« T��l��travail »

TRAVAIL La fin du travail ?

  • Écrit par 
  • Dominique MEDA
  •  • 7 671 mots

Elle opère de ce fait une confusion majeure entre les deux conceptions du travail que la pensée socialiste avait toujours pris soin de distinguer : le travail réel, aliéné et dont la lutte politique doit réduire le temps, et le travail libéré, qui deviendra un jour le premier besoin vital, mais en changeant totalement de sens. Le concept de travail est ainsi devenu un « monstre », le produit de la juxtaposition et de l'assemblage non repensés de ces trois dimensions du travail : le travail comme facteur de production, le travail comme essence de l'homme, et le travail comme système de distribution des revenus, des droits et des protections. […] Lire la suite

Les médias de la recherche « T��l��travail » :

Menuisiers au travail

Menuisiers au travail
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Travail des enfants

Travail des enfants
Crédits : Lewis Wickes Hine/ Library of Congress/ Corbis/ VCG via Getty Images

photographie

Travail des enfants

Travail des enfants
Crédits : Central Press/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Travail de sortie pour les métaux

Travail de sortie pour les métaux
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Afficher les médias de « T��l��travail »

TRAVAIL

  • Écrit par 
  • Denis CLERC
  •  • 1 623 mots
  •  • 1 média

La demande de travail (ou offre d'emploi) émane des entreprises, qui embauchent ou non. L'emploi désigne le contenu du travail, les règles dont il s'accompagne, ainsi que les droits qui lui sont attachés : tâches à effectuer (ou poste de travail), responsabilités exercées, montant de la rémunération, droits sociaux auxquels l'exercice de ce travail donne accès (assurance-vieillesse, droit à formation, etc. […] Lire la suite

TRAVAIL DIVISION DU

  • Écrit par 
  • B. BREVAN
  •  • 938 mots
  •  • 1 média

La grande industrie bouleverse constamment les techniques de production, le travail des ouvriers et l'organisation du travail. Elle renforce ainsi ces rapports conflictuels qui, selon Marx, devaient amener la destruction de la société capitaliste. Quelques décennies plus tard, E. Durkheim (De la division du travail social, Paris, 1893), loin de considérer la division du travail comme une source permanente de conflits sociaux, y voit plutôt un moyen facilitant l'intégration des individus dans la société et assurant ainsi l'unité du corps social et la solidarité entre ses membres. […] Lire la suite

TRAVAIL SOCIOLOGIE DU

  • Écrit par 
  • François VATIN
  •  • 4 464 mots
  •  • 4 médias

Au-delà de la « sociologie du travail » stricto sensu, il convient donc de s'interroger sur le traitement sociologique de la question du travail, ce qui nécessite de couvrir un temps et un espace plus larges. De la question sociale à l'organisation scientifique du travail La question du travail et la genèse de la pensée sociologique La sociologie s'est toujours préoccupée de la question du travail. […] Lire la suite

MÉMOIRE DE TRAVAIL

  • Écrit par 
  • Pierre BARROUILLET, 
  • Valérie CAMOS
  •  • 2 030 mots

Les limitations de la mémoire de travail et ses sources Ce qui frappe avant tout est l’aspect limité de la mémoire de travail, en termes tant de durée, quelques secondes, que de taille, quelques éléments seulement. Les raisons de ces limitations demeurent l’objet de vifs débats qui prennent leur source dans des options théoriques divergentes quant à la possibilité de distinguer la mémoire de travail de la mémoire à long terme. […] Lire la suite

BOURSES DU TRAVAIL

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 308 mots

Malgré la fusion, en 1895, de la fédération des Bourses avec les fédérations des syndicats et la naissance de la Confédération générale du travail, l'institution des Bourses continue à se développer : en 1908, on en compte cent cinquante-sept. Mais leur rôle diminue peu à peu, alors que s'accroît celui des syndicats. […] Lire la suite

LIBERTÉ DU TRAVAIL

  • Écrit par 
  • Isabelle VACARIE
  •  • 503 mots

Le décret d'Allarde des 2 et 17 mars 1791 pose le principe fondamental de la liberté du travail, au sens d'exercice d'un métier : « Il sera libre à toute personne de faire tel négoce ou d'exercer telle profession, art ou métier qu'il trouvera bon. » S'il vise d'abord la liberté du travail indépendant, il concerne aussi la liberté du travail dépendant. […] Lire la suite

