« Partis politiques »

PARTIS POLITIQUES Financement

  • Écrit par 
  • Éric PHÉLIPPEAU
  •  • 4 663 mots

 » En fait, comme pour Moisei Ostrogorski ou Roberto Michels à la même époque, réfléchir au financement des partis politiques permet à Weber d'analyser diverses transformations de la vie politique de son temps, coincée entre la ploutocratie des candidats et leur « dépendance [...] par rapport aux fonctionnaires du parti ». Argent et partis politiques : typologies et frontières S'appuyant sur ces travaux, d'autres auteurs ont par la suite esquissé de véritables typologies distribuant les partis précisément en fonction de leurs ressources financières. […] Lire la suite

Les médias de la recherche « Partis politiques » :

Silvio Berlusconi

Silvio Berlusconi
Crédits : Jacques Langevin/ Sygma/ Getty Images

photographie

Edmond Maire

Edmond Maire
Crédits : Jean-Claude Francolon/ Gamma-Rapho/ Getty Images

photographie

Georges Bidault, 1951

Georges Bidault, 1951
Crédits : Keystone-France/ Gamma-Rapho/ Getty Images

photographie

Affiche antinazie (1936)

Affiche antinazie (1936)
Crédits : The Art Archive/ Picture Desk

photographie

PARTIS POLITIQUES Théorie

  • Écrit par 
  • Michel OFFERLÉ
  •  • 7 117 mots

Dans cette hypothèse, la congélation peut désigner un même parti et son clivage, un même parti mais avec un clivage évolutif, un même clivage mais avec un parti différent (un parti gardant au travers de son sigle une identité pérenne mais qui ne cesse de changer), ou un même assemblage partisan. Pour Herbert Kitschelt, la réussite des partis de droite radicale s'explique par la structure sociale des démocraties occidentales : la compétition est ainsi clivée entre politiques interventionnistes contre défense du marché, positions politiques et culturelles libérales versus autoritaires. […] Lire la suite

PARTIS POLITIQUES Fonctionnement

  • Écrit par 
  • Michel OFFERLÉ
  •  • 6 988 mots

Ce mouvement de déclin concerne surtout l'Europe où les partis sont sans doute devenus plus strictement politiques, des partis d'« élus », alors même que leur surface est plus large dans certains partis d'Amérique latine par exemple. Plus généralement, le détachement des classes populaires européennes et américaines à l'égard de la politique, partisane notamment, entretient le cercle vicieux pointé par Steven Schier dans By Invitation Only en 2001 : les organisations politiques sont d'autant moins portées à activer ce type d'électorat et à s'y intéresser, que ces électeurs ne votent pas et ne sont donc pas « électoralement rentables ». […] Lire la suite

POLITIQUE Les régimes politiques

  • Écrit par 
  • Georges BURDEAU
  •  • 8 505 mots

Les fins du pouvoir sont, une fois pour toutes, incluses dans la philosophie du régime dont le parti unique est, tout à la fois, l'interprète et le garant. Sur le plan des institutions politiques, l'opposition entre les deux manières d'entendre les forces et les fins dont le pouvoir est tributaire incite à distinguer les deux types de régime que nous avons qualifié « pouvoir ouvert » et « pouvoir clos ». […] Lire la suite

PROCÈS POLITIQUES DANS LES DÉMOCRATIES POPULAIRES

  • Écrit par 
  • Vladimir Claude FISERA
  •  • 996 mots

Le délit de droit commun et les délits politiques s'amalgament : tertia non datur. À l'automne de 1949, la résolution de Budapest du Kominform dénonce le Parti communiste yougoslave « aux mains des assassins et des espions » dans les termes mêmes qu'avait employés Staline en 1937 pour stigmatiser les « bandits et gardes blancs boukharino-trotskistes ». […] Lire la suite

ŒUVRES POLITIQUES, Max Weber - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Catherine COLLIOT-THÉLÈNE
  •  • 955 mots

Éclairés par leur mise en contexte historique, les textes rassemblés dans ce recueil montrent que la dose de charisme que Weber souhaitait voir introduire dans le fonctionnement des institutions politiques modernes ne se comprend que sur le fond d'une adhésion à l'existence du pluralisme des partis ainsi qu'à celle d'un Parlement démocratiquement élu et doté de moyens assurant son efficacité (notamment les commissions parlementaires). […] Lire la suite

