« Russe (langue) »

RUSSE CINÉMA

  • Écrit par 
  • Bernard EISENSCHITZ
  •  • 10 135 mots
  •  • 6 médias

russe dans une fable magique mais fermement implantée dans la réalité contradictoire du désir de changement et de la terreur. Le metteur en scène de théâtre allemand Erwin Piscator tourne son seul film, La Révolte des pêcheurs. Sans encore renoncer à leur langage propre, Kozintsev et Trauberg entament une trilogie consacrée à un héros révolutionnaire […] Lire la suite

FORMALISME RUSSE

  • Écrit par 
  • Georges NIVAT
  •  • 3 400 mots
  •  • 1 média

langue poétique de 1916 et de 1917, La Poésie russe contemporaine de R. Jakobson (1921), Le Vers russe de B. Tomachevski (1923), À travers la littérature (1924) de B. Eichenbaum, ainsi que Problèmes de langue poétique (1924) et Théorie de la littérature (1925) de Tynianov, les quatre recueils de Poetika parus à Leningrad de 1926 à 1928, Théorie de  […] Lire la suite

UN ROMAN RUSSE (E. Carrère)

  • Écrit par 
  • Anouchka VASAK
  •  • 1 065 mots

langue pas tout à fait étrangère, certes filtrée par le français, le russe. Cette tension vers la langue maternelle, le « joli russe », est ce qui rend ce Roman russe étrange et troublant. […] Lire la suite

ALLEMANDES (LANGUE ET LITTÉRATURES) Littératures

  • Écrit par 
  • Nicole BARY, 
  • Claude DAVID, 
  • Claude LECOUTEUX, 
  • Étienne MAZINGUE, 
  • Claude PORCELL
  •  • 22 424 mots
  •  • 18 médias

En 1795 – au milieu même de ce que la postérité devait dénommer le classicisme allemand –, Goethe fait paraître un bref article intitulé « Sans-culottisme littéraire ». C'était une réponse à un médiocre libelle qui venait de déplorer qu'il y eût en Allemagne si peu d'œuvres classiques. Depuis un demi-siècle, répond Goethe, on s'est précisément efforcé […] Lire la suite

HÉBRAÏQUES LANGUE & LITTÉRATURE

  • Écrit par 
  • Valentin NIKIPROWETZKY, 
  • René Samuel SIRAT
  •  • 8 474 mots
  •  • 1 média

russe. L'éveil de la nationalité juive et son aboutissement politique transforment la langue forgée par les grands auteurs du judaïsme russe en vernaculaire : l'hébreu vivant actuel ou israélien. La nécessité d'exprimer les réalités complexes de la vie contemporaine avait contraint l'hébreu des auteurs russes à faire appel à toutes les ressources du […] Lire la suite

CODES RUSSES

  • Écrit par 
  • Wladimir VODOFF
  •  • 966 mots

langue russe vulgaire. […] Lire la suite

RUSSES REVUES LITTÉRAIRES

  • Écrit par 
  • Alexis BERELOWITCH
  •  • 984 mots

russe et dans la langue nationale, les revues des régions et des villes. Parfois, ce sont ces revues « périphériques » qui publient des œuvres qui ne peuvent pas l'être à Moscou. Leurs deux cents à trois cents pages sont réparties entre les œuvres nouvelles, la critique littéraire (c'est souvent elle qui donne l'orientation de la revue), des articles […] Lire la suite

ROMANES LANGUES

  • Écrit par 
  • Gustav INEICHEN
  •  • 2 914 mots

russe). La faible dialectisation d'une partie de l'Espagne est ainsi imputable à la reconquête du pays sur les Arabes. L'apparition des langues romanes On ne pose guère aujourd'hui la question de savoir à quel moment le latin a cessé d'être la langue parlée. La question est tranchée par les sujets parlants eux-mêmes, au moment où quelques-uns d'entre […] Lire la suite

