« Esprits »

ESPRIT, philosophie

  • Écrit par 
  • Pierre CLAIR, 
  • Universalis
  •  • 2 144 mots

Marx combattra cette conception hégélienne de l'esprit. XIXe et XXe siècles Avec Schopenhauer, l'esprit conduirait à l'« objectivation de la volonté » (l'esprit correspond au devoir). Auguste Comte préfère le cerveau. Pour Scheler, la pleine valeur de l'esprit n'est et ne progresse qu'avec l'expérience (avec réciprocité). Cosanquet et Cattaneo envisagent la réalité efficace des « esprits associés ». […] Lire la suite

Les médias de la recherche « Esprits » :

Schubert, Chant des esprits au-dessus des eaux

Schubert, Chant des esprits au-dessus des eaux
Crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

musique

Gluck, Orphée et Eurydice, «Danse des Esprits bienheureux»

Gluck, Orphée et Eurydice, «Danse des Esprits bienheureux»
Crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

musique

Régions cérébrales impliquées dans la théorie de l’esprit

Régions cérébrales impliquées dans la théorie de l’esprit
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Masques papous

Masques papous
Crédits : Christopher Arnesen/ Getty Images

photographie

Afficher les médias de « Esprits »

SAINT-ESPRIT

  • Écrit par 
  • Joseph DORÉ, 
  • Richard GOULET
  •  • 3 868 mots

L'Esprit a été donné au Christ ressuscité et a fait de lui un Esprit vivifiant (I Cor., xv, 45 ; II Cor., iii, 17) : ceux qui croient au Christ (Gal., iii, 2) vivent de cet Esprit communiqué par le Christ. Cette présence de l'Esprit dans le croyant (Rom., viii, 9), cette prise de possession par l'Esprit est la source d'un renouvellement total de l'homme (Éph. […] Lire la suite

ESPRIT NOUVEAU L'

  • Écrit par 
  • Yve-Alain BOIS
  •  • 1 012 mots

Malgré la diversité des sujets traités dans L'Esprit nouveau, la cohésion de tous les articles est assez stupéfiante, lancinante même, pour qu'il faille insister sur cette configuration idéologique. La trame de ce discours d'ordre encyclopédique (L'Esprit nouveau dit le « vrai » sur tous les sujets, que ce soit le cirque, la politique ou la typographie), fondé sur un ensemble de notions vagues (ordre, économie, organisation, instinct et conscience, structure, système, langage, sensation, etc. […] Lire la suite

LIBRE-ESPRIT MOUVEMENT DU

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 3 154 mots

Les expressions « libre esprit », « libre par l'esprit », « esprit de liberté » apparaissent bien après les premières manifestations de la doctrine. Elles répondent, pour une part, à la nécessité où l'Église se trouvait d'identifier une hérésie nouvelle, mais la notion même n'est pas pure invention des inquisiteurs. À l'ombre de l'histoire L'ignorance dans laquelle a été tenu, jusqu'à nos jours, le mouvement du Libre-Esprit s'explique par plusieurs raisons. […] Lire la suite

SAINT-ESPRIT ORDRE DU

  • Écrit par 
  • Hervé PINOTEAU
  •  • 727 mots

Premier ordre du royaume, le Saint-Esprit était réservé à cent membres catholiques nommés par le roi. À leur baptême, les fils de France (et même les infants d'Espagne) recevaient cordon et plaque (les colliers de Saint-Michel et du Saint-Esprit autour de l'écu aussi), mais n'étaient reçus chevaliers qu'après leur première communion. Chef et souverain, grand maître des ordres de Saint-Michel et du Saint-Esprit, le roi n'avait le droit de conférer le Saint-Esprit qu'après son sacre, mais Henri IV, Louis XIV et Louis XV, ainsi que Louis XVIII passèrent outre. […] Lire la suite

