« Nutrition »

NUTRITION

  • Écrit par 
  • René HELLER, 
  • Raymond JACQUOT, 
  • Alexis MOYSE, 
  • Marc PASCAUD
  •  • 13 655 mots
  •  • 17 médias

La nutrition humaine, qui pose des problèmes particuliers, par ses dimensions sociétales, culturelles ou géopolitiques,sera traitée en troisième lieu. Nutrition végétale Nature des besoins Jusqu'au milieu du xviie siècle, notamment sous l'influence du physiologiste italien Andrea Cesalpino (1583), on continuait d'adopter les théories d'Aristote selon lesquelles les plantes recevaient du sol une nourriture tout élaborée : l'humus. […] Lire la suite

Les médias de la recherche « Nutrition » :

Nutrition parentérale chez l'enfant

Nutrition parentérale chez l'enfant
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Nutrition artificielle : accès veineux

Nutrition artificielle : accès veineux
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Nutrition: régime alimentaire du Français

Nutrition: régime alimentaire du Français
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Alimentation : le programme Nutrition santé en France

Alimentation : le programme Nutrition santé en France
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Afficher les médias de « Nutrition »

NUTRITION ARTIFICIELLE

  • Écrit par 
  • Claude MATUCHANSKY
  •  • 5 540 mots
  •  • 5 médias

Selon les cas, la nutrition artificielle sera effectuée par la voie digestive (nutrition entérale) ou par la voie veineuse (nutrition parentérale). Toujours mise en route en milieu hospitalier, la nutrition artificielle peut maintenant être continuée à domicile dans les cas nécessitant un traitement très prolongé.Entérale ou parentérale, la nutrition artificielle a pour principe de base l'apport de tous les nutriments nécessaires à la vie (sucres, graisses, protéines, minéraux, oligo-éléments, vitamines) que le sujet ne peut plus prendre par la voie orale habituelle. […] Lire la suite

NUTRITION AZOTÉE DES VÉGÉTAUX

  • Écrit par 
  • Claude LANCE
  •  • 256 mots

Restait la nutrition azotée. On savait que la matière organique du sol (humus) est une source importante d'azote, mais pas toujours suffisante. On devait démontrer par la suite que l'azote organique doit d'abord être transformé en nitrate (nitrification) pour pouvoir être absorbé par les plantes. Par la méthode des bilans (différence entre l'état initial et l'état final), Boussingault a montré, en 1838, que des plants de légumineuses, cultivés sur un sol dépourvu de matière organique, sont capables de s'enrichir en azote, ce dernier ne pouvant alors provenir que de l'air. […] Lire la suite

BOYD-ORR JOHN 1er baron (1880-1971)

  • Écrit par 
  • Georges BLUMBERG
  •  • 294 mots

Lauréat du prix Nobel de la paix en 1949, John Boyd-Orr fait autorité en matière de nutrition. Étudiant à l'université de Glasgow, il suit l'enseignement de la théologie avant de s'intéresser à la nutrition. En 1914, il devient directeur de l'Institut de nutrition animale de l'université d'Aberdeen, et fonde en 1929 le Bureau impérial de la nutrition animale à Rowett. […] Lire la suite

ÉCHANGES GAZEUX CHEZ LES PLANTES

  • Écrit par 
  • Claude LANCE
  •  • 252 mots

Nicolas Théodore de Saussure (1767-1845), dans ses Recherches chimiques sur la végétation, démontre définitivement, en 1804, la nutrition dite autotrophique des végétaux, à partir des nutriments minéraux. Débarrassé de la théorie du phlogistique et doté d'un vocabulaire chimique nouveau, grâce aux travaux de Lavoisier sur la combustion, Saussure établit les aspects essentiels de la nutrition des plantes. […] Lire la suite

ENDOCYTOSE

  • Écrit par 
  • Armand TIBI
  •  • 423 mots

La nutrition cellulaire par endocytose a été observée surtout chez les cellules animales isolées. La phagocytose par les globules blancs des corps étrangers à l'organisme en est un exemple apparemment simple. Chez certains protozoaires, tel Epistylis, ce mode de nutrition a pu être étudié plus en détail. En effet, la digestion des aliments capturés commence dans une vacuole digestive, formée au fond d'un canal d'alimentation, ou cytopharynx. […] Lire la suite

