« Respiration »

ÉCRITURE EXPRESSIVE

  • Écrit par 
  • Thierry OLIVE
  •  • 1 129 mots

Ces effets ont été observés sur des marqueurs de la santé physiologique des individus (renforcement du système immunitaire, effet sur la circulation sanguine, sur la tension, sur le rythme cardiaque, sur la respiration, sur les réponses neuroendocriniennes...), sur le fonctionnement et la santé psychologiques (meilleurs bien-être, état émotionnel et estime de soi, baisse des symptômes dépressifs ou anxieux, du stress post-traumatique, des ruminations), et sur des changements comportementaux (visites médicales, absentéisme, performance académique, troubles du sommeil, réduction de l’addiction au tabac. […] Lire la suite

Les médias de la recherche « Respiration » :

Afficher les médias de « Respiration »

CYANOBACTÉRIES ou CYANOPHYCÉES, anc. ALGUES BLEUES

  • Écrit par 
  • Pierre BOURRELLY, 
  • Jean Claude LEFEUVRE
  •  • 2 711 mots
  •  • 3 médias

Le rôle des hétérocystes reste mal connu mais ils interviennent dans la fixation de l'azote, la formation des akinètes (voir plus loin) et la respiration. Structure du thalle Les Cyanobactéries ont des structures fort variées allant des formes unicellulaires aux formes thalloïdes complexes de type cladomien avec une file de cellules centrales entourée d'un manchon de cellules péricentrales. […] Lire la suite

AÉROBIOSE & ANAÉROBIOSE

  • Écrit par 
  • Claude LIORET
  •  • 2 734 mots
  •  • 1 média

Mais ce n'est qu'en 1663 que Robert Hooke prouve que la respiration assure la fourniture d'air frais indispensable à la vie : il réussit à maintenir vivant un chien dont il avait sectionné les côtes et le diaphragme, en lui insufflant de l'air à l'aide d'un soufflet. Au xviiie siècle, Black, Priestley, Scheele établissent, indépendamment, que les animaux modifient la composition de l'atmosphère qui les entoure. […] Lire la suite

ELUARD PAUL (1895-1952)

  • Écrit par 
  • ETIEMBLE, 
  • Claude ROY
  •  • 2 548 mots
  •  • 1 média

Quand on suit la longue respiration ininterrompue de la poésie d'Eluard, il semble au contraire qu'on ne puisse séparer le poète « amoureux » du poète « pour tous », comme il disait. Ce n'est pas malgré sa ressource inépuisable de révolte, sa perpétuelle revendication « utopique » qu'Eluard a été un grand poète, le poète, aussi, de ce rapport modèle entre les êtres, de cette relation étalon : l'amour. […] Lire la suite

ÉCOSYSTÈMES

  • Écrit par 
  • Luc ABBADIE
  •  • 6 409 mots
  •  • 7 médias

Une partie de la production primaire initiale, dite brute, est très rapidement dégradée par les végétaux au cours de la respiration, ce qui fournit l'énergie nécessaire à leur croissance et à leur entretien. Ce qui reste de cette production, dite production nette, donne naissance à la masse végétale (la biomasse) qui persiste plus ou moins longtemps selon la durée de vie des organes végétaux (feuilles, tronc par exemple). […] Lire la suite

ARTHROPODES

  • Écrit par 
  • Roland LEGENDRE, 
  • Max VACHON
  •  • 2 910 mots
  •  • 2 médias

La respiration peut être cutanée chez les petites formes aquatiques ou terrestres ; elle s'effectue, selon les classes, soit à l'aide de branchies portées par la base des pattes, soit à l'aide de phyllotrachées, de trachées ou de pseudotrachées. Le cœur, toujours dorsal, est entouré d'une cavité close, ou péricarde, avec laquelle il communique par des fentes métamériques (ostioles). […] Lire la suite

COMMUNION

  • Écrit par 
  • Alain DELAUNAY
  •  • 1 223 mots

Ce processus revêt quasi universellement trois aspects symboliques : le symbolisme de la nutrition, celui de la boisson, enfin celui de la respiration. Ils correspondent à trois attitudes humaines de participation et d'appartenance à une communauté spirituelle idéale ou transcendantale (ce que le christianisme grec formule par l'expression « communion des saints »). […] Lire la suite

TYNER MCCOY (1938-2020)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 1 065 mots
  •  • 1 média

