« L'��me des animaux »

ANIMAUX MODES D'ALIMENTATION DES

  • Écrit par 
  • René LAFONT, 
  • Martine MAÏBECHE
  •  • 4 312 mots

On appelle animaux osmotrophes au sens strict ceux qui absorbent les nutriments directement à travers leurs téguments (nombreux parasites, Invertébrés aquatiques) ; on peut rapprocher de ceux-ci les animaux buveurs de liquides (nectar, sève, lait, sang...).On nomme limivores des animaux consommateurs de matière organique plus ou moins décomposée et incorporée au substrat (sol, sable ou vase) qui, selon les auteurs, sont considérés comme micro- ou macrophages. […] Lire la suite

Les médias de la recherche « L'��me des animaux » :

Sommeil des animaux

Sommeil des animaux
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Végétaux et animaux

Végétaux et animaux
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Animaux troglophiles

Animaux troglophiles
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

L’exploitation des animaux.

L’exploitation des animaux.
Crédits : Branislavpudar/ Shutterstock

photographie

Afficher les médias de « L'��me des animaux »

ANIMAUX MODES DE REPRODUCTION DES

  • Écrit par 
  • Catherine ZILLER
  •  • 4 447 mots
  •  • 4 médias

Il n'y a donc pas ici de lignée germinale préétablie, préformée chez ces animaux. Reproduction asexuée : types de multiplication La reproduction asexuée ne se déclenche que lorsque l'animal atteint une certaine taille. Elle est la conséquence de la croissance. Il en est ainsi pour l'hydre, qui commence à produire des bourgeons quand la colonne gastrique, qui est en perpétuelle croissance, a une longueur suffisante. […] Lire la suite

TISSUS ANIMAUX

  • Écrit par 
  • Roger MARTOJA, 
  • Jean RACADOT
  •  • 7 243 mots

Apport de données ultrastructurales Le microscope électronique, si parfaitement adapté à l'étude de la physiologie cellulaire, présente une utilité réelle en histologie, ne serait-ce que pour l'étude des tissus d'animaux de très petite taille. Plus généralement, en raison de la relation étroite qui existe entre les aspects ultrastructuraux et certaines fonctions, il est du plus haut intérêt d'effectuer l'examen ultrastructural des cellules qui composent un tissu. […] Lire la suite

ANIMAUX MODÈLES, biologie

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN, 
  • Emmanuelle SIDOT
  •  • 9 552 mots
  •  • 8 médias

De l'animal singulier à l'animal expérimental Avec la recherche en physiologie à partir du xviie siècle, certains animaux deviennent des animaux d'expérience. D'observé pour lui-même, l'animal présentant une singularité morphologique ou physiologique qui facilite l'étude d'un phénomène général glisse alors dans l'expérimentation et devient un outil pour l'étude d'une propriété qu'il partage avec d'autres espèces. […] Lire la suite

HISTOIRE DES ANIMAUX (Aristote)

  • Écrit par 
  • Pierre LOUIS
  •  • 325 mots

Aristote lui-même a rédigé, à partir de — 335, de nombreux traités scientifiques et philosophiques sur des sujets aussi variés que les fonctions et les organes des animaux et des hommes, la reproduction de tous les êtres vivants ou les phénomènes atmosphériques et la physique. Il s'est intéressé tout autant à la métaphysique, à la morale et à la politique. […] Lire la suite

SOCIÉTÉ PROTECTRICE DES ANIMAUX, France

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 198 mots

La première société protectrice des animaux fut fondée à Londres en 1824. Deux ans plus tôt, Richard Martin avait fait passer une loi sanctionnant les auteurs de mauvais traitements envers les animaux. La société fondée à Paris en 1845 par les docteurs Pariset et Dumont, et reconnue d'utilité publique le 22 décembre 1860, s'est donné pour tâche principale de veiller à l'application de la loi Grammont, l'équivalent français du Martin's Act de 1822. […] Lire la suite

HISTOIRE NATURELLE DES ANIMAUX SANS VERTÈBRES (J.-B. de Monet de Lamarck)

