« Monnaies »

TRAITÉ DES MONNAIES, Nicolas Oresme - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Marc DANIEL
  •  • 992 mots

Le Traité des monnaies du Français Nicole d'Oresme (1325-1382) est considéré comme le premier ouvrage strictement économique de l'histoire. Il reste des zones d'incertitude sur lui, ne serait-ce que parce que le manuscrit autographe a été perdu. En particulier, sa date de publication est inconnue. Certains la situent en 1355, d'autres penchent pour la période entre septembre 1356, qui correspond à la défaite de Jean II le Bon à Poitiers, et décembre 1360, qui correspond à son retour de captivité et à la création du franc. […] Lire la suite

Les médias de la recherche « Monnaies » :

Monnaie : poids des monnaies utilisées dans le Péloponnèse et en Attique

Monnaie : poids des monnaies utilisées dans le Péloponnèse et en Attique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Monnaie d'électrum, Lydie

Monnaie d'électrum, Lydie
Crédits : American Numismatic Association Money Museum

photographie

Monnaie grecque antique

Monnaie grecque antique
Crédits : D.R.

photographie

Mona Lisa ou La Joconde, L. de Vinci

Mona Lisa ou La Joconde, L. de Vinci
Crédits : Universal History Archive/ UIG/ Getty images

photographie

Afficher les médias de « Monnaies »

MONNAIE Histoire de la monnaie

  • Écrit par 
  • Michel BRUGUIÈRE
  •  • 9 774 mots
  •  • 7 médias

Sous Sylla et César, le portrait du dictateur apparut sur les monnaies d'or, mais ce n'est qu'en 44 avant J.-C. qu'une telle effigie d'un vivant devint légale, ainsi que la pratiquaient depuis trois siècles les monarchies hellénistiques. Vers 100 avant J.-C., le Sénat, dans un dernier effort pour marquer ses prérogatives, avait fait apposer sur les monnaies son sigle : S. […] Lire la suite

MONNAIE Théorie économique de la monnaie

  • Écrit par 
  • Patrick VILLIEU
  •  • 7 484 mots
  •  • 2 médias

Comme le papier a supplanté le métal, l'électronique évince le papier ; les bonnes monnaies chassent les mauvaises, au contraire de la grotesque « loi » attribuée à Thomas Gresham qui, aveuglé par le miroitement des espèces métalliques, énonçait au xvie siècle que les « mauvaises monnaies » (celles qui n'ont que peu de valeur intrinsèque) chassent les « bonnes » (celles qui ont une plus forte valeur intrinsèque), ces dernières, thésaurisées, sortant de la circulation. […] Lire la suite

MONNAIE DE NÉCESSITÉ ou MONNAIE OBSIDIONALE

  • Écrit par 
  • Georges BLUMBERG
  •  • 92 mots

Espèces monétaires fabriquées avec des matériaux différents de ceux de la monnaie légale, en raison de circonstances exceptionnelles ne permettant pas l'émission normale. Le bois, la pierre, le cuir ont été dans le passé utilisés pour alimenter ainsi des villes assiégées en monnaie de nécessité dite obsidionale. Lors des derniers stades de l'inflation galopante en Allemagne, en 1923, on a émis des billets en papier ordinaire imprimés sur une seule face, ainsi que des pièces en matériaux céramiques. […] Lire la suite

TOURNOIS, monnaie

  • Écrit par 
  • Jean DÉRENS
  •  • 529 mots

Quand Philippe Auguste confisqua la Touraine, il ne supprima pas le monnayage tournois pour le remplacer par le monnayage parisis : il laissa à chacune des deux monnaies sa propre aire d'influence (cinq deniers tournois équivalaient à quatre deniers parisis). Mais l'atelier de Tours devint un atelier royal. Le type de monnaie le plus courant, sous Philippe Auguste, porte au droit Philippus Rex, autour d'une croix pattée, au revers Turonus Civis, autour du châtel, qui n'est autre que le temple des premières monnaies tournois. […] Lire la suite

COMPTE MONNAIE DE

  • Écrit par 
  • Jean DÉRENS
  •  • 1 083 mots

« La mauvaise monnaie chasse la bonne », c'est-à-dire que seules les espèces surévaluées (et par là même affaiblies) ont cours, car les bonnes monnaies valent plus que leur cours officiel : on les retire donc de la circulation, on les thésaurise, on les exporte ou on les refond. S'il s'agit donc de temps en temps de « renforcements », la tendance la plus générale est à l'« affaiblissement ». […] Lire la suite