Face à la contestation rythmique permanente d’Elvin Jones, il impose une respiration plus sereine et une calme certitude esthétique. Sans pour autant renier la profonde admiration qu’il porte à John Coltrane, il quitte le quartette en 1965, après une prestation mémorable de A Love Supreme au festival de jazz d’Antibes – Juan-les-Pins, se sentant incapable d’accompagner plus avant les aspirations de l’aventureux saxophoniste à se libérer de la pulsation régulière. […] Lire la suite

PENONE GIUSEPPE (1947- )

  • Écrit par 
  • Thierry DUFRÊNE
  •  • 1 076 mots

« Image involontaire », la forme est issue de processus vitaux simples : empreintes laissées par le toucher – en 1975, il reprend les traces de doigts laissées sur un vase antique –, Arbre d'eau (1980) obtenu en serrant du plâtre liquide, respiration qui creuse un lit de feuilles (Souffle de feuilles, 1979). Le Souffle (1978) consiste en une forme d'argile renflée à la base comme une jarre et de la hauteur d'un homme : en s'y appuyant, Penone imprime son corps et creuse avec son souffle une bouche dans la partie haute. […] Lire la suite

POMMERAT JOËL (1963- )

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 1 137 mots
  •  • 2 médias

 » D'où son souci permanent de la respiration juste, du mot exact, de « cette seconde où quelque chose se voit ou ne se voit pas », de « cet instant précis où la lumière passe au noir », révélant tout à coup l'angoisse du monde et des êtres, les gouffres qui se cachent dans les têtes. Car, l'écriture de Pommerat ne se résume pas au « comment ca va ? », « qu'est-ce que tu fais ? » qu'échangent des personnages. […] Lire la suite

VERS, invertébrés

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 2 791 mots
  •  • 7 médias

Les appareils respiratoire et circulaire n'existent pas ; la respiration est diffuse. L'appareil excréteur se compose de néphridies et de cellules chloragogènes. Le vaste cœlome est occupé par un liquide contenant divers sels, lécithine, cholestérol, glucides, enzymes, hématies (avec de l'hémérythrine qui maintient une provision d'oxygène) et enfin urnes, vésicules énigmatiques et cellules sexuelles. […] Lire la suite

SHANKAR RAVI (1920-2012)

  • Écrit par 
  • Éliane AZOULAY, 
  • Universalis
  •  • 1 082 mots
  •  • 1 média

C'est comme quelque chose de mort à quoi on insuffle une respiration (le prāna) qui donne vie au rāga. » Magnifique compositeur aux improvisations tour à tour langoureuses ou volubiles, Ravi Shankar a, tout au long de sa vie, côtoyé des êtres d'exception, comme Rabīndranāth Tagore. En 1998, Ravi Shankar a reçu – avec Ray Charles – le Polar Music Prize, une des plus hautes distinctions dans le domaine de la musique. […] Lire la suite

DIPNEUSTES

  • Écrit par 
  • Pierre CLAIRAMBAULT, 
  • Philippe JANVIER
  •  • 1 223 mots
  •  • 4 médias

Pendant cette vie léthargique, seule la respiration pulmonaire est fonctionnelle. Les œufs sont aussi incubés dans une sorte de nid creusé dans la vase. La larve de dipneuste est un petit têtard, avec des branchies externes et une forte queue musculeuse, très semblable au têtard des amphibiens urodèles. Place des dipneustes dans l'évolution des vertébrés Les plus anciens dipneustes connus ont été découverts dans le Dévonien inférieur (410 millions d'années) du Yunnan (Chine) et conservent encore un grand nombre de caractères primitifs permettant de les enraciner dans – ou à proximité – des porolépiformes. […] Lire la suite

SWAMMERDAM JAN (1637-1680)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET, 
  • Universalis
  •  • 1 219 mots
  •  • 1 média

Il séjourne à Amsterdam, termine ses études à Leyde, où il est reçu docteur en 1667 avec une thèse sur le mécanisme de la respiration (Tractatus physico-anatomico-medicus de respiratione usuque pulmonum), qui contient la description des valvules des vaisseaux lymphatiques. Cette thèse comporte également le dessin d’un thermoscope, un tube à deux réservoirs partiellement empli d’un fluide dont la dilatation permet d’évaluer la fièvre des malades. […] Lire la suite

