« Élève »

ÉLÈVE AU CENTRE

  • Écrit par 
  • Michel FABRE
  •  • 962 mots

Le slogan de « l'élève au centre » désigne l'effort pédagogique dans ce qu'il a de nécessaire et d'impossible : c'est l'utopie d'un puérocentrisme non démagogique. […] Lire la suite

Les médias de la recherche « Élève » :

Métabolisme des mammifères lors de températures élevées

Métabolisme des mammifères lors de températures élevées
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Amélioration des matériaux et élévation des performances

Amélioration des matériaux et élévation des performances
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Cathédrale Notre-Dame de Paris : élévation de la nef

Cathédrale Notre-Dame de Paris : élévation de la nef
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Brises de terre et de mer

Brises de terre et de mer
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Afficher les médias de « Élève »

POUR LA RÉUSSITE DE TOUS LES ÉLÈVES (C. Thélot)

  • Écrit par 
  • Georges FELOUZIS
  •  • 971 mots

« Des enseignements complémentaires différenciés seront proposés, qui permettront à chaque élève d'aborder et d'approfondir les matières choisies en fonction de ses intérêts et de ses aptitudes ». En d'autres termes, il n'est légitime de différencier l'enseignement au collège qu'à condition de garantir aux plus faibles – scolairement et souvent socialement – l'acquisition du socle commun. […] Lire la suite

PISA (Programme international pour le suivi des acquis des élèves)

  • Écrit par 
  • Nathalie BULLE
  •  • 1 997 mots
  •  • 1 média

Le programme PISA (Program for International Student Assessment, « programme international pour le suivi des acquis des élèves ») est une enquête trisannuelle menée par l’O.C.D.E. depuis l’année 2000 dans un ensemble de pays participants, de pays partenaires ou de régions administratives avec un système scolaire spécifique, comme Hong Kong ou Macao (au total 43 États ou régions en 2000 et 65 en 2012). […] Lire la suite

ENVIRONNEMENT SOCIAL DE LA CLASSE D'ÉCOLE

  • Écrit par 
  • Céline DARNON
  •  • 1 077 mots

À niveau équivalent, un élève issu d'un milieu défavorisé ne sera pas noté de la même manière qu’un élève issu d'un milieu plus favorisé. De même, une performance ne sera pas attribuée aux mêmes facteurs selon que la copie a été désignée comme provenant d’une fille (efforts, travail) ou d’un garçon (don, talent). L’effet Pygmalion traduit le fait que, lorsque les attentes d’un enseignant au sujet d’un élève sont élevées, cela augmente les probabilités de progrès de cet élève. […] Lire la suite

MATHÉMATIQUES (DIDACTIQUE DES)

  • Écrit par 
  • Régine DOUADY
  •  • 6 952 mots
  •  • 1 média

Compte tenu de ses connaissances, l'élève peut engager une procédure de résolution mais ne peut la faire aboutir. Le problème est riche, autrement dit le réseau des concepts impliqués est assez important mais pas trop pour que l'élève puisse en gérer la complexité. Le problème est ouvert par la diversité des questions ou des stratégies possibles et par l'incertitude qui en résulte pour l'élève (complexité et ouverture sont des notions relatives à l'élève. […] Lire la suite

OBÉISSANCE (psychologie)

  • Écrit par 
  • Michel CHAMBON, 
  • Michaël DAMBRUN
  •  • 1 005 mots

La tâche de l’enseignant consistait simplement à envoyer un choc électrique à l’élève chaque fois que ce dernier commettait une erreur de rappel d’une liste de mots. En réalité, l’élève réussissait ou échouait intentionnellement à rappeler chaque mot selon un plan rigoureusement préétabli. À chaque nouvelle erreur, le choc envoyé augmentait de 15 volts. […] Lire la suite

CREDI LORENZO DI (1459-1537)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 265 mots

