« Beaux-arts »

ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE DES BEAUX-ARTS, Paris

  • Écrit par 
  • Emmanuel SCHWARTZ
  •  • 1 220 mots

Au même titre que les grandes écoles, l’École des beaux-arts, par ses succès et ses contradictions, incarne, aux yeux du monde, une part de l'esprit français. […] Lire la suite

Les médias de la recherche « Beaux-arts » :

Affiche pour l'institut des Beaux-Arts de Glasgow, H. McNair, M. et F. Macdonald

Affiche pour l'institut des Beaux-Arts de Glasgow, H. McNair, M. et F. Macdonald
Crédits : AKG-images

photographie

Le Dénombrement de Bethléem, Pieter Bruegel l'Ancien (bois, Musées royaux des beaux-arts, Bruxelles).

Le Dénombrement de Bethléem, Pieter Bruegel l'Ancien (bois, Musées royaux des beaux-arts, Bruxelles).
Crédits : DeAgostini/ Getty Images

photographie

Caracas (Venezuela)

Caracas (Venezuela)
Crédits : Will & Deni McIntyre/ The Image Bank/ Getty Images

photographie

Scène pastorale, C. Troyon

Scène pastorale, C. Troyon
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Afficher les médias de « Beaux-arts »

LAUSANNE MUSÉE DES BEAUX-ARTS DE

  • Écrit par 
  • Daniel HARTMANN
  •  • 1 380 mots

Il n'en demeure pas moins qu'à Lausanne ce sont des personnalités du monde des arts et non de la bourgeoisie ou des affaires comme c'est le cas en Suisse alémanique qui sont à l'origine du musée des Beaux-Arts. Le noyau de la collection est en effet constitué par l'atelier du peintre aquarelliste Abraham Louis Ducros (1748-1810) que le canton de Vaud acheta en 1816. […] Lire la suite

WINTERTHUR MUSÉE DES BEAUX-ARTS DE

  • Écrit par 
  • Daniel HARTMANN
  •  • 959 mots

Le musée des Beaux-Arts apparaît, quant à lui, avec ses collections d'art suisse, européen et américain comme l'illustration d'une collaboration réussie entre initiative privée, mécénat d'entreprise et subsides publics. […] Lire la suite

BERNE MUSÉE DES BEAUX-ARTS DE

  • Écrit par 
  • Daniel HARTMANN
  •  • 912 mots
  •  • 2 médias

La plus importante de ces dernières est la fondation Paul Klee qui présente une collection unique au monde de cet artiste ; né dans les environs de Berne en 1879, il quitta sa chaire à l'Académie des beaux-arts de Düsseldorf pour fuir le nazisme et s'établir à Berne en 1933. Le musée, qui dès 1956 organisa sous l'égide du professeur Max Huggler une rétrospective de 756 œuvres, possède plus de 2 500 œuvres originales de l'artiste (42 tableaux, 2 250 dessins, la quasi-totalité de ses sculptures) ainsi que son journal, ses poèmes et l'ensemble du matériel pédagogique qui lui servit au Bauhaus. […] Lire la suite

BÂLE MUSÉE DES BEAUX-ARTS DE

  • Écrit par 
  • Daniel HARTMANN
  •  • 1 020 mots

À Bâle, ville rhénane à la forte tradition humaniste et économique, l'initiative privée s'est de tout temps alliée aux institutions publiques pour favoriser le développement culturel de la cité : la Collection publique des beaux-arts – c'est son nom officiel – en est le reflet. Elle doit son prestige à un noyau d'œuvres exceptionnelles du xvie siècle et à un ensemble du xxe siècle de tout premier plan acquis grâce à cette synergie. […] Lire la suite

SOLEURE MUSÉE DES BEAUX-ARTS DE

  • Écrit par 
  • Daniel HARTMANN
  •  • 950 mots

Rien ne laisse deviner l'histoire singulière et quelque peu agitée des débuts de son musée des Beaux-Arts. Celui-ci est en effet né du hasard : en 1864, le peintre Franck Buchser et le président du Kunstverein de l'époque découvrirent, dans une chapelle de la cité voisine de Granges, un tableau représentant la Vierge et l'acquirent contre la promesse de réaliser quelques restaurations dans la chapelle. […] Lire la suite

