« Respiration »

CRABE TERRESTRE

  • Écrit par 
  • Jean-Yves TOULLEC
  •  • 740 mots

La respiration se fait toujours par des branchies, mais la chambre branchiale tend plutôt à s'apparenter à un poumon avec des tissus autres que les branchies impliqués dans les échanges gazeux. Les pertes d'eau chez les Décapodes terrestres restent bien plus importantes que chez les autres Arthropodes (Arachnides, Insectes) notamment à travers la cuticule. […] Lire la suite

Les médias de la recherche « Respiration » :

Afficher les médias de « Respiration »

NEUHAUS HEINRICH (1888-1964)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 714 mots

Sans rien abandonner de cette exigence, Heinrich Neuhaus parvient à trouver cette respiration naturelle, cette luminosité du son et cette infinie palette de couleurs qui font vivre un répertoire qui couvre tout à la fois Bach, Mozart, Beethoven, Scriabine et Debussy. Mais c'est dans Chopin qu'il laisse sans doute la plus haute expression de son art. […] Lire la suite

CHARROI

  • Écrit par 
  • Jacques MÉRAND
  •  • 676 mots

Les lourds transports demeurent cependant obérés par une technique d'attelage défectueuse, le collier de gorge, qui gêne la respiration et interdit l'effort. Cet inconvénient majeur est supprimé, au xe siècle, par le collier d'épaule. Le chariot lui-même se perfectionne avec l'avant-train mobile, qui, toutefois, n'est attesté que vers la fin du xive siècle. […] Lire la suite

CATHARSIS

  • Écrit par 
  • Alain DELAUNAY
  •  • 814 mots

La catharsis se déploie alors dans une dimension de « sur-nature » et de « sur-culture » : une mytho-histoire, une connaissance de la réalité du corps-archétype et d'une physiologie sacrée (techniques de la respiration, de la posture, du son, de l'attention, de l'émotion, etc.), une expérience de méditation, enfin une relation de maître à disciple inscrivant le néophyte dans une tradition orale. […] Lire la suite

HAUTBOIS

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 765 mots
  •  • 4 médias

À l'instar de la flûte, de nouveaux modes de jeu sont apparus dans la musique contemporaine : sons doubles et triples dits multiphoniques, percussion des clefs, utilisation de la respiration continue, vibratos d'intensité ou de fréquence... […] Lire la suite

HOOKE ROBERT (1635-1703)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 765 mots
  •  • 3 médias

Il désigna sous le nom de « nitre aérien » le principe de la combustion et de la respiration. De ce fait, il doit être considéré, avec John Mayow, comme l'un des précurseurs de Lavoisier. Pour expliquer le rôle de l'air, il pense que celui-ci contient une substance semblable à celle que l'on trouve dans le salpêtre ; c'est cette partie de l'air qui nourrit à la fois le feu et la vie. […] Lire la suite

VIE RALENTIE ou LATENTE

  • Écrit par 
  • René HELLER
  •  • 773 mots

La vie latente — ou vie ralentie — est un état où toutes les activités sont réduites au minimum : la respiration et le dégagement de chaleur sont infimes, les échanges nutritifs sont nuls, il n'y a ni synthèses ni croissance ; pourtant l'organisme n'est pas mort, car si certaines conditions sont remplies, il peut reprendre la vie active dans toutes ses manifestations. […] Lire la suite

CHORÉES

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre ABOULKER
  •  • 822 mots

La parole et la respiration sont hachées et entrecoupées de pauses. Le comportement psychique est souvent modifié : altération du comportement mental et affectif. L'hypotonie musculaire, généralisée à tous les muscles, et souvent plus intense sur certains segments, peut être importante et simuler une paralysie. Cependant, la motricité volontaire est normale, sans diminution de la force musculaire. […] Lire la suite

DUNCAN ISADORA (1878-1927)

  • Écrit par 
  • Agnès IZRINE
  •  • 1 897 mots
  •  • 1 média

Face à la prouesse technique et au corps corseté (au propre comme au figuré), Duncan prône la danse « naturelle », liée à la respiration, et introduira le principe de la « gravité » contrariant la légèreté obligée des danseuses. Elle veut retrouver le rythme des mouvements innés de l'homme. « Dès le début, écrit elle, je n'ai fait que danser ma vie. […] Lire la suite

