théorie freudienne s'applique à l'homme normal comme au sujet malade ; elle décrit l'organisation de l'appareil psychique en s'appuyant principalement sur la notion d'inconscient, notion […] Lire la suite

MODÈLE

  • Écrit par 
  • Raymond BOUDON, 
  • Hubert DAMISCH, 
  • Jean GOGUEL, 
  • Sylvanie GUINAND, 
  • Bernard JAULIN, 
  • Noël MOULOUD, 
  • Jean-François RICHARD, 
  • Bernard VICTORRI
  •  • 24 440 mots
  •  • 2 médias

, elle met en lumière le rôle principal des figures et des signes dans l'institution de la connaissance. Le modèle mathématique On sait, notamment depuis Cantor et Zermelo, que la plupart des notions de la mathématique peuvent être explicitées dans le cadre d'une théorie du premier ordre dont les axiomes […] Lire la suite

LOGIQUE INDIENNE

  • Écrit par 
  • Kuno LORENZ
  •  • 6 603 mots

-śāstra (théorie de la connaissance, aussi appelée « jñāna-vāda ») qui s'intéresse avant tout aux choses et étudie les raisons sur lesquelles se fonde telle ou telle connaissance. Les débats (kathā) ont généralement été classés sous trois rubriques, qu'il est aisé de ranger selon la répartition en deux […] Lire la suite

HEURISTIQUE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHRÉTIEN-GONI
  •  • 8 415 mots
  •  • 3 médias

latine, d'un art : ars brevis, un « ensemble de moyens courts et faciles » ; cet art est associé à une théorie, si fruste soit-elle, de la découverte, comme si cette technique appelait implicitement une théorie de la connaissance. Et cela, l'évolution de l'épistémologie […] Lire la suite

RÉALISME, philosophie

  • Écrit par 
  • Jean LARGEAULT
  •  • 6 966 mots

de la relation, du verbe, se substitue au substantif où se fixait l'imagination des anciens » (L. Brunschvicg). Le relativisme, c'est-à-dire la méthode idéaliste en ontologie, commence après Descartes. Le subjectivisme, c'est-à-dire la méthode idéaliste en théorie de la connaissance, débute […] Lire la suite

CAUSALITÉ

  • Écrit par 
  • Raymond BOUDON, 
  • Marie GAUTIER, 
  • Bertrand SAINT-SERNIN
  •  • 12 999 mots
  •  • 3 médias

pure (1781), Emmanuel Kant ne nie pas que la connaissance commence avec l'expérience. Mais il ajoute que « si toute connaissance débute avec l'expérience, cela ne prouve pas qu'elle dérive de toute expérience ». En ce sens, il critique la théorie empiriste de Hume et réhabilite l'idée d'une […] Lire la suite

STATISTIQUE

  • Écrit par 
  • Georges MORLAT
  •  • 14 018 mots
  •  • 1 média

. Dans la diversité des significations attachées au mot, il convient de souligner au moins la distinction entre les deux définitions suivantes : – statistique : activité qui consiste à réunir des données, concernant en particulier la connaissance de la situation des États ou des sociétés humaines (c'est […] Lire la suite

MÉTHODE

  • Écrit par 
  • Jean LARGEAULT
  •  • 9 011 mots

deviner les bons paramètres et la forme appropriée des dépendances fonctionnelles. La recherche des causes commencera, une fois acquise la connaissance des lois ; elle procède par hypothèses explicatives. D'un bout à l'autre, de la recherche de la loi qui décrit à la théorie qui explique, l'hypothèse […] Lire la suite

DIALECTIQUE

  • Écrit par 
  • Étienne BALIBAR, 
  • Pierre MACHEREY
  •  • 8 039 mots
  •  • 2 médias

dans le développement de la théorie des Idées : Léon Robin (La Pensée hellénique et Les Rapports de l'être et de la connaissance d'après Platon) parle par exemple de deux définitions successives de la dialectique, qui commencerait par être une « technique […] Lire la suite

PIAGET JEAN (1896-1980)

  • Écrit par 
  • Pierre GRÉCO
  •  • 5 907 mots
  •  • 1 média

il y a, et au sens plein du terme – est en effet avant tout une théorie de la connaissance, et Piaget s'est posé en définitive la même question que se posèrent Aristote, Descartes ou Kant. Mais comme la connaissance est l'œuvre d'un sujet qui fait partie du monde et qui a une histoire, Piaget a cru […] Lire la suite

STRUCTURALISME

  • Écrit par 
  • Jean-Louis CHISS, 
  • Michel IZARD, 
  • Christian PUECH
  •  • 24 036 mots
  •  • 1 média

, de sa dispersion... et de son imprécision : en 1959, Sens et usages du terme structure (R. Bastide dir., Mouton, 1962), en 1957, Notion de structure et structure de la connaissance (Albin Michel, 1957) et, en 1959, Entretiens sur les notions de genèse […] Lire la suite