ZURICH MUSÉE DES BEAUX-ARTS DE

  • Écrit par 
  • Daniel HARTMANN
  •  • 1 020 mots

Construit en 1910 sur les plans de Karl Moser (1860-1936), chef de file du mouvement Architecture nouvelle, pour accueillir les collections rassemblées par la plus ancienne société d'art du pays, créée en 1787, le Kunsthaus de Zurich prit rapidement une orientation internationale sous l'impulsion de son premier conservateur, Wilhelm Wartmann (1882-1970). […] Lire la suite

ART (Aspects esthétiques) Le beau

  • Écrit par 
  • Yves MICHAUD
  •  • 5 576 mots
  •  • 6 médias

L'époque des Beaux-Arts et des premiers musées est aussi celle des arts « qui ne sont plus beaux ». Vers le milieu du siècle, la rupture s'accomplit. Quand elle est exposée en 1865, l'Olympia d'Édouard Manet est assimilée à une célébration scandaleuse de la laideur. Au xxe siècle, le rythme des innovations s'accélère. En 1907, Picasso déforme et tord les corps de ses Demoiselles d'Avignon. […] Lire la suite

HAUTECŒUR LOUIS (1884-1973)

  • Écrit par 
  • Jean RUDEL
  •  • 535 mots

Il devient alors conservateur au musée du Louvre et au musée du Luxembourg (1920-1940), tout en enseignant à l'École du Louvre et à l'École nationale supérieure des beaux-arts (jusqu'en 1940). Secrétaire général des Beaux-Arts (1921-1940), il est chargé en Égypte de la Direction générale des beaux-arts (1927-1930). Conseiller d'État, il reçoit, pendant la Seconde Guerre mondiale, la direction générale des Beaux-Arts par le gouvernement de Vichy en 1940 ; mais il est révoqué en 1944 pour attitude suspecte à l'égard du pouvoir et des autorités occupantes. […] Lire la suite

WU GUANZHONG (1919-2010)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 413 mots

Diplômé de l'Académie nationale des beaux-arts (aujourd'hui Académie chinoise des beaux-arts) de Hangzhou en 1942, il fréquente de 1947 à 1950, grâce à une bourse, l'école des Beaux-Arts de Paris. C'est à cette occasion qu'il subit l'influence de peintres européens tels que Vincent Van Gogh, Maurice Utrillo et Amedeo Modigliani. Contrairement aux autres peintres chinois de sa génération qui, tel Zao Wou-Ki, s'installent en France après y avoir étudié dans les années 1940, Wu Guanzhong rentre en Chine en 1950. […] Lire la suite

LA VOLUPTÉ DU GOÛT (exposition)

  • Écrit par 
  • Robert FOHR
  •  • 1 002 mots

Comme on pouvait le vérifier tout au long de l'exposition, cet art, qui n'est plus porté par un goût prétendant à l'universel, est en fait partagé entre les plaisirs de l'illusion, dont la finalité est essentiellement décorative et narrative, et un désir de vérité absolue dans l'imitation de la nature. Quoi de plus différent à cet égard que Le Pigeonnier de Boucher (1758, The Saint Louis Art Museum) et La Bergère des Alpes de Claude Joseph Vernet (1762, musée des Beaux-Arts, Tours), ou encore que Les Blanchisseuses de Fragonard (1765, musée des Beaux-Arts, Rouen) et L'Accordée de village de Greuze (1761, musée du Louvre, Paris) ? Rien, si ce n'est l'attention portée de part et d'autre à la matière picturale et à la qualité de l'exécution, ce beau « faire » qui est l'un des fils directeurs de la peinture du temps. […] Lire la suite

PASCAL JEAN-LOUIS (1837-1920)