SAINT-ESPRIT PÈRES DU

  • Écrit par 
  • André DUVAL
  •  • 391 mots

Cette œuvre n'a d'abord que de rares collaborateurs : la Congrégation du Saint-Esprit, sous l'invocation du Cœur immaculé de Marie, ne dépasse pas encore dix membres à la mort du fondateur (2 oct. 1709). Au fur et à mesure d'un accroissement assez lent, les pères du Saint-Esprit (ou Spiritains) prennent en charge des collèges ou des missions paroissiales, à la manière des Monfortains, et préparent déjà quelques-uns des leurs pour les missions étrangères. […] Lire la suite

MOT D'ESPRIT, littérature

  • Écrit par 
  • Véronique KLAUBER
  •  • 522 mots

 » Il fallut attendre l'avènement de la psychanalyse pour comprendre le rôle régulateur du mot d'esprit dans l'économie de la vie psychique. Il est en rapport étroit avec l'humour et le comique : « Une pensée préconsciente est pour un moment abandonnée à l'élaboration inconsciente ; l'esprit serait ainsi la contribution que l'inconscient apporte au comique. […] Lire la suite

DE L'ESPRIT DES VILLES (exposition)

  • Écrit par 
  • Robert DUPIN
  •  • 1 013 mots

L'exposition De l'esprit des villes. Nancy et l'Europe urbaine au siècle des Lumières, 1720-1770, présentée au musée des Beaux-Arts, était un moment majeur de ce rendez-vous. Inaugurée avec la réouverture de la place Stanislas, rénovée pour l'occasion, elle a reçu du ministère de la Culture le label d'intérêt national. Du 7 mai au 22 août, elle a accueilli près de quarante-huit mille visiteurs, et son catalogue a été rapidement épuisé. […] Lire la suite

MATIÈRE/ESPRIT (notions de base)

  • Écrit par 
  • Philippe GRANAROLO
  •  • 3 374 mots

Peut-on considérer pour autant que matérialisme et idéalisme soient deux options également rigoureuses entre lesquelles les philosophes seraient sommés de choisir ? On peut logiquement se déclarer idéaliste, voire, à la manière du philosophe anglais George Berkeley (1685-1753), « immatérialiste », c’est-à-dire poser que l’essence de la réalité n’est rien d’autre que le fait qu’elle soit perçue (Esse est percipi, « Être, c’est être perçu »), et qu’il n’est pas possible que les choses « aient une existence quelconque en dehors des esprits ou des choses pensantes qui les perçoivent ». […] Lire la suite

FLÉCHIER ESPRIT (1632-1710)

  • Écrit par 
  • Louise LAMBRICHS
  •  • 445 mots

L'un des plus grands orateurs sacrés du xviie siècle, Esprit Fléchier, né à Pernes (Comtat Venaissin) dans une famille modeste, reçut son éducation à Tarascon au sein de la congrégation de la Doctrine chrétienne de César de Bus, dans laquelle il entra en 1648. Il la quitta en 1658, après avoir enseigné quelque temps la rhétorique à Narbonne. En 1659, il devint précepteur dans la famille Caumartin à Paris. […] Lire la suite

NEUROSCIENCES COGNITIVES ET THÉORIE DE L'ESPRIT

  • Écrit par 
  • Dana SAMSON
  •  • 1 325 mots
  •  • 1 média

Le concept de théorie de l’esprit renvoie à nos connaissances sur la manière dont l’esprit humain fonctionne. Ces connaissances sont utilisées de manière plus ou moins explicite pour attribuer des états mentaux (émotions, désirs, intentions, croyances et connaissances) à soi-même et à autrui afin d’adapter nos comportements lors de nos interactions sociales. […] Lire la suite

DE L'ESPRIT DES LOIS, Montesquieu - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Michel DELON
  •  • 1 117 mots
  •  • 1 média