INDE (Arts et culture) - Les doctrines philosophiques et religieuses

  • Écrit par 
  • Jean FILLIOZAT
  •  • 16 833 mots
  •  • 3 médias

, par la connaissance, l'essence pure de soi-même. L'immense mouvement de pensée des écoles philosophiques indiennes est donc original et a sa spécificité. Cependant quelques contacts entre philosophes grecs et indiens sont attestés dès avant l'expédition d'Alexandre dans le bassin de l'Indus, à […] Lire la suite

PSYCHOLOGIE

  • Écrit par 
  • Pierre GRÉCO
  •  • 16 218 mots
  •  • 3 médias

la psychologie comme connaissance engagée – on dit volontiers action-research ou, d'un point de vue assez différent, « observation participante ». Connaissance clinique et psychologie Interrogeons-nous d'abord non pas sur les modes d'action du clinicien, mais sur le mode de connaissance […] Lire la suite

FORMALISME

  • Écrit par 
  • Étienne BALIBAR, 
  • Pierre MACHEREY
  •  • 5 002 mots
  •  • 1 média

contemporain ne se déroule pas tout entier à l'intérieur d'un langage formalisé, on peut dire néanmoins qu'il met en évidence le formalisme, c'est-à-dire le caractère formel, de la connaissance mathématique. L'idée de connaissance formelle L'idée d'une connaissance formelle est en un sens aussi ancienne […] Lire la suite

AVICENNISME LATIN

  • Écrit par 
  • Alain de LIBERA
  •  • 6 636 mots

se contentait pas d'ouvrir la voie à une identification de l'Intellect agent d'Aristote avec le Dieu des chrétiens ; il mettait en place une théorie de l'illumination où la conception aristotélicienne et philosophique de la connaissance semblait réclamer elle-même son inscription dans un certain jeu […] Lire la suite

ONTOLOGIE

  • Écrit par 
  • Paul RICŒUR
  •  • 15 647 mots
  •  • 1 média

élaborée dans une « théorie de la connaissance » distincte, encore moins dans une théorie de la connaissance préalable, comme dans une philosophie critique. La question du connaître est subordonnée à celle de l'être, comme la science l'est à l'être vrai et l'opinion au paraître et à l'être mensonger […] Lire la suite

PHILOSOPHIE ANALYTIQUE

  • Écrit par 
  • Francis JACQUES, 
  • Denis ZASLAWSKY
  •  • 13 431 mots
  •  • 3 médias

tous les analystes pouvaient souscrire. Les philosophes diffèrent quant au point de départ qu'ils donnent à la philosophie. L'innovation cartésienne consiste peut-être à donner la première place à la théorie de la connaissance et un sens transcendantal au Je pense ; la philosophie analytique met […] Lire la suite

ANALOGIE

  • Écrit par 
  • Pierre DELATTRE, 
  • Alain de LIBERA
  • , Universalis
  •  • 10 454 mots

de connaissance, ainsi que les déconvenues d'une pensée de la comparaison développée au-delà de toute raison à l'heure de la critique kantienne et des sciences expérimentales. Les deux études qui suivent se situent respectivement en amont et en aval de cette crise. Mais elles n'épuisent pas une notion […] Lire la suite

IMMÉDIAT

  • Écrit par 
  • Dominique LECOURT
  •  • 3 909 mots

est, sur ce point, d'une nouveauté radicale. Tirant les leçons de la pratique scientifique contemporaine, elle montre que toute théorie philosophique de la connaissance est, dans son principe même, incapable de penser le caractère réellement historique et socialisé de la production […] Lire la suite

DESCARTES RENÉ

  • Écrit par 
  • Ferdinand ALQUIÉ
  •  • 12 477 mots
  •  • 2 médias

de la création des vérités éternelles apparaît comme l'origine, et comme le berceau, de la métaphysique de Descartes. Dieu comme fondement de la connaissance Cette théorie, du reste, est complétée par une autre, dite de la création continuée, que l'on trouve aussi bien dans le Discours […] Lire la suite

CONCEPT

  • Écrit par 
  • Jean LADRIÈRE
  •  • 3 815 mots

Les théories de la connaissance s'accordent généralement à reconnaître qu'il y a essentiellement, dans l'être humain, deux modes de connaissances de la réalité, l'un qui porte directement sur le concret, saisi dans sa singularité, l'autre qui n'atteint le réel qu'à travers des déterminations […] Lire la suite

ANTHROPOLOGIE

  • Écrit par 
  • Élisabeth COPET-ROUGIER, 
  • Christian GHASARIAN
  •  • 16 099 mots
  •  • 1 média

– de ce que l'humanité ait pu, pendant si longtemps, demeurer aliénée d'elle-même ». À cette époque, les théories darwiniennes de l'évolution, si elles incitaient à la connaissance des autres peuples, n'impliquaient pas que ceux-ci fussent mis sur le même plan que l'Occident civilisé […] Lire la suite

CROYANCE

  • Écrit par 
  • Paul RICŒUR
  •  • 12 004 mots

dans ces lignes, c'est une théorie de la croyance-foi dans le prolongement d'une philosophie pratique ; son énigme consiste en ceci qu'elle s'ajoute au savoir, sans pourtant augmenter ou étendre notre connaissance. C'est cet intervalle, ce « champ libre », comme dit la fameuse préface, qu'occupe la foi […] Lire la suite