SAUSSURE NICOLAS THÉODORE DE (1767-1845)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 430 mots

Quand, en 1804, il publie ses Recherches chimiques sur la végétation, la nutrition des plantes est très mal connue. En effet, certains pensent que les plantes n'ont besoin pour vivre que d'eau et d'air atmosphérique. D'autres, tel Bonnet, estiment que les sels minéraux trouvés dans les tissus végétaux sont le résultat d'une transmutation de l'eau provoquée par une « force vitale ». […] Lire la suite

MYXOMYCÈTES

  • Écrit par 
  • Louis FAUREL
  •  • 2 019 mots
  •  • 3 médias

Les Plasmodiophorales comportent des espèces parasites intracellulaires des végétaux ; leur mode de nutrition n'est pas phagocytaire et leurs spores se forment directement dans les plasmodes. Les trois autres ordres sont saprophytes ; leurs plasmodes ont une nutrition phagocytaire et leurs spores se forment dans des fructifications ou sporocarpes. Un pseudoplasmode, des zoïdes non flagellés caractérisent les Acrasiales, tandis qu'un plasmode vrai, des zoïdes flagellés caractérisent les Myxomycètes sensu stricto : Cératiomyxales à sporocarpe nu et Myxogastrales à sporocarpe entouré d'un péridium. […] Lire la suite

CARDIOPATHIES, médecine

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 183 mots

Ces dernières ont pour enjeu la nutrition du myocarde, déficiente dans les cardiopathies ischémiques, avec l'infarctus comme menace ultime. Quant aux cardiopathies métaboliques, elles concernent divers types de surcharge du muscle cardiaque par des constituants excédentaires. On utilise enfin le terme de rythmopathies à propos des anomalies de la rythmicité de la contraction cardiaque. […] Lire la suite

LWOFF ANDRÉ (1902-1994)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET, 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 193 mots
  •  • 1 média

Il y apporte des données nouvelles dans le domaine de la nutrition des flagellés et des bactéries. Il propose, en 1932, l'hypothèse selon laquelle le besoin en un facteur de croissance traduit un défaut de synthèse de ce dernier et que ce défaut est la conséquence d'une perte de fonction, hypothèse devenue une notion de base en biochimie comparée de la nutrition, en génétique physiologique ainsi qu'en évolution. […] Lire la suite

CLADODE

  • Écrit par 
  • Delphine CARTIER
  •  • 164 mots
  •  • 1 média

Les cladodes représentent une des adaptations de la tige les plus poussées aux fonctions de nutrition, d'assimilation chlorophyllienne et de respiration, fonctions dévolues habituellement aux feuilles. On réserve le nom de phylloclades à des rameaux constitués de plusieurs entrenœuds aplatis. Dans certains cas, la tige principale et tous ses rameaux sont aplatis, comme chez les figuiers de Barbarie (Cactacées). […] Lire la suite

HAUSER GAYELORD (1895-1984)

  • Écrit par 
  • Odile RAST
  •  • 613 mots

Père de l'alimentation naturelle, il fut directeur honoraire de l'université philotechnique de Bruxelles et de l'École des sciences de la nutrition à Buenos Aires. Passionné par les produits naturels et persuadé de la valeur des aliments « vivants », il parcourt l'Europe pour enquêter sur les pratiques des quelques médecins qui s'intéressent à la nutrition avec l'idée de devenir un Health Scientist. […] Lire la suite

ENDOSPERME

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 211 mots

Le développement d'un embryon à l'intérieur d'un ovule qui se transforme en graine, à la suite de la fécondation d'une oosphère par le gamète mâle, peut coexister avec la persistance de l'endosperme (cas de ginkgophytes) ou s'accompagner de sa régression (cas des gymnospermes et de quelques angiospermes archaïques, telles les pipérales), à moins qu'il ne disparaisse complètement au profit de la nutrition de l'embryon (cas des angiospermes évoluées). […] Lire la suite

