« Peinture -- France »

PEINTURE Les catégories

  • Écrit par 
  • Antoine SCHNAPPER
  •  • 4 699 mots
  •  • 9 médias

Aussi ne faut-il pas s'étonner si l'expression la plus ferme de la hiérarchie des genres a été formulée en France, à une époque où la jeune Académie de peinture et de sculpture, encore en lutte avec la Maîtrise médiévale, cherche à faire triompher les mêmes revendications que les artistes du Quattrocento ; Félibien, dans sa préface au recueil des Conférences de l'Académie, publié en 1667, écrit : « Celui qui fait parfaitement des païsages est au dessus d'un autre qui ne fait que des fruits, des fleurs ou des coquilles. […] Lire la suite

Les médias de la recherche « Peinture -- France » :

Jacques IV, roi d'Écosse

Jacques IV, roi d'Écosse
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Noli Me Tangere, M. Schongauer et son atelier

Noli Me Tangere, M. Schongauer et son atelier
Crédits : Bridgeman Images

photographie

La Vierge au buisson de roses, M. Schongauer

La Vierge au buisson de roses, M. Schongauer
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Allégorie mythologique, Anonyme

Allégorie mythologique, Anonyme
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Afficher les médias de « Peinture -- France »

PEINTURE Les techniques

  • Écrit par 
  • Marie MATHELIN, 
  • Madeleine PAUL-DAVID, 
  • Jean RUDEL, 
  • Pierre RYCKMANS
  •  • 13 160 mots
  •  • 12 médias

Il existe une technique de la peinture, dans la mesure où l'on utilise certains types de matériaux associés dans un rapport exact d'interdépendance. L'expression « technique de la peinture » peut néanmoins prêter à confusion, car elle désigne à la fois la pratique des matériaux utilisés et le faire de l'artiste – expression matérielle propre à sa création. […] Lire la suite

PEINTURE DE GENRE

  • Écrit par 
  • Anne le PAS de SÉCHEVAL
  •  • 3 530 mots
  •  • 12 médias

L'émergence des classes moyennes, particulièrement marquée dans la France et l'Angleterre des Lumières, explique largement la part active jouée par ces deux pays dans le renouvellement incessant d’une catégorie picturale maintenue parmi les genres inférieurs par un discours théorique encore peu contesté. En France, Watteau s'inspire des scènes militaires et des réunions de la peinture flamande avant d'inventer la fête galante, qui ne saurait relever de la peinture de genre au sens strict, tant y est faible la description du quotidien, et grande la part du rêve et de l'artifice, à travers la double référence au théâtre et aux pastorales de la peinture vénitienne. […] Lire la suite

PEINTURE Les théories des peintres

  • Écrit par 
  • Daniel ARASSE
  •  • 3 800 mots
  •  • 3 médias

C'est seulement à la fin du xixe siècle que naît cette théorie de la peinture « moderne », opposée à l'« académisme » : De Delacroix au néo-impressionnisme, le titre même de l'ouvrage de Signac, révèle bien ce passage de l'œuvre révolutionnaire d'un artiste à la formalisation théorique d'une école ; et le divisionnisme, peinture « pure », peut presque être tenu pour une « peinture théorique ». […] Lire la suite

AUTOPORTRAIT, peinture

  • Écrit par 
  • Robert FOHR
  •  • 3 573 mots
  •  • 4 médias

Le peintre au travail : le triomphe de la peinture Bien qu'il ne s'agisse pas d'un véritable autoportrait, l'image de Marcia peignant son propre portrait}} à l'aide d'un miroir (Livre des femmes nobles et renommées de Boccace, 1402, Bibliothèque nationale de France, Paris) montre bien ce qui est en jeu dans la représentation de l'artiste au travail, a fortiori dans le cas d'un autoportrait : la célébration, en abyme, d'un art de l'illusion. […] Lire la suite

