« Politique »

PROCÈS POLITIQUES DANS LES DÉMOCRATIES POPULAIRES

  • Écrit par 
  • Vladimir Claude FISERA
  •  • 996 mots

Le système politique tout entier, dont les procès ne sont qu'un signe, sera alors remis en cause. […] Lire la suite

Les médias de la recherche « Politique » :

Michel Aoun, 2016

Michel Aoun, 2016
Crédits : Anwar Amro/ AFP

photographie

Kate Millett

Kate Millett
Crédits : Cynthia Macadams/ The LIFE Images Collection/ Getty Images

photographie

Philippe Pétain

Philippe Pétain
Crédits : Encyclopaedia Britannica, Inc.

photographie

Al Gore

Al Gore
Crédits : E. Lee/ Paramount Classics, a division of Paramount Pictures, D.R.

photographie

Afficher les médias de « Politique »

AGRICULTURE Politiques agricoles et négociations internationales

  • Écrit par 
  • Laurence ROUDART
  •  • 10 574 mots
  •  • 6 médias

Une politique agricole est donc aussi une politique d’emplois et de revenus en milieu rural, une politique environnementale et d’aménagement du territoire, ainsi que de santé publique. Pourquoi des politiques agricoles ? Le bien-fondé des interventions publiques dans le secteur agricole est l’objet de vifs débats entre économistes libéraux et non libéraux. […] Lire la suite

DOROTHEA LANGE. POLITIQUES DU VISIBLE (exposition)

  • Écrit par 
  • Armelle CANITROT
  •  • 997 mots
  •  • 1 média

Pour Dorothea Lange, la photographie fut un outil critique de lutte politique destiné à donner un visage et une voix aux laissés-pour-compte de la société. […] Lire la suite

ŒUVRES POLITIQUES, Max Weber - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Catherine COLLIOT-THÉLÈNE
  •  • 955 mots

Max Weber et la politique Le premier texte du recueil, « L'État national et la politique de l'économie politique », est la leçon inaugurale prononcée en 1895 par Max Weber à l'université de Fribourg en Brisgau. Weber expose la situation des travailleurs dans les territoires allemands situés à l'est de l'Elbe, pour introduire une réflexion générale sur la science économique et son rapport à la politique. […] Lire la suite

TRAITÉS POLITIQUES, ESTHÉTIQUES, ÉTHIQUES (B. Gracián)

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 995 mots

 » Méditation, dans un style étincelant, sur l'art de gouverner, Le Politique don Ferdinand le Catholique (1640) est l'éloge d'un personnage qui vient incarner l'idéal évoqué précédemment. « Il fut universel en talents et singulier en celui de gouverner. Grand capitaine, grand conseiller de lui-même, grand juge, grand administrateur, même grand prélat, mais roi superlatif. […] Lire la suite

JOHN HEARTFIELD. PHOTOMONTAGES POLITIQUES 1930-1938 (exposition)

  • Écrit par 
  • Catherine VASSEUR
  •  • 901 mots

Enfin, la présentation d'une cinquantaine de jaquettes de livres réalisées entre 1921 et 1936, principalement pour les éditions Malik qu'avait fondées le frère de John, Wieland, éclaire la recherche plastique qui sous-tend la mission politique de l'artiste. Les différentes versions d'une même couverture sont issues d'un véritable laboratoire de l'image. […] Lire la suite

CONSIDÉRATIONS POLITIQUES SUR LES COUPS D'ÉTAT, Gabriel Naudé - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Christian BIET
  •  • 780 mots

Près de vingt ans plus tard, en 1657, et dans le même sens, les Discours sceptiques de Samuel Sorbière fourniront à leur tour leur contribution à cette politique libertine de dévoilement. […] Lire la suite

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Le territoire et les hommes) Histoire des politiques économiques depuis 1945

