« Lymphe »

VAISSEAUX SANGUINS ET LYMPHATIQUES

  • Écrit par 
  • Claude ELBAZ, 
  • Didier REINHAREZ
  •  • 14 781 mots
  •  • 4 médias

L'angéiologie est une spécialité médicale autonome qui regroupe les études portant sur l'anatomie, la physiologie et la thérapeutique des maladies des vaisseaux périphériques : veines, artères, lymphatiques et capillaires. Cette discipline vise à faire la synthèse des données auxquelles d'autres spécialités se consacraient jadis : la dermatologie en ce qui concerne les ulcères de jambe, la […] Lire la suite

CIRCULATOIRES (SYSTÈMES) - Appareil circulatoire humain

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT, 
  • Jean PAUPE, 
  • Henri SCHMITT
  • , Universalis
  •  • 16 940 mots
  •  • 13 médias

organes ; le principe de leur vascularisation est identique à celui qu'on vient de voir. La circulation lymphatique La circulation lymphatique joue un rôle considérable ; elle draine les espaces interstitiels, extracellulaires, qui contiennent la lymphe. Ce liquide pénètre dans un système de vaisseaux […] Lire la suite

CONJONCTIF TISSU

  • Écrit par 
  • Albert POLICARD
  •  • 3 015 mots

, avec les microscopes optiquement satisfaisants, on put voir que ces sortes de « tissus conjonctifs » étaient constitués de cellules, de fibres variées et d'une lymphe amorphe, dont la disposition relative caractérisait diverses variétés histologiques. L'adjonction de matériaux tels que graisse, substances […] Lire la suite

DIGESTIF APPAREIL

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques BERNIER, 
  • Jean-Louis FRESLON, 
  • Claude GILLOT
  • , Universalis
  •  • 15 446 mots
  •  • 10 médias

L'appareil digestif est l'un des premiers à se différencier dans l'échelle animale puisqu'il existe déjà, sous forme d'un sac s'ouvrant à l'orifice buccal, chez les Cœlentérés. C'est aussi l'un des appareils dont la différenciation est la plus précoce au cours du développement d'un organisme, puisqu'il dérive de l'un des deux feuillets primitifs de l'embryon ; ce feuillet, nommé endoderme, apparaî […] Lire la suite

HYDROMINÉRAL ÉQUILIBRE

  • Écrit par 
  • Alain REINBERG
  •  • 2 929 mots
  •  • 5 médias

les L.I.C. d'une même espèce (milieu cellulaire, ). Chez les Vertébrés, les L.E.C. comprennent : le plasma et la lymphe, qui ont une situation intravasculaire ; les liquides interstitiels, qui circulent entre les cellules et enfin, les liquides transcellulaires produits par les glandes à sécrétion externe […] Lire la suite

IMMUNITÉ, biologie

  • Écrit par 
  • Joseph ALOUF, 
  • Michel FOUGEREAU, 
  • Dominique KAISERLIAN-NICOLAS, 
  • Jean-Pierre REVILLARD
  •  • 21 516 mots
  •  • 11 médias

(anticorps). Le stade final de maturation des cellules B est le plasmocyte. Caractéristiques et identification En microscopie optique, après étalement, fixation et coloration de suspensions cellulaires obtenues à partir du sang de la lymphe ou d'organes lymphoïdes, on distingue aisément lymphocytes […] Lire la suite

INTESTIN, pathologie

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques BERNIER
  •  • 3 784 mots
  •  • 1 média

par le sang des vaisseaux mésentériques (dont le débit est de un litre par minute) et par la lymphe (dont le débit est de un litre par 24 heures) ; le flux de liquides et d'aliments qui pénètre dans l'intestin après un repas est de l'ordre de 5 à 10 millilitres par minute. À la suite de la double fonction […] Lire la suite

MEMBRES

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT, 
  • Armand de RICQLÈS
  •  • 15 020 mots
  •  • 12 médias

