« maladie mentale »

MANNONI MAUD (1923-1998)

  • Écrit par 
  • Alain VANIER
  •  • 926 mots

Psychanalyste d'enfants En s'intéressant, lors de son premier travail, à ce que la psychanalyse elle-même rejetait, la débilité mentale – un certain niveau culturel étant exigé pour le traitement –, elle met au jour l'importance de la place de l'enfant dans le fantasme parental (L'Enfant arriéré et sa mère, 1964). Dès lors, la cure avec un enfant ne peut se concevoir sans interroger le « discours collectif » (L'Enfant, sa « maladie » et les autres, 1967) qui est tenu, et qui tient le sujet. […] Lire la suite

NEUROSCIENCES COGNITIVES

  • Écrit par 
  • Michèle FABRE-THORPE, 
  • Simon THORPE
  •  • 4 899 mots
  •  • 2 médias

Il est maintenant devenu crucial de contrôler l'instrumentalisation des données obtenues en neurosciences cognitives dans des domaines aussi variés que la maladie mentale, la responsabilité juridique, l'éducation, l’enseignement et les méthodes pédagogiques, les problèmes de l’adolescence, et même la religiosité et l’existence de Dieu. […] Lire la suite

PSYCHOTHÉRAPIE

  • Écrit par 
  • Daniel WIDLÖCHER
  •  • 5 152 mots
  •  • 3 médias

Cet usage est lié chez lui à une perspective philanthropique qui interdit de considérer la maladie mentale sans tenir compte de l'homme malade. Pinel et ses élèves conçoivent la psychothérapie comme une forme d'assistance humaine qui ne préjuge pas de l'origine du trouble. Leuret, procédant à une revue systématique des attitudes psychothérapiques du médecin (Du traitement moral de la folie, 1840), recourt lui-même à des interventions psychologiques de type traditionnel (intimidation, conseils, exhortations), mais cherche à préciser le choix de ces dernières en fonction de la personnalité du malade. […] Lire la suite

BROOK PETER (1925- )

  • Écrit par 
  • Georges BANU
  •  • 2 278 mots
  •  • 2 médias

Ce spectacle laisse entrevoir l'intérêt qu'il accordera plus tard aux problèmes de la maladie mentale. Peter Brook, dans ces années d'effervescence, montre un vif intérêt pour le « théâtre documentaire » ; il met en scène, à Paris, Le Vicaire (1963) de Rolf Hochhuth, qui provoque un énorme scandale en dénonçant le silence du Vatican durant la Seconde Guerre mondiale, et organise une lecture de l'Instruction (1965) de Peter Weiss, une évocation des camps de concentration. […] Lire la suite

PSITTACOSE-ORNITHOSE

  • Écrit par 
  • Marcel CAPPONI
  •  • 1 393 mots

Les Mammifères peuvent être également contaminés et sont parfois capables de transmettre la maladie à l'homme. […] Lire la suite

DEUIL

  • Écrit par 
  • Sylvie METAIS
  •  • 1 340 mots
  •  • 1 média

Freud s'est intéressé dans son ouvrage Deuil et mélancolie (1915) à cette « maladie naturelle » que traverse l'endeuillé. Il a tenté d'y dégager les lignes directives du travail psychique que doit accomplir le survivant placé devant le fait que l'objet est irrémédiablement absent. Cette « maladie naturelle » constitue une épreuve de réalité bien spécifique. […] Lire la suite

ANOREXIE

  • Écrit par 
  • Bernard BRUSSET
  •  • 2 789 mots

Puisque le syndrome de l'anorexie mentale revêt des aspects variés, divers spécialistes s'en tiennent à l'envisager du point de vue des méthodes dont ils disposent et formulent en conséquence leur pronostic. Ainsi, alors qu'on s'accorde généralement pour reconnaître dans l'anorexie une affection mentale, le pronostic ne prend souvent en considération que la reprise pondérale et la disparition de l'aménorrhée. […] Lire la suite

TIC

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 911 mots

Duboz, « À propos de la maladie de Gilles de La Tourette », in Psychiatrie de l'enfant, t. XXIX, no 1, 1986). […] Lire la suite