DENIER, monnaie

  • Écrit par 
  • Jean DÉRENS
  •  • 1 018 mots
  •  • 1 média

Dans les premiers siècles de son histoire, Rome s'était servie de monnaies étrangères, surtout grecques, ou avait frappé des monnaies à l'imitation de celles-ci. Le denier apparut, suivant Pline, en l'an de Rome 485 (~ 269), à l'époque où l'on inaugurait, pour le bronze, le système de l'as triental. Le denier est une monnaie d'argent de la valeur de dix as, dont le type est une copie de la drachme attique. […] Lire la suite

MARK, monnaie

  • Écrit par 
  • Georges BLUMBERG
  •  • 670 mots
  •  • 1 média

Il a servi d'unité de référence et de compte à diverses monnaies germaniques jusqu'à la création effective de l'unité monétaire dénommée Mark par le Reichstag en décembre 1871. Le mark, défini comme valant 1/1395 de livre d'or fin et divisé en 100 pfennig, devient officiellement, en 1873, la monnaie de tous les États de l'Empire allemand. Monnaie « sans histoire » de 1873 à 1914, le mark sombre dans l'inflation à la suite de la Première Guerre mondiale. […] Lire la suite

VIENNOIS, monnaie

  • Écrit par 
  • Jean DÉRENS
  •  • 174 mots

Ils avaient de nombreux ateliers monétaires dispersés dans les châteaux d'Avisan, de Césanne, de Crémieu, où l'on frappait le florin, le carlin, le gros au dauphin et toute une échelle de monnaies au dauphin, dans le système viennois (le denier viennois valait un demi-denier tournois). Cette monnaie était fort commune et fort appréciée dans le sud-est de la France, encore qu'elle y fût interdite. […] Lire la suite

PARISIS, monnaie

  • Écrit par 
  • Jean DÉRENS
  •  • 342 mots

L'établissement d'une monnaie royale forte et stable, destinée à concurrencer les monnaies féodales, répond à un désir des Capétiens de reprendre en main la frappe de la monnaie, privilège royal usurpé par les féodaux ; il faut que, même dans les grandes principautés territoriales, la monnaie royale ait cours et soit préférée pour sa qualité : la monnaie est un moyen d'assurer et d'établir la prépondérance royale. […] Lire la suite

LOUIS, monnaie

  • Écrit par 
  • Jean DÉRENS
  •  • 301 mots

La principale monnaie d'or française, l'écu, continuait à être frappée à 23 carats, alors que les monnaies étrangères s'étaient alignées sur la pistole espagnole, qui était, elle, au titre de 22 carats (916 millièmes de métal pur). La valeur de l'écu avait dépassé 5 livres ; la taille du double écu donna au louis, par la diminution du titre, la valeur ronde de 10 livres. […] Lire la suite

GROS, monnaie

  • Écrit par 
  • Jean DÉRENS
  •  • 382 mots

Le sou tournois pesait 4,22 g d'argent, au titre de 23/24 d'argent fin, alors que la plupart des monnaies d'argent n'étaient titrées qu'à 10/24. Cela explique le succès de cette monnaie nouvelle. Saint Louis avait voulu faire coïncider monnaie de compte et espèces monétaires. La qualité du gros ne tarda pas à faire hausser son cours : sous Philippe le Bel, il vaut 13, puis 15 deniers, au lieu de 12. […] Lire la suite

LIVRE, monnaie

  • Écrit par 
  • Jean DÉRENS
  •  • 349 mots

Unité de poids dont la valeur est variable, la livre servit très tôt d'unité monétaire dans la mesure où la taille de la monnaie fut établie d'après la livre : les sous d'or de Constantin étaient fabriqués à la taille de 72 par livre. C'est à l'époque carolingienne que fut instauré le système d'équivalence qui durera pendant tout le Moyen Âge : Charlemagne ayant décidé que l'on taillerait 240 deniers à la livre, on établit que 240 deniers, soit 20 sous, vaudraient 1 livre. […] Lire la suite

