« Cheval -- Maladies »

MALADIES INFECTIEUSES ÉMERGENTES

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 8 030 mots
  •  • 7 médias

Mais le retour à l’état stationnaire sur le front des maladies infectieuses était rapide ; ces poussées restaient locales et les maladies confinées dans la catégorie, rassurante pour l’homme occidental, des « maladies exotiques », auxquelles il risquait peu d’être exposé. La question dominante en santé publique restait la réduction de l’endémicité des maladies connues. […] Lire la suite

PARASITOLOGIE ET MALADIES PARASITAIRES

  • Écrit par 
  • Yves GOLVAN, 
  • Universalis
  •  • 8 241 mots
  •  • 2 médias

En règle générale, la présence du parasite ne met pas en danger la vie de l'hôte, mais peut y causer de sérieuses atteintes, les maladies parasitaires. Pour des raisons liées au caractère flou de la notion de parasitisme et aussi à la manière dont leur agent pathogène, parasite virus ou bactérie et leur vecteur ont été identifiés, en général entre 1875 et 1925, on tend à regrouper, dans l'enseignement et la pratique, des maladies parasitaires stricto sensu comme le paludisme avec des maladies virales ou bactériennes transmises par des insectes (maladies à vecteurs, parasitaires ou non, comme les risckettioses ou la fièvre jaune), voire certaines zoonoses. […] Lire la suite

CŒUR Maladies cardio-vasculaires

  • Écrit par 
  • Jean-Yves ARTIGOU, 
  • Yves GROSGOGEAT, 
  • Paul PUECH
  •  • 16 174 mots
  •  • 4 médias

Les maladies du cœur (cardiopathies) et celles des vaisseaux représentent actuellement en France et dans les pays industrialisés la première cause de mortalité, avant le cancer et les accidents de la circulation. Au cours des dernières décennies, le profil général des maladies cardio-vasculaires s'est modifié. Les affections des valves cardiaques d'origine rhumatismale ont presque disparu dans les pays socio-économiquement développés, grâce au contrôle des infections amygdaliennes d'origine streptococcique, et les endocardites par greffe bactérienne sont le plus souvent stérilisées par des antibiotiques de plus en plus puissants. […] Lire la suite

PARKINSON MALADIE DE

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 2 377 mots
  •  • 2 médias

L’idée est d’utiliser un vecteur dérivé d’un lentivirus (proche du virus VIH, mais dans ce cas particulier dérivé d’un virus du cheval) pour transférer les gènes responsables de la synthèse de la dopamine. Ce vecteur est débarrassé de ce qui pourrait le rendre pathogène, mais il reste capable d’entrer dans une cellule, d’y libérer son matériel héréditaire et de le faire s’intégrer dans un chromosome de la cellule. […] Lire la suite

AUJESKY MALADIE D'

  • Écrit par 
  • Jacqueline VIRAT
  •  • 406 mots

Maladie contagieuse, inoculable, la maladie d'Aujesky est due à un virus spécifique qui affecte la plupart des animaux domestiques et quelques animaux sauvages. Sa transmission à l'homme est exceptionnelle. Elle a été décrite par Aujesky en 1902. On la trouve en Europe et en Amérique, avec des territoires préférentiels comme l'Europe de l'Est ; de rares cas ont été signalés en Afrique et en Asie. […] Lire la suite

KIOWA

  • Écrit par 
  • Agnès LEHUEN
  •  • 278 mots

Leur mode de vie était celui des tribus nomades des plaines ; ils chassaient le bison à cheval, ne pratiquaient pas l'agriculture et vivaient dans de grands tipis de peaux. Les Kiowa possédaient des sociétés guerrières ; pour en être membre, il fallait tuer un ennemi, ou plus simplement lui porter un « coup » en touchant son corps. Selon les Kiowa, rêves et visions donnaient un pouvoir surnaturel à la guerre et à la chasse ainsi que la faculté de guérir les maladies. […] Lire la suite