BLASETTI ALESSANDRO (1900-1987)

  • Écrit par 
  • Giuditta ISOTTI-ROSOWSKY
  •  • 1 130 mots

Dans les deux séquences urbaines, le rythme est oppressant ; le voyage ménage une plus grande respiration et semble parfois déboucher sur le rêve. Aucune exaltation ruraliste ici : la ville est aliénante, la campagne semble arriérée. Une certaine nostalgie imprègne le film, qui tend vers l'évasion. En 1945, Blasetti essaie de réconcilier Église et Résistance avec Un giorno nella vita, qui raconte l'irruption d'un groupe de partisans dans un couvent de bonnes sœurs cloîtrées, et sa destruction par les Allemands. […] Lire la suite

HOLLIGER HEINZ (1939- )

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 1 143 mots

Mais que seraient toutes ces qualités sans ce phrasé qui allie simplicité de la ligne et force de la déclamation, sans cette émotion contenue qu'il faut découvrir sous la sobriété des moyens, sans cette respiration sensuelle dont il sait retrouver l'évidence. Souverain dans les concertos de Vivaldi, Bach, Albinoni, Cimarosa, Telemann ou Marcello, il se passionne aussi pour des œuvres beaucoup moins jouées, comme les Concerts royaux de Couperin, les quintettes pour piano et vents de Mozart et Beethoven, les trois Romances pour hautbois et piano de Schumann ou encore l'Introduction, thème et variations pour hautbois et orchestre de Hummel. […] Lire la suite

ÉPHÉMÉROPTÈRES

  • Écrit par 
  • Catherine BLAIS, 
  • Robert GAUMONT, 
  • Martine MAÏBECHE
  •  • 1 111 mots
  •  • 1 média

La respiration des larves se fait grâce à des trachéobranchies de formes diverses, foliacées (Cloeon) ou pectinées (Ephemera), le plus souvent localisées sur les côtés de leur abdomen. La vie larvaire est bien plus longue que la vie de l'adulte. Elle dure généralement un an mais elle peut atteindre 3 ans chez certaines espèces. Au cours de leur existence, les larves subissent un grand nombre de mues (12 à 27) avant d'émerger à la surface de l'eau pour se transformer en subimago ailé. […] Lire la suite

JOHNSON JAY JAY (1924-2001)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 1 045 mots

La sonorité est ample, feutrée, la mise en place idéale, la respiration naturelle. Jamais Johnson ne se laisse aller aux clichés ou aux effets faciles. Cet extraordinaire technicien impressionnera toute une génération de trombonistes : Frank Rosolino, Curtis Fuller, Slide Hampton, Jimmy Cleveland, Jimmy Knepper, Julian Priester, Buster Cooper... Le compositeur ne laissera pas une trace moins profonde : on lui doit les thèmes et pièces Lament, Kelo, El Camino Real, Enigma, Perceptions, Poem for Brass, Diversions, pour six trombones, célesta, harpe et percussion, dont le style rappelle Paul Hindemith, Igor Stravinski ou Béla Bartók, ses classiques de prédilection. […] Lire la suite

EMPÉDOCLE (env. 490-env. 430 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Jean BOLLACK
  •  • 2 911 mots
  •  • 1 média

Toutes les fonctions : respiration, digestion, pensée et sexualité, sont ramenées, dans une vision unitaire, à la circulation du sang. Les différences de caractère s'expliquent par la constitution sanguine. Le corps est informé par le sang qui, à cause de la perfection de son mélange, s'adapte à tous les organes et recueille les impressions du monde extérieur. […] Lire la suite

RESPIRATOIRE (APPAREIL) Pharmacologie

  • Écrit par 
  • Henri SCHMITT
  •  • 1 517 mots
  •  • 1 média

L'excitation peut s'effectuer au niveau des chémorécepteurs des glomus carotidien et aortique, qui interviennent dans la régulation physiologique de la respiration grâce à leur sensibilité aux variations de la composition du sang en gaz carbonique et en oxygène. Outre les inhibiteurs du métabolisme, de nombreuses drogues sont capables de stimuler ces chémorécepteurs ; les nicotiniques (nicotine, lobéline, acétylcholine) sont parmi les plus puissantes, mais leur action est de courte durée et parfois suivie d'apnée. […] Lire la suite

