« Anthropocentrisme »

ANTHROPIQUE PRINCIPE

  • Écrit par 
  • Marc LACHIÈZE-REY
  •  • 1 299 mots

L'anthropocentrisme a connu un tournant décisif à l'époque de la Renaissance. Jusqu'à Copernic (1473-1543), les « systèmes du monde » étaient explicitement centrés sur la Terre. Qu'elle fût considérée comme « centrale » ou comme « inférieure », la position occupée par l'homme possédait un caractère spécifique interdisant de considérer ces systèmes  […] Lire la suite

JEFFERS ROBINSON (1885-1962)

  • Écrit par 
  • Marc CHÉNETIER
  •  • 824 mots

d'anthropocentrisme, propose un « inhumanisme » fondamental : il apparaît ainsi comme l'extrême-occidental et doit une large part du refus obstiné dont sa poésie est l'objet à l'irrecevabilité de sa vision, à son existence d'anachorète, à la scandaleuse violence de ses thèmes. Fils d'un professeur d'études bibliques, John Robinson Jeffers naît à Pittsburgh […] Lire la suite

CRESPY GEORGES (1920-1976)

  • Écrit par 
  • André DUMAS
  •  • 1 092 mots

d'anthropocentrisme excessif. Une troisième période était en train de s'ouvrir pour lui. Après s'être consacré pendant six années à la présidence de la Commission générale d'évangélisation de l'Église réformée de France, attachée à promouvoir et à soutenir les entreprises nouvelles tournées vers ceux qui ne fréquentent pas les lieux confessionnels  […] Lire la suite

ÉVOLUTIONNISME

  • Écrit par 
  • Hubert FAES
  •  • 1 255 mots

l'anthropocentrisme qui les caractérisent. Puis Georges Canguilhem a montré qu'en réalité la pensée de Darwin elle-même brise le cercle des concepts de l'évolutionnisme. Enfin, Patrick Tort explique que l'évolutionnisme spencerien a parasité Darwin, mais que celui-ci lui a dans une certaine mesure résisté. La critique du grand récit évolutionniste  […] Lire la suite

ANTHROPOMORPHISME

  • Écrit par 
  • Françoise ARMENGAUD
  •  • 7 544 mots
  •  • 1 média

l'anthropocentrisme exclut l'anthropomorphisme dans la mesure où il exclut l'isomorphisme d'une façon générale, si une récupération en miroir ne s'effectuait par le biais des correspondances concentriques du microcosme au macrocosme. Il se pourrait que l'anthropocentrisme ne soit l'objet ni d'une croyance consciente, ni d'une déclaration explicite, […] Lire la suite

INTERACTIONS, écologie

  • Écrit par 
  • Pierre JOUVENTIN
  •  • 1 407 mots

anthropocentrisme). De même, on aboutit, non à une vision morale et subjective, optimiste (coopération-entraide) ou pessimiste (compétition-lutte pour la vie) des interactions en général, mais à une infinité de stratégies souvent raffinées qui se sont mises en place au cours de l'évolution. Leur effet peut être positif, négatif ou neutre selon les  […] Lire la suite

MOORE HENRY (1898-1986)

  • Écrit par 
  • Gérard BERTRAND
  •  • 1 310 mots
  •  • 1 média

l'anthropocentrisme dont ils sont l'expression déguisée a perdu toute signification ? Pour Moore, la figure humaine est le thème par excellence, dans ses dessins et ses gravures aussi bien que dans sa sculpture. Mais ce qu'il cherche à saisir à travers elle, c'est la manifestation d'une énergie qui la dépasse, c'est tout le jeu des forces et des tensions […] Lire la suite

NATURE WRITING, littérature

  • Écrit par 
  • Yves-Charles GRANDJEAT
  •  • 3 665 mots
  •  • 3 médias

l’anthropocentrisme, bien avant que les partisans de l’éthique environnementale n’accordent en droit la même valeur à toutes les formes du vivant. Dans Quinze cents kilomètres à pied à travers l’Amérique profonde, ouvrage paru à titre posthume mais écrit en 1867, juste avant Un été dans la Sierra, il dénonce ces « prédicateurs suffisants » selon lesquels […] Lire la suite

PONGE FRANCIS (1899-1988)

  • Écrit par 
  • Michel COLLOT
  •  • 2 418 mots

l'anthropocentrisme de la tradition poétique. Ponge entend décrire les choses « de leur propre point de vue », et non « du point de vue de l'homme seulement » ; et il lui est arrivé de se réclamer d'une objectivité quasi « scientifique », qui donne parfois au poème l'allure d'un compte rendu d'expérience ou d'observation. Est-ce à dire que Ponge bannisse […] Lire la suite

BARTH KARL (1886-1968)

  • Écrit par 
  • André DUMAS
  •  • 3 112 mots

l'anthropocentrisme caché de tout discours qui se sert du vocabulaire religieux pour parachever l'homme plus que pour écouter Dieu et lui obéir. Autour de Barth se groupe une nouvelle école avec Thurneysen et Gogarten, mais aussi, au début, avec Bultmann et Brunner, école dite de la théologie dialectique. Très influencée désormais par le jeune Luther […] Lire la suite

MERLEAU-PONTY MAURICE (1908-1961)

  • Écrit par 
  • Alphonse DE WAELHENS
  •  • 3 511 mots
  •  • 1 média

anthropocentrisme philosophique que les notions de chair et de chiasme, si importantes dans son œuvre posthume, n'ébranlent en rien.Philosophe du sens, comme tout phénoménologue, Merleau-Ponty (qui fut aussi l'un des premiers penseurs de notre époque à se tourner vers la linguistique positive) met constamment en lumière la dialectique mouvante qui  […] Lire la suite