Peintre florentin, Credi fut l'élève et l'assistant de Verrocchio, dirigea son atelier lorsque celui-ci partit pour Venise (1482) et en hérita après sa mort (1488) : sa peinture n'a pas d'autre source, hormis l'influence du jeune Léonard de Vinci, qui fut son compagnon chez Verrocchio. La Vierge adorant l'Enfant (musée de Karlsruhe), avec son paysage d'eau et de rocher, trahit cette double influence, et Le Baptême du Christ (1490, Fiesole) est un pastiche avoué de celui que Verrocchio avait peint vingt ans plus tôt avec la collaboration de son génial élève, alors débutant. […] Lire la suite

CHAGRIN D'ÉCOLE (D. Pennac)

  • Écrit par 
  • Véronique HOTTE
  •  • 981 mots

Pennac a ressenti ce désagrément inquiet, le cœur gonflé de chagrin en tant qu'élève puis en tant qu'enseignant, lorsqu'il est passé du côté des parents et des autres collègues professeurs – face à l'élève. À l'image de ses épreuves et déroutes passées, celui qui a été enseignant pendant de longues années note que les élèves en difficulté sont la proie d'une perte de confiance en soi, d'un renoncement à tout effort et d'une incapacité de concentration. […] Lire la suite

MARTINI GIOVANNI BATTISTA (1706-1784)

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUSSANT
  •  • 370 mots

Ses œuvres musicales consistent en messes, un Requiem, des Litanies, trois oratorios, des sonates pour orgue et clavecin et trois petits opéras bouffes : aucune ne s'élève au niveau du théoricien et du pédagogue. […] Lire la suite

FRONTON, MARCUS CORNELIUS FRONTO, consul (143)

  • Écrit par 
  • Élizabeth BINE
  •  • 147 mots

De ses œuvres, on ne possède plus que sa correspondance avec son ancien élève ; les sujets traités semblent de peu d'envergure, le style est souvent laborieux, émaillé de termes anciens ou rares. Pourtant, dans ses lettres à Marc Aurèle, Fronton amorce une vraie réflexion sur les rapports entre pouvoir et langage. Ses éloges de la fumée ou de la poussière mériteraient un examen plus attentif, et cela même si son impérial élève, au grand regret du maître, a fini par préférer la philosophie à la rhétorique. […] Lire la suite

BOFFRAND GABRIEL GERMAIN (1667-1754)

  • Écrit par 
  • Guy BELOUET
  •  • 692 mots

Élève d'Hardouin-Mansart, dont il a saisi la portée de l'évolution finale vers un classicisme moins austère, plus ouvert, plus exubérant même (la chapelle de Versailles, 1708), ce neveu du poète Quinault, se piquant lui-même de littérature (à l'occasion, auteur de pièces de théâtre) débute sa carrière parisienne d'architecte par un coup de maître : dès 1695, il élève l'hôtel Amelot de Gournay (1, rue Saint-Dominique à Paris) dont la très élégante cour elliptique rompt avec la tradition de la cour en équerre, ouvrant ainsi la voie aux lignes souples dans le domaine qui lui est apparemment le plus rebelle : l'architecture. […] Lire la suite

SHUMWAY NORMAN E. (1923-2006)

  • Écrit par 
  • Christian CABROL
  •  • 744 mots

Avec son élève Stinson, il perfectionne le traitement immuno-suppresseur qu'il contrôle par la biopsie cardiaque avec Caves. En 1979, avec son élève Jamieson, il introduit l'usage de la Ciclosporine dans le traitement antirejet. En 1961, Shumway avait mis au point, avec Lower, la technique de la greffe cœur-poumons ensuite vainement tentée, à trois reprises, par d'autres chirurgiens. […] Lire la suite

BAILLON ANDRÉ (1875-1932)

  • Écrit par 
  • Paul EMOND
  •  • 349 mots

Né à Anvers, cet écrivain belge de langue française se trouva orphelin à l'âge de six ans et fut élevé par une tante, « Mlle Autorité », dont on retrouvera le nom dans le titre d'un roman, Le Neveu de Mlle Autorité (1930). Élève chez les Jésuites, puis à l'université de Louvain, il quitte celle-ci à sa majorité, réclame son héritage et le dissipe au jeu avec une jeune maîtresse. […] Lire la suite

