« Enfant »

L'ENFANT (J.-P. et L. Dardenne)

  • Écrit par 
  • Arnaud BALVAY
  •  • 276 mots

L'Enfant (2005) est un film réalisé par Jean-Pierre et Luc Dardenne. Avec ce thriller social dont ils signent également le scénario, les frères Dardenne racontent l'histoire de deux jeunes marginaux follement amoureux, Bruno et Sonia, qui viennent d'avoir un enfant, Jimmy. Vivant d'une allocation misérable et de petits trafics, ils manquent à peu près de tout. […] Lire la suite

Les médias de la recherche « Enfant » :

Madone à l’enfant, Pérugin

Madone à l’enfant, Pérugin
Crédits : Courtesy National Gallery of Art, Washington

photographie

Croissance de l'enfant

Croissance de l'enfant
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Test pour enfant

Test pour enfant
Crédits : Lewis J. Merrim/ Photo Researchers

photographie

L'enfant et les marques

L'enfant et les marques
Crédits : Sean Gallup/ Liaison/ Getty Images News/ AFP

photographie

Afficher les médias de « Enfant »

MÉMOIRE CHEZ L'ENFANT

  • Écrit par 
  • Francis EUSTACHE
  •  • 2 454 mots

Celles-ci sont mobilisées dès que l’enfant doit maintenir une consigne en mémoire le temps d’un exercice, ou encore réaliser plusieurs actions en même temps comme écouter ce que l’enseignant dit, écrire, faire un calcul mental… Elles interviennent donc dans la lecture, l’écriture, les mathématiques et, de ce fait, sont des prédicteurs des capacités d’apprentissage chez l’enfant. […] Lire la suite

L'ENFANT PIERRE CHARLES, dit LE MAJOR (1754-1825)

  • Écrit par 
  • Yve-Alain BOIS
  •  • 239 mots

Peut-être a-t-on voulu récompenser le civisme de Pierre Charles L'Enfant, cet ingénieur français assez obscur qui fut volontaire dans les troupes de La Fayette pendant la guerre d'Indépendance, en lui commandant de nombreux bâtiments publics, dont l'ancien City Hall de New York et la Federal House de Philadelphie. La célébrité de L'Enfant repose assez malencontreusement sur ses plans de Washington, ville qui connaît actuellement d'importants problèmes de démographie et de circulation. […] Lire la suite

THÉRÈSE DE L'ENFANT JÉSUS (1873-1897)

  • Écrit par 
  • Jean-François SIX
  •  • 784 mots

Marquée par la mort de sa mère, elle est une enfant capricieuse, pleurnicharde, puérile. Sa mère lui avait inculqué une spiritualité janséniste d'efforts, de mérites et de sacrifices qui devaient lui permettre de gagner son Ciel, ce qui la rend scrupuleuse et tourmentée. À Noël 1886, juste avant qu'elle ait ses quatorze ans, se produit en elle, à partir d'un événement insignifiant (un mouvement d'humeur de son père), une conversion : elle quitte ses attitudes infantiles, atteint une maturité adulte, regarde Dieu non plus comme un père à se concilier, mais comme un partenaire de liberté. […] Lire la suite

TROUBLES DU LANGAGE ORAL CHEZ L'ENFANT

  • Écrit par 
  • Catherine BILLARD
  •  • 4 722 mots
  •  • 1 média

Ensuite, Rapin a introduit l’expression « dysphasie de développement » en adaptant à l’enfant les apports neuropsychologiques des aphasies de l’adulte cérébrolésé. Cette notion de dysphasie reste très prégnante en France. L’absence de frontières nettes dans les critères de définition, la complexité des facteurs influant sur le développement de l’enfant, la multiplicité des manifestations et de leur évolution ont provoqué la disparition de cette terminologie dans la littérature internationale au profit d’un terme générique plus large Specific Language Impairment (SLI ou TSLO, « trouble spécifique du langage oral »). […] Lire la suite