  • Écrit par 
  • Ruxandra PAVELCHIEVICI
  •  • 8 701 mots
  •  • 4 médias

Aux politiques keynésiennes se substitue alors une politique fiscale de soutien à l’offre, parallèlement à une politique budgétaire de nature expansionniste ; cette dernière, dans un contexte de désengagement croissant de l’État, paraît paradoxale pour un gouvernement conservateur, mais s’explique par les dépenses militaires. Toutefois, la politique monétaire restrictive doit subir une inflexion. […] Lire la suite

HISTOIRE DE LA POLITESSE DE 1789 À NOS JOURS (F. Rouvillois) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Christophe VOILLIOT
  •  • 1 034 mots

Professeur de droit public, Frédéric Rouvillois nous propose une Histoire de la politesse en France (Flammarion, 2006) dont les manuels ou traités à usage des honnêtes gens constituent la charpente. Cette histoire, dont la chronologie s'articule en quatre temps, est discontinue. La Révolution française se caractérise par une crise de la civilité d'Ancien Régime. […] Lire la suite

OPINION PUBLIQUE

  • Écrit par 
  • Patrick CHAMPAGNE
  •  • 5 005 mots
  •  • 3 médias

À mesure que se multiplient les dispositifs d'apparence scientifique qui prétendent mesurer l'influence que peut exercer la politique de communication des principaux leaders politiques sur l'« opinion publique », on voit se redéfinir ce qu'on appelle « la politique » : l'action politique apparaît de plus en plus comme l'art d'utiliser un ensemble de techniques élaborées par des spécialistes de la « communication politique » pour « faire bouger l'opinion publique ». […] Lire la suite

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE (BCE)

  • Écrit par 
  • Jézabel COUPPEY
  •  • 1 142 mots

n'ont pas été étendues à la politique prudentielle et à la fonction de prêteur en dernier ressort. […] Lire la suite

LIBÉRALISME

  • Écrit par 
  • Francis BALLE
  •  • 6 823 mots
  •  • 1 média

Elle affirme, en premier lieu, la prééminence de la politique sur l'économie. Alors que la thèse marxiste du matérialisme historique affirme la primauté de l'économie, l'organisation politique n'étant guère qu'une superstructure en dernière analyse commandée par elle, le libéralisme déduit la prééminence de la politique des enseignements de l'histoire : « C'est la politique qui tend toujours à gouverner l'économie. […] Lire la suite

RULES RATHER THAN DISCRETION : THE INCONSISTENCY OF OPTIMAL PLANS, F. E. Kydland et E. C. Prescott - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Fabien TRIPIER
  •  • 1 234 mots

Pour que les investissements aient lieu, il faut que l'autorité publique puisse s'engager de manière crédible à ne pas dévier de la politique initialement annoncée – ce que permet une règle et non une politique discrétionnaire. L'inefficacité de la politique monétaire discrétionnaire Kydland et Prescott étudient de manière plus approfondie la politique monétaire. […] Lire la suite

POMPIDOU GEORGES (1911-1974)

  • Écrit par 
  • Arnault SKORNICKI
  •  • 2 378 mots
  •  • 2 médias

Pompidou eut à diriger une France postimpériale, ravalée au rang de puissance seconde, mais dont le recul effectif sur la scène mondiale était partiellement corrigé par la vigoureuse politique étrangère du général de Gaulle. Moins nationaliste que ce dernier, le président Pompidou adossa la politique de puissance sur le développement économique à l'intérieur davantage que sur une politique de prestige à l'extérieur, dont il révisa les ambitions à la baisse. […] Lire la suite

COMPÉTENCE, sociologie

  • Écrit par 
  • Yves DÉLOYE
  •  • 1 126 mots

La question de la compétence des citoyens ordinaires est, depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, une question à la fois classique et controversée en sociologie politique. À l’évidence, les recherches sur la compétence politique en démocratie ou encore sur « la sophistication idéologique » ou « politique » – pour reprendre les expressions utilisées fréquemment dans la littérature scientifique américaine – constituent un des noyaux durs autour desquels la science politique occidentale s’est constituée. […] Lire la suite