MONOCHROME, peinture

  • Écrit par 
  • Denys RIOUT
  •  • 3 834 mots
  •  • 1 média

Jusqu'à sa mort, Klein a multiplié les expositions de peintures monochromes, tant en France qu'en Europe et aux États-Unis. Bien qu'il ne se soit pas limité à cette forme d'expression, son activisme, le charme de ses explications et la qualité visuelle de ses monochromes bleus, or ou roses ont joué un rôle déterminant dans la promotion d'une forme de peinture jusqu'alors rare et atypique. […] Lire la suite

NOCTURNE, peinture

  • Écrit par 
  • Robert FOHR
  •  • 849 mots
  •  • 2 médias

En peinture, certains thèmes religieux (Songe de Joseph, Nativité, Adoration des bergers, Jésus au jardin des Oliviers, Reniement de saint Pierre, etc.) ou mythologiques (Diane et Endymion, Amour découvrant Psyché endormie...) impliquent la suggestion de l'obscurité nocturne. C'est dans cette direction qu'il convient donc de rechercher les premières manifestations d'un traitement pictural de la nuit en tant que phénomène physique. […] Lire la suite

NAZARÉENS, peinture

  • Écrit par 
  • Jens Christian JENSEN
  •  • 2 632 mots
  •  • 2 médias

Mais leur préférence artistique allait à la peinture murale monumentale, ainsi que Cornelius l'a exprimé : la peinture à fresque est « le seul moyen [...] pour redonner à l'art allemand le fondement d'une nouvelle orientation digne de l'époque et de l'esprit de la nation ». On peut affirmer aujourd'hui que l'essentiel de l'influence des nazaréens réside dans leurs grands travaux de peinture à fresque et dans les répercussions que cette peinture eut sur l'illustration. […] Lire la suite

PAYSAGE, peinture

  • Écrit par 
  • Eugenio BATTISTI
  •  • 6 540 mots
  •  • 6 médias

Il s'y ajoute en outre l'influence déterminante du jardin de fleurs ; celui-ci, sous l'influence arabe parvenue en France, soit à travers l'Italie, soit directement, prend à partir du xiie siècle d'énormes dimensions et se compose de parties cultivées et de parties sauvages. Et il est notoire, tout spécialement dans la peinture gothique, que l'influence des attributs de la Vierge énumérés dans les hymnes et les laudes qui la définissent (Hortus conclusus, Jardin, Prairie, Champ fleuri), et que la fascination exercée par le « Cantique des créatures » sont à l'origine d'un vaste symbolisme floral ; ce symbolisme s'est souvent exprimé sous la forme du jardin de fleurs où prédominent les roses et les lys, mais où l'on trouve également en grand nombre d'autres espèces de fleurs peintes avec beaucoup de soin. […] Lire la suite

DISCOURS SUR LA PEINTURE, Joshua Reynolds - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 1 074 mots
  •  • 1 média

Grand connaisseur de l'art, en particulier de la peinture, il avait fait le « grand tour » d'Italie, connaissait la France, la Hollande et les Flandres, et était un collectionneur averti. Il profita de sa nouvelle position pour renforcer une école britannique encore jeune, mais en plein développement : il fallait définir son originalité par rapport aux modèles continentaux, notamment les écoles française et italienne, l'inscrire dans la continuité de la peinture européenne depuis la Renaissance et lui donner les bases théoriques supposées par l'établissement même d'une Académie. […] Lire la suite

RESTAURATION (peinture et sculpture)

  • Écrit par 
  • Béatrice SARRAZIN
  •  • 3 640 mots
  •  • 5 médias

de Rome, le tratteggio dérive du procédé de la peinture à l'œuf et est donc particulièrement adapté à la restauration des Primitifs italiens. Le masticage permet de mettre à niveau la couche picturale et précède la pose des couleurs ; il doit évidemment être strictement limité au contour de la lacune. La restauration est dictée par l'œuvre qui est unique. […] Lire la suite

ABSTRACTION LYRIQUE, peinture

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 196 mots

Expression d'origine discutée, l'abstraction lyrique apparut en France vers 1947 et sert à désigner toutes les formes d'abstraction qui ne relèvent pas de l'abstraction dite géométrique. C'est ainsi qu'on l'a appliquée à l'action painting de Pollock, de même qu'aux premiers travaux de peinture gestuelle de Mathieu, lui-même tributaire de l'œuvre de Wols. […] Lire la suite