ZARLINO GIOSEFFO (1517-1590)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 217 mots

De son vivant, Zarlino fut attaqué, notamment par son élève Vincenzo Galilei (Dialogo... della musica antica e della moderna, 1581, 1602, et Discorso... intorno all' opere di messer Gioseffo Zarlino da Chioggia, 1589) et par Giovanni Maria Artusi, lesquels défendent le système de Pythagore. Compositeur accompli, Zarlino a écrit des motets, des messes, des madrigaux. […] Lire la suite

TROUARD RAYMOND (1916-2008)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 214 mots

Parmi ses professeurs figurent Joseph Morpain (lui-même élève de Gabriel Fauré), Emil Sauer (ancien élève de Liszt), Marcel Dupré, Paul Dukas, Philippe Gaubert et Bruno Walter. Il bénéficie des conseils d'Yves Nat, de Serge Rachmaninov et de Maurice Ravel. Il donne son premier récital en 1935 et remporte en 1939 le premier grand prix Louis-Diémer, qui lui ouvre une carrière internationale. […] Lire la suite

HILDUIN (770 env.-855)

  • Écrit par 
  • Marcel PACAUT
  •  • 271 mots

Élève d'Alcuin, archichapelain de Louis le Pieux, abbé de Saint-Denis en 814, Hilduin, écrivain de valeur, fit de son abbaye, qu'il réforma, un centre fécond d'hagiographie et fut chargé de traduire en latin les œuvres de Denys l'Aréopagite par son souverain, qui en avait reçu, en 827, de l'empereur Michel le Bègue, une copie grecque. Le manuscrit est en belle onciale, mais la traduction latine est assez médiocre et ne fut guère utilisée que par Hilduin et son élève Hincmar. […] Lire la suite

KOVALEVSKAÏA SOFIA VASSILIEVNA (1850-1891)

  • Écrit par 
  • Jean-Luc VERLEY
  •  • 261 mots

 Kovalewski, et alla étudier les mathématiques à l'université de Heidelberg, où elle fut l'élève du physicien allemand H. von Helmholz. Les cours publics n'étant pas ouverts aux femmes, elle prit des leçons particulières, à Berlin, entre 1871 et 1874, avec le mathématicien allemand K. Weierstrass, dont elle était l'élève préférée. En 1874, elle obtint son doctorat in absentia à l'université de Göttingen pour une thèse sur la théorie des équations aux dérivées partielles. […] Lire la suite

CHARPENTIER GUSTAVE (1860-1956)

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUSSANT
  •  • 272 mots
  •  • 2 médias

Élève de Massenet, prix de Rome en 1887, Charpentier a rapporté de son séjour à la villa Médicis des Impressions d'Italie (1891), habilement faites et orchestrées, qui nous montrent déjà une Italie populaire et réaliste : c'est la première face de son inspiration. Sa symphonie-drame avec chant et chœurs, La Vie du poète (1891), nous présente la seconde : un post-romantisme sentimental et larmoyant. […] Lire la suite

FREIRE PAULO (1921-1997)

  • Écrit par 
  • Moacir GADOTTI
  •  • 885 mots

En schématisant, on peut dire que cette méthode consiste en trois moments d'apprentissage agencés dialectiquement sur un mode interdisciplinaire : l'investigation thématique, par laquelle élève et professeur cherchent, dans l'univers de l'élève et de la société où il vit, les mots et les thèmes centraux de son existence ; la thématisation, au cours de laquelle les thèmes sont décodés et recodés pour faire apparaître leur signification sociale et prendre ainsi conscience du monde vécu ; enfin la problématisation, où professeur et élève cherchent ensemble à dépasser une vision magique par une vision critique, point de départ pour la transformation de la réalité vécue. […] Lire la suite