ENFANCE (Les connaissances) Enfant et psychanalyse

  • Écrit par 
  • Colette MISRAHI
  •  • 5 210 mots

L'enfant est le support ou le refuge ou le masque de la névrose des parents ou de leur angoisse. C'est cette même fuite qui explique tous les mythes de la pédagogie et de la pédiatrie : l'enfant sans problème, l'enfant bien adapté, les parents parfaits, l'école sans histoire, etc. On transforme l'enfant en mécanisme d'adaptation et, en outre, on le charge de cristalliser les angoisses ou de réaliser les idéaux des adultes. […] Lire la suite

LA CONFESSION D'UN ENFANT DU SIÈCLE, Alfred de Musset - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 918 mots
  •  • 1 média

 » « Sur un monde en ruine une jeunesse soucieuse » Livre protéiforme, La Confession d'un enfant du siècle présente plusieurs centres d'intérêt. Biographique d'abord : on s'accorde à voir dans cette transposition romanesque de l'idylle avec George Sand, rédigée dans l'urgence juste après leur séparation, une manière de plaidoyer en faveur de la romancière. […] Lire la suite

FAMILLE Le statut de l'enfant dans la famille contemporaine

  • Écrit par 
  • François de SINGLY
  •  • 4 307 mots
  •  • 1 média

La nature double de l'enfant L'enfant est objectivement à sa naissance dépendant de ses parents. Il a besoin aussi de protection. C'est un « petit ». Cette caractéristique suffit-elle à définir l'enfant ? C'est sur ce point que réside la polémique actuelle sur le statut de l'enfant. Dès que les observateurs voient qu'un enfant est traité comme un « grand » (ou un « roi »), ils crient à la mystification (A. […] Lire la suite

ENFANCE (Situation contemporaine) Le droit de l'enfant

  • Écrit par 
  • Alain BRUEL
  •  • 9 311 mots

Branche spéciale du droit, le droit des mineurs embrasse l'ensemble des dispositions juridiques ayant trait à la protection et au statut de l'enfant. Ce droit ne s'est constitué qu'à une époque relativement récente dans l'histoire juridique française.Jusqu'au milieu du xixe siècle, les rapports familiaux étaient considérés comme relevant du droit naturel ; la notion d'un intérêt personnel de l'enfant était inconcevable, ou plutôt son respect était présumé garanti à l'enfant du seul fait d'être dirigé par ses parents. […] Lire la suite

L'ENFANT ET LA VIE FAMILIALE SOUS L'ANCIEN RÉGIME, Philippe Ariès - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Éric LETONTURIER
  •  • 1 206 mots

Le remplacement de l'apprentissage par l'école fait progressivement apparaître la catégorie de l'enfant, confié à des adultes et qui demande tout à la fois à être protégé et à être corrigé. La police des mœurs motive alors l'intérêt porté à l'enfant, à sa personnalité et à l'austère dispositif éducatif de sa correction qui a pour fonction d'en faire un homme de devoir et de vertu. […] Lire la suite

ENFANCE (Situation contemporaine) L'enfant dans la société de consommation

  • Écrit par 
  • Benoît HEILBRUNN
  •  • 5 003 mots
  •  • 1 média

On assiste à une évolution du rôle des enfants dans les pratiques de consommation familiale en raison de la modification de la structure et de la fonction de la famille, mais aussi de l'évolution des pratiques marketing des entreprises qui tendent à considérer l'enfant comme un consommateur à part entière. L'enfant acquiert despouvoirs dont il ne disposait pas auparavant et qui peuvent s'envisager de deux façons : tout d'abord le pouvoir économique de l'enfant-acheteur qui dispose d'un budget, ensuite le pouvoir idéologique de l'enfant-prescripteur. […] Lire la suite

