« nationalisme »

MALOUINES (GUERRE DES)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 1 020 mots
  •  • 3 médias

Celle-ci, dont l'autorité intérieure était quelque peu ébranlée par de premiers résultats économiques médiocres et un taux de chômage croissant, et qui, à l'extérieur, avait consenti trois ans plus tôt à forcer la main aux colons blancs rhodésiens malgré l'intransigeance de sa droite impérialiste, fit preuve d'un nationalisme égal à celui de ses adversaires. […] Lire la suite

Les médias de la recherche « nationalisme » :

Afficher les médias de « nationalisme »

WACKENRODER WILHELM (1773-1798)

  • Écrit par 
  • Françoise AURIVAUD
  •  • 1 073 mots

Quelques éléments biographiques permettront de mieux situer le personnage : maturité précoce, débilité physique et sensibilité excessive — qualités abusivement valorisées dès qu'il s'agit de nourrir le cliché de l'écrivain romantique ! — font qu'il se sent très tôt en désaccord avec son entourage ; son père penchait vers le nationalisme, mais jamais le jeune Wackenroder ne s'enthousiasmera pour un patriotisme spécifiquement prussien. […] Lire la suite

FRANÇOIS-PONCET ANDRÉ (1887-1978)

  • Écrit par 
  • Armand BÉRARD
  •  • 1 114 mots
  •  • 1 média

Mais, avec l'affaire de Corée, le sentiment que l'Occident avait besoin du potentiel allemand, le développement du nationalisme chez les libéraux-démocrates, la difficile question de la Sarre, les maladroites arguties juridiques de certains collaborateurs du chancelier, les réactions inévitables de l'opinion française à des prétentions croissantes conduisirent à l'échec de la Communauté européenne de défense. […] Lire la suite

SPIVAK GAYATRI (1942- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 344 mots

Parmi les écrits critiques de Gayatri Spivak, citons In Other Worlds : Essays in Cultural Politics (1987, En d'autres mondes, en d'autres mots : essais de politique culturelle), Can the Subaltern Speak ? (1988, Les subalternes peuvent-elles parler ?), The Post-Colonial Critic (1990), Thinking Academic Freedom in Gendered Post-Coloniality (1992), Outside in the Teaching Machine (1993), A Critique of Postcolonial Reason (1999), Death of a Discipline (2003), Other Asias (2005) et Nationalism and the Imagination (2009, Nationalisme et imagination), Rethinking comparativism (2010). […] Lire la suite

MACLENNAN HUGH (1907-1990)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 307 mots

Return of the Sphinx (1967) est un roman politique sur le nationalisme des Canadiens francophones. Dans sa septième œuvre de fiction, Voices in Time (1980), MacLennan raconte comment un homme tente de reconstruire l'histoire d'un Canada détruit par une catastrophe nucléaire. Il meurt le 7 novembre 1990 à Montréal. […] Lire la suite

ŠTROSMAJER JOSIP JURAJ, ou STROSSMAYER JOSEF GEORG (1815-1905)

  • Écrit par 
  • Roger AUBERT
  •  • 350 mots

Champion du nationalisme yougoslave, il devint vite le chef moral de l'opposition à l'oligarchie magyare, militant d'abord pour une restructuration de l'Empire sur une base fédérale, puis évoluant, à partir de 1867, dans le sens d'un regroupement de tous les Slaves du Sud. Il fit de son palais épiscopal un lieu de rendez-vous pour les slavophiles de tous les pays (le philosophe russe Soloviev, notamment, était de ses amis), subventionna journaux et publications sur l'histoire, la littérature et le folklore slaves et contribua largement à la fondation de l'Académie croate des sciences en 1867 et de l'université d'Agram (Zagreb) en 1874. […] Lire la suite

SAVIGNY FRIEDRICH KARL VON (1779-1861)

  • Écrit par 
  • François BURDEAU
  •  • 367 mots
  •  • 1 média

Ce « nationalisme juridique » influencera profondément les juristes allemands. C'est au droit romain que Savigny consacre la plus grande part de ses recherches dont il publie les résultats dans ses deux importants ouvrages : Histoire du droit romain au Moyen Âge (Geschichte des römischen Rechts im Mittelalter, 1815-1852) et Le Système du droit romain d'aujourd'hui (System des heutigen römischen Rechts, 1840-1849). […] Lire la suite