CHAUVEAU AUGUSTE (1827-1917)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 331 mots

Il a créé pour ses expériences sur le cheval de nombreux instruments et outils. En 1883, il occupe la chaire d'anatomie et de physiologie à l'école vétérinaire de Lyon et conserve cet enseignement lorsqu'il est nommé directeur de cette école en 1875. Son laboratoire devient un centre de recherches (inspirées par les théories pasteuriennes) sur les maladies infectieuses : il postule la nature corpusculaire des virus (quinze ans avant la découverte par Pasteur de la vaccination par virus atténué, il parle de « virus vaccinal »), la similitude des tuberculoses humaine et animale, et la possibilité de leur transmission (ses travaux sont à l'origine des règlements sanitaires d'hygiène alimentaire), le rôle du streptocoque dans la fièvre puerpérale et celui du vibrion septique (découvert par Pasteur) dans la gangrène gazeuse. […] Lire la suite

VÉTÉRINAIRE MÉDECINE

  • Écrit par 
  • Joseph FROGET
  •  • 2 889 mots

L'enseignement vétérinaire Au xviiie siècle, écuyers et mareschaux se partagent le privilège de la pratique et de la connaissance du cheval, l'animal économique de l'époque pour la traction, la poste et la guerre. Par ailleurs, le cheptel bovin et les bêtes à laine sont périodiquement décimés par d'effroyables épizooties qui ravagent le bétail. C'est à un avocat, animé de la passion du cheval, proclamé le premier « écuyer » de l'Europe, encyclopédiste, collaborateur de d'Alembert, ami de Malesherbes, de Voltaire, de Diderot, de Turgot, que l'on doit la création à Lyon du premier établissement vétérinaire : Claude Bourgelat (1712-1779), fils d'un échevin de la cité, occupait, dès 1740, la place d'écuyer tenant l'Académie d'équitation de Lyon. […] Lire la suite

ARBOVIRUS

  • Écrit par 
  • Claude HANNOUN, 
  • Jean-François SALUZZO
  •  • 1 867 mots
  •  • 1 média

Parmi ces cas, les plus importants sont la fièvre jaune, la dengue, les encéphalites équines américaines (hôtes sensibles : cheval, homme ; autres hôtes : oiseaux, reptiles), les encéphalites à tiques (hôte sensible : homme ; autres hôtes : rongeurs), le virus West Nile (hôtes sensibles : homme, cheval ; autres hôtes : oiseaux, rongeurs). Pouvoir pathogène Les maladies provoquées chez l'homme par les arbovirus sont assez variées. […] Lire la suite

LEWARDE CENTRE HISTORIQUE MINIER DE

  • Écrit par 
  • Jack LIGOT
  •  • 874 mots

« Le cheval et la mine » permet, grâce à la restauration de l'écurie, de comprendre la part prise par le cheval dans le travail du mineur, et la complicité qui existait entre eux. « Petite histoire du chauffage au charbon » propose une collection unique de poêles et de calorifères. Enfin, « Le charbon, aventure de 345 millions d'années » plonge au cœur de la préhistoire et montre des fossiles miniers dont l'examen a permis d'étudier, par exemple, l'évolution des espèces ou la dérive des continents. […] Lire la suite

RÉTROVIRUS

  • Écrit par 
  • Jean-Luc DARLIX
  •  • 2 629 mots

Les lentivirus sont la cause d'immunodéficiences, comme le VIH, de dégénérescence du système nerveux central, d'anémie (EIAV chez le cheval), et de maladies pulmonaires et articulaires (Visna et CAEV chez la chèvre et le mouton), et présentent un temps de latence. Les spumavirus, souvent trouvés chez les singes, ne sont pas associés à des maladies à l'heure actuelle. […] Lire la suite

ROUX ÉMILE (1853-1933)

