« Théologie »

THÉOLOGIE

  • Écrit par 
  • Henry DUMÉRY, 
  • Claude GEFFRÉ, 
  • Jacques POULAIN
  •  • 13 369 mots
  •  • 1 média

théologie catholique, la théologie orthodoxe et la théologie protestante, les clivages à l'intérieur de chaque Église pouvant être, en effet, plus importants que les barrières confessionnelles. Cette théologie chrétienne souffre nécessairement de la crise qui ébranle le christianisme face aux divers athéismes et à l'indifférence religieuse d'une société […] Lire la suite

Le média de la recherche « Théologie » :

Sorbonne

Sorbonne
Crédits : AKG

photographie

THÉOLOGIE DE LA LIBÉRATION

  • Écrit par 
  • Michaël LÖWY
  •  • 1 373 mots

théologie de la libération. […] Lire la suite

THÉOLOGIE NÉGATIVE

  • Écrit par 
  • Pierre HADOT
  •  • 3 872 mots

théologie négative. Car, si l'on appelle traditionnellement « théologie négative » une méthode de pensée qui se propose de concevoir Dieu en lui appliquant des propositions qui nient tout prédicat concevable, il devrait en résulter logiquement que la théologie négative niât de son objet la divinité même, puisqu'il s'agirait encore d'une détermination […] Lire la suite

ART & THÉOLOGIE

  • Écrit par 
  • Georges DIDI-HUBERMAN
  •  • 6 741 mots
  •  • 1 média

théologie ne pouvait être qu'un art voué à ses propres extrémités. […] Lire la suite

SOMME DE THÉOLOGIE, Thomas d'Aquin - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Charles CHAUVIN
  •  • 962 mots
  •  • 1 média

théologie (Summa theologiae), à l'instar d'une vingtaine de théologiens qui composèrent au cours du xiie et du xiiie siècle le même type d'ouvrage, genre littéraire dont le but est d'offrir un exposé complet et concis sur le savoir théologique. Cette œuvre de maturité est la plus connue, non seulement de toutes celles des théologiens du Moyen Âge,  […] Lire la suite

HÉLIOPOLITAINE THÉOLOGIE

  • Écrit par 
  • Yvan KOENIG
  •  • 480 mots
  •  • 2 médias

théologie égyptienne entreprit un effort de classement de ses mythes, notamment en groupant les dieux en collèges. Le plus célèbre de ces groupements est l'ennéade, ainsi appelée parce qu'elle se composait primitivement de neuf dieux. Inventée à Héliopolis, l'ennéade fut adoptée peu à peu par un grand nombre de clergés, qui la transformèrent selon  […] Lire la suite

ÉGLISE, théologie

  • Écrit par 
  • Hervé LEGRAND
  •  • 1 174 mots

À la question de savoir ce qu'est l'Église (du grec ekklèsia, convocation), les Églises donnent des réponses théoriques et pratiques dont la divergence a pour conséquence la rupture de l'unité entre les chrétiens, séparés en grandes confessions, dont les trois principales sont le catholicisme, l'orthodoxie et le protestantisme, ce dernier comportant […] Lire la suite

PARTICIPATION, théologie

  • Écrit par 
  • Henry DUMÉRY
  •  • 332 mots

Au sens théologique, la participation désigne le rapport de la créature au Créateur, la façon dont l'esprit reste lié à Dieu, qui lui est présent bien que transcendant et auquel il ne cesse d'être uni, bien que le Dieu dont il dépend ne dépende pas de lui, bien que le Dieu dont l'homme est l'image ne soit pas à l'image de l'homme. L'intérêt de cette […] Lire la suite

SOMME THÉOLOGIQUE

  • Écrit par 
  • Gilbert GIANNONI
  •  • 988 mots

théologie à l'université de Paris. Florilèges, sentences, mais aussi sommes : le terme a cours au xiie siècle — l'œuvre de Pierre Lombard est parfois nommée Summa Magistri Lombardi. L'usage demeure cependant de donner le nom de summa à ce qui est un abrégé, un sommaire. En 1150, Robert de Melun la définit de la sorte : « Quid enim summa est nonnisi […] Lire la suite

