« Moeurs et coutumes »

MŒURS

  • Écrit par 
  • François BOURRICAUD
  •  • 8 009 mots
  •  • 1 média

Cette première acception insiste sur l'hétérogénéité des mœurs. Nous sourions pour faire accueil aux visiteurs. Les Tupinamba eux, pour exprimer la même attitude, doivent pleurer. En considérant la variété des mœurs et des coutumes, les explorateurs, puis les ethnologues, ont été conduits à adopter un relativisme plus ou moins sceptique. Pascal en a donné une formule célèbre : « Vérité en deçà des Pyrénées, erreur au-delà. […] Lire la suite

Le média de la recherche « Moeurs et coutumes » :

Révolution culturelle en Chine, 1966

Révolution culturelle en Chine, 1966
Crédits : Pathé

vidéo

MONBODDO JAMES BURNET lord (1714-1799)

  • Écrit par 
  • Louise LAMBRICHS
  •  • 485 mots

Quant au langage, sans se préoccuper véritablement de son origine, Monboddo le décrit comme la photographie des mœurs et des idées, et en fait un critère de l'état de la société. Il ne se demande pas si le langage est issu d'une révélation, comme le prétendent les théologiens, mais il en fait un simple fruit de l'expérience et de la réflexion. De l'œuvre de Monboddo restent de quelque intérêt ses références concernant les mœurs et coutumes des peuples primitifs et la manière dont il annonce les théories de Darwin. […] Lire la suite

HILLERMAN TONY (1925-2008)

  • Écrit par 
  • Claude MESPLÈDE
  •  • 667 mots

Traduit dans une douzaine de langues, il laisse une œuvre unique composée de romans policiers qui explorent les mœurs et coutumes des tribus indiennes hopis et navajos. Né le 27 mai 1925 dans l'Oklahoma, à Sacred Heart, Tony Hillerman est issu d'une modeste famille de fermiers blancs. Très jeune, il côtoie à l'école des enfants d'origine séminole et potawatomi. […] Lire la suite

FOIGNY GABRIEL DE (1630?-? 1692)

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 293 mots

C'est en 1676 qu'il fait paraître son roman, La Terre australe connue, c'est-à-dire la description de ce pays inconnu jusqu'ici, de ses mœurs et de ses coutumes, par M. Sadeur (qui deviendra, dans une seconde édition, en 1692, Les Aventures de Jacques Sadeur dans la découverte et le voïage de la terre australe). Il y décrit, au terme d'un récit dont le merveilleux est peut-être parodique, une contrée imaginaire, « sans règles et sans préceptes », qui ne connaît ni pouvoir ni classes, une sorte d'abbaye de Thélème généralisée où anarchie est synonyme d'harmonie, un pays de bons sauvages commandés par la raison « qui les unit entre eux et les porte à tout ce qu'il y a de meilleur et de plus juste » : ce pays « peut passer pour une image parfaite de l'état de l'homme jouissant de la béatitude naturelle sur la Terre ». […] Lire la suite

LEBEL ROBERT (1904-1986)

  • Écrit par 
  • José PIERRE
  •  • 845 mots

 » On en découvrirait d'autres exemples dans Chantage de la beauté (1955), Géricault, ses ambitions monumentales et l'inspiration italienne (1961), l'Anthologie des formes inventées (1962) et L'Envers de la peinture : mœurs et coutumes des tableauistes (1964). Quant à l'œuvre de narrateur de Rober Lebel, elle se résume à trois titres : La Double Vue (1964), L'Oiseau caramel (1969) et La Saint-Charlemagne (1976). […] Lire la suite

CULTURE Vue d'ensemble

  • Écrit par 
  • Gisèle SAPIRO
  •  • 1 087 mots

Si elles supposent toutes un système symbolique de représentations et de pratiques, les définitions de la notion de culture s'inscrivent dans une double tension : entre une acception universelle qui l'oppose globalement à la nature et un sens relativiste désignant les mœurs et coutumes des peuples ; entre un usage restreint aux œuvres d'art reconnues comme telles et une approche anthropologique plus large englobant les manières de penser et de faire de différents groupes (nations, ethnies, classes. […] Lire la suite