SABINIENS ou CASSIENS

  • Écrit par 
  • Jean GAUDEMET
  •  • 576 mots

 Cassius Longinus, élève de Sabinus, consul en 30, puis gouverneur d'Asie (40-41) et de Syrie (49). Appartenant à une grande famille — qui comptait déjà deux juristes célèbres, Tubéron son grand-père et Servius son arrière-grand-père —, Cassius joua à Rome un rôle politique fort marqué jusqu'à ce qu'en 65 Néron le fasse déporter en Sardaigne. Vespasien le fit revenir à Rome où il trouva la mort. […] Lire la suite

KEISER REINHARD (1674-1739)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 400 mots

Élève de son père (organiste à Weissenfels), de Schelle à Saint-Thomas de Leipzig, et du compositeur d'opéras Johann Sigismund Kusser, il suit ce dernier à Hambourg après avoir été quelque temps chef d'orchestre et compositeur à la cour de Brunswick. La cité de Hambourg, qui a su échapper aux désastres de la guerre de Trente Ans, a inauguré en 1678 avec La Création, la chute et le relèvement de l'homme (Der erschaffane, gefallene und aufgerichtete Mensch) de Johann Theile, élève de Schütz, l'opéra du Marché-aux-Oies (Die Oper am Gänsemarkt), qui se veut allemand et plus ou moins relié aux traditions populaires, et qui joue alors le même rôle que Venise, un peu plus tôt, pour l'opéra italien. […] Lire la suite

RAIMONDI MARCANTONIO, dit MARC-ANTOINE (1480 env.-entre 1527 et 1534)

  • Écrit par 
  • Sylvie BÉGUIN
  •  • 289 mots

Né à Bologne, Marc-Antoine Raimondi est l'élève de Francia, qui lui apprend l'art du nielle et de la gravure. Ses premières œuvres personnelles ou ses gravures de reproduction (il grave trente-trois pièces d'après Francia) sont marquées par son premier maître mais aussi par l'art de Florence et de Padoue. Sous l'influence de Lucas de Leyde, il souligne durement les contours. […] Lire la suite

CHERPITEL MATHURIN (1736-1809)

  • Écrit par 
  • Daniel RABREAU
  •  • 279 mots

Élève de J.-F. Blondel, Grand Prix d'architecture en 1758, académicien en 1776, puis professeur à l'Académie et, sous le Directoire, à l'École nationale des beaux-arts, Cherpitel appartient à cette génération d'artistes qui furent marqués par l'étude des ruines romaines. Son séjour à l'Académie de France à Rome lui offre l'occasion de s'initier, comme le faisaient Clérisseau, Hubert Robert et De Wailly, à l'art de la veduta, mis à la mode par Panini. […] Lire la suite

TARTAGLIA NICCOLO FONTANA dit (1499-1557)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 318 mots

 Fior, élève du mathématicien bolonais S. dal Ferro. Dal Ferro avait découvert la résolution de l'équation du troisième degré, sans terme en x2, mais l'avait gardée secrète ; après sa mort, elle passa à Fior. Ayant entendu dire que Fior tenait la solution, Tartaglia essaya de la trouver et cela assura sa victoire. Le traité d'artillerie Nova Scientia (1537) est une importante tentative pour établir les lois de la chute des corps. […] Lire la suite

VAN'T HOFF JACOBUS HENRICUS (1852-1911)

  • Écrit par 
  • Dina SURDIN
  •  • 280 mots

Il est, pendant l'année 1872-1873, l'élève de Kekulé à Bonn et, l'année suivante, l'élève de C. A. Wurtz à Paris, où il est le condisciple de A. Le Bel. Il soutient son doctorat en 1874 à Utrecht, où il reste deux ans comme professeur à l'école vétérinaire. C'est en 1874, juste avant son doctorat, qu'il publie un article établissant les bases de la stéréochimie (il faut noter que Le Bel, séparément, va arriver aux mêmes conclusions à quelques mois d'intervalle). […] Lire la suite

THÉÉTÈTE (env. 415-env. 369 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Barbara CASSIN
  •  • 340 mots