De l'esprit des lois devait initialement se conclure avec le vingt-neuvième livre, « De la manière de composer des lois », qui s'adresse aux législateurs. Mais le traité comporte encore deux livres, ajoutés in extremis, sur la féodalité et l'établissement de la monarchie. On adjoint enfin à cet ensemble impressionnant la Défense de « L'Esprit des lois » publiée par Montesquieu en 1750 pour répondre aux jésuites et aux jansénistes, inquiets de son succès. […] Lire la suite

AUBER DANIEL FRANÇOIS ESPRIT (1782-1871)

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUSSANT
  •  • 258 mots

Élève de Cherubini, directeur, après son maître, du Conservatoire, entre 1842 et 1871 (date à laquelle Ambroise Thomas lui succédera), maître de chapelle de Napoléon III, Auber est le dernier grand représentant de l'opéra-comique français, tel que l'avaient conçu Philidor, Monsigny et Grétry. Spirituel et brillant, génie facile (trente-sept opéras-comiques, plus dix grands opéras), il a, sinon la délicatesse qui permettait au xviiie siècle que ces œuvres légères puissent devenir parfois de petits chefs-d'œuvre, du moins un sens mélodique aisé, et la collaboration de Scribe à partir de 1823 lui permet d'obtenir, durant près de quarante ans, un succès à peu près continu (Fra Diavolo, 1830 ; Le Domino noir, 1837 ; Le Lac des fées ; Les Diamants de la couronne ; Haydée, 1847 ; Manon Lescaut, 1857). […] Lire la suite

L'ESPRIT FRANÇAIS. CONTRE-CULTURES, 1969-1989

  • Écrit par 
  • Paul ARDENNE
  •  • 972 mots

L’esprit français. Contre-cultures, 1969-1989 (24 février-21 mai 2017) : pareil intitulé, à lui seul, contient plusieurs pièges. Et d’abord celui du concept d’« esprit », des plus malléables. Celui, aussi, de « contre-culture » tant ce terme, dès les années 1950 et 1960 – celles, en Occident, du rock and roll puis du psychédélisme, des provos et du gauchisme –, est sujet à de multiples récupérations. […] Lire la suite

L'ESPRIT DU TEMPS, Edgar Morin - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Éric LETONTURIER
  •  • 1 236 mots

), L'Esprit du temps préfigure l'orientation générale que l'auteur développera par la suite dans le cadre d'une anthropologie fondamentale (Le Paradigme perdu : la nature humaine en 1973, L'Unité de l'homme en 1974) et dans les travaux regroupés dans La Méthode (1977). La culture de masse : structures et représentations L'Esprit du temps se compose de deux grandes parties, l'une s'attachant à l'analyse de la situation nouvelle qu'engendre l'industrie culturelle, l'autre portant sur les mythes que la culture de masse fournit aux attentes de la collectivité. […] Lire la suite

L'ÉTHIQUE PROTESTANTE ET L'ESPRIT DU CAPITALISME, Max Weber - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Éric LETONTURIER
  •  • 1 501 mots

L'Éthique protestante et l'esprit du capitalisme n'en est qu'une traduction partielle (introduction et première partie du tome I) éditée pour la première fois en France en 1964. Le salut par le travail L'Éthique protestante se compose de deux chapitres dont le premier, intitulé « Le problème », débute par un exposé des résultats d'une étude empirique menée par un élève de Weber, M. […] Lire la suite

PHÉNOMÉNOLOGIE DE L'ESPRIT, Georg Wilhelm Friedrich Hegel - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 800 mots
  •  • 1 média

Conscience, Conscience de soi (ou Autoconscience), Raison, Esprit, Religion, Savoir absolu – telles sont les étapes d'une véritable odyssée de l'esprit qui fascina des lecteurs aussi différents que Martin Heidegger, Alexandre Kojève, Jean Wahl, Herbert Marcuse, et qui reste pour nombre de commentateurs contemporains une œuvre toujours et encore à méditer. […] Lire la suite

LES ÉGAREMENTS DU CŒUR ET DE L'ESPRIT, Claude-Prosper Jolyot de Crébillon - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Michel DELON
  •  • 1 073 mots