BARBARIE ÉTAT DE

  • Écrit par 
  • Claude LEFORT
  •  • 854 mots

Chez les classiques, l'état de barbarie est caractérisé par un état d'où sont absents la civilisation et le raffinement, en particulier dans les mœurs et les coutumes. Ce manque est un des fondements de l'aspect péjoratif qui restera essentiel au concept tout au long de son histoire. « Les Grecs vécurent autrefois comme les Barbares vivent maintenant », écrit Thucydide dans l'Histoire de la guerre du Péloponèse (I, 6, 6). […] Lire la suite

HONG LOU MENG [HONG LEOU MONG]

  • Écrit par 
  • LI TCHE-HOUA
  •  • 1 296 mots

Il naquit à Nankin, dans une grande famille chinoise profondément pénétrée des mœurs et coutumes mandchoues. Son bisaïeul avait été nommé en 1663 intendant des soieries impériales de Nankin, poste occupé dès lors pendant cinquante-huit ans par quatre membres de la famille : outre le bisaïeul de l'auteur, son grand-père, son oncle et son père, Cao Fu. […] Lire la suite

KLEMM GUSTAV FRIEDRICH (1802-1867)

  • Écrit par 
  • Claude LEFORT
  •  • 194 mots

Les races passives, pensait-il, ne font que transmettre un héritage ou imiter des mœurs étrangères, tandis que les races actives ont l'esprit conquérant et sont responsables de toutes les innovations culturelles. […] Lire la suite

ETHEREGE sir GEORGE (1634-1692)

  • Écrit par 
  • Alain LABROUSSE
  •  • 237 mots

Avec George Etherege, c'est un genre dramatique nouveau qui apparaît : la comédie de mœurs de la Restauration. La première comédie d'Etherege, La Vengeance comique ou l'Amour dans une cuve (The Comical Revenge or Love in a Tub), fut créée sur la scène du Lincoln's Inn Fields Theatre en 1664. Sa nouveauté consistait à mettre en scène des us et coutumes contemporains ; cependant, elle respectait la tradition en présentant une histoire romanesque, des couplets héroïques en vers non accentués et une intrigue secondaire relevant de la farce. […] Lire la suite

SLAVOPHILES

  • Écrit par 
  • Daria OLIVIER
  •  • 1 216 mots

La religion orthodoxe a déterminé tout le caractère du peuple russe, ses mœurs et ses coutumes ; elle est le soutien sûr et la raison d'être du tsar autocrate, seul chef capable de gouverner les Russes, dont il est le père et le symbole. Il doit, comme autrefois, convoquer de temps à autre une Assemblée nationale (Zemski Sobor), réunion des représentants de « toute la terre russe », mais la Russie n'a que faire d'une Constitution et d'un Parlement à la française ou à l'anglaise. […] Lire la suite

COSTUMBRISME, littérature

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 385 mots

Dans la littérature espagnole, le costumbrismo désigne l'intérêt porté à la description des us et coutumes (costumbres) d'une région, d'un milieu, d'une société. De façon générale, il s'agit d'une constante de la littérature espagnole depuis le Moyen Âge et la Renaissance (archiprêtre de Hita, López de Ayala, El Corbacho, La Celestina...). Au Siècle d'or, de nombreux écrivains peignent d'un trait acéré les mœurs de leur époque (romans picaresques, Quevedo, Cervantès. […] Lire la suite

DRACON (VIIe s. av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Jean DELORME
  •  • 219 mots

Pour être efficace, cette intervention dans des affaires qui, auparavant, relevaient purement du droit familial devait être aussi impitoyable que l'étaient les coutumes du temps. On peut estimer que Dracon a atteint son but puisque Solon, au début du ~ vie siècle, a pu abroger la plupart de ses lois. […] Lire la suite

ESQUISSE, genre littéraire

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 244 mots

 Spectateur, le baron sir Roger de Coverley, le capitaine Sentinelle et sir Andrew Portfranc) ; à travers ces héros symboliques, Addison et Steele critiquaient les mœurs de leurs contemporains londoniens. Autres esquisses célèbres, Le Carnet d'esquisses de Geoffroy Crayon, gentilhomme (The Sketch Book of Geoffrey Crayon, Gent., 1819-1820) de Washington Irving, description des paysages et des coutumes anglaises à l'intention des lecteurs américains. […] Lire la suite

