« Souffrance »

SOUFFRANCE

  • Écrit par 
  • Baldine SAINT GIRONS
  •  • 4 431 mots

Le sentiment d'abandon s'avère, en effet, reposer sur l'illusion d'un moi qui en serait l'objet ; mais la souffrance opère ce renversement grâce auquel le sujet sait tenir d'ailleurs ses lumières et ses armes, que ce soit de Dieu, de l'inconscient ou du réel. Le poids le plus lourd est ainsi le plus léger : et chaque souffrance particulière a quelque chose de risible, confrontée à la souffrance universelle ; mais chaque souffrance particulière a quelque chose de sublime, parce qu'elle participe de la souffrance universelle. […] Lire la suite

Les médias de la recherche « Souffrance » :

Les Souffrances du jeune Werther, Goethe

Les Souffrances du jeune Werther, Goethe
Crédits : AKG

photographie

Phèdre, de Jean Racine

Phèdre, de Jean Racine
Crédits : Pascal Victor/ ArtComPress

photographie

Effet toxique (cytopathogène) du virus SARS-CoV-2

Effet toxique (cytopathogène) du virus SARS-CoV-2
Crédits : Yannick simonin

photographie

le jeu de la bière et la circulation routière

le jeu de la bière et la circulation routière
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

LES SOUFFRANCES DU JEUNE WERTHER, Johann Wolfgang von Goethe - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Anouchka VASAK
  •  • 1 117 mots
  •  • 1 média

En 1774 paraît un court roman épistolaire dont la fortune dépasse rapidement son jeune auteur. Si Les Souffrances du jeune Werther expriment bien la « crise » du Sturm und Drang, moment pré-romantique, « tempête et assaut » des années 1770-1780 en Allemagne, J. W. von Goethe (1749-1832) s'attachera par la suite à lui donner une dimension trans-historique : « Werther [. […] Lire la suite

LA CHAMBRE DU FILS (N. Moretti)

  • Écrit par 
  • Jean A. GILI
  •  • 972 mots

C'est une tentative de représenter sans pathos la souffrance devant l'incompréhensible défi de la mort. […] Lire la suite

SCHALLÜCK PAUL (1922-1976)

  • Écrit par 
  • René WINTZEN
  •  • 1 037 mots

Vérité (et souffrance) de la mort, c'est le thème d'Ankunft Null Uhr Zwölf, 1953 (Arrivée à minuit douze), le deuxième roman de Schallück. Vérité de la souffrance encore que celle d'Ulrich Bürger, qui, dans Die unsichtbare Pforte, 1954 (La Nasse), se drogue lorsque sa blessure de guerre ravive l'ancienne douleur et lui rappelle le cauchemar enduré. […] Lire la suite

MUSSET ALFRED DE (1810-1857)

  • Écrit par 
  • Jean THOMAS
  •  • 2 440 mots
  •  • 2 médias

Le cycle qui commence par l'amour passe par la souffrance pour s'achever par la mort : ainsi le veut l'implacable logique du cœur. Pourtant, le poète a le privilège de trouver dans la souffrance la source d'inspiration la plus haute ; les larmes libèrent l'effusion lyrique et donnent au génie sa puissance : Les plus désespérés sont les chants les plus beaux, le vers de La Nuit de mai, résume cette morale et cette poétique, dont procèdent également La Nuit d'août, La Nuit d'octobre, Souvenir (1841). […] Lire la suite

LE MONDE COMME VOLONTÉ ET COMME REPRÉSENTATION, Arthur Schopenhauer - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 747 mots
  •  • 1 média

Connaissance débarrassée de toute illusion, prête à avouer que « la souffrance est le fond de toute vie », elle doit ou abdiquer et persévérer « entre souffrance et ennui » dans le cycle infernal du quotidien, ou « s’affirmer puis se nier ». Cette alternative est laissée au libre choix de l’individu, aucune raison supérieure n’étant là pour le guider. […] Lire la suite