  • Écrit par 
  • Pierre NICOLLE
  •  • 570 mots

Retrouvant alors l'ardeur des années de bonne santé et d'enthousiasme, il participe avec Martin et Chaillou à la mise au point de la sérothérapie antidiphtérique en indiquant le parti qu'on peut tirer du cheval comme animal fournisseur de sérum. La sérothérapie antidiphtérique est ainsi entrée dans le domaine pratique, et la mortalité au pavillon de la diphtérie de l'hôpital des Enfants-Malades tombe en six mois de 34 p. […] Lire la suite

PERUTZ MAX FERDINAND (1914-2002)

  • Écrit par 
  • Joël JANIN
  •  • 1 118 mots

Par la suite, Perutz s'intéressera au mécanisme des changements de conformation des protéines et aux maladies qui résultent de modifications génétiques de l'hémoglobine. Les maladies liées aux anomalies des protéines resteront sa préoccupation essentielle. À la mort de Perutz en 2002, la cristallographie biologique est l'outil principal de la biologie structurale, le domaine de la science qui analyse la structure et la fonction des macromolécules biologiques, protéines, acides nucléiques, membranes, et leurs assemblages au sein de la cellule vivante. […] Lire la suite

VIROSES ANIMALES

  • Écrit par 
  • Jacqueline VIRAT
  •  • 2 584 mots

Viroses des poïkilothermes L'incidence économique des maladies à virus des poissons est telle qu'elles sont inscrites sur la liste des maladies à déclaration obligatoire du code de l'Office international des épizooties. Les affections les plus sévères que l'on trouve chez les poissons d'élevage sont : la nécrose pancréatique infectieuse des Salmonidés, la septicémie hémorragique des Salmonidés européens (ou affection à virus Egtved, lequel serait un rhabdovirus), la tumeur rénale à virus, la stomatite contagieuse. […] Lire la suite

NIL OCCIDENTAL VIRUS DU ou WEST NILE VIRUS

  • Écrit par 
  • Yannick SIMONIN
  •  • 1 874 mots
  •  • 2 médias

Les personnes les plus sensibles sont les personnes âgées ou les patients souffrant de maladies sous-jacentes, maladies cardiovasculaires, cancer ou diabète. Différentes études ont mis en évidence des conséquences graves à long terme chez 40 à 50 p. 100 des patients ayant présenté une forme neurologique sévère. Ces atteintes sont de nature cognitive, fonctionnelle et physique telles qu’atteinte rénale, faiblesse musculaire, fatigue, myalgie, perte de mémoire, ou encore dépression. […] Lire la suite

HOMME L'hominisation

  • Écrit par 
  • Jean PIVETEAU
  •  • 1 671 mots

Pourquoi ne pas parler d'équinisation pour l'apparition du cheval, de félinisation pour celle du lion, etc., comme si l'apparition de ces animaux avait eu les mêmes conséquences et les mêmes répercussions sur l'évolution de la vie et du monde que celle de l'homme. Une telle objection ne pourrait d'ailleurs avoir de sens qu'à condition que ce fût le cheval qui, à propos de son avènement, parle d'équinisation, le lion de félinisation, etc. […] Lire la suite

ODONTOSTOMATOLOGIE

  • Écrit par 
  • Michel BENOIST, 
  • Frédéric CHABOLLE, 
  • Michel DECHAUME, 
  • Bernard MEYER, 
  • Jacques ROUOT
  •  • 11 319 mots
  •  • 4 médias

Les relations anatomiques et fonctionnelles qui existent entre les dents d'une part, la bouche et les diverses parties constituantes de la face, tous les autres organes du corps humain, d'autre part, conduisent à distinguer dans la stomatologie trois domaines : la stomatologie médicale, l'odontologie, la stomatologie chirurgicale.La stomatologie médicale (pathologie de la muqueuse buccale et péribuccale), qui prend de plus en plus d'importance, requiert des connaissances étendues en pathologie générale et une formation médicale spéciale. […] Lire la suite

DIPTÈRES

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT
  •  • 6 261 mots
  •  • 9 médias