ODONATES

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT, 
  • Universalis
  •  • 1 909 mots
  •  • 3 médias

Mais l'opposition entre le système respiratoire des deux sous-ordres d'Odonates n'est pas aussi tranchée qu'on l'avait cru, car les Zygoptères possèdent aussi des branchies rectales limitées à trois bourrelets situés à la partie postérieure du rectum ; ces lamelles sont cependant fonctionnelles et semblent même jouer dans la respiration un rôle aussi important que les trois grandes branchies externes dont l'ablation n'entraîne jamais la mort de la naïade. […] Lire la suite

ZINNEMANN FRED (1907-1997)

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 742 mots

Il est vrai que son écriture cinématographique est rigide et qu'elle manque de respiration. De fait, certains de ses films paraissent ennuyeux et prétentieux, ce qu'aggrave le sérieux imperturbable dont il fait toujours preuve. Toutefois, son œuvre mérite mieux que le dédain ou le mépris qu'on a professé en France à son encontre, d'autant que l'homme, par son intégrité, voire son engagement (High Noon est une parabole sur le maccarthysme), mérite le respect. […] Lire la suite

CHARBONNIER JEAN-PHILIPPE (1921-2004)

  • Écrit par 
  • Hervé LE GOFF
  •  • 794 mots
  •  • 2 médias

Ainsi la course en sabots des petits Sénans, les attitudes de rockers de la Bastille, la respiration d’un adolescent au bord de la piscine d'Arles, la dignité du petit scribe noir des colonies d'Afrique appartiennent à cette part lumineuse de son œuvre. Reporter reconnu dans le milieu de la presse, Jean-Philippe Charbonnier rejoint des auteurs qui, comme Robert Doisneau ou Henri Cartier-Bresson, élèvent la photographie au-delà de son devoir élémentaire d'illustration. […] Lire la suite

CUVIER GEORGES (1769-1832)

  • Écrit par 
  • Jean PIVETEAU
  •  • 2 191 mots
  •  • 7 médias

Le système nerveux, « qui est au fond tout l'animal », donne les embranchements ; les organes de la respiration et de la circulation donnent les classes ; des organes de plus en plus subordonnés donneront successivement les ordres, les familles, les tribus, les genres, les espèces. Cuvier devait développer surtout cette méthode dans son grand ouvrage sur l'Histoire naturelle des Poissons (1828-1831). […] Lire la suite

LITURGIE

  • Écrit par 
  • Henry DUMÉRY
  •  • 963 mots

(Telle secte hindoue n'honore que les éléments naturels : l'eau, le feu, l'air [rendu odorant par l'encens] ; les six parties principales de l'organisme humain et l'exhalaison de son souffle, car, sans dédication du corps et sans maîtrise de la respiration, on est indigne de paraître devant le dieu ou d'être habité par lui ; les produits d'élevage : le lait, le beurre ; de culture ou de cueillette : grains de riz, bétel, plantes, fleurs ; d'artisanat : parfums, poudres, colorants, bijoux, images, dessins, fétiches, ornements et vêtements de l'idole). […] Lire la suite

CYCLES BIOGÉOCHIMIQUES

  • Écrit par 
  • Jean-Claude DUPLESSY
  •  • 7 878 mots
  •  • 7 médias

La moitié toutefois est consommée dans le même temps par la respiration des plantes, de sorte que la production primaire nette (quantité de matière organique formée en excès de la respiration) ne dépasse pas 60 Gt C. Celle-ci est compensée par la respiration des sols. Photosynthèse et respiration par les forêts sont responsables des variations saisonnières de la teneur en CO2 de l'air, celle-ci atteignant son minimum à la fin du printemps et son maximum à la fin de l'hiver. […] Lire la suite

PHOTOSYNTHÈSE

  • Écrit par 
  • Jean LAVOREL, 
  • Paul MAZLIAK, 
  • Alexis MOYSE
  •  • 10 290 mots
  •  • 14 médias