MANGBETU

  • Écrit par 
  • Alfred FIERRO
  •  • 308 mots

Les fils nés de ces unions (il en eut plus de soixante) étaient élevés auprès du roi (éduqués selon les coutumes et dans la langue des Mangbetu) et destinés à prendre la tête de la tribu dont leur mère était originaire. Après la mort de Nabiembali, des querelles de succession et l'intervention des négriers arabes déchirèrent et appauvrirent le pays jusqu'à l'occupation du Congo par les Belges en 1885. […] Lire la suite

HINDOU DROIT TRADITIONNEL

  • Écrit par 
  • Robert LINGAT
  •  • 4 327 mots

Leur méthode, si peu rationnelle qu'elle puisse nous paraître, leur a permis de donner à une population de mœurs et de coutumes aussi variées que celles du continent indien un droit qui était à son image, à la fois un et multiple. Seule compte, pour le juriste comme pour l'historien des institutions, la version (ou les versions) qu'ils ont présentée des textes sacrés. […] Lire la suite

BLEST GANA ALBERTO (1830-1920)

  • Écrit par 
  • Sylvie LÉGER
  •  • 387 mots

L'Idéal d'un noceur (El Ideal de un calavera, 1863) est une peinture de mœurs, romantique par sa tonalité, fort éloignée des premiers élans balzaciens malgré une intention réaliste. Après trente ans de silence, Blest Gana publie son œuvre maîtresse : Durante la Reconquista (1897). L'action commence à la veille de la bataille de Roncagua et se poursuit jusqu'à celle de Chacabuco (soit de 1814 à 1817) ; dans cette fresque grandiose, les passions politiques viennent aussi contrecarrer les liens amoureux. […] Lire la suite

FIGUEROA CRISTÓBAL SUÁREZ DE (1571-? 1639)

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 435 mots

toute une époque défile dans ces tableaux de mœurs brossés avec beaucoup de piquant et d'alacrité. Au passage Figueroa ne se prive pas de cribler de ses flèches les gens de lettres : Quevedo, Cervantes, Alarcón, Arguijo... Avec El Viaje entretenido (1607) de Agustín de Rojas Villandrando et Guía y avisos de forasteros (1620) de Antonio Liñán y Verdugo, El Pasajero compose un remarquable triptyque reflétant les coutumes et les mentalités des Espagnols sous le règne de Philippe III (1598-1621). […] Lire la suite

BRÉBEUF JEAN DE (1593-1649)

  • Écrit par 
  • André VACHON
  •  • 489 mots

Il s'y rend en 1626, y séjourne trois ans, étudiant la langue et les mœurs huronnes, mais ne fait aucun progrès dans l'évangélisation. Rappelé à Québec en 1629, il est forcé de rentrer en France et ne retourne dans la colonie qu'en 1633, après l'occupation anglaise. Dès 1634, il remonte en Huronie, comme supérieur, avec l'ordre de fonder et d'organiser une mission permanente. […] Lire la suite

NOUVEAU MONDE CHRONIQUES DU

  • Écrit par 
  • Jacques LAFAYE, 
  • Itamar OLIVARES
  •  • 3 656 mots
  •  • 8 médias

Il s'intéresse particulièrement au caractère et aux manières de vivre des indigènes de la tribu guarani des Carijó, aux mœurs douces, et à celles des Tupiniquin, féroces et « mangeurs d'hommes », Amerigo Vespucci, célèbre navigateur italien, a laissé des relations d'ailleurs assez illisibles sur ses quatre voyages, et des lettres sans grand intérêt scientifique. […] Lire la suite

SAUVAGES & SAUVAGERIE

  • Écrit par 
  • Claude LEFORT
  •  • 870 mots
  •  • 1 média

Le sauvage devient un guerrier farouche aux coutumes barbares et aux rites incompréhensibles. Il est brutal, aussi près de la nature qu'un animal ; mais la nature et les animaux ont bien changé depuis les romantiques. La nature est une ennemie et le naturel aussi, par la même occasion. La sauvagerie est assimilée à l'animalité, comme en témoignent les mœurs anthropophages qu'on découvre. […] Lire la suite

PULCI LUIGI (1432-1484)