SCIENCES - Sciences et discours rationnel

  • Écrit par 
  • Jean LADRIÈRE
  •  • 6 601 mots

vu, l'interprétation des résultats fait appel à des théories, et, d'autre part, c'est la théorie qui suggère les expériences à faire. Il y a donc un mécanisme complexe d'interaction entre théorie et expérience. Ce mécanisme fonctionne de façon à assurer le progrès de la connaissance. La théorie vaut […] Lire la suite

PRATIQUE ET PRAXIS

  • Écrit par 
  • Éric WEIL
  •  • 6 693 mots

-à-dire dans leur prétention de donner une connaissance apodictique d'une réalité qui, au premier abord, se présente comme indépendante de l'esprit qui la saisit. Or une théorie d'une nature tout autre s'oppose aux deux : elle se propose de formuler et de résoudre le problème des fins. Aussi bien […] Lire la suite

CHIMIE - Histoire

  • Écrit par 
  • Élisabeth GORDON, 
  • Jacques GUILLERME, 
  • Raymond MAUREL
  •  • 11 163 mots
  •  • 7 médias

directe et souveraine que son application à la matière. La connaissance discursive de celle-ci ne peut s'accommoder des premières apparences qui, cependant, désignent et nourrissent, dans l'expérience des substances matérielles, les désirs de l'imaginaire. Aussi l'origine de la chimie […] Lire la suite

POLITIQUE - La science politique

  • Écrit par 
  • Marcel PRÉLOT
  •  • 7 878 mots

« la science à la mode », a vu son objet propre discuté et même nié ; d'autre part, sa nature « scientifique » a été admise dans la seule mesure où elle se montrait susceptible d'être une connaissance empirique et positive. Après un quart de siècle, en dépit de leurs prémisses (ou de leurs préjugés […] Lire la suite

MATIÈRE

  • Écrit par 
  • Jacques GUILLERME, 
  • Hélène VÉRIN
  •  • 10 672 mots
  •  • 1 média

Pour l'action comme pour la connaissance, la « matière » est toujours première. Première dans ses mixtes et ses confusions, lorsqu'elle résiste aux projets de façonnage ; première dans sa présence originelle, dès qu'apparut le projet d'une construction intelligible du monde […] Lire la suite

VOLONTÉ

  • Écrit par 
  • Paul RICŒUR
  •  • 8 783 mots

dans l'entreprise de fondation radicale de la connaissance vraie dont la science exacte est le modèle. La théorie du jugement est le cadre de cette nouvelle investigation, qui trouve dans les Méditations métaphysiques de Descartes (Méditation quatrième […] Lire la suite

ERREUR

  • Écrit par 
  • Bertrand SAINT-SERNIN
  •  • 4 867 mots
  •  • 2 médias

que là où il y a prétention à la vérité. Si nous ne cherchions pas la vérité, nous ne nous soucierions pas de nos erreurs. Or, puisque toute connaissance débute avec l'expérience, même si elle ne se réduit pas à elle, la réflexion sur l'erreur doit comporter deux types d'interrogations : à quelles conditions […] Lire la suite

COURNOT ANTOINE AUGUSTIN (1801-1877)

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 3 258 mots

, la relative discrétion des références faites aux ouvrages qui la constituent, à l'exception, toutefois, des Recherches sur les principes mathématiques de la théorie des richesses. La publication des Œuvres complètes de Cournot, d'une part, et celle des […] Lire la suite

SCIENCES - Sciences et société

  • Écrit par 
  • Federico MAYOR, 
  • Evry SCHATZMAN
  •  • 9 650 mots
  •  • 4 médias

de la connaissance des lois des processus naturels. Mais, en disant cela, on entend que l'homme fait partie de la nature et que son comportement et son activité, individuels ou collectifs, obéissent également à des lois. Cependant, il est nécessaire de faire une distinction entre sciences de la nature […] Lire la suite

GÉOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Dominique CROZAT, 
  • Jean DRESCH, 
  • Pierre GEORGE, 
  • Philippe PINCHEMEL, 
  • Céline ROZENBLAT, 
  • Jean-Paul VOLLE
  •  • 20 424 mots
  •  • 2 médias

ou d'en menacer les équilibres naturels, compromet-il les relations complexes des causes et des effets qui sont le fondement de notre connaissance scientifique du globe terrestre ? Dès le xviiie siècle, puis au xix […] Lire la suite

MACH ERNST (1838-1916)

  • Écrit par 
  • Michel PATY
  •  • 4 135 mots
  •  • 1 média

si l'expérience l'exige. La connaissance et l'erreur relèvent de processus mentaux identiques, et Mach avait bien conscience qu'il fallait quelque chose de plus que l'observation sensorielle pour choisir entre elles et poser des jugements scientifiques. Car il ne niait pas la nécessité de la théorie […] Lire la suite

Rejoignez-nous

Inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire et recevez en cadeau un ebook au choix !