STRESEMANN GUSTAV (1878-1929)

  • Écrit par 
  • François-Georges DREYFUS
  •  • 378 mots
  •  • 2 médias

Député en 1907, Stresemann va rapidement devenir l'une des têtes de file du Parti national-libéral et fera preuve d'un nationalisme dont il ne se départira jamais. Élu à la Constituante de Weimar, il fonde le Parti populiste et défend une politique qui tient compte des réalités économiques et politiques nationales et internationales. En août 1923, il succède à Cuno à la chancellerie et forme un gouvernement de conciliation qui met fin à la résistance passive dans la Ruhr. […] Lire la suite

NERUDA JAN (1834-1891)

  • Écrit par 
  • Ivo FLEISCHMANN
  •  • 359 mots

Son nationalisme comme son cosmopolitisme se distinguent néanmoins de ceux de la bourgeoisie montante. Quant à ses souvenirs de voyage en Italie, en France, en Turquie ou sur les Lieux saints, ils témoignent toujours d'un regard critique. Notons que le poète chilien Pablo Neruda a choisi son pseudonyme après la lecture des Contes de la Malá Strana. […] Lire la suite

ALMQVIST CARL JONAS LOVE (1793-1866)

  • Écrit par 
  • Régis BOYER
  •  • 1 112 mots

Il évite les excès du mysticisme allemand, ne donne qu'avec prudence dans le nationalisme scandinave et reste fidèle à la tendance suédoise profonde au réalisme. En même temps, son style demeure soumis aux exigences de clarté et de mesure inculquées par un siècle d'imprégnation classique française, et sa pensée se tourne volontiers vers les réformes d'avenir. […] Lire la suite

LIU SHAOQI [LIEOU CHAO-K'I] (1898-1969)

  • Écrit par 
  • Michel HOANG
  •  • 1 136 mots

Ne négligeant pas les questions de politique internationale, les dirigeants communistes chinois prennent position dans le différend entre Moscou et Belgrade, et, en novembre 1948, Liu Shaoqi, dans un article intitulé L'Internationalisme et le nationalisme, dénonce au nom de la discipline politique la « défection » yougoslave du bloc socialiste et accuse Tito de « nationalisme bourgeois ». […] Lire la suite

BAO-DAI ou BAO-DAÏ (1913-1997) empereur du Vietnam (1925-1945)

  • Écrit par 
  • Yvan BARBÉ
  •  • 402 mots
  •  • 1 média

Dès lors, le prestige de la monarchie, déjà miné, s'écroule et le flambeau du nationalisme passe aux mains des communistes. Le 11 mars 1945, sous la pression des Japonais qui viennent d'occuper le pays, Bao-Dai dénonce les traités de protectorat conclus avec la France et affirme son attachement à la « grande Asie orientale ». Il abdique lors de la proclamation de la république du Vietnam par Hô Chi Minh (25 août), puis entre dans son gouvernement comme « conseiller suprême », titre purement honorifique. […] Lire la suite

STORA BENJAMIN (1950- )

  • Écrit par 
  • Pierre VERMEREN
  •  • 1 168 mots
  •  • 1 média

Son œuvre, qui compte des dizaines de livres et de films, porte essentiellement sur le nationalisme algérien, la guerre d’Algérie, puis sur leurs mémoires croisées dans la longue durée, en France et en Algérie. En dépit d’une solide formation marxiste, il a rompu avec l’histoire anticolonialiste matérialiste des années 1970 et 1980 et a introduit deux types de sources et de problématiques inédites en la matière : les archives et les récits des acteurs et témoins du nationalisme algérien – notamment Messali Hadj, son fondateur, proche du trotskisme –, grâce au recours à l’histoire orale ; et les territoires de la mémoire et du refoulement, comme l’ont pratiqué les historiens de la Seconde Guerre mondiale. […] Lire la suite

FASCISME

  • Écrit par 
  • Raoul GIRARDET, 
  • Universalis
  •  • 3 107 mots
  •  • 3 médias

