« Mauss, Marcel »

MAUSS MARCEL (1872-1950)

  • Écrit par 
  • Jean CAZENEUVE
  •  • 1 623 mots

En particulier, l'anthropologie structurale, ainsi que l'a proclamé Claude Lévi-Strauss, a trouvé une source importante d'inspiration dans quelques textes de Mauss, bien que celui-ci n'ait pas véritablement conçu les principes de cette méthode d'analyse. Une œuvre immense et diverse Guidé dans ses études par Durkheim, originaire comme lui d'Épinal, Marcel Mauss obtint l'agrégation de philosophie, puis s'intéressa à l'histoire des religions et de la pensée hindoue. […] Lire la suite

GRIAULE MARCEL (1898-1956)

  • Écrit par 
  • Eric JOLLY
  •  • 1 317 mots

De l’aviation à l’ethnographie Avant de s’orienter vers l’ethnologie, Marcel Griaule est observateur aérien dans l’armée de l’air avec le grade de sous-lieutenant. Ce n’est qu’à vingt-cinq ans qu’il reprend des études supérieures en suivant les cours du linguiste Marcel Cohen et du sociologue Marcel Mauss à l’École nationale des langues orientales, à l’École pratique des hautes études ou, à partir de 1925, à l’Institut d’ethnologie. […] Lire la suite

JOUSSE MARCEL (1886-1961)

  • Écrit par 
  • Albert PETIT
  •  • 889 mots

De retour à Paris, il entreprend des études de phonétique, de psychologie normale et pathologique et d'ethnologie, avec les maîtres de l'époque : Jean-Pierre Rousselot, Pierre Janet, Georges Dumas, Marcel Mauss, Lucien Lévy-Brühl. Il poursuit en même temps ses recherches sur les mécanismes anthropologiques fondamentaux. En 1924, il publie dans les Archives de philosophie un mémoire qui le rend célèbre : « Le style oral rythmique et mnémotechnique chez les verbo-moteurs ». […] Lire la suite

MANA

  • Écrit par 
  • Catherine CLÉMENT
  •  • 387 mots

Claude Lévi-Strauss, dans son introduction au livre de Mauss, Sociologie et anthropologie, a ajouté aux conceptions de Marcel Mauss des formulations inspirées par la notion linguistique de signifiant : pour lui, le mana, comme d'autres notions, est inhérent à la structure même du langage et n'est pas le propre d'une pensée magique qui, sauvage, serait différente de la pensée logique (il cite à ce propos, pour la langue française, la notion de truc ou de machin). […] Lire la suite

MEYERSON IGNACE (1888-1983)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre VERNANT
  •  • 1 583 mots

En juin 1941, cette société tient un colloque sur l'Histoire du travail et des techniques, avec des rapports de Lucien Febvre, André Aymard, Paul Vignaux, Marcel Mauss, Marcel Bloch, André Lalande, Daniel Faucher, Georges Friedmann. Après l'entrée des troupes allemandes en zone sud, Meyerson assure la direction du journal clandestin de l'armée secrète du Sud-Ouest. […] Lire la suite

KULA

  • Écrit par 
  • Yvan BARBÉ
  •  • 595 mots

Marcel Mauss, dont l'ouvrage Essai sur le don a été inspiré par les recherches de Malinowski sur le kula, définit celui-ci comme un potlatch intertribal. Un échange de ce type, même si apparemment il ne profite pas à celui qui le pratique, lui donne du prestige social et amènera son groupe à lui fournir en retour biens et femmes. […] Lire la suite

THANATOMANIE

  • Écrit par 
  • Yvan BARBÉ
  •  • 290 mots

Décrite par Marcel Mauss dans son étude intitulée Définition de la suggestion collective de l'idée de mort, la thanatomanie est un comportement par lequel, dans une société primitive (notamment en Australie et en Nouvelle-Zélande), un individu qui a péché ou croit avoir péché et qui est enchanté ou se croit enchanté se laisse mourir, souvent très vite, parfois à une heure qu'il a prévue. […] Lire la suite

LEENHARDT MAURICE (1878-1954)

  • Écrit par 
  • Jean POIRIER
  •  • 417 mots

Après avoir passé près d'un quart de siècle en Nouvelle-Calédonie, il eut pendant quelques années l'expérience de l'Afrique du Sud, puis revint en France où Lucien Lévy-Bruhl et Marcel Mauss, qui avaient suivi ses travaux, le firent entrer dans le monde universitaire. Élu à l'École pratique des hautes études (Ve section) pour y occuper la chaire des religions des peuples sans écriture, il assura de nombreux enseignements. […] Lire la suite

ÉCOLE PRATIQUE DES HAUTES ÉTUDES (E.P.H.E.)