  • Écrit par 
  • Laurent LOISON
  •  • 1 393 mots
  •  • 1 média

En 1815 paraissait le premier des sept volumes d’une des œuvres majeures du zoologiste français Jean-Baptiste Pierre Antoine de Monet, chevalier de Lamarck (1744-1829) : l’Histoire naturelle des animaux sans vertèbres. Celle-ci constitue la première synthèse de grande ampleur concernant le vaste monde des animaux dépourvus de colonne vertébrale, et que Lamarck, l’un des premiers, nommait « invertébrés ». […] Lire la suite

CIRCULATOIRES (SYSTÈMES) Les systèmes circulatoires des animaux

  • Écrit par 
  • Jean-Paul TRUCHOT
  •  • 4 530 mots
  •  • 4 médias

D'une façon générale, la résistance vasculaire branchiale chez ces animaux est plus faible que la résistance systémique. Cela permet, chez les poissons par exemple, de conserver une pression relativement élevée dans l'aorte dorsale et donc de réaliser une perfusion systémique efficace grâce aussi à une disposition en parallèle des différents lits vasculaires au niveau des organes. […] Lire la suite

MÉMOIRES POUR SERVIR À L'HISTOIRE NATURELLE DES ANIMAUX (ouvrage collectif)

  • Écrit par 
  • Stéphane SCHMITT
  •  • 1 424 mots
  •  • 1 média

En 1671, l’Académie royale des sciences de Paris fait paraître sans nom d’auteur un imposant volume intitulé Mémoires pour servir à l’histoire naturelle des animaux. Celui-ci est composé de monographies décrivant chacune une espèce animale, notamment son anatomie interne. Un autre volume, la Suite des Mémoires pour servir à l’histoire naturelle des animaux, sera publié en 1676. […] Lire la suite

ANIMAL

  • Écrit par 
  • Valérie CHANSIGAUD
  •  • 2 690 mots

Ce n'est qu'à la Renaissance qu'« animal » remplace peu à peu « bête », bien qu'il ne désigne souvent que les animaux dits supérieurs, comme les oiseaux et les grands mammifères, les autres animaux recevant diverses appellations génériques, comme poisson ou insecte. À partir du xvie siècle, le mot animal voit son usage se répandre en même temps que l'on cherche à en préciser le sens. […] Lire la suite

COMPORTEMENT ANIMAL Communication animale

  • Écrit par 
  • Dalila BOVET
  •  • 4 010 mots
  •  • 7 médias

Expériences en laboratoire En laboratoire, diverses expériences ont été réalisées pour tenter d'apprendre à des animaux des systèmes de communication référentielle, artificiels ou inspirés des communications humaines. Peut-on alors parler d'un langage animal ? La question n'est pas tranchée car il n'existe pas de définition unitaire du langage. S'il est clair qu'aucun animal n'utilise un langage de la même façon que les humains, des éléments de notre langage ont pu être mis en évidence chez quelques autres espèces (cf. […] Lire la suite

TUMEURS ANIMALES

  • Écrit par 
  • Jean-Charles FRIEDMANN, 
  • Charles GOSSE, 
  • Rémi GÉRARD-MARCHANT, 
  • Universalis
  •  • 5 599 mots
  •  • 3 médias

De plus sont seuls considérés les animaux domestiques, les animaux de compagnie et les animaux de laboratoire. Le développement des concepts et des techniques permettant de découvrir progressivement l'origine virale de tumeurs dont l'étiologie était, jusqu'à ce jour, inconnue, on ne décrira pas séparément les tumeurs d'origine virale et celles d'origine non virale. […] Lire la suite

SOCIÉTÉS ANIMALES

  • Écrit par 
  • Bernard THIERRY
  •  • 5 423 mots
  •  • 3 médias

Il est également probable que les animaux qui vivent en colonies choisissent leur site de nidification en fonction du nombre de congénères déjà présents sur la zone, l'existence d'une colonie florissante révélant des conditions favorables à l'approvisionnement et à la reproduction. Deux autres raisons de s'associer structurent les groupes d'animaux : l'accès aux partenaires sexuels et l'élevage des jeunes. […] Lire la suite

MIGRATIONS ANIMALES

  • Écrit par 
  • Valérie CHANSIGAUD, 
  • Jean DORST
  •  • 11 698 mots
  •  • 18 médias

Chez d'autres animaux encore, tels les insectes, à vie courte mais dont les populations se renouvellent très rapidement, les migrations sont effectuées par des générations successives dont l'importance numérique est le plus souvent variableLa plupart des migrations comportent des mouvements horizontaux à la surface de la terre. Quelques-unes sont verticales, telles celles des animaux aquatiques qui se déplacent des couches profondes vers les eaux superficielles en fonction des saisons. […] Lire la suite