Cette respiration possède plusieurs composantes. Les unes, tout à fait semblables à celles que l'on constate à l'obscurité, sont généralement déprimées à la lumière, l'énergétique lumineuse se substituant à l'énergétique chimique fournie par les oxydations mitochondriales. De plus, il s'établit à la lumière un type de respiration particulier, appelé photorespiration (Pr). […] Lire la suite

SLONIMSKI PIOTR (1922-2009)

  • Écrit par 
  • Bernard DUJON
  •  • 862 mots
  •  • 1 média

Quelques années plus tard, Piotr Slonimski et son équipe, alors installés dans de nouveaux laboratoires du CNRS à Gif-sur-Yvette, découvrent que les mitochondries, organites intracellulaires jouant un rôle primordial dans la respiration cellulaire, possèdent leur propre génome. Il se lance alors dans l'élucidation de la nature et du contenu génétique de ce nouveau génome alors inconnu mais qui semble fondamental pour la vie des cellules. […] Lire la suite

PHYSIOLOGIE ANIMALE (histoire de la notion)

  • Écrit par 
  • Georges CANGUILHEM
  •  • 4 771 mots
  •  • 4 médias

La recherche en ce domaine a toujours valu à ceux qui ont réussi plus de prestige que n'en conférait la recherche en d'autres domaines où elle exigeait moins d'inventivité, par exemple la digestion ou la respiration. Il faut dire que la physiologie nerveuse a été bien servie par les progrès théoriques et techniques accomplis par les physiciens dans l'ordre des phénomènes électriques. […] Lire la suite

GESTION DU STRESS

  • Écrit par 
  • Jacques VAN RILLAER
  •  • 948 mots

Des procédures généralement utiles consistent en la modification de croyances dysfonctionnelles et de schémas de pensée (par exemple, s’efforcer de remplacer « je dois absolument être estimé par tous ceux que j’apprécie » par « c’est agréable et souhaitable d’être estimé par des personnes qu’on estime, mais on ne peut pas plaire à tout le monde ; vouloir être apprécié de tous, c’est irréaliste et se nuire inévitablement ») ; l’apprentissage de la limitation des périodes de rumination mentale ; le développement du « réflexe » de démarche de résolution de problème pour contrer des réactions impulsives ; l’apprentissage méthodique de la relaxation et de la pacification de la respiration de manière à diminuer rapidement la tension corporelle dans des situations anxiogènes ou irritantes ; des techniques de méditation (mindfulness) ; l’amélioration de la qualité du sommeil (même si des facteurs externes de stress ne sont pas encore réduits) ; la programmation d’actions favorisant l’augmentation du sentiment de compétence ; le développement des compétences de communication (l’écoute active, l’affirmation positive de soi, la négociation de solutions intégratives) ; une meilleure gestion du temps, permettant notamment plus d’activités de loisirs ; une activité physique modérée, si possible quotidienne ; la pratique de conduites altruistes. […] Lire la suite

TÉTRAPODES

  • Écrit par 
  • Philippe JANVIER, 
  • Jorge MONDÉJAR FERNÀNDEZ
  •  • 3 701 mots
  •  • 3 médias

Ainsi, on pense que tous les poissons sarcoptérygiens devaient avoir initialement une respiration mixte faisant intervenir aussi bien les branchies que les poumons et leur permettant de coloniser tous les environnements aquatiques ou intermédiaires entre terre ferme et eau. Les dipneustes sont les sarcoptérygiens actuels les plus proches parents des tétrapodes. […] Lire la suite

SINIAVSKI ANDREÏ (1925-1997)

  • Écrit par 
  • Georges NIVAT
  •  • 894 mots

L'esthétique aléatoire des pensées « à l'improviste » de Tertz, l'arbre pulmonaire de sa respiration cosmique, le jeu du hasard et de la nécessité entre vie et écriture sont les grands thèmes de Siniavski. Du Goulag, il a donné non une encyclopédie morale et politique comme Soljenitsyne, non un aperçu terrifiant comme Chalamov, mais une vision esthétique, montrant la survie de l'homme comprimé dans un microcosme semblable à celui de l'archiprêtre Avvakoum jeté dans son cachot de glace au xviie siècle. […] Lire la suite

GULDA FRIEDRICH (1930-2000)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 862 mots

