« Biomasse »

OCÉAN ET MERS (Vie marine) Vie dans les grandes profondeurs

  • Écrit par 
  • Lucien LAUBIER
  •  • 3 869 mots
  •  • 3 médias

La biomasse des peuplements profonds fondés sur la production de surface est extraordinairement faible. Pour le domaine pélagique, si l'on prend comme unité la biomasse de la couche éclairée, on ne trouve plus que 1/25 entre 600 et 2 000 mètres, 1/50 entre 2 000 et 6 500 mètres, 1/500 pour des profondeurs supérieures à 6 500 mètres. Dans le domaine benthique, la décroissance de la biomasse est encore plus accentuée. […] Lire la suite

Les médias de la recherche « Biomasse » :

Cycle saisonnier d'une biomasse dans une savane

Cycle saisonnier d'une biomasse dans une savane
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Pyramide des biomasses

Pyramide des biomasses
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Forêt de séquoias

Forêt de séquoias
Crédits : Vincent Chassany

photographie

Carburants alternatifs pour l'aviation et capacité de production

Carburants alternatifs pour l'aviation et capacité de production
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Afficher les médias de « Biomasse »

ÉNERGIES RENOUVELABLES

  • Écrit par 
  • Daniel CLÉMENT
  •  • 15 637 mots
  •  • 21 médias

Ces différents types de biomasse ont des compositions et des propriétés variées qui permettent divers usages. À l’origine, la biomasse peut être solide, liquide (effluent), voire gazeuse pour le gaz de décharge ou de station d’épuration des eaux. À l’usage, chacune de ces trois formes peut, par certains types de traitements, se convertir en une autre forme. […] Lire la suite

TERMITE

  • Écrit par 
  • Catherine BLAIS
  •  • 450 mots

Grands recycleurs de matière végétale, terrassiers infatigables, représentant une biomasse considérable, les termites jouent un rôle important dans l'équilibre écologique, en particulier des savanes tropicales. Trois espèces, à l'origine méridionales, vivent en France : le Termite à cou jaune (Kalotermes flavicollis), provençal, le termite lucifuge (Reticulitermes lucifugus) et le termite de Saintonge (Reticulitermes santonensis), présent aujourd'hui en Île-de-France. […] Lire la suite

EAU Approvisionnement et traitement

  • Écrit par 
  • Georges BREBION, 
  • Cyrille GOMELLA, 
  • Bernard LEGUBE
  •  • 10 057 mots
  •  • 5 médias

La concentration en biomasse des réacteurs est de l'ordre de 2 à 4 g/l, le temps de séjour de l'eau de l'ordre de 24 heures et celui de la biomasse compris entre 10 et 20 jours. – La décantation secondaire (également appelée clarification) a pour rôle d'assurer la séparation des particules en suspension (biomasse, matières en suspension minérales et matières organiques en suspension non biodégradables) et l'eau, avec un rendement supérieur à 99-99,5 p. […] Lire la suite

AMOCO CADIZ MARÉE NOIRE DE L' (16 mars 1978)

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 469 mots

Sur une surface totale de 250 000 hectares polluée, la biomasse détruite, évaluée par comparaison avec des sites indemnes et par extrapolation, représenterait 260 000 tonnes en poids frais, soit environ 1 tonne par hectare. Tout commence ce 16 mars, à 9 h 45, par une fuite d'huile de l'appareil à gouverner. À 11 h 30, après avoir vainement tenté une réparation, le commandant du pétrolier demande l'aide des remorqueurs. […] Lire la suite

PÊCHE

  • Écrit par 
  • Jean-Paul TROADEC
  •  • 4 869 mots
  •  • 5 médias

Contrairement aux précédents modèles, ils permettent de prédire les effets de changements de sélectivité sur la structure d'âge des captures et la biomasse parentale. On peut leur coupler un modèle représentant la relation entre la biomasse parentale et le recrutement moyen (modèle de relation stock/recrues). En l'absence de surpêche, ces modèles permettent de suivre convenablement l'état des stocks. […] Lire la suite