KRAEPELIN EMIL (1856-1926)

  • Écrit par 
  • Jacques POSTEL
  •  • 546 mots

Encore actuellement, les idées de Kraepelin dominent le diagnostic et le pronostic en médecine mentale. Né la même année que Freud, le professeur munichois défend ainsi solidement le dernier bastion d'une psychiatrie essentiellement médicale et normative, refusant, à l'inverse de son contemporain, de s'intéresser à la relation et de rechercher la signification du symptôme au niveau de la communication intersubjective. […] Lire la suite

DÉMENCE

  • Écrit par 
  • Raymond ESCOUROLLE, 
  • Joël GREGOGNA, 
  • Universalis
  •  • 5 189 mots

Ses analogies avec certaines affections virales animales (la tremblante du mouton) et avec une maladie humaine observée en Nouvelle-Guinée (le kuru), ainsi que sa transmissibilité expérimentale au singe, autorisent à considérer la maladie de Creutzfeldt-Jakob comme due à une infection lente à virus, bien que l'agent pathogène n'ait pas encore été isolé et que le tableau histopathologique ne comporte aucune des lésions habituelles aux encéphalites. […] Lire la suite

ALIÉNISME (histoire du concept)

  • Écrit par 
  • Jean GARRABÉ
  •  • 1 571 mots

Pinel, médecin de l'hospice de Bicêtre pendant la Convention, a proposé dans son Traité médico-philosophique sur l'aliénation mentale ou la manie de l'an IX (1800) de substituer à la notion de « manie », qui gardait encore le sens antique de « folie » considérée comme une perte totale de la raison, celle d'aliénation mentale, définie comme une contradiction interne entre les fonctions de l'entendement et les fonctions affectives, mais respectant au moins partiellement la raison du sujet ainsi devenu « étranger », aliéné à lui-même. […] Lire la suite

PSYCHIATRIE COMPARÉE

  • Écrit par 
  • Edmond ORTIGUES
  •  • 5 801 mots
  •  • 1 média

La notion de « maladie mentale » a des connotations multiples. L'étude comparative de ses manifestations ne relève pas seulement de l'épidémiologie, mais aussi de l'anthropologie. Il s'agit de savoir comment une société répond au problème du mal, en prenant ce dernier mot au sens le plus large, englobant la maladie, le malheur et la faute, le mal physique et le mal moral. […] Lire la suite

ENFANTS À HAUT POTENTIEL INTELLECTUEL

  • Écrit par 
  • Nicolas GAUVRIT
  •  • 1 016 mots

Caractéristiques démographiques Le QI est relativement stable au cours de la vie, notamment à partir de l’adolescence (une variation importante est généralement le signe d’un trouble telle une maladie neurodégénérative), si bien que les personnes HPI le sont généralement à tout âge, les enfants HPI devenant des adultes HPI. Il semble y avoir un peu plus de garçons que de filles parmi les enfants HPI – mais il y a également plus de garçons parmi les enfants avec un retard mental (QI inférieur à 70). […] Lire la suite

MALFORMATIONS CONGÉNITALES

  • Écrit par 
  • Jean de GROUCHY
  •  • 2 930 mots
  •  • 1 média

De même, un généticien averti pourra, en général, faire la part d'une maladie héréditaire et d'une maladie par embryopathie. Dans le premier cas, le risque de récurrence est de 25 p. 100 pour une maladie récessive, et de 50 p. 100 pour une maladie dominante. Dans le deuxième cas, ce risque est nul. Il existe pourtant certaines occasions où il est très difficile de faire cette distinction et où on ne pourra évaluer le risque de récurrence. […] Lire la suite

HYPOPHYSE ou GLANDE PITUITAIRE

  • Écrit par 
  • Jacques DECOURT, 
  • Universalis
  •  • 6 581 mots
  •  • 4 médias

