« Attitude (psychologie) »

ATTITUDE

  • Écrit par 
  • Raymond BOUDON
  •  • 4 175 mots
  •  • 2 médias

Le concept d'attitude Selon G. W. Allport, le concept d'attitude dérive de deux sources principales. La première de ces sources est la psychologie expérimentale, qui a montré l'impossibilité d'expliquer les réactions d'un sujet à une stimulation sans tenir compte de ses dispositions mentales ou attitudes. Mais le concept d'attitude ne se serait sans doute pas imposé dans les milieux de la psychologie expérimentale, fortement imprégnés de behaviorisme, notamment aux États-Unis, sans l'influence de la psychanalyse. […] Lire la suite

PSYCHOLOGIE

  • Écrit par 
  • Pierre GRÉCO
  •  • 16 253 mots
  •  • 3 médias

Méthode clinique et psychologie On retiendra pour finir que l'adjectif « clinique », en psychologie, renvoie à trois usages, en droit bien distincts. Il peut désigner, en premier lieu, une attitude, une « façon de voir » sui generis, inassignable aux critères des sciences expérimentales et couvrant tout le champ psychologique en ce qu'il a de proprement psychologique. […] Lire la suite

PSYCHOLOGIE HISTOIRE DE LA

  • Écrit par 
  • Serge NICOLAS
  •  • 4 964 mots
  •  • 2 médias

Et c’est ainsi que les psychologues fonctionnalistes vont s’intéresser à la psychologie de l’enfant, à la psychologie des animaux et plus généralement à la psychologie appliquée. L’attitude fonctionnaliste (l’accent mis sur l’activité plutôt que sur le contenu, l’intérêt pour les considérations biologiques, etc.) se retrouvera chez certains psychologues européens tels Pierre Janet, Ovide Decroly (1871-1932), et surtout Édouard Claparède. […] Lire la suite

PSYCHOLOGIE ET JUSTICE

  • Écrit par 
  • Fanny VERKAMPT
  •  • 4 431 mots

Les chercheurs en psychologie se sont alors penchés sur les processus de persuasion, de complaisance et de dissuasion à l’œuvre, non pas simplement pendant le procès, mais également avant celui-ci. La persuasion se définit comme une tentative de modifier l’attitude (orientation psychologique) d’une personne envers un objet d’attitude, comme celle d’un jury par exemple envers le mis en cause. […] Lire la suite

SOI (psychologie)

  • Écrit par 
  • Alain DELAUNAY
  •  • 1 327 mots
  •  • 1 média

 » La psychologie des profondeurs telle que l'a théorisée Carl Gustav Jung repose sur une distinction entre deux instances psychiques : le moi, « la personnalité empirique et consciente », et le soi, « [...] concept limite, exprimant une réalité sans limite ». Quelle est cette réalité ? Jung n'est pas, loin de là, le seul psychologue à employer le terme « soi ». […] Lire la suite

CONFORMISME (psychologie)

  • Écrit par 
  • Michel CHAMBON, 
  • Michaël DAMBRUN
  •  • 1 027 mots

Le conformisme désigne le processus d'influence sociale par lequel une personne est amenée à aligner ses propres perceptions, croyances ou conduites sur celles d'un ensemble d'autres personnes. Commander la même boisson que ses amis lors d'une sortie, adopter les codes vestimentaires en usage dans son entourage professionnel, ou encore adhérer aux préjugés en vigueur dans son nouveau club sportif à propos des membres d'un club concurrent constituent des manifestations ordinaires de cette forme d'influence. […] Lire la suite

FUGUE, psychologie

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 861 mots

La psychologie désigne sous le nom de fugue une conduite de déambulation, d'errance, de migration, de vagabondage qui éloigne brusquement le sujet de son foyer et de son environnement habituel. Dans les cas pathologiques, l'individu induit à prendre la fuite et à divaguer perd le sentiment de son identité, du lieu où il se trouve, voire de son origine. […] Lire la suite

SHERIF MUZAFER (1906-1988)