DIEU L'affirmation de Dieu

  • Écrit par 
  • Claude GEFFRÉ
  •  • 7 962 mots

théologie, un discours sur Dieu. On parlera de théologie cataphatique pour désigner cette théologie affirmative. Mais, même après la révélation, l'essence de Dieu demeure au-delà de ce qu'on peut en connaître : il est le Dieu caché. On parlera de la théologie négative ou apophatique pour désigner une théologie qui garde toujours ce sens de l'incompréhensibilité […] Lire la suite

SEBON ou SEBOND RAIMOND (mort en 1432)

  • Écrit par 
  • Jean-Yves POUILLOUX
  •  • 366 mots

Théologie naturelle ou Livre des créatures, Montaigne choisit nettement le second. […] Lire la suite

NÉO-PLATONICIENNE D'ATHÈNES ÉCOLE

  • Écrit par 
  • Henri Dominique SAFFREY
  •  • 1 990 mots

théologie, Proclus compose des Éléments de théologie, qui, à la manière des Éléments d'Euclide, établissent par un enchaînement continu la suite des principes de cette théologie. Cette forme axiomatique est elle aussi une forme littéraire nouvelle en philosophie, et sera promise à une belle fortune jusqu'à Spinoza. Elle est la base de cette Théologie […] Lire la suite

GILSON ÉTIENNE (1884-1978)

  • Écrit par 
  • Marie-Odile MÉTRAL-STIKER
  •  • 996 mots

théologie était devenu philosophie chez le premier. Cela reconnu, la distinction entre la théologie et la philosophie ne semblait plus guère aller de soi. De plus, Gilson remarque qu'un certain nombre de positions cartésiennes enracinées dans le thomisme apparaissent étrangères à la philosophie d'Aristote. N'est-ce pas alors que la théologie chrétienne […] Lire la suite

COMBLIN JOSÉ (1923-2011)

  • Écrit par 
  • Matt STEFON
  •  • 266 mots

Théologie de la libération, théologie néo-conservatrice et théologie libérale ») en 1985. Le père José Comblin meurt le 27 mars 2011 à Salvador de Bahia, au Brésil. […] Lire la suite

GERSON JEAN LE CHARLIER dit JEAN DE (1363-1429)

  • Écrit par 
  • Francis RUELLO
  •  • 835 mots

théologie. En 1389-1390, il commente les quatre Livres des Sentences de Pierre Lombard, est licencié en théologie en 1392, maître en 1394. Il succède à Pierre d'Ailly, son maître et ami, en 1395, dans la charge de chancelier de l'Église de Paris. Il remplit cette fonction jusqu'en 1419 environ, et après une laborieuse retraite, meurt à Lyon. L'activité […] Lire la suite

KÜNG HANS (1928-2021)

  • Écrit par 
  • Raymond WINLING
  •  • 1 201 mots

théologie à l'Université grégorienne de Rome. Il est ordonné prêtre en 1954. Tour à tour assistant à Münster (1959-1960), professeur de théologie fondamentale (1960-1963), puis de théologie dogmatique à Tübingen, il dirige depuis 1980 l'Institut de théologie œcuménique rattaché à l'université de Tübingen. On peut distinguer différentes phases dans  […] Lire la suite

MACQUARRIE JOHN (1919-2007)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 324 mots

théologie chrétienne. Né à Renfrew, non loin de Glasgow, Macquarrie fréquente l'université de cette dernière ville, où il passe une maîtrise de la philosophie en 1940 et une licence de théologie en 1943. Entré dans les ordres en 1945, il sert comme aumônier dans l'armée jusqu'en 1948, avant de devenir pasteur d'une paroisse. Il quitte ses ouailles  […] Lire la suite

CHENU MARIE-DOMINIQUE (1895-1990)

  • Écrit par 
  • Jean JOLIVET, 
  • Émile POULAT
  •  • 1 300 mots

théologie, le Saulchoir (1937 ; réédité en 1985 avec des études connexes dues à plusieurs auteurs). Le concept clé en est celui d'histoire : on ne peut comprendre une œuvre, fût-ce celle de saint Thomas, indépendamment des contextes historiques divers où elle est née ; l'esprit subit un « conditionnement terrestre », la théologie est enracinée dans […] Lire la suite