MARC, monnaie

  • Écrit par 
  • Jean DÉRENS
  •  • 289 mots

Terme qui désigna d'abord une monnaie germanique que l'on trouve dans le latin barbare sous la forme de marca ou marcus. Le marc fut une unité de poids pour les métaux précieux pendant tout le Moyen Âge. Il semble être dérivé de la livre romaine, qui valait 11 onces, et son poids se fixa aux environs de 8 onces. Sous le règne de Louis VI le Gros fut adoptée la livre dite française, qui valait 489,506 g et se divisait en 2 marcs, ou 16 onces, ou 128 gros, ou 384 deniers, ou 9 216 grains. […] Lire la suite

TALENT, monnaie

  • Écrit par 
  • Jean DÉRENS
  •  • 390 mots

Mesure de poids et unité monétaire la plus répandue dans la Grèce antique, la valeur du talent a pu considérablement varier suivant le système pondéral adopté. Les textes homériques mentionnent un talent d'or dont la valeur a fait l'objet de nombreuses controverses et recherches : valait-il 16,82 grammes d'or, comme le sicle fort babylonien, ou simplement 8,41 grammes, soit la valeur d'un bœuf ? On a cru pouvoir identifier avec ces talents homériques les disques d'or retrouvés dans les tombes mycéniennes : l'extrême légèreté de ces disques (de 1,25 à 3 g) a conduit à rejeter cette hypothèse ; ils représenteraient plutôt l'image de la fortune du défunt. […] Lire la suite

PAIEMENT ET MONNAIE ÉLECTRONIQUES

  • Écrit par 
  • Marianne VERDIER
  •  • 4 151 mots

Les monnaies virtuelles Les monnaies virtuelles (comme les linden dollars, ou le bitcoin) présentent le point commun avec la monnaie électronique d’être stockées sous un format digital. Ces monnaies ont été créées pour remplir trois fonctions traditionnelles de la monnaie : la fonction d’unité de compte, la facilitation des transactions commerciales et le stockage de valeur. […] Lire la suite

HATOUM MONA (1952- )

  • Écrit par 
  • Jacinto LAGEIRA
  •  • 718 mots

Mona Hatoum a d'abord été connue comme une artiste réalisant des performances qui mettaient souvent en scène la violence et la sexualité, et au cours desquelles son propre corps était volontairement exposé, parfois jusqu'à la limite de ses forces. Bien que ces performances aient été presque toutes filmées, Mona Hatoum ne les considère pas comme un travail vidéo à part entière. […] Lire la suite

OZOUF MONA (1931- )

  • Écrit par 
  • Jean-Clément MARTIN
  •  • 915 mots

Née en 1931 dans les Côtes-du-Nord, au sein d'un foyer d'instituteurs militants alliant préoccupations pédagogiques et défense de la langue bretonne, Mona Sohier est confrontée très jeune à une épreuve dramatique, la mort de son père âgé de trente-trois ans. Proche du communisme et laïque, il était propagandiste d'une culture bretonne traditionnelle, qu'il avait apprise et que l'école qu'il représentait rejetait de facto. […] Lire la suite

NAISSANCE DE LA MONNAIE MÉTALLIQUE

  • Écrit par 
  • François REBUFFAT
  •  • 193 mots
  •  • 1 média

Le berceau de la monnaie fut l'Anatolie, et plus précisément le royaume de Lydie. L'Asie Mineure avait déjà été la terre du roi Midas qui, selon la légende, possédait la faculté de changer en or tout ce qu'il touchait. Pour se débarrasser de ce pouvoir redoutable, il se plongea dans les eaux du Pactole ; les Lydiens purent désormais recueillir dans cette rivière les paillettes d'électrum, cet alliage naturel d'or et d'argent qui permit de frapper les premières pièces de monnaie connues. […] Lire la suite

INTRODUCTION DU PAPIER-MONNAIE

  • Écrit par 
  • François REBUFFAT
  •  • 197 mots

Encore moins que pour la monnaie métallique, il ne saurait être question de dater cet événement de façon précise et définitive. L'introduction du papier-monnaie a toujours été le symptôme d'une crise des échanges liée à une raréfaction momentanée des espèces métalliques. L'usage du billet était à chaque fois annoncé à titre d'essai et pour une durée limitée. […] Lire la suite

MONNAIE MÉTALLIQUE EN FRANCE (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Pascal BURESI
  •  • 387 mots

