« Bouddhisme »

BOUDDHISME (Les grandes traditions) Bouddhisme chinois

  • Écrit par 
  • Jacques GERNET, 
  • Catherine MEUWESE
  •  • 4 679 mots
  •  • 5 médias

L'histoire du bouddhisme en Chine peut être divisée en trois grandes périodes : les quatre premiers siècles de notre ère sont une époque de lente assimilation et d'adaptation du bouddhisme à une civilisation très différente, par son organisation sociale et politique comme par ses traditions et ses conceptions, de la civilisation où cette religion avait pris naissance ; la période du ve au ixe siècle est marquée par une grande ferveur religieuse (c'est pendant cette période que le bouddhisme fait la conquête de la Corée et du Japon) ; les siècles suivants sont marqués en Chine par un recul et un déclin de l'influence bouddhique et, à partir de l'époque mongole, par l'expansion dans toute la zone des steppes du bouddhisme tibétain connu sous le nom de lamaïsme. […] Lire la suite

Les médias de la recherche « Bouddhisme » :

Bouddhisme népalais

Bouddhisme népalais
Crédits : hadynyah/ E+/ Getty Images

photographie

Bouddhisme japonais

Bouddhisme japonais
Crédits : fitopardo/ Moment / Getty Images

photographie

Bouddhisme (Sri Lanka)

Bouddhisme (Sri Lanka)
Crédits : David Hiser/ The Image Bank/ Getty Images

photographie

Art et croyances sur les routes de la soie

Art et croyances sur les routes de la soie
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Afficher les médias de « Bouddhisme »

BOUDDHISME (Les grandes traditions) Bouddhisme tibétain

  • Écrit par 
  • Anne-Marie BLONDEAU
  •  • 5 604 mots
  •  • 5 médias

Mais cette notion n'est pas particulière au bouddhisme tibétain ; elle est partagée par le tantrisme en général, qu'il soit bouddhiste ou hindouiste. En outre, le mot « lamaïsme » a l'inconvénient de suggérer l'idée d'une religion particulière, alors qu'il s'agit fondamentalement du bouddhisme, senti et vécu comme tel par les Tibétains, qui récusent le terme. […] Lire la suite

BOUDDHISME (Les grandes traditions) Bouddhisme japonais

  • Écrit par 
  • Jean-Noël ROBERT
  •  • 13 492 mots
  •  • 1 média

Le bouddhisme tel qu'il fut transmis au Japon, par l'intermédiaire de la Corée, vers le milieu du vie siècle après J.-C., avait été auparavant refaçonné par la Chine. Il s'agissait, bien entendu, pour l'essentiel, des doctrines du Grand Véhicule (Mahāyāna) qui remontaient jusqu'au bouddhisme indien, mais avec les évolutions qu'elles avaient subies au sein de la culture chinoise à partir de la fin du ier siècle de l'ère chrétienne. […] Lire la suite

BOUDDHISME (Les grandes traditions) Bouddhisme indien

  • Écrit par 
  • Jean FILLIOZAT, 
  • Pierre-Sylvain FILLIOZAT
  •  • 10 641 mots
  •  • 1 média

Sa personnalité fut oubliée par l'Inde brahmanique, mais le bouddhisme lui fit une légende. Ce qu'il fit pour le bouddhisme fut de réunir un troisième concile dans sa capitale (en 249 av. J.-C. ?), théâtre de débats sur des points de doctrine importants, tels que l'existence de l'âme, consignés dans le Kathāvatthu, et surtout de donner une impulsion déterminante à l'expansion de la religion. […] Lire la suite

