« France -- 1498-1515 (Louis XII) »

LOUIS XII (1462-1515) roi de France (1498-1515)

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 394 mots

Fils de Charles, duc d'Orléans, et de Marie de Clèves, Louis XII est le cousin de Charles VIII, dont il a épousé par ailleurs la sœur Jeanne. Il prend position contre la régence d'Anne de Beaujeu, mais il est fait prisonnier en Bretagne à la bataille de Saint-Aubin-du-Cormier en 1488 et incarcéré pendant trois années. Gracié et nommé gouverneur de Normandie, il suit Charles VIII lors de ses expéditions en Italie et tente de conquérir le Milanais à son profit, mais en vain. […] Lire la suite

FRANCE (Histoire et institutions) Formation territoriale

  • Écrit par 
  • Yves DURAND
  •  • 12 902 mots
  •  • 7 médias

En janvier 1499, Anne de Bretagne se remaria donc avec Louis XII, mais elle s'attacha à préserver l'indépendance du duché, qui devait passer au puîné des enfants royaux pour maintenir la séparation d'avec le royaume. Louis XII reconnut les libertés bretonnes : conservation des États, nomination des officiers par la reine-duchesse, etc. En 1504, il fut décidé que Claude de France, fille de Louis XII et d'Anne de Bretagne, épouserait Charles de Luxembourg, le futur Charles Quint. […] Lire la suite

ANNE DE BRETAGNE (1477-1514) duchesse de Bretagne (1488-1514) et reine de France

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 369 mots

Le mariage du roi de France et de la duchesse fut célébré le 6 décembre 1491. Le contrat prévoyait que la duchesse, si elle survivait à son mari, épouserait son successeur. Roi en 1498, Louis XII se hâta de faire annuler son mariage — passablement contraint — avec la boiteuse Jeanne de France, fille de Louis XI. Puis il épousa la duchesse-reine Anne (1499). […] Lire la suite

SFORZA LES

  • Écrit par 
  • Michel BALARD
  •  • 301 mots

En 1498, Milan est occupée par les armées du roi de France, Louis XII ; Ludovic s'y rétablit en 1500, mais il est fait prisonnier des Français. En 1512, les Suisses restaurent la dynastie des Sforza au profit de Maximilien (1490-1530) qui s'efface en 1515 devant François Ier. Les armées impériales redonnent Milan en 1521 à François II Sforza (1492-1535) qui, pour avoir tenté de secouer le joug de Charles Quint, perd le duché en 1525, le retrouve en 1529, sous la protection de l'empereur. […] Lire la suite

VALOIS

  • Écrit par 
  • Michel FRANÇOIS
  •  • 3 962 mots
  •  • 3 médias

La maison de Valois a occupé le trône de France de 1328 à 1589, c'est-à-dire de l'avènement de Philippe VI, fils de Charles de France, comte de Valois (d'où la dynastie tirera son nom) et petit-fils de Philippe III le Hardi, à la mort d'Henri III.Les Valois, branche cadette de la dynastie capétienne, se divisent eux-mêmes en Valois-Orléans, représentés par Louis XII, petit-fils de Louis, duc d'Orléans, qui régnera de 1498 à 1515, et en Valois-Angoulême, avec l'avènement de François Ier, arrière-petit-fils du même Louis, duc d'Orléans, qui régnera de 1515 à 1547 et aura pour successeurs son fils Henri II (1547-1559) et les trois fils de ce dernier, François II (1559-1560), Charles IX (1560-1574) et Henri III (1574-1589). […] Lire la suite

APANAGE

  • Écrit par 
  • Jacques LE GOFF
  •  • 3 155 mots

En définitive, ce qui permit à la royauté française de surmonter, par-delà l'évolution lente des structures, les dangers d'affaiblissement que lui fit courir la puissance des apanages, ce sont des hasards généalogiques qui contrebalancèrent ces risques en faisant rentrer dans le domaine royal certains apanages, soit par accession au trône de princes apanagés (les deux fils puînés de Philippe le Bel en 1316 et 1322, les Valois avec Philippe VI en 1328, les Valois-Orléans avec Louis XII en 1498, les Valois-Angoulême avec François Ier en 1515), soit par extinction de descendance mâle directe (la Bourgogne une première fois en 1361, puis définitivement en 1477, à la mort de Charles le Téméraire ; le Berry en 1416, puis en 1465, quand Charles de France en obtient l'échange de son frère Louis XI, d'abord contre la Normandie, puis contre la Guyenne, que sa mort sans héritier rend au domaine royal en 1472 ; l'Anjou à la mort du roi René, en 1480 ; l'Auvergne, qui aurait dû revenir définitivement au domaine royal avec le Berry en 1416, en fut de nouveau détachée, mais la règle de succession des apanages lui fut encore appliquée une première fois en 1503 et enfin en 1527, lorsque la trahison du connétable de Bourbon – en partie provoquée par les prétentions de la Couronne sur la succession de sa femme et en particulier sur l'apanage – en permit le rattachement). […] Lire la suite

CAPÉTIENS (987-1498)