Les espèces hématophages et vectrices de maladies Parmi les moustiques (famille des Culicidés), l'espèce la plus commune en Europe est Culex pipiens, sous-famille des Culicinés, mais la sous-famille des Anophélinés comprend des espèces beaucoup plus dangereuses en raison des maladies qu'elles transmettent : les Anopheles sont les vecteurs du paludisme dont l'agent est un Plasmodium tandis que Stegomya fasciata (= Aedes Aegypti) transmet la fièvre jaune. […] Lire la suite

NEUROLOGIE

  • Écrit par 
  • Raymond HOUDART, 
  • Hubert MAMO, 
  • Jean MÉTELLUS, 
  • Universalis
  •  • 30 259 mots
  •  • 9 médias

Entré dans la langue française aux environs de 1690 sous la forme, aujourd'hui caduque, de « névrologie », le terme de neurologie, utilisé à partir de 1732 pour désigner la branche de la médecine qui étudie l'anatomie, la physiologie et la pathologie du système nerveux – et principalement du cerveau –, reçut sa consécration officielle de Jean Martin Charcot lorsqu'il fonda en 1880 les Archives de neurologie. […] Lire la suite

SÉQUENÇAGE HAUT DÉBIT DE L'ADN

  • Écrit par 
  • Véronique BLANQUET, 
  • Nathalie DUPRAT, 
  • Lionel FORESTIER
  •  • 5 662 mots
  •  • 8 médias

La cartographie complète du génome de la poule, du chien, de la vache, du cheval, du canard et du porc a déjà été achevée. Il est également possible de caractériser la diversité génétique entre races, d’identifier les variants génétiques associés à certains traits phénotypiques d’intérêt et, par là, d’améliorer la sélection dans les élevages selon ces caractères. […] Lire la suite

FLAGELLÉS

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT
  •  • 4 582 mots
  •  • 9 médias

Les Trichomonas (étudiés au début de cet article) comprennent, à côté d'espèces libres, des espèces vivant en association soit avec les termites, soit avec les Batraciens, soit avec les Mammifères (panse des Ruminants, cæcum du cheval, cæcum des Rongeurs). L'homme héberge trois espèces principales : Tr. tenax qui est un hôte habituel de la bouche ; Tr. […] Lire la suite

PARANOÏA (histoire du concept)

  • Écrit par 
  • Jacques POSTEL
  •  • 3 151 mots

Kahlbaum reprend, dans son traité de 1863, le terme « paranoïa » pour décrire, au chapitre sur les vecordias (maladies mentales où l'atteinte psychique est partielle, par opposition aux vesanias, qui lèsent définitivement la totalité du psychisme, et aux dysphrenias, qui ne la touchent que temporairement), les troubles de l'entendement. À côté de la paranoïa, il fait place à la dysthymia, atteinte de la sphère affective, et à la diastrephia, atteinte de la volonté. […] Lire la suite

VODOU ou VAUDOU

  • Écrit par 
  • Marc AUGÉ, 
  • Laënnec HURBON, 
  • Universalis
  •  • 2 148 mots

S'ils symbolisent des puissances impersonnelles et jouent, par exemple, un rôle important dans la prévention ou le traitement des maladies ou des épidémies, les vodu sont rassemblés dans un panthéon qui n'est pas sans évoquer à plusieurs égards celui de l'Antiquité grecque : par les fonctions exercées et les puissances représentées, d'une part (Hevieso est le dieu du Ciel et de la Foudre ; Sapata celui de la Terre ; Legba remplit toutes les fonctions et les rôles parfois contradictoires d'Hermès) ; d'autre part, et surtout, par la logique structurale à laquelle ils semblent obéir. […] Lire la suite