C'est l'époque où il jette des jalons discographiques essentiels – le Clavier bien tempéré de Jean-Sébastien Bach, une intégrale des 32 sonates pour piano de Beethoven, les Préludes de Debussy –, qui, par l'intelligence du regard, la fermeté de la construction et la liberté de respiration, font encore figure de référence. Fascinée, Martha Argerich vient travailler avec lui ; elle sera sa seule élève. […] Lire la suite

HOWL, Allen Ginsberg - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Michel FABRE
  •  • 874 mots
  •  • 1 média

La réussite formelle de Howl provient non seulement de ses images mais de sa maîtrise du vers long ou du verset dont le rythme correspond à celui d'une respiration, voire d'un cri animal. Howl représente la première tentative, après celle de Carl Sandburg (The People, Yes, 1936), pour manier les rythmes naturels de la langue américaine à partir du verset strophique whitmanien. […] Lire la suite

OXYGÈNE

  • Écrit par 
  • Robert CREUSE, 
  • René NOTO
  •  • 6 248 mots
  •  • 13 médias

Doit être considérée comme oxygénothérapie toute thérapeutique qui consiste à faire respirer un mélange gazeux dans lequel la PiO2 est supérieure à 0,209 bar ; il s'agira d'une oxygénothérapie normobare si la PiO2 reste inférieure à 1 bar (respiration en dioxygène pur à la pression atmosphérique) et d'une oxygénothérapie hyperbare si la PiO2 est supérieure à 1 bar (respiration en dioxygène pur à une pression supérieure à la pression atmosphérique). […] Lire la suite

L'IGNORANCE (M. Kundera)

  • Écrit par 
  • Anouchka VASAK
  •  • 942 mots

Dans la trame de cette « suite lyrique », où l'émotion s'entend comme une respiration, Kundera sait ménager des contrepoints : l'humour en est un, le plus spectaculaire, qui pourrait bien inscrire L'Ignorance dans une grande tradition sinon tchèque, du moins d'Europe centrale, qui irait du grotesque (Le Brave Soldat Chveïk de Hasek, les dessins de Lada) à l'ironie métaphysique (Kafka). […] Lire la suite

ANOURES

  • Écrit par 
  • Pierre CLAIRAMBAULT, 
  • Philippe JANVIER
  •  • 3 590 mots
  •  • 9 médias

Respiration. Les échanges respiratoires se font à trois niveaux : peau, cavité bucco-pharyngée et poumons. L'importance de la respiration bucco-pharyngée chez les Anoures est discutée. Par contre, selon le mode de vie, la peau ou les poumons peuvent jouer un rôle prédominant. Ainsi, les grenouilles vertes utilisent également l'une et l'autre pour absorber l'oxygène. […] Lire la suite

ÉPICES

  • Écrit par 
  • Pierre LIEUTAGHI
  •  • 990 mots
  •  • 1 média

Elle stimule la digestion et la respiration, est antiseptique (active contre le bacille de la typhoïde), antispasmodique, vermifuge ; elle est indiquée dans l'atonie et les spasmes gastro-intestinaux, l'asthénie grippale (J. Valnet). Cardamome. Parente botanique du gingembre et du curcuma (qu'elle accompagne dans le carry). Épice par ses graines qui renferment une essence surtout riche en terpinéol et eucalyptol ; stimulante et stomachique ; carminative puissante ; elle passe, en Chine, pour spécifique de la plupart des maladies intestinales, et fut prescrite par H. […] Lire la suite

GRUNBERG-MANAGO MARIANNE (1921-2013)

  • Écrit par 
  • François GROS
  •  • 994 mots

L'attention se porte sur la phosphorylation de nombreux intermédiaires métaboliques de la respiration, tel que l'acétylphosphate. Marianne Grunberg-Manago va donc collaborer avec deux des plus grands spécialistes en ce domaine : Gunsalus, le découvreur de l'acide lipoïque, spécialiste du transfert des électrons dans les chaînes respiratoires, et Ochoa, enzymologiste de renom qui s'intéresse au cycle de Krebs. […] Lire la suite

LEWIS JOHN (1920-2001)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 899 mots