La plupart des animaux dotés d'une symétrie bilatérale possèdent des expansions paires du corps, placées latéralement de chaque côté de la région postcéphalique. Ces expansions, de nombre et de structure très variables, sont fonctionnellement associées à la locomotion. Dans son acception la plus large, le terme de membre pourrait correspondre à toutes ces structures. Ainsi délimité, le sujet compr […] Lire la suite

NEURO-IMMUNOLOGIE

  • Écrit par 
  • E. SCHULLER
  •  • 1 270 mots

et lymphe), ce qui explique sans doute les caractères très particuliers des maladies neuro-immunologiques. Au cours de celles-ci, deux mécanismes immunologiques peuvent intervenir : – une altération des barrières anatomiques qui permet le passage de cellules et d'immunoglobulines (c'est-à-dire […] Lire la suite

PHYSIOLOGIE ANIMALE

  • Écrit par 
  • Jean-Gaël BARBARA
  •  • 4 276 mots
  •  • 2 médias

que très progressivement leur fonction en découvrant que la lymphe rejoint la circulation sanguine par le canal thoracique (Pecquet, 1647) et que les vaisseaux lymphatiques sont responsables de l’absorption des graisses au niveau intestinal, lesquelles entrent ainsi dans la circulation sanguine sans passer […] Lire la suite

ACIDO-BASIQUE ÉQUILIBRE

  • Écrit par 
  • Pierre KAMOUN
  •  • 2 972 mots
  •  • 1 média

variations sont compatibles avec la vie ; les limites extrêmes enregistrées chez l'homme atteignent 6,90 et 7,80, alors que le pH sanguin normal mesuré à 38 0C est de 7,39 ± 0,015. La constance de ce pH concerne non seulement le sang, mais également les autres humeurs (lymphe, liquide […] Lire la suite

AMPHIBIENS ou BATRACIENS

  • Écrit par 
  • Pierre CLAIRAMBAULT, 
  • Philippe JANVIER, 
  • Jean-Claude RAGE
  •  • 6 161 mots
  •  • 19 médias

des Dipneustes que celui des Anoures. Cet argument a longtemps été avancé par les paléontologues partisans de la filiation : Dipneustes-Urodèles. Le système lymphatique des Amphibiens se compose de vastes sinus sous-cutanés bien individualisés. La lymphe qui y circule est mue par de petits organes […] Lire la suite

ANIMAUX MODES D'ALIMENTATION DES

  • Écrit par 
  • René LAFONT, 
  • Martine MAÏBECHE
  •  • 4 302 mots

par celles-ci. Ces divers exemples nous amènent à évoquer la façon dont les cellules des organismes pluricellulaires se nourrissent. Les nutriments absorbés au niveau du tube digestif de ces derniers sont distribués par les liquides circulants (milieu intérieur : sang + lymphe, hémolymphe […] Lire la suite

ASCITE

  • Écrit par 
  • Michel PRIVAT DE GARILHE
  •  • 143 mots

de l'ascite sont la cirrhose du foie, l'insuffisance cardiaque, l'invasion tumorale des feuillets péritonéaux et une fuite du chyle (lymphe chargée de graisses émulsifiées) dans la cavité péritonéale. La présence de l'épanchement doit être confirmée et ses caractères étudiés par une ponction exploratrice […] Lire la suite

BERNARD CLAUDE (1813-1878)

  • Écrit par 
  • Paul MAZLIAK
  •  • 4 110 mots

par tous les liquides de l'organisme (sang, lymphe, sérum, sérosités...) dans lesquels baignent tous les éléments figurés : organes, tissus et cellules. L'expression « milieu intérieur » apparaît pour la première fois dans les leçons données dans le cadre de la chaire de physiologie générale qui avait […] Lire la suite

ENDOCYTOSE

  • Écrit par 
  • Armand TIBI
  •  • 423 mots

et le cytoplasme. Au cours de la digestion, c'est de cette façon que les gouttelettes lipidiques franchissent d'abord l'épithélium intestinal, grâce aux vésicules de pinocytose qui se créent à la base des microvillosités, puis l'épithélium des capillaires lymphatiques, et sont finalement déversées dans la lymphe circulante. […] Lire la suite