VIROSES ANIMALES

  • Écrit par 
  • Jacqueline VIRAT
  •  • 2 584 mots

Ces maladies sont d'autant plus dangereuses que les animaux atteints vivent plus près de l'homme ou que les vecteurs sont communs à toutes les espèces sensibles. Chez les animaux, les affections virales ont presque toujours des incidences graves, soit par la mortalité, soit par une baisse pondérale ou une baisse de la production laitière. On assiste, dans certains cas, à l'apparition d'épizooties extrêmement meurtrières. […] Lire la suite

PIGMENTATION ANIMALE

  • Écrit par 
  • Alain BOUTHIER, 
  • René LAFONT
  •  • 4 155 mots
  •  • 6 médias

Outre ces fonctions physiologiques, la pigmentation joue un rôle fondamental dans les relations de l'animal avec les autres animaux (fonction écologique). La pigmentation peut servir à rendre l'animal moins visible dans le milieu environnant. On parle alors de coloration cryptique, ou de camouflage, ce qui correspond soit à une coloration homogène, par exemple une couleur verte pour des animaux posés sur des feuilles (homochromie), soit à une livrée bigarrée, qui masque la forme de l'animal. […] Lire la suite

RACE ANIMALE

  • Écrit par 
  • Bernard DENIS, 
  • Marcel THÉRET
  •  • 739 mots

Que l'exploitation des animaux s'effectue en race pure (cas habituel chez les bovins laitiers, par exemple) ou en croisement, la race reste toujours l'unité structurelle de base au sein de laquelle la sélection génère le progrès génétique. […] Lire la suite

FARINES ANIMALES

  • Écrit par 
  • Alain BLOGOWSKI
  •  • 4 470 mots
  •  • 3 médias

, de matériels à risque spécifiés de ruminants, ou d’animaux contaminés par des substances illégales ou des contaminants dangereux. Les cadavres d’animaux de compagnie ou sauvages ou de zoo appartiennent aussi à cette catégorie. – La catégorie 2, interdite en alimentation animale, recouvre les sous-produits animaux issus d’un animal mort en dehors d’un abattoir, ou contenant des résidus de médicaments. […] Lire la suite

VOL ANIMAL

  • Écrit par 
  • Armand de RICQLÈS
  •  • 8 263 mots
  •  • 12 médias

Cette solution, celle des montgolfières, des ballons sphériques et des dirigeables à hydrogène ou à hélium (« plus légers que l'air »), n'est pas absente du règne animal puisqu'elle joue un rôle essentiel dans l'équilibre hydrostatique de maints Poissons osseux, Mollusques et Cœlentérés, mais elle ne joue chez les animaux aériens qu'un rôle auxiliaire, jamais prépondérant dans la sustentation. […] Lire la suite

CONSTRUCTIONS ANIMALES

  • Écrit par 
  • Rémy CHAUVIN
  •  • 7 164 mots
  •  • 7 médias

En réalité, cette absence n'est pas absolue, on connaît quelques exemples d'outils utilisés par les animaux, mais ils sont très peu nombreux. Il est curieux de remarquer que le plus proche cousin de l'homme, le chimpanzé, est justement l'animal qui utilise le plus d'outils. Mais, en général, le psychisme animal ne s'est pas développé dans cette direction. […] Lire la suite

SÉCRÉTIONS ANIMALES

  • Écrit par 
  • Bernard DROZ
  •  • 3 568 mots
  •  • 3 médias

Après administration à l'animal d'acides aminés radioactifs, précurseurs de protéines, on constate que les ribosomes de l'ergastoplasme sont le siège de la synthèse des chaînes polypeptidiques constitutives des protéines. Se détachant des ribosomes, les protéines néoformées passent dans les citernes de l'ergastoplasme, et gagnent l'appareil de Golgi où elles s'accumulent pour être stockées sous forme de grains de sécrétion ; ce phénomène a été particulièrement étudié dans les cellules du pancréas exocrine et les cellules somatotropes de l'antéhypophyse. […] Lire la suite