  • Écrit par 
  • Claude LAROCHE
  •  • 1 044 mots

Pur produit de l'enseignement de l'école des Beaux-Arts, dont il fut un très brillant élève, Pascal présente toutefois une personnalité non pas conformiste, mais plutôt complexe et riche de contradictions. Sa participation active, au côté de Julien Guadet, au mouvement qui conduit à l'échec de la réforme de l'école des Beaux-Arts, réforme tentée en 1863 et inspirée par Viollet-le-Duc, ne l'empêche pas d'user parfois, quand le programme l'y invite (mairie-école d'Ablon-sur-Seine) d'un rationalisme presque viollet-le-ducien. […] Lire la suite

THUILLIER JACQUES (1928-2011)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 326 mots

En tant que commissaire d'expositions, Jacques Thuillier mit à l'honneur Charles Le Brun (1963), Simon Vouet aux galeries nationales du Grand Palais (1991), Lubin Baugin au musée des Beaux-Arts d'Orléans (2002). Il s'est intéressé particulièrement à la peinture lorraine, sa région d'origine, et fut commissaire de deux expositions qui se tinrent au musée des Beaux-Arts de Nancy en 1982 (Claude Gellée et les peintres lorrains en Italie au XVIIe siècle) et en 1992 (L'Art en Lorraine au temps de Jacques Callot). […] Lire la suite

LALOUX VICTOR (1850-1937)

  • Écrit par 
  • Annie JACQUES
  •  • 108 mots

Son influence comme enseignant est prépondérante : la présence de nombreux élèves américains dans son atelier a largement contribué à répandre, aux États-Unis, avant 1914, le style Beaux-Arts. […] Lire la suite

SCHWIND MORITZ LUDWIG VON (1804-1871)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 363 mots
  •  • 1 média

Il s'installe en 1828 à Munich, où il devient en 1847 professeur à l'Académie des beaux-arts, après avoir vécu quelques années à Karlsruhe et à Francfort. À Munich, la protection du peintre nazaréen Cornelius lui vaut de participer à la décoration de la Nouvelle Résidence, où il illustre à fresque des scènes tirées du Phantasus de Tieck. C'est le début d'une brillante carrière de décorateur qui s'exerce de Karlsruhe (Académie des beaux-arts) au château de la Wartburg et à Vienne (foyer de l'Opéra). […] Lire la suite

DELACROIX (1798-1863) (exposition)

  • Écrit par 
  • Robert FOHR
  •  • 1 175 mots
  •  • 1 média

Le temps des grands décors La monumentale Médée furieuse (1838, Lille, palais des Beaux-Arts), qui fait écho dans les tons chauds à l’allégorie moderne de La Grèce sur les ruines de Missolonghi (1826, Bordeaux, musée des Beaux-Arts), est emblématique de ce « besoin de faire grand » qui caractérise la période suivante, entre 1835 et 1855, jalonnée par la réalisation de grands décors officiels (salon du Roi puis bibliothèque du palais Bourbon, salle de lecture de la bibliothèque du Sénat au palais du Luxembourg, plafond de la galerie d’Apollon au Louvre). […] Lire la suite

PRADIER JEAN-JACQUES dit JAMES (1790-1852)

  • Écrit par 
  • Jacques de CASO
  •  • 655 mots

Venu en France en 1807, lauréat du grand prix de Rome en 1813, il fut élu en 1827 membre de l'Académie des beaux-arts. Il enseigna à l'École des beaux-arts. Ainsi, bien introduit dans les circuits officiels de l'art, il bénéficia de fréquentes et importantes commandes gouvernementales et privées : Monument au duc de Berry (cathédrale de Versailles), Renommées (Arc de triomphe de l'Étoile), douze Victoires du tombeau de Napoléon (Invalides), fontaine (Nîmes). […] Lire la suite

LÊ PHO (1907-2001)

  • Écrit par 
  • Arnauld LE BRUSQ
  •  • 662 mots

Soucieux du devenir de ses étudiants, le premier directeur de l'école, Victor Tardieu (1870-1937), assure leur promotion : Lê Pho participe à Paris à l'Exposition coloniale de 1931, suit des cours à l'école des Beaux-Arts en 1932 et voyage en Belgique, aux Pays-Bas et en Italie où il approfondit sa connaissance des peintres primitifs, puis de retour dans son pays, en 1933, il enseigne à l'école des Beaux-Arts de Hanoï et voyage en Chine. […] Lire la suite