ANGLAIS (ART ET CULTURE) Peinture

  • Écrit par 
  • Jacques CARRÉ, 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 8 176 mots
  •  • 12 médias

 » Si le cadre de cet article nous oblige à de tels raccourcis, cela ne veut pas dire que l'amateur de peinture doive s'abstenir d'aller admirer outre-Manche les œuvres d'artistes peu connus en France et absents de nos musées. Loin d'être à la remorque de la peinture continentale, la créativité picturale anglaise présente des aspects originaux (certains diraient insulaires) qu'il convient de souligner d'entrée de jeu. […] Lire la suite

NÉERLANDAISE ET FLAMANDE PEINTURE

  • Écrit par 
  • Lyckle DE VRIES
  •  • 10 188 mots
  •  • 18 médias

C'est du gothique international, représenté par les peintres cités plus haut, qu'est née la peinture néerlandaise. Cet art se caractérise par une élégance, un raffinement et une richesse qui reflétaient le mode de vie de l'aristocratie européenne. À partir de 1433 (abdication de Jacoba van Beieren, ou Jacqueline de Bavière, comtesse de Hollande), le duc de Bourgogne, Philippe le Bon, régna sur un territoire plus important dans les Pays-Bas qu'en France, et il résida surtout à Gand et à Bruxelles. […] Lire la suite

LA LEÇON DE PEINTURE DU DUC DE BOURGOGNE (A.-M. Lecoq)

  • Écrit par 
  • Milovan STANIC
  •  • 974 mots

On se rappelle que Louis XIV, un jour forcé de parler de peinture devant son hôte Bernin, dit en toute franchise que « s'il se fût appliqué de bonne heure à considérer les tableaux, il se serait connu en peinture, mais qu'il ne les regardait que depuis trois ou quatre ans » (Journal de voyage du Cavalier Bernin en France, par Paul Fréart de Chantelou). […] Lire la suite

FRANCE (Arts et culture) Le cinéma

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre JEANCOLAS, 
  • René PRÉDAL
  •  • 11 103 mots
  •  • 6 médias

Si on considère que le cinéma s'est défini comme une suite cohérente d'images animées projetées sur un écran face à un espace destiné à accueillir des spectateurs, il est admis qu'il est né en France, le 22 mars 1895, quand la première « vue » des frères Auguste et Louis Lumière a été projetée à Paris devant un public de photographes et de journalistes. […] Lire la suite

FRANCE (Histoire et institutions) Le temps des révolutions

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 6 926 mots
  •  • 8 médias

Il allait être le nouveau César et, plus encore, le nouvel Auguste de cet Empire moderne qu'était la France. Du même coup, sa légende fut, par la suite, aussi ambiguë que celle de ses prédécesseurs romains. On reconnut à Napoléon son œuvre de consolidation d'un certain nombre d'acquis révolutionnaires – de la division de la France en départements, désormais soumis à l'autorité des préfets, à l'élaboration des Codes civil et pénal en passant par l'exportation, par les armes, des idéaux révolutionnaires en Italie, en Allemagne, en Pologne et jusqu'en Russie. […] Lire la suite

FRANCE (Arts et culture) L'art public

  • Écrit par 
  • Caroline CROS, 
  • Universalis
  •  • 3 242 mots
  •  • 1 média

Depuis les années 1980, en France, la politique de commandes d'œuvres d'art s'est développée en partenariat avec les régions et les collectivités territoriales. Adaptée à l'art d'aujourd'hui, cette procédure offre désormais un outil expérimental très sollicité à travers le territoire au bénéfice de projets artistiques inédits, adressés à la collectivité tout entière. […] Lire la suite

INSTITUT DE FRANCE

  • Écrit par 
  • Antoine MARÈS
  •  • 2 522 mots
  •  • 2 médias

L'Institut de France est à la fois l'administrateur du palais où siègent les Académies, le gestionnaire du patrimoine commun et l'organisateur du lien entre ces cinq corps, tout en exerçant une mission de mécénat à travers ses propres fondations.En deux siècles d'existence, la perception de cette institution est devenue très ambivalente. Critiqués, parfois moqués, jalousés, l'Institut de France et les Académies qui le constituent sont en même temps admirés, courtisés et convoités. […] Lire la suite