  • Écrit par 
  • Angélique LEVI
  •  • 1 453 mots

Mais ce genre, par son ampleur, la liberté qu'y trouvait l'auteur de parcourir l'espace et le temps, de mélanger coutumes lointaines et mœurs de sa province, de jouer sur tous les registres, du grandiose au familier et au trivial, convenait le mieux à son tempérament lyrique tempéré de gouaille populaire, au souffle, en lui, de l'esprit nouveau, avide d'inventorier le vaste monde. […] Lire la suite

CODE NAPOLÉON

  • Écrit par 
  • André TUNC
  •  • 2 677 mots

Dès 1453, Charles VII promettait au peuple français la rédaction des coutumes qui le régissaient. La tâche n'ayant pas été accomplie, la rédaction des coutumes était réclamée par le tiers état aux états généraux de 1484. Mais elle ne devait guère se réaliser qu'au xvie siècle. Les coutumes rédigées, le droit était plus sûr, mais aussi plus discutable. […] Lire la suite

INSTITUTIONS

  • Écrit par 
  • François BOURRICAUD
  •  • 6 080 mots
  •  • 1 média

 xxvii) pour montrer comment « les lois peuvent contribuer à former les mœurs, les manières et le caractère d'une nation ». On tourne ainsi dans le « cercle » où s'est installée la pensée classique : la régularité des conduites dépend-elle de ce que celles-ci reposent sur la tradition ? Dans ce cas, les « lois » (au sens étroit de normes fixées par le droit positif) tirent-elles leur garantie des « mœurs » ? Ou bien les coutumes, qui se présentent d'abord comme des manières de faire stéréotypées, des « rites » comme dirait Montesquieu, sont-elles en réalité fondées sur la raison, la nature des choses, la sagacité du législateur ?Ainsi sommes-nous amenés à nous demander d'abord en quels termes se pose le problème des institutions (et les sociologues durkheimiens peuvent y aider), puis si toute conduite humaine peut véritablement être institutionnalisée, enfin quelles sont à la fois la nature et l'étendue du processus d'institutionnalisation. […] Lire la suite

MECQUE LA

  • Écrit par 
  • Georges BOHAS
  •  • 1 086 mots
  •  • 4 médias

Quelle est alors la situation sociale, économique, politique et religieuse de La Mecque ? « La Mecque et Médine étaient des îles dans un océan de déserts ou tout au moins de steppes, nourrissant encore d'étroits rapports économiques avec les nomades, habitées par des descendants de nomades encore attachés à beaucoup de coutumes d'enfants du désert léguées par leurs ancêtres » (W. […] Lire la suite

FOLKLORE

  • Écrit par 
  • Nicole BELMONT
  •  • 12 229 mots
  •  • 1 média

Mais, dans son grand Manuel de folklore français contemporain, il se contente de cette brève définition : « étude méthodique, donc science, des mœurs et coutumes ». Aux États-Unis, Alan Dundes dénonce les « principes dégénératifs » qui ont cours dans la discipline et selon lesquels le folklore descend des strates les plus élevées de la société jusqu'aux plus basses. […] Lire la suite

L'AUTRE MONDE OU LES ÉTATS ET EMPIRES DE LA LUNE, ET LES ÉTATS ET EMPIRES DU SOLEIL, Savinien Cyrano de Bergerac - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Christian BIET
  •  • 1 131 mots

Ils regardent les coutumes des hommes avec naïveté et clairvoyance, s'étonnant de leur servitude et de l'oppression tant familiale que politique et religieuse que ceux-ci souhaitent et supportent. Les volatiles, qui n'ont pas lu la Bible, en viennent à contester la supériorité de l'homme sur les animaux, et la singularité de l'espèce humaine dans le règne naturel. […] Lire la suite

CURTIS EDWARD SHERIFF (1868-1952)

  • Écrit par 
  • Elvire PEREGO
  •  • 1 077 mots
  •  • 1 média

Si la monographie The North American Indian s'appuie sur une méthodologie et un découpage classificatoires des différentes ethnies – Apache, Sioux, Cheyenne, Hopi, Comanche, pour ne citer que les plus familières – la ligne directrice de ces recueils d'images (plus de 2 200 photogravures) des sociétés indiennes, au tournant du siècle, serait mieux définie par les notions d'histoire des us et coutumes et d'identités culturelles. […] Lire la suite