DÉMOCRATIE

  • Écrit par 
  • Daniel GAXIE
  •  • 10 324 mots
  •  • 3 médias

L'apparition de ces nouvelles catégories de spécialistes traduit un renforcement de la division du travail politique spécialisé. Elle contribue à la mise en place et à la prégnance d'instruments d'observation et de mesures de la politique comme les sondages étudiés par Patrick Champagne. Ces évolutions contribuent à la personnification de l'univers politique et à un relatif affaiblissement de l'idéologisation de la politique. […] Lire la suite

MITTERRAND FRANÇOIS (1916-1996)

  • Écrit par 
  • Gérard GRUNBERG
  •  • 1 871 mots
  •  • 2 médias

Personnage important et défenseur de la IVe République, il terminera sa longue carrière politique comme président de la Ve République. Une longue carrière politique Deux éléments donnent cependant une cohérence à ce parcours. D'abord, comme l'écrit Éric Duhamel, « son action publique, tendue vers la conquête du pouvoir, donne de l'unité à sa trajectoire politique ». […] Lire la suite

GAUCHET MARCEL (1946- )

  • Écrit par 
  • Marc-Olivier PADIS
  •  • 1 519 mots

Au croisement de l'anthropologie, de la politique et de la philosophie, l'œuvre de Marcel Gauchet est consacrée à l'histoire du sujet démocratique. Ce projet d'anthropologie démocratique dépasse le domaine de l'histoire politique et se présente comme une enquête philosophique sur l'être-ensemble, l'autonomie comme programme collectif, la conjonction de la souveraineté sur soi et de la souveraineté politique. […] Lire la suite

SOUVERAINETÉ

  • Écrit par 
  • David ALCAUD
  •  • 1 356 mots

Le principe de souveraineté occupe une place essentielle dans la théorie politique : c'est autour de lui que s'ordonne la pensée du politique à partir du xvie siècle. La souveraineté apparaît ainsi comme le fondement de la modernité politique et permet en grande partie d'expliquer le processus historique de construction de l'État. En dégageant peu à peu le politique de sa dimension sacrée initiale, en postulant que l'organisation des sociétés reposait sur la seule responsabilité humaine, la souveraineté des États a très progressivement dessiné la représentation de référence de l'espace politique. […] Lire la suite

POLITBURO

  • Écrit par 
  • Claudie WEILL
  •  • 241 mots

) du 10 au 23 octobre 1917 sur la proposition de Dzerjinski, le bureau politique est un organe permanent formé de membres du comité central qui se doit d'assurer la direction politique du parti entre les plénums du comité central. En fait, il commença à fonctionner comme tel à partir du VIIIe congrès du parti en mars 1919. Les questions dont il avait à débattre lui étaient soumises par le secrétariat du comité central. […] Lire la suite

RANCIÈRE JACQUES (1940- )

  • Écrit par 
  • Yves MICHAUD
  •  • 1 683 mots

Pour Rancière, il n'y a politique que là où il y a conflit sur la communauté au sein même de la communauté. La politique est donc suspension polémique de l'ordre de la domination, quelle qu'elle soit. Cette conception de la politique conduit Rancière à distinguer entre la politique comme dynamique de la répartition et re-répartition des parts dans la communauté, une politique qu'on pourrait qualifier d'archi-politique au sens de réalisation de la communauté sous le signe de la hiérarchie du meilleur, une parapolitique en tant qu'aménagement égalisateur de la communauté et enfin une métapolitique comprise comme reconnaissance dénonciatrice de l'excès d'injustice et d'inégalité sur toutes les affirmations de la justice et de l'égalité. […] Lire la suite

APOLITISME

  • Écrit par 
  • Étienne SCHWEISGUTH
  •  • 1 352 mots

Il peut consister en un refus volontaire et motivé de se placer sur le terrain politique. Il peut être une posture que l'on adopte pour promouvoir en fait une option politique particulière. Au début du xxe siècle, il fut une conception particulière de l'action syndicale, en vue d'une certaine forme... d'action politique ! De nos jours, il est essentiellement une attitude de désintérêt à l'égard de la vie politique, dont la tendance à l'affaiblissement des conflits idéologiques semble être la principale responsable. […] Lire la suite