HYDRES

  • Écrit par 
  • Yves TURQUIER
  •  • 1 835 mots
  •  • 2 médias

Nutrition La nutrition des hydres est fondamentalement hétérotrophe et peut être rapportée à un mode particulier de prédation. Certaines espèces pratiquent en outre une nutrition osmotrophe, grâce aux symbiontes de nature végétale hébergés dans leurs cellules endodermiques. La fonction prédatrice est assurée par les cnidoblastes ; l'excitation (mécanique ?) du cil sensoriel provoque l'ouverture de la capsule et la dévagination du filament urticant qui harponne la proie, permettant ainsi l'inoculation du venin. […] Lire la suite

HOPKINS sir FREDERICK GOWLAND (1861-1947)

  • Écrit par 
  • Pierrette KOURILSKY
  •  • 789 mots
  •  • 1 média

Il pose également le problème des proportions de protéines, glucides, lipides et sels minéraux dans la nutrition. L'aboutissement de ces travaux sera la découverte des vitamines en 1912. La conception qu'il se fait de la cellule — qu'il assimile à une grande usine chimique constituée d'unités de fonction déterminées — est extrêmement nouvelle pour l'époque. […] Lire la suite

NAISSANCE DE LA PHYSIOLOGIE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 197 mots

Il reconnaît l'existence de la nutrition minérale des végétaux et invoque le rôle de la lumière dans ce phénomène. Il a ainsi initié – à la fois par les thèmes choisis, la méthode employée et la rigueur dans la pensée – l'étude fonctionnelle, c'est-à-dire physiologique, du vivant. […] Lire la suite

HALES STEPHEN (1677-1761)

  • Écrit par 
  • Dina SURDIN
  •  • 257 mots
  •  • 1 média

Le premier volume, Vegetable Staticks (1727), décrit des expériences sur la physiologie végétale : respiration, transpiration, nutrition. Au cours de ces expériences, il met au point des appareils pour recueillir les gaz et les manipuler, et pense que tous les gaz sont de l'« air », l'air étant un élément. Cet ouvrage eut un grand retentissement, et il fut traduit en français par Buffon sous le titre : La Statique des végétaux et l'analyse de l'air (1735). […] Lire la suite

CLAUDE BERNARD : ŒUVRES (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • François CHAST
  •  • 267 mots

1843 Du suc gastrique et de son rôle dans la nutrition. 1848 « De l'origine du sucre dans l'économie animale », in Arch. Gén. Méd. 1849 « Du suc pancréatique et de son rôle dans les phénomènes de digestion », in Mém. Soc. Biol. 1850 « Recherches sur le curare », in C.R. Acad. Sci. (avec J. Pelouze). 1853 Recherches sur une nouvelle fonction du foie considéré comme organe producteur de matière sucrée chez l'homme et chez les animaux. […] Lire la suite

PLEXUS, anatomie humaine

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 318 mots

Ces derniers sont très nombreux puisqu'ils s'appliquent en nappes autour des principaux organes de la nutrition : œsophage, estomac (plexus solaire), du cœur, et aussi des organes de la reproduction. Dans le cas des plexus nerveux impliqués dans la vie de relation, mentionnons les deux plus importants qui sont le plexus brachial, qui innerve principalement le membre supérieur, et le plexus lombosacré, qui innerve (nerf sciatique entre autres) le membre inférieur. […] Lire la suite

CASTRO JOSUÉ DE (1908-1973)

  • Écrit par 
  • Jean MATHIOT
  •  • 281 mots

Médecin, géographe et sociologue brésilien, Josué de Castro est, à partir de 1939, professeur de géographie humaine à l'université de Rio de Janeiro, où il est aussi pendant longtemps directeur de l'Institut de la nutrition. Ses travaux sur la faim le font élire en 1951 président du conseil de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (F. […] Lire la suite

ÉROGÈNES ZONES

  • Écrit par 
  • Anne-Marie LERICHE
  •  • 331 mots

Il en est ainsi, par exemple, de la zone bucco-labiale, dont les premières stimulations par le sein ou le biberon sont liées à une fonction vitale : la nutrition. Bientôt, l'excitation interne de cette zone devient indépendante de la fonction, l'enfant trouvant du plaisir à l'apaiser par toute sorte de succion. La zone anale, au départ stimulée par la rétention et l'expulsion des fèces, les zones génitales, excitées par les soins de la mère, par la miction ou au hasard, deviennent, elles aussi, des sources d'excitation interne que l'enfant cherche à apaiser par différentes stimulations extérieures qui créent une satisfaction, telles que les attouchements anaux ou la masturbation. […] Lire la suite