Elle s'accompagne assez souvent de troubles cérébraux associés : débilité mentale, épilepsie, troubles moteurs, etc. Pour traiter l'insuffisance de la croissance, on utilise aujourd'hui la STH produite par génie génétique, de préférence à la somatotrophine extraite de tissus humains, laquelle a déterminé avant 1985 (date à laquelle sa purification a été perfectionnée) des accidents de contamination par le virus de la maladie de Creutzfeldt-Jakob. […] Lire la suite

NÉVROSE (histoire du concept)

  • Écrit par 
  • René DIATKINE
  •  • 4 787 mots

En revanche, les symptômes névrotiques ont le plus souvent un caractère répétitif qui donne aux névroses leur aspect de maladie de longue durée. Toute théorie du symptôme névrotique doit rendre compte à la fois de la localisation, de l'intermittence et de la répétition. Il est nécessaire de rappeler ici les particularités des symptômes en pathologie mentale. […] Lire la suite

HALLUCINATIONS

  • Écrit par 
  • Henri FAURE
  •  • 3 292 mots
  •  • 1 média

Encore faut-il souligner avec quelle force et quelle constance les aliénistes, les psychiatres, les psychologues ont admis que l'hallucination puisse se rencontrer hors de la maladie mentale : les convictions à forte charge émotionnelle, les déterminismes sociaux, les sentiments religieux en seraient les principaux vecteurs.A. Brierre de Boismont fut, au milieu du xixe siècle, le grand défenseur d'une « histoire raisonnée des apparitions, des visions, des songes, de l'extase. […] Lire la suite

HÉRÉDITÉ

  • Écrit par 
  • Charles BABINET, 
  • Luisa DANDOLO, 
  • Jean GAYON, 
  • Simone GILGENKRANTZ
  •  • 11 231 mots
  •  • 7 médias

Dans le syndrome d'Angelman (une arriération mentale sévère), la maladie apparaissait quand le gène muté avait été reçu de la mère. En revanche, dans le syndrome de Prader-Willi (hypotonie, puis obésité et retard mental), il fallait que le gène muté ait été transmis par un chromosome d'origine paternelle. On sait désormais que de nombreux gènes sont soumis à empreinte parentale : seul l'allèle maternel ou l'allèle paternel s'exprime. […] Lire la suite

FATIGUE

  • Écrit par 
  • Hugues MONOD
  •  • 1 930 mots

L'insuffisance surrénale lente (ou maladie d'Addison) comporte un épuisement rapide, malgré une conservation assez bonne de la force musculaire : il s'agit d'un trouble des métabolismes glucidiques et hydrominéral. La myasthénie (ou maladie d'Erb-Goldflam) comporte une baisse de la force de contraction des muscles de la face (chute des paupières, perte de la mimique) et des membres (anomalie du maintien des attitudes posturales) : la cause en est un trouble de la transmission neuromusculaire. […] Lire la suite

LEIGH VIVIEN (1913-1967)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 748 mots
  •  • 1 média

À partir de la fin des années 1950 et jusqu'au début des années 1960, ses difficultés à travailler s'aggravent, à cause de son instabilité mentale et physique et de la dégradation de son mariage avec Laurence Olivier (ils divorcent en 1960). Elle se reprend néanmoins et livre des performances excellentes dans les films The Roman Spring of Mrs. Stone (Le Visage du plaisir, 1961) et Ship of Fools (La Nef des fous, 1965). […] Lire la suite

MORT Les sociétés devant la mort

  • Écrit par 
  • Louis-Vincent THOMAS
  •  • 8 202 mots
  •  • 2 médias

C'est ainsi que la mort a pu être rapprochée du sommeil, de l'évanouissement, de la possession, du cauchemar, de la maladie mentale (sociétés primitives) ou transformée en technique de libération (civilisation de l'Inde), voire de rédemption (christianisme), ou définie comme un moment nécessaire du cycle de la vie « magiquement enraciné dans une éternité de représentation » (mythe de l'éternel retour des stoïciens, des Chaldéens, des Indiens d'Amérique). […] Lire la suite

