« Langue »

LANGUE REGISTRES DE

  • Écrit par 
  • Catherine FUCHS
  •  • 842 mots

On appelle « registres de langue » les usages que font les locuteurs des différents « niveaux de langue » disponibles, en fonction des situations de communication. Ces usages relèvent de la « parole » telle que la définit Ferdinand de Saussure (1857-1913), c'est-à-dire de l'utilisation effective de la langue : c'est pourquoi on parle également de « registres de la parole ». […] Lire la suite

Les médias de la recherche « Langue » :

Langue : coupe frontale

Langue : coupe frontale
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Maladie de la langue bleue

Maladie de la langue bleue
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Langue basque : locuteurs

Langue basque : locuteurs
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Langue japonaise : système phonologique

Langue japonaise : système phonologique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Afficher les médias de « Langue »

LATINES (LANGUE ET LITTÉRATURE) La langue

  • Écrit par 
  • Jacques PERRET
  •  • 2 736 mots

Ne soyons pas dupes de la formule : le poète s'excuse alors de recourir à des périphrases ou d'emprunter au grec parce qu'il ne trouve pas dans sa langue les termes techniques dont il a besoin. Mais quelle langue a jamais trouvé dans son berceau les mots d'atome ou de déclinaison ? En fait le lexique du latin n'était ni indigent ni mal équilibré ; les Laterculi d'O. […] Lire la suite

ALLEMANDES (LANGUE ET LITTÉRATURES) Langue

  • Écrit par 
  • Paul VALENTIN
  •  • 4 345 mots
  •  • 3 médias

C'est l'islandais qui a évolué le moins vite ; le férugien (langue des îles Féroé) en est assez proche. En Norvège, le bymål, langue des villes, est, en fait, du danois, alors que le landsmål ou nynorsk est la langue indigène ; on essaie actuellement de fondre ces deux langues dans le samnorsk. Le danois et le suédois ont beaucoup emprunté au bas allemand à l'époque de la Hanse. […] Lire la suite

LANGUE ORIGINELLE

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 1 755 mots

Comment s'étonner dès lors que la quête d'une langue mère absolue s'assortisse le plus souvent de visées conquérantes et de politique dominatrice ? C'est tantôt l'espoir de suprématie spirituelle de l'alchimiste, tantôt la quête d'un absolu, comme chez Fabre d'Olivet, qui prête toutes les vertus à une langue hébraïque restituée, tantôt encore la fantasmagorie d'un Jean-Pierre Brisset, qui part de la décomposition phonétique des mots français pour expliquer la constitution fondamentale des êtres et des choses. […] Lire la suite

LANGUE & PAROLE, linguistique

  • Écrit par 
  • Catherine FUCHS
  •  • 1 222 mots

Une « linguistique de la langue » En distinguant la langue de la parole, Saussure établit donc la légitimité d'une « linguistique de la langue », par différence avec des « linguistiques de la parole », qu'il considère comme des domaines radicalement distincts du premier. Pour lui, en effet, l'étude des phénomènes linguistiques « externes » (comme par exemple les relations qu'entretient la langue avec la civilisation, l'histoire politique, les institutions, la géographie, la littérature, etc. […] Lire la suite

LATINES (LANGUE ET LITTÉRATURE) La littérature

  • Écrit par 
  • Pierre GRIMAL
  •  • 8 569 mots
  •  • 2 médias

C'est alors l'apparition de la seconde sophistique, avec Plutarque, puis de toute une littérature de langue grecque. L'expression de langue latine devient moins urgente : Marc Aurèle écrit en grec, Dion Cassius aussi. Quelques grands noms subsistent parmi les écrivains de la langue latine : ainsi Suétone, fonctionnaire d'Hadrien, avec ses biographies de grammairiens, de rhéteurs, de poètes, et surtout avec ses Douze Césars qui, seuls, nous sont entièrement parvenus. […] Lire la suite

