« Sartre, Jean-Paul (1905-1980) »

SARTRE JEAN-PAUL (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Florence BRAUNSTEIN
  •  • 502 mots

21 juin 1905 Naissance, à Paris, de Jean-Paul Sartre. 1906 Mort de son père, Jean-Baptiste Sartre. 1914-1918 Première Guerre mondiale. 1915 Sartre entre au lycée Henri-IV. 1924 Entre à l'École normale supérieure, avec Paul Nizan et Raymond Aron. 1929 Fait la connaissance de Simone de Beauvoir. 1931 Professeur de philosophie au Havre. 1933-1934 Boursier à l'Institut français de Berlin, il découvre la phénoménologie de Husserl. […] Lire la suite

Les médias de la recherche « Sartre, Jean-Paul (1905-1980) » :

Jean-Paul Sartre

Jean-Paul Sartre
Crédits : AKG-Images

photographie

Simone de Beauvoir et Jean-Paul Sartre

Simone de Beauvoir et Jean-Paul Sartre
Crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

LES MOTS, Jean-Paul Sartre - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 822 mots
  •  • 1 média

Cent fois remis sur le métier, entre 1953 et leur parution en 1964, Les Mots sont un témoignage exceptionnel du débat, voire des combats, menés par Jean-Paul Sartre (1905-1980) avec son époque, son milieu et lui-même. Un livre inclassable, qu'on réduirait en le rangeant dans la catégorie des autobiographies. Même si le ton en est fort différent, Les Mots pourraient soutenir la comparaison avec les Confessions de Jean-Jacques Rousseau : même désir, à travers la peinture de soi, non seulement de dresser un bilan, alors qu'une grande partie de l'œuvre est déjà publiée, mais aussi de démonter les fondations d'une culture vécue comme aliénante. […] Lire la suite

L'ÊTRE ET LE NÉANT, Jean-Paul Sartre - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 769 mots
  •  • 1 média

C'est durant la « drôle de guerre » que Jean-Paul Sartre (1905-1980) élabore cette somme d'« ontologie phénoménologique » qui paraît en 1943 sous le titre de L'Être et le Néant. Essai d'ontologie phénoménologique, donnant à l'existentialisme français son véritable départ. Avec ce livre, Sartre inaugure un style nouveau en philosophie : les analyses réflexives y deviennent inséparables d'exemples concrets (la « mauvaise foi » ne pourra plus être dissociée de la description du « garçon de café »). […] Lire la suite

QU'EST-CE QUE LA LITTÉRATURE ? Jean-Paul Sartre - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 1 132 mots

Avant d'être publié en un volume autonome, Qu'est-ce que la littérature ? a paru en 1947 dans Les Temps modernes, repris l'année suivante dans Situations II, précédé de deux autres articles : « Présentation des Temps modernes », manifeste de la revue créée par Jean-Paul Sartre (1905-1980) en 1945, et « La Nationalisation de la littérature », bilan sur la situation de l'écrivain au lendemain de la guerre. […] Lire la suite

HUIS CLOS, Jean-Paul Sartre - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 1 102 mots
  •  • 1 média

Deuxième pièce écrite par Jean-Paul Sartre (1905-1980), Huis clos fut représenté pour la première fois au théâtre du Vieux-Colombier à Paris, le 27 mai 1944, avant d'être publié chez Gallimard l'année suivante. Après Les Mouches (1943), parabole sur la résistance en pleine Occupation, Sartre semblait s'éloigner d'un théâtre engagé dans l'Histoire au profit d'un apologue philosophique sur la liberté de l'Homme et ses rapports avec autrui. […] Lire la suite

LA RECHERCHE DE L'ABSOLU, SITUATIONS III, Jean-Paul Sartre - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Marianne JAKOBI
  •  • 1 057 mots
  •  • 1 média

En janvier 1948 paraît simultanément à New York et à Paris La Recherche de l'absolu de Sartre (1905-1980). Cet essai a valeur de manifeste et illustre magistralement la position de l'écrivain-philosophe vis-à-vis des artistes. À New York, le texte de Sartre figure dans le catalogue de l'exposition organisée à la Pierre Matisse Gallery : Alberto Giacometti, Sculptures, Paintings, Drawings. […] Lire la suite

BRUHAT JEAN (1905-1983)

  • Écrit par 
  • Madeleine REBÉRIOUX
  •  • 1 615 mots

Excellent élève à Brioude puis à Issoire, au lycée de Saint-Étienne ensuite et enfin, grâce bien évidemment à une bourse, au lycée du Parc à Lyon, Bruhat entre en 1925 à l'École normale supérieure, où il est le condisciple de Raymond Aron, de Paul Nizan et de Jean-Paul Sartre. Il adhère aussitôt au Parti communiste : c'est l'époque de la guerre du Maroc où il puise l'horreur du colonialisme. […] Lire la suite