  • Écrit par 
  • Olivier KLEIN
  •  • 328 mots

Ses travaux sur la formation des normes ont joué un rôle important dans le développement de la psychologie New Look, mouvement précurseur de la psychologie cognitive. La psychologue sociale Carolyn Wood, qu'il épouse en 1947, jouera un rôle déterminant dans la plupart de ses travaux ultérieurs.  […] Lire la suite

COGNITION SOCIALE

  • Écrit par 
  • Vincent YZERBYT
  •  • 1 026 mots

Pendant et juste après la Seconde Guerre mondiale, les chercheurs ont prioritairement abordé la question du changement d’attitude. À côté des travaux sur la persuasion qui, sous la houlette de Hovland, McGuire et d’autres, révèlent eux aussi une touche cognitiviste, plusieurs chercheurs ont, dans le droit fil des conceptions gestaltistes, souligné le net penchant des individus à disposer de cognitions qui sont cohérentes entre elles. […] Lire la suite

CYCLE

  • Écrit par 
  • Alain DELAUNAY
  •  • 692 mots

Elle y exprime l'attitude traditionnelle de l'humain face à une historicité dont le sens est problématique. Parmi les mythologues, Mircea Eliade est l'un de ceux qui ont le plus fermement remis en cause l'historicisme et le rejet de l'intuition du temps cyclique. Il a critiqué l'attitude de la civilisation technicienne en montrant toute la richesse humaine de l'expérience du temps propre aux civilisations traditionnelles. […] Lire la suite

BUYTENDIJK FREDERIK (1887-1974)

  • Écrit par 
  • Georges THINÈS
  •  • 1 281 mots

Cette attitude à la fois créatrice et critique explique vraisemblablement que Buytendijk n'ait pas fait école au sens courant du terme et que ses enseignements ne puissent être codifiés de façon commode en quelques propositions générales. Ajoutons que son insistance sur l'enracinement épistémologique de la psychologie ne pouvait trouver audience dans le monde de la psychologie scientifique, où de telles questions sont facilement considérées comme ne relevant que de la réflexion philosophique pure et donc sans incidence directe sur le travail psychologique. […] Lire la suite

VISION, symbolique

  • Écrit par 
  • Alain DELAUNAY
  •  • 1 064 mots

 » De fait, l'attitude traditionnelle de la connaissance symbolique consiste en une seule règle : ne pas parler, voir. Une vision ne s'explique pas plus qu'une plaisanterie, c'est une expérience unique, et dans sa manifestation même une expérience personnelle. D'où cette insistance des « voies » de connaissance symbolique sur la vision. Dans le taoïsme, kuan signifie « temple » mais tout autant « regarder ». […] Lire la suite

STOETZEL JEAN (1910-1987)

  • Écrit par 
  • Alain GIRARD
  •  • 1 303 mots

S'inspirant de recherches américaines antérieures, il est l'instigateur en France d'une discipline nouvelle, au confluent de la psychologie et de la sociologie, la psychologie sociale. Il en définit le domaine propre et met en lumière la notion fondamentale d'« attitude ». À la source des comportements individuels, considérés isolément ou en masse, l'observateur aperçoit une représentation du monde, des valeurs, qui disposent chacun à réagir aux événements d'une manière déterminée, et constituent des « attitudes ». […] Lire la suite

AUFKLÄRUNG

  • Écrit par 
  • Olivier JUILLIARD
  •  • 1 138 mots

Si la philosophie et la théologie forment le champ spécifique de l'Aufklärung, l'essor de la psychologie, de l'esthétique, de la pédagogie et de la philosophie du droit et de l'histoire n'est pas moins décisif. La psychologie empirique ne se modifie guère ; elle s'attache à prouver la simplicité et l'immortalité de l'âme et à répertorier ses facultés ; mais une psychophysiologie se développe sur la base d'un matérialisme confusément postulé. […] Lire la suite

SKINNER BURRHUS FREDERIC (1904-1990)