BOUDDHISME (Histoire) L'expansion

  • Écrit par 
  • Jean NAUDOU
  •  • 3 116 mots
  •  • 4 médias

Le Tibet demeure attaché, en dépit de l'occupation étrangère, au bouddhisme du Grand Véhicule sous la forme du lamaïsme. Le bouddhisme joue un rôle important au Vietnam et en Corée, mais il n'a plus en Chine d'existence officielle.C'est au début du iie siècle après l'entrée du Buddha dans le nirvāṇa, au milieu du iiie siècle avant notre ère, sous le règne du grand empereur Aśoka, le Maurya, que s'est affirmée la vocation missionnaire du bouddhisme. […] Lire la suite

BOUDDHISME Vue d'ensemble

  • Écrit par 
  • André BAREAU
  •  • 849 mots
  •  • 2 médias

Comme celle de toutes les religions, l'étude sérieuse du bouddhisme exige une excellente connaissance des peuples qui s'y sont convertis, de leur civilisation, de leur histoire, des pays qu'ils habitent et des langues qu'ils parlent ou ont parlées jadis et dans lesquelles ont été rédigés les innombrables ouvrages de la littérature bouddhique. Quoique l'étude du bouddhisme utilise des méthodes analogues, dans leur ensemble, à celles qu'appliquent les historiens des autres religions, la grande diversité de ces peuples, de tout ce qui les concerne et des formes prises par le bouddhisme rend cette étude particulièrement difficile. […] Lire la suite

BOUDDHISME (Histoire) Le Buddha

  • Écrit par 
  • André BAREAU
  •  • 4 309 mots
  •  • 2 médias

C'est pourquoi notre connaissance de la vie et de l'œuvre du Buddha, et plus généralement celle du bouddhisme antique, est dans l'ensemble incertaine, plus ou moins probable selon les éléments qui la constituent. Sa vie et sa personnalité Bien qu'elle ait été niée autrefois, l'historicité du Buddha ne l'est plus aujourd'hui. On s'accorde, en outre, sur divers points importants de sa biographie, au moins provisoirement ; certains indianistes proposent toutefois d'abaisser d'un siècle les dates acceptées par les autres. […] Lire la suite

BOUDDHISME (Histoire) Le renouveau contemporain

  • Écrit par 
  • Heinz BECHERT
  •  • 1 914 mots

C'est la raison pour laquelle ils sont convaincus qu'il ne peut y avoir aucune contradiction entre bouddhisme et connaissance scientifique. Pour beaucoup de modernistes, la scientificité du bouddhisme est même au premier plan de leurs préoccupations théoriques. Cela est valable pour les interprétations modernes du bouddhisme de certains érudits singalais, birmans et thaïlandais, ainsi que pour certains courants bouddhistes modernes en Asie orientale. […] Lire la suite

BOUDDHISME (Arts et architecture) Le stupa

  • Écrit par 
  • Gérard FUSSMAN
  •  • 2 588 mots
  •  • 4 médias

Aussi bien connaît-on des stūpa non bouddhistes (jaïns en Inde, bon-po au Tibet) ; de même, en Inde, où le bouddhisme a presque entièrement disparu, il est fréquent que des Hindous rendent un culte aux anciens stūpa. Mais il s'agit là d'exemples marginaux. Seul le bouddhisme a fait du stūpa l'édifice symbolique par excellence de ses croyances ; seul le bouddhisme a construit cet édifice par milliers d'exemplaires en Asie du Sud et du Sud-Est, en Asie centrale, en Chine et au Japon. […] Lire la suite

BOUDDHISME (Arts et architecture) La pagode

  • Écrit par 
  • Madeleine PAUL-DAVID, 
  • Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS
  •  • 1 670 mots
  •  • 1 média

Monument bouddhique, la pagode chinoise, aux destinations votive, commémorative et de reliquaire, a deux sources : l'une, proprement chinoise, qui vient du pavillon à étages de l'époque Han ; l'autre, indienne, à partir du stūpa d'une part et du sikhara d'autre part.Dès le ve siècle, la pagode fut transmise aux royaumes coréens avec la religion nouvelle. […] Lire la suite