DALY MARY (1928-2010)

  • Écrit par 
  • Matt STEFON, 
  • Universalis
  •  • 482 mots

théologie féministe radicale. Elle naît le 16 octobre 1928 à Schenectady, dans l'État de New York, dans une famille catholique. Après avoir obtenu en 1953 un doctorat en religion au Saint Mary's College à Notre Dame, dans l'Indiana, elle étudie la philosophie médiévale et la théologie thomiste à l'université de Fribourg, en Suisse, où elle passe deux […] Lire la suite

SCHILLEBEECKX EDWARD (1914-2009)

  • Écrit par 
  • Raymond WINLING
  •  • 1 131 mots

théologie de l'université de Louvain, il approfondit sa formation au centre d'études dominicain du Saulchoir, à Paris, où il suivit également des cours à l'École pratique des hautes études. Il enseigna la théologie dogmatique et l'histoire de la théologie au Studium théologique de Louvain de 1943 à 1957, puis à l'université catholique de Nimègue de […] Lire la suite

RITSCHL ALBRECHT (1822-1889)

  • Écrit par 
  • Hans Wilhelm FREI, 
  • Universalis
  •  • 720 mots

théologie et la philosophie à l'université de Bonn dès 1839, puis de Halle à partir de 1841. Après l'obtention de son doctorat en 1843, il adhère aux idées de l'école de Tübingen, un mouvement qui se consacre à la reconstruction des origines chrétiennes et à l'histoire de la naissance de l'Église et de sa théologie. Il enseigne à l'université de Bonn […] Lire la suite

PROBABILISME

  • Écrit par 
  • Jean-Robert ARMOGATHE
  •  • 776 mots

théologie morale catholique. […] Lire la suite

PARIS UNIVERSITÉ DE

  • Écrit par 
  • Jacques VERGER
  •  • 1 125 mots
  •  • 1 média

théologie se développèrent à Paris, autour de Notre-Dame et sur la rive gauche. Vers 1180, maîtres et étudiants de ces écoles commencèrent à s'organiser en une corporation (universitas magistrorum et scolarium) pour obtenir leur autonomie vis-à-vis de l'évêque et du roi. Marquée par des grèves et par des exils volontaires, leur lutte aboutit au xiiie […] Lire la suite

CASUISTIQUE

  • Écrit par 
  • Louis-Gustave VEREECKE
  •  • 1 840 mots

théologie morale catholique. À partir du xviie siècle, le mot « casuistique » prend un sens péjoratif et devient synonyme de subtilité excessive et même de mauvaise foi. Discréditée par ses excès (laxisme, minimalisme ou rigorisme), la casuistique demeure cependant, grâce à une utilisation plus rigoureuse, une des méthodes de la théologie morale catholique […] Lire la suite

RAHNER KARL (1904-1984)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis KLEIN
  •  • 420 mots

théologie (patristique, scolastique, philosophie de la religion, dogmatique, spiritualité, pastorale, théologie morale). Il a publié lui-même un très grand nombre d'ouvrages (dont certains comportent plusieurs volumes), notamment Écrits théologiques, Paris, depuis 1959 (Schriften zur Theologie, depuis 1954) ; Mission et Grâce, 3 vol., Paris, 1962-1965 […] Lire la suite

COCCEIUS ou COCCEJUS JOHANNES (1603-1669)

  • Écrit par 
  • Bernard ROUSSEL
  •  • 463 mots

théologie de l'Alliance ». Né à Brême, Johannes Koch ou Kochen, plus connu sous son nom latinisé de Coccejus, acquit au cours de ses études une connaissance remarquable des langues bibliques. Professeur de philologie dans sa ville natale, puis d'hébreu (1636) et de théologie (1643) à Franecker, aux Pays-Bas, il est nommé à Leyde en 1650. C'est là qu'il […] Lire la suite