LES RÉPUBLICAINS (LR), parti politique

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 314 mots

Parti politique français. « Les Républicains » est le nom choisi par Nicolas Sarkozy pour donner à l’U.M.P. un nouveau souffle en 2015. À la suite de son élection à la présidence de l’U.M.P. en novembre 2014, il renoue en effet avec la tradition des partis gaullistes qui se sont succédé depuis la Libération : à nouvel homme, à nouvelle situation, à nouvelle époque doit correspondre un nouveau nom de parti. […] Lire la suite

POLITIQUE La sociologie politique

  • Écrit par 
  • Delphine DULONG
  •  • 1 399 mots

En effet, pour ceux qui la considèrent à l'instar de Maurice Duverger comme « la science du pouvoir », la sociologie politique doit circonscrire ses objets d'études aux formes les plus instituées de l'activité politique : l'État, les partis politiques, la compétition électorale, la participation conventionnelle – le vote, le militantisme – et non conventionnelle – les manifestations, les émeutes – de ceux qui n'en font pas une profession, etc. […] Lire la suite

POLITIQUE La communication politique

  • Écrit par 
  • Jacques GERSTLÉ
  •  • 3 398 mots
  •  • 1 média

Cette évolution récente est caractérisée par un paradoxe : alors que la communication politique d'après guerre était dominée par les partis politiques diffusant des messages politiquement denses, comme les programmes politiques, vers des électorats quasi captifs dans leur alignement, celle d'aujourd'hui s'est considérablement allégée : dorénavant, les organisations politiques ne monopolisent plus cette communication et les citoyens, en nombre croissant du fait de l'inclusion démocratique, semblent manifester des allégeances politiques beaucoup plus friables comme l'attestent les comportements électoraux de non-inscription, d'abstention ou d'instabilité des choix. […] Lire la suite

POLITIQUE Le pouvoir politique

  • Écrit par 
  • Jean William LAPIERRE
  •  • 7 269 mots

Bergeron préfère distinguer quatre fonctions politiques principales : deux fonctions impératives (gouvernement et législation), deux fonctions exécutives (administration et juridiction). Elles peuvent être tantôt détenues par les mêmes personnes, tantôt confiées à des personnes ou à des institutions différentes. La compétition pour le pouvoir peut opposer plusieurs forces organisées distinctes ou se produire au sein d'une seule et même organisation, entre des factions ou des cliques : dans les États modernes, où les forces politiques sont organisées en partis, Duverger invite à distinguer les régimes à parti unique, à parti dominant, à deux partis et à partis multiples (Les Partis politiques). […] Lire la suite

POLITIQUE La philosophie politique

  • Écrit par 
  • Éric WEIL
  •  • 10 309 mots
  •  • 1 média

Elle n'est pas une science positive des phénomènes politiques, des facteurs observables, des faits statistiques, etc., données dont elle profitera pour pouvoir vérifier ses propres affirmations, puisqu'une structure ne se révèle que dans le structuré ; essentiellement, elle se demande ce qui fait que tel fait, telle texture de faits relèvent de la politique ou lui importent. […] Lire la suite

CONGRÈS PARTI DU

  • Écrit par 
  • Laurent-Xavier SIMONEL
  •  • 909 mots
  •  • 2 médias

 100 des suffrages, et celle de 1962 confortent sa position de parti dominant. De l'indépendance à nos jours, le parti du Congrès gouverne le pays, avec quelques interruptions, entre 1977 et 1980, entre 1989 et 1991, entre 1998 et 2004 et depuis 2014. Le parti du Congrès, à l'instar de nombreuses organisations politiques indiennes, ne défend pas une ligne dogmatique. […] Lire la suite

OLYMPISME ET POLITIQUE

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 9 593 mots
  •  • 8 médias

Certains dirigeants politiques déclarèrent leur intention de ne pas se rendre à la cérémonie d'ouverture. Curieuse démarche, puisqu'il n'est pas dans les us et coutumes olympiques que les chefs d'État honorent massivement de leur présence cette cérémonie (aucun président français n'avait jusqu'alors assisté à une cérémonie d'ouverture de jeux Olympiques se déroulant hors de France). […] Lire la suite

RADICALISME, politique

  • Écrit par 
  • Serge BERSTEIN
  •  • 1 426 mots

Le radicalisme comme doctrine politique remonte à la monarchie de Juillet, mais son contenu et sa signification ont évolué au fil des décennies en fonction des mutations de la société au sein de laquelle il s'inscrit. Le radicalisme apparaît au cours des années 1840 comme une des réponses possibles à la société industrielle qui est en train d'émerger en France. […] Lire la suite