JUGE DES ENFANTS ET TRIBUNAL POUR ENFANTS

  • Écrit par 
  • Martine BABE
  •  • 574 mots

L'existence de magistrats et de juridictions spéciaux pour juger les délinquants mineurs s'explique par le caractère particulier de la délinquance juvénile. L'ordonnance du 2 février 1945 a décidé que, pour les contraventions des quatre premières classes, les mineurs sont jugés, comme les majeurs, par le tribunal de police. Mais pour les contraventions de cinquième classe, les délits et les crimes, il existe des juridictions spéciales : le juge des enfants et le tribunal pour enfants. […] Lire la suite

ENFANTS SOLDATS

  • Écrit par 
  • Rosalie AZAR
  •  • 3 421 mots

Les sociétés et la guerre La frontière entre enfant et adulte Dans une conception fonctionnelle des âges de la vie, le rôle d'un individu dans la société est déterminé par sa force et son aptitude physiques. La notion d'enfance elle-même est alors définie de manière négative : l'enfant est un « non-adulte ». L'adulte, quant à lui, est celui qui peut physiquement défendre la société. […] Lire la suite

CROISADE DES ENFANTS (1212)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 361 mots
  •  • 1 média

Mouvement populaire déclenché simultanément dans la région parisienne, en Rhénanie et en Italie du Nord, peu après l'émotion suscitée, à la Pentecôte 1212, par les processions ordonnées pour aider à la victoire sur les Sarrasins d'Espagne (Las Navas de Tolosa, 16 juill.). Malgré un nom qui vient de traductions incertaines et de documents tardifs, il est assuré que ce mouvement affecta fort peu de véritables enfants ; ce furent surtout de pauvres gens désireux de donner une leçon aux chrétiens plus favorisés, chez qui l'idée de croisade s'émoussait. […] Lire la suite

ENFANCE (Situation contemporaine) La maltraitance des enfants

  • Écrit par 
  • Danièle RAPOPORT
  •  • 3 340 mots

Autour de ce respect envers l'enfant, la bientraitance tisse une trame subtile faite de cohérence, de continuité, de projets. Mais elle implique aussi un soutien à la parentalité du père et de la mère, un accompagnement des professionnels en difficulté qui l'entourent, et qui doivent eux-mêmes être bientraités – car un environnement « bientraité » est nécessaire pour que l'enfant soit lui-même bientraité – et formés à reconnaître le sens des actions qu'ils engagent auprès de l'enfant. […] Lire la suite

PSYCHOLOGIE CLINIQUE DES RELATIONS PARENTS-ENFANTS

  • Écrit par 
  • Nicolas FAVEZ
  •  • 1 778 mots

La psychologie clinique des relations parents-enfant s’intéresse à l’influence du fonctionnement relationnel sur l’émergence de problèmes psychologiques chez les parents et surtout chez l’enfant. Un accent important est mis sur la notion de parentalité, entendue à la fois comme un ressenti psychique disposant les parents à l’action et comme un ensemble de comportements parentaux concrets dirigés vers l’enfant (les comportements de « parentage »). […] Lire la suite

ENFANTS À HAUT POTENTIEL INTELLECTUEL

  • Écrit par 
  • Nicolas GAUVRIT
  •  • 1 016 mots

Il n’existe pas de disparité de nature entre un cerveau d’enfant ordinaire et un cerveau d’enfant HPI, mais des différences quantitatives. Ainsi, on peut observer une activation cérébrale plus intense chez les HPI au repos, laissant supposer une tendance plus grande à réfléchir même quand cela n’est pas demandé. À l’inverse, un problème de difficulté moyenne requiert moins d’énergie mentale à un HPI, suggérant un cerveau plus efficace, qui n’a pas besoin de développer autant d’énergie pour traiter le problème. […] Lire la suite

LEURS ENFANTS APRÈS EUX (N. Mathieu) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Norbert CZARNY
  •  • 1 047 mots