BOUDDHISME (Histoire) Littératures et écoles bouddhiques

  • Écrit par 
  • André BAREAU
  •  • 5 970 mots

Cette évolution du bouddhisme trouve son parallèle dans l'hindouisme de la même époque, les deux religions employant des techniques analogues en les adaptant à leurs doctrines propres. Cette similitude aboutira peu à peu à une sorte de syncrétisme, puis à l'absorption du bouddhisme par l'hindouisme dans l'Inde orientale après le xve siècle. La littérature canonique du bouddhisme tardif Bien que des formules rituelles (mantra) et des formules « porteuses de science » (magique) (vidyādhāraṇī ) aient été souvent incluses dans des sūtra mahāyāniques, c'est seulement à partir du viie siècle que sont rédigés des ouvrages ou des recueils exposant méthodiquement les idées et surtout décrivant les pratiques propres à ce genre de bouddhisme. […] Lire la suite

BOUDDHISME (Arts et architecture) Représentations du Buddha

  • Écrit par 
  • Bruno DAGENS
  •  • 2 842 mots
  •  • 8 médias

Il va connaître un succès considérable en raison de l'extension de la communauté laïque et de la banalisation du bouddhisme qui l'accompagne : il permet en effet à la masse des fidèles de retrouver dans le bouddhisme les pratiques courantes de la religiosité populaire indienne (culte des arbres, des divinités agrestes, des génies des lieux), comme elle retrouve dans les récits édifiants des vies antérieures du Buddha (jātaka) des contes familiers. […] Lire la suite

BOUDDHISME (Arts et architecture) Représentations des Bodhisattva

  • Écrit par 
  • Bruno DAGENS
  •  • 1 501 mots
  •  • 2 médias

Le bouddhisme tardif multiplie les Bodhisattva comme les Buddha, leurs images s'inscrivent alors dans des maṇḍala complexes, et les identifications précises reposent souvent sur les positions respectives des différents personnages. […] Lire la suite

PROSCRIPTION DU BOUDDHISME (Chine)

  • Écrit par 
  • Catherine DESPEUX
  •  • 265 mots

Au sein du palais, deux factions rivales se servaient des religions dans leur lutte : d'un côté l'empereur et les lettrés pétris de confucianisme, de l'autre les eunuques favorables au bouddhisme. Expulsions, expropriations et laïcisations massives ne prirent fin qu'à la mort de Wuzong. Dès le règne de son successeur, le bouddhisme a toutefois trouvé les moyens de sa renaissance. […] Lire la suite

BODHI ou ÉVEIL, bouddhisme

  • Écrit par 
  • Jean-Christian COPPIETERS
  •  • 368 mots

Terme essentiel au bouddhisme, traduit assez souvent et à tort par « illumination », bodhi signifie « éveil ». Il existe plusieurs sortes de bodhi, la plus parfaite étant celle des buddha, des Éveillés. Pour les shrâvaka et les pratyekabuddha, la bodhi se limite à faire cette constatation : « J'ai détruit la Douleur ; je n'aurai plus à la détruire ; c'est l'arrivée au salut. […] Lire la suite

DÉBUT DU DHARMA AU JAPON

  • Écrit par 
  • François MACÉ
  •  • 218 mots

Le Nihon shoki se fait l'écho de conflits entre clans prenant prétexte de la réception du bouddhisme. Une alliance de princes – dont la première grande figure du bouddhisme japonais, le prince Shōtoku (574-622) – avec le clan Soga, protecteur du bouddhisme, scelle définitivement en 587 (bataille de Shigisan) l'avenir du bouddhisme au Japon. Celui-ci ne sera jamais persécuté avant la restauration de Meiji en 1868, qui tentera d'imposer le shintō comme religion d'État. […] Lire la suite