ALLEMANDES (LANGUE ET LITTÉRATURES) Littératures

  • Écrit par 
  • Nicole BARY, 
  • Claude DAVID, 
  • Claude LECOUTEUX, 
  • Étienne MAZINGUE, 
  • Claude PORCELL
  •  • 22 424 mots
  •  • 18 médias

Maniant une langue soignée, il distrait, enseigne et moralise à la façon des écrivains médiévaux. L'auteur le plus populaire de son temps est toutefois Johann Fischart (vers 1546-1590), humaniste, moraliste et protestant, surnommé le « Rabelais allemand ». Son œuvre est considérable. Dans une langue colorée, il rédige des pamphlets anticatholiques où il fustige le vice et l'erreur. […] Lire la suite

LATINES (LANGUE ET LITTÉRATURE) Le théâtre

  • Écrit par 
  • Jacques LACARRIÈRE
  •  • 1 869 mots

Le théâtre latin présente un certain nombre de caractères propres qui le différencient notablement du théâtre grec : prééminence des éléments spectaculaires sur le texte, non-périodicité des jeux théâtraux, tendance à un réalisme excessif, autonomie des techniques et du sujet, souvent inspiré des œuvres grecques. Ces caractères, joints au fait que la genèse, le développement et l'extinction du théâtre romain se jouèrent sur un laps de temps assez court, expliquent qu'il n'ait pas eu, dans l'histoire, la même portée ni la même valeur révélatrice que le théâtre grec. […] Lire la suite

LATINES (LANGUE ET LITTÉRATURE) La littérature chrétienne

  • Écrit par 
  • Pierre HADOT
  •  • 6 307 mots
  •  • 3 médias

La production littéraire des chrétiens de langue latine commence très humblement au iie siècle par la traduction de la Bible et de quelques œuvres chrétiennes de langue grecque comme la Didachè et le Pasteur d'Hermas. Inversement, son développement est un phénomène qui correspond au recul du grec en Occident au cours du iiie et surtout du ive siècle. […] Lire la suite

ARABE (MONDE) Langue

  • Écrit par 
  • David COHEN
  •  • 9 385 mots
  •  • 3 médias

L'avance de l'islam, porté d'abord par une conquête militaire, s'est accompagnée partout de l'avance de l'arabe, langue dans laquelle s'est faite la Révélation consignée dans le Coran. Il en résulte que, même dans les régions où il n'a pu s'instaurer comme langue parlée aux dépens de celles qui y étaient alors en usage, l'arabe s'est imposé comme langue de culture, à tout le moins comme langue religieuse. […] Lire la suite

CRÉOLE LANGUE

  • Écrit par 
  • Oruno D. LARA
  •  • 1 627 mots

 » Comment postuler le mode de formation du créole à partir de la langue-base et de la langue-substrat ? Deux hypothèses, là encore, ont été avancées : une simplification de la langue-base par les locuteurs ou une interférence de la langue-substrat. La première se fonde sur l'idée que les trafiquants européens ou les propriétaires d'esclaves auraient facilité la communication en modifiant leur langue pour la rendre plus intelligible. […] Lire la suite

GAULOISE LANGUE

  • Écrit par 
  • Pierre-Yves LAMBERT
  •  • 634 mots

Au moment de la conquête romaine, la langue celtique qui était parlée en Gaule cisalpine et transalpine est le gaulois. C'est l'un des témoins connus du « celtique continental », avec le celtibère et le lépontique. Tandis que les différents rameaux du celtique insulaire sont attestés plus tardivement et par des documents abondants (certains rameaux sont encore vivants), les documents du celtique continental remontent à l'Antiquité et sont de nature très fragmentaire. […] Lire la suite

GRÈCE Langue et littérature

  • Écrit par 
  • Christophe CHICLET, 
  • André MIRAMBEL, 
  • Panayotis MOULLAS
  •  • 7 317 mots

Néanmoins, les dialectes tendent à reculer devant la langue démotique commune. La langue savante n'est guère unifiée. Elle atteste des usages différents selon des dosages variés d'archaïsme (langue très savante, langue savante courante, langue mixte). C'est la langue de tout ce qui est officiel. De caractère artificiel, elle s'aligne sur l'actuelle prononciation malgré sa prétention à reconstituer l'ancienne langue. […] Lire la suite

