« Politique militaire »

Tous les événements contemporains (politiques, économiques et sociaux) en lien avec « Politique militaire ».

Trier :

14-15 février 2013 France – Inde. Visite d'État du président François Hollande en Inde

Il appelle au développement de partenariats industriels dans les secteurs sensibles de haute technologie, y compris le militaire et le nucléaire civil, justifiant l'absence de risque de cette politique par le constat que les deux pays partagent les mêmes valeurs.  […] Lire la suite

10-30 janvier 2013 Mali – France. Intervention militaire française au Mali

Le 14 également, les États-Unis et le Royaume-Uni annoncent l'envoi d'une aide logistique à l'intervention militaire française. Le 14 enfin, la France reçoit le soutien unanime du Conseil de sécurité de l'O.N.U. à son opération militaire. Le 17, les premiers soldats africains de la Mission internationale de soutien au Mali (Misma), prévue par la résolution 2085 adoptée par le Conseil de sécurité de l'O. […] Lire la suite

2-30 janvier 2013 Syrie. Poursuites des violences et des pressions étrangères

Le président américain Barack Obama, le Premier ministre britannique David Cameron et le président français François Hollande avaient déclaré en août 2012 que le recours à l'arme chimique par le régime de Damas justifierait une intervention militaire de leur part. Le 29, l'aviation israélienne frappe plusieurs cibles militaires en Syrie, dont un centre de recherche sur les armes chimiques et un convoi transportant des armements vers le Liban. […] Lire la suite

2-12 août 2012 Égypte. Mise à l'écart du maréchal Hussein Tantaoui

Il met ainsi fin à la mainmise des militaires sur la vie politique du pays, qui durait depuis la révolution de 1952.  […] Lire la suite

21-30 mai 2012 Mali. Agression du président par intérim et fusion des groupes armés rebelles touaregs

rejettent l'accord conclu avec les islamistes en raison du « djihadisme salafiste prôné par Ansar Eddine inconciliable avec la ligne politique du M.N.L.A. » et de « la forte imbrication avérée entre Al-Qaida au Maghreb islamique et Ansar Eddine ».  […] Lire la suite

22 décembre 2011 France. Adoption par l'Assemblée nationale d'une loi réprimant la négation des génocides

La Turquie, qui avait prévenu la France des « graves conséquences » du vote de cette loi sur les relations bilatérales, rappelle son ambassadeur à Paris et annonce la suspension de la coopération politique et militaire avec la France.  […] Lire la suite

18-22 décembre 2011 Irak. Fin de l'opération de retrait des forces américaines dans un climat de crise politique

Le 18, les cinq cents derniers soldats américains présents sur le sol irakien quittent le pays sans cérémonie, avec treize jours d'avance sur le calendrier prévu et près de neuf ans après l'occupation du pays pour chasser Saddam Hussein du pouvoir. L'opération militaire a coûté la vie à près de quatre mille cinq cents soldats américains, et plus de cent mille civils irakiens ont été tués dans les affrontements durant cette période. […] Lire la suite

8-29 août 2011 Libye. Chute de Tripoli

), organe politique de la rébellion contre le régime du colonel Kadhafi, annonce le limogeage de son bureau exécutif, c'est-à-dire de son gouvernement. Officiellement justifiée par des « erreurs administratives », cette décision intervient à la suite de l'assassinat, en juillet, du général Abdel Fatah Younès, chef militaire de l'insurrection. Le 13, les rebelles pénètrent dans Zaouïa, à l'ouest de Tripoli, coupant la voie d'approvisionnement qui relie la capitale à la Tunisie. […] Lire la suite

1er-5 août 2011 États-Unis. Crise de la dette américaine

L'accord prévoit aussi des coupes à hauteur de 1 000 milliards de dollars dans les dépenses publiques sur dix ans, dont 350 milliards dans le domaine militaire. Une baisse supplémentaire des dépenses d'environ 1 500 milliards de dollars sur dix ans doit être décidée par une commission parlementaire bipartite d'ici à la fin de novembre. Enfin, une réduction de 4 p. […] Lire la suite