Les Lettres de la marquise de M*** au comte de R*** (1732) illustrent la première forme, et Les Égarements du cœur et de l'esprit, sous-titrés « Mémoires de Monsieur de Meilcour », la seconde. La première partie en paraît en 1736, les deuxième et troisième en 1738, laissant vainement attendre une suite, jamais publiée. C'est à son père « Monsieur de Crébillon de l'Académie française » que son fils « très humble et très obéissant » dédie cette marque de ses « faibles talents ». […] Lire la suite

LA VOIX DE L'ÂME ET LES CHEMINS DE L'ESPRIT (J. Bouveresse) et MUSIL PHILOSOPHE (J.-P. Cometti)

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO
  •  • 987 mots

Mais un tel principe de « ralentissement », si caractéristique de l'esprit d'Ulrich, cet « homme sans qualités », qui jamais ne « saute aux conclusions », n'empêche pas l'imposition d'un ordre. Il se trouve cependant que « les temps nouveaux constituent une excuse permanente pour ne pas mettre les choses en ordre, c'est-à-dire en ordre factuel ». Cette tension du diagnostic musilien n'entraîne en aucune manière la paralysie ; elle se révèle être tout au contraire une des conditions de l'avancée du roman-essai musilien, ou du caractère strictement corrosif de la critique qu'il porte en lui. […] Lire la suite

ESQUISSE D'UN TABLEAU HISTORIQUE DES PROGRÈS DE L'ESPRIT HUMAIN, Marquis de Condorcet - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Éric LETONTURIER
  •  • 1 278 mots
  •  • 1 média

La découverte de l'écriture alphabétique donne au progrès de l'esprit une formidable impulsion qui s'accomplit dans les vastes systèmes de pensée philosophiques que construit le génie grec et les diverses divisions qu'il opère dans le corpus en pleine expansion des sciences (quatrième époque), jusqu'à leur stagnation et leur chute avec la décadence de Rome sous l'emprise du christianisme (cinquième époque). […] Lire la suite

CHAMANISME

  • Écrit par 
  • Roberte Nicole HAMAYON
  •  • 4 979 mots

Les principaux esprits sont le plus souvent conçus donneurs de mort tout autant que de vie ; du moins nul n'est-il jamais totalement bénéfique ni maléfique : de leur esprit sylvestre qui leur donne des coqs de bruyère et exige d'eux des poulets, les Magars du Népal disent que, s'il les tire à l'arc et les rend malades, ils lui en font tout autant. Il arrive aussi que l'ambivalence ne soit pas le fait de l'esprit pris isolément, mais d'un couple qu'il forme avec un autre esprit s'opposant l'un à l'autre, comme maléfique à bénéfique. […] Lire la suite

ORIGÈNE (185-253/54) & ORIGÉNISME

  • Écrit par 
  • Pierre HADOT
  •  • 5 525 mots

En effet, après un tel séjour, certains esprits accentuent leur chute, d'autres ne remontent qu'imparfaitement. Or tous les esprits doivent être purifiés, en vertu du principe selon lequel la fin doit être identique au commencement ; tous les esprits doivent se retrouver dans l'état d'unité et d'égalité où ils se trouvaient originellement. Il faut donc que l'odyssée des esprits se poursuive dans une suite de mondes qui doivent être différents les uns des autres puisque, en chacun de ces mondes, les dispositions et les qualités spirituelles des esprits varient. […] Lire la suite

LEIBNIZ GOTTFRIED WILHELM, en bref

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 178 mots
  •  • 1 média

Métaphysicien hors pair, esprit baroque, fin diplomate, polyglotte (il écrit aussi bien en français qu'en latin ou en allemand), Leibniz a marqué son siècle et fécondé jusqu'à nos jours les esprits les plus singuliers (Heidegger, Russell, Deleuze...). […] Lire la suite