MOLINARI GUIDO (1933-2004)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 208 mots

Formé à l'école des Beaux-Arts, puis à l'école des Arts et du design du musée des Beaux-Arts de Montréal, il s'intéresse à l'œuvre de Mondrian et de Malévitch et fait tôt le choix de l'abstraction, favorisant « les phénomènes optiques et les notions de rythme et de permutation ». Ses tableaux sériels aux couleurs vives sont exposés au Museum of Modern Art de New York dans le cadre de The Responsive Eye (1965), date dans l'histoire de l'op art. […] Lire la suite

COX JAN (1919-1980)

  • Écrit par 
  • Robert L. DELEVOY
  •  • 212 mots

Il quitte la Hollande en 1936 pour se fixer à Anvers, où il rencontre Marc Mendelson, et suit pendant trois mois les cours de l'Institut supérieur des beaux-arts ; de 1937 à 1945, il étudie l'art et l'archéologie à Gand. En 1945, il s'installe à Bruxelles ; il est membre fondateur du groupe Jeune Peinture belge. Nommé professeur de peinture, puis directeur du département des Arts plastiques au musée des Beaux-Arts de Boston, Cox se fixe aux États-Unis de 1961 à 1974, avant de s'établir à Anvers. […] Lire la suite

POURBUS LES

  • Écrit par 
  • Jean-Marie MARQUIS
  •  • 415 mots
  •  • 1 média

Ses Noces du peintre Hoefnagel (Musées royaux des beaux-arts, Bruxelles), ensemble de portraits distingués passablement figés qui reflètent l'austérité du milieu protestant anversois, sont d'une composition statique de facture un peu molle. Cette gravité se retrouve dans sa dernière œuvre, un Portrait de jeune femme (musée des Beaux-Arts, Gand), qui dénote une sensibilité aiguë au climat de son époque. […] Lire la suite

EXPERT ROGER-HENRI (1882-1955)

  • Écrit par 
  • Roger-Henri GUERRAND
  •  • 692 mots

Issu d'une dynastie de vignerons aisés du Bordelais, Roger-Henri Expert fit ses études secondaires au collège Saint-Elme fondé par les Dominicains à Arcachon, s'inscrivit ensuite à l'école des Beaux-Arts de Bordeaux avant de rejoindre celle de Paris : il obtint le second grand prix de Rome en 1912. Dès cette époque, il travaille avec André Granet pour la construction d'immeubles cossus, square et rue Desaix, dans le XVe arrondissement. […] Lire la suite

FRÉMIET EMMANUEL (1824-1910)

  • Écrit par 
  • Jacques de CASO
  •  • 503 mots

Emmanuel Frémiet ne reçut pas sa formation artistique à l'École des beaux-arts : avec Rodin et Dalou, il fut en effet l'un des sculpteurs importants du xixe siècle dont l'éducation eut lieu à la « Petite École » (école spéciale de dessin). Il se perfectionna ensuite dans l'atelier de son oncle Rude. Élu à l'Académie des beaux-arts, il connut ainsi une carrière officielle avec les commandes et les nombreux succès qu'elle entraînait. […] Lire la suite

LEYGUE LOUIS (1905-1992)

  • Écrit par 
  • Harry BELLET
  •  • 250 mots

Nommé professeur à l'École nationale supérieure des arts décoratifs en 1945, puis à l'École des beaux-arts de Paris jusqu'en 1975, il entama dès 1947 une longue série de sculptures monumentales inaugurées par le Gisant du monument aux Déportés de Nantua. Élu membre de l'Académie des beaux-arts en 1969, puis président (il y prononça le discours de réception de Nicolas Schöffer), Louis Leygue, outre la sculpture et le dessin, exerçait depuis 1971 une activité de graveur. […] Lire la suite

