« M��moires de t��l��vision »

SOTO JESÚS RAFAEL (1923-2005)

  • Écrit par 
  • Arnauld PIERRE
  •  • 953 mots

Entre les deux se jouent des effets d'ombres portées, de superpositions, de décalages et d'interférences ; le spectateur découvre alors les surprenants effets d'un champ lumineux instable, dont l'intensité fluctue avec ses déplacements et son angle de vision. Les premières œuvres réalisées à partir de ce principe seront montrées à l'exposition Le Mouvement, qui se tient à la galerie Denise René à Paris en avril 1955, puis l'année suivante, dans le même lieu, à l'occasion de la première exposition personnelle de l'artiste. […] Lire la suite

OPTIQUE ET CINÉTIQUE ART

  • Écrit par 
  • Arnauld PIERRE
  •  • 4 629 mots
  •  • 2 médias

Beaucoup de leurs œuvres sollicitent, par la distribution répétitive de microstimuli sur l'ensemble de la surface, non pas le pouvoir constructeur de la vision centrale, mais le caractère amorphe de la vision périphérique – au risque assumé des effets de désorientation et d'instabilité qui pourraient en découler. L'instabilité est également au cœur de l'expérience du spectateur dans le Cube à structure graphique (1964-1968) de Getulio Alviani ou dans Continuum (1963) de Bridget Riley. […] Lire la suite

AUTOMOBILE Technologie

  • Écrit par 
  • Georges BRESSON, 
  • Jean-Pierre CAPET, 
  • François de CHARENTENAY, 
  • Thierry HALCONRUY, 
  • Frédéric RIVAS, 
  • Jean-Pierre VÉROLLET, 
  • Universalis
  •  • 15 879 mots
  •  • 29 médias

Pour élargir la vision en courbe, la tendance est aux feux de croisement pivotants suiveurs de trajectoire ou à de petits projecteurs latéraux dédiés qui s'allument automatiquement en virage. La vision nocturne en feux de croisement peut être globalement améliorée par un système de projecteurs infrarouge, de capteurs et d'un traitement d'images informant le pilote par une alarme et un affichage sur écran ou pare-brise. […] Lire la suite