JOB LIVRE DE

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 710 mots
  •  • 1 média

Trois amis essaient de le persuader que sa souffrance est le fruit de son péché, mais il rejette vigoureusement leur argumentation. Un quatrième interlocuteur veut trouver une solution dans la vertu éducatrice de la souffrance. Yahvé apparaît alors, désignant les merveilles de la Création et reprochant à Job ses plaintes indiscrètes. À la fin du livre, le juste est restauré dans ses biens et même gratifié de bénédictions nouvelles. […] Lire la suite

PATHÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 419 mots

Est pathétique ce qui, par le spectacle ou l'expression du malheur ou de la souffrance, excite les passions et les émotions vives telles que tristesse, indignation, horreur, pitié, terreur. C'est dans ce sens que Beethoven intitule Sonate pathétique une œuvre où il tente à bon escient d'ingérer les valeurs dramatiques dans le langage instrumental du piano : l'annexion par le piano d'une certaine mise en œuvre, réservée jusque-là à la diction théâtrale, compte autant pour le titre que l'expression de la souffrance. […] Lire la suite

SÉBASTIEN EN RÊVE, Georg Trakl - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jacques LE RIDER
  •  • 861 mots

Une poésie de l'angoisse et de la souffrance Tout dans « Sébastien en rêve » est voué à la mort, à l'angoisse et à la souffrance : les êtres humains, mais aussi les animaux, la nature tout entière et même les objets façonnés par l'homme. Le langage poétique tend vers le silence (« Ô le silence d'une marche au long de la rivière bleue »). L'infirmité des mots de la langue ordinaire, leur inaptitude à dire l'inexprimable obligent le poète à créer un nouveau code de couleurs et de sonorités fortement expressives, un code instauré aux limites du secret, du mystère et de l'ésotérisme. […] Lire la suite

L'IGNORANCE (M. Kundera)

  • Écrit par 
  • Anouchka VASAK
  •  • 942 mots

Cette ignorance qui, si l'on parcourt, dit-il en un brillant exercice étymologique, la traduction du mot « nostalgie » dans certaines langues européennes est, en un sens possible issu de l'espagnol, de la nostalgie : añoranza, « souffrance de l'ignorance ». Or cette ignorance ne porte pas seulement sur le pays quitté et ceux qu'on y a laissés ; elle est la souffrance, peut-être, de l'homme « tout court », mais sans doute européen, et assurément rapportée par un narrateur : cette souffrance, cette expérience du moins, nous la reconnaissons déjà dans le récit d'Ulysse, car « L'Odyssée est l'épopée fondatrice de la nostalgie ». […] Lire la suite

PATHOS

  • Écrit par 
  • Jean-Paul MOURLON
  •  • 90 mots

Distinct des passions plus élevées de la tragédie, le pathos (du grec pathos : « souffrance, passion ») naît, particulièrement dans l'art oratoire, à l'évocation de ceux qui sont abandonnés sans aide ou qui souffrent injustement. En art, représenté sans succès et de manière affectée, le pathos provoque le rire devant le ridicule de l'excès d'émotion. […] Lire la suite

SAṂNYĀSIN ou SANNYĀSIN

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 547 mots

Aussi les hindous ont-ils ressenti, dès l'origine, une sorte de « nostalgie de l'Être », un « goût de l'Absolu » qui les a conduits à un pessimisme métaphysique radical : tout ce qui existe est soumis à la loi du malheur, de la souffrance (sarvam duḥkam : « tout est souffrance »). Chez l'homme, que le désir pousse à agir, chaque acte est créateur de karman ; et celui-ci détermine à quel degré de l'échelle hiérarchique des êtres (des animaux aux dieux) l'individu devra renaître après sa mort. […] Lire la suite

BONHEUR

  • Écrit par 
  • André COMTE-SPONVILLE
  •  • 7 880 mots

Mais cela ne fait pas un bonheur : « Tout désir naît d'un manque, d'un état qui ne nous satisfait pas ; donc il est souffrance tant qu'il n'est pas satisfait. Or nulle satisfaction n'est de durée ; elle n'est que le point de départ d'un désir nouveau [...]. Pas de terme dernier à l'effort, donc pas de mesure, pas de terme à la souffrance... » (iv, 56). […] Lire la suite

PONTOPPIDAN HENRIK (1857-1943)