310 Le premier solidus (sou), pièce d'or, est frappé à Trèves et s'impose en Occident pour près d'un demi-millénaire. 864 Édit de Pîtres. Pour contrôler la frappe, Charles le Chauve limite à dix le nombre d'ateliers monétaires. 1018 La Catalogne, ancienne province franque de l'Empire carolingien, renoue avec la frappe de l'or. 1266 Saint Louis impose la primauté de la monnaie royale sur celles des barons. […] Lire la suite

LA JOCONDE (PORTRAIT DE MONA LISA), Léonard de Vinci

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 932 mots
  •  • 2 médias

Le cinéma évoque lui aussi le tableau légendaire, notamment dans Mona Lisa (1986) de Neil Jordan et Mona Lisa Smile (2003, Le Sourire de Mona Lisa) de Mike Newell. En littérature, cette figure féminine apparaît, par exemple, dans le roman cyberpunk Mona Lisa Overdrive (1988, Mona Lisa s'éclate) de William Gibson et dans Mona Lisa Smiled a Little (1999) de la Canadienne Rachel Wyatt. […] Lire la suite

LA THÉORIE QUANTITATIVE DE LA MONNAIE, Milton Friedman - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Sébastien LENFANT
  •  • 1 042 mots
  •  • 1 média

The Quantity Theory. A Restatement („La Théorie quantitative de la monnaie. Une nouvelle présentation“) marque le retour au cœur des débats macroéconomiques de l'après-guerre de la théorie quantitative de la monnaie ; c'est aussi la première contre-attaque théorique d'envergure à l'encontre de l'orthodoxie keynésienne. Il s'agit en fait de l'article introductif d'un ouvrage édité sous la direction de Milton Friedman (1912-2006) en 1956, Studies in the Quantity Theory of Money, qui rassemble principalement des contributions empiriques, dont une étude importante de Phillip Cagan, The Monetary Dynamics of Hyperinflation. […] Lire la suite

LE POUVOIR D'ACHAT DE LA MONNAIE, Irving Fisher - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Nicolas CHAIGNEAU
  •  • 1 143 mots

Avec cet ouvrage, l'Américain Irving Fisher (1867-1947), professeur à l'université de Yale, s'inscrit dans une tradition d'économistes (David Hume, David Ricardo, John Stuart Mill) qui prônent une approche dite réelle des phénomènes économiques. Selon cette tradition, il convient tout d'abord de faire abstraction de la monnaie et d'élaborer une théorie de l'équilibre économique où les biens s'échangent directement les uns contre les autres. […] Lire la suite

LA MONNAIE ENTRE VIOLENCE ET CONFIANCE (M. Aglietta et A. Orléan) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jézabel COUPPEY
  •  • 1 035 mots

L'ambivalence de la monnaie Mais la monnaie est toujours inachevée, toujours en devenir, entre institutionnalisation et dépérissement, en proie à la concurrence de monnaies rivales qui pourront relancer le processus de polarisation mimétique. La monnaie oscille donc entre violence et confiance. Telle est son ambivalence dont l'histoire monétaire témoigne. […] Lire la suite

THÉORIE GÉNÉRALE DE L'EMPLOI, DE L'INTÉRÊT ET DE LA MONNAIE, John Maynard Keynes - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Marion GASPARD
  •  • 1 061 mots

La célébrité de John Maynard Keynes (1883-1946), économiste à Cambridge et haut fonctionnaire, connaît son point culminant avec la publication de General Theory of Employment, Interest and Money (Théorie générale de l'emploi, de l'intérêt et de la monnaie). Non parce que ce livre résume parfaitement la pensée de son auteur, qui dès 1937 révise certains de ses développements, mais parce que sa destinée répond pleinement aux ambitions de Keynes, placées sous le double signe de la théorie et de l'action économiques. […] Lire la suite

NUMISMATIQUE

  • Écrit par 
  • Jacques YVON
  •  • 4 880 mots
  •  • 2 médias

La numismatique est la science des monnaies. Elle étudie ces objets dans leur aspect formel, leur valeur de signe et leur développement historique. Elle prouve que les monnaies, qui certes ne sont le plus souvent que l'illustration de l'histoire des hommes, en constituent parfois les seules sources. Les monnaies sont partie intégrante de l'histoire économique. […] Lire la suite

BÂLE ACCORDS DE (1972)