MOLFESSIS JASON (1924-2009)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 201 mots

Né en 1924 à Athènes, Jason Molfessis commence une formation artistique à l'École des beaux-arts (1941-1946), travaille dans l'atelier du peintre Constantin Parthenis et étudie l'art byzantin. Après la guerre civile (1946-1949) pendant laquelle il a rejoint le maquis de l'Elas, l'armée de libération nationale dirigée par les communistes, il se rend à Paris où, de 1951 à 1952, il suit les cours de peinture sur fresque de l'École des beaux-arts. […] Lire la suite

CHAVAL (expositions)

  • Écrit par 
  • Nelly FEUERHAHN
  •  • 1 047 mots

Le Festin-Musée des Beaux-Arts de Bordeaux, 2008) contribue à la connaissance de l'homme et de l'artiste en apportant des informations précieuses, une analyse des fonds, du style et de la carrière de l'humoriste. Thierry Saumier retrace le parcours biographique de « Chaval ironigraphe », tandis que dans « Itinéraire d'une collection : dessins du musée des Beaux-Arts de Bordeaux », Marie-Christine Hervé dresse la chronologie des œuvres depuis les gravures de 1943 jusqu'à celle de la fin, où dominent oiseaux et labyrinthes. […] Lire la suite

BERGER RENÉ (1915-2009)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 341 mots

Il cumule notamment les fonctions de professeur à l'université et à l'école des Beaux-Arts (où il crée en 1971 un cours expérimental qui s'efforce d'étendre la dimension esthétique au-delà des arts traditionnels), conservateur du musée des Beaux-Arts (1962-1981), président d'honneur de l'Association internationale des critiques d'art (A.I.C.A., 1969-1975) et de l'Association internationale pour la vidéo dans les arts et la culture (A. […] Lire la suite

MILIZIA FRANCESCO (1725-1798)

  • Écrit par 
  • Marc LE CANNU
  •  • 516 mots

, 1781), le Dictionnaire des beaux-arts (Dizionario..., 1787), Rome des beaux-arts du dessin (Roma delle belle arti, 1787). Les Mémoires passent en revue les architectes anciens jusqu'à la « décadence », c'est-à-dire l'époque de Constantin, puis, du ive au xive siècle, ceux de la renaissance de l'architecture, et enfin ceux du xive au xviiie siècle, selon une formule qui évoque un peu Vasari dans la mesure où Milizia recourt volontiers à l'anecdote, même si l'économie de l'ouvrage est fondée sur l'analyse séparée des monuments. […] Lire la suite

LEHMBRUCK WILHELM (1881-1919)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 472 mots

Né à Duisburg, fils d'un mineur, Wilhelm Lehmbruck fréquente de 1901 à 1908 l'Académie des beaux-arts de Düsseldorf. En 1905, un prix lui est décerné qui lui permet de faire le voyage d'Italie. Deux ans plus tard, il est reçu membre de la Société nationale des beaux-arts à Paris. Il séjourne dans cette ville de 1910 à 1914 ; habitant Montparnasse, il se lie d'amitié avec Archipenko et fréquente Brancusi. […] Lire la suite

VOS CORNELIS DE (1584-1651)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie MARQUIS
  •  • 499 mots
  •  • 1 média

1596-1678) se spécialise dans les scènes de chasse (Chasse au cerf, Musées royaux des beaux-arts, Bruxelles), et son art est proche de celui de son beau-frère, François Snyders, dont il fut vraisemblablement le disciple. Simon de Vos (1603-1676) fut un élève de Cornelis sinon son parent, avant d'être un collaborateur de Rubens (La Résurrection, cathédrale d'Anvers). […] Lire la suite

PROUVÉ VICTOR (1858-1943)

  • Écrit par 
  • Jeanne GIACOMOTTI
  •  • 303 mots

Nommé en 1919 directeur de l'École des beaux-arts de Nancy, Prouvé a contribué à la formation des artistes de la génération suivante. […] Lire la suite

DECARIS ALBERT (1901-1988)