BODHISATTVA

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 502 mots
  •  • 4 médias

Quoi qu'il en soit, il est certain que celui-ci n'a cessé de s'enrichir dans le bouddhisme du Mahāyāna et qu'il a pris une grande extension dans les formes tibétaines et chinoises, donc aussi japonaises, de ce mouvement. Le bouddhisme tantrique enfin est allé jusqu'à doter ces personnages d'une shakti (śakti) c'est-à-dire d'une « puissance » personnifiée sous la forme d'une femme avec laquelle le bodhisattva s'unit. […] Lire la suite

BAREAU ANDRÉ (1921-1993)

  • Écrit par 
  • Bernard FRANK
  •  • 853 mots

Ne s'en remettant pas aux seuls textes, il s'est fait épigraphiste, archéologue, a suivi le Maître à la trace à travers toutes ses pérégrinations et constitué ainsi les bases d'une géographie du premier bouddhisme. La maladie a empêché l'achèvement de cette entreprise. À ce philosophe qui connaissait le bouddhisme dans toute sa profondeur, rien de ce qui faisait la vie des pratiquants de cette grande religion n'était indifférent. […] Lire la suite

KANG SENGHUI [K'ANG SENG-HOUEI] (mort en 280)

  • Écrit par 
  • Jean-Christian COPPIETERS
  •  • 214 mots

Moine et traducteur sogdien, qui propagea le bouddhisme en Chine. Né au Tonkin d'une famille sogdienne établie depuis longtemps en Inde, Kang Senghui perdit ses parents très jeune et embrassa la religion bouddhique. Il partit prêcher dans le royaume de Wu et s'établit à Jianye (Nankin) où, d'après la légende, il excitait la curiosité des habitants, qui n'avaient jamais vu de moine bouddhiste (en fait, le bouddhisme était déjà implanté dans la région). […] Lire la suite

DEMIÉVILLE PAUL (1894-1979)

  • Écrit par 
  • Yves HERVOUET
  •  • 1 105 mots

Il a d'abord été un bouddhologue, et ses travaux sur le bouddhisme occupent plus de la moitié des milliers de pages qu'il a écrites. Le premier gros article qu'il ait publié est l'étude d'une traduction chinoise d'un texte en pali : ce texte d'une grande rigueur et d'une grande ampleur d'information révèle une parfaite maîtrise des aspects aussi bien indiens que chinois du bouddhisme. […] Lire la suite

BUGAULT GUY (1917-2002)

  • Écrit par 
  • François CHENET
  •  • 638 mots

Les travaux de ce disciple d'Olivier Lacombe n'ont pas peu contribué à affiner et à renouveler notre compréhension de la nature même de cette « doctrine-médecine » et de cette « voie du milieu » qu'est le bouddhisme, et à éclairer en profondeur les paradoxes afférents à la voie bouddhique et à la notion de vacuité (shūnyāta) telle que conçue par le bouddhisme, paradoxes ressaisis par lui dans une perspective proprement philosophique, et non point simplement historico-critique ou érudite comme chez André Bareau. […] Lire la suite

TUCCI GIUSEPPE (1894-1984)

  • Écrit par 
  • Serge CLEUZIOU
  •  • 735 mots

Tucci était sensible à la profonde unité du bouddhisme, professant à l'encontre de nombreuses opinions communément admises qu'il existe une indéniable continuité entre le premier sermon du Bouddha à Sarnath et ses dérivations les plus récentes, développements ou métamorphose à partir du noyau originel. C'est ce qu'il chercha à démontrer par l'étude du tantrisme, branche indienne du bouddhisme à laquelle on a pu reprocher ses aspects formalistes et non spéculatifs, et qu'il s'attacha à réhabiliter à travers plusieurs ouvrages dont Théorie et pratique du mandala (1949). […] Lire la suite

THERAVĀDA

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 614 mots

Cette histoire des doctrines se marque aussi dans la diffusion du bouddhisme dans le Sud-Est asiatique : les missionnaires, utilisant les lignes maritimes commerciales qui unissaient le pays tamoul et l'île de Ceylan à la Birmanie, la Malaisie, l'Indonésie, propagèrent d'abord le bouddhisme des sectes primitives, puis, tout à fait au début de l'ère chrétienne, une forme de Mahāyāna. […] Lire la suite