ABÉLARD PIERRE (1079-1142)

  • Écrit par 
  • Jean JOLIVET
  •  • 1 335 mots

théologie qu'il a influé. […] Lire la suite

SCOLASTIQUE

  • Écrit par 
  • Jean JOLIVET
  •  • 2 966 mots

théologie de Thomas d'Aquin, par exemple). Ce procédé s'impose au commentaire lui-même, tant en théologie (commentaires des Sentences) qu'en d'autres matières (on a par exemple des Questions sur Priscien) ; cette façon de repenser le sujet peut conduire à modifier l'économie du texte de base. Incluse dans l'enseignement, la quaestio est le fait du  […] Lire la suite

DIEU MORT DE

  • Écrit par 
  • Henry DUMÉRY
  •  • 347 mots

théologie de la mort de Dieu est née dans des cercles protestants d'Allemagne et d'Amérique du Nord. Ses principaux représentants sont : Thomas J. J. Altizer, de l'université d'Emory ; Paul M. Van Buren, de l'université de Temple ; William Hamilton, du séminaire théologique de Colgate-Rochester ; Herbert Braun, de l'université de Mayence. On peut citer […] Lire la suite

TILLICH PAUL (1886-1965)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis KLEIN
  •  • 1 839 mots

théologie, de l'homme et de sa question à Dieu, à Sa réponse. L'un ne va jamais sans l'autre. Néanmoins, l'un ne dépend pas de l'autre. La réponse n'est pas incluse dans la question et les questions ne sont jamais déduites de la réponse. Philosophie et théologie sont deux domaines indépendants. La première n'est pas une théologie cachée et la seconde […] Lire la suite

MOLINA LUIS DE (1536-1600)

  • Écrit par 
  • Jean-Robert ARMOGATHE
  •  • 316 mots

théologie. Pendant vingt ans, Molina fut professeur de théologie à Évora ; puis il retourna en Espagne. Il y mourut l'année même où il était appelé à occuper la chaire de théologie morale de Madrid. Esprit curieux, âpre à la dispute scolatique, Molina aurait mené une vie universitaire sans éclat et ses traités de morale, ainsi que son Commentaire de […] Lire la suite

STRAUSS DAVID FRIEDRICH (1808-1874)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis KLEIN
  •  • 1 239 mots

théologie de type hégélien, mais se limite en fin de compte à une destruction de la théologie. En appliquant le principe selon lequel l'authentique critique du dogme se ramène simplement à son histoire, l'analyse fait apparaître l'impossibilité de transcrire les vérités de la foi. On ne peut, sans dommage pour leur contenu, traduire en concepts rationnels […] Lire la suite

THOMAS D'AQUIN saint (1224 ou 1225-1274)

  • Écrit par 
  • Marie-Dominique CHENU
  •  • 4 377 mots
  •  • 1 média

théologie ne peut être compris qu'à l'intérieur de ce très complexe renouveau tant de l'Antiquité que de l'Évangile, en même temps que ce siècle n'obtient sa pleine intelligence, dans son économie et dans son art, que par une théologie en laquelle se noue la cohérence des phénomènes de civilisation, sous le règne de l'empereur Frédéric II (1215-1250 […] Lire la suite

CULLMANN OSCAR (1902-1999)

  • Écrit par 
  • Jacques-Noël PÉRÈS
  •  • 926 mots

théologie de Bâle et recteur de l'université en 1968. Il enseigne conjointement à Strasbourg (1945-1948) et, à Paris, à l'École pratique des hautes études (1949-1972) et à la faculté libre de théologie protestante (1954-1968). Il est également invité à donner un enseignement en Sorbonne, à la faculté de théologie vaudoise de Rome et dans d'autres universités […] Lire la suite

GUILLAUME D'AUXERRE (1150 env.-1231)

  • Écrit par 
  • Jean RIBAILLIER
  •  • 572 mots

théologie comme science et sur les rapports de la théologie et de la foi. Elle suit, en gros, le plan du livre des Sentences de Pierre Lombard. Les principaux points de doctrine qui ont retenu l'attention sont les suivants : rapports de la raison et de la foi, utilisation de l'argument de saint Anselme, définition de la personne, distinction de l'âme […] Lire la suite