JUSTICE Justice politique

  • Écrit par 
  • Robert CHARVIN
  •  • 8 883 mots
  •  • 9 médias

La corruption, qui frappe l'ensemble des partis politiques à proportion de leurs pouvoirs réels et du nombre de leurs élus, jette un discrédit non seulement sur les partis et sur le politique en général, mais aussi sur le système politique et économique dans sa globalité. La justice peut alors – sans que cela soit son objectif – briser la fiction d'une élite vertueuse incarnant la volonté du peuple. […] Lire la suite

MAGHREB Le Maghreb politique

  • Écrit par 
  • Karima DIRÈCHE
  •  • 7 493 mots
  •  • 5 médias

, le parti historique. La Tunisie s'engage, quant à elle, dans une transition démocratique incertaine et expérimente le jeu des alliances politiques en portant au pouvoir une coalition constituée du parti islamiste Ennahda (« Renaissance »), vainqueur du scrutin d'octobre 2011, du parti de la gauche nationaliste (Congrès pour la république), dont est issu le président de la République Moncef Marzouki, et du Forum démocratique pour le travail et les libertés (social-démocrate). […] Lire la suite

IRAN Histoire et politique

  • Écrit par 
  • Christian BROMBERGER, 
  • Robert MANTRAN, 
  • Universalis
  •  • 22 390 mots
  •  • 11 médias

En revanche, dans leur zone d'occupation, les Soviétiques avaient facilité la création de partis politiques favorables à leur cause, le parti Tudeh (« la masse »), le Mouvement démocratique d'Azerbaïdjan et le Mouvement pour l'autonomie kurde, par l'intermédiaire desquels ils dirigeaient les provinces azéries et kurdes, interdisant toute intervention des autorités politiques et militaires iraniennes. […] Lire la suite

CANADA Histoire et politique

  • Écrit par 
  • Michel BRUNET, 
  • Alain NOËL, 
  • Universalis
  •  • 19 402 mots
  •  • 10 médias

Le système électoral, le régime des partis, la participation des citoyens à la vie publique offrent peu de similitude avec la vie politique des débuts de la « Confédération ». Au fédéralisme très centralisé établi en 1867 s'est substitué un régime favorisant un meilleur équilibre entre le gouvernement d'Ottawa et ceux des provinces.Si l'industrialisation et l'urbanisation ont favorisé l'éclosion de nouveaux groupes politiques et réduit le monopole électoral détenu au début du siècle par les régions rurales, les fermiers, en particulier ceux de l'Ouest, représentent encore une force dont doivent tenir compte les grands partis fédéraux. […] Lire la suite

FRANCE L'année politique 2000

  • Écrit par 
  • Nicolas TENZER
  •  • 2 833 mots

Alors que la réduction à cinq ans du mandat présidentiel a reposé la question des institutions mais aussi du rôle et de la nature de la fonction présidentielle, les affaires ont fait surgir une interrogation sur l'étendue des compétences de l'autorité judiciaire et sur le contrôle, souvent jugé encore insuffisant, du financement des partis politiques. […] Lire la suite

PS (Parti socialiste), France

  • Écrit par 
  • Frédéric SAWICKI, 
  • Universalis
  •  • 7 736 mots
  •  • 5 médias

La gauche du parti sera alors pour partie incarnée par des militants passés par des partis trotskistes et l'UNEF (Jean-Luc Mélenchon), dont certains (Julien Dray) se sont illustrés en créant « SOS racisme » au milieu des années 1980, ainsi que par les proches de Jean Poperen et d'Henri Emmanuelli. Au total, un tiers des membres du PS l'abandonnent entre 1990 et 1993, qui tombe alors sous la barre des 100 000 adhérents. […] Lire la suite

FRANCE L'année politique 2002

  • Écrit par 
  • Nicolas TENZER
  •  • 2 615 mots
  •  • 2 médias

La gauche, quant à elle, abandonne 141 sièges, et le Parti socialiste, en dépit de ses propres pertes, apparaît encore plus hégémonique. Au total, l'U.M.P. et le P.S. obtiennent 510 des 577 sièges, soit 88,4 p. 100 des députés. Cette concentration finale est d'autant plus remarquable que ces élections s'étaient caractérisées par un nombre record de candidatures (8 456), favorisé notamment par la loi sur le financement des partis politiques. […] Lire la suite