ITALIE Langue et littérature

  • Écrit par 
  • Dominique FERNANDEZ, 
  • Pierre LAROCHE, 
  • Angélique LEVI, 
  • Jean-Paul MANGANARO, 
  • Philippe RENARD, 
  • Jean-Noël SCHIFANO
  •  • 29 062 mots
  •  • 15 médias

Une langue en vase clos Avec l'éveil de la conscience nationale, ce sentiment de l'absence d'une langue nationale, d'une langue écrite et lue par l'ensemble de la population devient pour les intellectuels et les patriotes une hantise et un tourment. « Le toscan, dit Ugo Foscolo, est pour les Italiens une langue étrangère. L'italien est une langue écrite et qui ne peut pas être parlée. […] Lire la suite

HÉBRAÏQUES LANGUE & LITTÉRATURE

  • Écrit par 
  • Valentin NIKIPROWETZKY, 
  • René Samuel SIRAT
  •  • 8 474 mots
  •  • 1 média

L'hébreu, aujourd'hui langue nationale d'Israël, représente, en effet, la forme évoluée de l'idiome qui était en usage chez les populations de Canaan antérieurement à l'arrivée des Israélites. Ces derniers ont dû abandonner pour la langue de leurs hôtes, dont la civilisation était supérieure, le dialecte araméen qu'ils parlaient originellement. Les gloses des lettres d'El-Amarna (xve et xive siècles avant notre ère) ont permis de reconstituer la grammaire de cette langue de Canaan, ancêtre de la langue hébraïque. […] Lire la suite

HINDĪ LANGUE & LITTÉRATURE

  • Écrit par 
  • Nicole BALBIR, 
  • Charlotte VAUDEVILLE
  •  • 8 335 mots

La Constitution de 1950 a fait du hindī la langue officielle de l'Union indienne, associée à l'anglais. Dans cinq États (Uttar Pradesh, Madhya Pradesh, Himāchal Pradesh, Bihār, Rājasthān) et deux territoires (Haryānā et Delhi), le hindī est la langue officielle à part entière. Le terme hindī désigne la langue écrite en caractère nāgarī dans laquelle domine le vocabulaire dérivé du sanskrit ou emprunté à cette langue littéraire. […] Lire la suite

PĀLI LANGUE & LITTÉRATURE

  • Écrit par 
  • Colette CAILLAT
  •  • 4 783 mots

Le pāli est la langue des anciennes Écritures du bouddhisme méridional, aujourd'hui encore pratiqué à Sri Lanka et dans les pays occidentaux de la presqu'île indochinoise : Birmanie, Laos, Thaïlande, Cambodge (Kampuchea). C'est une langue littéraire, composite, de type haut moyen-indien occidental, qui cependant intègre un assez grand nombre de formes orientales (« magadhismes »). […] Lire la suite

ANGLAIS (ART ET CULTURE) Langue

  • Écrit par 
  • Guy Jean FORGUE, 
  • Hans KURATH
  •  • 6 289 mots
  •  • 2 médias

C'est la langue maternelle de 15 millions d'hommes en Australie, en Nouvelle-Zélande et en Afrique du Sud, et la seconde langue de millions d'habitants des Indes et du Japon. De plus, l'anglais, devenu langue de diffusion de l'information scientifique et technologique, est pratiqué à ce titre dans toutes les parties du monde. Le vocabulaire Dans leurs contacts à travers les âges avec des peuples variés, les usagers de l'anglais ont généreusement accueilli les apports étrangers de vocabulaire ; participant aux mouvements culturels qui ont traversé l'Europe occidentale, ils ont adopté de nombreuses expressions empruntées au latin, qui, historiquement, a été la grande langue de culture jusqu'à l'époque moderne. […] Lire la suite

OCCITANES LANGUE ET LITTÉRATURE

  • Écrit par 
  • Pierre BEC, 
  • Charles CAMPROUX, 
  • Philippe GARDY
  •  • 7 327 mots
  •  • 1 média