LA PEINTURE EFFICACE. UNE HISTOIRE DE L'ABSTRACTION AUX ÉTATS-UNIS (É. de Chassey)

  • Écrit par 
  • Guitemie MALDONADO
  •  • 1 019 mots

Les études proposées par Éric de Chassey découlent d'un double constat : d'une part, la relative méconnaissance en France de l'art américain d'avant la Seconde Guerre mondiale, avant donc Jackson Pollock et le « triomphe » de l'expressionnisme abstrait ; de l'autre, un déficit d'analyses récentes et approfondies – y compris aux États-Unis – concernant l'histoire de l'art abstrait américain. […] Lire la suite

LA PEINTURE ET SON PUBLIC À PARIS AU XVIIIe SIÈCLE (T. Crow) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 916 mots

Ce n'est pas le moindre de ses mérites, et d'inciter, même si l'on ne partage pas les idées de l'auteur, à relire et à réinterpréter la peinture française du xviiie siècle. […] Lire la suite

UN SUBLIME XIXe SIÈCLE : LA PEINTURE SOUS LA RESTAURATION ET LA MONARCHIE DE JUILLET (expositions)

  • Écrit par 
  • Adrien GOETZ
  •  • 1 521 mots

Difficile à voir, partagée au Louvre entre les dernières salles de peinture française et les grands formats installés dans les salles Daru, Denon et Mollien, la peinture des années de la Restauration et de la monarchie de Juillet témoigne d'un autre xixe siècle. Une série d'expositions à Paris a permis de mieux voir des tableaux de cette génération oubliée. […] Lire la suite

RÉFLEXIONS SUR L'IMITATION DES ŒUVRES GRECQUES EN PEINTURE ET EN SCULPTURE, Johann Joachim Winckelmann - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Elisabeth DÉCULTOT
  •  • 1 137 mots

Ensuite, en centrant son essai sur la peinture et la sculpture, il déplace vers les arts plastiques une discussion esthétique qui, en Europe, avait jusqu'alors essentiellement porté sur la littérature, comme l'avait par exemple montré la « querelle d'Homère » dans la France du début du xviiie siècle. Paradoxes et fragilité du dogme de l'imitation Il convient cependant de prendre avec prudence cette lecture résolument tournée vers l'effet de nouveauté de l'œuvre. […] Lire la suite

L'ART DE LA RENAISSANCE EN FRANCE (H. Zerner)

  • Écrit par 
  • Anne-Marie LECOQ
  •  • 1 859 mots

La question des rapports entre la conception et l'exécution est tout aussi centrale dans le domaine de la peinture et des arts que nous appelons aujourd'hui « décoratifs ». En Italie, depuis l'époque de Giotto, la peinture jouait un rôle prépondérant. Rien de tel en France à la même époque. Dans les églises ne règnent ni les vastes cycles de peinture murale ni les grands retables peints capables d'assurer le succès public, et même populaire, de l'« artiste ». […] Lire la suite

ACADÉMIE DE FRANCE À ROME

  • Écrit par 
  • Robert FOHR
  •  • 3 052 mots
  •  • 2 médias

Ce florilège au demeurant ne doit pas faire illusion ; l'histoire de l'Académie de France à Rome au xixe siècle est celle d'un lent déclin qui tient à l'usure progressive des bases de l'institution : celle, tout d'abord, des formes et des thèmes classiques, celle également du milieu romain dont la vitalité s'épuise. En peinture, domaine révélateur en raison de sa sensibilité particulière aux mutations du goût, le palmarès de l'Académie, passée la période néo-classique, tend à s'identifier avec celui du courant ingresque puis de l'art pompier : H. […] Lire la suite

CRITIQUE D'ART EN FRANCE AU XIXe SIÈCLE

  • Écrit par 
  • Christine PELTRE
  •  • 6 622 mots
  •  • 4 médias

La présence de la peinture anglaise en 1824, avec la Charrette de foin de Constable, l'apparition de la sculpture romantique autour de 1830, le prétendu renouveau de la peinture d'histoire avec les commandes pour les galeries de Versailles ouvertes en 1837, la découverte d'un courant néo-grec avec le Combat de coqs de Gérôme en 1847 sont autant d'occasions pour susciter le débat. […] Lire la suite

