« Message+nerveuse »

BROCKA LINO (1939-1991)

  • Écrit par 
  • Claude BEYLIE
  •  • 596 mots

Le message est limpide, le style étonnamment dépouillé. « Chacun de mes films, disait Lino Brocka, est un acte de désobéissance civile. » Nul mieux que lui n'a exalté et illustré le droit et le devoir d'insoumission. […] Lire la suite

INTERPRÉTATION (notions de base)

  • Écrit par 
  • Philippe GRANAROLO
  •  • 3 579 mots

Mais il s’agit là d’une simple amplification du premier message, et non d’un véritable échange de signes. L’autre caractéristique, la plus importante, d’un système de signes, est que le message émis n’est jamais univoque : pour le comprendre, il ne suffit pas de le décoder : il faut le situer dans son contexte, être attentif à sa dimension émotionnelle, mesurer l’influence que l’émetteur cherche à avoir sur le récepteur du message, etc. […] Lire la suite

HEARTFIELD HELMUT HERZFELD dit JOHN (1891-1968)

  • Écrit par 
  • Catherine VASSEUR
  •  • 896 mots

Lorsque la guerre éclate, il simule une maladie nerveuse pour échapper à la conscription. En 1915, Helmut et Wieland (lequel a été jugé « indigne de porter l'uniforme du Kaiser ») rencontrent leur contemporain Georg Gross. Ils nouent une amitié fondée sur des affinités esthétiques et politiques. En 1916, chacun modifie son nom, en réaction contre les injonctions haineuses de l'Allemagne vis-à-vis des Anglais. […] Lire la suite

HOPPER DENNIS (1936-2010)

  • Écrit par 
  • Christian VIVIANI
  •  • 815 mots
  •  • 1 média

Les autres réalisations de Hopper (il y en eut encore cinq) sont souvent des films de genre, qu'il sait renouveler par un regard vif, une direction d'acteurs nerveuse et un ton désinvolte désormais parfaitement maîtrisé. Retenons surtout Colors (1988), chronique policière très amère, et Hot Spot (1990), « néo-noir » exemplaire et très bien écrit. […] Lire la suite

NERVEUX (SYSTÈME) L'influx nerveux

  • Écrit par 
  • Alfred FESSARD
  •  • 4 983 mots
  •  • 14 médias

Aujourd'hui, bien que toujours utilisé, le terme d'influx nerveux est souvent remplacé par celui de potentiel d'action, son signe électrique, que sa forme fait aussi désigner comme impulsion nerveuse, neuropulsion (nerve impulse) ou pointe (spike). Enfin, lorsqu'on veut souligner le rôle fonctionnel de vecteur d'information de cet influx, on le nomme signal, ou message. […] Lire la suite

SENSIBILITÉ

  • Écrit par 
  • Yves GALIFRET
  •  • 8 924 mots
  •  • 12 médias

La stimulation provoque, au niveau du récepteur, une excitation, phénomène physiologique qui se traduit par l'envoi dans les voies afférentes d'un message sensoriel destiné au système nerveux central. À partir de ce message, le système nerveux central élabore les ordres qui sont transmis aux effecteurs (musculaires ou glandulaires) par les voies efférentes. […] Lire la suite

SYNAPSES

  • Écrit par 
  • Alfred FESSARD, 
  • Patrice GUYENET, 
  • Michel HAMON, 
  • Jacques TAXI
  •  • 7 903 mots
  •  • 11 médias

Il est remarquable cependant que l'analyse patiente des variations systématiquement provoquées de ces potentiels intracellulaires complexes ait permis dans plusieurs cas d'aboutir à des hypothèses cohérentes sur le plan d'organisation et sur les modalités fonctionnelles de ces véritables « machines » à répartir et à intégrer l'information nerveuse. […] Lire la suite

HUREL PHILIPPE (1955- )

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 1 786 mots

Et, en y ménageant des points de « montage » (pensés dès la conception), ce créateur nous offre la possibilité d'interpréter cette œuvre dans deux organisations structurelles différentes : l'une, tout en discontinuités, donne l'impression d'une pièce rapide et nerveuse ; l'autre, en revanche, propose une audition en un seul mouvement qui donne une impression de lenteur ! Par sa radicalité, Leçon de choses (1993) apparaît comme un carrefour dans la production de Philippe Hurel. […] Lire la suite