TATUM EDWARD LAWRIE (1909-1975)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  •  • 332 mots

En 1934, il soutient une thèse sur la nutrition et le métabolisme des bactéries, un travail qui sera la base de sa fructueuse collaboration avec le généticien G. W. Beadle dès 1936, à l'université Stanford. Beadle s'intéresse alors au rôle des gènes dans l'hérédité et plus précisément à leur action chimique. En exposant des organismes aux rayons X, on peut provoquer des mutations et les modifications biochimiques qui s'ensuivent peuvent être analysées. […] Lire la suite

LIEBIG JUSTUS baron von (1803-1873)

  • Écrit par 
  • Georges KAYAS, 
  • Universalis
  •  • 1 072 mots
  •  • 3 médias

En 1852, Liebig est nommé professeur à Munich, où il consacrera jusqu’à la fin de sa vie l’essentiel de son activité scientifique à des recherches en agronomie, particulièrement la nutrition des plantes et la conception d’engrais azotés. Les applications de la chimie à l'agriculture l'intéressent au plus haut point ; il fait l'étude expérimentale des sols et prépare des engrais artificiels pour augmenter la production. […] Lire la suite

SERVAN-SCHREIBER DAVID (1961-2011)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 336 mots

Il se consacre dès lors à la compilation et à la publication de données médicales sur le rôle des défenses naturelles du corps, renforcées par des règles de nutrition et d'hygiène de vie, dans la prévention et le traitement du cancer en complément des traitements conventionnels comme la chimiothérapie et la radiothérapie. Ses deux livres les plus connus, Guérir le stress, l'anxiété et la dépression sans médicaments ni psychanalyse (2003) et Anticancer : prévenir et lutter grâce à nos défenses naturelles (2007), se sont vendus chacun à plus d'un million d'exemplaires dans le monde. […] Lire la suite

PLATHELMINTHES

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 397 mots
  •  • 1 média

Monogènes, cestodes et trématodes ne comptent que des parasites ; ce mode de vie conditionne leur organisation : disparition des cils tégumentaires, présence de ventouses et de dispositifs d'accrochage, disparition du tube digestif compensée par une nutrition osmotrophe. […] Lire la suite

LICHENS

  • Écrit par 
  • Henry DES ABBAYES
  •  • 3 580 mots
  •  • 5 médias

Nutrition et biochimie La nutrition carbonée du thalle est assurée par la photosynthèse de l'algue-gonidie. Cependant, il n'est pas exclu que le mycosymbiote puisse, en saprophyte, tirer d'un substrat organique, bois, humus, une partie de son alimentation carbonée. L'absorption de l'eau se fait par toute la surface du thalle ; elle est rapide dans le cas d'eau mouillante, mais elle s'exerce également à partir de l'humidité de l'air. […] Lire la suite

OLIGOÉLÉMENTS

  • Écrit par 
  • Jean LAVOLLAY
  •  • 3 576 mots
  •  • 1 média

L'expérience a montré qu'il est effectivement indispensable à la nutrition des végétaux chlorophylliens, notamment des Lemnacées (Lentilles d'eau). Mais ayant pu cultiver ces espèces dans des conditions de milieu assurant l'hétérotrophie, nous avons constaté que ces végétaux, alors dépourvus de chlorophylle, présentent des besoins en chlore inchangés. […] Lire la suite

BLAIREAU

  • Écrit par 
  • Marie-Claude BOMSEL
  •  • 441 mots
  •  • 1 média

La nidation est différée, c'est-à-dire que les ovules fécondés demeurent en état de diapause dans l'utérus maternel et ne s'implantent que lorsque les conditions de nutrition et d'éclairement deviennent meilleures. Le temps de « gestation » peut varier de deux à douze mois, le réel développement des embryons étant d'environ deux mois. Les portées sont de deux à quatre petits. […] Lire la suite

ALCMÉON DE CROTONE (env. 520-env. 450 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Barbara CASSIN
  •  • 487 mots