SOLS Biodynamique

  • Écrit par 
  • François TOUTAIN
  •  • 4 636 mots

 100 environ de l'énergie solaire arrivant dans la haute stratosphère qui est utilisée pour fabriquer de la biomasse végétale.Une partie de cette énergie va être incorporée au sol sous forme de feuilles et de racines mortes et va constituer un apport énergétique dont l'utilisation a des conséquences importantes sur les transformations de surface de la lithosphère et la pédogenèse. […] Lire la suite

MARÉES VERTES

  • Écrit par 
  • Alain MENESGUEN
  •  • 736 mots

Les modèles mathématiques d'Ifremer montrent que la seule façon de diminuer la biomasse d'ulves sur les plages est de réduire les apports de nitrate d'origine agricole. Il faudrait en fait ramener la concentration moyenne en nitrate des rivières bretonnes à moins de 10 milligrammes par litre, alors qu'elle est aujourd'hui de 30 milligrammes par litre, ce qui constitue un véritable défi pour l'agriculture et la société. […] Lire la suite

CYCLES BIOGÉOCHIMIQUES

  • Écrit par 
  • Jean-Claude DUPLESSY
  •  • 7 878 mots
  •  • 7 médias

Celui qui est présent dans la biomasse représente 1 000 Gt, valeur inférieure à celle de l'oxygène dissous dans l'eau (6 000 Gt). Quant à celui qui est combiné dans l'eau, sa masse est très élevée (1,2 × 109 Gt) ; il ne repasse dans l'air que lorsque les molécules d'eau et de gaz carbonique réagissent au cours des réactions de photosynthèse (effet Dole). […] Lire la suite

BIOCARBURANTS ou AGROCARBURANTS

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CHARVET, 
  • Anthony SIMON
  •  • 6 509 mots
  •  • 10 médias

Ces produits qui alimentent divers types de moteurs peuvent provenir d’hydrocarbures, du charbon ou de la biomasse (essentiellement des matières végétales). Selon la directive 2003/30/CE de l’Union européenne, « un biocarburant est un combustible liquide ou gazeux utilisé pour le transport et produit à partir de la biomasse ». La liste de ces composés est assez longue, car elle rassemble des produits organiques oxygénés relevant des alcools, éthers et esters utilisables comme carburants. […] Lire la suite

KAUFMANN HERMANN (1955- )

  • Écrit par 
  • Dominique GAUZIN-MÜLLER
  •  • 1 040 mots

Le chauffage est assuré par le réseau de chaleur d'une centrale communale à la biomasse, le rafraîchissement par une pompe à chaleur grâce à un captage de l'eau de la nappe phréatique. La couverture vitrée de la place formée par les trois corps de bâtiment intègre 350 mètres carrés de cellules photovoltaïques. L'ensemble a été labellisé Passivhaus et salué par de nombreux prix nationaux et internationaux. […] Lire la suite

RESSOURCES NATURELLES

  • Écrit par 
  • François RAMADE
  •  • 1 319 mots

Les prélèvements exercés par l'homme ont atteint des niveaux tels que non seulement la productivité (les intérêts), mais aussi la biomasse sur pied, nécessaire pour le maintien de la ressource (le capital), sont consommées à une vitesse accrue. Il en va de même pour l'eau, pourtant intrinsèquement recyclable, ou encore les sols, par nature régénérables car résultant d'un processus dynamique. […] Lire la suite

ÉCOSYSTÈMES

  • Écrit par 
  • Luc ABBADIE
  •  • 6 409 mots
  •  • 7 médias

Ce qui reste de cette production, dite production nette, donne naissance à la masse végétale (la biomasse) qui persiste plus ou moins longtemps selon la durée de vie des organes végétaux (feuilles, tronc par exemple). À l'échelon planétaire, la production primaire nette est en grande partie liée à la hauteur des précipitations annuelles et à la température annuelle moyenne. […] Lire la suite