TRAVAIL/TECHNIQUE (notions de base)

  • Écrit par 
  • Philippe GRANAROLO
  •  • 2 943 mots

La valeur du travail Approfondissons à présent la dimension positive du travail. Une première caractéristique est mise en évidence par la psychanalyse freudienne. Sigmund Freud (1856-1939) insiste sur la capacité qu’a le travail de nous rendre adultes. Travailler nous arrache à l’enfance, en nous faisant passer du « principe de plaisir » au « principe de réalité ». […] Lire la suite

DIVISION DU TRAVAIL SOCIAL

  • Écrit par 
  • Claude JAVEAU
  •  • 1 290 mots

C'est cependant Émile Durkheim qui devait accorder le plus d'attention au phénomène de la division du travail lui-même, dont il fit l'objet de sa principale thèse de doctorat, De la division du travail social, soutenue en 1893. Dans cet ouvrage, il est à la recherche de la cause du dérèglement des sociétés qu'il croit observer à son époque. Il distingue d'abord entre la division sociale du travail et la division technique du travail. […] Lire la suite

LES DÉSORDRES DU TRAVAIL (P. Askenazy)

  • Écrit par 
  • Denis CLERC
  •  • 999 mots

Pendant longtemps, la pénibilité et la dangerosité du travail ont été analysées largement comme le revers de la médaille du taylorisme et du travail à la chaîne. C'était, pensait-on, la conséquence des « cadences infernales », du travail de nuit, de la monotonie qui va de pair avec la parcellisation du travail : si le Charlot des Temps modernes ou le Tintin de Tintin en Amérique parvenaient à sortir indemnes des engrenages des machines qui broient, dans la vie quotidienne de l'usine ou du chantier, il n'était pas rare, hélas, que les victimes du monde réel aient moins de chance. […] Lire la suite

SERVICE DU TRAVAIL OBLIGATOIRE (S.T.O.)

  • Écrit par 
  • Guy ROSSI-LANDI
  •  • 476 mots

C'est en 1942-1943 que le Service du travail obligatoire (S.T.O.) a été organisé par une série de lois promulguées par le gouvernement de Vichy, à la demande des autorités allemandes. Dès 1941, la propagande allemande s'est efforcée d'attirer en Allemagne les travailleurs français, dont beaucoup étaient privés d'emploi. Au début de 1942, environ 60 000 volontaires français y travaillent ; la stabilisation du front germano-soviétique accroît sensiblement les besoins de main-d'œuvre du Reich : aussi, le 20 mars 1942, Fritz Sauckel est-il nommé « plénipotentiaire au recrutement et à l'emploi de la main-d'œuvre ». […] Lire la suite

SOLS Amélioration et travail

  • Écrit par 
  • Gérard MONNIER
  •  • 1 719 mots
  •  • 3 médias

Les possibilités de trouver le sol en bonnes conditions de travail sont suffisamment rares pour que se développent des techniques de non-travail du sol, rendues possibles par les progrès réalisés dans le domaine des herbicides. […] Lire la suite

CGT (Confédération générale du travail)

  • Écrit par 
  • Jean BRUHAT, 
  • René MOURIAUX, 
  • Universalis
  •  • 4 429 mots
  •  • 1 média

Sur le plan local se multiplient dans le même temps les Bourses du travail dont le principal animateur est Fernand Pelloutier. C'est dans ces conditions que s'ouvre à Limoges, le 23 septembre 1895, un congrès d'unification. Il réunit les délégués de vingt-huit fédérations d'industrie ou de métier, de dix-huit Bourses du travail et de cent vingt-six syndicats non fédérés. […] Lire la suite

O.I.T. (Organisation internationale du travail)

  • Écrit par 
  • Victor-Yves GHEBALI
  •  • 3 394 mots

de mieux remplir l'une de ses missions traditionnelles vit le jour en 1976 : le programme international pour l'amélioration des conditions et du milieu de travail (P.I.A.C.T.). Procédant d'une approche globale, multidisciplinaire, promotionnelle et pratique, celui-ci comprenait trois grands volets : la sécurité et l'hygiène du travail, la durée et l'aménagement du temps du travail, le contenu et l'organisation du travail. […] Lire la suite