  • Écrit par 
  • François LAPLANCHE
  •  • 1 232 mots

Citons Marcel Mauss et Claude Lévi-Strauss pour les religions des peuples sans écriture ; Abel Bergaigne et Sylvain Lévi pour l'indianisme ; Louis Gernet et Jean-Pierre Vernant pour la religion grecque ; Georges Dumézil pour les religions indo-européennes ; Marcel Granet pour la pensée chinoise ; Étienne Gilson et Paul Vignaux pour la philosophie médiévale. […] Lire la suite

HÉRITAGE DES DOGON (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Laurence GARENNE-MAROT
  •  • 585 mots

1931 Marcel Griaule (étudiant de Marcel Mauss) et Michel Leiris s'émerveillent, lors de l'expédition Dakar-Djibouti, de l'étonnante richesse de la culture des Dogon, et collectent pour le musée de l'Homme. 1935 Griaule démarre un programme d'enquêtes intensives en pays dogon qu'il conduira pendant vingt-cinq ans et que ses collaborateurs poursuivront. […] Lire la suite

DURKHEIM (ÉCOLE DE)

  • Écrit par 
  • Claude JAVEAU
  •  • 2 538 mots

À des noms comme ceux de François Simiand, Marcel Granet, Célestin Bouglé, Paul Fauconnet, René Hertz, Maurice Halbwachs, Georges Davy, et évidemment Marcel Mauss, le plus connu d'entre eux, il n'est pas illégitime d'ajouter, à des degrés divers de fidélité, ceux de Georges Gurvitch, de Pierre Bourdieu, de Claude Lévi-Strauss, voire de Raymond Aron, qui pourtant ne ménagea pas ses critiques. […] Lire la suite

CYCLE

  • Écrit par 
  • Alain DELAUNAY
  •  • 692 mots

S'opposant à des chercheurs tels que Marcel Granet ou Marcel Mauss, qui affirment une origine sociale de la rythmicité du temps sacré, Eliade a soutenu que c'est, au contraire, à partir de l'intuition première, a priori ou archétypique, d'un temps cyclique, que l'être humain organise la réalité collective et les rituels temporels qui scandent la vie sociale. […] Lire la suite

LES STRUCTURES ÉLÉMENTAIRES DE LA PARENTÉ, Claude Lévi-Strauss - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Laurent BARRY
  •  • 913 mots
  •  • 1 média

Les fondements naturels du lien social Outre la linguistique, l'ouvrage s'inspire des travaux de l'anthropologie anglo-saxonne et de certains écrits de l'école de L'Année sociologique (l'Essai sur le don de Marcel Mauss et Les Catégories matrimoniales de Marcel Granet) plutôt que d'une tradition ethnographique et muséographique française encore balbutiante. […] Lire la suite

POTLATCH

  • Écrit par 
  • Claude MEILLASSOUX
  •  • 2 938 mots
  •  • 1 média

 Codere, 1950), a inspiré l'école libérale d'anthropologie économique et servi de support à la théorie de Marcel Mauss sur le don (1924) et aux thèses ethnopsychopathologiques de Ruth Benedict (1934). Théorie du don Marcel Mauss a utilisé, dans ses recherches sur les « formes archaïques du contrat » (Mauss, 1924), les matériaux et les interprétations de Boas, comme une des principales sources de son Essai sur le don. […] Lire la suite

DIETERLEN GERMAINE (1903-1999)

  • Écrit par 
  • Michel IZARD
  •  • 873 mots

En 1931, elle rencontre Marcel Griaule. Élève de Marcel Mauss, spécialiste de l'Abyssinie, Griaule met alors la dernière main à la préparation de la Mission Dakar-Djibouti (mai 1931-février 1933). Membre de la quatrième (Sahara-Cameroun, 1936-1937), puis de la cinquième (Niger-Lac Iro, 1938-1939) mission Griaule, Germaine Dieterlen conduit ses premières enquêtes sur les Dogon lors de son deuxième séjour en Afrique. […] Lire la suite

MÉTRAUX ALFRED (1902-1963)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude PENRAD
  •  • 598 mots