CRÉATION La création dans les synthèses philosophico-religieuses

  • Écrit par 
  • Stanislas BRETON
  •  • 4 061 mots

anthropocentrisme que masquent les doctrines du retour ou de la conversion ou du salut, tantôt une ontologie ou une théologie contestables, qui s'autorisent de concepts tels celui de cause ou de principe sans, croit-on, suffisamment les critiquer. On redoute qu'avec ces concepts ne subsiste ou ne renaisse une mythologie de la « préexistence », ou encore […] Lire la suite

DIEU L'affirmation de Dieu

  • Écrit par 
  • Claude GEFFRÉ
  •  • 7 962 mots

l'anthropocentrisme (la « Théologie comme anthropologie » de Karl Rahner) qui risquent de faire de l'homme la mesure de la Révélation. Ainsi, prenant acte de la mort de la métaphysique, la théologie chrétienne s'attache-t-elle à surmonter l'objectivisme de la théologie traditionnelle sans tomber dans l'anthropocentrisme des théologies existentielles […] Lire la suite

PRIÈRE ET CONTEMPLATION

  • Écrit par 
  • Albert-Marie BESNARD
  •  • 4 096 mots
  •  • 1 média

l'anthropocentrisme de la prière « intéressée ». Celle-ci est, à ses yeux, inconciliable avec Dieu même, lequel ne peut être un pourvoyeur pour les convoitises humaines. Elle est indigne de l'homme raisonnable, lequel ne vise que des biens supérieurs et n'attend la satisfaction de ses légitimes besoins que de son propre effort. « Combien es-tu fou  […] Lire la suite

CALVINISME

  • Écrit par 
  • Jean CADIER, 
  • André DUMAS
  •  • 4 244 mots
  •  • 1 média

anthropocentrisme. La première phrase de l'Institution de la religion chrétienne révèle le plan de l'ouvrage : « Toute la somme presque de notre sagesse, laquelle a tout vraiment compter mérite d'être réputée vraie et entière sagesse, est située en deux parties : c'est qu'en connaissant Dieu chacun de nous aussi se connaisse. » Connaissance de Dieu […] Lire la suite

PIC DE LA MIRANDOLE (1463-1494)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MARGOLIN
  •  • 4 891 mots
  •  • 1 média

anthropocentrisme renaissant fort éloigné de l'enseignement théologique traditionnel. Si l'homme est l'artisan ou l'architecte de sa destinée, quelle part est laissée à Dieu ? La lecture attentive et généreuse de Pic montre que cette dignité essentielle de l'homme qu'il voulait affirmer à Rome en 1486 n'est pas en contradiction avec l'attitude humble […] Lire la suite

DARWINISME

  • Écrit par 
  • Dominique GUILLO, 
  • Thierry HOQUET
  •  • 5 497 mots

l'anthropocentrisme : l'homme n'est qu'un rameau terminal parmi d'autres, sans dignité particulière, d'un immense arbre généalogique. De là dérive une conséquence capitale. Il est aujourd'hui possible d'étendre les principes du darwinisme ainsi compris à l'homme, à son esprit et à ses cultures sans pour autant développer une pensée articulée autour […] Lire la suite

ENVIRONNEMENT Catastrophisme environnemental

  • Écrit par 
  • Valérie CHANSIGAUD
  •  • 7 406 mots
  •  • 2 médias

l'anthropocentrisme, la foi dans un progrès constant, l'accumulation de biens. Ils contribuent à nourrir les réflexions de la génération d'environnementalistes qui apparaît à la fin des années 1960. Ceux-ci ne sont plus en majorité des biologistes et ils portent un projet bien différent de leurs aînés : l'écologie politique. Il ne s'agit plus seulement […] Lire la suite

CHINOISE (CIVILISATION) Symbolisme traditionnel et religions populaires

  • Écrit par 
  • Maxime KALTENMARK, 
  • Michel SOYMIÉ
  •  • 7 060 mots
  •  • 2 médias

anthropocentrisme, la société a néanmoins une sorte de prééminence sur la nature et, par des gestes et comportements appropriés dans les temps et lieux convenables, elle peut et doit l'aider ou l'inciter à suivre son cours normal, indispensable notamment à la bonne marche des travaux agricoles. C'est dans la mise en œuvre de ce principe général que […] Lire la suite

PROGRÈS

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 8 628 mots
  •  • 2 médias

l'anthropocentrisme spontané, le surdéterminisme, la pensée introvertie. Cependant, l'homme grec n'a pas osé revendiquer devant la nature omniprésente une destinée autonome. Le monde physique comme le monde social ont certes été atomisés par Épicure qui, radicalisant l'extraversion socratique, a éparpillé le donné pour s'affranchir de tout lien : son […] Lire la suite

MONTAIGNE MICHEL EYQUEM DE (1533-1592)

  • Écrit par 
  • Fausta GARAVINI
  •  • 8 167 mots

anthropocentrisme. Cependant, il faut souligner que cette position avait été adoptée par Montaigne dès le début, et gouverne nécessairement ses réponses aux grandes questions de l'époque, dans le domaine politique et religieux. Conservateur pour les uns, révolutionnaire pour les autres, Montaigne est amené par le relativisme pyrrhonien à souligner  […] Lire la suite