PRIX NOBEL DE LITTÉRATURE (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 974 mots

1959 Salvadore Quasimodo (1901-1968) [Italie] 1960 Saint-John Perse (1887-1975) [France] 1961 Ivo Andrić (1892-1975) [Yougoslavie] 1962 John Steinbeck (1902-1968) [États-Unis] 1963 Georges Séféris (1900-1971) [Grèce] 1964 Jean-Paul Sartre (1905-1980) [France]. Sartre refuse le prix. 1965 Mikhail Cholokhov (1905-1984) [URSS] 1966 Nelly Sachs (1891-1970) [Suède] et Samuel Joseph Agnon (1888-1970) [Israël] 1967 Miguel Ángel Asturias (1899-1974) [Guatemala] 1968 Yasunari Kawabata (1899-1972) [Japon] 1969 Samuel Beckett (1906-1989) [Irlande] 1970 Alexandre Soljénitsyne (1918-2008) [URSS] 1971 Pablo Neruda (1904-1973) [Chili] 1972 Heinrich Böll (1917-1985) [RFA] 1973 Patrick White (1912-1990) [Australie] 1974 Eyvind Johnson (1900-1976) [Suède] et Harry Martinson (1904-1978) [Suède] 1975 Eugenio Montale (1896-1981) [Italie] 1976 Saul Bellow (1915-2005) [États-Unis] 1977 Vicente Aleixandre (1898-1984) [Espagne] 1978 Isaac Bashevis Singer (1904-1991) [États-Unis] 1979 Odysseus Elytis (1911-1996) [Grèce] 1980 Czesław Miłosz (1911-2004) [Pologne] 1981 Elias Canetti (1905-1994) [Royaume-Uni] 1982 Gabriel García Márquez (1928-2014) [Colombie] 1983 William Golding (1911-1993) [Royaume-Uni] 1984 Jaroslav Seifert (1901-1986) [Tchécoslovaquie] 1985 Claude Simon (1913-2005) [France] 1986 Wole Soyinka (1934- ) [Nigeria] 1987 Joseph Brodsky (1940-1996) [États-Unis] 1988 Naguib Mahfouz (1911-2006) [Égypte] 1989 Camilo José Cela (1916-2002) [Espagne] 1990 Octavio Paz (1914-1998) [Mexique] 1991 Nadine Gordimer (1923-2014) [Afrique du Sud] 1992 Derek Walcott (1930-2017) [Sainte-Lucie] 1993 Toni Morrison (1931-2019) [États-Unis] 1994 Kenzaburō Ōe (1935- ) [Japon] 1995 Seamus Heaney (1939-2013) [Irlande] 1996 Wisława Szymborska (1923-2012) [Pologne] 1997 Dario Fo (1926-2016) [Italie] 1998 José Saramago (1922-2010) [Portugal] 1999 Günter Grass (1927-2015) [Allemagne] 2000 Gao Xingjian (1940- ) [France] 2001 Vidiadhar Surajprasad Naipaul (1932-2018) [Royaume-Uni] 2002 Imre Kertész (1929-2016) [Hongrie] 2003 John Maxwell Coetzee (1940- ) [Afrique du Sud] 2004 Elfriede Jelinek (1946- ) [Autriche] 2005 Harold Pinter (1930-2008) [Royaume-Uni] 2006 Orhan Pamuk (1952- ) [Turquie] 2007 Doris Lessing (1919-2013) [Royaume-Uni] 2008 Jean-Marie-Gustave Le Clézio (1940- ) [France] 2009 Herta Müller (1953- ) [Allemagne] 2010 Mario Vargas Llosa (1936- ) [Espagne] 2011 Tomas Tranströmer (1931-2015) [Suède] 2012 Mo Yan (1955- ) [Chine] 2013 Alice Munro (1931- ) [Canada] 2014 Patrick Modiano (1945- ) [France] 2015 Svetlana Alexievitch (1948- ) [Biélorussie] 2016 Bob Dylan (1941- ) [États-Unis] 2017 Kazuo Ishiguro (1954- ) [Japon] 2018 Olga Tokarczuk (1962- ) [Pologne]. […] Lire la suite

EXISTENCE (notions de base)

  • Écrit par 
  • Philippe GRANAROLO
  •  • 3 075 mots

Ce n’est qu’au xxe siècle que la notion d’existence a pris une place centrale en philosophie avec le courant « existentialiste », dont la thèse a été formulée de façon particulièrement elliptique par Jean-Paul Sartre (1905-1980) : « L’existence précède l’essence. » Mais si cette thèse est aussi révolutionnaire que Jean-Paul Sartre l’a prétendu, les philosophes antérieurs auraient dû affirmer que l’essence précédait l’existence et se proclamer « essentialistes ». […] Lire la suite