Il étudia aussi à l'École des langues orientales, à la Ve section (sciences religieuses) de l'École pratique des hautes études et à la Sorbonne, où il fut l'élève de Marcel Mauss et de Paul Rivet, avant d'y être reçu docteur ès lettres en 1928. Il séjourne ensuite en Suède, à l'université de Göteborg, mais son « besoin d'être ailleurs » le conduit à nouveau en Argentine, où il dirige l'Institut d'ethnologie de l'université de Tucumán. […] Lire la suite

BIEN, sociologie

  • Écrit par 
  • Michel LALLEMENT
  •  • 627 mots
  •  • 1 média

Comme l’a mis en évidence Marcel Mauss dans son Essai sur le don (1923-1924), un bien peut être consommé pour des raisons non économiques. Par exemple, le potlatch – cérémonie festive observée par les anthropologues en Amérique du Nord – organise l’échange et la destruction des biens selon une logique agonistique qui, in fine, a pour vertu de resserrer les liens entre les groupes sociaux. […] Lire la suite

PAULME DENISE (1909-1998)

  • Écrit par 
  • Georges BALANDIER
  •  • 869 mots

Cette orientation la conduit à l'Institut d'ethnologie de l'université de Paris, où elle reçoit l'enseignement de Marcel Mauss. Des notes de ces cours, elle effectuera plus tard l'édition sous le titre : Manuel d'ethnographie (1947). Elle admire le maître et fait sienne son exigence de rigueur, d'érudition ethnographique et sa méthode qui impose de donner à chaque objet, à chaque phénomène social, à chaque configuration culturelle son contexte spécifique. […] Lire la suite

CHOMBART DE LAUWE PAUL HENRY (1913-1998)

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 940 mots

Il découvre ensuite, au musée de l'Homme et à l'Institut d'ethnologie, une discipline exotique que Marcel Mauss marque alors de son empreinte. Cette seconde découverte est à l'origine, en 1936, d'une mission en Afrique facilitée par Marcel Griaule : l'exploration aérienne du Cameroun nord. Dans cet itinéraire, le passage à Uriage entre 1940 et 1942 revêt la même signification que la participation à la Mission de Paris au lendemain de la guerre. […] Lire la suite

RODINSON MAXIME (1915-2004)

  • Écrit par 
  • Gérard D. KHOURY
  •  • 953 mots

Dans ce dernier ouvrage, Maxime Rodinson réaffirme son intérêt pour les idées dans l'histoire et l'anthropologie, en admirateur de Marcel Mauss, tout en récusant « la primauté donnée, dans la dynamique historique, au rôle autonome des idées ». […] Lire la suite

PERCEPTION (sociologie)

  • Écrit par 
  • Gauthier FRADOIS
  •  • 891 mots

En étudiant des modes de classifications primitifs, Émile Durkheim et Marcel Mauss remettent en cause cet a priori ontologique de catégories immanentes aux structures mentales d'un individu pensé comme autonome. Dans un article publié en 1903, « De quelques formes primitives de classification », les deux sociologues montrent en effet la correspondance entre les formes d'organisation sociale et la logique des principes de classement. […] Lire la suite

CROYANCES (sociologie)

  • Écrit par 
  • Romain PUDAL
  •  • 1 228 mots
  •  • 1 média

Or, pour Marcel Mauss ou Ludwig Wittgenstein, il n’en est rien ; une croyance relève de la grammaire de nos pratiques : c’est dans et par nos pratiques que nos croyances se manifestent. Du coup, cette notion ne nous fait-elle pas courir le risque d’explications circulaires ou tautologiques ? À la question « pourquoi un Grec accomplit-il tel rite ? », on répondra que c’est parce qu’il croit à telle ou telle divinité. […] Lire la suite

INTÉRÊT (sociologie)

  • Écrit par 
  • François VATIN
  •  • 1 332 mots

C’est pour faire contrepoids à cette « raison utilitaire » qu’il a fondé en 1981 le mouvement anti-utilitariste en sciences sociales (Mauss), en référence à l’Essai sur le don de Marcel Mauss (1924). Dans son article séminal : « La sociologie de l’intérêt est-elle intéressante ?», il soutenait la thèse d’une convergence vers une topique de l’intérêt des trois grands courants sociologiques français de l’époque : l’individualisme méthodologique de Raymond Boudon, la théorie des champs de Pierre Bourdieu et la sociologie des organisations de Michel Crozier. […] Lire la suite