C'est oublier notamment que le fascisme, tel qu'il s'est exprimé dans plusieurs pays, témoignait au fond de bien des traits communs aux régimes et aux idéologies qui le dénonçaient : nationalisme, militarisme, culte du travail, obsession des records de production économique, souci affiché de promouvoir les réalisations « sociales », politique nataliste, volonté de « former » la jeunesse, superstition de la collectivité symbolisée par des manifestations de masse, domination d'un parti unique, admiration inconditionnelle vouée au chef national, etc. […] Lire la suite

BENOÎT XV, GIACOMO DELLA CHIESA (1854-1922) pape (1914-1922)

  • Écrit par 
  • Émile POULAT
  •  • 387 mots

Une note pontificale adressée à tous les gouvernements belligérants et formulant des propositions de paix (1er août 1917) se heurta dans tous les pays, y compris chez les catholiques, à un nationalisme sourcilleux et, auprès des gouvernements alliés, à une suspicion sur les intentions et les buts de la papauté ; on craignait qu'elle ne favorisât les empires centraux et qu'elle ne préparât la rentrée du Saint-Siège dans le concert international. […] Lire la suite

DAUDET LÉON (1867-1942)

  • Écrit par 
  • Pierre-Robert LECLERCQ
  •  • 406 mots

Conduit au nationalisme par l'affaire Dreyfus, son retour au catholicisme se situe avant sa rencontre avec Maurras ; ensemble, ils lancent le quotidien L'Action française, en 1908. Avec Daudet, le Parti royaliste fait une recrue de choix, qui saura donner « un corps à ce qui n'était encore qu'une doctrine » (E. Weber). Du quotidien, il fait une tribune qui se prête parfaitement à son goût pour la polémique ; il y mène de nombreuses campagnes contre l'espionnage allemand avant 1914, contre le défaitisme en 1916-1917, contre le pacifisme de Briand après la guerre. […] Lire la suite

STURE LES

  • Écrit par 
  • Jean Maurice BIZIÈRE
  •  • 371 mots

Famille de grands féodaux dont plusieurs représentants présidèrent aux destinées de la Suède, du xve siècle au début du xvie, époque où le pays, toujours déchiré par des querelles intestines, voit se manifester un sentiment de nationalisme qui doit se traduire, après le « bain de sang de Stockholm » (nov. 1520), par la dissolution de l'union avec le Danemark. […] Lire la suite

BOUN OUM (1911-1980)

  • Écrit par 
  • Philippe DEVILLERS
  •  • 1 095 mots

Peu intellectuel, il ne fréquentait guère la petite intelligentsia lao où déjà le nationalisme se manifestait. Lorsque, en mars 1945, les Japonais renversent l'administration française au Laos, Boun Oum rejoint les guérillas et la résistance du sud du Laos où, avec des unités franco-laotiennes, il tiendra jusqu'à la capitulation nippone. Le Bassac devient alors la base de la reprise en main du Laos par les Français. […] Lire la suite

BEN YOUSSEF SALAH (mort en 1961)

  • Écrit par 
  • Emile SCOTTO-LAVINA
  •  • 409 mots

Djerbien de naissance, avocat de formation, politicien de vocation, Salah ben Youssef (Salāḥ ibn Yūsuf), figure de proue, avec Bourguiba, du nationalisme tunisien, était promis, par ses éminentes qualités, à l'avenir que lui assurait auprès du Combattant suprême son rôle de brillant dauphin. Secrétaire général du Parti socialiste destourien, le Néo-Destour, il joue un rôle de premier plan en l'absence de Bourguiba, président exilé (1948). […] Lire la suite

LIST FRIEDRICH (1789-1846)

  • Écrit par 
  • Guy CAIRE
  •  • 441 mots

Ses idées sont exprimées dans son principal ouvrage, Système national d'économie politique (Das nationale System der politischen Ökonomie, 1840), considéré comme l'inspirateur du nationalisme économique et de l'école historique allemande. Fondateur d'une association favorable à l'union douanière entre les différents États allemands (1819), du journal Zollvereinsblatt (1830), il verra ses idées triompher avec la création du Zollverein (1834). […] Lire la suite

DE VALERA EAMON (1882-1975)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 441 mots
  •  • 1 média