  • Écrit par 
  • Marie-France BAUD-BABIC
  •  • 303 mots

Il doit servir à limiter les fluctuations de taux de change en empêchant l'écart de fluctuation entre deux cotations effectives des six monnaies européennes de dépasser 2,25 p. 100, qu'il s'agisse de la limite inférieure ou supérieure. Au-delà de ce seuil, la banque centrale du pays concerné de la C.E.E. doit intervenir. Les monnaies européennes varient également par rapport au dollar, très instable. […] Lire la suite

CONVERTIBILITÉ, économie monétaire

  • Écrit par 
  • Georges BLUMBERG
  •  • 228 mots

Avec les accords de Bretton Woods (1944), le dollar a remplacé l'or en tant que substrat commun à toutes les monnaies convertibles. Mais la libre convertibilité des monnaies de divers pays est parfois encore soumise à des restrictions de change. […] Lire la suite

COURS FORCÉ, change

  • Écrit par 
  • Georges BLUMBERG
  •  • 149 mots

Autrefois exceptionnelle, cette situation de non-convertibilité est aujourd'hui celle de toutes les monnaies. En matière de change, il y a cours forcé lorsqu'un pays fixe par voie d'autorité les taux auxquels sa monnaie peut être échangée contre des monnaies étrangères. Ce fut le cas de tous les pays à régime socialiste. L'existence d'un cours forcé provoque toujours la formation d'un marché clandestin sur lequel les monnaies étrangères s'échangent à des cours souvent beaucoup plus élevés. […] Lire la suite

SPÉCULATION

  • Écrit par 
  • Dominique PLIHON
  •  • 2 232 mots

Ce constat amène à la conclusion suivante : l'essentiel des opérations sur les monnaies est déconnecté des échanges commerciaux et se trouve être la contrepartie d'opérations purement financières, dont une grande partie relève de la spéculation. L'année 1973, point de départ de cette explosion de la taille du marché des changes, correspond précisément à l'abandon du régime de changes fixes de Bretton Woods et à l'avènement du flottement généralisé des monnaies, marqué par une forte instabilité des monnaies sous l'effet des mouvements de capitaux spéculatifs. […] Lire la suite

CHANGE L'intégration monétaire européenne

  • Écrit par 
  • Christian BORDES
  •  • 14 365 mots
  •  • 6 médias

était motivée par le souci d'assurer la convertibilité des monnaies, l'A.M.E., pour sa part, va faciliter les règlements entre les monnaies désormais convertibles, grâce à un nouveau système établi pour assurer aux banques centrales le règlement des engagements pris par les pays déficitaires. L'accord va prévoir également la réduction des marges de fluctuation entre les dix-sept monnaies participantes. […] Lire la suite

BILLON

  • Écrit par 
  • Jean DÉRENS
  •  • 702 mots

Terme qui désigne les monnaies de métal vil, ou de métal précieux dont le titre est très fortement altéré. Les monnaies de billon ne doivent leur pouvoir libératoire qu'à la confiance du public et leur valeur intrinsèque est toujours très inférieure à leur valeur nominale. Le terme est le plus généralement appliqué aux monnaies divisionnaires qui souffrent le plus des crises monétaires et de l'usure de la monnaie. […] Lire la suite

CHANGE, notion de

  • Écrit par 
  • Marc POURROY, 
  • Séverine VANDELANOITE
  •  • 1 786 mots

Deux monnaies jouent ce rôle : le dollar et l'euro, qui compte parmi les monnaies de réserve des banques centrales sans pour autant s'imposer comme monnaie de transaction internationale. Par ailleurs la Chine met en œuvre depuis la fin des années 2000 une politique qui conduira à l’internationalisation du yuan. Malgré l’absence d’accords de coordination internationale de grande ampleur similaires aux accords de Bretton Woods, la crise des subprimes (crise de liquidité sur le marché interbancaire à partir de l’été de 2007 et crise bancaire après septembre 2008) a poussé les banques centrales des grandes places financières à la coopération. […] Lire la suite

ÉCU D'OR

  • Écrit par 
  • Jean DÉRENS
  •  • 1 057 mots

Passé ce terme, l'écu ne devait plus être reçu dans les hôtels des monnaies. Un texte de 1693 est le dernier qui parle de l'écu. Le type de l'écu a été extrêmement répandu et de très nombreux souverains ou princes étrangers ont frappé des monnaies à son imitation. […] Lire la suite