SCHMITT CARL (1888-1985)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis SCHLEGEL
  •  • 2 510 mots

Celle-ci dépolitise le corps politique et « neutralise » les décisions, celles qui font la vraie souveraineté. L'intervention de la sphère économique dans le champ politique ne fait qu'ajouter à ces dérives funestes. En dernière instance, la démocratie, ou le « démocratisme », veut oublier la définition première du politique : « La distinction spécifique du politique, à laquelle peuvent se ramener les actes et les mobiles politiques, c'est la discrimination de l'ami et de l'ennemi » (La Notion de politique). […] Lire la suite

AUTORITÉ

  • Écrit par 
  • Éric LETONTURIER
  •  • 2 800 mots
  •  • 11 médias

Effrayer et rassurer représentent alors par un habile système de sanctions et de récompenses, les deux faces d'une politique de la terreur et de la violence que l'acte autoritaire pourra désormais soutenir. La modernité politique La modernité politique installe, au détriment du divin, un idéal de raison sous lequel vient se placer l'autorité en s'ordonnant sur une forme plus juridique de transcendance, l'État. […] Lire la suite

CITOYENNETÉ

  • Écrit par 
  • Dominique SCHNAPPER
  •  • 4 698 mots
  •  • 1 média

Lien social : l'individu-citoyen La citoyenneté n'est pas seulement le principe de la légitimité politique, c'est également la source du lien social. Dans la société démocratique moderne, le lien entre les hommes n'est plus religieux ou dynastique, il est politique. Vivre ensemble, ce n'est plus partager la même religion ou être, ensemble, sujets du même monarque ou être soumis à la même autorité, c'est être citoyens de la même organisation politique. […] Lire la suite

PCF (Parti communiste français)

  • Écrit par 
  • Bernard PUDAL
  •  • 7 133 mots
  •  • 3 médias

), l'arrivée d'Hitler au pouvoir et la montée des périls, grâce enfin à une politique extérieure soviétique qui passe alors par la recherche d'alliances avec les démocraties occidentales, s'ouvre une période plus complexe sur les plans stratégique, idéologique et organisationnel, qui implique l'insertion du P.C.F. dans le champ politique légitime et ses enjeux, électoraux notamment. […] Lire la suite

MOSCA GAETANO (1858-1941)

  • Écrit par 
  • François VIEILLESCAZES
  •  • 369 mots

Sécrétée par la minorité dirigeante pour assurer la cohésion politique de la société, une telle nature est caractérisée par l'idéologie, la « formule politique » (Essai d'histoire de la science politique [Saggi di storia della scienza politica], 1927) : pour Mosca, en effet, cette formule recouvre les croyances et le système éthique qui est accepté et mis en œuvre par les gouvernants eux-mêmes. […] Lire la suite

CORRESPONDANCE DE HANNAH ARENDT

  • Écrit par 
  • Alain BROSSAT
  •  • 1 565 mots

C'est la question qu'aborde le recueil de notes fragmentaires – mais souvent d'une grande acuité – publié sous le titre Qu'est-ce que la politique ? Hannah Arendt y rapporte la politique au fait fondamental de la diversité humaine – par opposition à la métaphysique et à la théologie qui, elles, envisagent l'homme. La politique est alors cette pratique singulière qui « traite de la communauté et de la réciprocité d'êtres différents ». […] Lire la suite

LE CALCUL DU CONSENTEMENT, FONDATIONS LOGIQUES DE LA DÉMOCRATIE CONSTITUTIONNELLE, James Buchanan et Gordon Tullock - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Samuel FEREY
  •  • 1 024 mots

L'approche économique du politique est alors bouclée : partie d'une théorie économique de l'action politique, elle conçoit finalement la coordination politique comme un marché. La dernière partie tire les conclusions politiques de l'analyse et montre que la démocratie constitutionnelle est justifiée économiquement, car elle tend à « émerger [...] du calcul rationnel des individus ». […] Lire la suite