  • Écrit par 
  • Pierre LECOCQ
  •  • 705 mots

Skinner est résolument béhavioriste, c'est-à-dire qu'il rejette les explications « mentalistes » et toute spéculation sur les relations qui pourraient exister entre le comportement et le système nerveux : la physiologie tient un autre discours que la psychologie, et celle-ci n'a aucun besoin de recourir aux concepts de celle-là pour cerner son projet propre, qui est exclusivement le contrôle du comportement. […] Lire la suite

LAVELLE LOUIS (1883-1951)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis DUMAS
  •  • 371 mots

L'attitude préférée de Lavelle est celle de l'émerveillement. Son message, à l'égard de l'Être auquel nous participons, est celui d'un « optimisme de confiance » ; à l'égard de nous-mêmes qui y participons, celui d'un « optimisme d'exigence ». La sainteté n'est présente à elle-même que par sa présence aux autres êtres et à Dieu. […] Lire la suite

CLARK JOHN MAURICE (1884-1963)

  • Écrit par 
  • Guy CAIRE
  •  • 386 mots

Enfin, il témoigne d'une attitude favorable à l'égard du contrôle des entreprises et de l'intervention étatique. Ses principales œuvres sont : Études sur l'économie des coûts constants (Studies in the Economics of Overhead Costs, 1923), dans lesquelles il montre le rôle de ceux-ci et les conséquences qui en découlent quant à la vie des entreprises ; La Relation entre statique et dynamique (The Relation between Statics and Dynamics, 1925), où se trouve mise en lumière la relation entre la demande de biens de consommation et la demande de biens d'investissement dans le cycle économique ; son article intitulé Vers une concurrence praticable (Towards a Workable Competition, 1942). […] Lire la suite

WALLON HENRI (1879-1962)

  • Écrit par 
  • Émile JALLEY
  •  • 2 186 mots

Aussi bien cette méthode est-elle de type comparatif, impliquant des références à un large éventail de domaines connexes : psychopathologie de l'enfant et de l'adulte, psychologie animale, psychosociologie de la pensée sauvage. Enfin, la psychologie génétique déborde pour Wallon le cadre strict de la psychologie de l'enfant, dans la mesure où elle constitue la méthode même d'une psychologie générale, conçue comme connaissance de l'adulte à travers l'enfant. […] Lire la suite

SCIENCES HUMAINES

  • Écrit par 
  • Edmond ORTIGUES
  •  • 10 268 mots
  •  • 2 médias

François Le Terrier et Gilbert Simondon écrivaient en 1957 : « L'histoire de la psychologie ne peut présenter plus d'unité que la psychologie elle-même. » Déjà, en 1936, Claparède le déplorait : « Il n'y a pas plusieurs physiques, ni plusieurs chimies. Il y a ou il ne devrait y avoir qu'une seule psychologie. Or on n'a pas encore fini de s'interroger sur l'unité de la psychologie » (La Psychologie moderne, in Encyclopédie de la Pléiade, 1957). […] Lire la suite

SPERBER MANÈS (1905-1984)

  • Écrit par 
  • René WINTZEN
  •  • 1 112 mots

Alfred Adler s'oppose à Freud en définissant la vie psychique comme « un mouvement continuel qui tend vers le haut » et la psychologie comme la « connaissance des hommes ». Manès Sperber enseigne la philosophie et la méthode de son maître, la « psychologie individuelle » ; il se sent, comme lui, un médecin de l'âme qui aide l'homme à prendre en charge son destin individuel tout en s'efforçant de s'accomplir dans une société libérée des postulats marxistes. […] Lire la suite

MANDROU ROBERT (1921-1984)

  • Écrit par 
  • Hervé KEMPF
  •  • 968 mots

Cette recherche de « psychologie historique », Robert Mandrou va la continuer dans Magistrats et sorciers, sa thèse publiée en 1968. Le livre analyse avec précision comment les magistrats français du xviie siècle sont passés à l'égard de la sorcellerie d'une attitude très répressive à un refus de poursuite. Ce changement radical de la jurisprudence témoigne d'une mutation structurelle des mentalités. […] Lire la suite