  • Écrit par 
  • Régis BOYER
  •  • 547 mots

Il avait à un degré extrême le sens de la souffrance et de la compassion, même masquée par une virile pudeur. Et, pour rester dans les paradoxes, cette vision du monde qui se voulait rationaliste constitue l'un des plus hauts témoignages de spiritualité authentique. […] Lire la suite

LA PIANISTE (M. Haneke)

  • Écrit par 
  • Frédéric STRAUSS
  •  • 969 mots

Filmée en plan-séquence, caméra fixe, c'est la vision frontale d'une souffrance que nous éprouvons violemment, mais que Michael Haneke ne souligne pas, et que le personnage lui-même ne reflète pas. La souffrance d'Erika Kohut nous saute aux yeux tout en se dérobant à notre regard. Elle nous touche mais nous donne en même temps la certitude que jamais nous ne pourrons l'atteindre, ou seulement la nommer. […] Lire la suite

LE DÉSESPÉRÉ, Léon Bloy - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 1 069 mots

De toutes les façons d'aborder l'œuvre de Bloy, il n'est pas certain que l'empathie soit la meilleure, si l'on entend par là identification à une révolte, ou compassion pour une impuissance ou une souffrance. Ce que Le Désespéré suscite aujourd'hui chez le lecteur, c'est d'abord, c'est surtout un formidable éclat de rire : cette « explosion perpétuelle de colère et de souffrance » (Baudelaire) devant la « séculaire farce tragique de l'homme ». […] Lire la suite

FRESCOBALDI DINO (1271-1316)

  • Écrit par 
  • Claude MINOT
  •  • 130 mots

Le processus de l'amour demeure conventionnel : ce dernier apparaît avec la dame qui blesse le poète, lui apporte d'abord la douceur (comme chez Guinizelli), mais surtout la souffrance. Frescobaldi s'efforce d'entrer en communication avec sa dame mais il ne subit que des échecs. Le désir de mort (que l'on rencontre chez Cavalcanti) se transforme en une obsession qu'il traduit parfois avec beaucoup d'efficacité grâce à son intensité dramatique, à sa précision psychologique et à son ampleur. […] Lire la suite

PHÈDRE (J. Racine) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Christian BIET
  •  • 1 004 mots
  •  • 1 média

On le voit, les personnages sont à la fois déterminés par les dieux et plongés par eux dans la souffrance. Ces dieux ne sont plus seulement un beau décor, des noms qui sonnent bien, ou même les références symboliques des passions et des désirs, mais des entités terribles, les puissances du désordre, ou d'un ordre ignoré, fondant de fausses valeurs sur lesquelles les hommes se brisent. […] Lire la suite

LES CONTEMPLATIONS (V. Hugo) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-François PÉPIN
  •  • 1 003 mots
  •  • 1 média

 » La souffrance est bien le thème central du recueil, liée à la mort de sa fille Léopoldine en 1843, qui a entraîné un profond bouleversement intérieur de l'homme et du poète. « Les mémoires d'une âme » Le recueil est divisé en deux parties : Autrefois (1830-1843) et Aujourd'hui (1843-1855), soit les douze années qui précèdent la mort de sa fille, et les douze années qui la suivent. […] Lire la suite

SINGER PETER (1946- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 1 482 mots

Peter Singer soutient au contraire que tous les êtres qui ont des intérêts (tous les êtres capables d’éprouver du plaisir ou de la souffrance, pour l’exprimer simplement) méritent que ceux-ci soient pris en compte dans toute décision morale les concernant ; de plus, le type de considération que mérite un être devrait dépendre de la nature même de ses intérêts (le genre de plaisir ou de souffrance qu’il est susceptible de ressentir) et non de l’espèce à laquelle il appartient. […] Lire la suite

O'CONNOR FLANNERY (1925-1964)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul ROSPARS
  •  • 595 mots

Inutile de s'étonner si sur la route de ses personnages sont postés la souffrance, le viol, le meurtre. L'opération de la grâce se fait sans plus de douceur, car Flannery O'Connor attache à la violence une valeur positive ; la vie est un combat, la violence (qui renvoie au spirituel) est nécessaire à qui veut l'emporter sur l'inertie, à preuve Jacob arrachant à l'ange sa bénédiction. […] Lire la suite