DÉPRÉCIATION MONÉTAIRE

  • Écrit par 
  • Georges BLUMBERG
  •  • 640 mots

Toutes les monnaies, dans tous les pays et à toutes les époques, ont subi une dépréciation, et souvent elles finissent par disparaître pour être remplacées par une monnaie nouvelle, à laquelle on donne le nom de la précédente, d'une de ses divisions ou unités de compte, ou bien encore une appellation nouvelle. La forme la plus ancienne de la dépréciation monétaire remonte à l'époque où les pièces de monnaie en métal précieux en circulation étaient rognées soit par les souverains émetteurs — ce qui fut le cas de Philippe le Bel en France —, soit par les changeurs entre les mains desquels elles passaient. […] Lire la suite

LIVRE TOURNOIS

  • Écrit par 
  • Dominique LACOUE-LABARTHE
  •  • 4 512 mots

À partir du xive siècle, une administration centrale spécialisée se met en place : la Chambre des monnaies, que le roi et la Chambre des comptes consultent. En 1552, la Chambre devient Cour des monnaies, juridiction souveraine. Elle comprend un nombre variable de généraux-maîtres des monnaies et d'autres fonctionnaires assermentés nommés par le roi. […] Lire la suite

RELATIONS MONÉTAIRES INTERNATIONALES (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Francis DEMIER
  •  • 530 mots

1972 Mise en place du serpent monétaire européen pour limiter les fluctuations des cours de change des monnaies européennes. Janvier 1976 Accords de la Jamaïque. Toute référence à l'or est abandonnée. Flottement généralisé des monnaies. Mars 1979 Mise en place du système monétaire européen (S.M.E.). 1982 Déclaration d'insolvabilité du Mexique. Début de la crise de la dette des pays en développement. […] Lire la suite

CHANGES CONTRÔLE DES

  • Écrit par 
  • Georges BLUMBERG
  •  • 735 mots

Mesures prises par un gouvernement pour réglementer l'achat et la vente de monnaies étrangères par ses ressortissants. C'est à la suite des grands déséquilibres économiques et financiers provoqués par la Première Guerre mondiale que de nombreux États ont été amenés à limiter, voire à supprimer, la liberté des transactions en monnaies étrangères. Ces restrictions répondent à plusieurs buts. […] Lire la suite

CHANGE Les régimes de change

  • Écrit par 
  • Patrick ARTUS
  •  • 6 907 mots
  •  • 5 médias

Comment fonctionnerait ce monde à deux monnaies internationales ? Une ou deux monnaies de réserve ? Depuis ses débuts en 1999, l'euro est loin d'avoir détérioré le dollar : en 2000, l’euro représentait 17 p. 100 des émissions internationales d'obligations, 13 p. 100 des réserves de change des banques centrales (contre 68 p. 100 pour le dollar) ; 30 p. […] Lire la suite

ACCORDS DE BRETTON WOODS

  • Écrit par 
  • Francis DEMIER
  •  • 286 mots
  •  • 1 média

Le système repose sur un retour rapide à la parité or des monnaies. Dans un monde où les trois quarts de l'or sont détenus aux États-Unis, les pays doivent avoir recours à l'aide américaine pour reconstituer leurs réserves qui, à défaut d'or, sont essentiellement constituées de dollars. Les accords font du dollar la devise clé dans le système monétaire international et l'étalon or s'efface au profit d'un étalon dollar. […] Lire la suite

BAR KOKHBA (IIe s.)

  • Écrit par 
  • Gérard NAHON
  •  • 1 232 mots

Bar Kokhba, Nessi Israël (prince d'Israël) frappe des monnaies à l'effigie du Temple, à la devise « An I de la liberté de Jérusalem » et Rabbi Aqiba, le chef spirituel révéré, le proclame « Roi-Messie ». Selon les sources rabbiniques, Hadrien en personne prend le commandement des troupes et mène les opérations jusqu'à la chute de la cité forte de Bethar. […] Lire la suite

TRÉSORS MONÉTAIRES, Grèce antique

  • Écrit par 
  • Olivier PICARD
  •  • 1 243 mots

Face à cette continuité, c'est un exemple de ruptures que nous fournissent les monnaies de Thasos. La première rupture date de 480, de l'expulsion des Perses de la région : alors que jusque-là les statères thasiens sont assez nombreux dans l'Empire, après 480 plus aucun trésor n'en contient. La seconde, plus surprenante, se place à la fin de la guerre du Péloponnèse : au ve siècle, ces statères pénètrent largement à l'intérieur du monde thrace, au cœur de la Bulgarie actuelle ; ce mouvement cesse totalement au ive siècle et les nouvelles monnaies thasiennes, les tétradrachmes aux types de Dionysos et d'Héraclès, ne circulent guère hors de l'île. […] Lire la suite