ADAPTATION Adaptation sociale

  • Écrit par 
  • Raymond BOUDON
  •  • 2 256 mots
  •  • 1 média

Lorsque l'adaptation à un groupe implique la modification d'une attitude de ce type, elle a peu de chances de se réaliser, dans la mesure où le « coût » psychologique considérable entraîné par le changement d'attitude devrait être compensé par un « gain » psychologique élevé résultant de l'adhésion au groupe. Si l'adhésion est forcée, il y a de fortes chances pour que se développe plutôt une attitude de « retrait » par rapport au groupe. […] Lire la suite

FROMM ERICH (1900-1980)

  • Écrit par 
  • Pamela TYTELL
  •  • 1 189 mots

Au concept freudien de caractère anal, il substitue celui de caractère autoritaire, qui désigne une attitude spirituelle autonome n'ayant pas de base dans le corps. Ainsi, dépouillée du matérialisme que constitue un tel ancrage corporel, la psychanalyse chez Fromm et les néo-freudiens redevient ce qu'elle était avant Freud ; une psychologie de l'âme autonome. […] Lire la suite

VOLONTÉ

  • Écrit par 
  • Paul RICŒUR
  •  • 8 789 mots

C'est cette problématique enfin qui renvoie la psychologie de la volonté à la philosophie. […] Lire la suite

RIGAUD HYACINTHE (1659-1743)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 560 mots
  •  • 2 médias

La pose se réduit à une attitude figée et un peu spectaculaire, trop souvent répétée. Au cœur de l'édifice pictural, Rigaud a placé la tête du modèle, à l'expression immobile ; mais les traits sont rendus avec soin et le réalisme est parfois nuancé d'une teinte de psychologie (ce que nous confirment les autoportraits ou l'étonnante image double du visage de la mère de l'artiste). […] Lire la suite

INTERACTIONNISME SYMBOLIQUE

  • Écrit par 
  • Yves WINKIN
  •  • 1 338 mots

À sa mort, quelques étudiants rassemblent leurs notes de cours et publient en 1934 Mind, Self, and Society, un livre qui deviendra un grand classique de la psychologie sociale américaine. Mead y développe très longuement la notion de self, qui est centrale dans la pensée philosophique anglo-saxonne depuis John Locke (1632-1704), mais que la tradition cartésienne ne parvient pas à prendre en charge. […] Lire la suite

INTELLIGENCE

  • Écrit par 
  • Jean-François RICHARD
  •  • 6 591 mots

Vue sous cet angle, l'intelligence est objet de métaphysique, non de psychologie. Comme objet de psychologie, l'étude de l'intelligence ne peut consister en autre chose que dans l'analyse d'un certain nombre d'activités. Mais, pas plus qu'aucune autre science, la psychologie ne peut engendrer son point de départ : elle est obligée de partir de quelque chose qui lui est livré, sans aucune justification psychologique. […] Lire la suite

SPITZ RENÉ ARPAD (1887-1974)

  • Écrit par 
  • Anne-Marie LERICHE
  •  • 910 mots

Après des études de médecine à Budapest, à Lausanne et à Berlin, il se tourne vers la psychanalyse et entreprend des recherches dans le service de psychologie expérimentale infantile de Charlotte Bühler à Vienne. Établi aux États-Unis, il devient professeur de psychologie psychanalytique à la Graduate Faculty du College of the City of New York (1956), puis professeur de psychiatrie à l'université du Colorado (1967). […] Lire la suite

CARUS CARL GUSTAV (1789-1869)

  • Écrit par 
  • Paul-Henri BIDEAU
  •  • 973 mots

Le darwinisme, qu'il combat (Symbolique comparée des squelettes de l'homme et du singe, 1861 ; Psychologie comparée, 1866) au nom d'une conception idéaliste du devenir (Le Concept et le processus de genèse, 1859), le confirme dans son attitude critique. Représentant typique du romantisme par son universalisme, Carus n'est pas pensable sans Schelling, et son maniement de l'analogie manifeste sa dette à l'égard de Novalis au moins autant que de Lorenz Oken. […] Lire la suite

ADLER ALFRED (1870-1937)