LA PROSE DU TRANSSIBÉRIEN ET DE LA PETITE JEHANNE DE FRANCE, Blaise Cendrars - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Pierre VILAR
  •  • 899 mots
  •  • 1 média

Un bulletin annonce comme suit la nature de l'entreprise, cosignée par une femme peintre, Sonia Delaunay, et par Cendrars : « Prose du Transsibérien et de la petite Jehanne de France Représentation synchrome Peinture Simultané Texte Mme Delaunay-Terk Blaise Cendrars ». Ce poème de 446 vers libres répartis sur une longue bande en une vingtaine de fragments distingués par la mise en page ou la typographie, mêle donc plusieurs espaces : l'autobiographie (à la première personne, c'est le déploiement dans la mémoire et dans le temps d'un voyage ferroviaire transsibérien, daté de 1903, en compagnie d'une jeune prostituée montmartroise) et la fiction aventureuse – Jules Verne et Ali Baba, des coffres remplis d'or et des locomotives en furie dans une géographie en crise : « Les inquiétudes/ Oublie les inquiétudes/ Toutes les gares lézardées obliques sur la route/ Les fils télégraphiques auxquels elles pendent/ Les poteaux grimaçants qui gesticulent et les étranglent/ Le monde s'étire s'allonge et se retire comme un accordéon qu'une main sadique tourmente. […] Lire la suite

JOURNAL DE VOYAGE DU CAVALIER BERNIN EN FRANCE, Paul Fréart de Chantelou - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Adrien GOETZ
  •  • 949 mots

L'histoire d'une occasion manquée : si le voyage en France de Bernin (1598-1680), l'artiste le plus célèbre de l'Europe de son temps, répondant à l'invitation du jeune Louis XIV, comme Léonard de Vinci avait répondu à celle de François Ier, s'était soldé par des commandes à profusion, un nouveau plan pour le Louvre mis à exécution, la formation d'une école artistique franco-italienne qui eût été le pendant des Écoles de Fontainebleau au xvie siècle, alors oui le siècle de Louis XIV aurait été autre. […] Lire la suite

SPOLIATION DES ŒUVRES D'ART, France (1940-1944)

  • Écrit par 
  • Didier SCHULMANN
  •  • 4 785 mots

En « razziant » 71 619 logements (en France, en Belgique et aux Pays-Bas), les agents de l'E.R.R. récupérèrent des milliers, et sans doute des dizaines de milliers d'œuvres d'art, depuis la marine insipide jusqu'à la peinture de maître oubliée, dont, dans leur hâte et leur indifférence, ils ne consignèrent pas l'origine (leur provenance modeste ne pouvait rivaliser en effet avec le prestige des grandes collections). […] Lire la suite

LOUIS XIV (1638-1715) roi de France (1643-1715)

  • Écrit par 
  • Victor-Lucien TAPIÉ
  •  • 10 435 mots
  •  • 10 médias

Période mal connue dans le détail, où l'autorité du roi fut de nouveau assise, beaucoup de malheurs de la guerre civile réparés, la situation de la France consolidée au-dehors par la paix avec l'Espagne, enfin conclue avantageusement (traité des Pyrénées, en 1659, où la France reçut l'Artois et le Roussillon), l'arbitrage accepté par les pays du Nord (Brandebourg, Suède, Pologne). […] Lire la suite

L'ART RELIGIEUX DE LA FIN DU MOYEN ÂGE EN FRANCE. ÉTUDE SUR L'ICONOGRAPHIE DU MOYEN ÂGE ET SUR SES SOURCES D'INSPIRATION (É. Mâle) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Daniel RUSSO
  •  • 1 035 mots