ARCHÉOLOGIE (Traitement et interprétation) Les modèles interprétatifs

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE
  •  • 2 426 mots

Les maladies, comme la grande peste, et surtout celles introduites par la colonisation européenne, ont pu jouer un rôle historique décisif. Au-delà, la démographie d'une part, l'économie de l'autre sont des facteurs étudiés avec attention, par exemple dans l'effondrement des empires. Enfin les grandes inventions techniques, comme le métal, le moulin à eau, le collier de cheval, la boussole, l'imprimerie. […] Lire la suite

REIN

  • Écrit par 
  • Paul JUNGERS
  •  • 15 500 mots
  •  • 8 médias

Les fonctions d'excrétion et la régulation de la composition du « milieu intérieur », où vivent les cellules qui composent l'organisme, sont étroitement liées dans toute la série animale ; toutefois, ce n'est que chez les vers qu'apparaissent des organes excréteurs spécialisés : ce sont des tubes (protonéphridies des Turbellariés par exemple, néphridies des Annélides) reliant les espaces interstitiels ou le cœlome au milieu extérieur. […] Lire la suite

CHACO

  • Écrit par 
  • Simone DREYFUS-GAMELON, 
  • Romain GAIGNARD
  •  • 2 814 mots
  •  • 2 médias

Après l'introduction du cheval par les Espagnols, une profonde transformation intervint dans le genre de vie et l'organisation des tribus qui l'adoptèrent. Dès lors, grâce à l'accroissement de leur mobilité, celles-ci intensifièrent les raids chez leurs voisins et chez les Européens et développèrent une stratification sociale au profit d'une catégorie de guerriers et d'une aristocratie qui en était issue. […] Lire la suite

RURALE CIVILISATION

  • Écrit par 
  • Emmanuel LE ROY LADURIE
  •  • 14 358 mots
  •  • 2 médias

Cheval, chevaliers, domination sur les rustres Un autre flux culturel influence et même traumatise violemment la vie agraire : il s'agit de l'arrivée du cheval domestique, venu de l'est, et qui entre 1500 et 500 avant J.-C. s'installe assez largement dans l'Europe de l'Ouest. Non pas que le cheval, sur le moment, ait transformé de façon directe les techniques agricoles elles-mêmes : le temps des charrues attelées d'équidés ne viendra que beaucoup plus tard (xiiie s. […] Lire la suite

IMMUNOLOGIE

  • Écrit par 
  • Joseph ALOUF, 
  • Pierre GRABAR
  •  • 5 262 mots
  •  • 8 médias

Le phénomène d'immunisation Depuis fort longtemps on savait qu'une personne guérie de certaines maladies était protégée contre la répétition de ces maladies et, déjà avant notre ère, on pratiquait en Chine la variolisation pour prévenir la variole en inoculant à des personnes saines des produits de pustules de malades ayant une variole bénigne. Au milieu du xixe siècle, en Afrique centrale, on protégeait contre les morsures de serpents en inoculant un broyat de têtes de serpents et d'œufs de fourmis. […] Lire la suite

PCR (polymerase chain reaction) ou AMPLIFICATION EN CHAÎNE PAR POLYMÉRASE

  • Écrit par 
  • Véronique BARRIEL
  •  • 5 112 mots
  •  • 6 médias

Concernant les maladies déclarées, la PCR permet de cibler les sites connus de mutations somatiques dans des gènes de cancers et de translocations chromosomiques – modifications à l'origine de plusieurs types de cancers. Elle permet également de repérer l'expansion de cancers de lymphocytes B et T avant qu'elle ne soit décelable au niveau du nombre de cellules. […] Lire la suite

ÉMOTION (notions de base)

  • Écrit par 
  • Philippe GRANAROLO
  •  • 3 349 mots

Le « grand homme », celui qui fait avancer l’histoire en entraînant avec lui tout un peuple sur des chemins nouveaux – l’exemple préféré de Hegel étant Napoléon, qu’il aurait vu passer à cheval sous son balcon à Iéna en 1806 – est un passionné, un individu obsédé par un projet qui occupe entièrement son esprit et sa volonté. Il n’est jamais un froid calculateur soumettant ses ambitions au filtre de sa raison. […] Lire la suite