GALSWORTHY JOHN (1867-1933)

  • Écrit par 
  • Louis BONNEROT
  •  • 562 mots

Son horreur de la souffrance et de la violence engagea Galsworthy, épris de justice, de bonté et de fraternité, dans de nombreuses « campagnes » en faveur des victimes, l'homme d'abord, mais aussi l'animal ; il apparaît finalement ainsi comme un très beau type d'Anglais, la fleur d'une certaine civilisation. Ses premières œuvres furent publiées sous le pseudonyme de John Sinjohn, et dès 1901, dans A Man of Devon, une longue nouvelle, « The Salvation of Swithin Forsyte », introduisit le nom de la célèbre famille de la haute bourgeoisie dont il allait plus tard écrire la chronique. […] Lire la suite

ARISTIPPE DE CYRÈNE (425-355 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Pierre HADOT
  •  • 169 mots

 » Et, surtout, il ajoute cette formule qui résume toute la pensée d'Aristippe : « Il savait jouir du plaisir du moment présent ; il évitait la souffrance que l'on rencontre lorsqu'on cherche à jouir des choses qui ne sont pas présentes. » L'art de jouir de l'instant présent, l'adaptation aux circonstances, le mépris du superflu, la liberté de l'individu à l'égard des choses extérieures caractérisent à la fois l'enseignement et le genre de vie d'Aristippe. […] Lire la suite

HAUPTMANN GERHART (1862-1946)

  • Écrit par 
  • Michel-François DEMET
  •  • 1 661 mots
  •  • 1 média

L'univers hauptmannien est celui de l'impuissance dans l'action, et ses héros sont des héros de la souffrance. S'ils sont parfois méchants, c'est uniquement parce qu'ils sont poussés par leur destin. « La question est la suivante : sommes-nous responsables de ce qui nous arrive ? Pouvons-nous en changer le cours ou non ? Non, car nous n'en sommes pas responsables. […] Lire la suite

GIANNI LAPO (XIIIe-XIVe s.)

  • Écrit par 
  • Claude MINOT
  •  • 158 mots

Il reprend les thèmes du dolce stil novo, fixés par Guinizelli, Cavalcanti et Dante : symptômes et effets de l'amour, cause d'angoisse et de douleur, en atténuant leur portée ; l'amour n'a plus le pouvoir de sublimation idéale qu'il avait chez Guinizelli, même s'il reste éloigné de toute sensualité, et la souffrance n'y revêt pas d'aspects dramatiques, comme chez Cavalcanti. […] Lire la suite

HERBERT ZBIGNIEW (1924-1998)

  • Écrit par 
  • Hélène WLODARCZYK
  •  • 667 mots

On trouve chez lui l'alliance du beau et du bon que revendiquait Cyprian Norwid, la compassion pour toute souffrance sans laquelle le beau n'a pas de sens, le beau sans lequel le vrai est inutile. De fait, « l'imagination [de Monsieur Cogito] a le mouvement précis d'un balancier qui va d'une souffrance à une autre ». Auteur d'une thèse sur L'Aspect esthétique des systèmes philosophiques, Herbert met en scène, dans un poème, une rencontre entre Dieu et Spinoza où Dieu félicite le philosophe non pour la vérité qu'il recherche mais pour la beauté de « son latin géométrique » et attire son attention sur les « choses vraiment grandes » : une « fleur dans les cheveux », « la femme qui te donnera un enfant ». […] Lire la suite

ABD AS-SABOUR SALĀH (1931-1981)

  • Écrit par 
  • Jamel Eddine BENCHEIKH
  •  • 641 mots

C'est en fait d'une poétique de la souffrance qu'il faudrait parler. Car toute la vie du poète fut une traversée de solitudes, et l'on est frappé par la place que tient la mort dans sa poésie comme dans son théâtre. Il est lyrique comme peut l'être un individu solitaire, mais qui fait de son angoisse une image exemplaire de la souffrance des siens. […] Lire la suite