COMMERCE INTERNATIONAL Division internationale du travail

  • Écrit par 
  • Lionel FONTAGNÉ
  •  • 3 945 mots

À l'image de la célèbre manufacture d'épingles dépeinte par Adam Smith (La Richesse des nations, 1776), dans laquelle chaque ouvrier se voyait affecté à une tâche précise participant à la production de l'atelier, la notion de division internationale du travail (D.I.T.) fait référence à la spécialisation des économies nationales dans des activités particulières, laquelle donne lieu à des échanges commerciaux. […] Lire la suite

CFDT (Confédération française démocratique du travail)

  • Écrit par 
  • René MOURIAUX
  •  • 2 015 mots
  •  • 1 média

Le processus qui aboutit en 1964 à l'apparition de la Confédération française démocratique du travail (C.F.D.T.) passe en partie par la suppression de l'hégémonie de la Fédération intersectorielle des employés, symbolisée par la désignation d'un ouvrier métallurgiste, Eugène Descamps, au secrétariat général. Après l'abandon de la référence chrétienne et la scission qui l'accompagne, la C. […] Lire la suite

C.G.T.-F.O. (Confédération générale du travail-Force ouvrière)

  • Écrit par 
  • René MOURIAUX, 
  • Universalis
  •  • 1 828 mots
  •  • 1 média

intervenue en décembre 1947 et consacrée par un congrès constitutif en avril 1948, la Confédération générale du travail-Force ouvrière se déclare continuatrice du syndicalisme réformiste de la « vieille C.G.T. » de l'entre-deux-guerres. Depuis ses origines, l'organisation a connu une lente mais assez régulière progression et son ambition reste de reconquérir la première place dans la pluralité syndicale française. […] Lire la suite

MARXISME La théorie marxiste

  • Écrit par 
  • Étienne BALIBAR, 
  • Pierre MACHEREY
  •  • 8 721 mots
  •  • 2 médias

Le « mystère » de la création de survaleur par le mouvement du capital n'a donc pas d'autre secret que l'ensemble des conditions techniques (productivité du travail) et sociales (forme du travail salarié) qui permettent au travail de créer une valeur excédant celle de la force de travail. La survaleur a donc une limite supérieure, constituée par la capacité de travail de la classe ouvrière, et une limite inférieure, représentée par la valeur de la force de travail à un moment donné. […] Lire la suite

CHÔMAGE Politiques de l'emploi

  • Écrit par 
  • Christine ERHEL
  •  • 7 302 mots
  •  • 2 médias

Pour intervenir sur le marché du travail, les pouvoirs publics peuvent chercher à influencer les comportements d'offre de travail des ménages, de demande de travail des entreprises, ou encore les conditions générales de fonctionnement du marché du travail (circulation de l'information, mobilité, adéquation de l'offre et de la demande de travail). Interventions sur l'offre de travail Préretraites et cessations anticipées d'activité. […] Lire la suite

VALEUR, économie

  • Écrit par 
  • Nathalie BERTA
  •  • 1 274 mots

Plus précisément, chez Smith, la valeur se mesure par le travail « commandé » – travail que la possession d'un bien permet d'acheter –, chez Ricardo par le travail « incorporé » dans le processus de production, ou encore par le temps de travail socialement nécessaire à sa production chez Marx. En ce qui concerne le fondement de la valeur, Ricardo le ramène aux coûts de production, eux-mêmes réductibles à du travail : travail direct correspondant au travail effectivement dépensé dans la production de la marchandise ; travail indirect correspondant au travail préalablement dépensé dans la fabrication des moyens de production. […] Lire la suite

ERGONOMIE

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CELLIER
  •  • 3 983 mots

Les conditions du temps de travail ont aussi fait l’objet de recherches et d’intervention. Les conséquences du travail de nuit, du travail posté mais aussi du travail sous horaire contraint sont étudiées et conduisent à des aménagements des périodes et durées d’activité. Le travail répétitif est aussi un problème traité en relation avec la pathologie des troubles musculo-squelettiques. […] Lire la suite