Au Moyen Âge, la langue d'oc a été une grande langue de civilisation. À la fois langue littéraire (poétique particulièrement, avec la prodigieuse lyrique des troubadours) et langue véhiculaire (avec la fixation d'une langue juridique et administrative, parfaitement dégagée du latin, qui restera solide jusqu'au xve siècle), elle a été l'expression d'une communauté humaine originale et le support d'une culture d'une fécondité remarquable. […] Lire la suite

TAMOULES LANGUE & LITTÉRATURE

  • Écrit par 
  • François GROS
  •  • 3 280 mots

Langue officielle de l'État de Madras devenu Tamilnadu, dont la population dépasse quarante millions, le tamoul est aussi le véhicule linguistique de minorités ethniques à Sri Lanka, en Malaisie, à l'île Maurice, etc. Seule langue indienne qui offre dès le début de l'ère chrétienne un corpus lyrique profane sans équivalent connu en sanskrit, le tamoul possède avant la fin du Ier millénaire des épopées, des œuvres gnomiques et une poésie religieuse qui ne cessera plus d'alimenter sa liturgie et sa mystique. […] Lire la suite

MALAYĀḶAM LANGUE & LITTÉRATURE

  • Écrit par 
  • François GROS
  •  • 1 447 mots

Le malayāḷam, langue officielle du Kēraḷa, est parlé aussi aux îles Laquedives, ainsi que par les minorités malayāli du Sud-Est asiatique, soit environ 34 millions de locuteurs. Langue dravidienne, elle est si proche du tamoul malgré des divergences phonétiques, morphologiques ou sémantiques profondes, qu'on a conclu parfois à tort à un rapport de filiation entre les deux langues, thèse aujourd'hui rejetée avec d'autant plus de force que le malayāḷam se console mal d'avoir été tributaire du tamoul pour les débuts de son histoire culturelle. […] Lire la suite

PANJĀBĪ LANGUE & LITTÉRATURE

  • Écrit par 
  • Denis MATRINGE
  •  • 1 529 mots

Au Pakistan, le pañjābī ne jouit d'aucun statut officiel, et l'urdū, langue nationale, est dans le Panjab pakistanais la langue de culture et d'éducation. En Inde, en revanche, depuis qu'en 1966, sous la pression des sikhs, le Panjab a été séparé de l'Haryana et de l'Himachal Pradesh où le hindī est parlé par la majorité de la population, le pañjābī est devenu l'une des seize langues officielles du pays. […] Lire la suite

PASHTO LANGUE & LITTÉRATURE

  • Écrit par 
  • Guy JUCQUOIS
  •  • 1 272 mots

En rapport avec le territoire où cette langue est principalement parlée, on donne encore fréquemment le nom d'afghan à la langue et au peuple qui la parle. Cette désignation est malencontreuse et équivoque du fait que l'afghan est aussi le nom donné aux dialectes persans du sous-groupe afghano-tadjik parlés en Afghanistan, à savoir les dialectes herati et kaboli. […] Lire la suite

SANSKRITES LANGUE & LITTÉRATURE

  • Écrit par 
  • Pierre-Sylvain FILLIOZAT
  •  • 8 955 mots
  •  • 1 média

La dénomination donnée à cette langue reflète la situation qu'elle a connue à partir du début de l'ère chrétienne où, n'étant plus langue maternelle, première ou unique langue apprise, elle était acquise comme seconde langue dans une famille de lettrés ou dans une école, où elle dépendait entièrement de la référence au corpus de règles grammaticales. […] Lire la suite

LA LANGUE EST-ELLE FASCISTE ? (H. Merlin-Kajman) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Gérald ANTOINE
  •  • 894 mots