NIRVĀṆA ET SAṂSĀRA

  • Écrit par 
  • André BAREAU
  •  • 3 532 mots

Il est surtout utilisé dans le bouddhisme où il possède un sens très particulier, la conception du salut étant différente dans cette religion de ce qu'elle est dans l'hindouisme et le jainisme. Le terme et la notion apparaissent dès les origines du bouddhisme, dans les textes canoniques contenant les sermons attribués par la tradition au Buddha. Le mot nirvāṇa désigne la disparition complète, mystérieuse pour un homme de l'Antiquité, d'une flamme sur laquelle on a soufflé, l'« extinction » de cette flamme. […] Lire la suite

ATĪŚA ou ATĪSHA (982-1054)

  • Écrit par 
  • Jean-Christian COPPIETERS
  •  • 633 mots

Son bouddhisme est déjà un syncrétisme. L'école bKa'-gdams-pa, qui dérive de son enseignement et qui a été soutenue dans son essor par 'Brom-ston, en est l'illustration. Contre cette tendance, Mar-pa a fondé l'école des bKa'-brgyud-pa, qui se caractérise par des positions plus nettement tantriques. […] Lire la suite

SHINTŌ

  • Écrit par 
  • René SIEFFERT
  •  • 6 546 mots
  •  • 4 médias

Shintō et bouddhisme On notera que, jusque-là, nous avons utilisé le terme de shintō pour désigner non pas un système religieux organisé, une « religion » au sens occidental, mais simplement un ensemble de croyances et de pratiques relatives aux kami. Telle est, en effet, la signification réelle d'un vocable qui, jusqu'au xixe siècle, n'était jamais employé que par référence au bouddhisme. […] Lire la suite

HIRAYAMA IKUO (1930-2009)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 400 mots

Son œuvre est fortement inspirée par le bouddhisme, comme on le voit avec Bukkyo Denrai (Transmission du bouddhisme, 1959), peinture consacrée à Xuan Zang, moine bouddhiste chinois du viie siècle. En 1962, Hirayama bénéficie d'une bourse de l'U.N.E.S.C.O. qui lui permet de poursuivre ses études en Europe. Il renoue avec sa ville d'origine quand il peint une toile composée de six panneaux et intitulée Holocauste de Hiroshima (1979) où la divinité bouddhique courroucée Fudo-myoo consume par ses flammes les souillures du monde et guide les êtres gouvernés par la violence sur le chemin de l'éveil. […] Lire la suite

PADMASAMBHAVA (2e moitié VIIIe s.)

  • Écrit par 
  • Jean-Christian COPPIETERS
  •  • 467 mots
  •  • 1 média

Philosophe indien du bouddhisme tantrique, Padmasambhava est aussi appelé Padmavajra, Padmākāra. Bien que la littérature hagiographique ait fait de lui l'introducteur du bouddhisme au Tibet, le Padmasambhava historique fut, en réalité, un personnage nettement plus effacé. Né dans l'Uddiyāna au sein d'une famille apparentée à la dynastie régnante, il portait d'abord le nom de Padmakulisha ; celui de Padmasambhava ne lui fut conféré qu'à la fin de ses études sur les tāntra. […] Lire la suite

MOKṢA

  • Écrit par 
  • Jean-Christian COPPIETERS
  •  • 221 mots

Pour le bouddhisme primitif, c'est l'arrêt de la douleur. Le but de l'arhat est de mettre fin au cycle infernal des naissances et des morts dans ce monde et d'aboutir enfin au nirvâna. Le bouddhisme du Grand Véhicule va substituer à l'idéal de l'arhat celui du bodhisattva. Pour ce dernier, ce n'est plus le salut personnel qui constitue le but premier à atteindre mais, au contraire, la libération de tous les êtres, tâche que le bodhisattva va poursuivre durant de multiples existences. […] Lire la suite