Écrivain et scénariste, Nicolas Mathieu est né à Épinal en 1978. Il est l’auteur de deux romans remarqués, Aux animaux la guerre (adapté sous forme d’une série télévisée) et Leurs enfants après eux (Actes Sud, 2018), couronné par le prix Goncourt. Les deux livres ont pour cadre commun la région natale de l’auteur, l’est de la France. Plus précisément, ce roman évoque la vallée de la Fensch (Moselle), autrefois foyer de l’industrie sidérurgique. […] Lire la suite

ENFANCE (Situation contemporaine) Évolution de la relation adultes-enfants

  • Écrit par 
  • Alain RENAUT
  •  • 5 434 mots

Un autre ordre de difficultés, plus délicat encore à surmonter, réside dans les implications possibles d'un esprit de contrat qui, même une fois trouvée sa cohérence, envahirait toute la relation à l'enfant. Dans l'optique du contrat, l'enfant tend en effet à ne plus apparaître que comme le partenaire d'une relation juridique. Je me reconnais comme devant quelque chose à un enfant parce que je l'identifie comme ayant des droits. […] Lire la suite

LES ENFANTS TERRIBLES, Jean Cocteau - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Alain CLERVAL
  •  • 860 mots
  •  • 1 média

Écrivain étincelant, capable de passer d'un genre à un autre avec virtuosité, comblé par les fées qui lui donnèrent pour parrain, dès l'adolescence, les comédiens De Max et Sarah Bernhardt, les écrivains Edmond Rostand et Anna de Noailles, célébré dans les salons comme l'enfant prodige d'une tradition où se croisaient la mode et l'avant-garde, Jean Cocteau (1889-1963) a souffert, de son vivant, de voir un masque d'arlequin frivole dérober la vérité profonde de son œuvre. […] Lire la suite

LES ENFANTS DE MINUIT, Salman Rushdie - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Marc PORÉE
  •  • 842 mots
  •  • 1 média

Après l'échec cuisant de son premier roman, Grimus (1977), la parution des Enfants de minuit en 1981, couronnée par le Booker Prize, ouvre grandes à Salman Rushdie les portes de la renommée. Un roman historico-parodique Le roman débute avec la naissance simultanée, le 15 août 1947, de l'Inde indépendante et de Saleem Sinai, le narrateur de cette autobiographie fictive : « À l'instant précis où l'Inde accédait à l'indépendance, j'ai dégringolé dans le monde. […] Lire la suite

LES ENFANTS DE SATURNE, R. et M. Wittkower - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • François-René MARTIN
  •  • 1 189 mots

À l'instar d'Erwin Panofsky, qui écrivit avec son épouse Dora une de ses études les plus originales, le très érudit Pandora's Box (La Boîte de Pandore), Les Enfants de Saturne est un livre écrit à deux, par Rudolf Wittkower (1901-1971) et par sa femme Margot. L'ouvrage se présente comme une typologie des attitudes psychologiques des artistes, considérées dans leurs caractères communs depuis l'Antiquité jusqu'à la Révolution française. […] Lire la suite

LIBRES ENFANTS DE SUMMERHILL, A. S. Neill - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Éric LETONTURIER
  •  • 1 324 mots

Cette responsabilité parentale est développée dans l'exposé final d'une suite de cas (l'enfant gâté, la mère anxieuse, les parents divorcés...) destinés à sensibiliser les lecteurs aux préjudices irrémédiables que les parents provoquent, par ignorance de leurs propres déterminismes psychologiques ou par conviction sincère de servir les intérêts de leur enfant, en élevant celui-ci autrement que dans les voies de l'amour et de la liberté. […] Lire la suite

LANGAGE ACQUISITION DU

  • Écrit par 
  • Michèle KAIL
  •  • 4 950 mots
  •  • 3 médias

L’argument essentiel pour étayer cette conception est l’argument dit de « la pauvreté du stimulus » : l’input fourni à l’enfant par l’environnement langagier serait trop incomplet et inconsistant pour permettre l’accès à la complexité grammaticale. De plus, les rares corrections de l’adulte aux erreurs de l’enfant ne permettraient pas d’expliquer les progrès rapides conduisant aux performances remarquables atteintes durant les trois ou quatre premières années. […] Lire la suite