OCÉAN ET MERS (Eaux marines) Propriétés

  • Écrit par 
  • Jean-Marie PÉRÈS
  •  • 3 031 mots
  •  • 4 médias

Le gaz carbonique des eaux provient, d'une part de l'atmosphère, d'autre part des activités biologiques : respiration, activités bactériennes, etc. Du fait de son aptitude à réagir chimiquement, le gaz carbonique n'existe guère sous forme moléculaire non dissociée, mais principalement sous forme d'ions « carbonate » et « bicarbonate » ; il y a, entre ces diverses formes du gaz carbonique, un état d'équilibre dynamique qui fait qu'on les envisage globalement sous la forme de ce qu'on appelle le « système du CO2 ». […] Lire la suite

TROUBLES ANXIEUX

  • Écrit par 
  • Dominique SERVANT
  •  • 6 545 mots

C’est le cas du système nerveux autonome (SNA), constitué des deux branches, sympathique et parasympathique, qui règle les grandes fonctions de l’organisme (battement du cœur, respiration, digestion…). Par exemple, le système sympathique est responsable de l’accélération du cœur lors d’une attaque de panique et le parasympathique conduit à son ralentissement lorsqu’elle cesse. […] Lire la suite

LES AVENTURES D'HUCKLEBERRY FINN, Mark Twain - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Nathalie COCHOY
  •  • 1 216 mots
  •  • 1 média

Mais on ne s'aperçoit pas qu'on avance ; on se sent comme un poids mort sur l'eau, et si l'on aperçoit une branche au passage qui file à côté de vous, on ne se dit pas : comme je vais vite ! Mais : comme cette branche passe vite ! Et on retient sa respiration. Si vous croyez que ça n'est pas sinistre d'être seul dans la brume comme ça, eh bien, essayez et vous verrez ce que c'est. […] Lire la suite

GRISEY GÉRARD (1946-1998)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 1 282 mots

Ces derniers donnant lieu à des contractions-dilatations temporelles composées, comme dans Vortex Temporum pour piano et cinq instruments (1995), en miroirs du temps du langage et de la respiration, du temps spectral, des rythmes du sommeil des baleines, du temps des oiseaux et des insectes, dont Grisey nous donne une analogie musicale en créant « un temps contracté à l'extrême et où s'estompent les contours ». […] Lire la suite

VERTICAL & HORIZONTAL

  • Écrit par 
  • Alain DELAUNAY
  •  • 1 306 mots

Ce sont ces prototypes posturaux que mettent en scène et dynamisent tous les arts de la gestualité et de la respiration (danse, théâtre, chant, mime, gymnastique, combat). Bien plus que la main, la métaphore centrale pour désigner Anthropos est ici celle de la verticalité de la colonne vertébrale, et son empilement de segments vertébraux, comme autant d'unités horizontales de coordination anatomo-fonctionnelle. […] Lire la suite

FEUERMANN EMANUEL (1902-1942)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 1 175 mots

Élégance et sensibilité Doté de moyens réellement exceptionnels, Emanuel Feuermann impressionne avant tout par la sobriété de son phrasé, l'élégance de sa sonorité et le naturel de sa respiration musicale. En dehors des œuvres déjà citées, on retiendra encore, dans son legs discographique, la Première Sonate pour violoncelle et piano de Brahms (avec Theo van der Pas, 1934), le poème symphonique Don Quichotte de Richard Strauss avec Arturo Toscanini à la tête de l'Orchestre symphonique de la N. […] Lire la suite

PERLMAN ITZHAK (1945- )

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 1 151 mots
  •  • 1 média

Itzhak Perlman est un idéal virtuose dont la suprême élégance réside dans la dissimulation de toute trace d'effort et de tension derrière une libre respiration musicale et un phrasé d'une naturelle aisance. Une sonorité charmeuse, une expression pudique qui jamais ne force la voix et un jeu d'une sobriété rare en font l'un des plus parfaits stylistes de sa génération. […] Lire la suite

OCÉAN ET MERS (Vie marine) Vie benthique

  • Écrit par 
  • Lucien LAUBIER, 
  • Jean-Marie PÉRÈS
  •  • 5 292 mots
  •  • 2 médias

Il consiste à diriger un courant d'eau, généralement plus intense et bien délimité, sur une véritable grille filtrante à mailles serrées constituée par la branchie, au niveau de laquelle il y a toujours, à la fois, échange des gaz impliqués dans la respiration et collecte des particules alimentaires qui sont enrobées de mucus et conduites à l'entrée du tube digestif par des courants ciliaires. […] Lire la suite