TAÏNO

  • Écrit par 
  • Susana MONZON
  •  • 335 mots

Animistes, les Taïno croyaient aux esprits des morts et aux esprits des phénomènes naturels. Ceux-ci pouvaient être contrôlés par l'intermédiaire des zemis ou idoles qui devenaient le lieu de résidence de ces esprits. Sculptées dans la pierre ou le bois, ces idoles avaient généralement la forme d'hommes et de femmes grotesques. Chaque maison en possédait au moins une. […] Lire la suite

VEḌḌA ou VEDDAH

  • Écrit par 
  • Yvan BARBÉ
  •  • 336 mots

La religion des Veḍḍa est essentiellement un culte des morts, le rituel principal étant la propitiation des esprits des morts de la famille (Yaka). Les esprits des ancêtres entraient, croyaient-ils, dans le corps des chamanes et, par l'intermédiaire de ces derniers, communiquaient avec leurs descendants. Il s'y ajoute un culte des esprits de morts mythiques dont le plus important est Kande. […] Lire la suite

ZERVAN, ZUERVAN ou ZURVAN

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 234 mots

) se serait fait le champion d'un monothéisme, qui, d'une part, aurait donné la prééminence à Ahura Mazdā (le « Seigneur Sage ») sur tout ce qui existe, y compris les esprits jumeaux, et qui, d'autre part, aurait éliminé la croyance en un dieu Temps. Tout cela reste hypothétique, ces conjectures étant édifiées sur des données minimes et difficiles à interpréter. […] Lire la suite

VODOU ou VAUDOU

  • Écrit par 
  • Marc AUGÉ, 
  • Laënnec HURBON, 
  • Universalis
  •  • 2 148 mots
  •  • 1 média

L'attention des fidèles reste ainsi invariablement fixée sur l'univers des esprits qui régit leur vie jusque dans ses moindres détails. Dès sa naissance, le vodouisant, après le baptême catholique, est placé sous la protection de son « Lwaracine », sorte de patron, esprit tutélaire de sa famille. Plus tard, il sera même appelé à subir les épreuves de l'initiation. […] Lire la suite

YAKO

  • Écrit par 
  • Roger MEUNIER
  •  • 256 mots

Les Yako révèrent un dieu créateur suprême, des esprits protecteurs ; ils redoutent les mauvais esprits et les âmes des défunts. […] Lire la suite

ALFES ou ELFES

  • Écrit par 
  • Régis BOYER
  •  • 602 mots

Il s'agit donc d'entités certainement fondamentales, ne serait-ce que, parce que plus que toutes les autres, les alfes ont été victimes de confusions (notamment avec les nains, les landvaettir ou esprits tutélaires du sol) et de dégradations qui ont fini par masquer leur véritable identité. Les alfes ont pu être des puissances, sur un mode collectif, de la fertilité-fécondité ou, ce qui peut-être revient au même, des esprits des morts « habitant » la terre. […] Lire la suite

RAIMUND FERDINAND (1780-1836)

  • Écrit par 
  • Marie-Claude DESHAYES
  •  • 289 mots

Les fées et les princes des esprits interviennent pour le « happy end ». Beaucoup des aphorismes populaires que contiennent ses pièces frappent encore par la justesse du ton. Parmi ses œuvres : Le Fabricant de baromètre sur l'île ensorcelée (Der Barometermacher auf der Zauberinsel, 1823) ; Le Diamant du roi des esprits (Der Diamant des Geisterkönigs, 1824) ; La Jeune Fille de l'univers des fées ou le Paysan millionnaire (Das Mädchen aus der Feenwelt oder der Bauer als Millionär, 1826), une pièce féerique chantée où l'amour d'un pauvre pêcheur pour la fille adoptive d'un paysan enrichi triomphe de la cupidité. […] Lire la suite

NAMBIKWARA

  • Écrit par 
  • Agnès LEHUEN
  •  • 325 mots

Les Nambikwara croient aux esprits et lient leur existence à celle des forces naturelles. Censé guérir les maladies et communiquer avec les esprits, le chamane tient un rôle de première importance. Chez les Nambikwara, tout comme chez ces autres nomades forestiers que sont les Siriono, les rituels et cérémonies sont peu développés en raison même, semble-t-il, du nomadisme. […] Lire la suite