DÉVELOPPEMENT MÉTALINGUISTIQUE, psychologie

  • Écrit par 
  • Jean Émile GOMBERT
  •  • 1 036 mots

Il est ainsi possible d’identifier un premier niveau de contrôle cognitif sur les activités et connaissances langagières (niveau épilinguistique) apparaissant précocement chez l’enfant dès deux ans. Ces habiletés épilinguistiques témoignent du développement langagier de l’enfant et de la structuration des connaissances linguistiques inhérente à ce développement. […] Lire la suite

ACQUISITION DE LA PRAGMATIQUE DU LANGAGE

  • Écrit par 
  • Josie BERNICOT
  •  • 1 254 mots

L’auditeur, présupposant son respect, est alors amené à réaliser une inférence (implicature) qui lui permet de comprendre l’énoncé, comme l’illustre l’exemple du dialogue entre un enfant de dix ans et sa mère : La mère : – Tu vas où ? L’enfant : – Dehors. La mère : – Tu fais quoi ? L’enfant : – Rien. L’enfant transgresse par deux fois la maxime de quantité « en ne donnant pas la quantité d’information attendue » face à des questions simples. […] Lire la suite

DÉVELOPPEMENT ET APPRENTISSAGE DU DESSIN

  • Écrit par 
  • Delphine PICARD
  •  • 1 245 mots

Développement des capacités de dessin chez l’enfant Les formes graphiques signifiantes du dessin tiennent leur pouvoir de figuration des conventions partagées par les membres d’une culture donnée. Ces formes graphiques ne sont pas créées ex nihilo par l’enfant : elles sont progressivement acquises et prélevées dans les modèles graphiques disponibles dans l’environnement de l’enfant. […] Lire la suite

DÉVELOPPEMENT DES ÉMOTIONS

  • Écrit par 
  • Sandrine GIL
  •  • 2 037 mots

À partir de trois ans, elles apparaissent désormais tout particulièrement lorsque l’enfant évalue son comportement comme se situant en rupture par rapport à une règle ou à un standard du groupe d’appartenance. Par exemple, l’enfant ressent de la honte lorsqu’il a produit un comportement allant à l’encontre de ce qu’il sait approprié ou admis. À l’âge scolaire, l’évolution des capacités cognitives et l’expérience des interactions amènent l’enfant à une régulation émotionnelle toujours plus complexe. […] Lire la suite

FILIATION, droit

  • Écrit par 
  • Françoise DEKEUWER-DÉFOSSEZ
  •  • 10 757 mots

À la différence de la mère mariée, à l'égard de qui la filiation est établie par l'acte de naissance de l'enfant (même si l'enfant est ensuite désavoué par le mari), la mère non mariée doit le reconnaître expressément. L'acte de naissance portant son nom ne permet d'établir la filiation de l'enfant que s'il est corroboré par la possession d'état de l'enfant à son égard (art. […] Lire la suite

DÉVELOPPEMENT DU TEMPS, psychologie

  • Écrit par 
  • Sylvie DROIT-VOLET
  •  • 2 097 mots

En même temps que l’enfant apprend à l’école à mesurer le temps (1 heure équivaut à 60 minutes, une minute à 60 secondes), il apprend les différents instruments de mesure du temps : à utiliser un sablier, un chronomètre, à lire l’heure sur une horloge à aiguilles. Cet apprentissage est initié dès cinq-six ans à l’école, où l’enfant commence à apprendre à lire l’heure avec la petite aiguille. […] Lire la suite

DÉVELOPPEMENT DU SOI

  • Écrit par 
  • Delphine MARTINOT
  •  • 1 045 mots

L’enfant devient aussi capable de se définir avec des représentations de soi opposées, ce qui lui permet de s’autoévaluer avec plus d’exactitude. Ainsi peut-il se concevoir comme sympathique dans certains contextes et désagréable dans d’autres. Les acquisitions cognitives qui facilitent la prise de perspective permettent à l’enfant d’apprécier l’opinion que les autres ont de lui, opinions qui sont alors internalisées sous forme de représentations de soi très spécifiques (« je suis populaire auprès des filles de ma classe ») ou générales (« je suis sympathique »). […] Lire la suite