TRAITÉ DE MAASTRICHT

  • Écrit par 
  • Francis DEMIER
  •  • 318 mots

Cela impose à l'Europe une croissance faible et un taux de chômage très important, une contrainte forte qui alimentera la défiance des spéculateurs vis-à-vis des monnaies du S.M.E. en 1992-1993. Au-delà, la mise en œuvre de la monnaie unique accentue le choix du libéralisme économique, contribue à déréglementer les économies européennes et à privatiser une large partie de leur secteur nationalisé. […] Lire la suite

COURONNE IMPÉRIALE & ROYALE

  • Écrit par 
  • Hervé PINOTEAU
  •  • 1 009 mots

Napoléon Ier utilisa la couronne de laurier d'or pour le sacre en 1804 ; Charlemagne avait porté cet insigne sur ses monnaies et la Renaissance, s'inspirant de l'Antiquité, l'avait remis en honneur : tous les rois de France du xvie au xviiie siècle ont porté la couronne de laurier sur monnaies, médailles, gravures et sculptures. Pour symboliser Charlemagne et le rendre présent sur les armoiries comme au sacre, Napoléon fit fabriquer une couronne à arches, en cuivre doré, ornée de camées : cette couronne « de Charlemagne » couronna Charles X et on peut la voir au Louvre, galerie d'Apollon (Hervé Pinoteau a reconstitué l'histoire des deux couronnes « de Charlemagne »). […] Lire la suite

EURO

  • Écrit par 
  • Agnès BÉNASSY-QUÉRÉ
  •  • 6 265 mots
  •  • 3 médias

À cette époque, les Européens ne sont pas encore préoccupés par l'instabilité de leurs monnaies. En effet, les monnaies européennes sont régies par le système de Bretton Woods (mis en place en 1944) qui limite à ± 1 p. 100 les fluctuations autour de cours centraux par rapport au dollar, et donc à ± 2 p. 100 les parités intraeuropéennes (le franc peut, par exemple, baisser de 1 p. […] Lire la suite

SOU

  • Écrit par 
  • Jean DÉRENS
  •  • 435 mots

Les Carolingiens s'efforcèrent de réaffirmer le monopole royal de la frappe des monnaies, surtout de la frappe de l'or. Mais la raréfaction du métal précieux était telle que la frappe de l'or allait cesser en Europe pour plusieurs siècles, alors que les conditions politiques favorisaient une dispersion monétaire complète avec les monnaies féodales. […] Lire la suite

DOLLAR

  • Écrit par 
  • Dominique LACOUE-LABARTHE
  •  • 11 247 mots
  •  • 2 médias

Il est proposé aux autres pays de faire entrer dans leurs réserves officielles des monnaies elles-mêmes directement rattachées à l'or et de définir des taux de change fixes vis-à-vis de ces monnaies, en fait le sterling, le franc ou le dollar. En 1928, seize pays ont choisi l'étalon or ; les autres se sont placés sous le régime de l'étalon de change or. […] Lire la suite

STRICKLAND WILLIAM (1788-1854)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 453 mots

Il conçoit plusieurs autres édifices dans ce style : la bourse de commerce Merchants' Exchange (1834), l'asile de la marine United States Naval Asylum (1826), l'hôtel des monnaies United States Mint (1829) et le bureau des douanes United States Custom House, tous situés à Philadelphie, ainsi que l'Athenaeum (1836-1838) à Providence, dans le Rhode Island, et les hôtels des monnaies de Charlotte, en Caroline du Nord (1835), et de La Nouvelle-Orléans (1835-1836). […] Lire la suite

FRANC FRANÇAIS

  • Écrit par 
  • Dominique LACOUE-LABARTHE
  •  • 9 714 mots
  •  • 5 médias

Les Hôtels des monnaies en province cessent leur activité les uns après les autres et, à la fin du siècle, l'Administration des monnaies et médailles, dépendant du Trésor public, centralise la frappe des pièces. L'émission de billets ne trouve son organisation définitive qu'en 1848. De 1817 à 1838, neuf banques départementales d'émission sont créées. […] Lire la suite