FRANCE - L'année politique 1996

  • Écrit par 
  • Serge SUR
  •  • 3 966 mots
  •  • 1 média

Des partis en attente Les attentes des partis politiques sont directement liées aux futures élections. Plus que jamais, la vie politique tend à être monopolisée par les partis et la Ve république est pleinement devenue un régime de partis. On n'existe pas en dehors d'eux, même s'ils se réduisent souvent à des appareils avec une substance militante modeste, surtout à droite. […] Lire la suite

HISTOIRE (Domaines et champs) Histoire politique

  • Écrit par 
  • Serge BERSTEIN
  •  • 4 642 mots
  •  • 2 médias

Ces interrogations ont été formulées par Annie Kriegel, Stéphane Courtois ou Marc Lazar pour le Parti communiste, par Jean Charlot pour les formations gaullistes, ou par Serge Berstein pour le Parti radical de l'entre-deux-guerres. La prise en compte du phénomène de génération au niveau de la direction des partis politiques s'est avérée particulièrement fructueuse, grâce à la mise en rapport des expériences collectives vécues par des dirigeants d'âge plus ou moins identique et ayant connu les mêmes événements avec leur conception de la stratégie et de la tactique à mettre en œuvre au sein du parti auquel ils appartiennent. […] Lire la suite

PCF (Parti communiste français)

  • Écrit par 
  • Bernard PUDAL
  •  • 7 133 mots
  •  • 3 médias

brise la relation enchantée qui faisait de Staline, pour les militants et cadres les plus investis par « l'esprit de parti », leur champion. La « relation magique d'identification » (Pierre Bourdieu) de ceux qui plaçaient en lui leurs espoirs se brise, déséquilibrant toute la chaîne du capital symbolique communiste qui reposait d'un côté sur le culte de Staline et de l'autre sur le capital délégué d'autorité politique dont bénéficiaient les partis communistes et les communistes eux-mêmes. […] Lire la suite

FRANCE L'année politique 2017

  • Écrit par 
  • Nicolas TENZER
  •  • 5 367 mots
  •  • 12 médias

La gauche française désarticulée La défaite cuisante du PS et le ralliement de nombre de ses militants et de ses cadres au parti d’Emmanuel Macron laissent la gauche historique en déshérence. Conséquence des règles sur le financement public des partis politiques, le PS est en outre privé de ses ressources. Il vend son siège de la rue de Solferino en décembre et licencie une partie de ses permanents. […] Lire la suite

FRANCE L'année politique 2001

  • Écrit par 
  • Nicolas TENZER
  •  • 3 478 mots
  •  • 4 médias

craint fort de se dissoudre dans une structure où il perdrait une partie de son héritage, tandis que les autres composantes de la droite redoutent une domination du parti néo-gaulliste. Chacun des trois partis de la droite élabore d'ailleurs son programme de façon autonome. Pour autant, une nouvelle structure a été constituée, l'Union en mouvement (U. […] Lire la suite

ROYAUME-UNI Le système politique

  • Écrit par 
  • Jacques LERUEZ
  •  • 11 133 mots
  •  • 4 médias

De l'Alliance au parti libéral-démocrate Cette formation est issue de la fusion en 1988 entre le vieux parti libéral – qui commence à renaître de ses cendres dans les années 1960-1970 – et du jeune parti social-démocrate (S.D.P.), né de la scission travailliste de 1981. Regroupés dans la coalition de l'Alliance, lors des élections de 1983, les deux partis obtiennent ensemble plus du quart des suffrages, mais seulement 23 sièges sur 650 à la Chambre des communes. […] Lire la suite

FRANCE L'année politique 2011

  • Écrit par 
  • Nicolas TENZER
  •  • 4 649 mots
  •  • 4 médias

Ce fut aussi une année de crise « morale », en raison du développement des « affaires » qui a accru le trouble de l'opinion à l'égard du gouvernement et de la plupart des partis politiques. Le « printemps arabe » eut aussi des conséquences directes sur la politique française, avec l'intervention en Libye largement approuvée par la classe politique, et les polémiques qu'il entraîna concernant la politique complaisante adoptée envers des régimes peu démocratiques et peu respectueux des droits de l'homme. […] Lire la suite