LANGUES TYPOLOGIE DES

  • Écrit par 
  • Loïc DEPECKER
  •  • 8 362 mots

langue ou d'une variété de langue par rapport à une autre. La notion de langue ne va pas de soi. D'une variété de parler à une autre, on peut parfois douter d'avoir affaire à une même langue. Que regroupent par exemple l'occitan, le dioula, l'éwé ? C'est toute la question d'une langue, de ses variétés et dialectes qui se pose ici, d'autant que plusieurs […] Lire la suite

LANGUES ET LANGAGE ORIGINE DES

  • Écrit par 
  • Bernard VICTORRI
  •  • 6 742 mots
  •  • 1 média

russe, le polonais, le serbo-croate), les langues celtiques (irlandais, gallois, gaulois, breton, etc.), et des langues plus esseulées, notamment le grec, l'arménien et l'albanais. La méthode permet aussi, quand les données sont suffisantes, de reconstruire la langue ancestrale, que l'on appelle la protolangue associée à la famille. Le procédé consiste […] Lire la suite

FINNO-OUGRIENNES LANGUES

  • Écrit par 
  • Jean PERROT
  •  • 1 902 mots
  •  • 1 média

langue ancienne, qui s'est différenciée au cours du temps, en des lieux divers, au fur et à mesure de la dispersion des groupes humains qui la parlaient. On donne le nom de finno-ougrien commun à l'état de langue plus ou moins unitaire qu'on postule au départ de ce processus de différenciation. Le domaine finno-ougrien Ces langues sont aujourd'hui […] Lire la suite

TRAITEMENT AUTOMATIQUE DES LANGUES

  • Écrit par 
  • Anne ABEILLÉ
  •  • 8 460 mots
  •  • 5 médias

langue. Les traducteurs Au départ considérée comme un avatar de la cryptographie (un texte russe étant vu par Warren Weaver comme un texte anglais à décrypter), la traduction automatique n'est entrée que progressivement dans le champ des recherches en linguistique informatique et en intelligence artificielle. Les premiers systèmes qui traduisaient […] Lire la suite

TURCO-MONGOLES LANGUES ET LITTÉRATURES

  • Écrit par 
  • Louis HAMBIS
  •  • 10 204 mots

langue de ces derniers est mal connue, mais P. Pelliot a montré qu'il s'agissait d'une langue mongole dans laquelle le pronom de la 2e personne se prononçait * ču et non * či comme en mongol ; ce fait tendrait à prouver que la forme ancienne supposée (* ti > či) avait déjà pris la valeur de * či au ive siècle, montrant la stabilité de la langue mongole […] Lire la suite

INDE (Arts et culture) Langues et littératures

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre DURIX, 
  • Jacqueline FILLIOZAT, 
  • François GROS
  •  • 10 475 mots
  •  • 3 médias

langue anglaise, et à travers elle le roman russe ou français et tous les courants de pensée de l'Occident, les réformateurs marathes ou bengalis ouvrent une autre ère culturelle et substituent au sanskrit des normes esthétiques nouvelles. L'éveil nationaliste change l'horizon social et politique. Techniques et notions modernes exigent un vocabulaire […] Lire la suite

KHLEBNIKOV VIKTOR (1885-1922)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude LANNE
  •  • 1 529 mots

langue universelle, qu'il appelle la « langue d'outre-raison » (zaumnyj jazyk). La constitution de cette langue du futur qui unira les êtres de l'univers entier s'élabore par une « sémasiologisation » (charge sémantique) conséquente des phonèmes de la langue russe. Les langues empiriques, débarrassées du poids des significations, resteraient alors  […] Lire la suite

KARAMZINE NIKOLAÏ MIKHAÏLOVITCH (1766-1826)

  • Écrit par 
  • Jean BONAMOUR
  •  • 1 308 mots

langue, par emprunts au russe populaire, voire aux langues occidentales, tout en proscrivant l'imitation servile et en proclamant hautement la beauté de la langue russe. C'est le « nouveau style » qui, né sous la plume de Karamzine, est aussitôt adopté dans les articles de revues, les œuvres lyriques, la correspondance privée et littéraire. Ce succès […] Lire la suite