Sous le signe de saint François Émile Mâle poursuit dans ce domaine une réflexion qu'il avait amorcée dans sa thèse sur l'art du xiiie siècle, puis continuée dans différentes contributions données, dans les années qui suivirent, à des revues ou à des ouvrages collectifs, tel son article sur la « peinture monumentale » en France, au Moyen Âge, paru en 1905 dans la grande Histoire de l'art dirigée par André Michel. […] Lire la suite

LES PEINTURES DÉCORATIVES DE PIERRE PUVIS DE CHAVANNES (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 994 mots

C'est son premier essai de peinture décorative, mettant en place deux aspects qui guideront ensuite son travail, le parti-pris monumental et la couleur claire. Pour des édifices privés, cet ensemble sera suivi de la décoration du vestibule de l'hôtel Vignon, à Passy (1866, musée de Tourcoing) et Doux Pays (vers 1882, musée Bonnat, Bayonne) pour l'hôtel Bonnat. […] Lire la suite

PELLEGRINI GIOVANNI ANTONIO (1675-1741)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 304 mots
  •  • 1 média

De passage à Paris, vers 1720, il reçoit la commande d'un plafond (aujourd'hui détruit) à l'hôtel La Vrillière (Banque de France) et s'en acquitte avec une promptitude qui déconcerte un Mariette mais n'en influe pas moins sur la peinture rococo en France. Ses tableaux religieux sont traités avec la même liberté allègre, la même élégance. Ses longs séjours à l'étranger ne lui permettent pas d'exercer une influence réelle à Venise. […] Lire la suite

ROBERT HUBERT (1733-1808)

  • Écrit par 
  • Georges BRUNEL
  •  • 459 mots
  •  • 1 média

Artiste qui est à coup sûr l'un des principaux protagonistes du renouveau général de la peinture de paysage qui marque en France la seconde moitié du xviiie siècle. Hubert Robert se forma au cours d'un long séjour en Italie (1754-1765). L'intérêt pour la peinture de Claude Lorrain, qui se manifestait déjà chez un Joseph Vernet et qu'encourageait volontiers Natoire, (directeur de l'Académie de France à Rome), l'influence de Pannini, alors très en vogue et lié avec le milieu de l'Académie de France, purent décider de sa vocation. […] Lire la suite

GROS ANTOINE JEAN baron (1771-1835)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 1 106 mots
  •  • 3 médias

Il aurait pu revivifier ainsi la grande peinture décorative, abandonnée en France depuis près d'un siècle, mais l'œuvre déçut et n'eut pas de réelle postérité. Il n'en va pas de même de François Ier et Charles Quint à Saint-Denis (1812, Louvre), qui préfigure le développement du genre historique, si important sous la Restauration et la monarchie de Juillet. […] Lire la suite

MARCILLAT GUILLAUME DE (1470 env.-1529)

  • Écrit par 
  • Françoise PERROT
  •  • 307 mots
  •  • 1 média

Guillaume de Marcillat avait apporté de France sa technique très raffinée et sa conception du vitrail, différente de celle de ses confrères italiens (il faisait venir ses verres de France). Mais c'est la peinture italienne la plus nouvelle qui lui a fourni ses modèles : il a transposé dans le vitrail l'art de Raphaël. […] Lire la suite

MANET-VELÁZQUEZ. LA MANIÈRE ESPAGNOLE AU XIXe siècle (exposition)

  • Écrit par 
  • Robert DUPIN
  •  • 1 175 mots

La première section de l'exposition rassemblait des chefs-d'œuvre de la peinture espagnole visibles en France au xixe siècle ou bien découverts en Espagne même par des artistes français. Si quelques œuvres étaient présentes dans la collection royale ou dans des couvents avant la Révolution, tel le Démocrite de Velázquez de Rouen ou le saisissant Saint François mort de Zurbarán de Lyon, ce sont les conquêtes napoléoniennes et les exodes d'œuvres d'art consécutifs, ainsi que les soubresauts politiques dont l'Espagne fut victime au xixe siècle qui favorisèrent la diffusion de la peinture espagnole, avec notamment la vente de nombreuses œuvres du Siècle d'or à la faveur de la fermeture des couvents. […] Lire la suite

