« Langages de programmation »

PROGRAMMATION

  • Écrit par 
  • Jean-François MONIN
  •  • 7 691 mots

Et l'un des premiers enjeux importants, pour la conception des langages de programmation, a été de fournir des constructions appropriées au raisonnement. Constructions fondamentales Les premiers langages de programmation comme Fortran, inventé vers 1955 par John Warner Backus (1924-2007), offraient une syntaxe plus compréhensible que l'assembleur et permettaient l'utilisation d'expressions arithmétiques, ce qui constituait un gros progrès. […] Lire la suite

Le média de la recherche « Langages de programmation » :

Gilles Kahn

Gilles Kahn
Crédits : A. Eidelman/ Inria

photographie

LANGAGE FORTRAN

  • Écrit par 
  • Pierre MOUNIER-KUHN
  •  • 248 mots

Pour cela, on a mis au point des assembleurs, méthodes de programmation fondées sur un vocabulaire simple et non numérique qui est ensuite traduit par l'ordinateur en code binaire. Des langages dotés d'une véritable syntaxe sont ensuite apparus ; ils sont utilisables sur des machines différentes grâce à des programmes de traduction, les compilateurs. […] Lire la suite

FORTRAN (FORmula TRANslation)

  • Écrit par 
  • François PÊCHEUX
  •  • 314 mots

Historiquement, Fortran peut être décrit comme l'un des premiers langages de programmation de haut niveau ayant permis d'écrire de manière complète et détaillée des procédures de calcul ou des algorithmes complexes sans faire appel au langage d'assemblage. Sa syntaxe proche de celle du langage mathématique et sa simplicité font de lui un langage particulièrement bien adapté au traitement des problèmes scientifiques. […] Lire la suite

KAHN GILLES (1946-2006)

  • Écrit par 
  • Gérard GIRAUDON, 
  • Gérard HUET
  •  • 1 002 mots
  •  • 1 média

Le Français Gilles Kahn a marqué le développement de l’informatique à la fois par ses travaux de recherche sur la sémantique des langages de programmation et par l’influence et le rayonnement de sa vision de l’informatique. Une carrière à l’I.N.R.I.A. Ingénieur issu de l'École polytechnique, Gilles Kahn, né le 17 avril 1946 à Paris, étudie à l'université Stanford de 1968 à 1971. […] Lire la suite

ITÉRATION, mathématique

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DELAHAYE, 
  • Universalis
  •  • 830 mots

En algorithmique et en informatique, l'itération est une structure de contrôle essentielle offerte sous des formes diverses par tous les langages de programmation évolués et permettant de demander à un programme d'opérer un traitement répétitif sur les données. Pour trouver le plus grand commun diviseur (pgcd) de deux nombres entiers A et B, la méthode la plus élémentaire consiste à itérer l'opération suivante tant que les deux nombres sont différents : soustraire le plus petit nombre du plus grand. […] Lire la suite

CALCUL, mathématique

  • Écrit par 
  • Philippe FLAJOLET
  •  • 1 785 mots

La science informatique qui prend forme à cette période élaborera notamment des langages de programmation ainsi que l'algorithmique. Un programme est l'expression, interprétable par une machine, d'une méthode systématique de résolution d'un problème déterminé (comme trier un ensemble, résoudre numériquement une équation). Une telle expression doit être rédigée dans une langue rigidement codifiée, un langage de programmation. […] Lire la suite

VISICALC, logiciel

  • Écrit par 
  • Bruno JACOMY
  •  • 450 mots

Il est initialement écrit en Assembleur 6502, l’un des deux langages de programmation les plus utilisés, avec le Basic, sur l’Apple II. Le concept simple et la facilité d’utilisation du logiciel lui ont valu un succès considérable. Vendu à sa sortie un peu moins de 100 dollars, il fonctionnait sur l’Apple II, qui coûtait quant à lui près de 2 000 dollars. […] Lire la suite

ZUSE KONRAD (1910-1995)