Mathématicien grec, élève de Théodore de Cyrène. Le dialogue de Platon qui porte le nom de Théétète permet de situer approximativement sa naissance en ~ 415 et sa mort (à la suite d'une blessure de guerre et d'une dysenterie) vers ~ 369. Théodore le présente à Socrate comme un élève d'une nature exceptionnelle, à l'esprit à la fois aigu et pondéré (143 e-144 b) ; physiquement, il ressemble à Socrate et, pour l'âme, au philosophe idéal que dépeint le livre VI de La République. […] Lire la suite

CREDIT RATIONING IN MARKETS WITH IMPERFECT INFORMATION, J. Stiglitz et A. Weiss - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Catherine REFAIT
  •  • 981 mots

Or, plus le taux est élevé, plus le profit attendu par l'entreprise est faible : pour chaque projet, il existe un niveau de taux au-delà duquel la rentabilité est négative. Ce niveau est d'autant plus élevé que le risque est important puisque le profit de l'entreprise croît avec le risque. Donc, plus une banque propose un taux d'intérêt élevé, plus le risque moyen des projets qu'elle finance est élevé. […] Lire la suite

YEVELE HENRY (entre 1320 et 1330-env. 1400)

  • Écrit par 
  • Anne PRACHE
  •  • 331 mots

Ses travaux sont très variés : il exécute des réparations et des travaux d'entretien, il fait des projets pour des palais, des manoirs, des collèges, il contribue à l'architecture militaire par des fortifications, il élève un pont, il dessine des jubés et des sépultures, il construit des églises. Parmi les œuvres qui subsistent, il faut mentionner le grand hall royal de Westminster, qu'il élève à partir de 1394 avec le maître charpentier Hugh Herland, le jubé de Neville à la cathédrale de Durham (qui lui est attribué vers 1380), les tombeaux d'Édouard III, de Richard II et du cardinal Langham, ainsi que la nef de la cathédrale de Canterbury, qui fait de lui le rival de William Wynford, auteur de la nef de la cathédrale de Winchester. […] Lire la suite

BERCHEM ou BERGHEM NICOLAES PIETERSZ (1620-1683)

  • Écrit par 
  • Françoise HEILBRUN
  •  • 666 mots

Il est d'abord élève de son père, Pieter Claesz, et ses premiers paysages, tel L'Homme et le jeune garçon labourant (National Gallery, Londres), se ressentent de la peinture de paysages de dunes pratiquée à Haarlem en 1630. Puis il est l'élève de Moeyart, peintre d'Amsterdam qui a fait un long séjour en Italie et dont l'influence sur Berchem est sensible dans les types physiques de certains des personnages qui animent ses premiers tableaux, notamment le Paysage avec Laban et Rachel (Alte Pinakothek, Munich, 1643) ; il sera aussi l'élève de Pieter de Grebber, Haarlemois qui, sans être allé en Italie, a été marqué par le caravagisme d'Utrecht, et enfin de Wils, italianisant influencé par Both, et dont Berchem va épouser la fille. […] Lire la suite

GRISI CARLOTTA (1819-1899)

  • Écrit par 
  • Jane PATRIE
  •  • 318 mots

Née à Visinida (Istrie), issue d'une famille italienne d'artistes lyriques, Carlotta danse dès 1829 à la Scala de Milan, où elle est l'élève de Guillet ; elle se produit avec succès dans les principales villes d'Italie. En 1833, elle rencontre à Naples le célèbre danseur Jules Perrot, dont elle va devenir l'élève, la partenaire, puis la femme. Elle danse dès 1836 à ses côtés. […] Lire la suite

MURDOCH IRIS (1919-1999)

  • Écrit par 
  • Christine JORDIS
  •  • 1 023 mots
  •  • 1 média

De roman en roman, depuis Le Séducteur quitté (1956) jusqu'au Message à la planète (1989), en passant par L'Élève du philosophe (1983) et L'Apprenti du bien (1985), Iris Murdoch n'a cessé d'explorer la relation de toute-puissance et d'abandon, de domination et de renoncement à soi qui s'établit entre le maître et l'élève, l'écrivain et son lecteur, le séducteur et sa victime. […] Lire la suite