ÉCOLE ET MOUVEMENT, arts

  • Écrit par 
  • Christine PELTRE
  •  • 1 464 mots

Sur le mode ironique, la revue L'Artiste s'interroge en 1834 : « Est-il besoin d'une école de peinture en France ? » et conclut : « Pas d'école, pas d'art, pas de peinture ». Au vocable jugé désuet sont ensuite associées toutes sortes de déterminants : pour qualifier les adeptes de l'ingrisme, on parle d'« école du sec », tandis que les néo-grecs sont vus par Baudelaire comme « l'école des pointus » et que Champfleury se gausse de l'« école du calque ». […] Lire la suite

WATTEAU ET LA FÊTE GALANTE (exposition)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 995 mots

Preuve qu'il reste encore à apprendre beaucoup sur Watteau et, plus généralement, sur la peinture française du xviiie siècle, que l'on peut croire, à tort, bien connue. Au même moment que l'exposition de Valenciennes se tenait ainsi à Berlin une manifestation de grande ampleur dévolue à la peinture de genre en France au xviiie siècle, commençant naturellement par Watteau et la fête galante, sujet très en faveur outre-Rhin depuis Frédéric II, grand amateur et collectionneur d'œuvres de Watteau, Pater et Lancret. […] Lire la suite

LA CAZE LOUIS (1798-1869)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 1 036 mots

C'est également, outre une mise au point sur tous les aspects de l'activité de Louis La Caze et sur le devenir de son legs tant au Louvre que dans les autres musées français qui en bénéficièrent de par sa volonté (et principalement le musée de Pau, ville dont sa famille était originaire), une introduction précieuse à l'histoire des collections et, plus généralement, du goût pour la peinture dans la France dans la première moitié du xixe siècle. […] Lire la suite

LE PRINCE LES

  • Écrit par 
  • Françoise PERROT
  •  • 342 mots

L'influence des Le Prince se fait sentir dans la peinture sur verre d'Île-de-France et de Normandie jusqu'au milieu du xvie siècle. […] Lire la suite

SOCIOLOGIE DE L'ART

  • Écrit par 
  • Nathalie HEINICH
  •  • 4 943 mots
  •  • 2 médias

franç., 1991) ou Bram Kempers (Peinture, pouvoir et mécénat : l’essor de l’artiste professionnel dans l’Italie de la Renaissance, 1987, trad. franç., 1997). Plus généralement, le contexte a fait l'objet d'importants travaux, sous sa forme soit politique, avec Timothy J. Clark (Le Bourgeois absolu : les artistes et la politique en France de 1848 à 1851, 1973, trad. […] Lire la suite

SUPPORTS / SURFACES

  • Écrit par 
  • Didier SEMIN
  •  • 2 486 mots

Inspiration américaine et cadre théorique Dans les années 1960, la scène abstraite en France était encore dominée par une École de Paris vieillissante, académisée, incapable de répondre aux attentes d’une nouvelle génération d’artistes. Ils se tournèrent, assez naturellement, vers d’autres horizons : celui de la peinture américaine en particulier (Barnett Newman, Ad Reinhardt, Ellsworth Kelly), que le critique Marcelin Pleynet s’appliquait alors à faire mieux connaître en France. […] Lire la suite

SPLENDEUR DE VENISE (exposition)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 980 mots

L'ensemble reflétait la constitution des collections de peinture vénitienne en France depuis la Renaissance. Quoi qu'on ait pu en dire par après, et plus précisément au moment de la « querelle du coloris », à la fin du xviie siècle, ces tableaux furent toujours appréciés de ce côté-ci des Alpes. Les amateurs de l'Ancien Régime les recherchèrent, depuis les souverains, François Ier ou Louis XIV, jusqu'à d'influents particuliers comme le cardinal Mazarin, le banquier Jabach, Fouquet ou le duc de Richelieu. […] Lire la suite

PHOTOGRAPHIE (art) L'académisme

  • Écrit par 
  • Marc-Emmanuel MÉLON
  •  • 2 217 mots
  •  • 3 médias

L'héritage de la peinture La plupart des photographes travaillant en France sous le second Empire sont d'anciens peintres ayant étudié dans les ateliers de Léon-Jean Gérôme, Paul Delaroche et même Ingres. Parmi eux, Gustave Le Gray, Henri Le Secq, Charles Marville et Charles Nègre ont réussi avec subtilité à nourrir leur photographie au contact de la peinture. […] Lire la suite