  • Écrit par 
  • Jacques LE GOFF
  •  • 8 060 mots

Cette dynastie royale a régné en France de 987 à 1792. On appelait autrefois ces souverains les rois de la « troisième race », venus après les Mérovingiens et les Carolingiens. Les Capétiens de ligne directe régnèrent jusqu'en 1328. Des branches collatérales leur succédèrent. Les Capétiens-Valois de 1328 à 1498 ; les Valois-Orléans de 1498 à 1515 ; les Valois-Angoulême de 1515 à 1589 ; les Bourbons de 1589 à 1792. […] Lire la suite

LÉONARD DE VINCI (1452-1519)

  • Écrit par 
  • André CHASTEL
  •  • 12 038 mots
  •  • 8 médias

Léonard est célèbre dans tout l'Occident, Pacioli lui rend hommage dans le De divina proportione (1498). Les campagnes françaises en Italie ont commencé à la fin de 1494, et Milan est occupé par les troupes de Louis XII en octobre 1499 ; c'est la fin du pouvoir de Ludovic. Florence-Milan, 1500-1513 En 1500, Léonard se rend à Mantoue, où il dessine le portrait d'Isabelle d'Este, qui tentera en vain d'obtenir d'autres œuvres, à Venise, où il ne fait qu'un bref séjour, et à Florence, où – sauf une parenthèse au service de César Borgia en 1502 – il va rester jusqu'en 1506. […] Lire la suite

APOCALYPSE DE JEAN

  • Écrit par 
  • Jean HADOT
  •  • 6 538 mots
  •  • 3 médias

Elles furent commandées par le duc Louis Ier d'Anjou, frère du roi de France Charles V, à Jean Bondol, appelé aussi Hennequin de Bruges, peintre du roi. L'artiste s'inspira de divers manuscrits, surtout d'une Apocalypse du xiie siècle, exécutée au monastère de Bethléem, près de Louvain (Bibl. de Cambrai, ms. 422). L'œuvre fut réalisée de 1375 à 1380 dans l'atelier parisien de Nicolas Bataille. […] Lire la suite

DÉCOUVERTES GRANDES

  • Écrit par 
  • Frédéric MAURO
  •  • 7 968 mots
  •  • 14 médias

En 1541, François Ier nomme Roberval lieutenant général de la Nouvelle-France et lui donne comme adjoint Jacques Cartier qui avait commandé les deux premières expéditions françaises au Canada (1534, 1535-1536). Mais les deux hommes ne s'entendent pas. Roberval fait au Canada deux voyages, qui se soldent par des échecs. La Nouvelle-France tombe alors dans l'oubli pour cinquante ans. […] Lire la suite

INDIEN HISTOIRE DE L'OCÉAN

  • Écrit par 
  • André BOURDE, 
  • Jean-Louis MIÈGE
  •  • 14 268 mots
  •  • 9 médias

La fameuse ambassade de Louis XIV auprès du roi de Siam manifeste la volonté de la France du Grand Siècle de s'affirmer face aux Hollandais (inexpiables ennemis et rivaux en Europe depuis 1672) dans le Sud-Est asiatique. Un commerce difficile et coûteux pour les Européens En cette fin du xviie siècle se révèlent déjà les éléments de la mutation véritable qui affectera l'océan Indien au siècle suivant. […] Lire la suite

RENAISSANCE

  • Écrit par 
  • Eugenio BATTISTI, 
  • Jacques CHOMARAT, 
  • Jean-Claude MARGOLIN, 
  • Jean MEYER
  •  • 31 095 mots
  •  • 19 médias

André Chastel faisait remarquer un jour que la Renaissance était la seule période de l'histoire qui se fût donné un nom dès les premières manifestations de son essence (les humanistes italiens du Quattrocento parlaient déjà de Rinascità), et Alphonse Dupront commençait un célèbre article intitulé « Espace et humanisme » en identifiant la Renaissance à une idée ou à un mythe spécifique de force, de création, de jeunesse. […] Lire la suite

AMÉRIQUE (Histoire) Amérique espagnole

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BERTHE
  •  • 21 855 mots
  •  • 13 médias

C'est une expression relativement récente que celle d'« Amérique espagnole » pour désigner les domaines de la couronne de Castille dans le Nouveau Monde. Les Espagnols eux-mêmes n'ont longtemps parlé, officiellement, que des « Indes, îles et terres fermes de la mer Océane » (Indias, islas y tierra firme del mar Oceano), plus simplement des « Indes occidentales », ou des « Indes » tout court. […] Lire la suite

PORTUGAL

  • Écrit par 
  • Roger BISMUT, 
  • Cristina CLIMACO, 
  • Michel DRAIN, 
  • José-Augusto FRANÇA, 
  • Michel LABAN, 
  • Jorge MORAÏS-BARBOSA, 
  • Eduardo PRADO COELHO
  •  • 39 965 mots
  •  • 27 médias

Situé à l'extrémité occidentale de l'Europe, le Portugal est bordé à l'ouest et au sud par l'océan Atlantique, et au nord et à l’est par l'Espagne, pays avec lequel il partage 1 215 kilomètres de frontière terrestre. Sa localisation privilégiée le place au carrefour des routes maritimes qui relient l’Europe à l’Afrique et à l’Amérique. Outre le territoire continental, le pays comprend deux régions autonomes, l’archipel de Madère – au large des côtes africaines – et celui des Açores – dont les neuf îles se situent entre les continents européen et américain. […] Lire la suite

 
 

Recevez les offres exclusives Universalis