SOVIÉTIQUES LITTÉRATURES DES NATIONALITÉS

  • Écrit par 
  • Jean CATHALA
  •  • 874 mots

langue par des maisons d'édition locales et des revues littéraires que possèdent toutes les républiques. Le lecteur soviétique connaît cette littérature par de nombreuses traductions qui paraissent dans des revues locales en langue russe (La Géorgie littéraire, Nioman, Kodry, etc.) et dans une revue de Moscou spécialisée dans les littératures nationales […] Lire la suite

DERJAVINE GAVRIIL ROMANOVITCH (1743-1816)

  • Écrit par 
  • Alexandre BOURMEYSTER
  •  • 170 mots

langue russe. Il retrouve des accents authentiquement populaires dans ses poésies légères. Vénéré par ses contemporains, Derjavine reste un maître de la prosodie russe. […] Lire la suite

GRAND-RUSSIEN

  • Écrit par 
  • Wladimir VODOFF
  •  • 240 mots

langue russe. Le terme de Grand-Russien était opposé à celui de Petit-Russien (maloros), qui servait à désigner les Ukrainiens, et à celui de Blanc-Russien (belorus). Après la révolution de 1917, ces termes, à l'exception du dernier, ont été bannis du vocabulaire officiel. Les anciens Grands-Russiens constituent la majorité de la population de la fédération […] Lire la suite

TOLSTOÏ ALEXEÏ KONSTANTINOVITCH (1817-1875)

  • Écrit par 
  • Alexandre BOURMEYSTER
  •  • 248 mots

russe dans toute sa sottise. Ses poésies lyriques enfin, inspirées par la nature et l'amour, ont été souvent mises en musique. C'est un puriste de la langue russe. […] Lire la suite

AKSAKOV KONSTANTIN SERGUEÏEVITCH (1817-1860)

  • Écrit par 
  • Alexandre BOURMEYSTER
  •  • 241 mots

langue russe, donne des travaux de linguistique et collabore aux revues slavophiles. En 1855, il présente au nouveau tsar Alexandre II un mémoire De l'état intérieur de la Russie (O vnutrennem sostojanii Rossii). C'est le credo des slavophiles : il recommande la réunion d'états généraux (zemski sobor), l'abolition du servage, des réformes libérales […] Lire la suite

ŠAUMJAN SEBASTIAN KONSTANTINOVIČ (1916-2007)

  • Écrit par 
  • Zlatka GUENTCHÉVA
  •  • 734 mots

langue russe à Moscou. À partir de 1975, il travaille aux États-Unis (Yale University). La linguistique structurale européenne, dont il fut en U.R.S.S. l'un des défenseurs les plus chaleureux, marque très fortement toute l'activité de Šaumjan en tant que chercheur. Les articles de 1952 aux années 1960 défendent le courant structuraliste. Il intervient […] Lire la suite

LA VIE DE L'ARCHIPRÊTRE AVVAKUM, Petrovitch Avvakum - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Georges NIVAT
  •  • 1 044 mots

langue russe dans son déchaînement le plus imagé. […] Lire la suite

ŒUVRES COMPLÈTES (O. Mandelstam) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Yves LECLAIR
  •  • 989 mots

russe, la langue de Mandelstam est difficile à traduire tant elle est polysémique, allusive, laconique, ductile, profonde et altière. Pour cet admirateur de Verlaine, le mot vaut d’abord par sa forte coloration musicale qui lui donne des pouvoirs inouïs. La fécondité sémantique, la fulgurance métonymique, la rage réfractaire et l’ampleur visionnaire […] Lire la suite

BLANCHE-BENVENISTE CLAIRE (1935-2010)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 448 mots

langue du quotidien, ce français parlé auquel elle consacra une part notable de sa carrière et dont elle contribua à élever l'étude au rang de discipline à part entière. Née en 1935 à Lyon dans une famille où se mêlent à la langue française le russe, le grec ou encore le yiddish, Claire Blanche-Benveniste montre très tôt un intérêt certain pour la  […] Lire la suite

EUGÈNE ONÉGUINE, Alexandre Pouchkine - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Georges NIVAT
  •  • 1 267 mots

langue, la multiplicité des tons, le jeu subtil qui s'instaure entre narrateur et lecteur, l'universalité des cycles de la vie russe : autant d'éléments qui sont obscurcis dès qu'ils sont transférés hors de la langue russe. Eugène Onéguine, c'est avant tout une miraculeuse aisance dans le vers russe : écrit en tétramètres iambiques, le poème recourt […] Lire la suite

