« Biologie+-+Epistémologie »

MODÈLE

  • Écrit par 
  • Raymond BOUDON, 
  • Hubert DAMISCH, 
  • Jean GOGUEL, 
  • Sylvanie GUINAND, 
  • Bernard JAULIN, 
  • Noël MOULOUD, 
  • Jean-François RICHARD, 
  • Bernard VICTORRI
  •  • 24 440 mots
  •  • 2 médias

a un paradoxe qui fait que le modèle technique inverse la situation du modèle platonicien, puisqu'il est réalisation concrète au lieu d'être idée réalisable. Toutefois, la complexité de l'épistémologie autorise les glissements du sens. Il n'est pas interdit de concevoir que l'opération qui extrait […] Lire la suite

PIAGET JEAN (1896-1980)

  • Écrit par 
  • Pierre GRÉCO
  •  • 5 907 mots
  •  • 1 média

. Contre la hiérarchie linéaire, strictement ordonnée, d'Auguste Comte, Piaget montre que tout progrès de la physique, par exemple, enrichit aussi bien la mathématique que la biologie. Au réductionnisme classique (« le supérieur est expliqué par l'inférieur ») l'épistémologie piagétienne oppose l'idée […] Lire la suite

GAYON JEAN (1949-2018)

  • Écrit par 
  • Laurent LOISON
  •  • 1 256 mots
  •  • 1 média

et l’orientation des recherches de Gayon. À l’intersection de la philosophie, l’histoire et la biologie Tout d’abord, dans ses travaux, Gayon ne le cède en rien face à la technicité de certains savoirs biologiques. Cette volonté d’affronter la science dans ses dimensions les plus abstraites doit être mise […] Lire la suite

STRUCTURALISME

  • Écrit par 
  • Jean-Louis CHISS, 
  • Michel IZARD, 
  • Christian PUECH
  •  • 24 036 mots
  •  • 1 média

pour le concept de structure qu'elle s'est efforcée de définir pour son propre compte (en biologie, en sociologie, en mathématiques, en anthropologie, en linguistique...). Ces thématisations de la « structure » n'ont pas eu lieu en même temps, elles ne sont pas nécessairement isomorphes, elles relèvent […] Lire la suite

ÉPISTÉMOLOGIE

  • Écrit par 
  • Gilles Gaston GRANGER
  •  • 13 082 mots
  •  • 4 médias

Si l'on traduit par notre mot « science » le mot grec ἐπιστήμη, l'épistémologie est, étymologiquement, la théorie de la science. Bien que la forme anglaise du vocable ait existé avant que le français ne l'assimile, c'est pourtant avec le sens différent et plus large de « théorie […] Lire la suite

CORPS - Soma et psyché

  • Écrit par 
  • Pierre FÉDIDA
  •  • 3 215 mots

peut en venir à définir sa prospective propre. Tout d'abord, en cherchant, sur la base de ses propres découvertes, à se définir une nouvelle épistémologie, la biologie invite à prendre connaissance de ce qu'elle énonce en opérant une multitude de « décentrements » ; en témoignent, selon […] Lire la suite

COGNITIVES SCIENCES

  • Écrit par 
  • Daniel ANDLER
  •  • 19 239 mots
  •  • 4 médias

la fois développementale et sociale, dont l'orientation constructiviste inspire aujourd'hui tout un courant des sciences cognitives. À Genève, Jean Piaget fonde en 1955, sous le nom d'« épistémologie génétique », une école de sciences cognitives avant la lettre, qui connaît également aujourd'hui […] Lire la suite

FORME

  • Écrit par 
  • Jean PETITOT
  •  • 27 547 mots

 » du concept de forme a constitué depuis Kant un véritable nœud gordien de l'épistémologie. Celui-ci a en général été tranché en faisant dépendre le concept de forme d'une instance subjective (individuelle ou sociale) : perception, langage, concept, sens. Autrement dit, la phénoménalisation […] Lire la suite

RÉDUCTIONNISME & HOLISME

  • Écrit par 
  • Jean LARGEAULT
  •  • 6 924 mots

, puisque l'explication élaborée dans un domaine (la mécanique : figure et mouvement) est étendue à un autre domaine (le biologique) : l'étude des systèmes inanimés commence par la description d'états et de mouvements (changements quantitatifs) des parties qui les composent. La biologie moléculaire […] Lire la suite

BATESON GREGORY (1904-1980)