Embryologiste, il traite de la formation et de la nutrition de l'embryon. La santé est, selon lui (fragment 4, in H. Diels et W. Kranz, Die Fragmente der Vorsokratiker), produite par l'« isonomie », mélange équilibré des puissances contraires, telles l'humide et le sec, le froid et le chaud, l'amer et le doux, couples dont Aristote prétend qu'il les « rencontre » plutôt qu'il ne les « détermine » en les définissant à la manière pythagoricienne (Métaphysique, A, V, 286 a, 30 sq. […] Lire la suite

OMS (Organisation mondiale de la santé)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre ALMÉRAS, 
  • Universalis
  •  • 2 292 mots

Ses travaux portent également sur la santé de la famille (santé maternelle et infantile, nutrition), la santé mentale, le développement des services et des personnels de santé, la recherche, la technologie diagnostique et thérapeutique, la coordination sanitaire et biomédicale. En 1967, l'OMS a mis en route un programme mondial d'éradication de la variole. […] Lire la suite

PROGESTATIFS

  • Écrit par 
  • Dominique BIDET, 
  • Jean-Cyr GAIGNAULT, 
  • Jacques PERRONNET
  •  • 588 mots

Elle favorise, en effet, la transformation de l'endomètre et le rend apte à la nidation et à la nutrition de l'embryon : c'est l'hormone de la grossesse. Cependant, elle ne peut exercer cette action que si l'utérus a été préalablement préparé par les estrogènes qui induisent la synthèse de ses récepteurs. Elle supprime l'estrus et l'ovulation, et coagule la glaire cervicale, la rendant ainsi imperméable aux spermatozoïdes, propriété qui a été mise à profit dans la contraception. […] Lire la suite

BIOLOGIE La maintenance de l'organisme

  • Écrit par 
  • Marc PASCAUD
  •  • 2 740 mots
  •  • 10 médias

L'implication fonctionnelle de la nutrition dans le renouvellement biologique, de nos jours évidente, avancée par Aristote (« La vie est la nutrition, l'accroissement et le dépérissement »), est exposée en 1816 par F. Magendie dans des termes qui font de lui un véritable précurseur de la biologie moléculaire : « Il est extrêmement probable que toutes les parties du corps de l'homme éprouvent un mouvement intestin, qui a le double effet d'expulser les molécules qui ne doivent plus composer les organes et de les remplacer par des molécules nouvelles [. […] Lire la suite

AMINOACIDES INDISPENSABLES

  • Écrit par 
  • Geneviève DI COSTANZO
  •  • 601 mots

La seconde catégorie est celle des acides aminés indispensables qui subissent un processus de désamination réversible : ils peuvent être remplacés dans les expériences de nutrition par leurs isomères de la série D et par leurs dérivés α-cétoniques ou α-hydroxylés ; leur caractère indispensable vient de ce que leur copule carbonée ne peut être synthétisée à partir d'autres acides aminés ou de composés non protéiques. […] Lire la suite

CANDOLLE AUGUSTIN PYRAME DE (1778-1841)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 592 mots

Il a beaucoup travaillé sur la physiologie végétale (Premier Essai sur la nutrition des lichens, 1797 ; Expériences relatives à l'influence de la lumière sur quelques végétaux, 1800 ; Causes de la direction des tiges vers la lumière, 1809) ; sur l'agronomie (Mémoire sur la fertilisation des dunes, 1803 ; Instruction sur l'emploi des engrais liquides, 1825 ; Théorie des assolements, 1831) ; sur les fossiles (Asteroma, Polystigma, Stilbospora, 1817). […] Lire la suite

PHYTIQUE ACIDE

  • Écrit par 
  • Armand TIBI
  •  • 565 mots

La présence d'acide phytique, notamment dans les farines à taux de blutage élevé, pose de graves problèmes pour la nutrition de l'homme et des animaux. En effet, l'inactivation des phytases végétales au cours de la cuisson, l'absence de ces enzymes dans le tube digestif et la faible efficacité des phytases bactériennes empêchent le métabolisme de l'acide phytique. […] Lire la suite

ACTION & RÉACTION, physiologie

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 605 mots

Après avoir mis en évidence le rôle des hormones dans les boucles interactives fonctionnant selon le principe du feed-back, on a invoqué celui des mécanismes neuro-endocriniens de stimulation ou d'inhibition fonctionnelle par lesquels sont intégrées vie de relation et vie de nutrition. On conçoit donc maintenant l'action qui est exercée sur le système vivant comme un signal capable de déclencher un ou des processus réactionnels par l'intermédiaire de canaux où transitent des messages (sous forme d'influx nerveux et/ou de médiateurs chimiques) destinés aux récepteurs d'information dont les structures qui vont réagir sont munies. […] Lire la suite

