« J. Vrin »

GARDET LOUIS (1904-1986)

  • Écrit par 
  • Olivier CARRÉ
  •  • 918 mots

Vrin, à Étienne Gilson, l'un des tenants les plus remarquables de la « philosophie chrétienne » contemporaine issue du néo-thomisme, courant de pensée qui avait été encouragé par Rome dès la fin du xixe siècle et au sein duquel s'illustra aussi, en philosophie, Jacques Maritain. Ce dernier fréquentait Louis Gardet de vieille date et c'est auprès de […] Lire la suite

ARKOUN MOHAMMED (1928-2010)

  • Écrit par 
  • Christian HERMANSEN
  •  • 1 028 mots

Vrin, Paris, 2005. Il a aussi dirigé la publication en 2008 de l'Histoire de l'islam et des musulmans en France du Moyen Âge à nos jours, ouvrage collectif qui a pour ambition de « raconter l'histoire d'un regard, une histoire psychologique et culturelle des relations entre la France et l'islam ». […] Lire la suite

LE PROBLÈME DES OBJETS DANS LA PENSÉE MATHÉMATIQUE (M. Caveing)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie PRUVOST-BEAURAIN
  •  • 1 023 mots

Vrin, Paris, 2004). S'appuyant sur les travaux de Jean-Toussaint Desanti (1914-2002), « en tant qu'initiateur de la méthode de description phénoménologique et d'analyse épistémologique des idéalités mathématiques », Maurice Caveing illustre son raisonnement de nombreux exemples, tant algébriques que géométriques. L'activité des mathématiciens consiste […] Lire la suite

GOUHIER HENRI (1898-1994)

  • Écrit par 
  • Denise LEDUC-FAYETTE
  •  • 989 mots

Vrin (son principal éditeur) publia La Pensée religieuse de Descartes, Henri Gouhier n'avait que vingt-six ans. Son parcours universitaire fut prestigieux : élève de l'École normale supérieure, pensionnaire de la fondation Thiers, diplômé de l'École pratique des hautes études (sciences religieuses), agrégé de philosophie, docteur ès lettres. Dans l'avant-propos […] Lire la suite

PERELMAN CHAÏM (1912-1984)

  • Écrit par 
  • Michel MEYER
  •  • 1 398 mots

Vrin, Paris, 1977), Le Raisonnable et le déraisonnable en droit (L.G.D.J., Paris, 1984). Il dirigea la collection Le Raisonnement juridique (Bruylant, Bruxelles), qui comprend 14 volumes sur la logique juridique et 7 sur l'égalité. Si l'on y regarde de près, la démarche initiale de Perelman a coïncidé avec le rejet du positivisme logique. Cela équivaut […] Lire la suite

MEYERSON IGNACE (1888-1983)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre VERNANT
  •  • 1 583 mots

Vrin, sous le titre : Les Fonctions psychologiques et les œuvres. Auparavant, chassé de l'Université par les lois raciales de Vichy, Meyerson fait front sur tous les plans : comme savant, comme citoyen. Il crée la Société toulousaine de psychologie comparative, centre de libre vie intellectuelle en zone non occupée. En juin 1941, cette société tient […] Lire la suite

ATHÉISME

  • Écrit par 
  • Edmond ORTIGUES
  •  • 3 062 mots

Vrin, Paris, 1933, pp. 15-16). Lucien Febvre s'étonnera qu'au temps de Rabelais les polémistes chrétiens se traitent mutuellement d'athéistes (Le Problème de l'incroyance au XVIe siècle, A. Michel, Paris, 1942). Mais, par là, les Modernes ne faisaient que reprendre un usage courant à l'époque hellénistique. Que l'accusation d'athéisme soit relative […] Lire la suite

ÊTRE, philosophie

  • Écrit par 
  • Giulio GIORELLO
  •  • 4 678 mots

Vrin, Paris, 1978). Pour Bertrand Russell (The Philosophy of Leibniz, 1900, G. Allen & Unwin, Londres, 1964 ; trad. franç. La Philosophie de Leibniz, Gordon & Breach, Paris, s.d.), cette prétendue preuve fonctionne seulement sous une condition très restrictive : « Si quelqu'un consent à admettre une existence finie, alors, on le force à admettre l'existence […] Lire la suite

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) La philosophie

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre COMETTI
  •  • 6 292 mots
  •  • 2 médias

Vrin, 2005). Au cœur des évolutions sur lesquelles les contributions respectives de Quine et de Goodman n'allaient pas tarder à déboucher figurent plusieurs problèmes majeurs qui concernent à la fois le langage, la science et la philosophie. Les questions touchant au langage – étroitement liées à ce qu'on a appelé le « tournant linguistique » – concernent […] Lire la suite

ARON RAYMOND (1905-1983)

  • Écrit par 
  • Bernard GUILLEMAIN
  •  • 6 092 mots

Vrin, Paris, 1938). Aussi donnera-t-il à sa grande thèse un sous-titre significatif : Introduction à la philosophie de l'histoire. Essai sur les limites de l'objectivité historique (Gallimard, Paris, 1938). Mais il est encore plus significatif que celle-ci comporte un chapitre important – et inattendu – sur la « connaissance d'autrui ». L'originalité […] Lire la suite

MATÉRIAUX

  • Écrit par 
  • François DAGOGNET
  •  • 6 626 mots
  •  • 1 média

Vrin, p. 478). L'idée n'en joue pas moins le rôle de cause actualisante, efficiente et finale : le déterminable compte de moins en moins, en comparaison du déterminant. La matière (le bois, l'airain) ne peut se prévaloir ni de l'« unicité » ni d'une vraie particularité : elle demeure moyen, puissance, parce qu'elle « vise » ou attend la « forme ».  […] Lire la suite