  • Écrit par 
  • Daniel de COPPET
  •  • 3 288 mots

-dire que l'auteur s'y interroge sur « le contraste entre la continuité du processus et la discontinuité des produits de processus ». Cette question d'épistémologie est fondamentale pour l'ensemble du champ biologique, celui-ci, pour Bateson, incluant à la fois la sociologie et la psychiatrie […] Lire la suite

CANGUILHEM GEORGES (1904-1995)

  • Écrit par 
  • François DELAPORTE
  •  • 2 192 mots
  •  • 1 média

qui doit être écrite comme une « aventure et non comme un déroulement ». Si l'on admet que l'histoire des sciences consiste à faire l'histoire d'un discours normé par sa rectification critique, elle relève naturellement de l'épistémologie. Faire l'histoire d'une activité elle-même définie par sa référence à […] Lire la suite

PHILOSOPHIE

  • Écrit par 
  • Jacques BILLARD, 
  • Jean LEFRANC, 
  • Jean-Jacques WUNENBURGER
  •  • 21 037 mots
  •  • 8 médias

philosophies de l'histoire du xixe siècle n'ont pas vu leurs prédictions vérifiées. Il n'en subsiste que des fragments devenus autant de « conceptions du monde ». La modernité n'a guère retenu du positivisme qu'une épistémologie hostile à toute […] Lire la suite

RUSSELL BERTRAND lord (1872-1970)

  • Écrit par 
  • Philippe DEVAUX
  •  • 6 112 mots
  •  • 1 média

ouvrages d'épistémologie. La théorie des types S'il existe entre classes une relation d'inclusion, elle ne peut s'entendre extensionnellement qu'entre classes du même type, entre « hommes » et « grecs » par exemple. En revanche, l'appartenance (∈) concerne un rapport entre une entité (un individu […] Lire la suite

INTRODUCTION À LA PHILOSOPHIE DES SCIENCES (H.-J. Rheinberger) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 081 mots

d’un savoir. Au temps de Claude Bernard, les philosophes contestèrent l’importance donnée à la méthode scientifique. On peut penser que les adeptes des systèmes de pensée contesteront tout aussi vivement une démarche qui inscrit l’épistémologie dans l’histoire. L’objet épistémique Hans-Jörg […] Lire la suite

LANGAGE PHILOSOPHIES DU

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre COMETTI, 
  • Paul RICŒUR
  •  • 23 532 mots
  •  • 8 médias

d'intérêts est saisissante et peut être tenue pour un trait dominant de la pensée actuelle. Épistémologie de la linguistique Linguistique structurale et linguistique transformationnelle Le Cours de linguistique générale de Ferdinand de Saussure (1916) a imposé la conception […] Lire la suite

PSYCHOLOGIE

  • Écrit par 
  • Pierre GRÉCO
  •  • 16 218 mots
  •  • 3 médias

titre d'exemples. Ce choix, qui réfère donc l'objet à la méthode et non l'inverse, est devenu classique en épistémologie, au moins depuis Bachelard. Mais comme il est, pour les sciences de l'homme, assez peu conforme à l'usage académique, il appelle une brève justification. On a considéré en effet […] Lire la suite

ÉVOLUTION

  • Écrit par 
  • Armand de RICQLÈS, 
  • Stéphane SCHMITT
  •  • 15 096 mots
  •  • 10 médias

-scientifiques. C'est pourquoi les sciences de l'évolution constituent aujourd'hui un champ disciplinaire bien représenté au sein de la biologie, et font l'objet de nombreuses recherches. Mais au-delà de ces travaux, c'est l'ensemble des sciences de la vie qui, à bien des égards, est structuré par cette théorie […] Lire la suite

VIE

  • Écrit par 
  • Georges CANGUILHEM
  •  • 10 960 mots

« Qui sait si la première notion de biologie que l'homme a pu se former n'est point celle-ci : il est possible de donner la mort. » Cette réflexion de Valéry dans son Discours aux chirurgiens (1938) va plus loin que sa destination première. Peut-être n'est-il pas possible […] Lire la suite

LA LOGIQUE DU VIVANT (F. Jacob) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Antonine NICOGLOU
  •  • 911 mots

de l’organisation ou la place du temps qui sont propres au vivant) qui font de la biologie une science particulière, une science dans la science avec ses caractéristiques propres et donc ses problèmes singuliers. Cette mise en contexte de l’histoire de la biologie se traduit en une véritable épistémologie […] Lire la suite