HISTOIRE (Domaines et champs) Histoire des relations internationales

  • Écrit par 
  • Robert FRANK
  •  • 4 392 mots

En Allemagne, les débats historiques se sont longtemps polarisés autour de la question de la primauté de la politique extérieure sur la politique intérieure ou inversement. Pour Leopold von Ranke, historien du xixe siècle, les relations d'un pays avec l'étranger conditionnaient la vie politique intérieure. En 1961, un retentissant ouvrage de Fritz Fischer sur les responsabilités allemandes dans le déclenchement de la Première Guerre mondiale inverse la perspective : les facteurs internes – intérêts de l'état-major, du régime politique, des classes dirigeantes – conditionnent l'élaboration de la politique extérieure. […] Lire la suite

OSTROGORSKI MOÏSEÏ (1854-1919)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude LAMBERTI
  •  • 837 mots

Un des pionniers de la sociologie politique, ses travaux ont influencé Robert Michels (Les Partis politiques, 1911), Max Weber (La Vocation d'homme politique, 1919) et, plus près de nous, de nombreux auteurs, notamment Maurice Duverger qui, dans ses Partis politiques (1951) a reconnu sa dette à son égard. Né en 1854, à Grodno, en Russie, Moïseï Ostrogorski fit ses études de droit à Saint-Pétersbourg, avant de suivre à Paris les cours qu'Émile Boutmy professait à l'École libre des sciences politiques. […] Lire la suite

KALDOR NICHOLAS (1908-1986)

  • Écrit par 
  • Gérard GRELLET
  •  • 965 mots

Cette analyse constitue la justification théorique de la politique économique des gouvernements travaillistes de l'après-guerre, politique fondée sur le maintien d'une demande à un niveau élevé. Elle va bien évidemment à l'encontre de la politique déflationniste et monétariste du gouvernement de Margaret Thatcher, dont Nicholas Kaldor est l'un des critiques les plus virulents (The Economic Consequences of Mrs. […] Lire la suite

BEERNAERT AUGUSTE (1829-1912)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie MAYEUR
  •  • 637 mots

Le roi Léopold inquiet de la politique menée par les catholiques intransigeants Jacobs et Woeste exige leur départ du gouvernement. Malou démissionne. Beernaert est appelé alors à former un gouvernement catholique modéré de « pacification politique et sociale », qui dure du 26 octobre 1884 au 26 mars 1894. Selon le mot de Pirenne, cet ancien « doctrinaire » passé à droite contraignit la droite catholique à une politique dont une grande partie de ses membres ne voulait pas. […] Lire la suite

PEUPLE NOTION DE

  • Écrit par 
  • Yves SUREL
  •  • 1 505 mots

Avec Hobbes, c'est donc la fiction d'une entité homogène comme socle de la communauté politique qui est posée. Rousseau prolongea et magnifia cette fiction constitutive de l'ordre politique, en l'associant cette fois à l'idée de « volonté générale ». Pour lui, « la volonté générale, qui n'est rien en réalité que la pensée du peuple quand celui-ci pense l'être commun » devient la condition nécessaire à l'existence de cet acteur politique particulier que constitue le peuple. […] Lire la suite

DIFFÉRENCE, philosophie

  • Écrit par 
  • Alfredo GOMEZ-MULLER
  •  • 1 541 mots

Dans le champ de la philosophie politique, et en lien avec les transformations culturelles déjà mentionnées, la notion de différence est à la base du débat contemporain sur la justice culturelle. Dans le cadre de ce débat, qui comprend la discussion sur le multiculturalisme, le philosophe canadien Charles Taylor propose d'associer à la politique de l'égale dignité des citoyens (reconnaissance formelle de l'identité universelle des sujets en tant que sujets des mêmes droits) une « politique de la différence » visant à remédier aux situations d'oppression culturelle qui sont incompatibles avec la justice. […] Lire la suite

NYERERE JULIUS KAMBARAGE (1922-1999)

  • Écrit par 
  • François CONSTANTIN
  •  • 753 mots
  •  • 1 média

Le Tanzanien Julius Nyerere, homme d'État hors du commun, contrastait avec l'image négative que l'on a de la classe politique en général, et dans le Tiers Monde en particulier. Face aux manichéismes et aux dogmatismes ambiants, cet intellectuel, intègre, chrétien, fin politique, détonnait par son esprit libre, ses positions atypiques, ses réussites comme ses échecs. […] Lire la suite