Une citation de Victor Klemperer va au fond des choses : « Toute langue qui peut être pratiquée librement sert à tous les besoins humains […], elle est communication et conversation, monologue et prière, requête, ordre et invocation. La lingua tertii imperii [c'est-à-dire la langue du IIIe Reich] sert uniquement à l'invocation. » Resterait à se demander s'il ne faut pas dénoncer ce que la formule de Barthes contient de spécieux en soi : il n'y a pas de « langue fasciste », mais des modes d'emploi plus ou moins fascistes de la langue ; ni de « langue nazie », mais des mauvais traitements que les nazis ont fait subir à leur langue. […] Lire la suite

DIDACTIQUE La didactique de la langue maternelle

  • Écrit par 
  • Jean-Paul BRONCKART, 
  • Jean-Louis CHISS
  •  • 3 719 mots

D'autres difficultés sont liées aux rapports existant entre la langue maternelle (qui est en fait la langue nationale, ou une des langues nationales, érigée en langue d'enseignement) et les pratiques verbales effectives des élèves ; elles découlent notamment du fait que la stratification sociale génère des pratiques langagières qui s'écartent plus ou moins de la norme dominante régissant le fonctionnement de la langue nationale, ou encore des problèmes que pose l'intégration linguistique et culturelle de populations scolaires, toujours plus nombreuses, issues de l'immigration. […] Lire la suite

ESPAGNE (Arts et culture) La langue

  • Écrit par 
  • Bernard POTTIER
  •  • 5 306 mots
  •  • 1 média

C'est alors aussi que les Juifs essaiment dans tout le bassin méditerranéen et que se crée le judéo-espagnol, qui conserve de nombreux traits de la langue du xvie siècle. De la langue classique à la langue contemporaine Pendant les grands siècles de la littérature espagnole (xvie et xviie), la langue se développe, s'enrichit et se fixe en partie. […] Lire la suite

JAPON (Arts et culture) La langue

  • Écrit par 
  • Bunkichi FUJIMORI
  •  • 2 766 mots
  •  • 3 médias

Les premiers documents de la langue ne remontent guère au-delà du viiie siècle, alors que le chinois était la langue des écritures officielles, tout comme le latin au Moyen Âge européen. À la première période, les traits spécifiques de la langue indigène étaient notés en caractères chinois ; indépendamment de son « sens » initial, l'« idéogramme » servait à représenter une des « syllabes » japonaises. […] Lire la suite

LANGUE BLEUE MALADIE DE LA ou BLUE TONGUE ou FIÈVRE CATARRHALE OVINE

  • Écrit par 
  • René HOUIN
  •  • 2 286 mots
  •  • 1 média

Symptômes, agent infectieux, vaccins La maladie de la langue bleue est historiquement pathogène pour les moutons, d'où son autre nom : la fièvre catarrhale ovine (F.C.O.). Les autres espèces sont contaminées, et peuvent être porteuses du virus, jouant un rôle dans l'épidémiologie de l'affection, mais ne présentent pas de manifestations cliniques. […] Lire la suite

URDŪ ou OURDOU LANGUE & LITTÉRATURE

  • Écrit par 
  • Denis MATRINGE
  •  • 2 713 mots

L'urdū est la langue de culture des musulmans de l'Inde depuis deux siècles et demi, et la langue nationale du Pakistan, où il est de plus en plus utilisé à tous les niveaux de l'administration et de l'éducation, en concurrence avec l'anglais, langue officielle de l'État. En Inde, il reste l'une des vingt-deux langues officielles de la république fédérale. […] Lire la suite

SINGHALAISES ou CINGALAISES LANGUE ET LITTÉRATURE

  • Écrit par 
  • Stella SANDAHL
  •  • 2 264 mots

En singhalais moderne, il y a deux systèmes verbaux : l'un pour la langue parlée, l'autre pour la langue écrite. Dans la langue écrite, le verbe est pourvu de désinences personnelles, utilisées pour tous les temps. La langue parlée emploie les participes pour exprimer les temps ; les participes adjectivés ne prennent pas de désinences personnelles, ce qui simplifie beaucoup le système verbal. […] Lire la suite