THERMODYNAMIQUE - Processus irréversibles non linéaires

  • Écrit par 
  • Agnès BABLOYANTZ, 
  • Paul GLANSDORFF, 
  • Albert GOLDBETER, 
  • Grégoire NICOLIS, 
  • Ilya PRIGOGINE
  •  • 9 748 mots
  •  • 8 médias

constatation met en évidence tout l'intérêt de la thermodynamique dans l'épistémologie des sciences. Thermodynamique et biologie Dans son livre intitulé L'Ordre biologique, A. Lwoff écrit : « Un certain aspect de l'ordre est l'arrangement déterminé présent dans la constitution existante […] Lire la suite

ONTOLOGIE

  • Écrit par 
  • Paul RICŒUR
  •  • 15 647 mots
  •  • 1 média

la question de savoir ce qui, pour elle, est tenu pour réel, au sens de non conventionnel, non produit par l'activité théorique et pratique du savant. C'est donc de l'épistémologie elle-même – ou théorie du savoir scientifique – qu'il faut désimpliquer une problématique de caractère ontologique […] Lire la suite

POPPER KARL RAIMUND (1902-1994)

  • Écrit par 
  • Françoise ARMENGAUD
  •  • 2 090 mots
  •  • 1 média

et de tout absorber, qu'ils trouvent partout des vérifications et des confirmations de leur bien-fondé. On imaginerait difficilement quel type de fait ou d'expérience aurait pour eux valeur de réfutation, voire de simple objection. Une épistémologie non fondationnelle et non subjective Les énoncés […] Lire la suite

DESCRIPTION ET EXPLICATION

  • Écrit par 
  • Jean LARGEAULT
  •  • 9 337 mots
  •  • 1 média

ni ce qui fait qu'elles sont ce qu'elles sont. Une science de lois est descriptive plutôt qu'explicative. Quand on décrit, on court moins de risques de se tromper que quand on veut expliquer. C'est ce que pense Duhem, et on appelle parfois instrumentaliste son épistémologie, en souvenir du pragmatisme de Dewey : de plein droit les théories […] Lire la suite

DÉTERMINISME

  • Écrit par 
  • Étienne BALIBAR, 
  • Pierre MACHEREY
  •  • 9 720 mots

qui est devenu le mot d'ordre d'une épistémologie pour qui devrait s'effacer l'antithèse de la matière et de l'organisation, voire celle de la causalité et de la finalité. Mais cette périodisation sommaire recouvre plus qu'elle ne les dissipe les ambiguïtés permanentes qui marquent l'usage du mot déterminisme […] Lire la suite

REPRODUCTIBILITÉ EN SCIENCES EXPÉRIMENTALES

  • Écrit par 
  • Nicolas CHEVASSUS-au-LOUIS
  •  • 2 548 mots
  •  • 1 média

Les différents courants de l'épistémologie s'accordent sur un point : une expérience scientifique doit être reproductible. En d'autres termes, la description exacte et circonstanciée du protocole mis en œuvre dans l’expérience ou l’observation doit permettre à tout chercheur de la reproduire […] Lire la suite

RÉDUCTIONNISME, sciences

  • Écrit par 
  • Jean-Paul THOMAS
  •  • 1 040 mots

d'organisation différents, on parle de réduction hétérogène. Soutenu par l'essor de la biologie moléculaire, un réductionnisme se déploie ainsi en biologie, animé par la volonté de réduire l'étude des êtres vivants à celle des phénomènes physico-chimiques qui expliquent leur développement et leur reproduction […] Lire la suite

INTERACTION, sciences humaines

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 3 847 mots
  •  • 1 média

kantiennes, épistémologie comparée et genèse phénoménologique Ainsi que le soulignent encore Park et Burgess, c'est de la Critique de la raison pure, rompant avec le système leibnizien des monades, que la notion d'interaction a reçu ses lettres de noblesse. « Le concept d'interaction […] Lire la suite

LEWIN KURT (1890-1947)

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 2 089 mots

quantitative. En 1922, un travail d'épistémologie comparée sur le concept de Genese lui en permet l'application aux séries existentielles en physique et en biologie. D'autre part, en 1909, Hermann Minkowski avait introduit dans la relativité la notion des lignes d'univers ; dans un […] Lire la suite

SCIENCES - Sciences et discours rationnel

  • Écrit par 
  • Jean LADRIÈRE
  •  • 6 601 mots

naturellement varier beaucoup sur ce que l'on entend au juste par « philosophique ».) Quant à l'expression « épistémologie », elle semble pouvoir s'appliquer aussi bien à des investigations de type fondationnel qu'à des recherches portant sur les conditions de possibilité de la science […] Lire la suite