COMA

  • Écrit par 
  • Marie-Elisabeth FAYMONVILLE, 
  • Geneviève LABORIT, 
  • Henri LABORIT, 
  • Steven LAUREYS, 
  • Pierre MAQUET
  •  • 3 197 mots
  •  • 3 médias

Ils consistent essentiellement dans le maintien d'une ventilation efficace, en assurant la liberté des voies respiratoires et en mettant en jeu une respiration artificielle, mécanique au besoin. Une ventilation correcte est capable de prévenir l'hypercapnie et sa conséquence, l'œdème cérébral, complication redoutable du coma qui entraîne un véritable cercle vicieux. […] Lire la suite

SAXOPHONE

  • Écrit par 
  • Eugène LLEDO
  •  • 1 452 mots
  •  • 9 médias

La respiration circulaire s'utilise pour créer des sons continus (dans le free jazz par exemple). Pour le battement de langue (growl), on roule la langue avec le son « drr ».Le Flatterzunge consiste à enchaîner une série de notes sur la lettre « r » à une note initiale attaquée sur « d » ou « t ». On peut utiliser les bruits de clefs ou les bruits de souffle. […] Lire la suite

PSITTACOSE-ORNITHOSE

  • Écrit par 
  • Marcel CAPPONI
  •  • 1 393 mots

La respiration est rapide ; les crachats sont muqueux. On note des symptômes de broncho-pneumonie, et quelquefois d'inflammation de la plèvre. À la troisième semaine, la maladie peut évoluer soit vers la mort consécutive à une myocardite, à une complication rénale ou à une thrombose rénale, soit vers la guérison avec une chute progressive de la température vers le 12e jour. […] Lire la suite

PRIX NOBEL DE PHYSIOLOGIE OU MÉDECINE 2021

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 332 mots
  •  • 2 médias

Piezo-2 est ainsi actif dans toutes les situations où des variations de pression font l’objet d’un mécanisme de contrôle, comme la pression artérielle, la respiration ou le fonctionnement vésical, etc. La biologie moléculaire au service de la physiologie David Jay Julius est né le 4 novembre 1955 à Brooklyn, dans l'État de New York. Il obtient son doctorat à l’université de Californie, à Berkeley, en 1984. […] Lire la suite

SOMMEIL

  • Écrit par 
  • Patrice FORT, 
  • Michel JOUVET, 
  • Patrick LÉVY, 
  • Véronique VIOT-BLANC
  •  • 18 111 mots
  •  • 6 médias

Chez le dauphin, en effet, la respiration est volontaire (un dauphin anesthésié meurt). Le dauphin ou le dugong doivent donc concilier deux objectifs contradictoires : ou bien rester éveillés constamment pour respirer, ou bien dormir et mourir noyés. L'évolution a résolu ce problème de façon très élégante. Le dauphin dort alternativement pendant vingt minutes avec un seul hémisphère cérébral, l'autre hémisphère restant éveillé et contrôlant les centres respiratoires bulbaires. […] Lire la suite

MOLLUSQUES

  • Écrit par 
  • André FRANC
  •  • 9 415 mots
  •  • 11 médias

Respiration La respiration est branchiale chez la plupart des Mollusques aquatiques, moins souvent pulmonaire (Pulmonés) ou cutanée (certains Aplacophores et Opisthobranches, Scaphopodes). Les branchies consistent en longs « filaments » à ciliature définie ; au travers de la mince paroi de ces filaments, solidaires les uns des autres et agencés en lames particulièrement étendues chez les Bivalves, a lieu l'hématose du sang. […] Lire la suite

RÉGULATION, épistémologie

  • Écrit par 
  • Georges CANGUILHEM
  •  • 3 469 mots
  •  • 1 média

« La machine animale est principalement gouvernée par trois régulateurs principaux », écrit Lavoisier dans le Premier Mémoire sur la respiration des animaux (1789). Même s'il s'agit ici de phénomènes d'énergétique chimique (respiration, transpiration, digestion), on voit que le concept d'une fonction d'équilibre dans la vie animale est emprunté à la mécanique. […] Lire la suite