FRANCE L'année politique 2020

  • Écrit par 
  • Nicolas TENZER
  •  • 6 759 mots
  •  • 6 médias

La presse – quasi unanime –, les organisations de défense des droits de l’homme, plusieurs partis politiques, une partie de la majorité et un grand nombre de citoyens s’inquiètent en particulier de l’article 24 du projet de loi. Soutenu par des syndicats de police, celui-ci prévoit d'interdire la diffusion d’images de tout membre des forces de l’ordre prises « dans le cadre d’une opération de police » et « dans le but qu’il soit porté atteinte à son intégrité physique ou psychique ». […] Lire la suite

FRANCE L'année politique 1997

  • Écrit par 
  • Nicolas TENZER
  •  • 2 899 mots
  •  • 1 média

En ce qui concerne les forces politiques, les élections législatives traduisent et renforcent une crise d'identité des partis de droite et donnent aux partis de gauche, singulièrement au Parti socialiste, une nouvelle jouvence qui efface la catastrophe électorale de 1993. Sur le fond, elles ont rendu possible une nouvelle expérience « socialiste », post-mitterrandienne désormais, neuve par son contexte et par les ambitions affichées. […] Lire la suite

FRANCE L'année politique 2018

  • Écrit par 
  • Nicolas TENZER
  •  • 5 512 mots
  •  • 4 médias

Les victoires électorales de partis dits « populistes » dans certains pays européens (Hongrie, Italie), la perspective du Brexit, les difficultés politiques de la coalition au pouvoir en Allemagne, les tensions croissantes avec le président américain Donald Trump, la situation explosive du Moyen-Orient et la politique agressive de la Russie de Vladimir Poutine constituent un environnement au sein duquel la position de la France devient plus difficile. […] Lire la suite

FRANCE L'année politique 2019

  • Écrit par 
  • Nicolas TENZER
  •  • 4 691 mots
  •  • 5 médias

Élections européennes : un test pour les partis Les élections européennes du 26 mai se déroulent dans un contexte d’incertitude résultant de la progression des populismes et de la perspective du Brexit. Elles reconduisent le duel entre le parti de Marine Le Pen (arrivé en tête du scrutin) et celui du président, qui se pose en défenseur du projet européen dans sa lettre aux « citoyens d’Europe » (publiée en mars dans un quotidien de chacun des 28 pays membres). […] Lire la suite

FRANCE L'année politique 2013

  • Écrit par 
  • Nicolas TENZER
  •  • 4 344 mots
  •  • 3 médias

Quant au Front de gauche et au Parti communiste, leur influence sur l’opinion semble s’amenuiser. Les déclarations antigouvernementales de Jean-Luc Mélenchon ont sans doute contribué à le marginaliser. L’alliance du Parti communiste avec le Parti socialiste, en vue des élections municipales de Paris, est d’ailleurs vivement critiquée par le leader du Front de gauche, ce qui fragilise l’alliance entre les deux partis de la « gauche de la gauche ». […] Lire la suite

FRANCE L'année politique 1998

  • Écrit par 
  • Nicolas TENZER
  •  • 3 158 mots

En France, l'année politique 1998 a été marquée par trois élections – régionales, cantonales et sénatoriales –, par l'émergence d'un mouvement nouveau, La Droite, créé par Charles Millon, par des divisions et des regroupements au sein de l'opposition, par l'éclatement du Front national et par l'accentuation des dissensions au sein de la majorité « plurielle », dont le président de la République cherche à profiter. […] Lire la suite

PARTI SOCIAL FRANÇAIS (P.S.F.)

  • Écrit par 
  • Jacques NOBÉCOURT
  •  • 691 mots

Le Parti social français se développe très rapidement en dépit d'offensives qui se relaient de l'automne de 1936 au printemps de 1938. Le gouvernement Blum le poursuit pour reconstitution de ligue dissoute. Simultanément, certains leaders des droites tentent de le contraindre à un putsch pour porter au pouvoir Jacques Doriot. Le refus catégorique de La Rocque suscite contre lui une campagne véhémente de calomnies politiques et militaires En 1938, il prévient l'issue des poursuites judiciaires, en dissolvant le parti centralisé, pour lui substituer une fédération de sections départementales largement autonomes. […] Lire la suite