ALIÉNATION, sociologie

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre DURAND
  •  • 729 mots

Lors du rapport salarial capitaliste, le résultat du travail de l'ouvrier ne lui appartient pas puisqu'il a échangé un temps de travail contre un salaire. À la fin de cet échange salarial capitaliste, le résultat du travail de l'ouvrier lui est étranger, c'est-à-dire aliéné, puisqu'il est propriété de l'employeur : il est ainsi dans la nature de cet échange marchand (un temps de travail contre un salaire) que sont les rapports de production capitaliste de déposséder l'ouvrier – ou plus généralement le salarié – des résultats de son travail au bénéfice du capitaliste. […] Lire la suite

PRINCIPLES OF SCIENTIFIC MANAGEMENT, Frederick Winslow Taylor - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Francis DEMIER
  •  • 1 036 mots
  •  • 2 médias

Taylor préconise alors une division du travail accentuée entre conception et exécution du travail. Le but est d'encourager l'intensification du travail. La norme du rendement est décisive sur ce point. À l'augmentation des cadences qui heurtait de front le mouvement ouvrier organisé, il substitue des méthodes de travail rationnelles qui impliquent un outillage nouveau. […] Lire la suite

HARCÈLEMENT MORAL

  • Écrit par 
  • Alain CHIREZ
  •  • 1 627 mots

Un rapport du Bureau international du travail (Violences au travail, 1998) établit que 11,2 p. 100 des Français et 8,9 p. 100 des Françaises se déclarent victimes d'agressions psychologiques et physiques dans leur entreprise. Avec l'Argentine, le Canada et la Grande-Bretagne, la France apparaît ainsi comme l'un des pays où la fréquence du harcèlement sur le lieu de travail est la plus élevée. […] Lire la suite

FAMILLE Économie de la famille

  • Écrit par 
  • Catherine SOFER
  •  • 5 334 mots
  •  • 2 médias

Les premiers débats autour du travail salarié des femmes Un premier type d'analyse pose comme primordiale la division sexuelle du travail : Jevons (1882), par exemple, en glorifiant le rôle social de la femme au foyer, refuse aux femmes à la fois le statut d'agent économique et l'accès au travail salarié, tout autant que la prise en compte de la famille dans le champ de l'analyse économique. […] Lire la suite

CLASSES SOCIALES Classe ouvrière

  • Écrit par 
  • Julian MISCHI, 
  • Nicolas RENAHY
  •  • 4 428 mots
  •  • 1 média

Conscience de classe et sentiment d'appartenance local s'entremêlent puisque aires de vie, de consommation et de travail tendent à se superposer dans un même territoire. La fierté du métier, de la connaissance de l'outil de travail est partie intégrante de l'image de l'homme ouvrier, à l'usine comme en dehors du temps de travail, dans l'exercice de certains loisirs. […] Lire la suite

ÉCONOMIE (Histoire de la pensée économique) Marxisme

  • Écrit par 
  • Michel ROSIER
  •  • 6 816 mots
  •  • 2 médias

Mais un tel critère ne peut être fondé que sur quelques aspects concrets, si bien que la valeur n'est plus du travail aussi abstrait. La deuxième est due au fait que Marx distingue travail simple et travail complexe : dans un même laps de temps, un travail non qualifié crée moins de valeur qu'un travail qualifié. Cette distinction a évidemment pour conséquence que la dépense d'énergie humaine ne peut pas être mesurée par le temps de travail. […] Lire la suite

LOISIRS

  • Écrit par 
  • Philippe COULANGEON
  •  • 4 824 mots
  •  • 3 médias

Si l'on en croit les données réunies par Claude Thélot et Olivier Marchand dans Deux Siècles de travail en France, 1800-2000 (1997), la durée annuelle moyenne du travail est passée, de 1880 à 1984, de 3 006 à 1 681 heures. Doit-on dès lors, comme Roger Sue dans Temps et ordre social (1994), considérer le temps libre comme le temps dominant des sociétés contemporaines ? Il est sans doute un peu prématuré de l'affirmer. […] Lire la suite