CHAMPIGNONS

  • Écrit par 
  • Jacques GUINBERTEAU, 
  • Patrick JOLY, 
  • Jacqueline NICOT, 
  • Jean Marc OLIVIER
  •  • 10 958 mots
  •  • 19 médias

Les urédinales sont responsables des maladies des plantes dénommées « rouilles ». Le cycle des ustilaginales est plus simple, avec une phase haploïde saprophyte et souvent levuriforme (parfois escamotée par des fusions précoces entre hyphes germinatives des basidiospores) et une phase dicaryotique parasite sur divers végétaux (provoquant les maladies connues sous le nom de « charbons », « caries », etc. […] Lire la suite

CHIRURGIE ESTHÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Pierre NAHON
  •  • 5 134 mots

La notion de service rendu en matière de reconstruction à la suite de traumatismes ou de maladies ne se discute pas. Cette chirurgie fait partie du cadre de l'assurance sociale. Les patients ont ensuite consulté pour faire modifier des parties saines de leur corps. La seule motivation de cette demande était d'ordre psychologique. C'est précisément ce que l'on a appelé la chirurgie esthétique. […] Lire la suite

DOMESTICATION

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre DIGARD
  •  • 7 170 mots
  •  • 4 médias

La curiosité du cheval et l'attitude correspondante – corps immobile, encolure tendue, oreilles pointées vers l'avant – sont bien connues des familiers de cet animal ; on voit mal comment, sans cette curiosité, cet animal émotif, puissant et prompt à s'enfuir aurait pu être domestiqué. De même, le comportement exploratoire du chien est à la base de ses utilisations actuelles comme auxiliaire de chasse, de police, etc. […] Lire la suite

TUBERCULOSE

  • Écrit par 
  • Jean BRETEY, 
  • Charles COURY
  •  • 10 016 mots
  •  • 4 médias

Depuis Hérodote qui mentionne le cas d'un général perse devenu phtisique à la suite d'une chute de cheval, l'origine traumatique de la maladie a été souvent admise ; on sait depuis plus d'un siècle qu'aucun traumatisme, qu'aucune blessure ne peuvent, par eux-mêmes, déterminer la tuberculose. D'une façon plus générale, les infections thoraciques aiguës étaient réputées phtisiogènes pour peu qu'elles se prolongent plus de quelques semaines. […] Lire la suite

TUMEURS ANIMALES

  • Écrit par 
  • Jean-Charles FRIEDMANN, 
  • Charles GOSSE, 
  • Rémi GÉRARD-MARCHANT, 
  • Universalis
  •  • 5 599 mots
  •  • 3 médias

Tous les groupes zoologiques, Insectes, Batraciens, Oiseaux et Mammifères notamment, sont atteints, mais la fréquence des divers types de tumeurs varie suivant les espèces : les hémopathies sont très fréquentes chez les oiseaux, le chat, les bovins ; les tumeurs épithéliales et conjonctives chez le chien, les tumeurs génito-urinaires chez le chien, le cheval, le porc. […] Lire la suite

KALAHARI

  • Écrit par 
  • Richard F. LOGAN, 
  • GEORGE BERTRAND SILBERBAUER
  •  • 3 538 mots
  •  • 3 médias

Les dangers traditionnels qui menacent le bétail (sécheresse, maladies, parasites, prédateurs sauvages) ont été fortement réduits par la multiplication des forages, l'amélioration des soins vétérinaires et la raréfaction de la faune indigène. Les plus riches éleveurs ont par ailleurs amélioré leur troupeau par une sélection génétique appropriée et en pratiquant l'insémination artificielle. […] Lire la suite