LES MAIA, José-Maria Eça de Queirós - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 1 028 mots

De la politique à la religion, du monde littéraire à celui de la finance, des modes de vie privés aux coutumes collectives, l'écrivain-diplomate s'intéresse à tout. Des traits hérités du naturalisme ou du réalisme, illustrés surtout dans les romans précédents d'Eça de Queiros (Le Crime du Padre Amaro, 1875, Le Cousin Bazilio, 1878), sont encore présents dans les Maia. […] Lire la suite

DELCOURT MARIE (1891-1979)

  • Écrit par 
  • Marcel DETIENNE
  •  • 1 059 mots

Pas de narrations sans des conteurs mobilisés par la désaffection de coutumes et de traditions. Pour que commence la fabulation, il faut des « gardiens très intéressés ». Le rite disparu, la fable composée pour le défendre trouve son autonomie. Par-delà les actes, les noms propres deviennent des personnages, des personnes et enfin des caractères. L'hypothèse formulée par Marie Delcourt est que plus les liturgies s'effacent, plus leur transcription en narrations se fait active. […] Lire la suite

RAGE

  • Écrit par 
  • Pierre SUREAU
  •  • 2 481 mots

Les conditions sociales et économiques, les mœurs et les coutumes, les religions propres à chaque pays influent sur le comportement des populations humaines vis-à-vis de ces animaux commensaux et par conséquent sur le développement, le maintien ou le déclin de l'enzootie canine, où la biologie du vecteur canin intervient aussi (on constate une recrudescence passagère après la période du rut). […] Lire la suite

MILLER HENRY (1891-1980)

  • Écrit par 
  • Gérald ROBITAILLE
  •  • 1 941 mots

En effet, Miller ne se dresse pas seulement contre les mœurs sexuelles, mais contre la civilisation occidentale tout entière avec sa culture, ses traditions et ses coutumes, son histoire, ses arts, sa science, ses méthodes d'enseignement et d'éducation. Il ne voit partout que dégradation de l'homme. Ce qu'il condamne le plus ardemment, c'est son propre pays, mais uniquement parce qu'il se trouve à l'avant-garde des temps modernes. […] Lire la suite

LA NOUVELLE JUSTINE, OU LES MALHEURS DE LA VERTU, D. A. F. de Sade - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Michel DELON
  •  • 1 230 mots

On a pu repérer ainsi de nombreux emprunts de Sade à Voltaire, d'Holbach, Fréret ou Démeunier, l'auteur d'une vaste compilation, L'Esprit des usages et coutumes des différents peuples. Mais, là où la pensée des Lumières dénonce les préjugés pour faire advenir un monde meilleur, Sade place l'espoir philosophique sur le même plan que les mensonges religieux. […] Lire la suite

RÉFLEXIONS SUR L'IMITATION DES ŒUVRES GRECQUES EN PEINTURE ET EN SCULPTURE, Johann Joachim Winckelmann - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Elisabeth DÉCULTOT
  •  • 1 137 mots

L'art grec de la haute époque doit sa floraison à un concours exceptionnel de circonstances : clémence du climat, équilibre des mœurs, exercices physiques, alimentation, costume et organisation politique de la cité, autant de causes singulières qui rendent cet apogée non reproductible. L'art grec est le produit d'une civilisation et d'un peuple particuliers. […] Lire la suite

PYGMÉES

  • Écrit par 
  • Jacques MAQUET
  •  • 2 010 mots
  •  • 1 média

Le mariage par paiement d'une compensation ne se pratique que sous l'influence des Noirs, lorsque ceux-ci réussissent à imposer leurs coutumes ; dans ce cas, la dot est payée par le « propriétaire » noir du garçon pygmée à celui de la fille. La polygamie est rare, le divorce fréquent, l'adultère n'est pas une offense grave, les mœurs sexuelles étant très libres. […] Lire la suite

SATIRIQUE DESSIN

  • Écrit par 
  • Gilbert LASCAULT
  •  • 2 900 mots

Des typologies agressives et leur critique L'opposition entre satire politique et critique des mœurs est courante. En 1865, Jules Vallès déclare préférer les œuvres dans lesquelles Daumier attaque les mœurs plutôt que celles qui atteignent « seulement les gouvernements ». La satire devient éthique. Elle se veut miroir des mœurs du temps, et J. Grand-Carteret peut, à travers elle, décrire vie quotidienne, coutumes et modes de chaque époque. […] Lire la suite