DÉVELOPPEMENT PERCEPTIF

  • Écrit par 
  • Sylvie CHOKRON
  •  • 1 841 mots
  •  • 2 médias

Jean Piaget a ainsi étudié comment, peu à peu, le développement permet à l’enfant de s’approcher au plus près de la réalité physique. Selon lui, l’enfant jeune peut être victime du contexte dans lequel il perçoit le monde et considérer par exemple qu’un ensemble de jetons espacés correspond à un ensemble plus grand que le même ensemble de jetons présentés de manière plus resserrée. […] Lire la suite

ENFANCE (Les connaissances) Développement psychomoteur

  • Écrit par 
  • Didier-Jacques DUCHÉ
  •  • 6 703 mots
  •  • 1 média

La qualité de ces rapports mère-enfant a sans doute une importance décisive. Le sevrage signifie séparation : le nourrisson qui s'est progressivement distingué de son entourage prend une réelle autonomie. On verra combien la carence des soins maternels durant la première année peut être nocive. L'enfant de un à trois ans : l'âge de la déambulation et du langage À un an, l'enfant est capable de se tenir debout, d'abord avec appui, puis sans appui, en élargissant son polygone de sustentation, jambes écartées. […] Lire la suite

NAISSANCE, anthropologie

  • Écrit par 
  • Nicole BELMONT, 
  • Nicole SINDZINGRE
  •  • 4 667 mots

Elle implique, en effet, un ensemble de rapports où l'enfant peut être considéré comme une partie détachée du corps de la mère, le placenta comme une partie détachée du corps de la mère et du corps de l'enfant, le cordon ombilical comme une partie détachée du corps de l'enfant. En Europe, ces représentations trouvent leur expression dans des croyances et des rituels concernant le placenta et le cordon ombilical, ainsi que la coiffe dans les cas rares où l'enfant naît coiffé. […] Lire la suite

ACQUISITION DU LEXIQUE

  • Écrit par 
  • Dominique BASSANO
  •  • 1 015 mots

L’enfant découvre alors la généralité de la relation entre forme sonore et référent. Le lexique s’accroît ensuite très vite : en moyenne 500 mots à trente mois, 1 000 à quarante-deux mois. Ce développement est orchestré par des réorganisations de contenu : l’enfant passe de la prévalence des éléments sociopragmatiques et référentiels (les noms) au développement des éléments prédicatifs (les verbes) et finalement à celui des mots de fonction (articles, prépositions, etc. […] Lire la suite

NÉVROSE INFANTILE

  • Écrit par 
  • Anne-Marie LERICHE
  •  • 837 mots
  •  • 1 média

En conclusion, on peut dire que la valeur d'un signe névrotique chez l'enfant ne peut s'évaluer que par rapport à son histoire (fixations, régressions, investissements), par rapport au sens qu'il prend dans l'organisation de sa personnalité, à sa labilité et aux capacités qu'a l'enfant de le dépasser. Ces capacités dépendent de l'équipement constitutionnel de l'enfant, des satisfactions qu'il peut obtenir en abandonnant son symptôme et de l'utilisation qu'il en fait. […] Lire la suite

ADOPTION

  • Écrit par 
  • Pierre MURAT
  •  • 8 894 mots

On en est progressivement venu à une généralisation de principe de l'adoption qui a favorisé l'analyse en termes de droit de l'enfant et cette évolution des pratiques s'est croisée avec l'influence grandissante dans la même période du courant des droits de l'enfant, consécutif à l'adoption en 1989 de la Convention internationale sur les droits de l'enfant. […] Lire la suite