3-28 juillet 2011 Libye. Reconnaissance de la rébellion et assassinat de son chef militaire

Le 28, le général Abdel Fatah Younès, ancien ministre de l'Intérieur devenu chef militaire de la rébellion, est assassiné à Benghazi, capitale des insurgés, dans des circonstances obscures.  […] Lire la suite

1er-27 mai 2011 Libye. Intensification de l'opération militaire de l'O.T.A.N.

autorisant l'intervention militaire contre la Libye.  […] Lire la suite

4-25 avril 2011 Libye. Persistance des combats

Le 4, alors que les combats entre forces loyalistes et insurgés se poursuivent entre les villes de Brega et d'Ajdabiya, les États-Unis annoncent le retrait de leurs avions de combat engagés dans l'opération militaire menée par la coalition internationale dans le but de protéger les civils. Le 5, le chef militaire des insurgés, le général Abdel Fatah Younès, accuse l'O. […] Lire la suite

2-31 mars 2011 Libye. Intervention militaire d'une coalition occidentale

Le 2, les forces loyales au colonel Mu'ammar al-Kadhafi reprennent l'offensive contre les insurgés qui, en février, ont pris le contrôle de l'est du pays. Le Guide menace les Occidentaux d'un « nouveau Vietnam » s'ils décident d'intervenir. De leur côté, les insurgés appellent l'O.N.U. à autoriser des frappes aériennes et à instaurer une zone d'exclusion aérienne. […] Lire la suite

1er-16 février 2011 Jordanie. Montée de la contestation

Le 1er, le roi Abdallah II nomme Maarouf Bakhit, son ancien conseiller militaire, au poste de Premier ministre en remplacement de Samir al-Rifai dont le départ était réclamé par les manifestants qui protestent depuis trois semaines contre la hausse des prix et le chômage. La contestation est menée par le Front d'action islamique, branche politique des Frères musulmans. […] Lire la suite

1er-28 décembre 2010 Côte d'Ivoire. Crise politique à l'issue de l'élection présidentielle

Le 1er, le délai légal de proclamation des résultats définitifs de l'élection présidentielle de novembre expire sans que la Commission électorale indépendante (C.E.I.) ne se soit exprimée. Le 2, le président de la C.E.I. Youssouf Bakayoko, auquel le Premier ministre Guillaume Soro a garanti la protection, rend publics les résultats provisoires du scrutin, hors des locaux de la commission électorale et sous la protection des casques bleus de l'O. […] Lire la suite

12 septembre 2010 Turquie. Approbation de la nouvelle Constitution par référendum

Le jour du trentième anniversaire du coup d'État militaire de 1980, les électeurs approuvent, par 58 p. 100 des voix, la réforme de la Constitution édictée par la junte en 1982, que présente le gouvernement de Recep Tayyip Erdogan. Le taux de participation est de 77 p. 100. Les articles modifiés visent à limiter les prérogatives de l'armée et des juges dans la vie politique. […] Lire la suite

11-15 février 2010 Iran. Célébration du trente et unième anniversaire de la révolution islamique

Le pouvoir militaire, mais aussi économique et politique, des pasdarans s'est considérablement accru depuis l'instauration de la République islamique.  […] Lire la suite

12-25 janvier 2010 Haïti. Séisme meurtrier et destructeur

Les États-Unis et la France sont parmi les premiers pays à porter assistance à Haïti, Washington lançant notamment une vaste opération militaire avec l'envoi sur zone du porte-avions nucléaire Carl-Vinson. Le 15, l'armée américaine prend le contrôle de l'aéroport de la capitale en vertu d'un accord passé avec le président haïtien René Préval. « Nous sommes à un de ces moments où doit s'exercer le leadership américain », déclare le président Obama qui annonce l'envoi sur place de dix mille soldats et le déblocage de 100 millions de dollars d'aide. […] Lire la suite