FIELDING HENRY (1707-1754)

  • Écrit par 
  • Alexandre MAUROCORDATO
  •  • 2 016 mots

Le théâtre a servi de laboratoire au dialoguiste, à l'observateur des coutumes et des mœurs qui s'est illustré dans le roman. À ce genre capital, Fielding est venu assez tard, par la voie détournée du pastiche. Pamela (Pamela, or Virtue Rewarded, 1740) de Samuel Richardson l'avait exaspéré. À ce modèle de vertu féminine non dépourvue de calcul, il s'est avisé d'opposer, en la personne de son frère Joseph, un modèle de chasteté masculine. […] Lire la suite

CALLIMAQUE (env. 310-env. 243 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Claude MEILLIER
  •  • 1 411 mots

Il s'agit encore de poèmes séparés, dans le genre lyrique (Divinisation de la reine d'Égypte Arsinoé II), dans le genre épique (Hécalé, un epyllion, épopée de dimensions moyennes, qui est l'application des techniques narratives nouvelles opposées à la grande épopée), dans l'inspiration familière ou satirique (Iambes, dont les sujets se rapportent aux mœurs de la société et aux thèmes des discussions littéraires). […] Lire la suite

LE BONNET DE FOU et SIX PERSONNAGES EN QUÊTE D'AUTEUR (L. Pirandello)

  • Écrit par 
  • Raymonde TEMKINE
  •  • 1 307 mots

Spécifiquement sicilienne, ancrée dans les mœurs hautement codifiées qui régissent vie privée et vie publique, et riche en rebondissements, la pièce tient en éveil la curiosité. Le décor d'André Acquart représente la façade sur rue de la demeure du cavaliere Fiorica, hauts murs nus le long desquels le regard ne peut que glisser. Mais tout de suite, nous voici dans le salon cossu, fermé en fond de scène par une longue allée vitrée donnant sur un jardin. […] Lire la suite

WEBER MAX (1864-1920)

  • Écrit par 
  • Julien FREUND
  •  • 3 675 mots

Pour le reste, il faut souligner que l'essentiel de ses travaux porte sur les différentes sortes de relations sociales (coutumes, mœurs, conventions, lutte), sur les diverses structures sociales (communautaires et sociétaires), sur les divers groupements (associations, entreprise, institution). Sa sociologie religieuse essaie de mettre en lumière, par opposition aux religions chinoise, hindoue, bouddhique, islamique et judaïque, la singularité de la civilisation occidentale, dominée par le processus de rationalisation croissante ; en même temps, il analyse diverses figures religieuses, celles du laïc, du prêtre, du sorcier, du prophète, du mystique, de l'ascète. […] Lire la suite

CASTES

  • Écrit par 
  • Jean FILLIOZAT
  •  • 5 962 mots

Il existe une catégorie supérieure de śūdra, les sacchūdra, « bons śūdra », ceux dont les occupations servent les dvija et qui observent les mêmes coutumes et abstinences qu'eux, principalement celles d'alcool et de viande. Certains śūdra (bhojyānna) sont considérés comme assez purs pour qu'on puisse consommer de la nourriture fournie par eux (Manu, IV, 253 ; Yājñalvalkya, I, 166). […] Lire la suite

DIOSCORÉALES

  • Écrit par 
  • Jacques MIÈGE
  •  • 2 221 mots
  •  • 2 médias

Ces populations, parmi lesquelles se sont développés les grands empires de la zone forestière de l'Ouest africain, possèdent des coutumes, des traditions, des mœurs particulières, ce qui a fait dire qu'il existait une civilisation de l'igname (Miège). Les tubercules sont comestibles ou toxiques suivant les espèces et même suivant les variétés. On distingue les ignames comestibles, sources nutritives dont la composition chimique se révèle assez voisine de celle des pommes de terre avec une forte proportion d'amidon (de 20 à 27 p. […] Lire la suite