TALLINN

  • Écrit par 
  • Suzanne CHAMPONNOIS
  •  • 667 mots
  •  • 2 médias

russe. Le retour de l'Armée rouge, à partir de 1944, après trois années d'occupation allemande, est marqué par un afflux de ressortissants soviétiques, qui prennent la place des Estoniens disparus pendant la guerre ou exilés volontaires. Le russe devient la langue véhiculaire dans une ville où les Estoniens se retrouvent minoritaires. Moscou essaie […] Lire la suite

SLAVES

  • Écrit par 
  • Denise EECKAUTE, 
  • Paul GARDE, 
  • Michel KAZANSKI
  •  • 22 323 mots
  •  • 24 médias

russe, langue maternelle d'environ 145 millions de Russes, mais aussi langue principale ds États issus de l'U.R.S.S., connue et pratiquée par la quasi-totalité de ses habitants. C'est aujourd'hui une des grandes langues de diffusion mondiale ; – l'ukrainien, langue officielle de l'Ukraine, et le biélorusse, langue officielle de la Biélorussie. On recense […] Lire la suite

TOUNGOUSES ou TOUNGOUZES

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN
  •  • 672 mots

russe est maintenant la langue des affaires officielles, de la presse et de l'enseignement ; mais les autochtones ont conservé leurs dialectes, dont le régime soviétique s'était efforcé d'encourager le renouveau ; la littérature orale est mise par écrit ; l'art folklorique, en particulier l'art décoratif, est développé ; des littératures modernes se […] Lire la suite

SVIRIDOV GUEORGUI VASSILIEVITCH (1915-1998)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 647 mots

langue russe et sa musique a certainement constitué un obstacle à la diffusion de son œuvre. […] Lire la suite

ROZANOV VASSILI VASSILIEVITCH (1856-1919)

  • Écrit par 
  • Alexandre BOURMEYSTER
  •  • 496 mots

langue russe. Plus que les critiques positivistes, ses attaques contre l'Église ont permis le renouveau des recherches religieuses. En témoigne son influence sur Merejkovski, sur Berdiaev et sur le père Florenski. […] Lire la suite

SLAVOPHILES

  • Écrit par 
  • Daria OLIVIER
  •  • 1 216 mots

russe le grand service d'exhumer et de publier les archives des lettres et des arts de la Russie et les œuvres de son folklore, tels les onze tomes des chants anciens, recueillis par Pierre Kireïevski. Ce sont eux qui inspirent le premier grand dictionnaire de la langue russe, œuvre monumentale de V. I. Dahl. Ennemis de toute révolution, fervents monarchistes […] Lire la suite

CHARCHOUNE SERGE (1888-1975)

  • Écrit par 
  • Jacques ZEITOUN
  •  • 925 mots

langue russe se réclamant de Dada (Pérévoz Dada, Berlin-Paris, 1922-1934, 13 numéros parus) et d'un ouvrage de présentation du dadaïsme (Dadaizm, Berlin, 1923). De retour à Paris, il découvre la théosophie de Rudolf Steiner dont la marque, dit-il, est désormais présente dans son œuvre picturale. Il pratique alors pour une longue période un cubisme  […] Lire la suite

PASCAL PIERRE (1890-1983)

  • Écrit par 
  • Georges NIVAT
  •  • 2 114 mots

langue russe » d'Avvakum, encore non souillée par l'européanisation. Sa réussite de traducteur est remarquable ; sa thèse elle-même est d'ailleurs un modèle de classicisme stylistique et de précision lexicale à l'écart de tout pédantisme. De 1938 à sa mort, Pascal poursuivit sans relâche ses recherches sur la vie religieuse depuis le xviie siècle,  […] Lire la suite