BIODÉPOLLUTION

  • Écrit par 
  • Sylvain CHAILLOU, 
  • Jérôme COMBRISSON
  •  • 3 000 mots

Cette biomasse, composée essentiellement de bactéries et de protozoaires, va se nourrir de la matière organique et la dégrader. Elle reproduit, dans des réacteurs spécifiques et de façon beaucoup plus rapide, un phénomène qui se déroule naturellement dans les rivières. À l'issue de ce processus, les bactéries constituent les « boues » qui devront être séparées de l'eau épurée. […] Lire la suite

SOLS Microbiologie

  • Écrit par 
  • Yvon DOMMERGUES
  •  • 7 138 mots
  •  • 5 médias

En général, les champignons contribuent pour plus de la moitié de la biomasse microbienne dans le sol. Mais, dans les sols hydromorphes, les algues ont tendance à proliférer en surface et les bactéries anaérobies en profondeur. Les virus sont souvent associés aux argiles à partir desquelles ils peuvent pénétrer dans les racines des plantes par des blessures. […] Lire la suite

INTERACTIONS, écologie

  • Écrit par 
  • Pierre JOUVENTIN
  •  • 1 407 mots

Doit-on rappeler le cas des coraux qui hébergent des algues unicellulaires et représentent une biomasse considérable dans les océans ? Moins évidentes, les mycorhizes sont des champignons symbiotiques qui enveloppent les racines et permettent à la plupart des arbres de mieux assimiler les éléments minéraux et la matière organique. Or leur absence lors des reboisements empêche la croissance des arbres. […] Lire la suite

AGRICULTURE Vue d'ensemble

  • Écrit par 
  • Marcel MAZOYER, 
  • Laurence ROUDART
  •  • 1 501 mots

Dans ces conditions, la fertilité utile d'un écosystème peut être mesurée par sa capacité à produire de la biomasse végétale utilisable par les humains ou les animaux domestiques. En un lieu donné, cette fertilité utile dépend de la teneur du sol en eau et en sels minéraux dissous absorbables par les plantes. Plus largement, elle dépend du climat, du sol (composition, texture, structure…) et des populations spontanées de plantes, d'animaux et de micro-organismes qui s'y trouvent. […] Lire la suite

AUTOMOBILE Défis

  • Écrit par 
  • Daniel BALLERINI, 
  • François de CHARENTENAY, 
  • André DOUAUD, 
  • Francis GODARD, 
  • Gérard MAEDER, 
  • Jean-Jacques PAYAN
  •  • 11 590 mots
  •  • 8 médias

Il existe cependant des usages concurrents de la biomasse ligno-cellulosique, avec en particulier sa transformation en énergie (combustion ou production d'électricité et de chaleur par cogénération), qui se traduit généralement par le plus faible coût de « CO2 évité ». Les productions d'énergie et de biocarburants liquides seront à court et moyen termes les deux débouchés majeurs de la biomasse. […] Lire la suite

TELLURIQUE MILIEU

  • Écrit par 
  • Roger DAJOZ
  •  • 4 879 mots
  •  • 14 médias

Le sol, milieu vivant Biomasse Les organismes vivants du sol représentent une biomasse importante. G. Bachelier donne les proportions suivantes dans le cas d'un sol de prairie : – matières minérales : 93 p. 100 ; – matières organiques totales : 7 p. 100, dont matières organiques : 85 p. 100 ; racines : 10 p. 100 ; êtres vivants : 5 p. 100 (dont champignons et algues : 40 p. […] Lire la suite

CARBURANTS POUR L'AVIATION

  • Écrit par 
  • Paul NASH, 
  • Odile PÉTILLON
  •  • 3 244 mots
  •  • 3 médias