ASTHME

  • Écrit par 
  • Philippe GODARD, 
  • François-Bernard MICHEL
  •  • 5 857 mots
  •  • 2 médias

n'est absolument pas spécifique de l'asthme puisqu'elle existe dans d'autres maladies (B.P.C.O., insuffisance cardiaque gauche, la sarcoïdose, par exemple), mais elle est quasi constante chez l'asthmatique et s'améliore sous traitement. Épidémiologie de l'asthme En France, environ 1 500 à 2 000 personnes meurent d'asthme chaque année. Ce chiffre est stable depuis plusieurs années. […] Lire la suite

ASSYRO-BABYLONIENNE RELIGION

  • Écrit par 
  • René LARGEMENT
  •  • 4 270 mots
  •  • 5 médias

Une nouvelle procession ramène le dieu et la déesse au temple principal ; il reste maintenant à proclamer les destinées ; cette cérémonie est préparée par l'observation des présages tout au cours de la fête : les larmes du roi pendant son humiliation, un faux pas du souverain dans le temple ou un écart du cheval attelé au char sacré, l'état du ciel et celui des entrailles des victimes sont autant de signes lourds de sens. […] Lire la suite

PRÉCOLOMBIENS Amérique du Sud

  • Écrit par 
  • Jean-François BOUCHARD, 
  • André DELPUECH, 
  • Danièle LAVALLÉE, 
  • Dominique LEGOUPIL, 
  • Stéphen ROSTAIN, 
  • Universalis
  •  • 23 220 mots
  •  • 10 médias

L'Amérique du Sud précolombienne recouvre une vaste aire géographique composée de l'aire andine centrale (le Pérou et la Bolivie), l'aire intermédiaire (le Venezuela, la Colombie et l'Équateur) et l'aire périphérique, qui comprend notamment les îles des Caraïbes. Malgré leur extrême diversité, les civilisations précolombiennes d'Amérique du Sud présentent un grand nombre de caractéristiques communes, comme une économie fondée sur l'agriculture et des rituels en grande partie liés à la fertilité des cultures, parmi lesquels un fort intérêt pour l'astronomie qui permit l'élaboration du calendrier des semailles et des récoltes. […] Lire la suite

PROTISTES

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT
  •  • 4 277 mots
  •  • 1 média

Les espèces libres sont en majorité et les espèces parasites sont rares, mais les espèces symbiotiques de la panse des Ruminants et du cæcum du cheval présentent le plus grand intérêt. Particularités cytologiques Si la théorie cellulaire peut parfaitement s'appliquer aux Protistes, les cellules des Protistes se distinguent de celles des Métazoaires par de nombreux caractères. […] Lire la suite

ALLERGIE & HYPERSENSIBILITÉ

  • Écrit par 
  • Bernard HALPERN, 
  • Georges HALPERN, 
  • Salah MECHERI, 
  • Jean-Pierre REVILLARD
  •  • 12 574 mots
  •  • 2 médias

Un cobaye sensibilisé au sérum de cheval, après avoir reçu, par voie sous-cutanée, une dose faible non mortelle de ce sérum, se trouve de ce fait en état de supporter, quelques heures plus tard, l'injection intraveineuse de sérum à une dose supérieure et sûrement mortelle en l'absence de toute précaution. La protection conférée se révèle encore plus efficace si le sérum est injecté par petites fractions en plusieurs doses successives. […] Lire la suite

MYTHOLOGIES Premiers panthéons

  • Écrit par 
  • Jean BOTTERO, 
  • Yvan KOENIG, 
  • Dimitri MEEKS, 
  • Universalis
  •  • 7 006 mots
  •  • 3 médias

On a constaté avec justesse qu'aucune de ces formes n'est préhistorique, mais que toutes se rapportent à une flore et à une faune d'époque prédynastique : « Il est remarquable, par exemple, écrit Dimitri Meeks, que les animaux qui furent introduits tardivement dans la vallée du Nil, tels que le cheval ou le coq, soient totalement absents du panthéon égyptien au sens strict. […] Lire la suite