ANIMISME

  • Écrit par 
  • Mircea ELIADE, 
  • Nicole SINDZINGRE
  •  • 4 102 mots

Il est évident que la croyance en des esprits précède le culte des ancêtres ; on vénérait les morts justement parce qu'ils étaient devenus des « esprits ». Tylor estimait que le fétichisme impliquait également l'animisme. Selon lui, un objet devenait « fétiche » parce qu'on croyait qu'un esprit l'animait, mais cette explication ne s'impose pas toujours. […] Lire la suite

SEKANI ou TSEK'EHNE

  • Écrit par 
  • Agnès LEHUEN
  •  • 355 mots

Animistes, ils découvraient des pouvoirs ou des esprits dans les animaux, les vents et le tonnerre. Chaque homme avait un ou plusieurs esprits protecteurs qui étaient associés à des oiseaux ou à des bêtes. Quand on en avait vraiment besoin, on pouvait prendre leur pouvoir, de manière mystérieuse. Il y avait aussi des chamans ou des guérisseurs qui savaient provoquer ou guérir les maladies. […] Lire la suite

CYCLE, peinture

  • Écrit par 
  • Cariss BEAUNE
  •  • 888 mots
  •  • 3 médias

Le cas de Michel-Ange à la Sixtine offre également cette double lecture : sur un plan technique, il substitue à la subdivision géométrique du Quattrocento un ensemble complexe fondé sur une voûte où décoration architecturale et figure humaine ont la même valeur plastique ; le thème général est la Bible (Genèse) mais il existe une interprétation métaphorique du texte sacré qui reconnaît dans le cycle pictural les phases essentielles de la vie spirituelle de l'humanité : corps sans esprits, esprits et corps, esprits sans corps ; vie primitive (dans les triangles), vie familiale (lunettes) et vie individuelle et spirituelle (prophètes et sybilles). […] Lire la suite

SALISH

  • Écrit par 
  • Agnès LEHUEN
  •  • 807 mots

Sur le plan religieux, les Salish croyaient surtout aux esprits protecteurs. Dans les années qui précédaient la puberté, les garçons passaient des nuits de veille solitaire afin d'apercevoir leurs esprits dans des visions (certaines filles subissaient les mêmes épreuves). Les chamanes pouvaient provoquer ou guérir les maladies. La danse cérémonielle accomplie l'hiver en l'honneur des esprits protecteurs comprenait danses, festins et prières d'intercession ; c'était de loin le rite le plus important. […] Lire la suite

KARDEC HIPPOLYTE LÉON RIVAIL dit ALLAN (1804-1869)

  • Écrit par 
  • Antoine FAIVRE
  •  • 428 mots

En 1857, Allan Kardec publie son premier livre, qui restera aussi le plus célèbre : Le Livre des Esprits, contenant les principes de la doctrine spirite. Sur la nature des êtres du monde incorporel, leurs manifestations et leurs rapports avec les hommes, les lois morales, la vie présente, la vie future et l'avenir de l'humanité. Écrit sous la dictée et publié par l'ordre des esprits supérieurs, par Allan Kardec. […] Lire la suite

OBERLIN JEAN FRÉDÉRIC (1740-1826)

  • Écrit par 
  • Antoine FAIVRE
  •  • 420 mots

Sa démonologie, assez pittoresque, se réfère généralement aux Écritures ; les diables peuvent, comme les bons anges, se transporter où il leur plaît ; ils rôdent partout, mais de préférence dans les lieux secs et déserts ; plusieurs maladies proviennent non pas de causes naturelles mais d'esprits malfaisants. Oberlin prêche contre l'éternité des peines, sans toutefois se prononcer très nettement. […] Lire la suite