  • Écrit par 
  • Alfred MEYER
  •  • 2 600 mots
  •  • 1 média

Cette double question caractérise la méthode de travail de la psychologie adlérienne. En 1910, il se sépara de Freud et instaura son propre système qu'il nomma Individual psychologie. Par ce terme, pris dans son sens étymologique (individuus, indivisé), Adler a voulu exprimer qu'il ne séparait pas l'esprit et le corps, que la personne était indivisible. […] Lire la suite

CONSOMMATION Comportement du consommateur

  • Écrit par 
  • Bernard DUBOIS, 
  • Marc VANHUELE
  •  • 9 030 mots
  •  • 1 média

Si le courant motivationniste tend à surestimer les déterminants strictement internes, on peut dire que la psychologie de la perception fait la part belle au poids de l'environnement ; aussi la tentation est-elle forte d'opérer une synthèse entre ces deux apports, ce à quoi nous invite la notion d'attitude. La notion d'attitude On appelle attitude une prédisposition à penser et à agir dans un sens particulier (favorable ou défavorable) vis-à-vis d'un objet, d'une personne ou d'une idée. […] Lire la suite

PÉDAGOGIE Les problèmes de l'éducation scolaire

  • Écrit par 
  • Pierre GRÉCO
  •  • 3 099 mots

Une attitude, l'aménagement d'un jeu ou d'une activité libre, une discussion collective où le maître n'intervient pas sont des procédures didactiques, au même titre qu'un discours dogmatique, une expérience instituée ou une suite canonique d'exercices. Aucune raison de droit ne permet de soustraire les premières à l'analyse, à l'évaluation au besoin, et au contrôle. […] Lire la suite

LEONE SERGIO (1921-1989)

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 627 mots

Le western italien ainsi défini se caractérise par la lenteur du geste, l'abondance des détails sadiques, l'attitude constamment hiératique de personnages assez peu nombreux et une psychologie tout à fait rudimentaire. En 1968, Leone boucle la boucle en mettant en scène Il était une fois dans l'Ouest (C'era una volta l'Ovest), sur un scénario que Bernardo Bertolucci a bourré de références cinéphiliques. […] Lire la suite

SPIDER (D. Cronenberg)

  • Écrit par 
  • Raphaël BASSAN
  •  • 1 021 mots

Son attitude change à partir de là. Ne pouvant admettre que sa mère puisse se livrer à de pareils actes, il lui trouve un double en la personne d'Yvonne, une prostituée qui séduit son père (les deux rôles sont interprétés par la même actrice, Miranda Richardson). Un tel clivage trouve un écho dans la personnalité de Spider, qui porte en lui constamment sa double identité d'enfant et d'adulte : le temps de la fiction est sans frontières. […] Lire la suite

NOMBRES SYMBOLIQUE DES

  • Écrit par 
  • Alain DELAUNAY
  •  • 1 182 mots

De nombreuses études d'ethnologie comme de philosophie comparée, d'histoire des religions comme de psychologie des profondeurs ont montré que la pensée dite « sauvage » comme la connaissance symbolique présentent une compréhension qualitative du nombre. Cette compréhension expliquerait, semble-t-il, la préséance des nombres dits « naturels » sur toute autre structure arithmétique. […] Lire la suite

MISKAWAYH (933-1030)

  • Écrit par 
  • Mohammed ARKOUN
  •  • 676 mots

Toute l'œuvre de Miskawayh est commandée par une attitude philosophique qui accueillait, dans une synthèse typique, l'aristotélisme, le platonisme et le néo-platonisme. Elle s'articule autour d'un ouvrage central : le Tahdhīb alakhlāq (édité par C. Zurayq, Beyrouth, 1967 ; trad. française M. Arkoun, Traité d'éthique, Damas, 1969). Ce Traité est, en effet, préparé par de courts exposés théoriques et illustré par une ample anthologie sur la Sagesse éternelle et un regard concret sur la pratique politique sous les Būyides (Tajārib). […] Lire la suite

PUTNAM JAMES JACKSON (1846-1918)