ARNAUD DE VILLENEUVE (1235-1311)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 336 mots

théologie et de droit, il était très estimé et souvent sollicité de donner son avis sur des sujets non seulement médicaux mais politiques. Il était en relation avec les plus grands savants de son temps, comme avec les princes et les papes. Lorsque l'Inquisition l'arrêta comme hérétique, Boniface VIII, qu'il avait guéri d'une lithiase rénale, intervint […] Lire la suite

RAMSEY ARTHUR MICHAEL (1904-1988)

  • Écrit par 
  • Suzanne MARTINEAU
  •  • 976 mots

théologie et choisit le Collège de théologie de Cuddesdon, près d'Oxford, séminaire de tendance anglo-catholique qui devint par la suite son « home » spirituel et où il revint souvent. Après son ordination, il sera successivement sous-directeur du Collège de théologie de Lincoln, professeur de théologie et membre du chapitre de Durham, professeur de […] Lire la suite

HILAIRE DE POITIERS (315 env.-env. 367)

  • Écrit par 
  • Pierre HADOT
  •  • 1 846 mots

théologie arianisante que celui-ci voulait imposer à l'épiscopat d'Occident. Avant cet exil, Hilaire est un témoin intéressant de la théologie et de l'exégèse latines traditionnelles. À l'occasion de son exil, Hilaire va découvrir la théologie et l'exégèse grecques. Il s'efforcera alors de concilier la théologie trinitaire de l'Orient et de l'Occident […] Lire la suite

L'HARMONIE DES PLAISIRS. LES MANIÈRES DE JOUIR DU SIÈCLE DES LUMIÈRES À L'AVÈNEMENT DE LA SEXOLOGIE (A. Corbin)

  • Écrit par 
  • Jean Marie GOULEMOT
  •  • 989 mots

théologie. Quand on s'éloigne du vœu de la nature, pour la théologie l'offense est faite à Dieu ; pour la médecine, elle l'est à la nature. Le confesseur qui cherche à obtenir l'aveu du pécheur joue un rôle proche du médecin interrogeant l'onaniste ou le sodomite. Il existe pourtant des différences. Saint Paul s'est demandé si l'on peut se sauver par […] Lire la suite

BONAVENTURE saint (1217-1274)

  • Écrit par 
  • Edith WEBER
  •  • 1 287 mots

théologie des Franciscains, il compose alors le Breviloquium (condensé de son Commentaire sur les Sentences), Questions sur le mystère de la Trinité, Sur la perfection évangélique, Sur la connaissance chez le Christ. Élu, en 1257, ministre général de l'ordre des Franciscains, il abandonne sa chaire. Il rédige, en 1259, un remarquable traité de théologie […] Lire la suite

ASH‘ARĪ ABŪ L-ḤASAN ‘ALĪ BEN ISMĀ‘ĪL AL- (874 env.-935)

  • Écrit par 
  • Roger ARNALDEZ
  •  • 557 mots

théologie musulmane à laquelle se sont ralliés la majorité des sunnites. Né à Baṣra, mort à Baghdād, al-Ash‘arī, d'abord disciple d'al-Djubbā'ī, quitte le mu‘tazilisme vers 912, à la suite de trois visions qu'il aurait eues du Prophète. Il aurait compris qu'il lui était ordonné d'allier la tradition et la théologie spéculative (kalām). C'est bien,  […] Lire la suite

SPENER PHILIPP JAKOB (1635-1705)

  • Écrit par 
  • Bernard VOGLER
  •  • 378 mots

théologie (1651-1659), notamment avec Dannhauer, un luthérien orthodoxe, et d'héraldique, spécialité où il s'affirmera plus tard comme une autorité. Il fait un voyage académique à Bâle, à Genève, à Stuttgart et à Tübingen, avant d'être nommé prédicateur à la cathédrale de Strasbourg (1663) et de passer son doctorat en théologie. Il utilise ses nombreuses […] Lire la suite

SALLUSTE ou SALLOUSTIOS (IVe s.)