  • Écrit par 
  • Jean Claude FALQUE
  •  • 907 mots

En 1946, il développe un des premiers langages informatiques, Plankalkül, dans lequel sont esquissées les notations qui seront utilisées dans les langages de programmation ultérieurs. Il meurt le 18 décembre 1995 à Hünfeld, près de Fulda, dans le Land de Hesse. […] Lire la suite

INFORMATIQUE Principes

  • Écrit par 
  • Jacques HEBENSTREIT
  •  • 3 060 mots
  •  • 2 médias

Les langages réguliers ont donc une grammaire très simple et ont la propriété commune d'être reconnaissables par un automate à nombre fini d'états, bien que les phrases du langage puissent être de longueur infinie. Langages contexte-libres et automates à pile de mémoire Les langages contexte-libres ou langages de Chomsky forment une classe très importante en pratique puisque la plupart des langages de programmation des ordinateurs sont, à peu de chose près, de ce type. […] Lire la suite

GATES WILLIAM H. III dit BILL (1955- )

  • Écrit par 
  • François PÊCHEUX
  •  • 1 303 mots

Il commence à s’intéresser à la programmation des ordinateurs dès son entrée à la Lakeside School Group, à l’âge de treize ans. Gates profite du matériel informatique de cette école pour étudier en profondeur les langages de programmation Fortran, Lisp (list processing) ou Cobol (common business oriented language), l’architecture des micro-ordinateurs et leur système d’exploitation, ce qui lui permettra d’acquérir une vision globale de la micro-informatique et de ses enjeux. […] Lire la suite

ORDINATEURS

  • Écrit par 
  • Danièle DROMARD, 
  • François PÊCHEUX
  •  • 13 264 mots
  •  • 11 médias

Pendant cette décennie, les logiciels évoluèrent de façon significative : on améliora les langages de programmation disponibles, ainsi que les techniques de gestion des différents types de mémoires utilisées dans un ordinateur. Amélioration des langages de programmation Les langages de programmation des premières machines étaient rudimentaires, la programmation se faisant en représentation binaire, instruction par instruction. […] Lire la suite

LOGICIELS

  • Écrit par 
  • Jacques PRINTZ
  •  • 6 566 mots

Sans les compilateurs, pas de programmation en langages de haut niveau, et donc pas de programmation « en grand ». Historiquement, les premiers langages ont été Fortran et Cobol, nés vers la fin des années 1950 et suivis de nombreux autres. Les informaticiens ont fait preuve d'une grande imagination pour créer toutes sortes de langages, si bien qu'à une époque on a pu parler de tour de Babel, mais bien peu ont eu un véritable impact industriel. […] Lire la suite

PL/1 (programming language number 1)

  • Écrit par 
  • Pierre GOUJON
  •  • 349 mots

Langage de programmation universel convenant à la fois aux problèmes scientifiques et aux applications à caractère commercial. Bien qu'on ne puisse vraiment le ranger dans la classe des langages algorithmiques, on trouve dans PL/1 l'essentiel des facilités offertes par Fortran et Algol. D'une utilisation simple, ce langage est accessible aussi bien aux programmeurs débutants qu'aux programmeurs expérimentés, quelle que soit la complexité des problèmes à résoudre. […] Lire la suite

COBOL (common business oriented language)

  • Écrit par 
  • Pierre GOUJON
  •  • 332 mots

La version Cobol 2000 a introduit, outre la programmation orientée objet, les entités Unicode pour les caractères, et le langage de balisage extensible XML. […] Lire la suite

MILNER ROBIN (1934-2010)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 601 mots

De retour au Royaume-Uni en 1973, il intègre l'université d'Édimbourg, où il conçoit un nouveau langage de programmation, le ML (Meta Language), étendant les possibilités de LCF. Ce langage générique a été un élément fondateur d'une importante famille de langages de programmations. Milner a également jeté les bases de la programmation concurrente avec le calcul de processus CCS (Calculus of Communicating Systems) puis avec le pi-calcul, formalismes essentiels pour la conception des systèmes de communication mobiles. […] Lire la suite