Un swing économe et concis, mais un swing dense et impérieux tout de même, donne une idéale respiration à un legato particulièrement souple. La variété du toucher, la finesse des attaques, la justesse des accentuations et le sens inné du silence font de lui un maître absolu de l'allusion et de l'élégance. Sous les dehors exquis d'une confidence pudique et raffinée – parfois poussés jusqu'à la caricature – percent le plus souvent une émotion sincère et un élan lyrique qui n'appartiennent qu'aux vrais musiciens. […] Lire la suite

DANS LE NU DE LA VIE. RÉCITS DES MARAIS RWANDAIS (J. Hatzfeld)

  • Écrit par 
  • Mona CHOLLET
  •  • 990 mots

Cette reconstitution pourrait n'apporter que quelques touches de pittoresque ou de couleur locale, si elle ne restituait pas quelque chose qui la transcende : la pulsation de cette réalité, sa respiration, la texture du temps, son étirement, son rythme ; quelque chose que l'on ne peut saisir que si on est resté assez longtemps quelque part pour l'éprouver soi-même. […] Lire la suite

YOGA

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 7 814 mots
  •  • 2 médias

L'homme ordinaire ne laisse pas à l'air insufflé le temps suffisant pour descendre jusqu'à la base du tronc où dort le Feu-de-la-Base ; l'adepte, au contraire, en suspendant sa respiration, permet au prāna de s'engager dans les nadī et ainsi d'aller attiser la flamme qui éveillera la Kundalinī : sans tenue du souffle, pas de progrès possible sur la voie du yoga. […] Lire la suite

ACARIENS

  • Écrit par 
  • Jean-Louis CONNAT, 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 6 631 mots
  •  • 4 médias

Respiration, circulation Les acariens utilisent des modes de respiration allant de la simple diffusion de l'oxygène de l'air dans les tissus à travers leur tégument et/ou leur intestin – pour les plus petites espèces – à une respiration trachéenne traditionnellement observée chez les arthropodes. Ces deux dispositifs peuvent se combiner chez certaines espèces. […] Lire la suite

COCA

  • Écrit par 
  • Alain LABROUSSE
  •  • 1 011 mots
  •  • 6 médias

Elle combat également l'hypoglycémie, favorise les échanges gazeux au cours de la respiration, permettant l'adaptation de l'homme aux grandes altitudes. C'est pourquoi on recommandait aux touristes d'en prendre sous forme de thé afin de combattre le mal des montagnes (sorroche). Ces vertus expliquent peut-être qu'elle soit considérée comme une plante sacrée par les Indiens et qu'elle joue un rôle essentiel au sein de leurs croyances et de leurs rituels : on lit, par exemple, l'avenir dans les feuilles jetées sur le sol, ou on les offre à la terre au cours de cérémonies animistes. […] Lire la suite

SARCOPTÉRYGIENS

  • Écrit par 
  • Philippe JANVIER
  •  • 3 895 mots
  •  • 3 médias

Diversité Dans la nature actuelle, les sarcoptérygiens sont essentiellement représentés par les quelque 21 100 espèces de tétrapodes, généralement caractérisés par des membres pairs pourvus de doigts, un mode de vie terrestre et une respiration aérienne permanente. Seuls quelques tétrapodes ont secondairement perdu leurs membres (serpents, orvets, apodes) ou sont retournés à une vie aquatique tout en conservant une respiration aérienne (cétacés). […] Lire la suite

OSTÉICHTHYENS

  • Écrit par 
  • Philippe JANVIER
  •  • 1 140 mots
  •  • 2 médias

Au niveau des organes non squelettiques, les ostéichthyens se caractérisent par la présence des diverticules issus du tube digestif, qui sont impliqués dans la flottaison (vessie natatoire) ou la respiration (poumons). Les branchies des ostéichthyens diffèrent de celles des chondrichthyens par l'absence du septum qui sépare les deux hémibranchies d'un même arc branchial. […] Lire la suite

EPHRUSSI BORIS (1901-1979)

  • Écrit par 
  • Madeleine GANS, 
  • Piotr SLONIMSKI
  •  • 1 106 mots
  •  • 1 média