DOULEUR

  • Écrit par 
  • François BOUREAU, 
  • Jean-François DOUBRÈRE
  •  • 4 970 mots
  •  • 1 média

Mécanismes physiologiques de la nociception Naissance et propagation du message La douleur peut prendre naissance à partir d'une grande diversité de stimulations, d'abord normalement indolores, qu'elles soient mécaniques, thérapeutiques ou chimiques lorsqu'elles sont intensifiées. Récepteurs périphériques Au niveau de la périphérie corporelle, la transduction (conversion d'un stimulus en message nerveux) des stimulations nociceptives est effectuée par des terminaisons nerveuses libres sans qu'il y ait de récepteurs morphologiquement différenciés. […] Lire la suite

HOMÉOSTASIE

  • Écrit par 
  • Jack BAILLET
  •  • 4 842 mots
  •  • 2 médias

En effet, pour expliquer qu'une cellule musculaire se distingue morphologiquement et fonctionnellement d'une cellule nerveuse par exemple, on pense que l'information génétique qui préside à la genèse de ces deux cellules se différencie par le truchement d'un programme bloqué. Cela signifie que des substances (peut-être des histones) masquent certains gènes de l'ADN, qui deviennent ainsi incapables de contrôler la biosynthèse de tel ou tel matériau cellulaire. […] Lire la suite

HYSTÉRIE (histoire du concept)

  • Écrit par 
  • Thérèse LEMPÉRIÈRE
  •  • 7 609 mots
  •  • 1 média

Le symptôme hystérique est en effet un message, inhabituel dans sa forme, mais éloquent dans son contenu, singulièrement efficace en tant qu'appel à l'Autre, parent, médecin, entourage proche ou corps social dans son ensemble, dont il secoue l'indifférence et suscite inévitablement une réponse ; la qualité de cette réponse influera à son tour sur le porteur du message, c'est-à-dire l'hystérique qui, décidé à se faire entendre, modèlera sa demande sur le désir d'autrui ; de là viennent cette adéquation des symptômes aux concepts de l'époque et aux stéréotypes de la culture, et cette étonnante fluctuation d'une sémiologie qui reste avant tout un langage. […] Lire la suite

NERVEUX (SYSTÈME) Agencement des réseaux et circuits neuronaux

  • Écrit par 
  • Pierre BUSER
  •  • 6 314 mots
  •  • 8 médias

Si la concomitance de ces phénomènes avec certains processus d'élaboration nerveuse ou certains comportements a été indubitablement prouvée (cf. sommeil , par exemple), leur intervention dans la chaîne causale reste à déterminer. Élaborations fonctionnelles Au-delà des mécanismes fondamentaux, nous essayerons de situer les principales fonctions du système nerveux chez les Mammifères. […] Lire la suite

TONUS MUSCULAIRE

  • Écrit par 
  • Paul LAGET
  •  • 3 268 mots
  •  • 2 médias

À ce niveau, la fibrillation disparaît, et il vient s'y enrouler une fibre nerveuse sensitive myélinisée de fort diamètre (fibre annulo-spirale IA). Cette portion centrale est riche en noyaux sarcoplasmiques formant soit un amas renflé (fibres fusoriales à « bague nucléaire »), soit une zone allongée de condensation nucléaire (fibres fusoriales à chaîne nucléaire). […] Lire la suite

NEUROLOGIE

  • Écrit par 
  • Raymond HOUDART, 
  • Hubert MAMO, 
  • Jean MÉTELLUS, 
  • Universalis
  •  • 30 259 mots
  •  • 9 médias

« L'œuvre propre du xviiie siècle, écrit Maxime Laignel-Lavastine, réside dans les théories dynamistes de l'activité nerveuse issues de l'irritabilité de Glisson (1672). Le Bernois Albert de Haller et le Morave Georges Prochaska créent la physiologie nerveuse moderne [...]. Les tissus nerveux jouissent de deux propriétés : la sensibilité et l'irritabilité. […] Lire la suite