EMPATHIE

  • Écrit par 
  • Jean DECETY
  •  • 1 398 mots

Par exemple, l’activité dans le réseau de la douleur (insula et cortex cingulaire antérieur) est considérablement augmentée lorsque des participants perçoivent leurs proches souffrir par comparaison à l’activité cérébrale générée lorsqu’ils voient des étrangers souffrir, et ceci bien que le niveau objectif de souffrance affiché par les sujets soit le même. […] Lire la suite

COPPÉE FRANÇOIS (1842-1908)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 216 mots

Après une grave maladie, il revint au catholicisme et publia La Bonne Souffrance (1898), roman inspiré de cette expérience. Il manifesta une grande activité politique à l'occasion de l'affaire Dreyfus, en participant à la fondation de l'association antisémite dite Ligue de la patrie française, avec Barrès et Jules Lemaitre. Ses mélodrames faisaient le bonheur des lecteurs de feuilletons. […] Lire la suite

JACQUES APOCALYPSE DE

  • Écrit par 
  • Michel PEZIN
  •  • 214 mots

La première est un dialogue entre le Seigneur et Jacques, à qui sont dévoilés des enseignements secrets (sur la souffrance, la Passion et la mort du Seigneur), des prophéties sur sa propre mort, ainsi que l'ascension de l'âme après la mort et divers thèmes judéo-chrétiens gnosticisés. La seconde relate une autre révélation faite à Jacques par le Christ ressuscité, ainsi que le martyre de Jacques. […] Lire la suite

CHANTS, Giacomo Leopardi - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Bernard SIMEONE
  •  • 796 mots

« C'est en effet dans l'évacuation progressive de la subjectivité, au profit d'un chant qui déplore au nom de tous la pure souffrance d'être, qu'il faut peut-être chercher l'origine de cette exigence d'une forme nouvelle », affirme Michel Orcel, à qui l'on doit la plus rigoureuse traduction intégrale des Canti en français. Le plus moderne des classiques Par son renoncement progressif à toute musicalité apparente, la poésie léopardienne forge une musique inouïe à son époque. […] Lire la suite

LAPORTE ROGER (1925-2001)

  • Écrit par 
  • Didier CAHEN
  •  • 745 mots

On retiendra alors, au cœur de la souffrance, dans la tension de la création, cette volonté de ne rien dire qui ne mette à nu et l'acte et la parole de l'écriture. Dans les 9 livres qui recomposent Une vie, dans ses 614 pages, on mettra en évidence les deux extrêmes : La Veille (1963) et Moriendo (1983). „Il a disparu“ ; tels sont les mots quasi définitifs qui ouvrent le premier livre. […] Lire la suite

VELIZ CARLOS PEZOA (1879-1908)

  • Écrit par 
  • Sylvie LÉGER
  •  • 243 mots

Par les aspects populistes de sa poésie, il intégra dans la littérature la vie populaire chilienne, les traits typiques et la souffrance des classes les plus basses : l'aboulie, le fatalisme, mais aussi l'humour ; il sut dire le sens de l'inertie de ces couches sociales, de la présence de marginaux comme le vagabond, le révolté, la gouape, etc. La renommée du poète s'est accrue avec les années, et grâce aux travaux critiques et biographiques que lui a consacrés le poète Antonio de Undurraga : Poesía y efigie de Pezoa Veliz (sans lieu ni date). […] Lire la suite

OLDENBOURG ZOÉ (1916-2002)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 216 mots

En pleine maîtrise de son art, elle donne son étonnant Visages d'un autoportrait (1977), puis revient au roman avec La Joie-Souffrance (1981), belle évocation de la communauté russe dans le Paris des années 1930, et Les Amours égarées (1987). […] Lire la suite

EXTRÊME-ONCTION

  • Écrit par 
  • Robert CABIÉ
  •  • 246 mots

C'est aussi une grâce de pardon et de réconfort contre les tentations venant de la souffrance. Tel est le sens de la prière que le rituel romain de 1972 met sur les lèvres du prêtre, tandis qu'il fait une onction sur le front et sur les mains du malade avec une huile qui est normalement bénite par l'évêque, le jeudi saint. […] Lire la suite

POLONSKI IAKOV PETROVITCH (1819-1898)