TATAR

  • Écrit par 
  • Charles URJEWICZ
  •  • 674 mots

russe, ils n'en continuent pas moins à parler leur langue et à conserver par une partie d'entre eux leur genre de vie traditionnel. La langue tatare fait partie du groupe des langues turques. Elle se divise en de nombreux dialectes qui conservent jusqu'à aujourd'hui des traces des différentes peuplades qui ont formé cette ethnie. La langue littéraire […] Lire la suite

REMIZOV ALEXEÏ MAXIMOVITCH (1877-1957)

  • Écrit par 
  • Alexis BERELOWITCH
  •  • 449 mots

russe des années 1930 à Paris dans Maître de musique (Učitel' muzyki). Ce livre écrit entre 1931 et 1939 ne paraîtra que dans les années 1980 en compagnie d'autres romans autobiographiques tels que Le Casson et La Ravine de Pétersbourg écrits dans les années 1930. Il renouvelle le lexique en utilisant archaïsmes, langue d'Église, langue populaire,  […] Lire la suite

NABOKOV VLADIMIR (1899-1977)

  • Écrit par 
  • Maurice COUTURIER
  •  • 2 366 mots
  •  • 2 médias

langue plus proche de sa langue maternelle. Il l’avait apprise avec ses gouvernantes et l’avait pratiquée pendant toute la durée de ses études à Cambridge où il avait composé quelques pièces brèves dans cette langue. Le passage à l’anglais, quasi définitif à part quelques nouvelles et quelques poèmes écrits en russe, et la traduction russe de Lolita […] Lire la suite

POUCHKINE ALEXANDRE SERGUEÏEVITCH (1799-1837)

  • Écrit par 
  • Michel AUCOUTURIER
  •  • 3 365 mots

russe dont l'œuvre, nourrie de l'héritage classique européen, ouverte aux influences romantiques, mais très libre dans le choix de ses thèmes et de ses formes, a affranchi la littérature russe de sa dépendance à l'égard de normes étrangères, Pouchkine a donné ses lettres de noblesse à la langue russe en ouvrant la voie à une grande littérature nationale […] Lire la suite

JOUKOVSKI VASSILI ANDREÏEVITCH (1783-1852)

  • Écrit par 
  • Jean BONAMOUR
  •  • 1 304 mots

russe (V. G. Biélinski) grâce à ses dons de traducteur et à sa maîtrise des ressources musicales de la langue. Aujourd'hui encore, son œuvre s'impose par des qualités qui lui sont intrinsèques : ses poèmes lyriques par la discrétion du ton, la subtilité des rythmes, la qualité de l'idéalisme gardent toujours pour quelques-uns une force émotive et poétique […] Lire la suite

YOKO TAWADA (1960- )

  • Écrit par 
  • Nicole BARY
  •  • 1 071 mots
  •  • 1 média

langue maternelle et en allemand. Elle s'en explique ainsi : « Lorsque j'étais enfant, j'ai su très vite que j'écrirais, j'écris depuis l'âge de douze ans. J'ai très vite compris que le japonais n'était pas une langue suffisante pour écrire. Il me fallait une autre langue. Le russe était la plus belle des langues, ensuite venait le français, et l'allemand […] Lire la suite

COMMUNISME Mouvement communiste et question nationale

  • Écrit par 
  • Roland LOMME
  •  • 21 116 mots
  •  • 6 médias

russe. Car le problème national résulte essentiellement pour Lénine de la domination du peuple russe sur les autres peuples de l'Empire. L'éradication du nationalisme grand-russe, qui nourrit leurs aspirations indépendantistes, devrait les apaiser : « C'est ce poison du nationalisme grand-russe qui intoxique l'atmosphère politique de la Russie tout […] Lire la suite

LOMONOSSOV MIKHAÏL VASSILIEVITCH (1711-1765)

  • Écrit par 
  • Michel CADOT
  •  • 1 483 mots

russe. Enfin, l'Avant-propos sur l'utilité des livres ecclésiastiques pour la langue russe (Predislovie o pol'ze knig cerkovnych v rossijskom jazyke, 1757) fait ressortir l'importance du slavon comme réservoir lexicologique, et propose une distinction des styles (élevé, moyen, bas) appropriés aux différents genres, et fondés sur une proportion variable […] Lire la suite