25-30 juin 2009 Honduras. Coup d'État militaire

Il est conduit de force au Costa Rica, où il demande l'asile politique, s'estimant « victime d'un coup d'État ». Le lendemain, des affrontements autour du palais présidentiel ont lieu entre les partisans du président et l'armée. Le 30, l'Assemblée générale de l'O.N.U. adopte une résolution demandant le retour au pouvoir « immédiat et sans condition » du président déchu. […] Lire la suite

18 février - 10 mars 2009 Israël – Autorité palestinienne. Poursuite du plan de sortie de crise

), pour engager un processus de sortie de crise entre Israël et les Palestiniens à la suite de l'offensive militaire israélienne dans la bande de Gaza en décembre-janvier sont compromis par l'annonce du Premier ministre israélien sortant, Ehoud Olmert, que tout accord sur une trêve ou sur l'ouverture de points de passage à Gaza serait conditionné à la libération préalable du caporal israélien Gilad Shalit, enlevé par le Hamas en 2006. […] Lire la suite

2-25 janvier 2009 Sri Lanka. Offensive de l'armée contre les séparatistes tamouls

Le 2, Kilinochchi, la « capitale » politique des Tigres de libération de l'Eelam tamoul (L.T.T.E.), dans le nord du pays, tombe aux mains de l'armée sri-lankaise, au terme d'une vaste offensive militaire lancée par le président Mahinda Rajapakse, qui a adopté, depuis son élection en novembre 2005, une ligne dure contre l'insurrection de la minorité tamoule. […] Lire la suite

1er-20 décembre 2008 États-Unis. Nominations dans la future administration Obama

Le 20, le président élu confirme sa rupture avec la politique de son prédécesseur en matière d'environnement en nommant comme premier conseiller scientifique à la Maison-Blanche le physicien John Holdren, très engagé dans la lutte contre le réchauffement climatique.  […] Lire la suite

12-14 juillet 2008 France – Union européenne. Lancement de l'Union pour la Méditerranée

Le 14, les participants au sommet de Paris sont conviés à assister, sur les Champs-Élysées, au traditionnel défilé militaire qui marque la fête nationale française.  […] Lire la suite

25-26 mars 2008 Comores. Reprise du contrôle d'Anjouan par Moroni

Le 26, alors que les troupes fédérales ont reconquis l'île, le colonel Bacar fuit Anjouan et se réfugie à Mayotte, île française des Comores, où il demande l'asile politique à la France.  […] Lire la suite

25-31 octobre 2007 Tchad – France. L'O.N.G. L'Arche de Zoé accusée d'enlèvement d'enfants au Tchad

Le 31, le président Nicolas Sarkozy appelle son homologue tchadien au respect de la « présomption d'innocence » et lui fait part de son souhait que les Français arrêtés au Tchad soient jugés en France Il réitère sa « confiance » au président Déby, avec lequel a été difficilement négocié le déploiement de l'Eufor, la force militaire européenne dans l'est du Tchad, pièce maîtresse de la politique portée par la France pour assurer la protection des quatre cent mille réfugiés soudanais et déplacés tchadiens et centrafricains victimes du conflit du Darfour. […] Lire la suite

1er-28 août 2007 Irak. Crise politique et poursuite des violences

Le 28, dans la ville sainte de Kerbala, des combats qui font au moins cinquante-deux morts opposent des miliciens de l'Armée du Mahdi, fidèle à l'imam chiite Moqtada Al-Sadr, et des combattants de l'organisation chiite Badr, aile militaire du C.S.I.I.  […] Lire la suite

1er-17 juin 2007 Serbie – Union européenne. Reprise des négociations

avaient été interrompues en mai 2006 en raison du manque de coopération de la Serbie dans la recherche des criminels de guerre, notamment du général Ratko Mladić et de Radovan Karadzić, anciens chefs respectivement militaire et politique des Serbes de Bosnie. La veille, Belgrade avait annoncé l'arrestation du général Zdravko Tolimir, un proche de Ratko Mladić, et la création d'un Conseil de sécurité nationale chargé de traquer les criminels de guerre. […] Lire la suite