PAPINEAU-COUTURE JEAN (1916-2000)

  • Écrit par 
  • Brigitte MASSIN
  •  • 298 mots

Bien que diplômé du New England Conservatory de Boston (1941) et un moment élève de Nadia Boulanger, c'est Montréal, ville près de laquelle il est né à Outremont, le 12 novembre 1916, qui est le centre de son activité musicale. Après y avoir été élève au Conservatoire (harmonie et piano), il devient à son tour professeur de ce même Conservatoire. Il devient ensuite professeur, puis vice-doyen de la faculté de musique de l'université. […] Lire la suite

PERNOUD LAURENCE (1918-2009)

  • Écrit par 
  • Agnès GRISON
  •  • 744 mots

J'élève mon enfant est publié en 1965 et bénéficie dès le départ du soutien d'un pédiatre de renom, Robert Debré, qui le préface. L'ouvrage est récompensé par l'académie de médecine. Les deux livres deviennent des best-sellers, chaque année mis à jour, traduits dans de nombreuses langues. Dans les années 1950, les femmes enceintes ne savaient rien de ce qui se passait en elles. […] Lire la suite

INGEGNERI MARCANTONIO (1547 env.-1592)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 344 mots

-1587), maître de chapelle à la cathédrale de Vérone, où il était enfant de chœur ; il fut peut-être aussi l'élève de Cyprien de Rore à Parme. En 1568, on le trouve à Crémone où il est premier organiste et chantre à la cathédrale ; en 1576, il est nommé musicis cathedralis praefectus puis maître de chapelle (1581). Monteverdi, qui était son élève à cette époque, lui dédia ses quatre premiers livres de madrigaux. […] Lire la suite

BATIFFOL PIERRE (1861-1929)

  • Écrit par 
  • Émile POULAT
  •  • 410 mots

Au cours d'un séjour à Rome comme chapelain à Saint-Louis-des-Français, il fut l'élève de l'archéologue J. B. De Rossi. Aumônier du collège Sainte-Barbe à Paris (1889-1898), il y connut toute une génération de normaliens brillants (les frères Tharaud ont évoqué sa figure dans Notre Cher Péguy). Recteur de l'Institut catholique de Toulouse (1898-1907), il y donna une vive impulsion aux études religieuses, mais suscita par son caractère de fortes animosités qui ne l'épargnèrent pas. […] Lire la suite

GEMINIANI FRANCESCO SAVERIO (1687-1762)

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUSSANT
  •  • 360 mots

Élève de Corelli pour le violon, à Rome, Geminiani est aussi l'élève d'Alessandro Scarlatti, à Naples, pour la composition. S'il est l'un des plus brillants représentants de l'école issue de Corelli, son tempérament le portait à l'opposé de son maître : la vivacité et la stravaganza de son jeu comme de son tempérament lui causèrent des difficultés tout au long de sa vie. […] Lire la suite

ESQUIROL JEAN ÉTIENNE DOMINIQUE (1772-1840)

  • Écrit par 
  • Jacques POSTEL
  •  • 484 mots

La démence, maladie chronique, peut être parfois transitoire : c'est la démence aiguë, que l'élève d'Esquirol, Georget, préférera appeler « stupidité » et qui deviendra, avec Chaslin, la « confusion mentale primitive ». Cet apparent progrès dans le diagnostic des maladies mentales est malheureusement l'amorce de toute une conception étiologique qui privilégie l'hérédité en psychiatrie infantile. […] Lire la suite

AUSONE, lat. DECIMUS MAGNUS AUSONIUS (309?-? 394)