SPIRITISME

  • Écrit par 
  • Antoine FAIVRE
  •  • 1 285 mots

Le périsprit constitue le lien entre l'esprit et la matière pendant la vie du corps. Ainsi les fantômes, les esprits des morts, qui nous apparaissent fluidiquement ou par le truchement de certains phénomènes matériels, sont des âmes non encore dégagées du périsprit. Cette idée diffère notablement des théories occultistes, selon lesquelles l'esprit rendu tangible est une mémoire inconsciente et consciente formant un corps astral. […] Lire la suite

MONADOLOGIE, Gottfried Wilhelm Leibniz - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • François TRÉMOLIÈRES
  •  • 844 mots
  •  • 1 média

Par leur capacité de connaître, les esprits sont de plus « des images de la Divinité même », chacun « comme une petite divinité dans son département » (paragr. 83). Aussi le leibnizianisme culmine-t-il dans l'idée d'une « société des esprits », sorte de « monde moral » au sein même du monde naturel, nouvelle « Cité de Dieu », « Cité divine des esprits » (paragr. […] Lire la suite

POSSESSION

  • Écrit par 
  • Michel de CERTEAU, 
  • André PAUL, 
  • Nicole SINDZINGRE
  •  • 4 522 mots
  •  • 1 média

Le culte des esprits rab propre aux Wolof du Sénégal et le processus thérapeutique qui lui est associé (le ndöp, décrit par A. Zempleni) obéissent aux mêmes principes. Les rab sont réputés responsables d'un syndrome précis, qui affecte surtout les femmes (anorexie, amaigrissement, mutisme, troubles de la fécondité) et qui est inséré dans le système local de représentation par le moyen d'un processus rituel qui comporte la nomination de l'esprit, la mort et la renaissance symbolique de l'initiée, des crises publiques de possession. […] Lire la suite

SANTĀL, ethnie

  • Écrit par 
  • Yvan BARBÉ
  •  • 475 mots

La religion traditionnelle est axée sur le culte des esprits ; les esprits des ancêtres, du chef héréditaire en particulier, sont l'objet d'un culte permanent. […] Lire la suite

LEIBNIZ GOTTFRIED WILHELM

  • Écrit par 
  • Martine DE GAUDEMAR
  •  • 5 072 mots
  •  • 2 médias

La République des esprits et le meilleur des mondes possibles Le privilège des esprits est ainsi considérablement érodé par Leibniz, même s'il souligne les degrés de perfection qui donnent à certains êtres dits « raisonnables » des prérogatives particulières, avec les devoirs qui en découlent. Les esprits sont appelés à conduire l'Univers à une perfection plus grande, à l'optimiser : telle est leur vocation. […] Lire la suite

SWEDENBORG EMANUEL (1688-1772)

  • Écrit par 
  • Régis BOYER
  •  • 3 317 mots

Dans cet état, j'ai clairement vu et entendu des esprits et des anges ; même, je les ai touchés, chose étrange, mais comme si mon corps n'y avait pas vraiment eu de part. En ce qui concerne le second point, à savoir le ravissement du corps loin de l'esprit et en un autre lieu, j'ai expérimenté cela à deux ou trois reprises. J'ai vu ce que c'est et comment cela se produit ; Je n'en donnerai qu'un exemple : j'allais par les rues d'une ville et par les champs, et, en même temps, je m'entretenais avec les esprits ; tout ce que je savais, c'est que j'étais éveillé et je voyais toutes choses autour de moi comme à l'ordinaire ; mais, après avoir marché ainsi pendant plusieurs heures, je m'aperçus soudain – et mes yeux de chair le virent aussi – que j'étais en un lieu tout différent. […] Lire la suite