FILARIOSES

  • Écrit par 
  • Robert DURIEZ
  •  • 1 327 mots
  •  • 1 média

rurales en Extrême-Orient. Les vers adultes, longs de 5 à 10 centimètres, s'installent pour de longues années dans les vaisseaux et ganglions lymphatiques. Leurs embryons, les microfilaires, d'une longueur de 250 à 300 micromètres et pourvus d'une gaine, circulent dans la lymphe et passent […] Lire la suite

HOMÉOSTASIE

  • Écrit par 
  • Jack BAILLET
  •  • 4 838 mots
  •  • 2 médias

est intracellulaire ; l'autre est extracellulaire (interstitiel et vasculaire). Le compartiment extracellulaire, appelé milieu intérieur par Claude Bernard, comprend le sang et la lymphe, et fournit aux 100 000 milliards de cellules du corps humain les conditions nécessaires à leur activité […] Lire la suite

HUMOUR

  • Écrit par 
  • Marie-Claude LAMBOTTE
  •  • 1 111 mots

dans des contextes différents. L'« humeur », dans la physiologie médiévale, assimilée à des fluides tels que le sang, la lymphe ou la bile qui déterminaient des types de tempérament selon leur équilibre, s'est traduite, dans la littérature de la Renaissance anglaise, sous la forme d'excès dont il fallait […] Lire la suite

IMMUNOPATHIES

  • Écrit par 
  • Jean-François BACH, 
  • Jean-Claude BROUET, 
  • Claude GRISCELLI, 
  • Pierre VERROUST, 
  • Guy-André VOISIN
  •  • 11 761 mots
  •  • 4 médias

déficit immunitaire acquis réversible à l'arrêt du traitement. – Les déficits immunitaires secondaires à une fuite sont rares. Dans la lymphangiectasie intestinale, il s'agit d'une perte de lymphe, riche en lymphocytes et en immunoglobulines, au niveau intestinal. Cette anomalie […] Lire la suite

KOCH ROBERT (1843-1910)

  • Écrit par 
  • Jean BRETEY, 
  • Universalis
  •  • 1 688 mots
  •  • 1 média

-ci, il découvre la « lymphe », qui sera appelée tuberculine par la suite. Il y voit le remède spécifique de la tuberculose, qui doit guérir de façon certaine toute forme traitée dès le début. Cette publication déclenche une extraordinaire vague d'enthousiasme. Malheureusement, ce produit appliqué à tort et à […] Lire la suite

LAIT

  • Écrit par 
  • Guy CHANTEGRELET, 
  • Charles FLACHAT
  •  • 4 698 mots
  •  • 8 médias

est de très courte durée (de 5 à 15 min). Le tarissement est progressif, par diminution du taux de la folliculine et de la progestérone ou par arrêt des stimuli du trayon. Le lait est élaboré par les cellules glandulaires acineuses qui puisent les principaux constituants dans le sang et la lymphe […] Lire la suite

LIPIDES

  • Écrit par 
  • Jean ASSELINEAU, 
  • Bernard ENTRESSANGLES, 
  • Paul MANDEL, 
  • Jean-Claude PROMÉ
  •  • 6 802 mots
  •  • 11 médias

la membrane (ou bordure en brosse) des entérocytes. À l'intérieur de ces derniers, les acides gras sont transformés en acyl-CoA qui estérifient alors les 2-monoglycérides en triglycérides. Ceux-ci quittent l'entérocyte, au sein des chylomicrons, pour gagner la lymphe puis le sang. La lipoprotéine […] Lire la suite

LUDWIG CARL FRIEDRICH WILHELM (1816-1895)

  • Écrit par 
  • Jean CALMARD
  •  • 330 mots

, sous l'effet d'un stimulus quelconque, se contracte au maximum ou pas du tout. Les théories modernes sur la formation de l'urine et de la lymphe dérivent de son article (1844) sur la sécrétion urinaire : il émettait l'hypothèse que la couche superficielle, ou épithélium, des tubules rénaux (glomérules […] Lire la suite