RÉCITS DE LA KOLYMA, Varlam Chalamov - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Georges NIVAT
  •  • 914 mots

langue russe parut en 1978 à Londres. Au nombre de cent quarante-trois dans la nouvelle édition due à Luba Jurgenson, ces récits sont groupés par thématiques ou par personnages. Leur enchaînement forme à la fois une encyclopédie des camps et une histoire de la fabrique du goulag. Dès son premier camp, Chalamov comprend, après le supplice du gel qui […] Lire la suite

SOLJÉNITSYNE ALEXANDRE ISSAÏEVITCH (1918-2008)

  • Écrit par 
  • Georges NIVAT
  •  • 3 365 mots
  •  • 2 médias

langue : la langue de Soljénitsyne est immédiatement reconnaissable à sa poétique propre. Elle vise à une détente énergétique maximale, comme dans la langue populaire, et dans le proverbe. Elle élimine du russe les « européanismes », gallicismes ou germanismes, elle restitue la syntaxe syncopée du parler populaire. Elle renoue avec les recherches linguistiques […] Lire la suite

OSSÈTES

  • Écrit par 
  • Guy JUCQUOIS
  •  • 1 213 mots

langue, de l'arabe ou du persan. Au géorgien, l'ossète a emprunté un grand nombre de mots, introduits par le digor, ayant trait principalement à la religion. Enfin, l'influence russe se fait sentir fortement depuis le xixe siècle. Littérature La littérature écrite est de date récente. Le premier ouvrage en langue ossète, une introduction aux Écritures […] Lire la suite

ABOVIAN KHATCHADOUR (1809-1848)

  • Écrit par 
  • Kegham FENERDJIAN
  •  • 1 195 mots

russe. Cette partie de l'Arménie, comme d'ailleurs la partie ottomane, avait longtemps vécu coupée du monde extérieur. Dans les écoles créées autour des églises et dans les couvents, l'instruction consistait en quelques rudiments : récits bibliques, pratiques religieuses, notions d'histoire et de langue classique. Abovian voulait réformer l'école ; […] Lire la suite

FUTABATEI SHIMEI (1864-1909)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 423 mots

langue parlée »), Futabatei s'efforce pour la première fois dans l'histoire de la littérature japonaise de substituer la langue moderne parlée à la langue et à la syntaxe littéraires classiques. Il est donc le grand précurseur de la modernisation du roman japonais. Pourtant, Futabatei, insatisfait par son œuvre et poussé par la nécessité de gagner  […] Lire la suite

ZAMENHOF LUDWIK LEJZER (1859-1917)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 287 mots

russe, aujourd'hui Pologne), mort le 14 avril 1917 à Varsovie. Ludwik Lejzer Zamenhof naît dans une famille juive russophone et vit dans une zone de conflit racial et national à la frontière russo-polonaise. Il se consacre à la promotion de la tolérance, principalement en mettant au point une langue internationale. Après des années passées à tenter […] Lire la suite

TYNIANOV IOURI NIKOLAÏEVITCH (1894-1943)

  • Écrit par 
  • André RADIGUET
  •  • 538 mots

russe du début du xixe siècle, Tynianov est d'abord un des principaux représentants de l'école formaliste, aux côtés de V. Chklovski et de B. Eichenbaum. Chercheur, enseignant, traducteur, correcteur, il donnera jusqu'en 1925 de nombreux articles consacrés à Pouchkine, à Griboïedov et à Küchelbecker, à la poésie russe du xixe et du xxe siècle. Rallié […] Lire la suite

VENIAMINOV IVAN EVSEÏEVITCH évêque sous le nom d'INNOCENT (1797-1879)

  • Écrit par 
  • Olivier CLÉMENT
  •  • 190 mots

langue locale. Son zèle missionnaire impressionne, et il est désigné en 1868 pour le siège le plus prestigieux de l'Église russe, la métropole de Moscou. En 1870, il fonde une Société missionnaire orthodoxe, avec un comité dans chaque diocèse ; elle donnera une grande impulsion à la diffusion du christianisme orthodoxe en Asie du Nord, en Chine et  […] Lire la suite

Rejoignez-nous

Inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire et recevez en cadeau un ebook au choix !