CULTURE Vue d'ensemble

  • Écrit par 
  • Gisèle SAPIRO
  •  • 1 087 mots

L'anthropologie structurale de Lévi-Strauss réalisera, après la Seconde Guerre mondiale, la synthèse de la tradition empirique anglo-saxonne et de l'apport de l'école sociologique française, en se penchant, comme y invitaient Émile Durkheim et Marcel Mauss, sur l'étude des formes de classification. L'utilisation du terme culture se généralise et s'institutionnalise dans l'entre-deux-guerres. […] Lire la suite

REPRÉSENTATIONS COLLECTIVES

  • Écrit par 
  • Jean-Christophe MARCEL
  •  • 1 147 mots

Contribution à l'étude des représentations collectives » (1903), Émile Durkheim et Marcel Mauss soulignent que l'extension de ces dernières (genre, espèce, variété...) « vient de l'extension [...] que présentent les divisions sociales [...] Et si la totalité des choses est conçue comme un système un, c'est que la société elle-même est conçue de la même manière ». […] Lire la suite

LES ANNÉES FOLLES DE L'ETHNOGRAPHIE. TROCADÉRO 28-37 (ouvrage collectif) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Frédéric KECK
  •  • 1 192 mots

Le rôle de Marcel Mauss dans la formulation des règles d’observation sur le terrain, à l’Institut d’ethnologie, est rappelé ainsi que ses fulgurances intellectuelles qui inspiraient les jeunes ethnographes. La troisième partie de l’ouvrage montre comment le musée a fait connaître à un large public ses collections et ses savoirs à travers de nouveaux médias visuels et sonores. […] Lire la suite

DUMONT LOUIS (1911-1998)

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 941 mots

Orienté par Paul Rivet vers l'anthropologie, il ne manquera pas de marquer sa dette à l'endroit de Marcel Mauss, dont l'œuvre et l'enseignement lui ont fourni quelques-unes de ses idées directrices. Prisonnier de guerre en Allemagne, il dira aussi sa reconnaissance à Walter Schubring qui l'admit à l'Internationale du sanskrit, lui ouvrant ainsi la voie des études indiennes. […] Lire la suite

TILLION GERMAINE (1907-2008)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 973 mots

Formée par deux professeurs du Collège de France, Louis Massignon, islamologue, et Marcel Mauss, anthropologue, elle enseigna de 1957 à 1980 à l'École pratique des hautes études et y dirigea le département d'ethnographie arabo-berbère. Cette intellectuelle, vouée à la justice et à la vérité, est morte le 19 avril 2008, à Saint-Mandé (Val-de-Marne). […] Lire la suite

LE CRIME DES LEMNIENNES. RITES ET LÉGENDES DU MONDE ÉGÉEN (G. Dumézil)

  • Écrit par 
  • John SCHEID
  •  • 1 397 mots

Son approche est inspirée par la méthode de l'ethnologue Arnold Van Gennep et davantage encore par celle des sociologues, Émile Durkheim et Marcel Mauss. En 1924, cette démarche était bien peu diffusée parmi les classicistes, fidèles soit à la philologie traditionnelle soit aux systèmes de James Frazer, de Wilhelm Mannhardt ou de Max Müller. De ce point de vue, Le Crime des Lemniennes est un témoignage intéressant de l'évolution de la notion de mythe au cours des années 1920. […] Lire la suite

HOMO HIERARCHICUS, Louis Dumont - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 1 067 mots

Portant sur l'organisation sociale et la religion des Pramalai Kallar, la thèse de 1957 est la première étape de cet examen du complexe spécifique d'une société donnée qu'est le « fait social total » conceptualisé par Marcel Mauss. Son auteur y a utilisé la méthode monographique « pour éclairer la réalité indienne, traiter le groupe comme un microcosme où les éléments du macrocosme apparaissent dans leurs relations vivantes ». […] Lire la suite

FÊTE, arts et architecture

  • Écrit par 
  • Georges FRÉCHET
  •  • 1 100 mots
  •  • 1 média

Alors que l'on se fait de la fête l'idée d'une grande dépense dissipée en un moment, Marcel Mauss (Essai sur le don, 1924) a prouvé que le potlatch, cette ritualisation des rapports sociaux des Indiens Kwakiutl, marquait un changement de statut de son organisateur. Il en a été de même dans les somptueuses dépenses faites par les royautés et féodalités d'Europe pour fêter l'accès au pouvoir ou à un nouveau statut familial, politique ou religieux de leurs dynastes. […] Lire la suite