INFORMATIQUE Vue d'ensemble

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DELAHAYE
  •  • 1 165 mots

La théorie des langages et des automates se place au cœur des techniques de programmation et de compilation. L'algorithmique joue un rôle capital dans la mise au point d'applications efficaces ; ses aspects généraux conduisent à des questions mathématiquement intéressantes et difficiles. L'analyse numérique permet de résoudre de manière approchée toutes sortes de problèmes de physique mathématique. […] Lire la suite

HOPPER GRACE (1906-1992)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 500 mots
  •  • 1 média

La mathématicienne prend sa retraite militaire en 1966, avec le grade de capitaine de frégate, mais elle est rappelée au service l'année suivante pour participer à la normalisation des langages informatiques de la marine. À soixante-dix-neuf ans, elle est ainsi l'officier de la marine américaine en activité le plus âgé lorsqu'elle se retire à nouveau dans la vie civile en 1986. […] Lire la suite

ALGORITHMIQUE

  • Écrit par 
  • Philippe COLLARD, 
  • Philippe FLAJOLET
  •  • 6 652 mots
  •  • 3 médias

Outre l'analyse numérique, on peut citer le traitement de données textuelles, la traduction des langages de programmation, le calcul formel, les problèmes « géométriques » concernant des données multidimensionnelles... La conception d'algorithmes efficaces combine habituellement l'utilisation de propriétés spécifiques au domaine du problème et des méthodes générales d'algorithmique (récursivité, structures de données, tris, calculs d'adresses. […] Lire la suite

BIOLOGIE La bio-informatique

  • Écrit par 
  • Bernard CAUDRON
  •  • 5 467 mots
  •  • 3 médias

Parallèlement, les techniques de construction d'ordinateurs ont fait des progrès vers la miniaturisation, en proposant les micro-ordinateurs personnels, et les nouveaux langages de programmation, tels le Fortran 77 (1977) et le langage C (1978), ont été novateurs dans la capacité de traiter les caractères A, C, G, T aussi bien que les formules mathématiques. […] Lire la suite

RÉCURSIVITÉ, logique mathématique

  • Écrit par 
  • Kenneth Mc ALOON, 
  • Bernard JAULIN, 
  • Jean-Pierre RESSAYRE
  •  • 8 914 mots

Pour définir les langages LA plus simplement, nous introduisons d'abord le langage Lω|, ω qui est la réunion de tous les LA quand A parcourt les ensembles admissibles dénombrables. Historiquement, Lω|, ω a été étudié avant l'introduction des sous-langages LA, de même que la hiérarchie borélienne classique a précédé la version effective, et les langages LA raffinent Lω|, ω de la même manière que les classes Σ0α (f ) raffinent Σ0α . […] Lire la suite

AUTOMATISATION

  • Écrit par 
  • Jean VAN DEN BROEK D'OBRENAN
  •  • 11 882 mots
  •  • 12 médias

Cette façon de procéder présente l'avantage de permettre une modification aisée de la programmation (flexibilité) des moyens de rendre compte du déroulement des opérations. Lorsque la complexité augmente, un véritable dialogue homme-machine, parfois l'auto-adaptation, l'optimisation sont nécessaires, et les automatismes appartiennent aux systèmes plus évolués décrits plus loin. […] Lire la suite

INDEXATION

  • Écrit par 
  • Douglas J. FOSKETT, 
  • Jacques MANIEZ
  •  • 10 302 mots
  •  • 3 médias

Les progrès de la technologie informatique ont bien évidemment influé sur l'indexation, tant au niveau des pratiques d'indexation et de recherche qu'au niveau des théories traitant des divers langages documentaires. Au début, quand l'ordinateur semblait offrir un potentiel de consultation et de recherche presque illimité grâce à la coordination de plusieurs termes ou mots clés distincts, beaucoup d'auteurs ont soutenu que les langages normalisés ou contrôlés n'étaient plus nécessaires pour les systèmes de codification et d'indexation : ils croyaient qu'une indexation « libre » par terme, à partir du langage naturel des auteurs, permettrait une consultation efficace. […] Lire la suite