En 1959 et en 1966, porté à la présidence de cette république, sans cesser d'exercer une influence certaine sur les affaires publiques, De Valera apparaît de plus en plus comme le symbole d'un nationalisme intransigeant et l'incarnation de l'espérance unitaire. Son âge et une croissante cécité ajouteront au respect dû à une figure déjà historique. En 1973, abandonnant toute activité politique, Eamon De Valera décide de finir sa vie dans un monastère. […] Lire la suite

ZNANIECKI FLORIAN WITOLD (1882-1958)

  • Écrit par 
  • Claude LEFORT
  •  • 482 mots

D'abord poète, Znaniecki est expulsé de l'université de Varsovie pour avoir soutenu activement la cause du nationalisme polonais. Il poursuit ses études en France et en Suisse, puis obtient son doctorat de philosophie à l'université de Cracovie, en 1909. Thomas, professeur à l'université de Chicago, lui révèle l'intérêt de la sociologie. Leur enquête commune sur le paysan polonais en Europe et aux États-Unis a marqué une étape importante dans le développement de la méthodologie des sciences sociales. […] Lire la suite

MCLUHAN MARSHALL (1911-1980)

  • Écrit par 
  • François VIEILLESCAZES
  •  • 482 mots

Dans le développement du processus de communication, on peut distinguer trois étapes : le stade primitif de la société sans écriture, dans lequel l'usage de la parole fait prédominer l'ouïe ; la « galaxie Gutenberg », où l'imprimerie multiplie les informations visuelles mais parcellise l'information et la nature humaine (ce qui entraîne le travail à la chaîne, le nationalisme en politique, etc. […] Lire la suite

RANKOVIĆ ALEKSANDAR (1909-1983)

  • Écrit par 
  • Paul YANKOVITCH
  •  • 495 mots

à partir de 1952) pour excès de pouvoir dans l'État et nationalisme serbe. […] Lire la suite

MARCHAND JEAN-BAPTISTE (1863-1934)

  • Écrit par 
  • Jean-Marcel CHAMPION
  •  • 448 mots
  •  • 1 média

Il est accueilli triomphalement à Paris par une opinion publique surexcitée par le nationalisme ainsi que par l'anglophobie. Marchand démissionne de l'armée en 1904 et reprend du service pendant la Première Guerre mondiale, commandant une brigade puis une division coloniale. […] Lire la suite

DICTIONNAIRE DU XIXe SIÈCLE EUROPÉEN (dir. M. Ambrière) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 1 346 mots

La réalité européenne est ici située entre cosmopolitisme et nationalisme. Ces deux tendances apparemment contradictoires, qui coexistent et se combinent dans tous les pays, se manifestent sur plus d'un plan. L'entreprise des frères Grimm est ainsi exemplaire de la recherche de sources culturelles propres et de l'importance des littératures nationales, comme le montre Pierre Brunel. […] Lire la suite

CITOYENNETÉ ET NATIONALITÉ EN FRANCE ET EN ALLEMAGNE (R. Brubaker)

  • Écrit par 
  • Henri MÉNUDIER
  •  • 1 302 mots

Plus réalistes, les réformateurs prussiens ont au contraire cherché, après la défaite de 1806, à régénérer leur État en introduisant, à la manière française, le nationalisme par le haut. La défaite française de 1870 a fait migrer le nationalisme français de la gauche vers la droite (crise du boulangisme et affaire Dreyfus). L'Alsace-Lorraine symbolise l'opposition des conceptions sur la nation : les Français mettent en avant la volonté et le sentiment de la patrie, les Allemands la race et la langue. […] Lire la suite

VÉNÉTIE

  • Écrit par 
  • Michel ROUX
  •  • 471 mots
  •  • 1 média

Sensible au prestige du nom de Venise, le nationalisme italien de la fin du xixe siècle a étendu le concept de Vénétie aux régions irrédentes de la Vénétie tridentine (Trentin-Haut-Adige actuel) et de la Vénétie julienne (dont la plus grande partie appartient aujourd'hui à la Slovénie). Il ne sera question, ci-après, que de la région administrative de Venise (Veneto), plus restreinte, qui groupait 4 775 000 habitants en 2006 sur 18 377 kilomètres carrés. […] Lire la suite