VIOLENCE SYMBOLIQUE

  • Écrit par 
  • Gérard MAUGER
  •  • 1 353 mots

Comment rendre compte de cette adhésion ? Karl Marx et Friedrich Engels dans L’Idéologie allemande, Émile Durkheim et Marcel Mauss dans l’étude des « formes primitives de classification » ou Max Weber dans Économie et Société ont proposé diverses réponses à cette question. Bourdieu n’est donc ni le premier ni le seul à souligner l’adhésion ou la contribution des dominés à leur propre domination. […] Lire la suite

DEVEREUX GEORGES (1908-1985)

  • Écrit par 
  • Tobie NATHAN
  •  • 1 236 mots

Rêvant alors de voyages lointains, il passe un diplôme de malais à l'École des langues orientales, ce qui le conduit à suivre les enseignements d'ethnologie de Marcel Mauss, de Lucien Lévy-Bruhl et de Paul Rivet. Étudiant extrêmement brillant, il obtient en 1932 une bourse de la Fondation Rockefeller pour ses recherches de terrain. Il part d'abord pour les États-Unis, chez les Indiens Hopi, et fait la connaissance de plusieurs grands anthropologues américains tels que R. […] Lire la suite

DURKHEIM ÉMILE (1858-1917)

  • Écrit par 
  • Philippe BESNARD, 
  • Raymond BOUDON
  •  • 11 020 mots
  •  • 1 média

Durkheim sut s'attacher une équipe de brillants collaborateurs parmi lesquels Célestin Bouglé (1870-1940), Hubert Bourgin (1874-1955), Georges Davy (1883-1976), Paul Fauconnet (1874-1938), Louis Gernet (1882-1964), Maurice Halbwachs (1877-1945), René Hertz (1881-1915), Henri Hubert (1872-1927), Paul Huvelin (1873-1924), Paul Lapie (1869-1927), Marcel Mauss (1872-1950), Gaston Richard (1860-1945), François Simiand (1873-1935). […] Lire la suite

ORLÉAN ANDRÉ (1950- )

  • Écrit par 
  • Yamina TADJEDDINE
  •  • 1 265 mots
  •  • 1 média

Dans la tradition de Marcel Mauss, François Simiand ou Georg Simmel, cet ouvrage majeur, traduit en de nombreuses langues, définit la monnaie comme une institution sociale fondamentale. Dans le monde marchand, elle est le lien institutionnel primordial qui met en relation les individus les uns avec les autres en donnant une valeur aux marchandises et en autorisant l’échange. […] Lire la suite

RITES

  • Écrit par 
  • Jean CAZENEUVE
  •  • 3 748 mots

Les catégories et les problèmes Marcel Mauss divisait les rites primitifs en deux catégories : les rites positifs et les rites négatifs, ces derniers consistant en des interdictions. D'un autre point de vue, on peut aussi distinguer entre les rites simplement insérés dans la vie quotidienne et les rites commémoratifs qui se réfèrent à des modèles mythologiques et qui présentent un caractère synchro-diachronique, mis en évidence par Claude Lévi-Strauss, en ce sens qu'ils créent un lien entre le déroulement du temps ordinaire et des représentations ou des symboles situés hors du temps. […] Lire la suite

ETHNOLOGIE Ethnographie

  • Écrit par 
  • Geza de ROHAN-CSERMAK
  •  • 5 075 mots

Leur influence s'est reflétée surtout en France, jusqu'à la génération d'entre les deux guerres, où des personnalités telles que Louis Marin, Marcel Mauss et Marcel Griaule emploient le terme « ethnographie » dans le sens général d'« ethnologie ». L'imprécision terminologique des naturalistes eut également pour effet que, dans quelques pays, le terme « ethnographie » désigne encore de nos jours l'ensemble de l'ethnologie. […] Lire la suite

VICTOR PAUL-ÉMILE (1907-1995)

  • Écrit par 
  • Thierry FOURNIER
  •  • 2 443 mots

Les différentes missions ethnographiques des élèves de Marcel Mauss et de Paul Rivet couvrent le monde entier : Dakar-Djibouti (1931-1933) avec Marcel Griaule, le Brésil (1934-1939) avec Claude Lévi-Strauss, le Mexique (1932-1940) avec Jacques Soustelle.... Toutes ces expéditions alimentent en articles les revues et en objets le musée d'ethnographie du Trocadéro, à Paris, fondé en 1878 et qui deviendra le Musée de l'homme en 1937. […] Lire la suite