La découverte des mutants respiratoires de la levure a été le point de départ de toute une série de travaux sur le contrôle génétique double, nucléaire et mitochondrial, de cette fonction majeure des êtres vivants qu'est la respiration. Aussi importante que puisse être la découverte d'une hérédité mitochondriale, elle ne peut expliquer la différence fonctionnelle des cellules au cours du développement des organismes multicellulaires, centre des préoccupations initiales de Boris Ephrussi. […] Lire la suite

STRUCTURE, musique

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 001 mots

Comme dans le discours parlé, la ponctuation musicale est liée, d'une part, au sens et aux idées, et d'autre part à la respiration qui en découle. Le phrasé musical est en effet composé d'élans et de retombées d'énergie, et cette ponctuation musicale est parfaitement perceptible. Par analogie avec le discours verbal, dans lequel une séquence d'idées est organisée par des virgules et des points, dans la phrase musicale, un repos sur la dominante (demi-cadence) correspond à la virgule et un enchaînement d'accords de la dominante à la tonique (cadence parfaite) correspond au point final. […] Lire la suite

TARDIGRADES

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY, 
  • Universalis
  •  • 1 021 mots
  •  • 1 média

La respiration s'effectue uniquement à travers la paroi du corps ; au manque d'oxygène répondent une immobilisation et un gonflement, réactions adaptatives à l'asphyxie ; l'immobilisation diminue les oxydations et le gonflement accroît la surface respiratoire. Il n'existe pas de véritable circulation. Les glandes salivaires, les glandes rectales de Malpighi assurent l'excrétion. […] Lire la suite

BALLIF CLAUDE (1924-2004)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 946 mots

Pour lui, une œuvre réussie n'est pas un moment de perfection immuable et reclus dans le sublime, c'est au contraire un organisme vivant qui parvient à nous imposer le rythme de sa respiration, à nous faire partager ses mutations sonores, ses mouvements dans le temps et dans l'espace sans pour autant s'abandonner à l'ivresse sonore. Il a toute sa vie rappelé le célèbre mot de son ami John Cage : « Il faut laisser les sons être ce qu'ils sont. […] Lire la suite

BREYTENBACH BREYTEN (1939- )

  • Écrit par 
  • Jean SÉVRY
  •  • 1 031 mots

Adieu syntaxe, ordonnance polie des mots, ponctuation qui empêchent la pleine respiration de la page. L'écriture se déroule ici comme une perpétuelle errance. Ainsi dans Mémoire de poussière et de neige (1989) : « le croiriez-vous ? Je ne sais pas où je vais ». On va donc trouver dans ce livre, comme dans d'autres, des dialogues, poèmes, débats philosophiques et politiques, scénarios de films, en un désordre anarchisant. […] Lire la suite

DOILLON JACQUES (1944- )

  • Écrit par 
  • Frédéric STRAUSS
  •  • 1 044 mots

Cette esthétique du face-à-face affronte aussi la dimension fondamentalement théâtrale du cinéma de Doillon, son mélange de naturel et d'artifice auquel l'épure complexe des plans séquences donne une respiration purement cinématographique. L'intrusion plus directe dans le monde du théâtre avec La Puritaine (1986) sera aussi moins convaincante, marquant la tentation du repli, qui guette toujours le cinéaste, vers des exercices plus rodés. […] Lire la suite

SCHNABEL ARTUR (1882-1951)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 986 mots
  •  • 1 média

Sonates, Impromptus et Moments musicaux retrouvent, grâce à l'humilité de ce grand maître, leur respiration naturelle, les véritables couleurs de leur rêve intime et la cohérence de leur architecture sentimentale. Mais c'est bien sûr dans Beethoven qu'Artur Schnabel aura laissé sa trace la plus profonde. D'autres ont su depuis lors – Edwin Fischer, Yves Nat, Wilhelm Backhaus, Alfred Brendel ou Claudio Arrau – nous passionner aussi dans ces pages. […] Lire la suite

CAUBÈRE PHILIPPE (1950- )

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 965 mots

Comment ne pas admirer un jeu prodigieux, héritier de la commedia dell’arte, fondé sur l’improvisation en même temps que sur un travail d’une rigueur extrême, en accord parfait avec les rythmes de l’écriture, les mouvements de lumières, la respiration des spectateurs ? Comment ne pas s’ébahir devant tant d’inventivité permanente, une telle maîtrise des gestes et du corps ? En 2007, vingt-six ans après la « première » de La Danse du diable, Philippe Caubère signe un ultime épisode : L’Épilogue. […] Lire la suite