VOYAGE DE SAICHŌ ET KŪKAI EN CHINE

  • Écrit par 
  • François MACÉ
  •  • 186 mots

Le Shingon, purement ésotérique, va profondément marquer le bouddhisme et la société japonais. […] Lire la suite

CONVERSION D'ÁSOKA

  • Écrit par 
  • François CHENET
  •  • 236 mots

Frappé par les horreurs de la guerre et rongé de remords après la conquête du Kaliṅga, en — 250, le roi conquérant se convertit au bouddhisme. Sans en faire pour autant une religion officielle, il met désormais tout son zèle à faire régner dans son empire l'Ordre universel ou Dhamma, qui est, pour lui, un principe moral embrassant vertu, miséricorde, douceur et tolérance. […] Lire la suite

ĀRYADEVA (IIe-IIIe s.)

  • Écrit par 
  • Jean-Christian COPPIETERS
  •  • 288 mots

Plus que lui, il dirige ses attaques contre les doctrines extérieures au bouddhisme : Sāmkhya, Vaisheshika, accordant sans doute moins d'importance à l'Abhidharma, contre lequel Nāgārjuna avait établi sa théorie de la śūnyatā. Āryadeva aime se servir des opinions de ses adversaires pour les retourner contre eux et établir ses propres positions à partir des leurs. […] Lire la suite

SHŌTOKU-TAISHI (573 env.-621)

  • Écrit par 
  • Francine HÉRAIL
  •  • 618 mots

En 587, quand les Soga éliminent les Mononobe et les Nakatomi qui se sont posés, dit-on, en adversaires du bouddhisme mais qui étaient leurs rivaux, le prince, quoique très jeune, se range à leurs côtés. En 593, après l'assassinat de l'empereur Sushun, inspiré sans doute par les Soga, et l'intronisation d'une femme empereur, Suiko, il est nommé prince héritier et exerce jusqu'à sa mort une influence réelle sur les affaires ; cependant, de gré ou de force, il conserve de bonnes relations avec les puissants Soga. […] Lire la suite

DAVID-NEEL ALEXANDRA (1868-1969)

  • Écrit par 
  • Aliette ARMEL
  •  • 1 198 mots

Elle est accueillie en Grande-Bretagne par la Société théosophique dont l'enseignement s'inspire largement du bouddhisme. À Paris, elle apprend le sanskrit et le chinois, découvre le musée Guimet. Le bouddhisme répond à son attirance pour la mystique et pour des expériences d'une austérité extrême. Il est aussi un moyen de triompher des crises de neurasthénie qui l'accablent. […] Lire la suite

ZEN

  • Écrit par 
  • Claude GRÉGORY
  •  • 18 747 mots

Śūnyatā et tathatā Dans la prolixité de l'immense et fastueuse fable qui sert de substrat imaginaire aux développements doctrinaux du bouddhisme, le Mahāyāna se distingue à première vue du bouddhisme réputé ancien par la prééminence et l'amplification données à certains concepts, et par l'absence du volontarisme qui marque de son sceau l'ensemble des religions indiennes. […] Lire la suite

HUIYUAN [HOUEI-YUAN] (334-417)

  • Écrit par 
  • Kristofer SCHIPPER
  •  • 314 mots

Par son appartenance à la classe lettrée confucianiste, par ses études taoïstes et finalement par sa prestigieuse carrière bouddhique, on peut dire que Huiyuan représente parfaitement le bouddhisme des classes élevées (Gentry Buddhism) de son époque. […] Lire la suite