THÉÂTRE OCCIDENTAL Théâtre et sociétés

  • Écrit par 
  • Jean-Marie PRADIER
  •  • 9 667 mots

L'apparition tardive de cette discipline, en dépit de l'œuvre des précurseurs – non seulement Marcel Mauss, Marcel Jousse, Louis Mars, Victor Turner, mais aussi les ethnologues, les anthropologues, les spécialistes des théâtres non occidentaux et les artistes qui depuis des décennies ont observé, décrit, servi et commenté ces formes –, illustre la difficulté d'engager l'approche de pratiques d'une telle complexité en évitant de les faire passer par la porte étroite de nos cadres de référence. […] Lire la suite

HABITUS

  • Écrit par 
  • Frédéric GONTHIER
  •  • 1 525 mots

Reconduisant le sens second de la notion d'habitus, Marcel Mauss l'appliquera aux techniques corporelles socialement acquises, et exercées de façon plus ou moins automatique (1934). Norbert Elias mobilisera ensuite la notion d'habitus pour illustrer le type de personnalité psychique formé par la dynamique civilisationnelle de l'Occident (1939). Il la fixera ainsi à l'intérieur d'une double problématique sociologique, circonscrite avant lui par Max Weber. […] Lire la suite

ORDRE SYMBOLIQUE

  • Écrit par 
  • Alexandre ABENSOUR
  •  • 1 400 mots

Voici la formulation générale qu'en donne Claude Lévi-Strauss dans l'Introduction à l'œuvre de Marcel Mauss (1950) : « Toute culture peut être considérée comme un ensemble de systèmes symboliques au premier rang desquels se placent le langage, les règles matrimoniales, les rapports économiques, l'art, la science, la religion. » Mais il faut aller plus loin : quelle est l'unité qui régit les différents niveaux, et pourquoi le langage occupe-t-il cette place privilégiée ? Il est la matrice selon laquelle on peut reconstituer la logique profonde de tous les niveaux, qui est d'obéir à la règle de l'échange : « Sans réduire la société ou la culture à la langue, on peut [. […] Lire la suite

SOCIÉTÉ (notions de base)

  • Écrit par 
  • Philippe GRANAROLO
  •  • 3 564 mots

Ces descriptions de Marcel Mauss ont le mérite d’arracher le monde des échanges à une simple dimension utilitaire et matérialiste. Elles influenceront les philosophes, tel Jean Baudrillard, qui analyseront la « société de consommation » en montrant combien la dimension symbolique des produits est au moins aussi importante que leur valeur d’usage. Ce n’est pas un produit que j’achète (et dont je n’ai peut-être nullement besoin), mais une image, un statut social, une façon de me différencier aux yeux des autres. […] Lire la suite

ETHNOLOGIE Ethnosciences

  • Écrit par 
  • Jacques BARRAU
  •  • 3 700 mots
  •  • 2 médias

 » Et si l'on consulte le manuel d'ethnographie de Marcel Mauss, on voit aussi combien ce dernier était conscient de l'importance d'une approche ethnographique et ethnologique des relations entre sociétés, environnements naturels et ressources. Quelques-uns des premiers ethnologues français le suivirent dans cette voie : ainsi Maurice Leenhardt collabora avec André Guillaumin, botaniste au Muséum national d'histoire naturelle, dans de premières études sur les usages kanaks des végétaux en Nouvelle-Calédonie. […] Lire la suite

SYMBOLIQUE

  • Écrit par 
  • Angèle KREMER-MARIETTI
  •  • 2 386 mots
  •  • 2 médias

L'efficacité du symbolique Les contenus symboliques et les relations symboliques démontrent l'efficacité du symbolique : ce dernier syntagme est repris, par Lacan, de Claude Lévi-Strauss, qui traite de la notion dans un chapitre de son Anthropologie structurale et qui, par ailleurs, définit toute culture « comme un ensemble de systèmes symboliques au premier rang desquels se placent le langage, les règles matrimoniales, les rapports économiques, l'art, la science, la religion » (« Introduction à l'œuvre de Marcel Mauss », in M. […] Lire la suite