ALIMENTATION (Économie et politique alimentaires) Malnutrition dans le monde

  • Écrit par 
  • Laurence ROUDART
  •  • 7 286 mots
  •  • 8 médias

Les prévalences de la sous-nutrition, de la surnutrition et des MNTA diminuent. Selon les auteurs de la prospective Agrimonde-Terra, ce scénario « nutrition saine » est le seul susceptible d’assurer la sécurité alimentaire et nutritionnelle en 2050. Expansion des terres agricoles et du commerce alimentaire international D’autres enseignements importants émergent de cette étude prospective. […] Lire la suite

ASTÉRIDES

  • Écrit par 
  • Yves TURQUIER
  •  • 2 638 mots
  •  • 5 médias

La nutrition Seules de tous les Échinodermes, les Astérides sont carnivores. Leur régime est rarement spécialisé, bien que cantonné à la faune fixée ou peu mobile ; en outre, elles pratiquent volontiers la nécrophagie. Les Bivalves constituent leurs proies favorites et, à ce titre, elles constituent une gêne sérieuse pour les activités conchylicoles lorsqu'elles sont abondantes. […] Lire la suite

BALEINE À FANONS

  • Écrit par 
  • Marie-Claude BOMSEL
  •  • 653 mots
  •  • 2 médias

Leur mode de nutrition est tout à fait spécifique : elles pompent de l'eau en grande quantité puis la propulsent à travers leurs fanons qui retiennent alors des milliards de micro-organismes, du zooplancton (notamment les petits crustacés ou krill) dont elles se nourrissent principalement, des crevettes et des poissons. Elles s'alimentent surtout dans les eaux froides des zones polaires, très riches en krill. […] Lire la suite

ADVENTICES

  • Écrit par 
  • Marcel BOURNÉRIAS
  •  • 804 mots

Cette compétition porte également sur la nutrition, notamment pour l'eau : augmentant considérablement l'évapotranspiration, la végétation adventice est particulièrement nuisible dans les régions subarides. Le prélèvement trophique exercé par les adventices parasites comme la cuscute des prairies artificielles et l'orobanche (Phelipœa ramosa) du tabac est important. […] Lire la suite

RÉTINE RÉPARATION DE LA

  • Écrit par 
  • José-Alain SAHEL
  •  • 768 mots

Dans ces affections, des mutations touchent soit les cellules photoréceptrices responsables de la détection de la lumière et de son codage en signal électrique véhiculé jusqu'au cerveau, soit des cellules de soutien situées sous la rétine, formant l'épithélium pigmentaire rétinien et assurant la nutrition et le renouvellement partiel de la rétine. La cécité est due à la dégénérescence des photorécepteurs par mort programmée (apoptose). […] Lire la suite

MÉDECINE Médecine préventive

  • Écrit par 
  • Maurice CLOAREC
  •  • 3 419 mots
  •  • 4 médias

L'amélioration de l'hygiène de vie et la nutrition, les possibilités de dépistage par la radiographie thoracique ont permis d'enrayer l'extension de la maladie sans pour autant être efficaces dans le traitement des patients ayant des lésions évoluées. C'est finalement la découverte de la streptomycine puis celle du rimifon (Isoniazide) qui ont permis une chimiothérapie efficace, en éliminant en outre les risques de contagion à partir des maladies. […] Lire la suite

MAMMAIRE GLANDE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 846 mots

Caractéristique des mammifères, la glande mammaire sécrète le lait indispensable à la nutrition des jeunes. Elle se développe à partir de deux crêtes embryonnaires épiblastiques qui s'étendent ventralement de la région axillaire à l'aine. Chez l'homme, cette crête se résorbe ensuite, sauf dans la région pectorale où elle donne naissance à des bourgeons ectodermiques qui se creusent en canaux et en alvéoles sécrétrices, ou acini. […] Lire la suite

RONDELET GUILLAUME (1507-1566)