SALARIAT

  • Écrit par 
  • Denis CLERC
  •  • 8 743 mots
  •  • 2 médias

Le plus souvent, cependant, le journalier, pour compléter ses maigres gages et nourrir sa famille, devait mettre celle-ci au travail : travail des enfants – ramasseurs de bois mort, gardeurs d'oies, tireurs d'eau –, que l'on rémunérait d'un morceau de pain ou qui glanaient leur pitance ; travail de l'épouse – blanchisseuse, lavandière, serveuse. Dans ce milieu marqué par la précarité, le travail à domicile est devenu peu à peu la planche de salut. […] Lire la suite

DROIT SOCIAL

  • Écrit par 
  • Isabelle VACARIE
  •  • 284 mots

Le droit social comprend deux parties principales : le droit du travail et le droit de la sécurité sociale. Le droit du travail régit les rapports individuels et collectifs entre employeur et travailleurs salariés. Prenant en considération l'inégalité qui affecte les relations de travail, le salarié dépendant juridiquement et économiquement de son employeur, ce droit apparaît comme une législation de protection conférant au salarié des droits d'ordre public, qui entraînent corrélativement des obligations pour l'employeur et dont la violation peut être assortie de sanctions pénales. […] Lire la suite

HISTOIRE (Domaines et champs) Histoire sociale

  • Écrit par 
  • Vincent VIET
  •  • 3 575 mots

Devenue curieuse des politiques publiques, l'histoire sociale profite du travail réalisé par des communautés scientifiques solidement structurées autour de la sociologie du travail, de l'ergonomie, de l'économie du travail, de la statistique appliquée au travail et à l'emploi, et de la démographie, qui travaillent depuis les années 1960 en osmose, voire en symbiose, avec les administrations chargées du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle. […] Lire la suite

CLAUSIUS RUDOLF (1822-1888)

  • Écrit par 
  • Robert FOX
  •  • 1 001 mots

Il cherchait à mesurer l'aptitude de l'énergie calorifique de n'importe quel système réel non idéal à fournir du travail. Dans le cas de la conduction thermique le long d'un barreau solide, par exemple, la chaleur passe de l'extrémité chaude à l'extrémité froide sans fournir aucun travail, bien que ce transfert s'accompagne d'une diminution de l'aptitude de l'extrémité chaude à servir par la suite de source potentielle de travail. […] Lire la suite

LYON-CAEN GÉRARD (1919-2004)

  • Écrit par 
  • Antoine JEAMMAUD
  •  • 1 010 mots

Une démarche particulièrement nette dans ses premiers écrits, influencés par l'analyse marxiste, comme cet article sur « Les Fondements historiques et rationnels du droit du travail » publié en 1951 dans Le Droit ouvrier (revue de la C.G.T.) puis son Manuel de droit du travail et de la sécurité sociale de 1955. Ces études, en leur temps iconoclastes, développent la thèse de l'ambivalence du droit du travail, corps de règles qui, pour certaines, facilitent et légitiment l'exploitation du travail par le capital et, pour d'autres, la tempèrent en protégeant les salariés. […] Lire la suite

LE MYSTÈRE CORIOLIS (A. Moatti)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 905 mots

Il y distingue travail moteur, travail résistant, travail utile et travail perdu, énonce un principe de la transmission du travail équivalent au principe existant de conservation des forces vives (on appelait force vive le produit mv2 de la masse [m] d’un objet par le carré de sa vitesse [v]). Il démontre enfin que la quantité dynamique adéquate à considérer est la demi-force vive (ce qu’on appelle maintenant l’énergie cinétique mv2/2) car elle seule permet de mettre en harmonie les notions de travail et de force vive. […] Lire la suite

ASTHMES PROFESSIONNELS

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 813 mots

L'une est la nécessité d'un aménagement des postes de travail visant à réduire ou annuler l'exposition du sujet aux substances incriminées. Les dispositifs vont du masque individuel à l'aspiration continue des particules produites lors du travail ou de la manipulation. Certains de ces dispositifs sont exigés par la législation du travail. Une autre est que la reconnaissance de la maladie comme maladie professionnelle engage éventuellement la responsabilité de l'employeur en cas de méconnaissance ou de refus de tenir compte du risque encouru. […] Lire la suite