CLASSIFICATION DU VIVANT

  • Écrit par 
  • Pascal DURIS, 
  • Pascal TASSY
  •  • 7 194 mots
  •  • 4 médias

(praticiens de la biologie générale), défendent, au contraire, la plénitude de la nature et pensent que toute classification est arbitraire et que la phylogénie (généalogie) est difficilement connaissable. D'où la multiplicité des approches développées pour ordonner la formidable diversité du vivant […] Lire la suite

ÉCOLOGIE ET SOCIÉTÉ

  • Écrit par 
  • Robert BARBAULT
  •  • 7 804 mots
  •  • 5 médias

de la « biologie de la conservation » et des concepts de biodiversité et de développement durable apparus dans la décennie 1980. Il est confirmé, pour ce qui est de l'écologie scientifique, par la Sustainable Biosphere […] Lire la suite

ARON JEAN-PAUL (1925-1988)

  • Écrit par 
  • Jean BORIE
  •  • 839 mots

et publie une édition de la Philosophie zoologique de Lamarck (1968) et des Essais d'épistémologie biologique (1969). Ses premières recherches d'historien de la biologie ont éveillé chez Jean-Paul Aron un intérêt pour le xixe […] Lire la suite

MÉTHODE

  • Écrit par 
  • Jean LARGEAULT
  •  • 9 011 mots

incorrect (mécanisme en biologie, etc.). La difficulté, en recherche des causes, d'éviter de se fourvoyer dans la création d'entités chimériques ne lui échappe point. Vers 1900, sous l'influence du positivisme et de l'idéalisme, les épistémologues (P. Duhem, E. Le Roy) distinguent entre fait brut […] Lire la suite

HAYEK FRIEDRICH AUGUST VON (1899-1992)

  • Écrit par 
  • Philippe NEMO
  •  • 1 294 mots

en français sous le titre Scientisme et sciences sociales) développe l'épistémologie des phénomènes complexes. La société n'est pas un artefact. On ne peut en avoir qu'une connaissance schématique, non déterministe, et on ne peut agir sur elle que par des techniques régulatrices […] Lire la suite

OPPOSITION CONCEPT D'

  • Écrit par 
  • Émile JALLEY
  •  • 18 813 mots
  •  • 3 médias

. Les autres sont des médecins qui manifestent des intérêts variés, selon les cas, pour la biologie, l'anatomie comparée, la pathologie, la psychiatrie : Friedrich J. W. Schröder, Franz Anton Mesmer, Johann Christian Reil, Gottfried R. Treviranus, Karl H. Windischmann, Johann N. Ringseis, Justinus […] Lire la suite

ZEN

  • Écrit par 
  • Claude GRÉGORY
  •  • 18 847 mots

La faveur croissante, à l'aloi douteux, dont jouit en Occident depuis la Seconde Guerre mondiale un produit d'importation scellé de l'énigmatique étiquette « zen », ne saurait faire négliger par son étrangeté le déploiement original d'un ancien mode de vivre et de penser connu sous le nom de chan.Le chan est un fruit bouddhiste de la Chine, c'est-à-dire le résultat d'une assimi […] Lire la suite

GÉOMORPHOLOGIE

  • Écrit par 
  • Pierre PECH
  •  • 4 875 mots
  •  • 6 médias

théoriques au sein de la discipline. Historique et épistémologie de la géomorphologie En dehors des récits mythologiques, comme le Déluge, dès l'Antiquité, avec Ératosthène, ou à la Renaissance, avec Léonard de Vinci, la genèse des formes du relief terrestre a fait l'objet d'hypothèses, à partir […] Lire la suite

JACOB FRANÇOIS (1920-2013)

  • Écrit par 
  • François GROS
  •  • 1 838 mots
  •  • 1 média

François Jacob fut une figure majeure de la génétique et de la biologie moléculaire, un des penseurs parmi les plus pénétrants de l'histoire et de la philosophie des sciences du vivant. N'acceptant pas la capitulation de 1940, il intègre les Forces françaises libres, participe aux campagnes […] Lire la suite

PÉDAGOGIE - Le statut

  • Écrit par 
  • Daniel HAMELINE
  •  • 5 108 mots

médecine-biologie, dont on retrouvera jusque chez Jean Piaget la nostalgie, presque à l'état de naïveté : pourquoi, se demandera en 1936 le fondateur de l'épistémologie génétique, pourquoi la pédagogie échoue-t-elle comme science d'application là où nous constatons le succès de la médecine ? En 1883 […] Lire la suite