ZIKA FIÈVRE ET VIRUS

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 990 mots
  •  • 2 médias

Depuis 2015, la rapide expansion pandémique du virus Zika et de la fièvre qu’il cause ainsi que les troubles neurologiques et les malformations qui lui sont souvent associés ont été jugés suffisamment menaçants pour que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) déclare en février 2016 que la maladie est une urgence de santé publique mondiale. Le virus Zika et les signes cliniques de la maladie Douze souches de virus Zika furent identifiées chez des moustiques vecteurs du genre Aedes ayant une affinité pour les singes rhésus. […] Lire la suite

LIVING THEATRE

  • Écrit par 
  • Armel MARIN
  •  • 975 mots

En 1983, lors de son dernier séjour en France où il crée à Nantes L'Archéologie du sommeil, la troupe animée par Julian Beck — affaibli et miné par la maladie (il mourra en 1985) — ne semble plus être que l'ombre d'elle-même, aux limites de la décomposition ou de l'éclatement. En 1989, pourtant, Judith Malina reprend le flambeau avec Hanon Reznikov. […] Lire la suite

HYGIÈNE

  • Écrit par 
  • Philippe HARTEMANN, 
  • Maurice MAISONNET
  •  • 9 487 mots
  •  • 2 médias

La protection de la santé mentale (« aptitude parfaite à nouer des relations harmonieuses avec ses semblables »), bien développée sur le plan curatif, nécessite un grand effort dans le domaine préventif ; il faut multiplier les organismes de dépistage, mais c'est principalement une action éducative d'hygiène mentale collective qui permettra de réduire ces manifestations pathologiques. […] Lire la suite

OBÉSITÉ (psychologie)

  • Écrit par 
  • Catherine DEVIDAL
  •  • 1 132 mots

) ; et de santé mentale, avec une baisse de l’estime de soi et du bien-être émotionnel, accompagnée de troubles de l’humeur, d’anxiété et d’irritabilité, et une augmentation significative de leur score de dépression. Il est donc important de ne pas focaliser la prise en charge sur le seul poids et les conséquences physiologiques, mais de considérer l’état de la personne dans son ensemble. […] Lire la suite

AUTISME (PRISE EN CHARGE DE L')

  • Écrit par 
  • Marie-Ève HOFFET
  •  • 2 670 mots
  •  • 3 médias

L'autisme, une maladie ou un ensemble de signes ? L'autisme a été défini comme entité nosographique par le psychiatre américain Leo Kanner en 1943. Kanner sépare ainsi l'arriération mentale, qui se réfère aux troubles de l'intelligence, de l'autisme, qui concerne l'ensemble du développement psychique de l'enfant. L'autisme est, chez le jeune enfant, la première identification de troubles mentaux qui entravent son développement comportemental et intellectuel. […] Lire la suite

PSYCHOLOGIE DE LA SANTÉ

  • Écrit par 
  • Marilou BRUCHON-SCHWEITZER
  •  • 3 943 mots
  •  • 1 média

Centrée tout d’abord sur les facteurs psychosociaux affectant le développement des maladies, elle s’est ensuite intéressée à ceux menant à des issues de santé positives (qualité de vie, bien-être, santé physique, santé mentale), chez des sujets malades et bien portants, de tous les âges, dans des contextes variés. En 1979 fut créée la société américaine de psychologie de la santé, qui définit cette discipline comme l’application des savoirs fondamentaux de la psychologie à la compréhension de la santé et de la maladie. […] Lire la suite

JUNG CARL GUSTAV (1875-1961)

  • Écrit par 
  • Étienne PERROT
  •  • 5 215 mots
  •  • 1 média

Jung s'efforça de dépasser une attitude purement descriptive de la maladie mentale et de la comprendre de l'intérieur. Les travaux de Freud ayant attiré son attention, il lia avec l'auteur de L'Interprétation des rêves une amitié féconde qui dura sept ans. L'esprit de système de son aîné l'éloigna peu à peu de lui : Jung ne pouvait accepter une conception de l'énergie psychique (libido) limitée, pour les besoins d'une théorie, à l'impulsion sexuelle. […] Lire la suite