  • Écrit par 
  • Pierre Thomas CAMELOT
  •  • 210 mots

Parmi ses vingt-cinq Lettres (en vers également), trois sont adressées à son élève Paulin, le futur évêque de Nole, pour le détourner de quitter le monde. Le contenu chrétien de ces poèmes est assez mince, et d'autres sont franchement païens. On a pu se demander si Ausone était païen ou chrétien. Sans doute était-il de ces esprits qui, comme il y en eut beaucoup au ive siècle dans les milieux cultivés, étaient au fond assez indifférents en matière religieuse, et dont le christianisme ne fut peut-être qu'un opportunisme. […] Lire la suite

DOUMER PAUL (1857-1932)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 386 mots

Fils de cheminot, lui-même ouvrier graveur, Joseph Athanase Paul Doumer s’élève rapidement dans l’échelle sociale : ancien élève du Conservatoire national des arts et métiers, licencié de mathématiques (1877) et licencié en droit (1878), enseignant, il devient franc-maçon et, après avoir exercé comme journaliste à Laon, est élu député radical de l’Aisne (1888) puis de l’Yonne (1891). […] Lire la suite

JURISCONSULTE

  • Écrit par 
  • Jean GAUDEMET
  •  • 440 mots

Sous l'Empire, ont peut citer : Capito, consul en 5, Labeo, Sabinus et son élève Cassius Longinus, consul en 30, Javolenus, consul entre 83 et 90, les deux Nerva (le père et le fils), Proculus, Celse le père et surtout son fils, consul pour la seconde fois en 129, Julien, élève de Javolenus et l'un des plus grands esprits de la jurisprudence romaine au iie siècle ; Africain, Pomponius, Gaius, Marcellus, Scaevola à l'époque des Antonins ; puis, dans les dernières années du iie et au début du iiie siècle, on trouve les trois grands noms de Papinien, Paul et Ulpien, tous trois juristes et hauts fonctionnaires de l'empereur ; enfin, Marcien et Modestin. […] Lire la suite

LA FRESNAYE ROGER DE (1885-1925)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie MARQUIS
  •  • 396 mots

Élève de l'académie Julian, où il se lie avec Dunoyer de Segonzac, puis de l'académie Ranson, il devient l'élève du nabi Maurice Denis, dont l'influence est évidente sur ses œuvres de jeunesse (La Femme aux chrysanthèmes, Musée national d'art moderne, Paris). En 1911, il fait un voyage en Italie du Nord, et son graphisme s'affirme déjà cubiste dans les croquis qu'il en rapporte. […] Lire la suite

HARUNOBU SUZUKI (1725 env.-1770)

  • Écrit par 
  • Chantal KOZYREFF
  •  • 1 184 mots
  •  • 1 média

Beaucoup prétendent qu'il fut l'élève de Nishimura Shigenaga (1697-1756). Mais dans la préface que Harunobu écrivit au livre Souvenir d'Edo, dessiné par Shigenaga en 1753, il parle d'« un certain Shigenaga », termes bien impersonnels qui n'évoquent guère des liens d'élève à maître. En 1754, Harunobu est suffisamment connu dans les milieux artistiques d'Edo pour s'installer à son propre compte. […] Lire la suite

BOUDDHISME (Arts et architecture) La pagode

  • Écrit par 
  • Madeleine PAUL-DAVID, 
  • Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS
  •  • 1 670 mots
  •  • 1 média

Au Pulkuk-sa, en pendant au Sokka-tap s'élève le Tabo-tap (pagode de Prabhuta-ratna), d'une forme très originale. Haut de 9,59 m, il se compose, sur un haut socle muni sur chaque face d'une rampe d'accès, d'un étage carré dont le toit est supporté par de lourdes consoles imitant l'architecture en bois ; Ce dernier supporte trois étages octogonaux. Un large toit à huit pans couronne l'ensemble ; il est surmonté d'une aiguille en pierre ornée de disques sculptés, s'inspirant du parasol qui s'élève au-dessus du stūpa indien. […] Lire la suite

PASCAL JEAN-LOUIS (1837-1920)