  • Écrit par 
  • Pamela TYTELL
  •  • 711 mots

Il supplie Freud d'adopter une attitude plus favorable aux croyances religieuses et à l'occultisme, et il échange avec lui de nombreuses lettres sur l'état de la psychanalyse. À la mort de Putnam, Freud, regrettant « cette grande perte », déclare : « Je me protégeais derrière sa personnalité comme derrière un bouclier. » […] Lire la suite

TÉRENCE (env. 190-env. 159 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Barthélemy A. TALADOIRE
  •  • 2 618 mots

Par l'effet d'une certaine pudeur masculine, et foncièrement méridionale, parce qu'il n'a jamais osé dire à son fils à quel point il l'aimait, encore qu'il s'opposât à ses fantaisies juvéniles, le bonhomme l'a laissé partir au loin, et, depuis, se ronge de chagrin, allant jusqu'à se punir en secret de son attitude. C'est toute la psychologie du personnage de César dans la trilogie de Marcel Pagnol. […] Lire la suite

PIERO DI COSIMO (1461-env. 1521)

  • Écrit par 
  • Daniel ARASSE
  •  • 1 288 mots
  •  • 5 médias

La psychologie ne suffit plus. Élève de Cosimo Rosselli, auquel il doit son nom, Piero di Cosimo veille à se tenir au courant de toutes les innovations. Bien qu'il ne quitte qu'une seule fois Florence, sa ville natale (autre originalité à l'époque), son œuvre montre qu'il connaît Antonio Pollaiuolo, Luca Signorelli, mais aussi Léonard, Raphaël et, surtout, l'art du Nord : l'arrivée à Florence, vers 1482, du Retable Portinari de Hugo van der Goes fut en effet un événement capital. […] Lire la suite

ÉCONOMIE (Définition et nature) Objets et méthodes

  • Écrit par 
  • Henri GUITTON
  •  • 6 478 mots

Psychologie et sociologie Certes, il était déjà fait une place plus ou moins large à la qualité dans la science économique d'hier. Et non seulement du fait de l'histoire, mais aussi de la psychologie et de la sociologie. On a même établi que la psychologie économique avait précédé, dans la chronologie des théories, la logique économique. La pensée économique du xviiie siècle était de style psychologique, notamment avec Condillac. […] Lire la suite

ÉNIGME

  • Écrit par 
  • Alain DELAUNAY
  •  • 804 mots

Jung, Psychologie et alchimie). […] Lire la suite

PROPHÈTES D'ISRAËL

  • Écrit par 
  • Robert MARTIN-ACHARD
  •  • 4 148 mots

On s'est interrogé à ce propos sur la psychologie des prophètes et on a parlé d'extases, d'hallucinations, de « pathos » ; on a évoqué les particularités de la mentalité primitive ou fait appel aux mystiques. En fait, il n'existe pas une psychologie prophétique unique, chaque prophète a son tempérament propre. Il suffit de comparer la sobriété d'Amos à la sensibilité de Jérémie, la noblesse d'Isaïe aux bizarreries d'Ézéchiel pour s'en convaincre. […] Lire la suite

CORPS Soma et psyché

  • Écrit par 
  • Pierre FÉDIDA
  •  • 3 217 mots

De Groddeck à Balint et avec les recherches actuelles apparaissent donc diverses approximations d'une théorie psychanalytique de la psychologie. […] Lire la suite

LORENZ KONRAD (1903-1989)

  • Écrit par 
  • Raymond CAMPAN
  •  • 2 595 mots
  •  • 1 média

Spécialisé en anatomie comparée, il apprend également la psychologie et la philosophie. Son père, qui avait une clinique aux États-Unis, lui donne l'occasion, en 1922, de passer deux semestres à l'université Columbia de New York, où, dit-on, il consacre son temps à des observations au parc ornithologique. Ses études achevées à Vienne, il obtient un poste d'assistant, puis de professeur en anatomie comparée et psychologie animale. […] Lire la suite

GARFINKEL HAROLD (1917-2011)