LITTÉRATURE ENGAGÉE

  • Écrit par 
  • Olivier NEVEUX
  •  • 1 422 mots

En 1948, avec Qu'est-ce que la littérature ?, Jean-Paul Sartre (1905-1980) tente de déterminer ce qu'est la littérature engagée. Mais si l'expression connaît une théorisation, tardive et singulière, à l'issue de la Seconde Guerre mondiale, le fait même n'est pas nouveau. Il existe dans l'histoire littéraire et politique nombre d'exemples où des écrivains ont « instrumentalisé » leur écriture au service d'une lutte (ainsi Jules Vallès, à partir des années 1850, via le journalisme et les écrits autobiographiques). […] Lire la suite

CARTÉSIANISME

  • Écrit par 
  • Pierre GUENANCIA
  •  • 1 862 mots

Mais on trouverait aussi une autre sorte de continuité dans l'œuvre de Jean-Paul Sartre (1905-1980) et notamment dans les pages remarquables qu'il a écrites sur la liberté cartésienne : une si juste compréhension d'un philosophe par un autre n'est pas séparable de la volonté de se comprendre soi-même. […] Lire la suite

IMAGINATION (notions de base)

  • Écrit par 
  • Philippe GRANAROLO
  •  • 2 792 mots

À l’hypothèse de Descartes, selon laquelle sans travail de l’entendement, sans réflexion, nous ne pouvons que confondre l’imaginaire et le réel, s’opposeront au xxe siècle les thèses de Jean-Paul Sartre (1905-1980). Selon lui, nous savons parfaitement quand nous imaginons, puisque imaginer est un acte de la conscience dont le produit est d’emblée posé comme « absent ». […] Lire la suite

LIBERTÉ (notions de base)

  • Écrit par 
  • Philippe GRANAROLO
  •  • 2 520 mots

Il s’agit de Jean-Paul Sartre (1905-1980), dont une célèbre formule suffit à rendre manifeste l’excès dont nous parlons : « Nous n’avons jamais été aussi libres que sous l’occupation allemande. » Sartre voulait dire par là que l’être humain, doté de cette liberté infinie que René Descartes lui a accordée, ressent davantage l’infinité de sa liberté de choix dans une situation qui l’oblige à prendre des options radicales engageant jusqu’à sa survie, que dans la routine d’une paisible vie quotidienne où, généralement, il ne fait que confirmer ses choix antérieurs. […] Lire la suite

AUTRUI (notions de base)

  • Écrit par 
  • Philippe GRANAROLO
  •  • 3 534 mots

Nous retrouvons l’idée de cette lutte à mort au xxe siècle chez Jean-Paul Sartre (1905-1980), l’inscrivant au cœur de l’ouvrage qui le fait connaître en philosophie, L’Être et le Néant (1943) : « Le conflit est le sens originel de l’être-pour-autrui. » Sartre se situe ici dans le sillage des grandes thèses de la phénoménologie d’Edmund Husserl (1859-1938), qui avait remis au premier plan la notion de conscience dans un monde alors largement dominé par le scientisme. […] Lire la suite

ÉMOTION (notions de base)

  • Écrit par 
  • Philippe GRANAROLO
  •  • 3 349 mots

Sartre va refuser catégoriquement ces thèses qui nous retireraient toute la responsabilité par rapport à nos émotions. Dans un petit ouvrage de 1938, Esquisse d’une théorie des émotions, Jean-Paul Sartre (1905-1980), se réclamant du courant phénoménologique qui entend rétablir le primat de la conscience, définit précisément l’émotion comme un acte authentique de la conscience. […] Lire la suite

CORPS (notions de base)

  • Écrit par 
  • Philippe GRANAROLO
  •  • 3 102 mots

Visibilité et discipline Mais ce corps qui peut apparaître puissant quand on l’isole ne devient-il pas faible et manipulable dès qu’on le met en rapport avec les autres ? Jean-Paul Sartre (1905-1980) insiste sur le fait qu’alors que nous nous percevons comme tout-puissants dans la forteresse de notre conscience invisible à autrui, nous tombons de notre piédestal dès que nous comprenons que les autres nous voient. […] Lire la suite

VIOLENCE (notions de base)

  • Écrit par 
  • Philippe GRANAROLO
  •  • 3 527 mots

Sans partager les conclusions que tire Sade de son raisonnement, Jean-Paul Sartre (1905-1980) développera des réflexions analogues dans L’Être et le Néant (1943). N’ayant pas directement accès à la conscience de l’autre, je ne peux qu’imaginer ses contenus, et je vis dans l’angoisse permanente de l’interprétation de ce qu’il pense et ressent. « Le conflit est le sens originel de l’être-pour-autrui », écrit Sartre, pour qui la violence est fille de la peur. […] Lire la suite

INCONSCIENT (notions de base)