ORIENTATION ANIMALE

  • Écrit par 
  • Georges THINÈS
  •  • 6 633 mots
  •  • 3 médias

Kühn propose de réserver la dénomination de tropismes aux phénomènes d'orientation statique observés chez les organismes fixés (végétaux ou animaux) et de désigner par « tactismes » ou « taxies » les mouvements dirigés des végétaux mobiles et les réactions locomotrices d'orientation des animaux mobiles. Kühn classe les réactions locomotrices non directionnelles sous la rubrique générale des cinèses. […] Lire la suite

PHYLOGÉNIE ANIMALE

  • Écrit par 
  • Michaël MANUEL
  •  • 11 693 mots
  •  • 8 médias

Par la suite, l'apparition du mésoderme et, de manière concomitante, de la symétrie bilatérale représenterait l'une des étapes les plus importantes de l'évolution des animaux. Le mésoderme, troisième feuillet embryonnaire, s'intercale entre l'ectoderme et l'endoderme au cours du processus appelé gastrulation. Les animaux possédant un mésoderme sont appelés triploblastes, mais on utilise aussi le nom Bilateria pour cet ensemble d'animaux. […] Lire la suite

PHYSIOLOGIE ANIMALE

  • Écrit par 
  • Jean-Gaël BARBARA
  •  • 4 277 mots
  •  • 2 médias

Ainsi, la respiration artificielle des blessés et des animaux opérés lors des vivisections, au moyen d’une ventilation par la trachée dénudée, a été pratiquée dès l’Antiquité, par exemple par Galien au iie siècle après J.-C. Mais ce sont les chirurgiens de la Renaissance qui mettent au point une méthode d’intubation de la trachée relativement efficace. […] Lire la suite

PESTES ANIMALES

  • Écrit par 
  • Louis JOUBERT
  •  • 382 mots

Maladies infectieuses, virulentes, inoculables, très contagieuses, les pestes animales sont des fléaux économiques des cheptels, non transmissibles à l'homme en général. Elles sont dues à des virus différents selon les espèces animales affectées : Myxovirus (peste aviaire), Paramyxovirus (peste bovine et pseudo-peste aviaire ou maladie de Newcastle), Réovirus (peste équine), Togavirus (peste porcine classique), Iridovirus (peste porcine africaine). […] Lire la suite

PSYCHOLOGIE ANIMALE ou ZOOPSYCHOLOGIE

  • Écrit par 
  • Jacques VAUCLAIR
  •  • 4 757 mots
  •  • 3 médias

En effet, les études comparatives entre animaux, d'une part, et entre l'animal et l'homme, d'autre part, fournissent un outil unique pour accéder au fonctionnement de nombreux processus psychologiques. Les études menées sur l'animal permettent d'établir la distribution et les relations phylogénétiques de différents traits cognitifs divergents (par exemple, dans la représentation de l'espace ou du temps). […] Lire la suite

HOMME ANIMAL (expositions)

  • Écrit par 
  • Nelly FEUERHAHN
  •  • 912 mots

L'imagerie biblique, scripturaire et figurative, contribue à la promotion de l'animal dans l'ordre symbolique, comme l'atteste l'héraldique à partir du xiie siècle. Si les marges à drôleries des manuscrits gothiques témoignent d'une exploitation facétieuse de la présence des animaux, avec le Roman de Renart, le Roman de Fauvel ou les fables, c'est leur pouvoir satirique qui s'affirme. […] Lire la suite

POPULATIONS ANIMALES (DYNAMIQUE DES)

  • Écrit par 
  • Robert BARBAULT, 
  • Jean-Dominique LEBRETON
  •  • 12 002 mots
  •  • 15 médias

Il s'agit d'échantillons de dates de mort à partir de bagues trouvées sur des animaux morts, ou tués à la chasse, et renvoyées aux agences de gestion du baguage. Ces données sont abondantes, malgré le faible taux de renvoi, grâce au grand nombre d'oiseaux bagués par des bénévoles (plus de quatre millions d'oiseaux par an en Europe, plus d'un million en Amérique du Nord). […] Lire la suite

COMPORTEMENT ANIMAL Vue d'ensemble

  • Écrit par 
  • Dalila BOVET
  •  • 864 mots

L'âge de l'animal ainsi que son état hormonal modifient son activité et sa réactivité. Ces facteurs internes interagissent avec des facteurs externes pour moduler le comportement : ainsi les rythmes journaliers ou annuels des animaux sont influencés tant de façon endogène (horloge interne) que de façon exogène (effet de la lumière du jour, de la température, etc. […] Lire la suite