KANNARA ou KANNADA LANGUE & LITTÉRATURE

  • Écrit par 
  • François GROS
  •  • 2 768 mots

Au xviie siècle encore, la langue kannara se défend et s'illustre en sanskrit. Sanskrite pour moitié, la grammaire kannara est, pour l'autre moitié, le code d'une langue archaïsante. Érudits, les auteurs ont pour originalité le raffinement : recherche technique, subtilité de l'intrigue, profondeur de la psychologie. Mais le peuple kannara est poète et sa langue un chant continu : la musique « carnatique » a conquis tout le Sud ; formes du drame et chants populaires sont millénaires, les mètres indigènes s'imposent grâce aux grands poètes, expression naturelle du récit et du chant ; les thèmes panindiens se colorent de la mythologie régionale ; les héros sanskrits renaissent sur le sol kannara, qui a aussi son propre merveilleux. […] Lire la suite

GRÈCE ANTIQUE (Civilisation) Langue et littérature

  • Écrit par 
  • Joseph MOGENET, 
  • Jacqueline de ROMILLY
  •  • 8 259 mots
  •  • 2 médias

Dans l'intervalle, la langue grecque avait vécu, s'était épanouie : les premiers textes littéraires grecs que nous possédions – à savoir les deux épopées homériques que sont L'Iliade et L'Odyssée – surgissent soudain du silence comme l'aboutissement d'une forme déjà raffinée de culture. La langue Évolution La langue d'Homère est, d'emblée, une langue littéraire. […] Lire la suite

FRANCE (Arts et culture) La langue française

  • Écrit par 
  • Gérald ANTOINE, 
  • Jean-Claude CHEVALIER, 
  • Loïc DEPECKER, 
  • Françoise HELGORSKY
  •  • 15 699 mots
  •  • 1 média

La crise dont on parle est une crise de la culture et de l'enseignement ; manifestation d'une crise de civilisation qui dépasse le problème de la langue française. Le français hors de France Une langue de l'universel Aux xiie et xiiie siècles, le français a joué le rôle de deuxième langue internationale après le latin. C'est ce qu'on a pu appeler la première universalité de la langue française, parlée dans de nombreuses cours et servant de langue écrite de vulgarisation dans certains pays (l'Italie par exemple). […] Lire la suite

OCÉANIE Les langues

  • Écrit par 
  • Jean-Claude RIVIERRE
  •  • 2 548 mots

À côté des Palau, la langue des îles Yap, comme celle de Nauru à l'est, est supposée appartenir au micronésien proprement dit. Celui-ci comprend la langue des îles Marshall, Kiribati, Kusaie, Pohnpei, Truk et les autres dialectes des Carolines regroupés en deux langues ; soit sept ou neuf langues parlées par environ 100 000 personnes et qui, surtout hors des Carolines, sont nettement plus diversifiées que les langues polynésiennes. […] Lire la suite

ROMANES LANGUES

  • Écrit par 
  • Gustav INEICHEN
  •  • 2 914 mots

Les idiomes romans étaient alors considérés comme des variantes plus ou moins aberrantes ou vulgaires d'une seule et même langue (appelée grammatica en latin médiéval) qui était le latin tel qu'on le connaissait à cette époque. La notion d'une langue romane subsumant l'ensemble des parlers régionaux, dialectes, subdialectes et patois, le français moderne, par exemple, est d'époque relativement récente et repose sur l'idée d'un standard national. […] Lire la suite

LANGUES TYPOLOGIE DES

  • Écrit par 
  • Loïc DEPECKER
  •  • 8 362 mots

La difficulté ne réside pas seulement dans une telle description, mais aussi dans l'établissement des limites d'une langue ou d'une variété de langue par rapport à une autre. La notion de langue ne va pas de soi. D'une variété de parler à une autre, on peut parfois douter d'avoir affaire à une même langue. Que regroupent par exemple l'occitan, le dioula, l'éwé ? C'est toute la question d'une langue, de ses variétés et dialectes qui se pose ici, d'autant que plusieurs points de vue s'entrecroisent souvent pour en juger : celui des linguistes, des politiques, des locuteurs, etc. […] Lire la suite