FARINES ANIMALES

  • Écrit par 
  • Alain BLOGOWSKI
  •  • 4 470 mots
  •  • 3 médias

Le scandale de la viande de cheval, qui a éclaté en France en février 2013, a réactivé les craintes des consommateurs et démontré que les contrôles ne permettent pas de vérifier la composition de l’ensemble des produits mis sur le marché. […] Lire la suite

INCONSCIENT

  • Écrit par 
  • Christian DEROUESNE, 
  • Hélène OPPENHEIM-GLUCKMAN, 
  • François ROUSTANG
  •  • 8 283 mots
  •  • 2 médias

Le moi, entendu comme instance du système perception-conscience, n'est qu'un « clown de cirque qui, par ses gestes, cherche à persuader l'assistance que tous les changements qui se produisent dans le manège sont des effets de sa volonté et de ses commandements » (Cinq Leçons sur la psychanalyse) ; ou encore il n'est qu'un cavalier qui conduit son cheval là où celui-ci veut aller. […] Lire la suite

PROTECTION DE LA NATURE Mesures de conservation des espèces

  • Écrit par 
  • Robert BARBAULT
  •  • 8 877 mots
  •  • 6 médias

En 1997, un programme de réintroduction a été initié pour le cheval de Przewalski, avec un troupeau vivant en semi-captivité dans le parc national des Cévennes, avant l'étape décisive de sa réintroduction en Mongolie, qui s'est effectuée en 2003. Pour les populations captives dans le monde, une série de livres généalogiques, ou stud-books, ont été élaborés. […] Lire la suite

DÉVELOPPEMENT (biologie) Le développement humain

  • Écrit par 
  • Jacques-Michel ROBERT
  •  • 11 132 mots
  •  • 10 médias

Le verbe latin volvere (dans sa forme active faire rouler, faire avancer ; dans sa forme neutre, tourner) a engendré voloper en vieux français. Dès le xiie siècle, on oppose déjà envelopper (enrouler) et développer (dérouler). Au xve siècle le substantif « développement » apparaît, utilisé indifféremment pour évoquer le bourgeon ou la fleur qui s'ouvrent, ou l'animal qui naît et grandit. […] Lire la suite

ANTHROPOLOGIE COGNITIVE

  • Écrit par 
  • Arnaud HALLOY
  •  • 5 810 mots

La première prend place à cheval sur les années 1950 et 1960. On assiste alors au « tournant cognitif » en psychologie avec le passage du béhaviorisme – un courant de la psychologie qui juge impossible l’accès aux états mentaux, et par conséquent leur explication scientifique, et qui prône l’étude exclusive des comportements ‒ à une science de l’activité psychique. […] Lire la suite

TÊTE ET COU

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT
  •  • 13 400 mots
  •  • 9 médias

La tête superpose un étage supérieur, le crâne, qui contient l'encéphale, un étage moyen, sensoriel, avec les fosses nasales, les orbites, les oreilles, et un étage inférieur, viscéral, ou aéro-digestif (en avant, fosses nasales et cavité buccale, avec la langue ; en arrière, pharynx, carrefour aéro-digestif et trait d'union entre la tête et le cou). […] Lire la suite

AFRIQUE NOIRE (Culture et société) Religions

  • Écrit par 
  • Marc PIAULT
  •  • 9 619 mots
  •  • 1 média

Ceux-ci se sont constitués à partir de la révélation d'un message de Dieu à un prophète, chargé de purifier ses semblables, et qui, luttant contre l'« idolâtrie », la « sorcellerie » et les maladies, développe généralement une organisation plus […] Lire la suite

ABDOMEN

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT
  •  • 6 346 mots
  •  • 9 médias

La rupture traumatique de la rate peut succéder à un traumatisme localisé, du type coup pied de cheval, avec fracture des dernières côtes gauches ; elle s'observe également après un accident grave, chute d'une certaine hauteur, écrasement, etc. La rate, organe pédiculé, mobile, turgescent, car rempli de sang, entouré d'une capsule mince, se rompt en général par le mécanisme du contrecoup. […] Lire la suite