ARAFAT YASSER (1929-2004)

  • Écrit par 
  • Nadine PICAUDOU
  •  • 1 397 mots
  •  • 1 média

Progressivement investie par les fedayin, elle devient une organisation politique factionnalisée dans laquelle figurent, au côté du Fatah, des mouvements radicaux qui se réclament à la fois du nationalisme arabe et du marxisme (comme le F.P.L.P. de Georges Habache et le F.D.L.P. de Nayef Hawatmeh) et des groupes inféodés aux régimes arabes de la région. […] Lire la suite

SCANDINAVISME

  • Écrit par 
  • Claude NORDMANN
  •  • 513 mots
  •  • 1 média

Fortement influencé par le romantisme, l'« esprit du Nord » marque une poussée du nationalisme dans une Europe où les nationalités s'éveillent et prend un caractère libéral, puis politique, vers 1856. La Scandinavie, pour briser son isolement, prétend unir les peuples frères ; c'est aussi un réflexe de défense contre l'Allemagne et la Russie menaçantes. […] Lire la suite

COMMUNISME Vue d'ensemble

  • Écrit par 
  • Bernard PUDAL
  •  • 659 mots

L'État répressif, le réinvestissement idéologique de la tradition, le nationalisme de grande puissance, le désinvestissement de la vie politique à l'exception des groupes restreints que sut promouvoir le nouveau régime (la plébéiannisation des élites sociales et politiques) ont démenti les projets annoncés, même si le mythe de leur mise en œuvre fut entretenu le plus longtemps possible. […] Lire la suite

MOHAMMED V ou MUḤAMMAD V BEN YOUSSEF (1909-1961) sultan et roi du Maroc (1927-1961)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 523 mots

Promulguée à l'origine pour faciliter l'introduction du protectorat, elle divisait en réalité le pays et accélérait l'émergence du nationalisme. Afin de faire de Mohammed un symbole national, les nationalistes marocains organisent la fête du Trône, festivité annuelle pour commémorer son accession au trône. À cette occasion, Mohammed prononce des discours qui, bien que modérés, encouragent le sentiment nationaliste. […] Lire la suite

TRIBALISME

  • Écrit par 
  • Jean COPANS
  •  • 4 435 mots
  •  • 3 médias

En dernier lieu, le tribalisme peut acquérir un sens supratribal et définir une espèce de nationalisme, comme c'est aujourd'hui le cas de la communauté indienne aux États-Unis. Ce tribalisme, volontaire et construit, peut même devenir une nouvelle idéologie qui n'a plus aucun rapport avec un groupe tribal, quel qu'il soit. Acceptions communes et anthropologiques L'usage du terme tribalisme est très largement péjoratif. […] Lire la suite

JACKSON ANDREW (1767-1845)

  • Écrit par 
  • Hélène HARTER
  •  • 564 mots

Se considérant spolié, il crée un nouveau parti, le Parti démocrate, qui défend la libre entreprise, l’expansionnisme, le nationalisme, le droit des États face à l’État fédéral. Ses idées finissent par triompher et il est élu à la présidence en 1828. C’est la première fois qu’un homme de l’Ouest dirige le pays. Son élection marque aussi l’arrivée au pouvoir d’une nouvelle génération, qui n’a pas participé à la fondation de la nation. […] Lire la suite

BALDWIN JAMES (1924-1987)

  • Écrit par 
  • Michel FABRE, 
  • Liliane KERJAN
  •  • 1 290 mots
  •  • 1 média

Intégrationniste avant d’être tenté par le nationalisme, il est passé du statut de témoin de son temps à celui de porte-drapeau d’une révolte et demeure un humaniste introspectif aux talents divers et à l’écriture éloquente. Né à Harlem le 2 août 1924, Baldwin fit ses débuts littéraires à quatorze ans dans le magazine de son collège, et ses débuts de prédicateur à l’église de la Fireside Pentecostal Assembly. […] Lire la suite