LANGUES ET LANGAGE ORIGINE DES

  • Écrit par 
  • Bernard VICTORRI
  •  • 6 742 mots
  •  • 1 média

Ce processus de création d'une langue en deux étapes serait analogue à celui du passage postulé du protolangage au langage. La deuxième série de faits qu'analyse Bickerton concerne les recherches sur des grands singes (notamment des chimpanzés et des bonobos) auxquels on a tenté d'enseigner une langue humaine, par diverses méthodes : apprentissage d'une langue des signes, communication à l'aide d'un clavier, etc. […] Lire la suite

TRAITEMENT AUTOMATIQUE DES LANGUES

  • Écrit par 
  • Anne ABEILLÉ
  •  • 8 460 mots
  •  • 5 médias

On parle de programme réversible (ou bidirectionnel) si on peut inverser langue cible et langue source ; on doit disposer alors d'un analyseur et d'un générateur pour chaque langue ; la bidirectionnalité du module de transfert est un problème ouvert : les dictionnaires bilingues pour humains sont distincts selon le sens de la traduction, la plupart des dictionnaires électroniques bilingues le sont également. […] Lire la suite

FINNO-OUGRIENNES LANGUES

  • Écrit par 
  • Jean PERROT
  •  • 1 902 mots
  •  • 1 média

Les langues finno-ougriennes constituent une famille, c'est-à-dire un ensemble de langues entre lesquelles la grammaire comparée établit une relation de parenté : toutes proviennent d'une même langue ancienne, qui s'est différenciée au cours du temps, en des lieux divers, au fur et à mesure de la dispersion des groupes humains qui la parlaient. On donne le nom de finno-ougrien commun à l'état de langue plus ou moins unitaire qu'on postule au départ de ce processus de différenciation. […] Lire la suite

APPRENTISSAGE DES LANGUES ÉTRANGÈRES

  • Écrit par 
  • Daniel GAONAC'H
  •  • 1 242 mots

S’agissant des langues, l’apprentissage implicite concerne les acquisitions spontanées qui peuvent se faire par simple exposition à la langue. Il constitue le mode d’acquisition essentiel de la langue maternelle, tout au moins à l’oral. Il peut être mis en œuvre pour une deuxième langue dans diverses circonstances : en situation naturelle d’immigration ou de séjour prolongé à l’étranger, mais aussi en situation scolaire d’immersion plus ou moins totale dans la langue cible. […] Lire la suite

CHAMITO-SÉMITIQUES LANGUES

  • Écrit par 
  • David COHEN
  •  • 2 753 mots

Voici les langues sémitiques les plus importantes avec leurs dates extrêmes d'attestation : – Sémitique oriental : akkadien (langue de l'empire mésopotamien, documents en caractères cunéiformes du IIIe millénaire jusqu'aux environs de l'ère chrétienne). – Sémitique occidental du Nord : ougaritique (nord de la côte syrienne, vers le xive siècle av. J. […] Lire la suite

PERSE Langues et littératures

  • Écrit par 
  • Christophe BALAY, 
  • Charles-Henri de FOUCHÉCOUR, 
  • Jean de MENASCE, 
  • Mohammad Djafar MOÏNFAR
  •  • 8 278 mots
  •  • 6 médias

Cependant, une évolution réelle peut être notée, qui a été voilée par l'usage des caractères arabes avec lesquels s'écrit le persan, langue indo-européenne. La parution, en 1963, de l'étude magistrale de G. Lazard, La Langue des plus anciens monuments de la prose persane, a fait date : en introduisant la perspective historique dans l'étude grammaticale du persan, l'auteur ouvrait la voie à la description des stades de la langue. […] Lire la suite

SINO-TIBÉTAINES LANGUES

  • Écrit par 
  • Maurice COYAUD
  •  • 1 542 mots

Les emprunts au chinois du vietnamien, du japonais et du coréen sont d'une grande importance pour la reconstruction du chinois ancien et archaïque ; en Chine même, les emprunts au chinois du zhuang, langue thaï parlée actuellement par environ douze millions de Chinois vivant surtout au Guangxi, jouent un rôle non négligeable. Inversement, les emprunts qu'a fait le chinois au sanskrit (véhiculé par le bouddhisme) à l'époque des Han permettent de mieux connaître les valeurs phonétiques des rimes d'autrefois. […] Lire la suite