RELATIVISME

  • Écrit par 
  • Hervé BARREAU, 
  • Tobie NATHAN
  •  • 3 931 mots

et de l'école de Marburg, qui proposait un néo-kantisme. La résistance est venue également du mouvement scientifique, dont le néopositivisme s'est efforcé d'être l'interprète, et qui, avec la relativité (très opposée au relativisme) et la théorie des quanta en physique, avec la génétique et la biologie […] Lire la suite

WEIZSÄCKER VIKTOR VON (1886-1957)

  • Écrit par 
  • Georges THINÈS
  •  • 763 mots

L'œuvre de V. von Weizsäcker est, au même titre que celle de Kurt Goldstein, issue de l'observation neurologique. Elle tend comme telle à l'instauration d'une psychologie centrée sur le sujet vivant, c'est-à-dire vers cette biologie particulière de la conduite qui n'est pas concevable comme un pur […] Lire la suite

ASSIMILATION & ACCOMMODATION, psychologie

  • Écrit par 
  • Alain DELAUNAY
  •  • 578 mots

dans une totalité les processus d'assimilation et d'accommodation permettrait en effet de rendre compte des interactions suivantes : « organisme/milieu » en biologie ; « structure de comportement/Umwelt (champ vital) » en éthologie ; « structures psychiques/environnement […] Lire la suite

CARNAP RUDOLF (1891-1970)

  • Écrit par 
  • Jan SEBESTIK
  •  • 2 042 mots

de celui-ci, il libéralisa progressivement ses thèses initiales. Il a traité des problèmes principaux de l'épistémologie de la mathématique et des sciences exactes. Dans son célèbre livre intitulé Der logische Aufbau der Welt (La Construction logique du monde), il a tenté d'exécuter […] Lire la suite

CASSIRER ERNST (1874-1945)

  • Écrit par 
  • Gilbert DURAND
  •  • 2 345 mots

les cours de Georg Simmel sur la philosophie de Kant. Pour comprendre la philosophie critique, il s'adonne aux mathématiques, à la physique et à la biologie. À Marburg en 1896, il suit l'enseignement du néo-criticiste Hermann Cohen. Il soutient sa thèse de doctorat, La Critique cartésienne […] Lire la suite

COMMUNICATION - Les processus de la communication

  • Écrit par 
  • Robert PAGÈS
  •  • 6 240 mots

aisément aux pièges de l'apologétique masquée, en biologie et en sociobiologie, comme ailleurs. Les idéologies peuvent bien disparaître par la porte et rentrer par la fenêtre, déguisées en « histoires ». C'est la vertu de la psychologie sociale euro-américaine d'avoir su créer les conditions d'une […] Lire la suite

DAGOGNET FRANÇOIS (1924-2015)

  • Écrit par 
  • Jean GAYON
  •  • 934 mots
  •  • 1 média

, 1969 ; Le Catalogue de la vie, 1970), puis sur les sciences géographiques et géologiques (Une épistémologie de l’espace concret, 1977 ; Faces, interfaces, surfaces, 1982). Bientôt, le philosophe étend sa réflexion à l’agronomie ( […] Lire la suite

EMPIRISME

  • Écrit par 
  • Edmond ORTIGUES
  •  • 13 313 mots
  •  • 1 média

et de la théologie. Cependant, c'est seulement au xixe siècle que sera créé le mot « épistémologie » et que l'histoire philosophique des xviie et xviiie siècles sera […] Lire la suite

ETHNOLOGIE - Ethnoarchéologie

  • Écrit par 
  • Anick COUDART
  •  • 4 860 mots

sur deux principes : l'uniformisme et le raisonnement par analogie. Théorie empruntée à la géologie et à la biologie, l'uniformisme permet de considérer les règles qui ont présidé aux transformations préhistoriques comme étant les mêmes que celles qui régissent des processus de transformation actuels […] Lire la suite

ÉTHOLOGIE

  • Écrit par 
  • Odile PETIT
  •  • 2 517 mots
  •  • 3 médias

comme les stratégies les plus élaborées observées chez les animaux. De la théorie de l'évolution à l'émergence de l'éthologie On ne peut envisager l'épistémologie de l'éthologie sans remonter aux tenants du transformisme et à Charles Darwin (1809-1882) puisque les notions d'évolution des espèces et de leurs […] Lire la suite

Rejoignez-nous

Inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire et recevez en cadeau un ebook au choix !