  • Écrit par 
  • Louis QUÉRÉ
  •  • 1 731 mots

 Thomas et Florian Znaniecki, ainsi que la phénoménologie et la psychologie de la forme. Il s'initie aussi aux œuvres de Charles Wright Mills et de Kenneth Burke, dont la problématique des accounts retient son attention. Garfinkel s'intéressera en effet, par la suite, aux méthodes mises en œuvre par les agents sociaux pour produire leurs descriptions, explications ou justifications de leurs actions (accounting practices), ainsi qu'au fait qu'ils attendent normativement des uns et des autres qu'ils se considèrent comme comptables de ce qu'ils font et de la manière dont ils le font (accountability). […] Lire la suite

ÉGLISE ET SECTE, notion d'

  • Écrit par 
  • Louis HOURMANT
  •  • 1 352 mots

Église et secte, dans l'acception classique de ces termes, constituent deux modes opposés d'organisation des groupements religieux qui renvoient eux-mêmes à deux attitudes tranchées face à la manière d'envisager et de viser la quête du salut : une première attitude, constitutive des groupements religieux de type sectaire, privilégie la dimension d'intensité de la vie religieuse et exige du croyant qu'il affirme sa foi en rupture avec sa vie passée (conversion intérieure) ; la seconde attitude, qui est à la racine de groupes religieux organisés en Églises, met en avant la dimension de l'universalité par rapport à celle de l'intensité et accepte la coexistence, au sein d'un même corps religieux, de croyants tièdes à côté d'autres fortement convaincus et militants. […] Lire la suite

DIDACTIQUE Vue d'ensemble

  • Écrit par 
  • Jean-Paul BRONCKART, 
  • Jean-Louis CHISS
  •  • 2 703 mots
  •  • 1 média

Dans le domaine des méthodologies d'enseignement, ces sciences se sont d'abord inspirées des acquis de la psychologie naissante, et cette démarche s'est concrétisée en deux courants majeurs. Le premier, s'appuyant sur la psychologie générale, a développé les principes d'une pédagogie expérimentale, ou d'une didactique générale centrée sur les mécanismes d'apprentissage en situation scolaire ; sous l'influence du béhaviorisme, ce courant a notamment redéfini les objectifs pédagogiques en termes de comportements à acquérir et a préconisé des méthodes (enseignement programmé, apprentissage sans erreur) qui consistaient, d'une part, à organiser les programmes selon une logique de complexité croissante, d'autre part, à dispenser aux élèves les renforcements leur permettant de stabiliser les apprentissages réalisés. […] Lire la suite

HEURISTIQUE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHRÉTIEN-GONI
  •  • 8 426 mots
  •  • 3 médias

Une telle attitude se manifeste encore aujourd'hui dans certains traités d'heuristique : mélanges hétéroclites de procédés sans autre légitimité que leur efficacité concrète supposée. Vers l'heuristique comme psychologie de la découverte Ce que l'on pourrait à bon droit nommer la conception moderne de l'heuristique apparaît dans les grands traités de méthode du xviie siècle – conception qui va inéluctablement conduire à une interprétation psychologiste. […] Lire la suite

TRANSFERT, psychanalyse

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 3 159 mots

Cette différence ne peut être imputable qu'à une différence d'attitude devant la tâche. C'est précisément à l'établissement et aux régulations de cette attitude qu'est consacrée l'étude expérimentale. Elle attestera, en particulier, l'insuffisance de la loi de l'effet de Thorndike, en ce sens que le renforcement des activités n'émane pas seulement de la « récompense » apportée par une bonne réponse, mais aussi des erreurs. […] Lire la suite

PENSÉE

  • Écrit par 
  • Pascal ENGEL
  •  • 8 304 mots
  •  • 1 média

Il s'ensuit que les sciences cognitives sont, à la fois, fondées sur la psychologie des attitudes propositionnelles et partiellement ignorantes du fonctionnement des processus centraux qui les constituent. Et, de fait, la psychologie cognitive semble aujourd'hui moins avancée dans des domaines comme la psychologie du raisonnement et de la pensée (P. […] Lire la suite

Recevez les offres exclusives Universalis