  • Écrit par 
  • Claude LAROCHE
  •  • 1 044 mots

Élève, vers 1854, du peintre William Bouguereau, avec qui il restera très lié, il entre à peu près à la même époque dans l'atelier de l'architecte Émile-Jacques Gilbert. Il est admis en 1855 à l'école des Beaux-Arts de Paris où il obtient de nombreuses récompenses. À partir de 1859, il est élève de Charles-Auguste Questel, successeur de Gilbert. De 1861 à 1866, Pascal est inspecteur sur le chantier de Charles Garnier pour l'Opéra de Paris. […] Lire la suite

KNOBIL ERNST (1926-2000)

  • Écrit par 
  • Jean-Didier VINCENT
  •  • 776 mots

Élève du lycée Claude-Bernard, il poursuit ses études secondaires jusqu'à l'invasion de la France. Au moment d'accompagner ses parents dans leur fuite aux États-Unis, il manifeste violemment son désir de rester pour défendre son pays d'adoption. À l'école qu'il fréquente à New York, ses camarades le surnomment « Frenchy ». Il est soldat et termine la guerre comme sergent sans revendiquer un exploit guerrier digne de passer à la postérité. […] Lire la suite

MOTIVATION (psychologie)

  • Écrit par 
  • Céline DARNON
  •  • 1 054 mots

Par exemple, lorsqu’un élève lit un ouvrage pour le plaisir que lui procure la lecture de cet ouvrage, la motivation peut être qualifiée d’intrinsèque. Il lit sans qu’on ait à lui demander de le faire, et il y prend du plaisir. À l’inverse, si cet élève lit ce même ouvrage parce que celui-ci fait partie des lectures obligatoires pour le baccalauréat ou parce que ses parents ou enseignants l’y obligent, alors sa motivation est plus extrinsèque. […] Lire la suite

ROSCELIN DE COMPIÈGNE (1050 env.-apr. 1120)

  • Écrit par 
  • André CANTIN
  •  • 417 mots

Si imprécise que demeure pour nous sa doctrine, Roscelin manifeste, à sa manière, la pénétration de l'art dialectique dans l'étude sacrée à la fin du xie siècle, et certaines de ses conséquences, bientôt amplifiées par son élève Abélard. Il meurt après avoir séjourné à Rome et en Angleterre. […] Lire la suite

BRUNO saint (1030 env.-1101)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 443 mots

Bruno s'installa au haut de la vallée, là où s'élève maintenant la chapelle Notre-Dame de Casalibus, avec les clercs, laissant les frères laïques en bas, à l'emplacement de l'actuelle Correrie. Il inaugura une nouvelle formule de vie érémitique, qui comportait la récitation en commun d'une partie de l'office divin et partageait la journée entre la prière et un travail solitaire consistant surtout dans la copie des livres. […] Lire la suite

PAJOU AUGUSTIN (1730-1809)

  • Écrit par 
  • Georges BRUNEL
  •  • 458 mots
  •  • 1 média

Né à Paris, Augustin Pajou fut l'élève de Lemoyne. On n'a toutefois pas l'impression que cet apprentissage ait laissé chez lui une profonde marque ; les deux tempéraments étaient visiblement trop différents. L'attachement de Pajou pour son maître se manifeste cependant dans le buste qu'il en a laissé (bronze, 1758, Louvre). C'est l'hommage d'un élève, mais on y sent déjà le goût des surfaces polies, des enchaînements fondus et des lignes souples, qui distingue Pajou. […] Lire la suite

COXIE ou COXCIE MICHIEL (1499-1592)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie MARQUIS
  •  • 416 mots
  •  • 1 média

De retour à Malines en 1539, il fait partie de la corporation des artistes, et devient en 1543 bourgeois de Bruxelles, où il dessine des cartons de vitraux pour la chapelle du Saint-Sacrement de l'église Saint-Michel, probablement inspirés par des esquisses de Bernard van Orley, dont il paraît avoir été l'élève. Ses tableaux, pour la plupart signés et datés, ne permettent pas de déceler une réelle évolution. […] Lire la suite