ETHNOLOGIE Vue d'ensemble

  • Écrit par 
  • Daryll FORDE, 
  • Patrick MENGET
  •  • 2 785 mots

En France, où les recherches surtout théoriques de Durkheim et de ses continuateurs sont considérées comme sociologiques, bien qu'elles aient le même objet que celles de Frazer, l'ethnologie acquiert droit de cité avec la création, en 1927, de l'Institut d'ethnologie de l'université de Paris par Marcel Mauss, Lucien Lévy-Bruhl et Paul Rivet. Mais le terme d'ethnologie continue à désigner aussi bien les recherches d'anthropologie physique, de linguistique descriptive (Rivet), que celles d'anthropologie sociale. […] Lire la suite

CORPS Les usages sociaux du corps

  • Écrit par 
  • Luc BOLTANSKI
  •  • 2 598 mots

C'est Marcel Mauss qui, le premier en France, a parlé de « techniques du corps » dans une communication présentée à la Société de psychologie le 17 mai 1934. Il pénétrait, par là même, dans un domaine aux limites incertaines déjà occupé par la biologie et par la psychologie, deux sciences contre lesquelles son oncle, Émile Durkheim, le fondateur de l'École française de sociologie, avait dû, précisément, lutter pour faire reconnaître l'existence de faits sociaux « irréductibles aux faits purement psychiques » ou, plus encore, aux faits « d'ordre organico-psychique » ; et l'on sait que, par ces derniers termes, il visait les théories raciales élaborées, en France, dans la seconde moitié du xixe siècle. […] Lire la suite

ANTHROPOLOGIE RÉFLEXIVE

  • Écrit par 
  • Olivier LESERVOISIER
  •  • 3 448 mots

Cette démarche s'impose d'autant plus que, comme le relevait Claude Lévi-Strauss dans ses commentaires sur l'œuvre de Marcel Mauss : « Dans une science où l'observateur est de même nature que son objet, l'observateur est lui-même une partie de son observation » (Lévi-Strauss, 1950). Dans cette perspective, il convient dès lors de comprendre que la manière dont l'ethnologue est perçu et les rapports que ses interlocuteurs entretiennent avec lui peuvent être des indices précieux sur l'objet d'étude, venant recouper des observations faites par ailleurs. […] Lire la suite

HOMME MUSÉE DE L', Paris

  • Écrit par 
  • Arnaud HUREL
  •  • 1 895 mots
  •  • 2 médias

Ce dernier, fondé au sein de l’université de Paris en 1925 par Lucien Lévy-Bruhl et Marcel Mauss, avec l’aide de Paul Rivet, bénéficie du soutien du ministère des Colonies. Ce choix marque une proximité avec le terrain politique, à travers les orientations coloniales de la IIIe République. Il se traduit pour le M.E.T., entre autres, par son implication dans vingt-cinq expéditions de terrain en Afrique, dont la mission Dakar-Djibouti (1931-1933), ce qui permet un accroissement sensible des collections. […] Lire la suite

PERSONNE

  • Écrit par 
  • Henry DUMÉRY, 
  • Nicole SINDZINGRE
  •  • 4 552 mots
  •  • 1 média

Lucien Lévy-Bruhl tout d'abord, puis Marcel Mauss et Maurice Leenhardt ont été, par leurs recherches ethnographiques, les premiers à souligner l'étendue des dissemblances entre les représentations occidentales et celles des sociétés traditionnelles – bien que Mauss fût, en 1938, encore tenté de repérer entre elles une ligne évolutive. Loin d'être naturelle et univoque, l'idée judéo-chrétienne et humaniste de la personne s'est donc progressivement révélée n'être qu'une forme particulière parmi d'autres de la représentation de l'être humain, tant pour les éléments constitutifs de celui-ci que pour son fonctionnement et son insertion dans l'organisation sociale d'un groupe donné. […] Lire la suite

ETHNOLOGIE Ethnologie religieuse

  • Écrit par 
  • Roger BASTIDE
  •  • 6 109 mots
  •  • 1 média

Comme le dit Marcel Mauss, « les Australiens sont aussi vieux que les Européens par rapport au pithécanthrope ». Il y a seulement des sociétés techniquement pauvres et des sociétés qui bénéficient d'un outillage technique extrêmement développé. On ne peut pas non plus, bien que certains soient tentés de le faire, définir l'ethnologie religieuse comme l'étude des religions dites traditionnelles par opposition à celle des religions universalistes, qui intéresseraient, elles, l'histoire et la sociologie des religions. […] Lire la suite