« Miellat »

HOMOPTÈRES

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT, 
  • Jean-Yves TOULLEC
  •  • 2 545 mots
  •  • 3 médias

des pattes postérieures au fémur légèrement renflé, et vols brefs. Les larves sont très aplaties et rejettent, par l'anus, un abondant miellat, très sucré, qui est responsable de « brûlures » sur les feuilles, mais aussi de l'apparition d'un champignon qui se développe sur ces sécrétions, la fumagine […] Lire la suite

MIEL

  • Écrit par 
  • Jean LOUVEAUX
  •  • 673 mots
  •  • 1 média

. Les sapins et les épicéas donnent des miels de miellat. Les miellats sont des matières sucrées excrétées par des hémiptères qui se nourrissent de sève. Les miels de miellat de sapin sont parmi les plus estimés (miel des Vosges, miel du Jura.) Le miel possède des propriétés médicinales qui sont connues […] Lire la suite

APICULTURE

  • Écrit par 
  • Minh-Hà PHAM-DELÈGUE
  •  • 1 256 mots
  •  • 1 média

des risques, a été mis au point dans les années 1950. Les tests permettent de mesurer la toxicité sur les abeilles, dans le cas où la firme souhaite utiliser le produit au cours de la floraison de la culture ou en période d'exsudation de miellat par les pucerons, c'est-à-dire au moment […] Lire la suite

DIPTÈRES

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT
  •  • 6 258 mots
  •  • 9 médias

mais ils sont aussi attirés par le miellat des pucerons parmi lesquels ils déposent leurs œufs, ce qui permet à leurs larves, prédatrices de ces mêmes pucerons, de se nourrir dès leur éclosion. Modes de vie des adultes Les quelque 100 000 espèces de Diptères actuellement décrites ont les comportements les plus divers […] Lire la suite

FOURMI

  • Écrit par 
  • Catherine BLAIS
  •  • 426 mots
  •  • 1 média

, le miellat, dont les fourmis se nourrissent. Des pistes odorantes indiquent aux congénères une source de nourriture. Les fourmis ont développé des signaux chimiques de communication diversifiés, les phéromones, qui règlent toute la vie du groupe et la coordination des tâches. Par leur nombre […] Lire la suite

PUCERON ou APHIDE

  • Écrit par 
  • Catherine BLAIS
  •  • 409 mots

la sève en très grandes quantités car celle-ci est pauvre en protéines. L'excès de liquide est excrété sous forme d'eau sucrée, le miellat, dont sont friandes les fourmis. Par les piqûres infligées à des cultures végétales d'intérêt économique (fruits, céréales, légumes), et surtout du fait des virus […] Lire la suite

Rejoignez-nous

Inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire et recevez en cadeau un ebook au choix !