MITOCHONDRIES

  • Écrit par 
  • Roger DURAND
  •  • 10 929 mots
  •  • 20 médias

Il est le support moléculaire du phénomène de respiration. C'est au cours de la cascade des électrons, provenant du NADH + H+ et du FADH2, vers l'oxygène de l'air que sera récupérée l'énergie libre indispensable à la synthèse de l'ATP (fig. 3). En revanche, dans un chloroplaste qui fixe l'énergie lumineuse, les phénomènes sont thermodynamiquement inversés. […] Lire la suite

SAINT-JOHN PERSE (1887-1975)

  • Écrit par 
  • Charles MOELLER
  •  • 3 193 mots
  •  • 1 média

Au tourbillon américain vers l'ouest se superpose progressivement, s'incorpore, comme en étant la substance, la respiration abyssale de la vie. Les gratte-ciel, les aigles sur les toits et les filles aux longues jambes y dansent, y vibrent, y tournent, dans le Tao, le point « immobile » qui accélère par son immobilité même la giration de l'univers. […] Lire la suite

URODÈLES

  • Écrit par 
  • Hélène FRANCILLON, 
  • Jean-Claude RAGE
  •  • 1 624 mots
  •  • 2 médias

L'épiderme très mince des larves joue un grand rôle dans la respiration, concurremment avec les branchies. La longueur et le nombre des filaments branchiaux peuvent varier selon la pression d'oxygène de l'eau (Salamandra). Ces filaments sont baignés par l'eau avalée par la bouche et expulsée par les fentes branchiales. Pendant la métamorphose, la peau larvaire est remplacée par une peau plus épaisse et, en principe, des poumons se substituent aux branchies. […] Lire la suite

CHAR RENÉ (1907-1988)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MATHIEU
  •  • 1 560 mots
  •  • 1 média

Si « toute respiration propose un règne », la vigueur du souffle, l'ampleur de la foulée s'appuient sur le sol d'une écriture dense, d'une nuit nourricière, où les mots pèsent le poids d'une forte expérience terrestre, éclairent en gardant une réserve de sens. Vigoureusement affirmative et personnelle, cette poésie ne se croit pas tenue pour autant d'effacer ses « ascendants » : les présocratiques et Nietzsche lui montrent que pensée et poésie peuvent être consubstantielles ; Rimbaud, que la poésie n'atteint la vérité que dans le bond, l'accélération, l'en-avant ; le romantisme allemand, que la parole se qualifie dans une relation à l'inconnu qui ne le réduit pas à du connu. […] Lire la suite

IGNACE DE LOYOLA saint (1491-1556)

  • Écrit par 
  • Jean DELUMEAU, 
  • Universalis
  •  • 1 556 mots
  •  • 1 média

Aucun détail n'est négligé pour y parvenir, telles les sept doubles lignes sur lesquelles le pénitent marque ses fautes par des points, tels les conseils sur la manière de prier, telle la place faite au procédé qui consiste à accorder le rythme de la prière à celui de la respiration, etc. Méthode diabolique qui dissout la personnalité du retraitant, pensèrent Quinet et Michelet. […] Lire la suite

RICHIER GERMAINE (1902-1959)

  • Écrit par 
  • Maïten BOUISSET
  •  • 1 451 mots

Il s'agit pour elle de continuer à « faire des gammes » et d'échapper pour un temps, selon Valérie Da Costa, « à ses figures de la métamorphose, de retourner au monde réel, comme une respiration nécessaire ». En l939, Germaine Richier quitte Paris pour Zurich où elle reste jusqu'à la fin de la guerre. Si elle réalise alors la figure silencieuse et douloureuse d'un frêle jeune homme, intitulée Juin 40, l'artiste délaisse pour un temps la figure humaine, et choisit ses thèmes dans le monde des bêtes nocturnes et des insectes. […] Lire la suite

ESSYAD AHMED (1939- )

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 1 509 mots

Appliquant à son matériau les fonctions grammaticales de ces deux modes d'écriture, son langage usera ainsi de micro-intervalles au sein d'une modalité dodécaphonique élargie, et l'œuvre, tout en s'émancipant de la barre de mesure, conçoit alors le silence comme résonance et chute de la phrase (dont il est la ponctuation et la respiration mêmes avant de devenir conclusion qui fait sens). […] Lire la suite

SARKIS (1938- )