COMPORTEMENT ANIMAL Fondements du comportement

  • Écrit par 
  • Dalila BOVET
  •  • 2 830 mots
  •  • 5 médias

comportement animal - Développement du comportement ; Communication animale ; Comportement social). Cependant, les animaux ne sont pas nécessairement conscients de ces avantages. État physiologique L'état physiologique d'un animal varie bien évidemment avec son âge (cf. comportement animal - Développement du comportement), mais également en fonction de ses taux d'hormones. […] Lire la suite

VISION Vision et évolution animale

  • Écrit par 
  • Stéphane HERGUETA
  •  • 5 788 mots
  •  • 5 médias

Comme il est hors de nos compétences techniques de remplacer le cerveau humain par celui d'une mouche, nous ne verrons donc jamais comme une mouche et nous ne pourrons donc pas pénétrer le monde subjectif de cet animal, le cerveau en étant la seule clé. Il est toutefois possible de chercher à préciser les facteurs qui limitent les capacités de certains animaux à « voir », ainsi que les grandes catégories de rapports au monde que les différents animaux peuvent établir par leur vision. […] Lire la suite

COMPORTEMENT ANIMAL Comportement social

  • Écrit par 
  • Dalila BOVET
  •  • 3 610 mots
  •  • 9 médias

La majorité des animaux vivent, au moins durant certaines périodes, avec leurs congénères. En effet, la vie en groupe leur apporte divers avantages. Cependant, elle est aussi source de contraintes et de compétition. Au cours de l'évolution, différents mécanismes ont été mis en place pour limiter les effets négatifs de l'agression entre les animaux d'une même espèce. […] Lire la suite

COMPORTEMENT ANIMAL Développement du comportement

  • Écrit par 
  • Dalila BOVET
  •  • 3 931 mots
  •  • 2 médias

La sensibilisation est le phénomène inverse : l'animal réagit davantage. Si l'on fait suivre chaque toucher d'un violent courant d'eau, l'aplysie réagira en se rétractant davantage au toucher. En résumé, les animaux tendent à s'habituer et donc à cesser de réagir si une stimulation n'apporte ni agrément ni désagrément, alors qu'ils seront sensibilisés à une expérience désagréable. […] Lire la suite

COMPORTEMENT ANIMAL Comportement reproducteur

  • Écrit par 
  • Marc THÉRY
  •  • 3 843 mots
  •  • 5 médias

Les animaux déploient une multitude d'ornements et de comportements pour séduire un partenaire sexuel et se reproduire. Les danses nuptiales, les sons et les odeurs sexuelles sont des signaux très utilisés, et c'est souvent le mâle qui déploie ses meilleurs atours pour séduire la femelle. Les arguments de séduction, ainsi que la préférence pour ces arguments chez l'autre sexe, passionnent depuis longtemps les naturalistes et les évolutionnistes. […] Lire la suite

DÉVELOPPEMENT (biologie) Le développement animal

  • Écrit par 
  • Marc-Yves FISZMAN, 
  • Thomas HEAMS, 
  • Lieba LAZARD, 
  • Andras PALDI, 
  • Alain PRIVAT, 
  • Patricia SIMPSON
  •  • 16 217 mots
  •  • 10 médias

Les phases du développement animal Cycle vital et développement chez les animaux L'ontogenèse, c'est-à-dire le développement d'un individu, revêt une extraordinaire variété de formes, à un point tel que le désordre apparent présenté par le règne animal semble à première vue irréductible. Pourtant, cette variété n'est pas l'anarchie ; en effet, l'existence d'un être vivant s'inscrit toujours dans un cadre, déterminé par la lignée à laquelle il appartient, lignée qui a elle-même sa propre histoire au cours de l'évolution, autrement dit sa phylogenèse. […] Lire la suite