  • Écrit par 
  • Claire BOUYRE
  •  • 804 mots
  •  • 1 média

Il s’intéresse aussi à la reproduction, à la locomotion et à la nutrition de ces animaux et tente, à partir de tous ces éléments, de les classer en divers groupes. Rondelet apparaît ainsi comme un remarquable compilateur et observateur, relevant dans son ouvrage de nombreuses espèces encore jamais décrites, notamment au sein des invertébrés. Plusieurs auteurs s’inspireront de ses travaux, tels Ulisse Aldrovandi et Conrad Gessner. […] Lire la suite

AVENARIUS RICHARD (1843-1896)

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 851 mots

L'individu, d'autre part, entretient avec l'environnement deux types de rapports relevant respectivement du « pédagogique » et du « physiologique », le premier recouvrant la « localité » et la « sphère sociale », le second les processus de nutrition et d'excitation. Plus précisément l'individu comme système total comprendra le système nerveux central (C) et la totalité des systèmes partiels qui lui sont subordonnés. […] Lire la suite

HUMUS

  • Écrit par 
  • Philippe DUCHAUFOUR
  •  • 4 685 mots
  •  • 3 médias

Lorsque la minéralisation de l'azote se fait régulièrement, ce qui est le cas des mulls peu acides et bien aérés, la nutrition azotée est bien assurée (forêts feuillues bien entretenues). Si, au contraire, on a affaire à des mors très acides ou à des humus tourbeux, la minéralisation est lente, l'azote restant bloqué sous une forme inassimilable dans l'horizon A0 : la nutrition azotée est alors très mal assurée (landes à bruyères, certaines forêts résineuses en montagne). […] Lire la suite

MARTIN ARCHER JOHN PORTER (1910-2002)

  • Écrit par 
  • Michel MARTIN
  •  • 887 mots

Insatisfait, il rejoint le laboratoire de nutrition où, sous la direction de L. J. Harris et de sir Charles Martin, il étudie, de 1933 à 1938, l'influence sur les animaux de la carence de leur alimentation en certaines vitamines. Il est, dans ce contexte, chargé de l'entretien d'une trentaine de porcs pendant plusieurs années. Il obtient son diplôme de doctorat en 1936. […] Lire la suite

UA (Union africaine)

  • Écrit par 
  • Alain MENOTTI
  •  • 936 mots
  •  • 2 médias

Cinq commissions spécialisées traitent respectivement des questions économiques et sociales ; de l'éducation et de la culture ; de la santé, de l'hygiène et de la nutrition ; de la défense ; des questions scientifiques. D'autre part, une commission particulière permet le règlement des différends entre États par des voies pacifiques : c'est la commission de médiation, de conciliation et d'arbitrage, dont la juridiction est facultative et qui n'a joué aucun rôle jusqu'à présent. […] Lire la suite

PHOTORESPIRATION

  • Écrit par 
  • Paul MAZLIAK
  •  • 910 mots

Il s'agit donc d'un phénomène négatif par rapport à la nutrition carbonée de la plante. L'élucidation du métabolisme de la photorespiration est due aux travaux de physiologie contemporains utilisant le traceur radioactif 14C (Zelitch, Tolbert, ...). Responsable de la fixation du CO2 dans les plantes en C3, la ribulose-di-phosphate-carboxylase peut, selon les pressions partielles de CO2 et d'O2 présentes, agir soit comme une carboxylase, soit comme une oxygénase : L'acide phosphoglycolique, déphosphorylé, quitte le chloroplaste et passe dans le peroxysome, petit organite cytoplasmique spécialisé dans les oxydations photorespiratoires. […] Lire la suite

AUTOTROPHIE & HÉTÉROTROPHIE

  • Écrit par 
  • Alexis MOYSE
  •  • 2 503 mots
  •  • 2 médias

Si ce mode de nutrition est l'hétérotrophie pour le carbone, il est autotrophique pour l'azote et le soufre. Les euglènes, algues unicellulaires des mares, possèdent de la chlorophylle et, par photosynthèse, assimilent le gaz carbonique. Cependant elles ne peuvent vivre sur des milieux purement minéraux. Quelques substances organiques leur sont indispensables : la vitamine B12, les constituants de la vitamine B1 (thiazol et pyrimidine). […] Lire la suite