GÉNOMIQUE Théorie et applications

  • Écrit par 
  • Louis-Marie HOUDEBINE
  •  • 4 042 mots

Cela ne remet pas en cause cette nouvelle manière de traiter certaines maladies telles que les maladies génétiques ou les maladies induites (infection, dégénérescence nerveuse, cancer, etc.). Des problèmes techniques, notamment l'efficacité de transfert de gènes dans les cellules somatiques, doivent encore être résolus pour que cette approche devienne une thérapie véritablement efficace. […] Lire la suite

FLAUBERT GUSTAVE

  • Écrit par 
  • Pierre-Marc de BIASI
  •  • 9 824 mots
  •  • 1 média

Il intègre donc la possibilité pour le récit de contenir un « message » : entre autres celui d'une critique des attitudes dogmatiques en faveur d'une liberté illimitée de la pensée. Mais, en toute cohérence, ce type de message, à portée heuristique, ne peut être l'objet que d'une affirmation indirecte : c'est à son destinataire de le déduire sans qu'il lui soit infligé. […] Lire la suite

KAFKA FRANZ (1883-1924)

  • Écrit par 
  • Marthe ROBERT
  •  • 5 883 mots
  •  • 1 média

Lui-même incriminait les « vices » de son éducation, mais sans même parler du violent conflit qui l'opposait à son père et dans lequel il tendait à voir la première cause de son mal, il est certain que, étant donné ses dispositions psychiques, sa constitution nerveuse et la violence de son combat intérieur, il était porté à vivre les situations les plus communes avec une intensité et une intransigeance qui les changeaient en drames insolubles. […] Lire la suite

POLICIER FILM

  • Écrit par 
  • Jean TULARD, 
  • Universalis
  •  • 4 270 mots
  •  • 5 médias

L'évolution du film policier Cinéma populaire et anarchie L'avènement du cinéma est contemporain de l'apogée du mouvement anarchiste et de l'évolution de la littérature policière de la simple énigme criminelle (Émile Gaboriau et Arthur Conan Doyle) vers un message social plus ou moins ouvertement exprimé. Le cambrioleur mondain Arsène Lupin, parangon de la reprise individuelle, n'est pas sans affinité avec le célèbre « anar » Marius Jacob ; le succès de Fantômas ne peut s'expliquer, entre 1910 et 1914, sans l'atmosphère de terreur entretenue par la « bande à Bonnot ». […] Lire la suite

AUDITION Psycho-acoustique

  • Écrit par 
  • Marie-Claire BOTTE, 
  • Christel SORIN
  •  • 4 489 mots
  •  • 3 médias

Pour d'autres, ce processeur central, qui disposerait d'informations non seulement sur la hauteur des harmoniques présentes dans le signal physique mais aussi sur celle de toutes leurs subharmoniques, n'aurait pour tâche que de sélectionner la fréquence fondamentale parmi toutes les subharmoniques représentées dans le message nerveux. Ce traitement ne nécessiterait donc pas d'apprentissage. […] Lire la suite

VOIX, physiologie

  • Écrit par 
  • Jean ABITBOL, 
  • Bernard VALLANCIEN
  •  • 4 694 mots

Par la qualité acoustique spectrale et temporelle, la voyelle peut être considérée comme l'onde porteuse du message, dont la signification repose plus particulièrement sur la production des consonnes. La première conférerait donc un caractère esthétique au discours (intonation, mélodie), tandis que la seconde dégagerait son contenu sémantique (Abraham Moles). […] Lire la suite

HORMONES

  • Écrit par 
  • Jacques DECOURT, 
  • Yves-Alain FONTAINE, 
  • René LAFONT, 
  • Jacques YOUNG, 
  • Universalis
  •  • 14 354 mots
  •  • 11 médias

Cette définition ne s'applique pas aux substances purement nutritives, aux intermédiaires chimiques de l'activité nerveuse, tels que l'acétylcholine, la sympathine ou l'histamine, ni aux substances inductrices de l'organisation embryonnaire, dont l'activité, purement locale, s'exerce par diffusion et non par l'intermédiaire de la circulation générale. […] Lire la suite