TURCO-MONGOLES LANGUES ET LITTÉRATURES

  • Écrit par 
  • Louis HAMBIS
  •  • 10 204 mots

Le turc ayant supplanté au Khārezm la langue khārezmienne au cours du xiie siècle, c'est après la conquête mongole, pendant le xive siècle, qu'il y fut utilisé par des écrivains usant de la même langue que celle de l'auteur du Qoutadhghou-bilig, mais avec des emprunts à la langue des milieux qiptchaq et oghouz qui constituait celle de la Horde d'Or. […] Lire la suite

MALAISIE ET INDONÉSIE, langues et littératures

  • Écrit par 
  • Denys LOMBARD
  •  • 10 242 mots

L'essor des communautés chinoises d'outre-mer, qui, parlant des dialectes chinois différents, adoptèrent le malais comme langue d'échange, puis l'avènement progressif du système administratif hollandais, qui retint le malais comme langue officielle, enfin l'arrivée des ministres de l'Église protestante, qui prêchaient et enseignaient en malais, ne firent que consolider les privilèges d'une langue qui devint peu à peu la seule langue de communication possible d'une extrémité de l'Archipel à l'autre. […] Lire la suite

MOYEN ÂGE L'affirmation des langues vulgaires

  • Écrit par 
  • Emmanuèle BAUMGARTNER
  •  • 2 533 mots

Ce texte en vers assonancés n'est pas l'acte de naissance de la langue française : les Serments de Strasbourg, qui voient Charles le Chauve et Louis le Germanique s'allier contre leur frère Lothaire en 842, jouent ce rôle. Mais il est l'un des tout premiers témoignages de l'accession du français au statut de langue littéraire capable d'égaler les ressources de la langue et de la tradition latines et médio-latines. […] Lire la suite

FRANCE (Arts et culture) Les langues régionales

  • Écrit par 
  • Jean SIBILLE
  •  • 3 702 mots
  •  • 1 média

Tahitien, marquisien, langue des Tuamotou, langue mangarévienne, langue des Ruturu, langue de Ra'ivavae, langue de Rapa. Ces langues du groupe polynésien oriental sont étroitement apparentées. Elles sont parfois considérées comme des variétés d'une seule et même langue, le reo maori ou langue maori. Le tahitien s'écrit depuis le début du xixe siècle et sert, à côté du français, de langue véhiculaire dans l'ensemble du territoire de la Polynésie française. […] Lire la suite

INDE (Arts et culture) Langues et littératures

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre DURIX, 
  • Jacqueline FILLIOZAT, 
  • François GROS
  •  • 10 475 mots
  •  • 3 médias

Bien plus, les littératures en langue vernaculaire ne sont nées que sur ce fonds de culture exprimée en sanskrit. Quant aux dialectes qui composent le moyen-indien, ils dérivent immédiatement du sanskrit, ou du moins « d'un état de langue analogue, plus voisin de la langue parlée et parfois archaïsant » (L. Renou). Le plus ancien témoin daté en moyen-indien est d'ordre épigraphique : les inscriptions de l'empereur Aśoka remontent au milieu du iiie siècle avant notre ère. […] Lire la suite

AFRIQUE NOIRE (Culture et société) Langues

  • Écrit par 
  • Emilio BONVINI, 
  • Maurice HOUIS
  •  • 8 307 mots
  •  • 1 média

Intérêt d'une étude typologique Ce nivellement qui confère un privilège à la synchronie (état donné d'une langue) sur la diachronie (évolution d'une langue) et cette pluralité qui implique de multiples évolutions divergentes s'ajoutent aux limites du comparatisme négro-africain pour justifier, semble-t-il, un changement d'orientation dans l'élaboration des synthèses et une concentration sur l'exploitation des données typologiques. […] Lire la suite

Recevez les offres exclusives Universalis