Les carburants issus de la filière Fischer-Tropsch (filière dite XTL – Anything to Liquids) sont appelés CTL (Coal to Liquids), GTL (Gas to Liquids) et BTL (Biomass to Liquids) en fonction de la ressource hydrocarbonée utilisée, respectivement le charbon, le gaz ou la biomasse végétale (résidus forestiers ou agricoles). La filière de transformation des huiles dite filière H. […] Lire la suite

CARBURANTS

  • Écrit par 
  • Daniel BALLERINI, 
  • Jean-Claude GUIBET, 
  • Xavier MONTAGNE
  •  • 10 527 mots
  •  • 9 médias

En dehors du pétrole, d'autres filières permettent d'obtenir des carburants :– La première concerne les biocarburants, qui proviennent de la biomasse, plus précisément de céréales (blé, maïs), de plantes sucrières (betteraves, canne à sucre), d'huiles végétales (colza, tournesol, soja, palme) et, en cours de développement, de biomasse lignocellulosique (bois, pailles,. […] Lire la suite

BIOCÉNOSES

  • Écrit par 
  • Paul DUVIGNEAUD, 
  • Maxime LAMOTTE, 
  • Didier LAVERGNE, 
  • Jean-Marie PÉRÈS
  •  • 9 774 mots
  •  • 8 médias

La surface de chaque élément de la pyramide est proportionnelle à la biomasse du niveau qu'il représente. Souvent cette biomasse est exprimée par son équivalent énergétique en calories, qui traduit mieux que le poids sec l'importance réelle de la matière vivante des différents groupes d'êtres vivants. Il est certain, en effet, que la coquille d'un Mollusque, le test d'un Oursin, et même le squelette d'un Vertébré, bien qu'ils soient partie intégrante de l'organisme, n'ont pas, pour un éventuel prédateur, le même intérêt alimentaire que les tissus mous comestibles. […] Lire la suite

TARA, goélette

  • Écrit par 
  • Anna DENIAUD, 
  • Christian SARDET
  •  • 3 745 mots
  •  • 6 médias

La majeure partie de la biomasse des océans est constituée par une multitude d'êtres unicellulaires (bactéries et protistes) pour la plupart invisibles à l'œil nu. Une partie des protistes – algues, diatomées, dinoflagellés et coccolithophores – constituent avec les cyanobactéries le plancton végétal ou phytoplancton. Ces êtres unicellulaires photosynthétiques tirent leur énergie de la lumière du soleil. […] Lire la suite

OCÉAN ET MERS (Vie marine) L'écosystème marin

  • Écrit par 
  • Lucien LAUBIER
  •  • 1 825 mots
  •  • 3 médias

En d'autres termes, la totalité de la biomasse vivante des océans représente le quart de la matière organique morte, particulaire et dissoute. Bien entendu, cette situation a conduit les biochimistes à s'interroger sur le fonctionnement du cycle de la matière organique dans l'océan. Cette quantité importante de matière organique est-elle exploitée par des animaux, et si oui, lesquels ? Jusqu'à présent, on ne dispose que de rares informations sur ce sujet. […] Lire la suite

EAU (notions de base)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DELÉAGE
  •  • 6 238 mots
  •  • 5 médias

Celle des lits bactériens fixe la biomasse des micro-organismes sur un support granuleux à travers lequel percolent les eaux à traiter, l'oxygénation étant assurée par une insufflation à contre-courant. Avec le lagunage, les eaux usées s'écoulent lentement dans plusieurs réservoirs peu profonds qui permettent le dépôt des métaux lourds et l'épuration microbiologique dans le premier bassin, puis l'édification, dans les derniers, d'une nouvelle biomasse organique vivante à partir des nutriments en excès. […] Lire la suite