ÉCRITURE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BALPE, 
  • Anne-Marie CHRISTIN
  •  • 10 443 mots
  •  • 8 médias

L'écriture lue est toujours le résultat d'opérations définies par diverses couches d'écritures sous-jacentes : langage machine, langages système, langages d'interprétation, normes des logiciels, etc. Ainsi, par exemple, si n'importe quelle machine, pourvu qu'elle soit reliée à un réseau, peut communiquer avec n'importe quelle autre, c'est grâce à l'existence d'un standard commun, la norme HTML, qui définit un ensemble de conventions d'écriture dont la codification informatique est respectée par toutes ces machines. […] Lire la suite

ALLEMAND THÉÂTRE

  • Écrit par 
  • Philippe IVERNEL
  •  • 8 414 mots
  •  • 2 médias

Il attire l'attention par ses recherches systématiques sur les langages du jeu au théâtre, en privilégiant les auteurs contemporains. Il emprunte son répertoire au new british drama d'un Mark Ravenhill (Shopping and Fucking) ou d'une Sarah Kane (Manque), quand ce n'est pas au Norvégien Jon Fosse (Le Nom). Il a fait connaître tout aussi bien Visage de feu, de son jeune dramaturge Marius von Meyenburg, au-delà des frontières de l'Allemagne. […] Lire la suite

CINÉMA (Cinémas parallèles) Le cinéma d'animation

  • Écrit par 
  • Bernard GÉNIN, 
  • André MARTIN
  •  • 17 657 mots
  •  • 6 médias

Depuis 1962, les progrès considérables des moyens de communication visuelle et graphique grâce aux ordinateurs (crayon électronique, sortie sur tube cathodique, enregistrement sur microfilm, plotter) et, depuis 1965, le développement de langages de programmation plus symboliques que numériques facilitant la désignation d'un nombre accru d'ordres et de sous-programmes augmentent encore les possibilités de manipulation. […] Lire la suite

AUTOMATIQUE

  • Écrit par 
  • Hisham ABOU-KANDIL, 
  • Henri BOURLÈS
  •  • 11 646 mots

La programmation des automates réalisant la commande automatique des S.E.D. (c'est-à-dire prenant, pour ce qui les concerne, les décisions appropriées de manière autonome) est facilitée par des langages graphiques tels que le Grafcet (graphe fonctionnel de commande des étapes et transitions) ou les réseaux de Petri. Ces derniers, dont il existe des variantes plus ou moins élaborées (réseaux de Petri colorés, stochastiques, etc. […] Lire la suite

MUSÉOLOGIE

  • Écrit par 
  • Germain BAZIN, 
  • André DESVALLÉES, 
  • Raymonde MOULIN
  •  • 13 820 mots
  •  • 5 médias

La muséologie, science qui s'applique à tout ce qui concerne les musées, leur histoire, leur mission et leur organisation, est née au xviiie siècle. Le plus ancien traité relatif à ce domaine date de 1727. Dû à un marchand de Hambourg, Caspar F. Neickel, il donnait aux amateurs des conseils sur le choix des locaux les plus aptes à recueillir les objets de collection – aussi bien ceux provenant de la nature que les produits des sciences et de l'art –, sur la meilleure manière de les classer et de les conserver. […] Lire la suite

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) La littérature

  • Écrit par 
  • Marc CHÉNETIER, 
  • Rachel ERTEL, 
  • Yves-Charles GRANDJEAT, 
  • Jean-Pierre MARTIN, 
  • Bernard POLI, 
  • Pierre-Yves PÉTILLON, 
  • Claudine RAYNAUD, 
  • Jacques ROUBAUD
  •  • 40 118 mots
  •  • 25 médias

Le goût qu'ont les lecteurs européens pour la littérature des États-Unis n'est pas une mode passagère. On a pu croire que les troupes de la Libération avaient apporté Hemingway dans leurs bagages et que l'âge du roman américain ne durerait pas. Mais, des décennies plus tard, les œuvres « traduites de l'américain » occupent plus que jamais la devanture des librairies. […] Lire la suite