SÁ CARNEIRO FRANCISCO (1934-1980)

  • Écrit par 
  • Alfredo MARGARIDO
  •  • 1 084 mots

Le dernier pari politique de celui-ci était la liquidation politique du président de la République, le général Ramalho Eanes. Si les deux hommes ont pu apparaître comme marqués par des inimitiés personnelles, il faut dépasser ces querelles pour noter la façon dont Ramalho Eanes essaya de ne pas renoncer aux acquis de la gauche. La lucidité politique de Sá Carneiro a été, dans ce cas, prise en défaut, mais cela s'explique ; il voulait reconstituer le tandem classique de la politique portugaise sous la dictature : un président effacé, voire nul, laissant toute liberté d'action à un Premier ministre tout-puissant. […] Lire la suite

NAZISME

  • Écrit par 
  • Johann CHAPOUTOT
  •  • 4 764 mots
  •  • 2 médias

La SS recrute ainsi ces jeunes cadres, qui se retrouveront aux postes les plus importants après 1933, dans la police et dans les services de la SS et de l’État qui piloteront la politique industrielle, la politique agricole et les plans de conquête et de colonisation de l’Est de l’Europe. Accession au pouvoir et nazification Répliques à la présence électorale maintenue du K. […] Lire la suite

KHROUCHTCHEV NIKITA SERGUEÏEVITCH (1894-1971)

  • Écrit par 
  • Bernard FÉRON
  •  • 1 760 mots
  •  • 4 médias

Dès 1936, il franchit rapidement les échelons qui menaient au sommet de la hiérarchie : membre du comité central, puis, en 1938, suppléant du bureau politique et premier secrétaire d'Ukraine, membre titulaire du bureau politique en 1939. Il changea d'affectation pendant la guerre. L'Ukraine était alors occupée. Après avoir organisé des groupes de partisans, il obtint le grade de général en qualité de commissaire politique. […] Lire la suite

ABENSOUR MIGUEL (1939-2017)

  • Écrit par 
  • Anne KUPIEC
  •  • 898 mots
  •  • 1 média

L’intérêt conjugué pour le politique et pour ses acteurs conduisit Miguel Abensour à développer une profonde interrogation, nourrie notamment par ses lectures de Machiavel et de Hannah Arendt, à se prononcer « contre la souveraineté de la philosophie sur la politique » et à élaborer une « philosophie politique critique » (Pour une philosophie politique critique, 2009), laquelle entretient, sous certaines conditions, des rapports avec la première Théorie critique où domine l’œuvre d’Adorno. […] Lire la suite

ECEVIT BÜLENT (1925-2006)

  • Écrit par 
  • Ali KAZANCIGIL
  •  • 1 153 mots
  •  • 2 médias

Il élimine les notables et les propriétaires terriens au profit de dirigeants locaux qui partagent sa philosophie politique, visant à faire participer les citoyens à la gestion du pays, et ses conceptions socioéconomiques égalitaires. L'intervention des militaires dans la politique turque, le 12 mars 1971, l'interrompt dans ce travail. Il se dresse immédiatement contre cette intrusion de l'armée dans la vie politique et démissionne de son poste de secrétaire général. […] Lire la suite

TRICHET JEAN-CLAUDE (1942- )

  • Écrit par 
  • Jean-Marc DANIEL
  •  • 1 141 mots
  •  • 1 média

Il propose donc une politique de long terme qu'il baptise la « désinflation compétitive ». Si cette politique repose sur la politique monétaire, comme celle du franc fort, elle n'est pas tournée vers un objectif de change (d'ailleurs, le franc est dévalué en 1986). Son but premier est la disparition de l'inflation et son but ultime, un taux d'intérêt à long terme peu élevé. […] Lire la suite

CHURCHILL WINSTON (1874-1965)