UNION EUROPÉENNE Politique commune des pêches

  • Écrit par 
  • Jean BONCOEUR, 
  • Jean-Paul TROADEC
  •  • 2 263 mots

Elle consistait, par le biais de mesures techniques, d'abord à préserver les juvéniles (sélectivité de la pêche), puis à conserver une biomasse de reproducteurs suffisante pour assurer la reproduction des stocks. Applicables à tous, ces mesures l'étaient par la voie réglementaire. Mais le déclin des apports en provenance de la mer communautaire à partir des années 1970 et la stagnation de la production mondiale depuis les années 1990 témoignent du tarissement des possibilités de redéploiement et de l'apparition d'un besoin nouveau de régulation : celui d'ajuster les capacités de capture à la productivité des stocks. […] Lire la suite

LITTORAL MARITIME

  • Écrit par 
  • Jean-Marie PÉRÈS
  •  • 2 228 mots
  •  • 2 médias

Quant à la biomasse et à la productivité des peuplements benthiques, elles sont, en général, assez faibles dans l'étage supralittoral ; elles sont plus importantes dans l'étage médiolittoral, surtout sur les substrats rocheux et notamment lorsque ceux-ci présentent des ceintures d'algues ou des peuplements de moules ou d'huîtres, et dans l'étage infralittoral, où domine encore souvent le matériel végétal ; elles sont généralement plus faibles dans l'étage circalittoral. […] Lire la suite

ARCHÉOBACTÉRIES ou ARCHÉES

  • Écrit par 
  • Patrick FORTERRE
  •  • 2 138 mots

 100 de l'ensemble de la biomasse océanique. Des travaux de métagénomique (isolement direct de gènes dans l'environnement) et la culture de l'un de ces organisme en 2005 ont mis en évidence parmi ces archées mésophiles un grand groupe de micro-organismes capables d'oxyder l'ammoniaque. Des travaux récents indiquent que ces archées pourraient être les principaux acteurs du cycle de l'azote dans les océans et dans le sol, rôle que l'on réservait jusque-là à un groupe particulier de bactéries. […] Lire la suite

TÉLÉDÉTECTION

  • Écrit par 
  • Philippe DELCLAUX
  •  • 7 414 mots
  •  • 18 médias

Des instruments mesurant la couleur de l'eau permettent d'accéder aux concentrations en phytoplancton et sont utilisés pour les études de la biomasse marine. […] Lire la suite

AÉRONAUTIQUE CIVILE (INDUSTRIE)

  • Écrit par 
  • Georges VILLE
  •  • 2 387 mots
  •  • 5 médias

Seul le kérosène de synthèse présente les caractéristiques permettant la poursuite du transport aérien au XXIe siècle ; les procédés d'obtention (à partir du charbon, du gaz naturel ou de la biomasse) sont connus, mais il reste à concevoir une production propre et économique ; le problème du coût et de son impact reste entier. L'hydrogène pourrait devenir la solution pour le xxiie siècle si on arrive à lever les nombreux doutes actuels : conception de l'avion, production de l'hydrogène, logistique et sécurisation de son emploi. […] Lire la suite

HERBACÉS GROUPEMENTS

  • Écrit par 
  • Marcel BOURNÉRIAS
  •  • 5 006 mots
  •  • 12 médias

Les formations herbacées ou sous-ligneuses ne diffèrent pas seulement par leur flore, leur structure et leur écologie ; elles sont également caractérisées par leur biomasse et leur productivité (notamment primaire), valeurs qui expriment leur activité en tant qu'écosystèmes fixateurs et transformateurs de matière et d'énergie. Fondamentalement déterminées par les paramètres thermiques et hydriques, biomasse et productivité sont souvent secondairement influencées par les actions humaines (défrichements, utilisation d'engrais et d'herbicides, sélection de variétés à haut rendement dans les cultures. […] Lire la suite

LASCAUX

  • Écrit par 
  • Patrick PAILLET, 
  • Denis VIALOU
  •  • 4 864 mots
  •  • 5 médias