MÉDICAMENTS

  • Écrit par 
  • Paul-Étienne BARRAL, 
  • Hélène MOYSE, 
  • Jean-Yves NAU, 
  • Michel PARIS, 
  • René Raymond PARIS
  • , Universalis
  •  • 9 748 mots
  •  • 4 médias

d'action des médicaments Quelques médicaments agissent localement au point d'application, mais, dans la majorité des cas, pour être actifs, ils doivent pénétrer dans le milieu intérieur : sang et lymphe, liquides intercellulaires. Les effets d'un médicament dépendent de sa dose ou de sa concentration […] Lire la suite

MÉLANCOLIE

  • Écrit par 
  • Marie-Claude LAMBOTTE
  •  • 3 000 mots
  •  • 2 médias

. De μ́ελας (noir) et χολ́η (bile), elle constitue l'une des quatre humeurs de la physiologie grecque du ive siècle avant J.-C., avec le sang, la lymphe et la bile jaune ; et c'est le déséquilibre provoqué par l'accumulation de « substances noires […] Lire la suite

MILIEU INTÉRIEUR

  • Écrit par 
  • Jean-Paul TRUCHOT
  •  • 3 947 mots
  •  • 4 médias

des êtres vivants n'était pas encore perçu avec acuité, le milieu liquide intérieur était assimilé « au plasma, à la lymphe et aux liquides interstitiels », c'est-à-dire aux liquides extracellulaires. L'accent était mis sur la « fixité de la composition » de ce milieu extracellulaire […] Lire la suite

OSMORÉGULATION

  • Écrit par 
  • Brahim LAHLOU
  •  • 3 306 mots
  •  • 3 médias

osmotique Chez les êtres unicellulaires, les échanges avec le milieu externe s'effectuent directement à travers la membrane cellulaire. Chez les organismes pluricellulaires évolués, Claude Bernard avait montré qu'un « milieu intérieur » constitué par les fluides internes (sang, lymphe, liquides […] Lire la suite

SANG - Composition et propriétés

  • Écrit par 
  • Alain COSSON, 
  • Jacques ROUFFY
  •  • 4 055 mots
  •  • 7 médias

le rôle est essentiel dans la lutte antibactérienne, par leur propriété de phagocytose, et dans le processus de l'inflammation. Leur séjour dans le sang est de l'ordre d'une journée seulement. Les lymphocytes (fig. 1) circulent dans le sang et dans la lymphe. Ils sont en effet l'objet […] Lire la suite

SÉCRÉTIONS ANIMALES

  • Écrit par 
  • Bernard DROZ
  •  • 3 560 mots
  •  • 3 médias

que l'on donne aux glandes salivaires ou au pancréas exocrine. – La sécrétion endocrine s'effectue sans l'intermédiaire de canaux excréteurs ; le produit excrété est déversé dans le milieu intérieur : sang, lymphe, espaces extracellulaires, etc. Dans les glandes […] Lire la suite

TONEGAWA SUSUMU (1939- )

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN, 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 671 mots
  •  • 1 média

, sans jamais être égalée. Tonegawa s’est attaqué au problème alors incompris de la diversité des récepteurs d'antigènes au sein du système immunitaire. En bref, la diversité des anticorps qui circulent dans le sang et la lymphe et qui sont dotés d’une diversité quasi infinie de reconnaissance d’antigènes […] Lire la suite

VARIOLE

  • Écrit par 
  • Robert FASQUELLE, 
  • Jacques MAURIN
  •  • 5 103 mots
  •  • 1 média

grand frais se révélaient-elles décourageantes. Là encore, la France ouvrit la voie. Certes, déjà en 1894, le professeur Wurtz, directeur du service de la vaccine à l'Académie, avait demandé à Chambon et à Saint-Yves Ménard de lui préparer un vaccin sec ; desséché sur pointe d'ivoire, cette lymphe […] Lire la suite

Rejoignez-nous

Inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire et recevez en cadeau un ebook au choix !