EXOTISME

  • Écrit par 
  • Mario PRAZ
  •  • 3 485 mots
  •  • 4 médias

La gamme de ces émotions va de la fascination pour des coutumes inusitées et bizarres (aspects qui ont frappé les premiers la fantaisie des Européens), ou pour des passions exaspérées et même monstrueuses (les premiers exemples dans ce sens se trouvent chez les dramaturges élisabéthains inspirés par Sénèque et Giraldi Cinthio), à la jouissance d'une vie plus riche et libre de toute contrainte morale. […] Lire la suite

MILL JOHN STUART (1806-1873)

  • Écrit par 
  • François TRÉVOUX
  •  • 2 893 mots
  •  • 1 média

La variété des opinions et des mœurs féconde la nature. Il n'est pas besoin de relever ce qu'a de spécifiquement anglais cette apologie de l'originalité. Il insiste toujours sur la nécessité de la liberté dans tous les domaines, car « l'unique source infaillible et permanente du progrès est la liberté ». Libertés économique et politique vont de pair, l'une ne pouvant exister sans l'autre. […] Lire la suite

UTILITARISME

  • Écrit par 
  • Philippe DEVAUX
  •  • 1 894 mots

Elle se règle spontanément (par le laisser-faire) et systématiquement (par les lois et les coutumes). Au vrai, Bentham ne connaissait qu'une psychologie sommaire : une psychologie sensualiste, atomiste et associationniste, se bornant aux aspirations conformes à l'intérêt, aux désirs et besoins naturels. Un calcul véritable des plaisirs lui paraissait parfaitement possible, calcul conduisant à une résolution eudémoniste naturellement recherchée et rectifiée par la loi, en cas de nécessité. […] Lire la suite

MARIAGE

  • Écrit par 
  • Catherine CLÉMENT, 
  • Catherine LABRUSSE-RIOU, 
  • Marie-Odile MÉTRAL-STIKER, 
  • Universalis
  •  • 11 583 mots
  •  • 2 médias

De nos jours, les mœurs et l'opinion ayant changé, le droit semble avoir opéré un relatif désengagement moral, en ne réprimant plus pénalement l'adultère, ou en admettant le divorce pour simple séparation de fait des époux. Les règles de mœurs et les coutumes très diversifiées selon les milieux ou les régions contribuent à définir la pratique sociale. […] Lire la suite

CODIFICATION

  • Écrit par 
  • Guy BRAIBANT
  •  • 6 903 mots
  •  • 1 média

Plus récemment, les États francophones d'Afrique ont adopté au total plus d'une centaine de codes, généralement d'inspiration française, mais sans doute parfois inadaptés aux mœurs et aux traditions de ces pays. Dans les pays anglo-saxons, la codification a, au contraire, joué un rôle mineur, et s'est le plus souvent réduite à de simples compilations. […] Lire la suite

TROUBADOURS ET TROUVÈRES

  • Écrit par 
  • Paul ZUMTHOR
  •  • 3 386 mots

Il est vrai aussi que ces textes offrent ou peuvent offrir un reflet des mœurs d'alors ; mais aucun indice sérieux ne justifie les généralisations de qui parle de l'« amour adultère » des troubadours. Adultère ou pas, une passion (réelle ou fictive) se constitue en discours, et celui-ci seul importe en se donnant pour fin à lui-même, indépendamment de l'anecdote. […] Lire la suite

CLUNY

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS, 
  • Carol HEITZ
  •  • 3 324 mots
  •  • 3 médias

Si, par leur exemple, les clunisiens propagèrent l'idée que la purification des mœurs était indispensable, ils gardèrent une position extrêmement prudente dans la querelle des Investitures ; leurs excellents rapports avec les empereurs et les princes ne les incitaient pas à revendiquer pour l'Église une entière liberté. Ils ne furent pas moins réservés à l'égard des croisades, où ils ne jouèrent aucun rôle. […] Lire la suite

SCYTHES

  • Écrit par 
  • Vadime ELISSEEFF
  •  • 3 568 mots
  •  • 7 médias

Une règle stricte ordonnait à tous de conserver les coutumes et les modes de vie traditionnels. Ceux que tentait l'hellénisation étaient brutalement rappelés à l'ordre. Il en fut ainsi du roi Scyla, massacré par les siens pour avoir pris part aux mystères de Dionysos. De nombreux témoignages montrent que les Scythes royaux avaient le souci d'une bonne gestion économique de leur domaine. […] Lire la suite