  • Écrit par 
  • Alexandre BOURMEYSTER
  •  • 237 mots

« Crois au signe, l'aspiration est infinie, mais la souffrance a une fin. » Polonski excelle dans la confidence lyrique, le paysage impressionniste. Tchaïkovski, Rubinstein l'ont mis en musique : La Nuit (Noč', 1851), La Chanson de la Tzigane (Pesn' Cyganki, 1853). Il composa un poème-bouffe, Le Grillon musicien (Kuznečik muzykant, 1859) ; dans le monde des insectes, le grillon gauche et timide représente le poète. […] Lire la suite

PIERRE ÉPÎTRES DE

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 774 mots

On retiendra surtout du contenu de cette lettre : l'exhortation à vivre saintement dans la charité et l'amour du Christ (i, 13-ii, 10) ; des directives sur les rapports sociaux des chrétiens entre eux et avec les païens (ii, 11-iii, 12) ; une invitation à imiter le Christ dans la souffrance (iii, 13-iv, 11) ; le constat de la fonction nécessaire de la souffrance dans l'expérience chrétienne (iv, 12-18). […] Lire la suite

HERZOG, Saul Bellow - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Michel FABRE
  •  • 859 mots
  •  • 1 média

Le livre fut pourtant l'objet d'attaques violentes lors de sa parution : on accusa son auteur de prôner le conservatisme culturel et d'ériger la souffrance en marque d'honneur de l'intellectuel. Le roman d'un intellectuel Le protagoniste, Moses Herzog, est un universitaire auquel sa thèse sur l'état de nature et son ouvrage Romantisme et Christianisme ont valu une certaine notoriété. […] Lire la suite

DARD XWĀJA MĪR (1721-1785)

  • Écrit par 
  • Eva de VITRAY-MEYEROVITCH
  •  • 250 mots

 / Douleur, souffrance, chagrin, peine, blâmes / Tous je les ai connus par amour, par passion pour Toi. / J'étais moi-même le voile sur le visage du Bien-Aimé / Mais quand je vis, il n'y avait plus de voile en moi et Toi. / Nuit et jour, ô Dard ! je recherche Celui / Que personne en ce monde ne trouva ni ne vit. Tant que je vivrai / Je serai en quête de Toi ! / Tant que durera ma vie / Ce sera ma prière. […] Lire la suite

INSOMNIE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 303 mots

« Bien que témoignant habituellement d'une affection bénigne, il est peu de troubles qui entraînent plus de gêne et de souffrance pour ceux qui en sont atteints » (Adams). Les causes de l'insomnie sont tellement variées qu'un examen médical approfondi s'impose dans chaque cas particulier. Lorsque le trouble du sommeil est accidentel (algies passagères, maladies infectieuses fébriles, neuropathies aiguës, abus des excitants, café ou thé), le retour à la normale se produit spontanément avec la guérison de la cause de l'insomnie. […] Lire la suite

HOLOCAUSTE

  • Écrit par 
  • Henry DUMÉRY
  •  • 294 mots

Le mot holocauste est passé dans la langue courante : il signifie immolation de soi, ou même sacrifice en général, mais avec l'idée qu'il s'agit d'un don plénier, d'une générosité, d'un renoncement ou d'une souffrance qui ne connaissent pas les demi-mesures. […] Lire la suite

TORGA MIGUEL (1907-1995)

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 865 mots

Scènes tragi-comiques où l'on voit souvent la souffrance “portée aux extrêmes du possible” et qui sont évoquées sur un ton neutre ou désabusé, qui laisse souvent transparaître une tendresse désolée. Lapidaires (Pedras lavradas, 1951), recueil de vingt et une nouvelles, met en scène des êtres frustes, à l'âme hantée de sombres passions, à la fois ivres d'absolu et possédés par le désespoir. […] Lire la suite

DJUNAYD ou JUNAYD ABŪ L-QĀSIM AL- (mort en 910)