  • Écrit par 
  • Jacques HANOUNE
  •  • 612 mots

Qu'un très grand graveur, récemment disparu, ait été davantage connu du grand public par les timbres-poste qu'il a gravés que par ses autres œuvres, voilà qui témoigne bien de la diffusion des arts, et de l'évolution de leurs supports économiques. Né le 6 mai 1901, Albert Decaris entre à quatorze ans à l'école Estienne où il apprend la gravure, puis en 1918 à l'École des beaux-arts. […] Lire la suite

JOSEPH BEUYS EN QUÊTE D'UNE SCULPTURE SOCIALE (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Hervé VANEL
  •  • 478 mots

1961 Beuys est engagé comme professeur de sculpture à l'Académie des beaux-arts de Düsseldorf. 1964 Beuys préconise de surélever le Mur de Berlin de 5 centimètres, afin d'en améliorer les proportions. Juin 1967 Pour prolonger les travaux d'un groupe de discussion formé à l'Académie des beaux-arts de Düsseldorf, Beuys fonde le Parti des étudiants allemands (D. […] Lire la suite

DUBAN FÉLIX (1798-1870)

  • Écrit par 
  • Sylvain BELLENGER
  •  • 1 235 mots

Admis à l'école des Beaux-Arts en 1814, il est en 1823 lauréat du grand prix d'architecture. La même année, sous la direction de son beau-frère, architecte responsable du chantier, il occupe un emploi de sous-inspecteur à la nouvelle école des Beaux-Arts. Louis XVIII avait souhaité voir aménager cette dernière sur le site de l'ancien couvent des Petits-Augustins où, pendant la Révolution, Alexandre Lenoir avait établi le musée des Monuments français. […] Lire la suite

PROUST ANTONIN (1832-1905)

  • Écrit par 
  • Véronique PREST
  •  • 1 194 mots

Relevant de l'une des trois directions du ministère, l'enseignement des arts, et notamment celui du dessin, est la clé de voûte du nouvel édifice, puisqu'il prépare l'avenir de l'art et de l'industrie. En outre, le nouveau ministre souhaite instaurer un enseignement encyclopédique, libérant l'élève du choix exclusif d'un maître. Désormais, du collège à l'École des beaux-arts, on ne copiera plus mais on observera. […] Lire la suite

N'DIAYE IBA (1928-2008)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 302 mots

N'Diaye s'installe en France en 1949 afin d'étudier l'art et l'architecture à l'école des Beaux-Arts de Paris ; il demeure en métropole jusqu'en 1959 et rentre au Sénégal juste avant la déclaration d'indépendance. À l'initiative du nouveau président, Léopold Sédar Senghor, N'Diaye participe à la création de l'École nationale des beaux-arts du Sénégal, où il enseigne jusqu'en 1966 tout en organisant sa première exposition personnelle. […] Lire la suite

PICOT FRANÇOIS-ÉDOUARD (1786-1868)

  • Écrit par 
  • Sylvain BELLENGER
  •  • 542 mots

Si la première œuvre connue de Picot, La Rencontre d'Énée et de Vénus près de Carthage (1813 ; Musée royal des beaux-arts de Bruxelles), relève encore d'une technique et d'une sensibilité d'élève, L'Amour et Psyché (musée du Louvre), qu'il expose au Salon de 1818, lui vaut un triomphe. Le public le préféra à David qui présentait la même année un sujet identique. […] Lire la suite

DUBUISSON JEAN (1914-2011)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 338 mots

Né à Lille en 1914, Jean Dubuisson commence ses études à l'école des Beaux-Arts de Lille et obtient son diplôme de l'École des beaux-arts de Paris en 1939. Premier grand prix de Rome en 1945, il séjourne à la villa Médicis, puis à Athènes jusqu'en 1949. Influencé par les constructions de Le Corbusier, Walter Gropius, Mies van der Rohe et Arne Jacobsen, il va développer pour les grands ensembles urbains une esthétique graphique en adéquation avec ses réflexions fonctionnalistes. […] Lire la suite

HITTORFF JACQUES IGNACE (1792-1867)