FRANCE L'année politique 2007

  • Écrit par 
  • Nicolas TENZER
  •  • 3 004 mots
  •  • 2 médias

Si la nouveauté majeure, en tout cas celle qui provoqua le plus grand effet de surprise, fut la constitution d'un gouvernement dit « d'ouverture », si le style de gouvernement fut également d'un genre jusque-là inconnu en France, les changements quant au fond des politiques suivies paraissent plus limités. En tout cas, la faiblesse d'une opposition divisée ne permet pas d'offrir la vision globale de ce que serait, au-delà des contestations ponctuelles, un choix politique radicalement différent. […] Lire la suite

ITALIE La vie politique depuis 1945

  • Écrit par 
  • Geneviève BIBES, 
  • Marc LAZAR, 
  • Universalis
  •  • 31 410 mots
  •  • 12 médias

La réponse du pays Les premières élections politiques, celles de l'Assemblée constituante, le 2 juin 1946, confirment l'affirmation de trois partis de masse, communiste, socialiste et démocrate-chrétien et le déclin du parti de notables qui avait dominé la politique italienne du Risorgimento au fascisme, le Parti libéral. Avec 35,2 % des suffrages, la DC est consacrée premier parti italien et leader du bloc modéré. […] Lire la suite

FRANCE L'année politique 2014

  • Écrit par 
  • Nicolas TENZER
  •  • 4 731 mots
  •  • 7 médias

En France, l’année 2014 est riche en événements politiques : changement de Premier ministre, plusieurs remaniements gouvernementaux, trois élections contribuent à recomposer le paysage politique, tandis que les principaux partis changent de dirigeants. Les tensions s’attisent dans le pays, sur fond de morosité économique et d’évolution inquiétante de la scène internationale. […] Lire la suite

FRANCE L'année politique 2016

  • Écrit par 
  • Nicolas TENZER
  •  • 4 170 mots
  •  • 4 médias

Les menaces mondiales – terrorisme, politique plus agressive de la Russie, politique incertaine des États-Unis, montée des tendances politiques antilibérales dans plusieurs pays européens, incertitudes liées au Brexit – infléchissent la politique intérieure des États, conduisant à l’effritement des partis centristes et socio-démocrates dans les pays occidentaux, auquel la France pourrait ne pas échapper. […] Lire la suite

FRANCE L'année politique 2003

  • Écrit par 
  • Nicolas TENZER
  •  • 2 534 mots

, si les discordances en son sein paraissent limitées et ponctuelles (Alain Madelin et le groupe des réformateurs pour sa frange libérale, Nicolas Dupont-Aignan pour son aile souverainiste), elle se retrouve dans la position classique des partis de gouvernement, peu aptes à faire entendre une voix singulière. La création annoncée d'une fondation de l'U. […] Lire la suite

FRANCE L'année politique 2010

  • Écrit par 
  • Nicolas TENZER
  •  • 4 599 mots
  •  • 1 média

Cette réforme a donné lieu à de nombreuses grèves et manifestations au printemps et, surtout, à l'automne, organisées par les syndicats et les partis de gauche, même si ces protestations sont souvent analysées comme le signe d'un mécontentement général à l'égard du gouvernement, lequel va bien au-delà de la contestation de cette réforme particulière. […] Lire la suite

FRANCE L'année politique 1999

  • Écrit par 
  • Bruno DIVE
  •  • 3 092 mots

 100 des voix, Nicolas Sarkozy et Alain Madelin font réaliser une contre-performance à leurs partis respectifs, le R.P.R. et Démocratie libérale, qui faisaient liste commune. Jamais depuis le début de la Ve République, les gaullistes n'étaient descendus si bas. La surprise est d'autant plus désagréable que leur liste est coiffée au poteau par celle de Charles Pasqua et Philippe de Villiers (13 p. […] Lire la suite

FRANCE L'année politique 2006

  • Écrit par 
  • Nicolas TENZER
  •  • 2 972 mots

Année sans élections, 2006 fut tout entière marquée par la perspective de la présidentielle des 22 avril et 6 mai 2007. Année de tensions à gauche, où les plaies de la division lors du référendum du 29 mai 2005 ne s'étaient pas refermées, elle le fut aussi à droite, d'autant que le gouvernement a dû affronter des crises majeures. Elle vit aussi l'affirmation et la montée irrésistible des deux candidats principaux de la compétition à venir, Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy, qui ont tous deux éclipsé la concurrence au sein de leur propre camp. […] Lire la suite