NEUROVÉGÉTATIF SYSTÈME

  • Écrit par 
  • Paul DELL
  •  • 15 374 mots
  •  • 20 médias

), le lieu d'origine, la voie nerveuse périphérique empruntée, les effets physiologiques sont indiqués. Les deux dernières colonnes mentionnent le stimulus et la voie nerveuse afférente qui mettent ces centres primaires en jeu. En effet, la plupart des effets décrits sont susceptibles d'apparaître sans l'intervention des centres végétatifs supérieurs. […] Lire la suite

VISION Vision et évolution animale

  • Écrit par 
  • Stéphane HERGUETA
  •  • 5 788 mots
  •  • 5 médias

Ces derniers communiquent ensuite leur message à des neurones d'activation des muscles, aboutissant ainsi à une réaction comportementale lorsque les photorécepteurs sont stimulés. Pour comprendre l'origine de la différence fondamentale entre le monde visuel de l'escargot, celui de la mouche et celui du dauphin, il faut se pencher sur les chemins parcourus par les données visuelles, au sein des réseaux de neurones. […] Lire la suite

LIVRE

  • Écrit par 
  • Jacques-Alexandre BRETON, 
  • Henri-Jean MARTIN, 
  • Jean TOULET
  •  • 26 610 mots
  •  • 5 médias

C'est vers le milieu du xve siècle que la technique occidentale d'impression des textes au moyen de caractères mobiles fut mise au point, très vraisemblablement dans la région de Mayence. À partir de 1460, le nouvel art se répand très rapidement à travers l'Europe. Très rapidement également, on prend l'habitude d'illustrer les nouveaux livres au moyen d'illustrations gravées sur bois et, plus rarement, sur cuivre. […] Lire la suite

CONSCIENCE

  • Écrit par 
  • Henri EY
  •  • 10 480 mots
  •  • 1 média

De proche en proche, Jackson en est arrivé, en avril 1887, à examiner les highest levels de l'activité nerveuse ; pour lui, ils ne pouvaient être autre chose que les centres du lobe préfrontal (occupant à l'extrémité de l'axe cérébro-spinal une position supérieure, « télencéphalique »). Ce sont, disait-il, ces centres « sensori-moteurs supérieurs » (au pluriel) qui sont l'organ of mind. […] Lire la suite

COMMUNICATION CELLULAIRE

  • Écrit par 
  • Yves COMBARNOUS
  •  • 6 596 mots
  •  • 7 médias

Ce sont donc ces changements conformationnels qui constituent la transduction du message au travers de la membrane plasmique. L’organisation en réseau des communications entre cellules Les communications entre cellules impliquent des mécanismes d’intégration d’un niveau supérieur permettant la construction de l’organisme et ensuite son interaction avec son environnement. […] Lire la suite

VAN DYCK ANTOINE (1599-1641)

  • Écrit par 
  • Jacques FOUCART
  •  • 5 734 mots
  •  • 5 médias

De brillantes esquisses peintes comme celle du musée Bonnat à Bayonne, de Bruxelles, d'Oxford, de l'Académie de Vienne, de Rotterdam, très écrites avec des indications pointues pour les accents de lumière, confirment bien l'inquiétude stylistique qui va pourtant de pair avec un certain alanguissement du coloris et des formes, l'un et l'autre propres à Van Dyck, et qui lui permettent de nuancer de façon indépendante et originale le grand message rubénien. […] Lire la suite

ORIENTATION ANIMALE

  • Écrit par 
  • Georges THINÈS
  •  • 6 633 mots
  •  • 3 médias

Les comportements taxiques sont le fait d'animaux dont la structure nerveuse n'est pas hautement complexifiée (les vers, les insectes et, à la limite, les poissons). Toutefois, même à ces niveaux zoologiques, il ne fait aucun doute que beaucoup de prétendues taxies ne sont jamais mises en évidence lorsque les conditions extérieures sont normales pour l'espèce. […] Lire la suite

LINGUISTIQUE Le langage au carrefour des disciplines

  • Écrit par 
  • Catherine FUCHS
  •  • 10 063 mots
  •  • 6 médias

C'est à Roman Jakobson qu'il revient d'avoir tenté de caractériser, parmi les diverses fonctions du langage, une fonction spécifiquement poétique, centrée sur le message en tant que tel, c'est-à-dire sur le côté « palpable » des signes. Ainsi définie, la fonction poétique ne se limite pas au seul domaine de la poésie : si celle-ci constitue un objet d'étude privilégié (structure phonique, intonation, rimes, métrique. […] Lire la suite