6-12 mai 2007 Pakistan. Aggravation de la crise politique

Le 6, à Lahore, quelque vingt mille personnes acclament Iftikhar Mohammed Chaudhry, le président de la Cour suprême suspendu le 9 mars pour « inconduite et abus de pouvoir » par le président Pervez Moucharraf qui entend se faire réélire à la tête de l'État en 2007 tout en conservant son poste de chef de l'armée. Iftikhar Mohammed Chaudhry, qui incarne désormais l'opposition au pouvoir militaire, s'en prend pour la première fois publiquement au chef de l'État, affirmant que le « système dictatorial de gouvernement et le concept de concentration des pouvoirs sont terminés ». […] Lire la suite

5-27 mars 2007 Irak. Conférence internationale à Bagdad

Le 8, le commandant américain des forces alliées en Irak, le général David Petraeus, qui a succédé en février au général George Casey, déclare qu'« il n'y a pas de solution militaire au conflit » irakien. « L'action militaire est nécessaire, ajoute-t-il, [...] mais il doit y avoir un aspect politique. » Le 10 se tient à Bagdad une conférence internationale sur l'Irak à laquelle assistent notamment, au côté des représentants irakiens, des délégués américains, iraniens et syriens, pour la première fois réunis. […] Lire la suite

21 février - 2 mars 2007 Italie. Démission et reconduction du gouvernement de Romano Prodi

Le litige portait sur la présence militaire italienne en Afghanistan et sur l'agrandissement de la base militaire américaine de Vicence. Le 22, Romano Prodi impose aux chefs des formations de la coalition gouvernementale un pacte de gouvernement « non négociable » dans la perspective de la reconduction de l'équipe sortante; il est établi que le président du Conseil a « autorité » pour exprimer la position du gouvernement de manière « unitaire ». […] Lire la suite

2-28 janvier 2007 Irak – États-Unis. Renforcement des effectifs américains

Et, comme au Vietnam, la seule solution rationnelle est politique et non pas militaire. » Le 10, dans un discours télévisé prononcé depuis la Maison-Blanche, le président George W. Bush présente sa nouvelle politique en Irak, où les États-Unis doivent selon lui « changer de stratégie ». « En augmentant, dit-il, notre soutien en ce moment crucial et en aidant les Irakiens à briser le cycle actuel de la violence, nous pouvons en fait nous rapprocher du jour où nos troupes pourront commencer à rentrer ». […] Lire la suite

16 septembre - 1er octobre 2006 Thaïlande. Coup d'État militaire

Le 16, six attentats à la bombe frappent simultanément la ville de Hat Yai, capitale économique du sud du pays, faisant quatre morts. Les trois provinces méridionales sont, depuis janvier 2004, le théâtre d'une guérilla séparatiste présumée islamiste qui a déjà fait quelque mille cinq cents morts. La manière forte pratiquée à son encontre par le gouvernement actuel est mise en cause. […] Lire la suite

4-23 avril 2006 Israël – Autorité palestinienne. Suspension des aides européenne et américaine au gouvernement palestinien

Kofi Annan, dans laquelle il évoque le souhait de son peuple de « mener une vie digne dans la paix et l'indépendance, côte à côte avec nos voisins », tout en déplorant que la politique d'Israël menace « les espoirs de parvenir à un règlement final et pacifique sur la base d'une solution prévoyant deux États ». Il dément toutefois que ses propos constituent une quelconque reconnaissance implicite de l'État hébreu. […] Lire la suite

1er-30 novembre 2005 Israël – Autorité palestinienne. Démission du gouvernement israélien

Représentant des couches défavorisées de la population, majoritairement séfarades, Amir Peretz est partisan d'une rupture de la coalition gouvernementale à laquelle il reproche sa politique « antisociale ». Le 14, à Naplouse, en Cisjordanie, l'armée israélienne tue un chef militaire du Hamas. Le 15, Israël et l'Autorité palestinienne parviennent, sous la pression des États-Unis, à un accord sur l'ouverture du point de passage de Rafah, situé entre la bande de Gaza et l'Égypte, qui doit pemettre aux Palestiniens de sortir de ce territoire sans passer par Israël. […] Lire la suite