VIE ANIMALE DANS L'AIR ET DANS L'EAU

  • Écrit par 
  • Pierre DEJOURS
  •  • 3 760 mots
  •  • 5 médias

C'est pourquoi l'animal aquatique, qui respire dans un milieu pauvre en oxygène, ventile beaucoup et exhale une eau à basse tension de dioxyde de carbone, tandis que l'animal aérien, qui se trouve dans un milieu beaucoup plus riche en oxygène, ventile peu et exhale un air à tension de dioxyde de carbone élevée. Équilibre acide-base du milieu intérieur La différence notable des tensions de dioxyde de carbone chez les animaux aquatiques et les animaux aériens a d'importantes répercussions sur l'équilibre acide-base dans le sang de ces deux catégories d'animaux. […] Lire la suite

RÉSERVES PHYSIOLOGIQUES Réserves animales

  • Écrit par 
  • Marc PASCAUD, 
  • Jean-Marie VERNIER
  •  • 7 487 mots
  •  • 7 médias

Alors que les besoins nutritionnels, et surtout les besoins énergétiques, des animaux sont permanents, leur alimentation est au contraire discontinue. La mise en réserve temporaire est donc une nécessité vitale. Les composés mis en réserve comportent aussi bien des nutriments d'origine endogène que des nutriments d'origine exogène alimentaire. Comparées aux végétaux, les possibilités métaboliques de synthèse des animaux sont très limitées, ce qui leur confère la contrainte d'hétérotrophie, et l'adaptation est loin d'être parfaite. […] Lire la suite

INTERDICTION DES FARINES D'ORIGINE ANIMALE

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 309 mots

Les restrictions successives d'emploi de ces farines, l'abattage des animaux malades et leur incinération ont sans doute permis la disparition de la maladie dans les troupeaux. En outre, le passage des prions de l'animal à l'homme, noté pour la première fois en 1993, a provoqué l'interdiction, jusqu'en 2002, de l'importation de viande originaire des îles Britanniques, foyer principal de l'épidémie. […] Lire la suite

PHYSIOLOGIE ANIMALE (histoire de la notion)

  • Écrit par 
  • Georges CANGUILHEM
  •  • 4 771 mots
  •  • 5 médias

Alors même que Magendie revendique pour la physiologie la qualité de « romantique », il entend par là une recherche intégralement expérimentale, limitée dans son objet à l'organisme animal. Tandis que Johannes Müller, dans les « Prolégomènes » de son manuel, reconnaît à la physiologie juridiction sur le domaine universel des phénomènes organiques, animaux et végétaux, domaine circonscrit par la frontière qui sépare, quant à la matière et quant à la force, la matière inorganique et le corps organisé. […] Lire la suite

DOMESTICATION

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre DIGARD
  •  • 7 170 mots
  •  • 4 médias

Ceux-ci savaient parfaitement tout le parti qu'il est possible de tirer, par exemple, d'un animal nourri au biberon ou par des aliments pré-mastiqués, ou encore allaité au sein par une femme (J. Milliet, 1987). Sont ainsi élevés les animaux les plus divers (chiens, porcs, singes) en Amazonie et en Océanie, et les animaux conducteurs de troupeaux (boucs ou moutons) chez les nomades du Moyen-Orient. […] Lire la suite

THERMORÉGULATION, biologie

  • Écrit par 
  • René LAFONT
  •  • 7 926 mots
  •  • 7 médias

Les animaux diurnes montrent un maximum le jour et un minimum la nuit, les animaux nocturnes montrent des variations inverses. Ces cycles journaliers ont une origine endogène, et ils persistent pendant plusieurs semaines, même si l'animal est maintenu en éclairement continu. La température corporelle moyenne diffère entre les groupes de mammifères et d'oiseaux. […] Lire la suite

ANTHROPOLOGIE DES ZOONOSES

  • Écrit par 
  • Frédéric KECK, 
  • Christos LYNTERIS
  •  • 3 954 mots
  •  • 4 médias

Les récits culturels peuvent aussi être considérés comme des ressources pour l’action sanitaire lorsqu’ils font des animaux des porteurs de signes ou des sentinelles des zoonoses, alliés aux humains dans la guerre contre les pathogènes – l’imaginaire du « chasseur de virus » prolongeant dans la modernité des techniques visant à prendre le point de vue de l’animal chassé. […] Lire la suite

O.G.M. Production et utilisation

  • Écrit par 
  • Louis-Marie HOUDEBINE
  •  • 4 106 mots

L'utilisation de ces animaux peut par ailleurs être lucrative pour les entreprises concernées. – Les animaux d'élevage qui sont produits en grand nombre. La tolérance sociale vis-à-vis de la souffrance éprouvée par ces animaux peut être relativement élevée dans la première catégorie, plus faible et au cas par cas pour la deuxième et nulle pour la troisième. […] Lire la suite