SARIN

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 1 100 mots
  •  • 1 média

La toxicité du sarin Le sarin passe dans le corps par respiration ou au travers de la peau. La dose létale chez l'adulte est de l'ordre de 500 microgrammes. Sa toxicité est due à la fixation du phosphate réactif sur un groupement hydroxyle (–OH) du site actif d'enzymes, en particulier de l'acétylcholinestérase, l'enzyme qui au sein du système nerveux détruit le transmetteur acétylcholine. […] Lire la suite

HUMPHREY DORIS (1895-1958)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 998 mots

Water Study (1928) met ainsi en scène sa théorie de l'alternative chute/rétablissement en s'appuyant sur des rythmes non musicaux (ressac, respiration humaine ou rythme cardiaque). Drama of Motion (1930) est une œuvre sans thème, également dansée sans musique. Décrite comme l'une des premières chorégraphies symphoniques, cette composition illustre la doctrine d'Humphrey sur la création de sens par le seul mouvement. […] Lire la suite

KLÜVER BILLY (1927-2004)

  • Écrit par 
  • Thierry DUFRÊNE
  •  • 974 mots

Billy Klüver n'avait pas son pareil pour capter, amplifier et transporter les énergies sonores et lumineuses de l'« infra-mince » duchampien : respiration d'une danseuse, bruits d'une performance, intensité lumineuse d'un néon. Son rôle d'opérateur et son esprit d'entreprise le conduisent à créer, toujours en 1966, avec Fred Waldhauer, ingénieur comme lui chez Bell et avec les artistes Robert Rauschenberg et Robert Whitman, la société E. […] Lire la suite

MAAG PETER (1919-2001)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 998 mots

Maag triomphe, dans les années 1950 et 1960, dans un répertoire particulièrement exigeant, grâce à une accumulation de qualités qui n'ont que trop tendance à se perdre : intelligence du rubato, netteté de l'articulation, franchise des attaques, clarté des plans sonores, sveltesse du phrasé, vivacité rythmique, naturel de la respiration, justesse des tempos. […] Lire la suite

ROBERT JEAN-LOUIS (1948-1979)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 1 010 mots

Il s'agit d'un « mobile » fondé sur un système singulier de « répétitions généralisées » (descendant des grandes périodes jusqu'à la pulsation élémentaire) accompagnées de transformations très lentes et diversifiées à l'extrême ; en relation symbiotique avec cette respiration structurelle, un traitement spécifique des réseaux harmoniques assure la cohésion interne du matériau sonore. […] Lire la suite

MUTATIONS // MODE 1960-2000 (exposition)

  • Écrit par 
  • Farid CHENOUNE
  •  • 1 114 mots

Avant-hier, le Nylon et ses premiers bas, le Tergal et ses pantalons à pli permanent ; hier, le Lycra et ses bodies élastiques ; aujourd'hui, la respiration du Gore-Tex, la caresse du Tactel : il en va de certains textiles comme de certaines chansons, leurs noms sont associés à une époque, à des façons d'être. Avec eux ressurgissent les utopies naïves et éphémères de l'infatigable machine à fabriquer du présent qu'est la mode. […] Lire la suite

ÉCRITURE EXPRESSIVE

  • Écrit par 
  • Thierry OLIVE
  •  • 1 129 mots

Ces effets ont été observés sur des marqueurs de la santé physiologique des individus (renforcement du système immunitaire, effet sur la circulation sanguine, sur la tension, sur le rythme cardiaque, sur la respiration, sur les réponses neuroendocriniennes...), sur le fonctionnement et la santé psychologiques (meilleurs bien-être, état émotionnel et estime de soi, baisse des symptômes dépressifs ou anxieux, du stress post-traumatique, des ruminations), et sur des changements comportementaux (visites médicales, absentéisme, performance académique, troubles du sommeil, réduction de l’addiction au tabac. […] Lire la suite

Recevez les offres exclusives Universalis