HĪNAYĀNA ou PETIT VÉHICULE

  • Écrit par 
  • Dominique TROTIGNON
  •  • 1 472 mots

Elle stigmatisera aussi de cette manière une école du bouddhisme ancien, le Sarvāstivāda – principal contradicteur des écoles du Mahāyāna – qui soutenait la thèse de l'existence ultime des phénomènes. Le terme Hinayāna vise alors aussi un certain système philosophique. En contexte chinois, surtout influencé par la littérature du Mahāyāna, le terme Hinayāna sera employé à double titre, pratique et philosophique : il fera référence au mode de vie du bhikshu et à l'enseignement des « Quatre Nobles Vérités », socle doctrinal des écoles du bouddhisme ancien, qu'étudient ceux qui visent l'état d'arhat. […] Lire la suite

LE VOYAGE EN OCCIDENT (XIYOU JI), Wu Cheng'en - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-François PÉPIN
  •  • 633 mots
  •  • 1 média

Puis est relatée l'élaboration des canons du bouddhisme, par Çakyamuni lui-même, alors que la tradition originelle les fait rédiger par Ananda, disciple les recevant de la bouche même du Buddha. Vient ensuite le récit du voyage en Inde qu'accomplit le moine Xuanzang, accompagné de quatre êtres surnaturels destinés à éloigner de sa route les difficultés. […] Lire la suite

GANDHĀRA

  • Écrit par 
  • Rita RÉGNIER
  •  • 714 mots
  •  • 1 média

Sous Aśoka Maurya (~ 264 ?-~ 226 ?), le bouddhisme s'était implanté au Gandhāra ainsi que dans les cantons limitrophes, et avait fait de ces régions une seconde Terre sainte, en y localisant des vies antérieures (jātaka) du Bouddha. Sous les Kuṣāṇa, un art tout imprégné de formules plastiques hellénistiques s'épanouit là : en grande partie voué au bouddhisme, il donna forme à l'effigie du Maître jusqu'alors rigoureusement proscrite de l'imagerie indienne. […] Lire la suite

TIBET (XIZIANG)

  • Écrit par 
  • Chantal MASSONAUD, 
  • Luciano PETECH, 
  • David SNELLGROVE, 
  • Pierre TROLLIET, 
  • Universalis
  •  • 26 820 mots
  •  • 11 médias

Dans tous les pays d'Asie où se propagea le bouddhisme, celui-ci s'amalgama aux croyances religieuses et aux idées philosophiques antérieures. De ce fait, au niveau le plus populaire, le bouddhisme se présente sous des formes passablement différentes selon les pays. De plus, dans les pays – notamment en Chine et au Tibet – où dès la période la plus reculée la littérature bouddhique fut adoptée dans une version traduite localement, la tradition littéraire tout entière a tendance à se séparer des formes voisines du bouddhisme. […] Lire la suite

VAJRAYĀNA

  • Écrit par 
  • Corrado PENSA
  •  • 2 559 mots

Le terme sanskrit Vajrayāna (« véhicule de diamant ») désigne la troisième et dernière phase du bouddhisme, les deux précédentes étant le Hīnayāna et le Mahāyāna. Le Vajrayāna peut être appelé aussi bouddhisme tantrique : on y trouve, en effet, mêlés, les présupposés majeurs du Mahāyāna et ceux du tantrisme, ces derniers présentant toutefois des variantes notables (cf. […] Lire la suite

NĀLANDĀ

  • Écrit par 
  • Rita RÉGNIER
  •  • 1 817 mots

Au cœur de l'ancien Magadha, la terre sainte du bouddhisme (Bihār méridional, Inde du Nord-Est), se dressent les ruines imposantes de Nālandā, cité monastique et métropole spirituelle du monde bouddhique médiéval. Fondée, selon toute vraisemblance, pendant le deuxième quart du ve siècle de l'ère chrétienne par un souverain Gupta, cette université religieuse vit son prestige croître sous le règne brillant d'Harṣa de Kanauj (606-647). […] Lire la suite