Le recours systématique aux biocides a été dénoncé depuis lors par de nombreux spécialistes, car il appauvrit la biomasse et favorise le développement de souches pathogènes pionnières ou plus résistantes. La seconde crise bioclimatique (depuis 2000) Cette seconde crise oblige à s'interroger de nouveau sur les programmes de conservation tant curative que préventive de la grotte. […] Lire la suite

MIGRATIONS ANIMALES

  • Écrit par 
  • Valérie CHANSIGAUD, 
  • Jean DORST
  •  • 11 698 mots
  •  • 18 médias

Les populations migratrices profitent d'une capacité limite d'un niveau supérieur au moment où elles séjournent dans une région déterminée, par suite d'une productivité saisonnière plus élevée ; puis elles la quittent quand la biomasse consommable régress […] Lire la suite

CILIÉS ou INFUSOIRES

  • Écrit par 
  • Jean DRAGESCO
  •  • 2 663 mots
  •  • 6 médias

Des recherches récentes ont montré qu'il existe une énorme biomasse de Ciliés dans le sol (formule édophique). Ces animaux restent la plupart du temps enkystés et leur vie active a lieu uniquement lorsque la terre est inondée. Mouvements La locomotion des Ciliés étant fondée sur l'action des cils, la plupart des espèces glissent doucement sur le substratum. […] Lire la suite

SORTIE DU NUCLÉAIRE CIVIL

  • Écrit par 
  • Benjamin DESSUS
  •  • 2 434 mots
  •  • 3 médias

La poursuite du développement des renouvelables au-delà de 2020, à un rythme analogue, permettrait d'atteindre une production électrique de 270 TWh en 2030 (110 issus de l'éolien, 70 de l'hydraulique, 50 du photovoltaïque et 40 de la biomasse). Là encore, le bouclage pour 2030 est assuré par l'installation de 30 gigawatts de cycles combinés à gaz naturel produisant les 70 TWh manquants (soit 340 — 270). […] Lire la suite

PLANCTON

  • Écrit par 
  • Stéphane GASPARINI
  •  • 3 265 mots
  •  • 9 médias

Ces migrations, dites nycthémérales, affectent l'ensemble de la planète et représentent ainsi un gigantesque mouvement de biomasse. L'ampleur de ces migrations peut aller de quelques dizaines à plusieurs centaines de mètres, ce qui représente un exploit pour des organismes dépassant rarement quelques millimètres. En se nourrissant la nuit dans la couche de surface où se développe le phytoplancton puis en s'enfonçant en profondeur le jour, notamment pour éviter les prédateurs visuels, le zooplancton accélère le flux de matière vers le fond car il produit directement en profondeur des déchets issus de la nourriture consommée en surface. […] Lire la suite

OCÉAN ET MERS (Vie marine) Vie pélagique

  • Écrit par 
  • Lucien LAUBIER, 
  • Jean-Marie PÉRÈS
  •  • 7 202 mots
  •  • 8 médias

Les coccolithophoridés sont surtout abondants dans les mers chaudes où leur nombre est plus élevé que celui des dinoflagellés, ces derniers organismes l'emportant toutefois quant au pourcentage de la biomasse en raison de leur taille supérieure. Dans le phytoplancton, on trouve aussi en abondance des flagellés chlorophylliens « nus », c'est-à-dire dépourvus de squelette ; ils sont relativement mal connus en raison de leur taille microscopique et de leur fragilité qui en rendent l'étude très difficile. […] Lire la suite

ÉCOLOGIE

  • Écrit par 
  • Patrick BLANDIN, 
  • Denis COUVET, 
  • Maxime LAMOTTE, 
  • Cesare F. SACCHI
  •  • 20 635 mots
  •  • 15 médias

La surface de chaque étage de la pyramide est proportionnelle à la biomasse du niveau qu'il représente. On peut, pour faciliter les comparaisons, exprimer cette biomasse par son équivalent énergétique en calories ou en joules, qui, compte tenu de la présence des squelettes externes ou internes, des coquilles, des inclusions minérales diverses, traduit mieux que le poids sec l'importance réelle de la matière vivante des différents groupes d'êtres vivants. […] Lire la suite