  • Écrit par 
  • Thomas von JOEST
  •  • 1 128 mots
  •  • 2 médias

Bénéficiant des droits de citoyen français — sa ville natale, Cologne, est annexée à l'Empire depuis 1794 —, le jeune Hittorff jouit du privilège de pouvoir envisager l'achèvement de ses études à l'École impériale et spéciale des beaux-arts. Il part ainsi en 1810 comme maints artistes de l'époque pour Paris et, après son admission au concours des Beaux-Arts, il entre dans l'atelier de Charles Percier, qui le remarque aussitôt. […] Lire la suite

GENÈVE MUSÉE D'ART ET D'HISTOIRE DE

  • Écrit par 
  • Daniel HARTMANN
  •  • 1 140 mots

présente aujourd'hui sur cinq étages (6 800 m2) les collections archéologiques et historiques ainsi que les départements d'arts appliqués et des beaux-arts. Ses fonds sont prestigieux : la collection d'antiquités égyptiennes et proche-orientales, grecques et romaines est la plus importante de Suisse, avec notamment un remarquable ensemble de glyptiques et une imposante collection de monnaies (60 000 pièces), de bronzes et de céramiques. […] Lire la suite

CLERT IRIS (morte en 1986)

  • Écrit par 
  • René PASSERON
  •  • 288 mots

Le vernissage des Monochromies bleues d'Yves Klein (1956) avait attiré dans un local de 20 m2, rue des Beaux-Arts, trois mille personnes. Elle a raconté sa vie dans six cassettes intitulées Iris Time and Life. Son amitié avec Klein (qu'elle traita de naïf et de fasciste, après leur brouille) fut, dit-elle un « lien de jalousie entre deux artistes ». […] Lire la suite

ZIEGLER JULES (1804-1856)

  • Écrit par 
  • Stéphane GUÉGAN
  •  • 1 948 mots

Venise vue de nuit (esquisse au musée des Beaux-Arts de Nantes) est acquis par le roi pour le château de Neuilly. Ziegler devait être l'un des artistes les plus favorisés du nouveau régime, cumulant commandes royales et travaux pour le gouvernement. Jusqu'en 1839 ses principaux envois au Salon, du Giotto (1833, musée des Beaux-arts, Bordeaux) à La Vision de saint Luc (musée des Beaux-Arts, Dunkerque, copié par Whistler sous le second Empire), sont retenus par la Couronne. […] Lire la suite

YOKOYAMA TAIKAN (1868-1958)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 295 mots

Lorsque Okakura fonde en 1898 l'Institut japonais des beaux-arts (Nihon Bijutsu-in) avec Hishida Shunsō, Shimomura Kanzan et d'autres artistes, Yokoyama se joint au mouvement. Considéré comme l'un des pionniers du renouveau de la peinture traditionnelle japonaise (Nihonga), il reconsidère la technique traditionnelle fondée sur le dessin et le trait, et crée avec son ami Hishida un nouveau style où le trait disparaît au profit des combinaisons de couleurs. […] Lire la suite

MAYBECK BERNARD (1862-1957)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 276 mots

Bernard Maybeck est l'auteur d'autres édifices publics, comme la First Church of Christ, Scientist à Berkeley (1909-1911), d'inspiration gothique, et le palais des Beaux-Arts de style néoclassique pour l'exposition internationale Panama-Pacific de San Francisco (1913-1915). Sa dernière grande commande est le campus du Principia College à Elsah (Illinois), en 1938. […] Lire la suite

RUDE FRANÇOIS (1784-1855)

  • Écrit par 
  • Jacques de CASO
  •  • 669 mots
  •  • 1 média

Jamais élu à l'Académie des beaux-arts, il n'enseigna pas non plus à l'École des beaux-arts, mais dirigea un atelier privé de grande réputation où se formèrent des sculpteurs de talent. L'art de Rude se rattache aux principes néo-classiques définis au début du siècle. Rude les interpréta toutefois dans le sens d'une observation rigoureuse de la nature et d'un respect de la spécificité du modèle, les menant ainsi à l'encontre des tendances idéalisantes de la sculpture néo-classique. […] Lire la suite