DOLLY

  • Écrit par 
  • Jean-Paul RENARD
  •  • 1 089 mots
  •  • 1 média

Alors que les États-Unis ont décidé en 2008 que les produits issus d’animaux clonés et de leurs descendants (issus de reproduction sexuée) pouvaient être commercialisés, y compris dans le cadre des accords internationaux de commerce, le Parlement européen a amendé la même année une proposition de règlement afin d’interdire leur mise sur le marché. En 2015, l'Union européenne, contrairement aux États-Unis, n'autorise toujours pas la pratique du clonage animal à des fins agricoles et interdit non seulement l’importation d'animaux clonés mais aussi celle de leurs descendants. […] Lire la suite

ZOONOSES

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 4 529 mots
  •  • 4 médias

Or, si « zoonose » qualifie bien l’existence d’un lien entre animal et maladie, le contenu de ce lien est loin d’être précis et ne se limite certainement pas aux pathologies émergentes. Ainsi, le dictionnaire Le Robert définit une zoonose comme « une maladie infectieuse des animaux vertébrés transmissible à l’être humain (ex. rage) ». L’adjectif « vertébré » écarte donc de cette définition des maladies comme le paludisme et les vers parasites, transmises essentiellement par des animaux sans vertèbres. […] Lire la suite

ÉLEVAGE

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CHARVET
  •  • 6 709 mots
  •  • 11 médias

Élevage, bien-être animal et qualité sanitaire Les questions concernant le bien-être animal et la vigilance sanitaire (pour les animaux comme pour les consommateurs), très largement évoquées dans les médias, sont devenues de plus en plus sensibles. Elles peuvent se traduire par d’importantes baisses, au moins temporaires, de la demande, par exemple à la suite de la crise de l’ESB (encéphalite spongiforme bovine) ou crise de la « vache folle » au début des années 2000 ou encore lors d’épisodes plus récents de grippes aviaire et porcine. […] Lire la suite

ANIMALITÉ

  • Écrit par 
  • Florence BURGAT
  •  • 7 682 mots
  •  • 9 médias

Prenons l'exemple du chien qui, dans une même société, peut être animal de compagnie, animal de service, animal de laboratoire ; ou encore du lapin : animal chassé, animal de laboratoire, animal de consommation et animal de compagnie. Le découpage des distances culturellement construites ne recouvre pas celui de la classification zoologique : les animaux les plus proches de l'homme ou ceux qui sont le plus complexe d'un point de vue psychobiologique ne sont pas nécessairement les mieux traités. […] Lire la suite

ANIMALIER DROIT

  • Écrit par 
  • Olivier LE BOT
  •  • 4 687 mots
  •  • 6 médias

La première correspond aux animaux-sujets. Elle s'applique aux animaux regardés comme étant le plus proches de l'homme : animaux de compagnie et, plus largement, animaux domestiques. Le maître mot de cette catégorie est la protection : protection de l'animal, protection de l'homme, protection de leur relation. Ces animaux bénéficient du régime le plus favorable. […] Lire la suite

FIÈVRE APHTEUSE

  • Écrit par 
  • Jacques LAPORTE, 
  • Bernard TOMA
  •  • 2 169 mots

La seconde est liée au fait que si un vaccin protège très bien les animaux vaccinés vis-à-vis de l'épreuve par une souche homologue (les animaux ne sont pas malades), il n'empêche pas l'infection, c'est-à-dire la multiplication du virus chez l'animal vacciné, voire le portage. Par suite, un animal vacciné, rencontrant le virus sauvage, peut devenir porteur sain de ce virus. […] Lire la suite

VÉTÉRINAIRE MÉDECINE

  • Écrit par 
  • Joseph FROGET
  •  • 2 889 mots

Il qualifie ce qui a rapport aux soins des animaux. Auparavant, on appelait hippiatre l'homme de l'art s'occupant du bétail ; d'origine grecque, ce vocable s'était substitué au mulomedicus latin.À la croisée des chemins de la médecine humaine et de l'agriculture, la médecine vétérinaire se situe dans le cadre élargi des relations de l'homme et de l'animal. […] Lire la suite