MAṆḌALA

  • Écrit par 
  • Odette J. MONOD
  •  • 1 575 mots
  •  • 1 média

Il joue un rôle mystique et rituel dans les religions issues de l'Inde, notamment dans l'hindouisme, le bouddhisme lamaïque tibétain et le bouddhisme ésotérique japonais. Les diverses conceptions plastiques du maṇḍala offrent des points communs. En effet, qu'il soit construit pour des fins provisoires en matériau léger ou bien d'une manière durable, tel un monument architectural, qu'il soit peint sur toile ou qu'il figure en ronde bosse tel un objet, le maṇḍala est caractérisé par son plan. […] Lire la suite

TANTRISME

  • Écrit par 
  • André PADOUX
  •  • 9 450 mots

La distinction est plus aisée dans le bouddhisme, où les voies et pratiques tantriques diffèrent nettement des doctrines anciennes, même s'il s'agit là, comme pour l'hindouisme, de la réinterprétation dans un esprit nouveau d'une tradition antérieure, dépassée ou relayée, mais non abolie. Bien que présent aussi dans le bouddhisme (accessoirement dans le jinisme), le tantrisme fut probablement d'abord un phénomène hindou. […] Lire la suite

YIJING [YI-TSING] (635-713)

  • Écrit par 
  • Jean-Christian COPPIETERS
  •  • 337 mots

Son œuvre comporte des inexactitudes et des négligences, mais il a laissé un témoignage irremplaçable, parce qu'unique, sur l'état du bouddhisme en Insulinde ; sa description complète aussi celle qu'avait donnée de l'Inde Xuanzang. […] Lire la suite

LI AO [LI NGAO] (mort en 844?)

  • Écrit par 
  • Kristofer SCHIPPER
  •  • 390 mots

Ces conceptions sont, elles aussi, proches du taoïsme et du bouddhisme. L'originalité de Li Ao réside cependant dans le fait que, pour lui, une telle sérénité n'empêche pas l'homme d'occuper sa place au sein de la société ; l'auteur, en effet, considère que l'équanimité et la réalisation de l'absence de désir peuvent être obtenues par une connaissance fondée sur la logique des choses. […] Lire la suite

XUANZANG [HIUAN-TSANG] (602-664)

  • Écrit par 
  • Jean-Christian COPPIETERS
  •  • 852 mots
  •  • 1 média

Ces œuvres apportent un grand nombre d'informations sûres concernant l'Inde et l'Asie centrale du viie siècle ainsi que le bouddhisme de l'époque. […] Lire la suite

KOJIKI

  • Écrit par 
  • René SIEFFERT
  •  • 1 214 mots

C'est ce que virent fort bien ceux qui, au xixe siècle, voulurent proscrire le bouddhisme au nom d'un shintō d'État dont le Kojiki serait la Bible. […] Lire la suite

HOA HAO

  • Écrit par 
  • Yvan BARBÉ
  •  • 431 mots

Son fondateur Huynh Phu So, dit le Bonze fou (Dao Khung), naît en 1919 dans une famille paysanne aisée ; atteint de fièvre, l'enfant est soigné par un ermite spécialiste d'acupuncture, qui le guérit et lui enseigne, outre le bouddhisme, certaines pratiques de magie et d'hypnotisme. En 1939, Huynh Phu So a une nouvelle crise, à la fois de fièvre et de mysticisme. […] Lire la suite

DAI ZHEN [TAI TCHEN] (1724-1777)

  • Écrit par 
  • Paul DEMIÉVILLE
  •  • 494 mots

Le Moyen Âge, sous l'influence du bouddhisme, et l'école de Zhu Xi, en dépit de ses prétentions d'antibouddhisme, avaient fait du li un absolu transcendant ; Dai Zhen veut un li immanent au qi, à la nature : d'où, en morale, une réhabilitation de la vie naturelle, de l'instinct, de la passion, du désir, inhérents à la nature humaine, mais condamnés par le puritanisme néo-confucianiste. […] Lire la suite