  • Écrit par 
  • Roger ARNALDEZ
  •  • 280 mots

C'est dans l'épreuve et la souffrance qu'on apprend le soufisme. Pour justifier les locutions théopathiques employées par al-Bisṭāmī, al-Djunayd écrivait : « Celui qui s'abîme dans les manifestations de la Gloire s'exprime selon ce qui l'anéantit ; quand Dieu le soustrait à la perception de son moi et qu'il ne constate plus en lui que Dieu, il Le décrit. […] Lire la suite

HYPÉRION

  • Écrit par 
  • Nicole QUENTIN-MAURER
  •  • 281 mots

C'est au temps du romantisme que John Keats lui confère la valeur et la beauté d'un mythe majeur en écrivant son Hypérion : la supplantation d'Hypérion, dieu solaire du titanisme originel, par Apollon, dieu solaire du nouvel âge humain, correspondant pour Keats à la nécessité pour la beauté de passer à travers la souffrance si elle veut être victorieuse ; l'épopée (demeurée inachevée) marque un des sommets du projet capital de Keats : extraire de l'hellénisme ancien, contre le classicisme, tout ce qui permet l'essor romantique. […] Lire la suite

GLAZOUNOV ALEXANDRE KONSTANTINOVITCH (1865-1936)

  • Écrit par 
  • Michel-Rostislav HOFMANN
  •  • 284 mots

On l'a encore considéré parfois comme un homologue russe de Brahms, mais cela n'est pas exact : chez Brahms on trouve un romantisme nordique — donc réservé —, une pensée philosophique et une souffrance humaine qui font défaut à Glazounov, lequel est essentiellement et exclusivement un musicien, c'est-à-dire un très grand artisan, dans la plus noble acception du terme. […] Lire la suite

RITES DE GUÉRISON

  • Écrit par 
  • Henry DUMÉRY
  •  • 326 mots

Mais leur signification déborde largement cet aspect ; elle se dégage du sens que les religions accordent à la souffrance, au mal physique, au mal moral et plus spécialement à l'état de malade, à l'usage des maladies, valorisées en situation d'épreuve, de purification, de conversion. En particulier, pour le christianisme, la guérison implorée réserve expressément la priorité de la cure spirituelle. […] Lire la suite

POZZI CATHERINE (1882-1934)

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 945 mots

La souffrance et la maladie furent le destin de Catherine Pozzi. Elle en eut conscience: « Je suis un des points singuliers par où la souffrance de la planète rayonne. » Rarement, autant que dans cette œuvre brève, la ferveur poétique atteignit une telle intensité. Une « vie noire », c’est ainsi qu’elle qualifia « son étrange vocation à la nuit ». […] Lire la suite

DIALOGUES DE ROUSSEAU JUGE DE JEAN-JACQUES, Jean-Jacques Rousseau - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Anouchka VASAK
  •  • 1 049 mots

« Informes essais » ? Rarement le lecteur aura trouvé dans un texte dit classique tant de confidences sur son écriture concrète, la nécessité et la souffrance qui y ont présidé : « Tandis que je force mes yeux à suivre les lignes mon cœur serré gémit et soupire. Après de fréquents et vains efforts, je renonce à ce travail dont je me sens incapable, et faute de pouvoir faire mieux je me borne à transcrire ces informes essais que je suis hors d'état de corriger », écrit Rousseau dans un texte liminaire. […] Lire la suite

L'ORGASME ET L'OCCIDENT (R. Muchembled)

  • Écrit par 
  • Sophie CHEVALIER
  •  • 1 011 mots

La peur des maladies vénériennes associe le plaisir sexuel au risque et à la souffrance. La morale générale appuyée sur la médecine, qui remplace l'appareil répressif avec plus d'efficacité, est celle de la modération personnelle issue de la maîtrise de soi et du sentiment intime de culpabilité. On accède à l'idéal du plaisir, un plaisir maîtrisé et géré. […] Lire la suite

DE LA DESTRUCTION COMME ÉLÉMENT DE L'HISTOIRE NATURELLE (W. G. Sebald)

  • Écrit par 
  • Nicole BARY
  •  • 979 mots

Et ce sont les multiples formes de la souffrance humaine qui l'obsèdent. La souffrance de toutes les victimes. De l'extermination et de la destruction, des déracinements et des exils. […] Lire la suite

Recevez les offres exclusives Universalis