12-31 octobre 2005 Liban – Syrie. Rapport de la commission d'enquête de l'O.N.U. sur l'assassinat de Rafic Hariri

Le rapport évoque toutefois l'implication du président libanais Émile Lahoud et du chef de la sécurité militaire syrienne, le général Assef Shawkat, beau-frère du président syrien Bachar Al-Assad. Par ailleurs, le rapport accuse Damas d'avoir « gêné » l'enquête. Les motivations de l'assassinat ne sont pas entièrement éclaircies, même si le rapport juge « probable » que celles-ci sont d'ordre « politique », sans exclure les questions de « fraude, corruption et blanchiment d'argent ». […] Lire la suite

13-18 septembre 2005 Afghanistan. Élections législatives

Washington mène de son côté l'opération militaire Liberté immuable contre les talibans et Al-Qaida. Plusieurs pays européens, dont la France et l'Allemagne, s'opposent à la proposition américaine. Le 18 se tiennent les élections législatives – les premières depuis 1969 –, qui mettent fin au « processus de Bonn » pour la reconstruction politique du pays, engagé en décembre 2001. […] Lire la suite

28-29 avril 2005 Russie – Israël – Autorité palestinienne. Visite de Vladimir Poutine en Israël et Cisjordanie

Le 29, Vladimir Poutine se rend à Ramallah où il assure le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas de l'aide politique, militaire et économique de la Russie.  […] Lire la suite

2-27 février 2005 Royaume-Uni. Tensions en Irlande du Nord à la suite d'accusations contre l'I.R.A.

Celles-ci concernaient principalement le démantèlement de son arsenal militaire, commencé en octobre 2001. En décembre 2004, le Sinn Fein, vitrine politique de l'I.R.A., avait rejeté la demande, émise par les partis protestants, d'apporter une preuve photographique du désarmement de l'organisation clandestine catholique. Parallèlement, Londres et Dublin avaient accusé l'I. […] Lire la suite

1er-31 décembre 2004 Irak. Poursuite des violences et libération des otages français

Le 21 également, l'attaque d'une base militaire américaine à Mossoul, revendiquée par le groupe Ansar Al-Sunna, réputé proche du réseau terroriste Al-Qaida, cause la mort de quatorze soldats et quatre civils américains. Le 21 toujours, le Premier ministre britannique Tony Blair effectue une visite surprise à Bagdad et dans deux camps militaires proches de Bassorah. […] Lire la suite

2-16 décembre 2004 Bosnie-Herzégovine. Maintien de la paix assuré par l'Europe et crise politique interne

En réaction, le Premier ministre de la République serbe Dragan Mikerević, ainsi que plusieurs responsables serbes au gouvernement central présentent leur démission, provoquant une crise politique.  […] Lire la suite

4-30 novembre 2004 Irak. Assaut général contre Fallouja

Il s'agit du plus fort engagement militaire en Irak depuis la chute de Bagdad. Le 10, des affrontements entre rebelles et forces de la coalition éclatent dans d'autres villes du « triangle sunnite », ainsi qu'à Mossoul. Le 11, à Fallouja, l'armée américaine retrouve Mohammed Al-Joundi, le chauffeur syrien des deux journalistes français enlevés en août. […] Lire la suite

24 novembre 2004 France – Libye. Visite du président Jacques Chirac à Tripoli

Jacques Chirac affirme sa volonté d'établir avec la Libye un « partenariat politique régulier sur les sujets d'intérêt commun ». Dans un entretien publié le même jour dans la presse française, Mouammar Kadhafi critique la présence militaire française en Afrique, et notamment en Côte d'Ivoire.  […] Lire la suite

14 novembre 2004 Espagne. Appel de Batasuna au « dialogue politique »