DÉVELOPPEMENT DE LA COGNITION SPATIALE

  • Écrit par 
  • Yannick COURBOIS
  •  • 1 310 mots

Elles ne feraient pas l’objet d’un apprentissage et se manifesteraient très tôt chez l’enfant en prenant la forme de connaissances innées. Cette approche s’appuie principalement sur des travaux montrant que l’enfant a une sensibilité précoce aux caractéristiques géométriques de son environnement. A contrario, Piaget a défendu l’idée selon laquelle l’enfant ne venait pas au monde avec une connaissance préformée de l’espace, mais qu’il construisait progressivement les notions spatiales au travers de son action sur l’environnement. […] Lire la suite

PSYCHOLOGIE DU DÉVELOPPEMENT

  • Écrit par 
  • Henri LEHALLE
  •  • 4 180 mots
  •  • 3 médias

L’étude scientifique du développement de l’enfant a véritablement débuté vers le milieu de xixe siècle dans un contexte idéologique qui nous étonne aujourd’hui. À cette époque, en effet, on hiérarchisait allègrement l’intelligence de l’enfant et celle de l’adulte avec la même ardeur que l’on hiérarchisait entre elles les espèces ou les sociétés humaines ! Par la suite, grâce aux contributions empiriques et théoriques de nombreux auteurs, dont, parmi les plus connus, Sigmund Freud, Alfred Binet, James Baldwin, Henri Wallon, Lev Vygotski, Jean Piaget, Erik Erikson etc. […] Lire la suite

ENFANCE (Les connaissances) La socialisation

  • Écrit par 
  • Philippe MALRIEU
  •  • 5 500 mots
  •  • 1 média

Les parents attendent l'enfant au travers de leur désir, de leur plaisir sexuel, et poursuivent avec lui une communication amoureuse faite de sourires, paroles, caresses. Ils utilisent les réactions circulaires (innées) pour l'introduire dans un dialogue de mimiques (répétant une réaction de l'enfant qui leur répond en la recommençant). Ils obéissent à ses appels, lui donnant ainsi le sentiment obscur d'un pouvoir sur eux. […] Lire la suite

IMITATION, psychologie

  • Écrit par 
  • André GUILLAIN
  •  • 1 985 mots

Durant cette période, l’enfant commence à se différencier des autres sans y parvenir vraiment. Ses réactions sont « transitives ». Elles passent d’un pôle à l’autre de l’action sans distinguer fermement la cible et son auteur. L’imitation serait alors le moyen comportemental du transitivisme, c’est-à-dire d’un échange symétrique et direct entre l’enfant et son modèle. […] Lire la suite

PERNOUD LAURENCE (1918-2009)

  • Écrit par 
  • Agnès GRISON
  •  • 744 mots

Avec J'attends un enfant, elle leur a permis de se réapproprier ce qu'elles vivaient, ces événements uniques que sont l'attente et la naissance d'un enfant. J'élève mon enfant a touché un aussi large public. Véritable encyclopédie de l'enfant, réunissant toutes les informations sur les premières années, dans tous les domaines, il était également le livre d'une femme, d'une mère de famille, faisant part de son expérience. […] Lire la suite

DÉVELOPPEMENT DU RAISONNEMENT

  • Écrit par 
  • Pierre BARROUILLET
  •  • 1 349 mots

D’autres, comme Patricia Cheng et Keith Holyoak, ont supposé que ces règles étaient non pas innées mais abstraites à partir de situations sociales auxquelles l’enfant se trouve confronté de manière répétée, telles que les situations de permission ou d’obligation (« si tu veux aller jouer dans le jardin, tu dois mettre ton manteau »). Les schémas pragmatiques de raisonnement qui en seraient issus organiseraient la pensée de l’enfant et lui permettraient de produire des inférences correctes et de se comporter de manière adaptée dans son environnement. […] Lire la suite