FRANCE L'année politique 2005

  • Écrit par 
  • Nicolas TENZER
  •  • 2 269 mots

En France, 2005 est une année de tensions dont la portée dépasse largement la seule classe politique. Si la gauche comme la droite apparaissent divisées par des querelles de personnes, celles-ci prennent place au sein d'une société inquiète et parcourue par des visions différentes de son avenir comme de son passé. L'événement majeur, le rejet par le référendum du 29 mai du projet de traité constitutionnel européen, a pour conséquence interne immédiate le remplacement de Jean-Pierre Raffarin par Dominique de Villepin. […] Lire la suite

ISLAM (La civilisation islamique) Islam et politique

  • Écrit par 
  • Louis GARDET, 
  • Olivier ROY
  •  • 11 501 mots
  •  • 2 médias

Ils se réclament explicitement du concept d'« idéologie islamique » et s'organisent en mouvements politiques, s'efforçant d'agir à tous les niveaux de la société (syndicats, mouvements de jeunes, de femmes, d'étudiants, etc.). Ils ont fait une percée, dès les années 1970, dans la jeunesse universitaire et nombre de professions modernes (avocats, ingénieurs). […] Lire la suite

NOUVELLE ÉCONOMIE POLITIQUE, analyse économique du vote

  • Écrit par 
  • Jean-François LASLIER
  •  • 7 178 mots
  •  • 1 média

 Il y a deux partis politiques (et deux seulement). 2. L'unique objectif des partis est de gagner les élections. 3. Pour ce faire, chaque parti propose une politique, et toute politique peut être proposée. 4. Les politiques proposées par les partis sont évaluées par les électeurs, qui jugent les partis sur la seule base de ces propositions. 5. Les partis connaissent les préférences des électeurs. […] Lire la suite

VINGTIÈME CONGRÈS DU PARTI COMMUNISTE DE L'U.R.S.S. (1956)

  • Écrit par 
  • Ilios YANNAKAKIS
  •  • 1 480 mots
  •  • 1 média

Ouvert le 14 février 1956, au Grand Palais du Kremlin, trois ans après la mort de Staline, le XXe congrès du Parti communiste de l'U.R.S.S. accueille à ses délibérations les délégations de cinquante-cinq partis communistes et ouvriers. À la tribune d'honneur des invités ont pris place les représentants des partis au pouvoir et ceux des grands partis communistes des pays capitalistes : Zhu De, Bierut, Novotny et Zápotocky, Ulbricht et Grotewohl, Rakosi, Georghiu Dej, Tchervenkov, Hodja, Tsoi En Chen, Truong Ching et Lê Duc Tho, Thorez, Togliatti, Ibarruri. […] Lire la suite

FRANCE (Le territoire et les hommes) Un siècle de politique économique

  • Écrit par 
  • Pascal GAUCHON, 
  • Philippe LÉGÉ
  •  • 21 153 mots
  •  • 3 médias

Selon l'interprétation qui est mise en avant se dessinent les grands courants et les grandes politiques de l'avenir. À Vichy, beaucoup mettent l'accent sur les racines morales de la défaite. « Je hais les mensonges qui nous ont fait tant de mal », explique le maréchal Pétain, et le redressement passe à ses yeux par un retour aux valeurs traditionnelles. […] Lire la suite

ALLEMAGNE (Politique et économie depuis 1949) L'Allemagne unie

  • Écrit par 
  • Anne-Marie LE GLOANNEC, 
  • Universalis
  •  • 7 750 mots
  •  • 1 média

et le Parti social-démocrate, S.P.D.). Paradoxalement, même si l'exercice du pouvoir est difficile puisqu'il est partagé entre deux formations aux programmes politiques opposés qui espéraient chacune remporter le scrutin, le premier gouvernement d'Angela Merkel impose plus de réformes que le suivant. Si la coalition conservatrice et libérale (alliant la C. […] Lire la suite

ALLEMAGNE (Politique et économie depuis 1949) République démocratique allemande

  • Écrit par 
  • Georges CASTELLAN, 
  • Rita THALMANN
  •  • 19 516 mots
  •  • 6 médias

Le Parti socialiste unifié (congrès de septembre 1947) s'était prononcé pour une politique de bloc, c'est-à-dire pour une collaboration organique de tous les partis politiques et des organisations de masse, de manière à encadrer l'ensemble de la population. Les autorités soviétiques y avaient souligné la possibilité offerte à l'Allemagne d'un passage pacifique au socialisme. […] Lire la suite