  • Écrit par 
  • Jacinto LAGEIRA
  •  • 1 540 mots

Le travail de Sarkis sur la mémoire se poursuit notamment à travers des installations qui choisissent pour cadre des lieux institutionnels, comme le Panthéon (La respiration, 2000) ou le musée du Louvre (2007, à l'occasion de l'Année de l'Arménie) ou le musée Bourdelle (Inclinaison, 2007). […] Lire la suite

OSTINATO (L.-R. Des Forêts)

  • Écrit par 
  • Aliette ARMEL
  •  • 1 461 mots

L'auteur poursuit son avancée dans le monde des mots « aussi obstinément qu'en vain », en quête d'un rythme correspondant à sa respiration naturelle, avec parfois une rupture, une « dissonance qui traduise ou souligne les mouvements contradictoires de l'être, la discontinuité de son parcours » (« Des Forêts, La forme trompeuse d'un livre », propos recueillis par Patrick Kéchichian, Le Monde, 14 févr. […] Lire la suite

PHARYNX

  • Écrit par 
  • Marcel AUBRY, 
  • Bernard MEYER, 
  • Universalis
  •  • 5 699 mots

Il se présente la bouche ouverte, la respiration bruyante, gênée par un encombrement rétro-nasal ; il ronfle la nuit. Les complications infectieuses sont fréquentes. Parfois, il existe un certain degré d'atrophie du maxillaire avec voûte palatine ogivale : c'est le faciès adénoïdien. Les rhinites et les sinusites sont traînantes et rebelles aux thérapeutiques banales. […] Lire la suite

ARACHNIDES

  • Écrit par 
  • Christine ROLLARD
  •  • 3 671 mots
  •  • 10 médias

La respiration est trachéenne chez les acariens, pseudoscorpions, opilions, solifuges et ricinules. Les trachées correspondent à des invaginations plus ou moins complexes du tégument et s’ouvrent à la surface du corps par des orifices ou stigmates. D’autres animaux comme les scorpions, les amblypyges et les uropyges possèdent des poumons constitués par un empilement de lamelles feuilletées. […] Lire la suite

NEUROBIOLOGIE (HISTOIRE DE LA)

  • Écrit par 
  • Jean-Gaël BARBARA
  •  • 3 889 mots
  •  • 3 médias

Les physiologistes français César Legallois (1770-1814) et Pierre Flourens (1794-1867) localisent en effet en 1837 la petite portion responsable de la respiration qu’ils appellent le « nœud vital ». Le bulbe contrôle aussi les éternuements, le vomissement, la digestion ou encore les muscles de la voix par des réseaux de neurones que la neurobiologie met en évidence à l’échelle de neurones individuels. […] Lire la suite

MÉTABOLISME

  • Écrit par 
  • Paul DI COSTANZO, 
  • Charles KAYSER, 
  • Jo NORDMANN
  •  • 8 424 mots
  •  • 11 médias

Dans tous les tissus, la respiration cellulaire est donc à l'origine de la chaleur animale, mise en évidence par l'expérience de Lavoisier. On comprend alors pourquoi l'abaissement de la température ambiante, le travail musculaire, la digestion, la croissance et, en général, toutes les activités de l'organisme entraînent une augmentation de la dépense d'énergie. […] Lire la suite

FERMENTATIONS

  • Écrit par 
  • Claude LIORET
  •  • 3 935 mots
  •  • 3 médias

Mais, dans cette conception, la notion de fermentation s'opposait à celle de respiration. Les deux phénomènes correspondent, en effet, aux processus de dégradation (catabolisme) fournissant d'une part l'énergie, d'autre part les matériaux permettant l'édification de nouveaux organismes. En aérobiose, il y a respiration : le déchet carboné est uniquement l'anhydride carbonique émis. […] Lire la suite

FRAGONARD JEAN HONORÉ (1732-1806)

  • Écrit par 
  • Georges BRUNEL
  •  • 1 639 mots
  •  • 3 médias

Les forains qui s'agitent sur leurs minuscules estrades, le public qui les entoure, tout cela est enveloppé par l'immense respiration qui pénètre les nuages, les feuilles, les branches recourbées. Dans la Fête à Rambouillet (Lisbonne, coll. Calouste Gulbenkian), il ne reste plus que l'eau qui se brise sur les rochers, une rive escarpée couverte de végétation, des frondaisons lointaines bouchant un ciel sombre. […] Lire la suite