  • Écrit par 
  • Albert MABILEAU
  •  • 2 101 mots
  •  • 6 médias

Dans cette atmosphère réaliste, ses idées sont les éléments d'une politique concrète, voire conjoncturelle ; elles peuvent varier selon le moment et la position du personnage sur la scène politique. Elles relèvent toutes de la politique internationale et il ne semble pas que Churchill, convaincu sans doute de l'excellence de l'héritage traditionnel et victorien, ait poursuivi de grands desseins de politique intérieure. […] Lire la suite

GOUVERNEMENT

  • Écrit par 
  • Didier MAUS
  •  • 4 710 mots
  •  • 2 médias

Dans les démocraties, la vie politique s'organise autour de la conquête du gouvernement. […] Lire la suite

DROYSEN JOHANN GUSTAV (1808-1884)

  • Écrit par 
  • Albert CREMER
  •  • 643 mots

L'un des représentants les plus brillants d'un groupe d'historiens allemands du xixe siècle, dont l'œuvre est profondément imprégnée par la volonté de l'émancipation politique de la bourgeoisie dans le cadre d'une unification nationale allemande. Pour Droysen, conformément aux règles de la dialectique hégélienne, les buts de l'action politique émergent de la tradition historique. […] Lire la suite

COSTE-FLORET PAUL (1911-1979)

  • Écrit par 
  • Christian SAUVAGE
  •  • 965 mots

Battu aux élections législatives pour la première fois, il comprend que sa carrière politique s'achève. Il démissionne de sa mairie de Lodève, bien qu'il ait obtenu la majorité absolue dans sa commune même. Un geste plein d'élégance, mais aussi un geste de respect pour le suffrage universel qui témoigne de sa conception rigoureuse de l'action politique. […] Lire la suite

VINGTIÈME CONGRÈS DU PARTI COMMUNISTE DE L'U.R.S.S. (1956)

  • Écrit par 
  • Ilios YANNAKAKIS
  •  • 1 480 mots
  •  • 1 média

Le rapport officiel de Khrouchtchev, quant à lui, présentait les grandes lignes du « cours nouveau » de la politique du Parti communiste et de l'État soviétique. En politique extérieure, par la coexistence pacifique, l'Union soviétique trouvait son intérêt à s'engager dans « une politique active d'amélioration des relations avec les États-Unis et les pays capitalistes occidentaux », dont les succès industriels et les progrès techniques sont reconnus. […] Lire la suite

BANQUES CENTRALES

  • Écrit par 
  • Sylvie DIATKINE
  •  • 6 895 mots
  •  • 1 média

La politique monétaire Les principes : règles ou politique discrétionnaire ? La politique monétaire consiste d'abord à déterminer des principes d'émission de l'offre de monnaie. Le débat à ce sujet est ancien. Act de Peel (Grande-Bretagne, 1844) En régime d'étalon métallique apparaît l'opposition qu'on connaît aujourd'hui entre politique de règles et politique discrétionnaire (rules versus discretion). […] Lire la suite

BOULANGISME

  • Écrit par 
  • Armel MARIN
  •  • 1 085 mots

L'aventure boulangiste lie pour la première fois l'institution militaire à l'ambition politique. Le boulangisme va faire du patriotisme un des fondements de la vie politique à droite ; mais on le trouve aussi à gauche et à l'extrême gauche. Les radicaux n'aiment ni le goût du pouvoir chez les opportunistes ni leur politique. Clemenceau fait de Georges Boulanger (1837-1891) le ministre de la Guerre de Freycinet, en janvier 1886. […] Lire la suite

VERWOERD HENDRIK (1901-1966)

  • Écrit par 
  • Françoise MEUSY
  •  • 636 mots
  •  • 1 média

C'est à ce poste que, pendant huit ans, il applique systématiquement la politique d'apartheid, qui tient lieu de doctrine à son parti. Estimant en effet que tout début d'intégration ou d'assimilation des indigènes, dans un pays où les Blancs ne représentent que 20 p. 100 de la population, mènerait à la disparition de ces derniers, il prône une politique de ségrégation complète. […] Lire la suite