GENRES PICTURAUX

  • Écrit par 
  • Frédéric ELSIG
  •  • 1 633 mots

Ainsi, les innombrables types de peinture se trouvent rangés en quelques genres, classés de manière conventionnelle par sujets, selon un ordre hiérarchique qui place la peinture d'histoire au sommet et lui subordonne le portrait, la scène de genre, le paysage et la nature morte. Héritée de l'Antiquité, cette hiérarchie, dans laquelle s'intercalent des sous-catégories, trouve sa formulation théorique la plus aboutie en France au sein de l'Académie royale. […] Lire la suite

MONET IN THE 20th CENTURY et MONET, LE CYCLE DES NYMPHÉAS (expositions)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 960 mots

Là, on trouvera la discussion de ce problème, et d'autres qui lui sont connexes, notamment la postérité de Monet dans la peinture décorative et murale en France entre 1920 et 1950 ou les échos qu'il a trouvés dans la peinture américaine, l'influence qu'il a exercée sur l'école de New York et l'expressionnisme abstrait des années 1950 et 1960. Il manquait cependant à Monet in the 20th Century l'aboutissement du travail du peintre à Giverny : les deux salles de Nymphéas du Musée national de l'Orangerie à Paris, auxquelles l'artiste avait pensé, sans destination précise, dès 1897, et qui donnent à sa tâche toute sa logique, ainsi que l'a montré Pierre Georgel, directeur du Musée et commissaire de l'exposition Monet, le cycle des « Nymphéas ». […] Lire la suite

LE DERNIER MONET (expositions)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 957 mots

Là, on trouvera la discussion de ce problème, et d'autres qui lui sont connexes, notamment la postérité de Monet dans la peinture décorative et murale en France entre 1920 et 1950 ou les échos qu'il a trouvés dans la peinture américaine, l'influence qu'il a exercée sur l'école de New York et l'expressionnisme abstrait des années 1950 et 1960. Il manquait cependant à Monet in the 20th Century l'aboutissement du travail du peintre à Giverny : les deux salles de Nymphéas du Musée national de l'Orangerie à Paris, auxquelles l'artiste avait pensé, sans destination précise, dès 1897, et qui donnent à sa tâche toute sa logique, ainsi que l'a montré Pierre Georgel, directeur du Musée et commissaire de l'exposition Monet, le cycle des Nymphéas. […] Lire la suite

REYNOLDS JOSHUA (1723-1792)

  • Écrit par 
  • Jacques CARRÉ
  •  • 2 437 mots
  •  • 2 médias

Il suivit également les derniers développements de la peinture en France, et se rendit notamment à Paris en 1768 et en 1771, rencontrant Boucher et découvrant les œuvres de Van Loo, Greuze et Vien, comme l'a récemment souligné Robert Rosenblum. Dans la dernière décennie de sa vie, Reynolds se rendit aussi en Flandre et en Hollande pour y étudier Rubens et Rembrandt. […] Lire la suite

ENTRETIENS SUR LES VIES ET SUR LES OUVRAGES DES PLUS EXCELLENTS PEINTRES ANCIENS ET MODERNES, André Félibien - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Milovan STANIC
  •  • 876 mots

Il rédige des descriptions d'ouvrages divers exécutés pour Louis XIV ; édite les conférences de l'Académie royale de peinture ; il résume dans les Principes le savoir de l'époque sur les arts. Le 12 mars 1666, il devient historiographe du Roy et de ses bastimens, des arts et manufactures de France, puis conseiller honoraire de l'Académie royale de peinture et de sculpture (1667), secrétaire de l'Académie royale de l'architecture (1671), garde des antiques du Roy (1673), enfin, en 1683, membre de la Petite Académie (la future Académie des inscriptions et belles-lettres), institution créée par Colbert chargée de coordonner tout ce qui concernait la politique officielle des arts servant la gloire du Roi-Soleil. […] Lire la suite