, appelle à « ouvrir une voie politique et démocratique, et [à] fermer une page de vingt-cinq ans dans l'histoire récente du Pays basque ». Batasuna prône l'abandon de « la confrontation politique et armée », et l'engagement d'un processus de paix avec les autorités espagnoles. Ce processus passe par la conclusion d'un « accord sur un nouveau statut » pour la communauté autonome basque et le règlement « entre E. […] Lire la suite

1er-30 septembre 2004 Irak. Multiplication des enlèvements et des attentats, et annonce d'une conférence internationale

Le 23, à Washington, Iyad Allaoui, s'exprimant devant le Congrès, défend la politique irakienne de George W. Bush. Le 24, dans un entretien au New York Times, le secrétaire d'État américain Colin Powell déclare que les États-Unis approuvent l'idée du Premier ministre irakien d'organiser une conférence internationale sur l'Irak. Cette proposition avait été défendue par Paris et Moscou en avril 2003 et, plus récemment, par John Kerry. […] Lire la suite

19 septembre 2004 Chine. Fin de la transition politique

À l'issue du plénum du comité central du Parti communiste, Jiang Zemin démissionne de son dernier poste officiel, celui de chef de la commission militaire – la direction de l'armée –, qui revient à Hu Jintao. Ce dernier est déjà chef du parti depuis 2002 et chef de l'État depuis 2003.  […] Lire la suite

1er-31 août 2004 Irak. Épreuve de force à Nadjaf et enlèvement de journalistes français

Il annonce également « l'entrée de son mouvement dans le processus politique ». Le 31, un site Internet diffuse les images de la mise à mort de douze otages népalais par le groupe islamiste irakien Ansar Al-Sunna, proche d'Al-Qaida. Cette annonce provoque, le lendemain, à Katmandou, des émeutes anti-musulmanes et des manifestations contre le gouvernement népalais. […] Lire la suite

1er-28 mai 2004 Irak – États-Unis. Révélations sur les sévices infligés aux prisonniers irakiens par des soldats de la coalition

Le 24, le président Bush présente la politique irakienne des États-Unis dont les étapes à venir font l'objet d'un projet de résolution déposé, le même jour, conjointement avec le Royaume-Uni, devant le Conseil de sécurité de l'O.N.U.: respect de la date du 30 juin pour le transfert « total » de souveraineté aux autorités irakiennes, mise en place d'un gouvernement intérimaire et d'un Conseil national, maintien « aussi longtemps que nécessaire » des forces de la coalition transformées en « force multinationale », et élections libres en janvier 2005. […] Lire la suite

4-30 avril 2004 Irak. Affrontements meurtriers des soldats de la coalition avec les extrémistes chiites et la guérilla sunnite

Bush et le Premier ministre britannique Tony Blair, réunis à Washington, appellent de leurs vœux l'adoption, par le Conseil de sécurité, d'une résolution concrétisant le « rôle central » que les Nations unies devraient jouer « pour développer le programme et la machinerie de la transition politique vers une démocratie irakienne pleine et entière » après le 30 juin. […] Lire la suite

7-17 avril 2004 Espagne. Investiture de José Luis Rodriguez Zapatero à la présidence du gouvernement

Il insiste sur l'« engagement européen » de l'Espagne et confirme que les soldats espagnols présents en Irak seront rapatriés « si les Nations unies ne prennent pas le contrôle politique et la direction militaire dans ce pays » avant le 30 juin. Le 16, José Luis Rodriguez Zapatero est élu président du gouvernement par 183 voix sur 350, avec l'aide des communistes de la Gauche unie, des indépendantistes catalans d'Esquerra Republicana, du Bloc nationaliste galicien, de la Junte aragonaise et de la Coalition canarienne. […] Lire la suite

2-30 novembre 2003 Irak. Accélération du transfert du pouvoir aux Irakiens et multiplication des attentats

Le 24, alors que les sondages aux États-Unis indiquent qu'une majorité de la population désapprouve la façon dont est conduite la politique en Irak, le président Bush déclare, dans un discours prononcé à la base militaire de Fort Carson (Colorado), que les soldats américains se sacrifient pour « la démocratie, la tolérance et le droit et la dignité de tous les peuples ». […] Lire la suite