PÉNAL DROIT

  • Écrit par 
  • Luc VILAR
  •  • 7 123 mots

En France, le Code pénal de 1992 reprend finalement la position du Code de 1810 et distingue l'aliénation mentale totale (irresponsabilité pénale) et partielle (responsabilité atténuée). La contrainte est une troisième cause dans ses aspects physique (force d'origine physique, humaine, animale, ou maladie supprimant toute volonté) et moral (menaces). […] Lire la suite

ISOLEMENT, psychiatrie

  • Écrit par 
  • Dominique FRIARD
  •  • 1 673 mots

Il ne s'agit pas simplement d'une divergence d'ordre thérapeutique, mais de deux conceptions du malade mental. Le malade apparaît chez Celse comme totalement envahi par sa maladie, au point que seul un traumatisme très violent pourrait l'en sortir. Bien que malade, l'individu, pour Soranos, n'en reste pas moins un sujet ; sa capacité à converser sur des questions qui l'intéressent montre qu'il n'est pas totalement envahi par la folie. […] Lire la suite

HYPOCONDRIE (histoire du concept)

  • Écrit par 
  • Michel GOUREVITCH
  •  • 1 292 mots

Mais il n'est pas d'organisation névrotique qui ne puisse s'enrichir d'une composante hypocondriaque qu'elle nuance de ses propres couleurs : le phobique peut être nosophobe, c'est-à-dire craindre sans motif une maladie précise (classiquement syphilis, tuberculose ; aujourd'hui cancer, « infarctus » toujours du myocarde) ; le psychasthénique, tourmenté par l'hypocondrie mentale, se demande s'il ne risque pas de devenir fou ; l'obsédé met l'anxiété à distance en instituant des rites antiseptiques et surtout défécatoires pouvant atteindre une incroyable complexité. […] Lire la suite

OMS (Organisation mondiale de la santé)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre ALMÉRAS, 
  • Universalis
  •  • 2 292 mots

L'institution Les États parties à la Constitution de l'OMS déclarent, en y adhérant, en accord avec la charte des Nations unies, qu'un certain nombre de principes « sont à la base du bonheur des peuples, de leurs relations harmonieuses et de leur sécurité : la santé est un état complet de bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité. […] Lire la suite

SORCELLERIE

  • Écrit par 
  • Denise PAULME, 
  • Bernard VALADE
  •  • 4 734 mots
  •  • 2 médias

Le dynamisme de l'imagination, posé au départ de la contagion mentale, est aussi actif dans Les Évangiles des Quenouilles composés vers 1475. La nature y est présentée avec des caractères extérieurs, mais qu'accompagnent des qualités occultes. Elle est constellée de signes qu'il faut décrypter. Leur interprétation oriente une action sur tout ce qui concerne la vie des hommes et celle des bêtes, la santé, l'amour, la sexualité, et surtout, ces deux monstruosités que sont la maladie et la mort. […] Lire la suite

CHAPLIN CHARLIE

  • Écrit par 
  • Francis BORDAT
  •  • 3 959 mots
  •  • 4 médias

L'absence de succès professionnel de la jeune femme et la maladie mentale qui la ronge plongent la famille dans le dénuement. Quand elle est internée en 1896, Charles et Sydney sont confiés à l'orphelinat de Hanwell, dans la banlieue de Londres. Ils ne retrouveront leur mère que pour de brèves périodes et mèneront une vie d'errance et de pauvreté. Charles Chaplin sera durablement marqué par les difficultés matérielles et les angoisses affectives de cette petite enfance. […] Lire la suite

MÉLANCOLIE

  • Écrit par 
  • Marie-Claude LAMBOTTE
  •  • 3 002 mots
  •  • 2 médias

Comme maladie de l'identité, il resterait cependant, au-delà des études kleiniennes de la position dépressive de l'enfant, à tenter de spécifier cette faille du spéculaire, de manière à élaborer l'entité clinique de la mélancolie dont l'éventuelle structure risque d'occuper une position transversale par rapport à la nosographie classique. […] Lire la suite