MACROÉCONOMIE Emploi

  • Écrit par 
  • Bernard GAZIER
  •  • 9 632 mots
  •  • 3 médias

la productivité horaire apparente du travail (apparente, parce qu'elle résulte d'une simple division de la production par le nombre d'heures de travail qui l'ont rendue possible), D.H.T. la durée horaire moyenne du travail sur l'année et E.O. les effectifs occupés, on écrit, par définition : V.A.B. = P.H.A.T. × D.H.T. × E.O. Cette liaison indique que l'emploi dépend de la croissance, via la productivité et la durée du travail. […] Lire la suite

PROLÉTARIAT & PROLÉTARISATION

  • Écrit par 
  • Serge MALLET
  •  • 9 645 mots
  •  • 4 médias

 100 des cas, « ses efforts pour relever les salaires ne sont que des tentatives pour maintenir la valeur donnée au travail ». Et il constate que, « en prolongeant la journée de travail, le capitaliste peut bien payer des salaires plus élevés, il n'en abaissera pas moins la valeur du travail si l'augmentation des salaires ne correspond pas à la quantité plus grande de travail soutiré » – cette augmentation du rendement du travail pouvant d'ailleurs aussi bien se réaliser par « l'augmentation de l'intensité du travail, aboutissant à réaliser en une heure le travail fait jusqu'ici en deux » (Salaires, prix et profits). […] Lire la suite

LE CAPITAL, Karl Marx - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Annie SORIOT
  •  • 1 125 mots
  •  • 2 médias

 » En distinguant la valeur d'usage et la valeur d'échange, Marx se place dans le prolongement de la théorie ricardienne de la valeur travail. La substance de la valeur est un travail « abstrait » – considéré indépendamment de sa finalité – qui correspond à « la dépense de force humaine de travail ». La valeur n'est plus un attribut naturel de la marchandise mais devient un rapport social. […] Lire la suite

ATELIER, art

  • Écrit par 
  • Marie-José MONDZAIN-BAUDINET
  •  • 5 946 mots
  •  • 7 médias

Ce type d'atelier existe encore là où l'industrie n'a pas disloqué les formes archaïques du travail. La machine a vidé peu à peu ces ouvroirs, dispersant en les séparant artistes et artisans. Comment se présente cet atelier ? Le type en est l'atelier européen du Moyen Âge, reflétant la pensée thomiste du travail et la structure féodale de la société. […] Lire la suite

TOUS SUBLIMES. VERS UN NOUVEAU PLEIN-EMPLOI (B. Gazier)

  • Écrit par 
  • Christine ERHEL
  •  • 1 017 mots

Vers un nouveau plein-emploi (Flammarion, Paris, 2003) explore une autre voie de réforme de notre modèle social, celle des « marchés transitionnels » du travail, centrée sur une mobilité aménagée et plus respectueuse des choix de vie des travailleurs. L'ouvrage de Bernard Gazier propose, comme figure emblématique de cette liberté de choix, le « sublime », ouvrier très qualifié du xixe siècle, maître du partage de son temps entre travail et loisirs. […] Lire la suite

CAPITAL, sociologie

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre DURAND
  •  • 1 292 mots

C'est la force de travail qui, dans le cadre du rapport social capitaliste, transforme l'argent en marchandise en vue de la production d'une valeur supérieure à celle du départ. La théorie marxiste du capital est consubstantielle de la théorie de la valeur-travail qui définit la valeur de la marchandise par le temps de travail nécessaire à sa production. […] Lire la suite

ÉNERGIE La notion

  • Écrit par 
  • Julien BOK
  •  • 7 543 mots
  •  • 4 médias

La première forme d'énergie définie est le travail mécanique : produit scalaire d'une force et d'un déplacement. Un système mécanique pouvant fournir du travail contient du travail en réserve, c'est-à-dire de l'énergie : potentielle, si elle est due à la position des constituants du système dans l'espace ; cinétique, si le corps est en mouvement (pour mouvoir un bateau à voile, on utilise l'énergie cinétique des masses d'air en mouvement). […] Lire la suite

OBSERVATION (sciences sociales)