  • Écrit par 
  • Philippe GRANAROLO
  •  • 3 276 mots

« Ce qui n’est point pensée est corps », affirme Alain, qui sera rejoint par Jean-Paul Sartre (1905-1980). Tous les héritiers de Descartes condamneront au nom du dualisme les théories freudiennes. Reste que la psychanalyse a prétendu à la scientificité, et que Freud était convaincu que les progrès de la science viendraient confirmer ses hypothèses. […] Lire la suite

AFRIQUE NOIRE (Culture et société) Littératures

  • Écrit par 
  • Jean DERIVE, 
  • Jean-Louis JOUBERT, 
  • Michel LABAN
  •  • 16 567 mots
  •  • 1 média

Les littératures traditionnelles africaines revêtent différentes formes, du récit appartenant au patrimoine identitaire d'un groupe ou d'une ethnie à la production d'œuvres entièrement nouvelles, inscrites dans les préoccupations les plus actuelles de cette ethnie ou de ce groupe. De la même façon, ces littératures empruntent des voies diverses, de la littérature orale, toujours bien implantée en raison du spectacle auquel elle recourt, à des textes transcrits dans une langue tardivement transcodée. […] Lire la suite

TCHÈQUE RÉPUBLIQUE

  • Écrit par 
  • Jaroslav BLAHA, 
  • Marie-Elizabeth DUCREUX, 
  • Marie-Claude MAUREL, 
  • Vladimir PESKA
  •  • 18 297 mots
  •  • 4 médias

Nouvel État souverain issu de la partition, le 1er janvier 1993, de la République fédérative tchèque et slovaque (Fédération tchéco-slovaque), la République tchèque a mis en œuvre un processus de réforme de son système politique et économique dont les effets contribuent à modifier profondément ses structures sociales et territoriales. Sa position géographique – c'est la plus occidentale des anciens pays du bloc communiste (ex-R. […] Lire la suite

SUÈDE

  • Écrit par 
  • Régis BOYER, 
  • Michel CABOURET, 
  • Maurice CARREZ, 
  • Georges CHABOT, 
  • Jean-Claude MAITROT, 
  • Jean-Pierre MOUSSON-LESTANG, 
  • Lucien MUSSET, 
  • Claude NORDMANN, 
  • Jean PARENT, 
  • Universalis
  •  • 35 919 mots
  •  • 18 médias

La Suède est restée plus longtemps que les autres pays scandinaves dépourvue d'histoire écrite. Les temps archaïques, sur lesquels la documentation se limite aux données de l'archéologie, de l'épigraphie runique et de quelques traditions plus ou moins mythiques consignées dans les pays étrangers, s'y prolongent jusqu'au milieu du xiie siècle.Ainsi s'expliquent les incertitudes qui pèsent sur les origines de l'État suédois : on ne saurait dire quand ses trois parties constitutives essentielles (le Svealand, autour du lac Mälar, le Götaland, autour des lacs Vättern et Vänern, et l'île baltique de Gotland) ont commencé à reconnaître un même roi, dont le siège ordinaire était en Svealand. […] Lire la suite

MADAGASCAR

  • Écrit par 
  • Marie Pierre BALLARIN, 
  • Chantal BLANC-PAMARD, 
  • Hubert DESCHAMPS, 
  • Bakoly DOMENICHINI-RAMIARAMANANA, 
  • Paul LE BOURDIEC, 
  • David RASAMUEL, 
  • Universalis
  •  • 35 139 mots
  •  • 11 médias

L'île de Madagascar s'étend à l'est de l'Afrique dont elle est séparée par les 400 kilomètres du canal du Mozambique. Quatrième île du monde par sa superficie (590 000 km2), elle mesure 1 580 kilomètres du nord au sud et 570 kilomètres d'est en ouest dans sa partie la plus large. Pays tropical dans son ensemble, l'île présente des reliefs complexes composés des Hautes Terres centrales, d'une côte orientale étroite et, à l'ouest, de grandes plaines déboisées et d'une côte dominée par le sable et les mangroves. […] Lire la suite

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) La littérature

  • Écrit par 
  • Marc CHÉNETIER, 
  • Rachel ERTEL, 
  • Yves-Charles GRANDJEAT, 
  • Jean-Pierre MARTIN, 
  • Bernard POLI, 
  • Pierre-Yves PÉTILLON, 
  • Claudine RAYNAUD, 
  • Jacques ROUBAUD
  •  • 40 118 mots
  •  • 25 médias

Le goût qu'ont les lecteurs européens pour la littérature des États-Unis n'est pas une mode passagère. On a pu croire que les troupes de la Libération avaient apporté Hemingway dans leurs bagages et que l'âge du roman américain ne durerait pas. Mais, des décennies plus tard, les œuvres « traduites de l'américain » occupent plus que jamais la devanture des librairies. […] Lire la suite