PERSONNALITÉ

  • Écrit par 
  • Jérôme ROSSIER
  •  • 5 274 mots

Si la plupart des événements importants de la vie ont un impact transitoire positif ou négatif sur le bien-être subjectif, certaines atteintes durables, comme un handicap sévère ou une maladie mentale chronique, peuvent néanmoins avoir un impact négatif à long terme sur le bien-être subjectif. Certains profils de personnalité semblent plus enclins à éprouver un niveau de bien-être subjectif élevé ; ainsi l’extraversion, le caractère agréable et consciencieux sont positivement associés alors que le névrosisme est négativement associé au bien-être subjectif. […] Lire la suite

NUTRITION ARTIFICIELLE

  • Écrit par 
  • Claude MATUCHANSKY
  •  • 5 540 mots
  •  • 5 médias

Les contre-indications à la nutrition par voie digestive sont les occlusions et les rétrécissements de l'intestin grêle et du colon ; ablation chirurgicale complète de l'intestin grêle, et l'atteinte de la totalité du grêle par une maladie inflammatoire (maladie de Crohn) ou immunologique (maladie cœliaque) doit faire préférer, dans les formes graves, la nutrition parentérale à la nutrition entérale. […] Lire la suite

HAYNES TODD (1961- )

  • Écrit par 
  • Raphaël BASSAN
  •  • 1 385 mots
  •  • 1 média

Todd Haynes est remarqué avec son moyen-métrage Superstar: The Karen Carpenter Story (1987), un extravagant biopic qui évoque la vie d’une chanteuse morte d’anorexie mentale à l’âge de trente-deux ans. Au lieu d’acteurs, le cinéaste recourt à des poupées Barbie animées pour évoquer des épisodes de son existence. Son premier long-métrage, Poison (1991), évoque de manière stylisée le malaise des homosexuels et des « gens différents » dans l’Amérique d’après-guerre. […] Lire la suite

FOUCAULT MICHEL (1926-1984)

  • Écrit par 
  • Frédéric GROS
  •  • 5 267 mots
  •  • 2 médias

Par exemple, tenter une « archéologie de la folie », comme il le fait avec Histoire de la folie à l'âge classique (à l'origine sa thèse, soutenue en 1961 sous la direction de Georges Canguilhem), ne consiste pas à montrer comment, après des siècles de mensonges et d'erreurs, la folie aurait enfin donné à voir son vrai visage de maladie mentale. L'archéologue de l'aliénation, en explorant l'archive de la démence (des catalogues médicaux aux listes d'internement, des thèses philosophiques aux fondations institutionnelles), entend plutôt retrouver les « expériences fondamentales » que l'Occident a faites à propos de la folie, jusqu'à celle de sa médicalisation. […] Lire la suite

VIRUS NEUROTROPES

  • Écrit par 
  • Yannick SIMONIN
  •  • 6 194 mots
  •  • 5 médias

Pathologies du système nerveux central associées aux virus neurotropes Lorsque les virus ont atteint une cible dans le système nerveux, le tropisme viral (c’est-à-dire les organes et le type cellulaire préférentiellement infectés), la mortalité cellulaire et la réponse immunitaire associée à la présence du virus se combinent pour façonner « une » maladie. […] Lire la suite

AUTISME

  • Écrit par 
  • Jacques HOCHMANN
  •  • 3 367 mots
  •  • 1 média

Ils recouvrent outre l'autisme et le syndrome d'Asperger, la maladie de Rett (une maladie de la petite fille, dont on connaît aujourd'hui l'origine génétique précise), les syndromes désintégratifs de l'enfance, une sorte de démence progressive, ainsi que des troubles du développement encore non spécifiés sur le plan international et correspondant aux psychoses infantiles (dysharmonies psychotiques et psychoses déficitaires) de la classification française. […] Lire la suite

DÉMONOLOGIE

  • Écrit par 
  • René ALLEAU
  •  • 2 913 mots

Elle ne doit pas être confondue avec la démonomanie (du grec daimôn, et mania, « fureur, délire ») qui désigne soit la croyance superstitieuse aux démons, soit une forme d'aliénation mentale dans laquelle on se croit possédé du démon, soit encore la possession démoniaque elle-même.Daimôn, en grec, ne désigne pas le diable, mais une divinité, une puissance divine par opposition à théos, un dieu en personne. […] Lire la suite