AMRITSAR

  • Écrit par 
  • François DURAND-DASTÈS
  •  • 514 mots
  •  • 3 médias

La haine raciale s'ajoutant au mécontentement général aboutit à un nationalisme dont seule la présence de Gandhi pouvait contenir la violente explosion. Après l'indépendance de l'Inde, le lieu du massacre fut déclaré monument national. Le développement d'Amritsar est assez récent, puisqu'il remonte à la fin du xvie siècle. La ville est bien placée dans l'ensemble indien : c'est une étape sur la Great Trunk Road, qui relie Calcutta à Peshāwar. […] Lire la suite

LEONOV LEONID MAXIMOVITCH (1899-1994)

  • Écrit par 
  • Alexis BERELOWITCH
  •  • 570 mots

L'enracinement dans le terroir se mue en nationalisme, tendance déjà manifestée dans la lutte contre le cosmopolitisme, et fait de Leonov un des pères du mouvement néo-slavophile. Ce roman sera une référence pour des écrivains plus jeunes, tels que Abramov ou Raspoutine. Son dernier roman, La Pyramide (Piramida, 1994) aborde la science-fiction et dénonce les dangers d'une science non maîtrisée. […] Lire la suite

JAHN FRIEDRICH LUDWIG (1778-1852)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 514 mots

S'inspirant de ses recherches sur la langue et la culture allemandes, Jahn a publié une défense vigoureuse du nationalisme culturel : Von deutschen Volkstum (1810, Recherches sur la nationalité, l'esprit des peuples allemands et les institutions qui seraient en harmonie avec leurs mœurs et leur caractère). […] Lire la suite

STIERNHIELM JÖRAN OLAFSSON dit GEORG (1598-1672)

  • Écrit par 
  • Régis BOYER
  •  • 528 mots

L'occasion lui est belle aussi d'évoquer les souvenirs historiques de ce que les Suédois appellent l'« époque de la grandeur » (stormaktstiden) et de faire état d'un nationalisme flamboyant dont les romantiques se souviendront avec émotion. L'œuvre demeure ambiguë : le lecteur désireux de savoir pour quelle voie Hercule opte finalement restera sur sa faim. […] Lire la suite

MAC DIARMID HUGH (1892-1978)

  • Écrit par 
  • Jacques DARRAS
  •  • 460 mots

Car Mac Diarmid est un Écossais qui fit beaucoup pour le réveil du nationalisme au-delà des Borders et dont l'attitude ne fut jamais très favorable aux voisins du Sud. Né à Langholm sous le nom de Christopher Murray Grieve dans une famille de petits fonctionnaires d'attache rurale, le poète commence par le journalisme à Montrose dans les années 1920. […] Lire la suite

PRIMO DE RIVERA JOSÉ ANTONIO (1903-1936)

  • Écrit par 
  • André DESSENS
  •  • 535 mots

Ce « fascisme espagnol » original, dont le point commun avec le fascisme et le national-socialisme était un nationalisme fanatique, se différenciait d'eux par son absence de racisme, son rejet de l'État totalitaire, son respect de la religion, son caractère plus passionné qu'idéologique. « Fasciste malgré lui et libéral qui s'ignore », Primo de Rivera chercha en vain un rapprochement avec les socialistes modérés d'Indalecio Prieto et avec les anarcho-syndicalistes dissidents d'Ángel Pestaña. […] Lire la suite

SOTIRIOU DIDO (1909-2004)

  • Écrit par 
  • Christophe CHICLET
  •  • 536 mots

Terres de sang introduit une thématique nouée autour du « désastre national » que fut le déracinement des Grecs d'Asie Mineure, du printemps multiethnique perdu et de l'arrivée dans une Grèce étriquée, au nationalisme blessé. L'expulsion du million et demi de Grecs de Turquie conduit chez elle à une réflexion sur l'histoire : « Il n'y a pas de bons Grecs et de mauvais Turcs. […] Lire la suite

GOL JEAN (1942-1995)

  • Écrit par 
  • Xavier MABILLE
  •  • 541 mots

Face au nationalisme flamand, il se posait en avocat de ce qu'il avait appelé la “nation francophone” dont le destin le préoccupait en fonction d'échéances programmées ou annoncées à la charnière des xxe et xxie siècles. […] Lire la suite

SALOMON ERNST VON (1902-1972)