TIFFANY LOUIS COMFORT (1848-1933)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 626 mots
  •  • 2 médias

En 1911, son fondateur réalisa une de ses pièces maîtresses : un gigantesque rideau de verre pour le palais des Beaux-Arts de Mexico. Comme son père, Louis fut fait chevalier de la Légion d'honneur. Il devint membre honoraire de Société nationale des beaux-arts à Paris, ainsi que de la Société impériale des beaux-arts de Tōkyō. En 1919, il fit de sa luxueuse demeure de Long Island (dont il avait intégralement conçu les plans) une fondation dédiée aux étudiants en art. […] Lire la suite

LE PARC JULIO (1928- )

  • Écrit par 
  • Cécile GODEFROY
  •  • 771 mots

Après s'être formé à l'académie des Beaux-Arts de Buenos Aires, il effectue son premier voyage à Paris en 1958. Là, il rencontre la galeriste Denise René et l'artiste Victor Vasarely dont, la même année, il a découvert les œuvres en compagnie de ses compatriotes Garcio-Rossi et Sobrino au musée des Beaux-Arts de Buenos Aires. Avec Sobrino puis Morellet, Le Parc met au point un système unitaire régissant la surface, les formes et les couleurs, ainsi que leurs relations au plan du tableau : l'élaboration des peintures, de facture neutre, repose sur la répétition et la combinaison de motifs géométriques limités à leurs débuts aux trois non-couleurs (noir, blanc et gris ; Rotation de Carrés, 1959), et étendus à partir de 1969 aux quatorze couleurs du prisme chromatique (Série 29 1/1-1/1, 1970). […] Lire la suite

PUGET PIERRE (1620-1694)

  • Écrit par 
  • Claude MIGNOT
  •  • 2 769 mots
  •  • 2 médias

), ou de terre cuite (Lapidation de saint Étienne, signé, vers 1654, musée des Beaux-Arts, Marseille) ; mais il semble avoir eu essentiellement une activité de peintre, comme le suggèrent les marchés qui le qualifient de « maître peintre » de la ville de Toulon ou de la ville de Marseille. Il peignit de petits tableaux de dévotion (Sainte Cécile, 1651 ; La Vierge apprenant à lire à l'Enfant Jésus, 1656, signés, datés ; et sans doute le Sommeil de l'Enfant Jésus, au somptueux cadre sculpté ; tous trois au musée des Beaux-Arts de Marseille), mais aussi des tableaux d'autels pour des églises de Toulon, pour la cathédrale de Marseille (Baptême de Constantin et Baptême de Clovis, 1653 ; Salvator mundi, 1655 ; aujourd'hui au musée des Beaux-Arts de Marseille), et pour la chapelle du collège des jésuites d'Aix (Annonciation et Visitation, 1658-1660, à Aix-en-Provence, respectivement au musée des Tapisseries et au musée Granet). […] Lire la suite

LAPRADE ALBERT (1883-1978)

  • Écrit par 
  • François LOYER
  •  • 764 mots

L'entrée d'Albert Laprade à l'Académie des beaux-arts, en 1958, a couronné cette évolution chez l'artiste de l'architecture vers l'histoire. […] Lire la suite

VIOLLET-LE-DUC EUGÈNE EMMANUEL (1814-1879)

  • Écrit par 
  • Martin BRESSANI
  •  • 2 479 mots
  •  • 7 médias

À l’âge de seize ans, il commence son apprentissage proprement dit chez l’architecte de l’église de la Madeleine, Jean Jacques Marie Huvé et le poursuit chez Achille Leclère, membre de l’Académie des beaux-arts. Mais, dans une attitude de défi qui le caractérise, Viollet-le-Duc se détourne vite de cette voie tracée d’avance. Il décide de ne pas s’inscrire à l’École des beaux-arts, refusant ce moule pour répondre plutôt à l’appel du romantisme et de son Moyen Âge rêvé. […] Lire la suite