ENFANCE (Les connaissances) La petite enfance

  • Écrit par 
  • Hélène STORK
  •  • 8 741 mots
  •  • 2 médias

Il bénéficie alors de l'effet apaisant que lui procure le contact avec le corps de sa mère, contact qui est aussi très gratifiant pour celle-ci et grâce auquel l'enfant réel remplace dans la psyché maternelle l'enfant imaginaire (l'enfant « imaginaire » poursuit néanmoins son existence dans l'inconscient parental bien au-delà de la période néonatale). […] Lire la suite

PERMISSIVITÉ

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 996 mots

Inspiré par la vogue de la parental permissiveness aux États-Unis, le néologisme « permissivité » caractérise une attitude parentale qui tolère et encourage une grande liberté dans l'activité et le comportement de l'enfant, ainsi que dans le choix de ses valeurs. La thèse fondamentale en la matière est que l'enfant a plus de chance de s'épanouir lorsque l'approche expérimentale du monde est laissée à son initiative que dans la tradition de l'enseignement autoritaire. […] Lire la suite

SPITZ RENÉ ARPAD (1887-1974)

  • Écrit par 
  • Anne-Marie LERICHE
  •  • 910 mots

À l'âge de quatre ans, l'enfant ne sait ni marcher, ni parler, ni même se mettre debout. Ce syndrome est alors irréversible. […] Lire la suite

ANALYSE TRANSACTIONNELLE

  • Écrit par 
  • Olivier JUILLIARD
  •  • 1 083 mots

L'état du moi « enfant » issu de l'archéopsyché, exprime les besoins, sensations, émotions, toute l'affectivité de l'individu qui s'est développée depuis l'enfance. C'est le premier état du moi à apparaître, et il induit des comportements liés aux procédures nécessaires pour obtenir l'approbation et les « caresses » des parents réels. Le moi « enfant » peut affecter les formes de l'« enfant » adapté (sous l'influence d'un parent), de l'« enfant » créateur, doué d'une pensée intuitive et d'une appréciation fine des relations interpersonnelles, et de l'« enfant » spontané dominé par les émotions fondamentales (peur, colère, désir. […] Lire la suite

PROGÉNITURE, éthologie

  • Écrit par 
  • Rémy CHAUVIN
  •  • 3 564 mots
  •  • 1 média

Le comportement parental (étudié ici spécialement chez les singes) est un ensemble de réactions complexes non seulement entre mère et enfant, et vice versa, mais aussi entre le couple mère-enfant et les autres membres du groupe social. La rupture du lien parental par séparation de l'enfant et de sa mère donne lieu à une série de troubles graves et parfois durables, notamment sur le plan endocrinien. […] Lire la suite

APPRENTISSAGE DE LA LECTURE

  • Écrit par 
  • Jonathan GRAINGER, 
  • Johannes ZIEGLER
  •  • 1 847 mots

Comment l’enfant parvient-il à créer ce nouveau réseau de la lecture qui lie les zones visuelles aux zones du langage oral ? Les mécanismes de l’apprentissage de la lecture Pour apprendre à lire, l’enfant dispose de deux mécanismes. Le premier c’est l’apprentissage « par cœur » de la forme visuelle des mots. Ce mécanisme est limité car, dans la majorité des systèmes d’écriture, les mots sont composés d’un petit nombre d’éléments – les lettres dans les systèmes alphabétiques – ce qui rend les mots visuellement peu distincts. […] Lire la suite

FREUD ANNA (1895-1982)

  • Écrit par 
  • Pamela TYTELL
  •  • 1 713 mots
  •  • 1 média

En 1922, elle présenta à la Société psychanalytique de Vienne son premier travail : « Fantasmes et rêveries diurnes d'un enfant battu », puis, cinq ans plus tard, fit paraître son ouvrage principal, Le Traitement psychanalytique des enfants. Par ces travaux, qui devaient connaître un immense succès, Anna Freud inaugurait l'application de la psychanalyse à l'enfant, en relation avec l'éducation et les techniques pédagogiques. […] Lire la suite