  • Écrit par 
  • Laurent WILLEMEZ
  •  • 1 078 mots

En France, c’est la sociologie du travail qui, dès les années 1950, l’importe en la mettant en œuvre dans l’analyse de l’organisation du travail dans les usines (en particulier autour d’Alain Touraine). Aujourd’hui, les courants pragmatistes et ethno-méthodologiques revendiquent cette méthode d’analyse dans la mesure où il s’agit pour leurs tenants d’étudier des formes de paroles et de travail en actes. […] Lire la suite

ENQUÊTE SUR LA NATURE ET LES CAUSES DE LA RICHESSE DES NATIONS, Adam Smith - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Françoise DUBOEUF
  •  • 1 272 mots
  •  • 1 média

Le livre II analyse le capital, nécessaire à la mise en œuvre d'une plus grande quantité de travail ; Smith introduit ici une distinction entre le travail productif créateur de valeur et le travail improductif (travail domestique, artistes) qui, selon lui, ne l'est pas. Il traite du rôle de l'épargne, de la monnaie, des banques dans l'accumulation. […] Lire la suite

ÉCONOMIE (Histoire de la pensée économique) L'école classique

  • Écrit par 
  • Daniel DIATKINE
  •  • 6 875 mots
  •  • 3 médias

La théorie de la valeur-travail pose alors en premier lieu la question du concept de travail dans l'approche classique. Le travail salarié Adam Smith développe une analyse subtile du concept de travail. Il oppose, d'une part, travail indépendant et travail dépendant, d'autre part, travail productif et travail improductif. Dans tous les cas, c'est bien entendu du travail salarié qu'il est question. […] Lire la suite

DEUIL

  • Écrit par 
  • Sylvie METAIS
  •  • 1 340 mots
  •  • 1 média

Le travail de deuil doit donc aboutir au renoncement progressif de cette activité mentale de représentations liées au disparu au profit d'une intériorisation de celle-ci. Il s'agit en fait de perdre l'objet et de le retrouver, c'est-à-dire que le travail de deuil est accompli lorsque le sujet parvient à sauvegarder l'amour pour l'objet et l'amour pour la vie. […] Lire la suite

LE CAPITALISME D'HÉRITIERS (T. Philippon) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Antoine TERRACOL
  •  • 1 086 mots

Ensuite, la mauvaise qualité des relations dans l'entreprise rend le travail pénible pour tous, favorisant une baisse de la participation au marché du travail. Le faible taux d'emploi des seniors français serait, selon Thomas Philippon, directement lié à cette pénibilité des relations au travail : quand on n'aime pas son travail, on attend sa retraite avec impatience. […] Lire la suite

LOCK-OUT

  • Écrit par 
  • Lydie LAGRANGE
  •  • 675 mots

La question de la licéité du lock-out demeure l'une des questions les plus discutées du droit du travail. L'équilibre est en effet difficile à trouver dans une matière où les intérêts qui s'opposent sont pareillement dignes d'attention : d'un côté, le droit de grève et la liberté du travail des non-grévistes menacés l'un et l'autre par une large admission du lock-out, de l'autre, l'entreprise en tant qu'outil de travail, affectée par certains conflits au point d'être menacée dans sa survie, qui commande un recours au moins contrôlé du lock-out. […] Lire la suite

CHÔMAGE Le chômeur dans la société

  • Écrit par 
  • Dominique SCHNAPPER
  •  • 3 598 mots

Dans les milieux sociaux où les conditions de travail, le niveau culturel et le système de valeurs privilégiant l'activité manuelle et pratique limitent les échanges verbaux, l'essentiel de la sociabilité s'exprimait à travers les liens de camaraderie qui s'établissaient à l'occasion et à la suite du travail en commun. Le lieu du travail était aussi un centre d'échanges, un milieu social. […] Lire la suite

CHÔMAGE Vue d'ensemble

  • Écrit par 
  • Denis CLERC
  •  • 1 622 mots
  •  • 1 média

Cependant, cela réduira la pression que la croissance du nombre de candidats exerçait jusqu'ici sur le marché du travail. Mais le revers de la médaille sera une proportion croissante de retraités dont le poids ne sera supportable que si la proportion de personnes au travail (le « taux d'emploi ») augmente. D'où les incitations à travailler au-delà de soixante ans, qui peuvent paraître curieuses alors même que le chômage demeure important. […] Lire la suite