  • Écrit par 
  • Pierre HADOT
  •  • 391 mots

théologie païenne au milieu du ive siècle. Ce « catéchisme » païen comprend deux parties. La première (i-xii), qui s'adresse aux non-philosophes, présente successivement les dogmes fondamentaux de la théologie, de la physique et de la morale. Théologie ou doctrine sur les dieux : leur essence incréée et spirituelle, la connaissance que les hommes peuvent […] Lire la suite

CAJÉTAN TOMMASO DE VIO dit (1469-1534)

  • Écrit par 
  • Bruno PINCHARD
  •  • 1 235 mots

théologie positive. Comme fin et comme commencement, Cajétan aura été deux fois une lumière de la théologie catholique. Seulement cette fin n'était pas destinée à engendrer pareil commencement et la violence du passage restera l'énigme de cette œuvre, comme du siècle dans son ensemble. […] Lire la suite

PROTESTANTISME LIBÉRAL

  • Écrit par 
  • Jean-Louis KLEIN
  •  • 633 mots

théologie protestante qui, née de l'Aufklärung, en poursuit l'œuvre, en Allemagne surtout, dans le domaine de la critique des dogmes et de l'Écriture. Le protestantisme libéral, qui a bien des points en commun avec le libéralisme culturel, politique et économique, s'en distingue pourtant par son souci de demeurer essentiellement religieux et théologique […] Lire la suite

SUÁREZ FRANCISCO (1548-1617)

  • Écrit par 
  • Jean-Robert ARMOGATHE
  •  • 626 mots

théologie dans divers collèges de Castille (1574-1580). En 1580, il fut appelé comme professeur de théologie au Collège romain, mais sa santé l'obligea au bout de cinq ans à regagner l'Espagne, où il remplaça Vázquez à Alcalá (1585-1593). Au retour de ce dernier et à la suite de rivalités avec lui, Suárez s'établit à Salamanque (1593-1597), puis à  […] Lire la suite

ECK JOHANN MAIER dit JOHANN (1486-1543)

  • Écrit par 
  • Bernard ROUSSEL
  •  • 395 mots

théologie et de droit à Heidelberg, à Tübingen, à Cologne et à Fribourg-en-Brisgau, Johann Eck fut ordonné prêtre à Strasbourg en 1508 ; reçu docteur en théologie, il alla enseigner à Ingolstadt (1510). D'abord connu pour un traité sur le droit à l'intérêt (1515), il intervint lors du conflit sur les indulgences en publiant ses Obelisci. Dès lors,  […] Lire la suite

DU TOIT JACOB DANIEL dit TOTIUS (1877-1953)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 362 mots

théologie en 1903 avant de devenir pasteur. À partir de 1911, il enseigne la théologie à l'université de Potchefstroom, au Transvaal ; quand il prend sa retraite, en 1949, il est élu chancelier de cette institution. Du Toit milite pour que l'afrikaans soit reconnu comme langue officielle de l'enseignement secondaire. Il assure également une grande  […] Lire la suite

KALĀM

  • Écrit par 
  • Mostafa Ibrahim MORGAN
  •  • 718 mots

théologie. Le kalām donna alors la même importance à la parole en théologie que celle que prend manṭiq (logique) en philosophie. C'est surtout à partir de la première période de la dynastie abbaside (vers 750) que le kalām devint une science scolastique à laquelle se rallièrent l'ensemble des penseurs sunnites orthodoxes, opposés aux mu‘tazilites,  […] Lire la suite

OVERBECK FRANZ (1837-1905)

  • Écrit par 
  • Louise LAMBRICHS
  •  • 237 mots

théologie actuelle (Über die Christlichkeit unserer heutigen Theologie, 1873), Études sur l'histoire de l'Église ancienne (Studien zur Geschichte der alten Kirche, 1875) ; parurent après sa mort L'Évangile de Jean (Das Johannes Evangelium, 1911), Préhistoire et jeunesse de la scolastique médiévale (Vorgeschichte und Jugend der mittelalterlichen Scholastik […] Lire la suite