OZONE ATMOSPHÉRIQUE

  • Écrit par 
  • Robert KANDEL
  •  • 8 293 mots
  •  • 6 médias

L'autre gaz important est le monoxyde de carbone (CO) provenant de la combustion incomplète de la matière carbonée (biomasse, carburants fossiles, méthane et autres hydrocarbures dans l'air, etc.). Aujourd'hui, à l'échelle planétaire, au moins 60 p. 100 des émissions des gaz CH4, CO et NOx sont anthropiques. Il faut aussi tenir compte de divers composés organiques volatils (COV), en majorité naturels (terpènes émis par la végétation), mais aussi – pour 10 p. […] Lire la suite

SAHEL

  • Écrit par 
  • François BOST
  •  • 3 538 mots
  •  • 2 médias

Aussi l'élevage dépend-il très étroitement de la répartition géographique des espèces végétales, ainsi que de la biomasse du tapis herbacé par hectare (de 500 kg de matière sèche/ha au nord, jusqu'à 3 000 kg/ha au sud). Les bergers et leurs troupeaux (en dehors des vaches laitières qui paissent au même endroit) descendent vers le sud durant la saison sèche, puis remontent le long d'itinéraires connus vers le nord du Sahel dès le début de la saison des pluies, notamment pour libérer les espaces cultivables. […] Lire la suite

ÉNERGIE POLITIQUES DE L'

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CHEVALIER, 
  • Sophie MERITET
  •  • 8 083 mots
  •  • 7 médias

Les sources renouvelables, la biomasse et l'énergie hydraulique contribuent de façon considérable au bouquet énergétique de la France, qui se classe dans la moyenne européenne par rapport à ses objectifs chiffrés de 23 p. 100 en 2020. Les investissements de production d'électricité, qui inclut les énergies renouvelables, font l’objet d’une politique de programmation pluriannuelle. […] Lire la suite

AUSTRAL OCÉAN ou OCÉAN GLACIAL ANTARCTIQUE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre PINOT
  •  • 3 785 mots
  •  • 4 médias

Au total, la biomasse existant dans l'océan Austral est une des plus fortes qui soient. Parmi les oiseaux, les pétrels et les manchots sont les plus caractéristiques ; parmi les Pinnipèdes, les phoques et les otaries ; parmi les mammifères marins, les baleines. Depuis que la baleine franche est strictement protégée, seule la baleine australe est chassée, pendant l'été austral, uniquement dans la région comprise entre la Patagonie et la Nouvelle-Zélande. […] Lire la suite

ARCHÉOLOGIE (Méthodes et techniques) L'archéologie environnementale

  • Écrit par 
  • Stéphanie THIÉBAULT
  •  • 4 223 mots

Il s'avère que c'est au moment des détériorations climatiques que, sous les latitudes moyennes, se développent les steppes et donc la biomasse des ongulés, cause d'un essor démographique. Lors du réchauffement postglaciaire (il y a 10 millénaires), le milieu devient très forestier et l'homme moderne s'adapte en exploitant ces forêts et en intensifiant notamment les activités de cueillette. […] Lire la suite

NOIRE MER

  • Écrit par 
  • Luch Mikhaylovich FOMIN, 
  • Yves GAUTIER, 
  • Vladimir Petrovich GONCHAROV, 
  • Aleksï Nilovitch KOSAREV
  •  • 3 592 mots
  •  • 2 médias

Elle abrite tous les principaux groupes de micro-organismes, qui dans la biomasse totale sont 1,5 fois plus importants que les groupes de phytoplancton et de zooplancton réunis. La plupart d'entre eux se trouvent dans une mince couche superficielle, quelques bactéries anaérobies vivant dans la zone contaminée au sulfure d'hydrogène, impropre à toute autre forme de vie. […] Lire la suite