MANIÉRISME

  • Écrit par 
  • Sylvie BÉGUIN, 
  • Marie-Alice DEBOUT
  •  • 10 161 mots
  •  • 28 médias

Déjà les réticences contre la maniera se faisaient jour quand les héritiers des Zuccari, comme le cavalier d'Arpin (mort en 1640), continuaient encore à décorer avec une virtuosité toute gratuite les murs des palais : les Carrache et Caravage avaient en effet livré l'essentiel de leur message et ouvert la voie à la réforme nécessaire du xviie siècle. […] Lire la suite

VIE

  • Écrit par 
  • Georges CANGUILHEM
  •  • 10 956 mots

« Qui sait si la première notion de biologie que l'homme a pu se former n'est point celle-ci : il est possible de donner la mort. » Cette réflexion de Valéry dans son Discours aux chirurgiens (1938) va plus loin que sa destination première. Peut-être n'est-il pas possible, encore aujourd'hui, de dépasser cette première notion : est vivant, est objet de la connaissance biologique, tout donné de l'expérience dont on peut décrire une histoire comprise entre sa naissance et sa mort. […] Lire la suite

DÉVELOPPEMENT (biologie) Le développement humain

  • Écrit par 
  • Jacques-Michel ROBERT
  •  • 11 132 mots
  •  • 10 médias

Le verbe latin volvere (dans sa forme active faire rouler, faire avancer ; dans sa forme neutre, tourner) a engendré voloper en vieux français. Dès le xiie siècle, on oppose déjà envelopper (enrouler) et développer (dérouler). Au xve siècle le substantif « développement » apparaît, utilisé indifféremment pour évoquer le bourgeon ou la fleur qui s'ouvrent, ou l'animal qui naît et grandit. […] Lire la suite

ŒIL HUMAIN

  • Écrit par 
  • Jean-Antoine BERNARD, 
  • Guy OFFRET
  •  • 11 129 mots
  •  • 13 médias

Celle-ci, à son tour, analyse cette image, commence à la coder et, par l'intermédiaire du nerf optique puis des voies optiques intracrâniennes, adresse le message visuel au cerveau.L'importance physiologique de l'œil n'a pas besoin d'être soulignée. Quand la destruction de cet organe est complète et bilatérale, on est frappé de cécité : c'est une des infirmités les plus lourdes qui soient, et à juste titre la plus redoutée. […] Lire la suite

CERVEAU HUMAIN

  • Écrit par 
  • André BOURGUIGNON, 
  • Cyrille KOUPERNIK, 
  • Pierre-Marie LLEDO, 
  • Bernard MAZOYER, 
  • Jean-Didier VINCENT
  •  • 12 767 mots
  •  • 9 médias

Dès lors, il n'est plus tellement question de « centre nerveux » bien que cette notion d'une localisation sélective préférentielle de certaines fonctions élémentaires en certains lieux cérébraux demeure exacte ; il est surtout question de transferts d'énergie, de transmission d'information, mais aussi d'une histoire ontogénétique qui commence avec le message inclus dans les gènes ; ce projet ontogénétique entre, dès le début, en interaction avec l'environnement dont il a besoin pour s'exprimer. […] Lire la suite

JÉSUS ou JÉSUS-CHRIST

  • Écrit par 
  • Joseph DORÉ, 
  • Pierre GEOLTRAIN, 
  • Jean-Claude MARCADÉ
  •  • 21 165 mots
  •  • 22 médias

Il est peu de personnages historiques dont l'influence sur l'histoire de l'humanité ait été aussi grande que celle de Jésus, eu égard à la durée exceptionnellement courte de sa prédication. Il n'a pas fondé de religion et sa vie n'est en rien comparable à celle du Bouddha, de Confucius ou de Mahomet dont l'activité s'exerça durant des années. Et pourtant, depuis deux mille ans, son enseignement est sans cesse repris et commenté par ses fidèles, sa personne vénérée comme celle du Fils de Dieu, la foi en lui annoncée en toutes les langues de la terre. […] Lire la suite