  • Écrit par 
  • M. NUGUE
  •  • 526 mots

Ses œuvres, largement autobiographiques, constituent avant tout un témoignage sur son époque et décrivent une jeunesse bourgeoise révoltée, au nationalisme exacerbé, prête à céder aux chants des sirènes du national-socialisme. Les Bannis (Die Geächteten, 1931) décrit la vie d'un jeune engagé dans un corps franc et évoque l'attentat qui coûtera la vie à Rathenau, soupçonné de « tiédeur » par certains groupes d'extrême droite pour avoir signé les accords de Rapallo. […] Lire la suite

DÉCOLLAGE ÉCONOMIQUE

  • Écrit par 
  • Jean MATHIOT
  •  • 642 mots

La notion implique en effet une attention particulière portée aux conditions préalables : transformations sociales, techniques et scientifiques ; mise en place d'une infrastructure grâce notamment aux investissements — peu rentables — opérés par le secteur public ; rôle du nationalisme, et surtout « révolution agricole » libérant un excédent de biens de subsistance. […] Lire la suite

KIEV

  • Écrit par 
  • Richard Antony FRENCH, 
  • Yann RICHARD, 
  • Universalis
  •  • 2 562 mots
  •  • 3 médias

Durant la première moitié du xixe siècle, Kiev est l'un des foyers du nationalisme ukrainien, mais les persécutions du gouvernement tsariste obligent le mouvement à déplacer l'essentiel de ses activités à Lviv (en russe Lvov), ville ukrainienne sous domination autrichienne. Kiev est le théâtre d'activités révolutionnaires clandestines, nées avec les décembristes au début du xixe siècle. […] Lire la suite

OULITSKAÏA LUDMILA (1943- )

  • Écrit par 
  • Hélène MÉLAT
  •  • 1 576 mots

Cette ouverture d’esprit et ce discours roboratif ne sont pas inutiles dans la Russie perturbée du début du xxie siècle, qui a tendance à se replier sur un nationalisme nostalgique de la puissance de l’empire soviétique, nationalisme dont les compagnons obligés sont l’antisémitisme et l’anti-occidentalisme. Ludmila Oulitskaïa édite une série de livres pour enfants qui encouragent cette ouverture et cet intérêt pour l’autre. […] Lire la suite

LUGONES LEOPOLDO (1874-1938)

  • Écrit par 
  • Jean ANDREU
  •  • 1 467 mots

Mis à part quelques poèmes et contes, et un roman décevant El Ángel de la sombra (1926, L'Ange de l'ombre), Lugones met ses talents d'écrivain et de journaliste au service d'un nationalisme autoritaire qu'il définit dans La Organización de la paz (1925), La Patria fuerte (1930, La Patrie forte), Política revolucionaria (1931), La Grande Argentina (1931), El Estado equitativo (1932, L'État équitable). […] Lire la suite

MANFALŪṬĪ MUṢṬAFĀ LUṬFĪ AL- (1876-1924)

  • Écrit par 
  • Patrice DUBOC
  •  • 603 mots

Des études classiques à Al-Azhar, où il fut le disciple du cheikh Muḥammad ‘Abduh, placèrent très tôt Manfalūṭī au centre des tensions entre modernisme et fidélité que développaient le nationalisme et le panarabisme face à l'irruption en Égypte de la technique et de la pensée occidentales. Dans le climat d'effervescence de la Naḥda (la Renaissance), période de pleine expansion de la presse arabe, il collabora à partir de 1908 au Mu'ayyad, hebdomadaire fondé au Caire en 1889 ; ces articles, réunis en volumes, forment la majeure partie des Mukhtarāt, 1912 (Morceaux choisis), pièces de vers et pages de critique littéraire, et des Naẓarāt (Regards), recueil d'essais (3 vol. […] Lire la suite

BOURASSA HENRI (1868-1952)

  • Écrit par 
  • Roger DUHAMEL
  •  • 603 mots

Libéral, disciple de sir Wilfrid Laurier, il ne tarde pas à prendre ses distances vis-à-vis du pouvoir et à s'orienter vers le nationalisme. Au moment de la guerre des Boers, il blâme le gouvernement de s'associer activement à la politique impérialiste de la Grande-Bretagne. « Le précédent, c'est le fait accompli ! » réplique-t-il à qui veut le convaincre qu'il s'agit d'un geste sans lendemain. […] Lire la suite