SONAR

  • Écrit par 
  • Xavier LURTON
  •  • 4 172 mots
  •  • 1 média

Aujourd'hui, l'acoustique est associée à tous les grands défis de la maîtrise de l'environnement marin (biomasse, ressources énergétiques, environnement, climat). Paradoxalement, son utilisation est aussi contestée du fait des risques qu'elle peut faire courir à la faune marine, et de premières réglementations limitatives ont été mises en place au début des années 2000. […] Lire la suite

LACS

  • Écrit par 
  • Bernard DUSSART
  •  • 9 347 mots
  •  • 9 médias

C'est dans les mares que se développent le mieux certaines espèces d'algues ou de crustacés au point que les unes forment des fleurs d'eau, les autres une biomasse plus ou moins exploitable (mares à phyllopodes, fosses à daphnies). Des mares très pauvres de forêts sur terrains siliceux aux mares de fermes riches en matières organiques d'origine animale, tous les intermédiaires existent, et c'est un milieu de choix pour l'étude expérimentale des phénomènes aquatiques (et de leur mécanisme d'action). […] Lire la suite

FAUNE SAUVAGE

  • Écrit par 
  • Romain JULLIARD, 
  • Pierre PFEFFER, 
  • Jean-Marc PONS, 
  • Dominique RICHARD, 
  • Alain ZECCHINI
  •  • 14 185 mots
  •  • 7 médias

La biomasse ne cesse donc de se réduire. Selon la F.A.O., en 2005, 52 p. 100 des stocks halieutiques étaient pleinement exploités, 17 p. 100 surexploités et 7 p. 100 épuisés. Parmi les poissons, les thons, les chondrichtyens (requins, raies, pocheteaux, chimères) et la légine (une espèce de l'hémisphère Sud) subissent une intense pression de pêche. […] Lire la suite

CASPIENNE MER

  • Écrit par 
  • Aleksï Nilovitch KOSAREV, 
  • Oleg Konstantinovitch LEONTIEV, 
  • Lewis OWEN, 
  • Universalis
  •  • 4 479 mots
  •  • 2 médias

Les algues bleues, ou cyanobactéries, et les diatomées représentent les plus grandes concentrations de biomasse, et on trouve plusieurs espèces d'algues rouges et brunes. La vie animale – qui a été très affectée par des modifications de la salinité – comprend des poissons, comme les esturgeons (sept espèces ou sous-espèces), les harengs, les brochets, les perches et les sprats, plusieurs espèces de mollusques et un certain nombre d'autres organismes, telles des éponges. […] Lire la suite

AGRICULTURE Histoire des agricultures depuis le XXe siècle

  • Écrit par 
  • Marcel MAZOYER, 
  • Laurence ROUDART
  •  • 9 998 mots
  •  • 3 médias

Au début du xxe siècle, après dix mille ans d'évolution et de différenciation, les agricultures du monde étaient très diversifiées. Elles avaient atteint des niveaux relativement inégaux d'équipements et de productivité du travail (production annuelle par agriculteur à temps plein) : l'écart entre les agricultures manuelles, les moins performantes du monde, et les agricultures à traction animale mécanisée, les plus performantes, allait de 1 à 10 tonnes de céréales (ou d'équivalent-céréales) par travailleur et par an. […] Lire la suite

CHAMPIGNONS

  • Écrit par 
  • Jacques GUINBERTEAU, 
  • Patrick JOLY, 
  • Jacqueline NICOT, 
  • Jean Marc OLIVIER
  •  • 10 958 mots
  •  • 19 médias

L'étape suivante est la formation du réseau mycélien, biomasse à partir de laquelle se forment les « carpophores ». Cette incubation a lieu à 25 0C dans des locaux où le compost ensemencé est disposé en masse, en caisses ou en sacs. Elle dure de 8 à 15 jours. À ce stade, le compost est totalement envahi par les filaments mycéliens, mais le champignon ne peut fructifier. […] Lire la suite