DÉMONOLOGIE

  • Écrit par 
  • René ALLEAU
  •  • 2 913 mots

Il s'agissait, en fait, d'un « esprit de la mer », attaché magiquement au chaman, et qui l'aidait dans ses recherches extatiques auprès de la « Mère des animaux marins ». L'intérêt historique de la démonologie des nomades asiatiques provient de son archaïsme : elle a, selon toute vraisemblance, précédé la démonologie pastorale, et surtout, elle montre comment l'homme est capable de prendre deux attitudes fondamentales dans ses rapports avec le monde des « esprits infernaux ». […] Lire la suite

SCARRON PAUL (1610-1660)

  • Écrit par 
  • Antoine ADAM
  •  • 1 339 mots

L'explication malveillante qui se présente d'abord à l'esprit n'est pourtant pas la plus probable. De retour à Paris, il vécut cloué sur sa chaise, mais entouré d'une élite d'amis du très grand monde, esprits libres et cultivés. En 1652, il épousa, pour lui éviter le couvent, une orpheline pauvre, celle-là même qui, bien plus tard, devait épouser Louis XIV et devenir Madame de Maintenon. […] Lire la suite

VALKYRIES

  • Écrit par 
  • Régis BOYER
  •  • 560 mots

Il est possible qu'elles aient d'abord été de féroces esprits femelles au service du dieu de la guerre (elles s'appellent Gunnr, « bataille » ; Hildr, même sens), cruels et armés de la lance odinique, chevauchant par les airs et sur les eaux, ou bien les implacables prêtresses sacrifiant aux puissances de la mort, par strangulation (Hlaðgunnr, « bataille-au-lacet ») ou par magie (Gondul, « qui manie la baguette magique ou gandr » ; Herfjoturr, « qui paralyse par des liens magiques »), comme l'attesteraient certaines survivances islandaises (dauðafylgja) ou certaines relations arabes (Ibn Fadhlan). […] Lire la suite

MÂN

  • Écrit par 
  • Yvan BARBÉ
  •  • 524 mots

Le culte des ancêtres et le culte de l'esprit de la terre coexistent, ainsi que la célébration de la nouvelle lune. De nombreux esprits sont vénérés : du tonnerre, des nuages, du feu, de l'eau et de la terre. Les rituels les plus importants sont célébrés lors de la nouvelle lune et les cultes des ancêtres ont lieu pendant cette période. Trois échelons de prêtres peuvent être distingués : les sip mien (exorcistes), les qua ytang (géomancie et rituels funéraires) et les tu say (esprits supérieurs). […] Lire la suite

AMÉRIQUE LATINE Les religions afro-américaines

  • Écrit par 
  • Roger BASTIDE
  •  • 3 175 mots
  •  • 1 média

Ces divinités inférieures, nommées winti ou gattu, sont également soit d'origine fanti-ashanti (Asage, la terre-mère ; Opete, l'urubu ; les Kromanti, les esprits des bois), soit d'origine dahoméenne (Loko, le fromager ; Dagowé, le boa constrictor ; Legba, le dieu des carrefours), ou même parfois, mais plus rarement, d'origine bantoue (Loango Winti ; Zambi). […] Lire la suite

GARASSE FRANÇOIS (1585-1631)

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 158 mots

Ses ouvrages les plus marquants sont la Doctrine curieuse des beaux esprits de ce temps, ou prétendus tels, contenant plusieurs maximes pernicieuses à la religion, à l'Estat et aux bonnes mœurs, combattue et renversée par le père F. Garassus (1623), où il s'acharne en particulier contre Théophile de Viau, et la Somme théologique des véritez capitales de la religion chrestienne (1625). […] Lire la suite

CHEYENNE

  • Écrit par 
  • Agnès LEHUEN
  •  • 678 mots

De plus, il y avait quatre esprits qui vivaient aux quatre points cardinaux. Parmi toutes les tribus des plaines, les Cheyenne accomplissaient la danse du Soleil sous sa forme la plus élaborée. Cette danse était une cérémonie qui permettait d'entrer en faveur auprès des esprits. Tous les rites tournaient autour de la renaissance de la vie sur terre, du retour du printemps. […] Lire la suite

Recevez les offres exclusives Universalis