ITALIE Langue et littérature

  • Écrit par 
  • Dominique FERNANDEZ, 
  • Pierre LAROCHE, 
  • Angélique LEVI, 
  • Jean-Paul MANGANARO, 
  • Philippe RENARD, 
  • Jean-Noël SCHIFANO
  •  • 29 062 mots
  •  • 16 médias

Traiter de l'esthétique d'une langue, c'est se faire chasseur d'ombres. La linguistique moderne a assez démontré qu'une langue en soi n'est ni belle ni laide, que les considérations par lesquelles on justifie tel ou tel choix sont inspirées par des goûts personnels, que les règles sur lesquelles il se fonde n'ont rien de rigoureux ni de logique, qu'elles sont toutes extérieures à l'objet qu'elles examinent, et qu'elles varient d'un pays à l'autre, d'un individu à l'autre, d'une saison à l'autre. […] Lire la suite

ALBANIE

  • Écrit par 
  • Anne-Marie AUTISSIER, 
  • Odile DANIEL, 
  • Christian GUT
  •  • 22 114 mots
  •  • 11 médias

Fortement marquée par une occupation ottomane de cinq siècles, mais cependant fidèle à ses origines ethniques et nationales, l'Albanie (2,8 millions d'habitants au recensement de 2011) s'est affirmée comme État indépendant malgré la petitesse de son territoire et la pauvreté de sa population au sortir de la Seconde Guerre mondiale.Admis à l'ONU en 1956 au prix de luttes internes sanglantes et d'un isolement international, l'État communiste albanais a défendu le principe d'une autonomie politique et économique proche de l'autarcie. […] Lire la suite

GÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Axel KAHN, 
  • Philippe L'HÉRITIER, 
  • Marguerite PICARD
  •  • 25 873 mots
  •  • 33 médias

Au cœur des sciences biologiques, la génétique se préoccupe de comprendre le mécanisme de la reproduction biologique, à tous les niveaux où elle se manifeste : individu, cellule, molécule. Mais, plus encore peut-être que par cet objectif, cette discipline est caractérisée par la démarche suivie pour l'atteindre, qui passe toujours par l'étude de la variation. […] Lire la suite

AFGHANISTAN

  • Écrit par 
  • Daniel BALLAND, 
  • Gilles DORRONSORO, 
  • Mir Mohammad Sediq FARHANG, 
  • Pierre GENTELLE, 
  • Sayed Qassem RESHTIA, 
  • Olivier ROY, 
  • Francine TISSOT, 
  • Universalis
  •  • 37 316 mots
  •  • 21 médias

Dépourvu d'accès à la mer, l'Afghanistan est entouré au nord par le Turkménistan, l'Ouzbékistan et le Tadjikistan ; à l'ouest par l'Iran ; au sud et à l'est par le Pakistan ; au nord-est, le corridor de Wakhan est limitrophe du Xinjiang chinois.L'Afghanistan est plus grand que la France (652 000 km2) mais sa population, estimée entre 25 et 30 millions d'habitants au milieu des années 2000, est très inégalement répartie sur un territoire occupé, pour plus de la moitié, par de hauts plateaux et d'imposantes montagnes où s'accumulent les neiges. […] Lire la suite

JAPON (Arts et culture) Les arts

  • Écrit par 
  • François BERTHIER, 
  • François CHASLIN, 
  • Nicolas FIÉVÉ, 
  • Anne GOSSOT, 
  • Chantal KOZYREFF, 
  • Hervé LE GOFF, 
  • Françoise LEVAILLANT, 
  • Daisy LION-GOLDSCHMIDT, 
  • Shiori NAKAMA, 
  • Madeleine PAUL-DAVID, 
  • Universalis
  •  • 56 170 mots
  •  • 35 médias

Ainsi s'inaugure une des périodes les plus brillantes de l'art japonais, où le désir de luxe des gouvernants se conjugue avec celui de l'exotisme avivé par les voyages lointains et par la présence des Portugais, porteurs du message de l'Occident. Pour décorer son château fort d'Azuchi au bord du lac Biwa, Nobunaga fait appel à Kanō Eitoku, descendant des peintres de l'atelier des Ashikaga. […] Lire la suite