MARXISME La réification

  • Écrit par 
  • Jacques LEENHARDT
  •  • 3 894 mots

Gabel chercha donc dans la théorie marxienne et lukàcsienne de la réification les fondements explicatifs des phénomènes de pathologie mentale, et, particulièrement, de la schizophrénie. Son hypothèse centrale était que toutes les variétés de cette affection manifestent un noyau central qui est le rapport sujet-objet, moi-monde. La schizophrénie se caractérise dès lors, pour lui, comme un cas particulier de « dédialectisation » de ce rapport, et par conséquent comme une maladie étroitement liée à la structure réifiée de la société marchande. […] Lire la suite

NEW AGE

  • Écrit par 
  • Thierry KUBLER
  •  • 3 338 mots
  •  • 2 médias

Cette triple escroquerie, pour s'accomplir, exige évidemment la manipulation mentale de l'adepte. Dans un premier temps, la secte offre la chaleur d'un groupe où toutes les angoisses sont prises en charge. Le charisme du gourou entraîne l'adhésion à une doctrine qui amène une réponse à toutes les questions. Insensiblement, ce système devient une véritable drogue mentale qui assure la dépendance de la nouvelle recrue. […] Lire la suite

PSYCHOSE (psychanalyse)

  • Écrit par 
  • Pierre FÉDIDA, 
  • Pierre JUILLET, 
  • Hélène STORK
  •  • 10 054 mots

Cela fit tomber la fréquence de la maladie à 1 p. 100 de l'ensemble des schizophrénies. Le concept fut repris par l'école américaine avec Potter et L. Despert, mais, peu à peu, sa dilution aboutit à la notion de « réaction schizophrénique » à des situations vitales difficiles, cette notion devenant capable d'englober à peu près toute la pathologie. […] Lire la suite

VIEILLISSEMENT

  • Écrit par 
  • Claude JEANDEL, 
  • Marc PASCAUD
  •  • 11 869 mots
  •  • 7 médias

Selon les estimations récentes, deux millions de Français seraient atteints en 2020 de la maladie d'Alzheimer. Les deux tiers des dépendances relèvent de la démence qu'elle entraîne (cf. maladie d'alzheimer). Maladie complexe dans ses causes cytologiques et dans ses symptômes, la maladie d'Alzheimer révèle deux lésions cérébrales caractéristiques : les amas neurofibrillaires à l'intérieur des neurones et les plaques amyloïdes à l'extérieur. […] Lire la suite

PSYCHOPHARMACOLOGIE

  • Écrit par 
  • Pierre DENIKER
  •  • 4 813 mots
  •  • 7 médias

D'autre part, on a découvert dans la maladie de Parkinson un déficit en DOPA et ce neuromédiateur a pu être utilisé dans le traitement de la maladie. À partir de 1963, A. Carlsson a démontré que les neuroleptiques agissaient, pratiquement tous, par blocage des récepteurs à dopamine postsynaptiques. Cet effet paraît d'ailleurs proportionnel à l'activité thérapeutique. […] Lire la suite

ARTAUD ANTONIN (1896-1948)

  • Écrit par 
  • Paule THÉVENIN
  •  • 3 392 mots
  •  • 1 média

Vers l'âge de cinq ou six ans, il est atteint d'une maladie nerveuse grave qui aurait été une méningite. En 1915, alors qu'il allait achever au collège du Sacré-Cœur à Marseille l'année de philosophie, de nouveaux troubles d'origine nerveuse se manifestent, et de façon si inquiétante que sa famille l'emmène consulter un spécialiste à Montpellier. Il s'ensuit un premier séjour dans une maison de santé près de Marseille. […] Lire la suite

AUTOMATE

  • Écrit par 
  • Jean-Claude BEAUNE, 
  • André DOYON, 
  • Lucien LIAIGRE
  •  • 6 648 mots
  •  • 2 médias

Cette maladie mentale se définit comme « une impulsion à partir et aller devant soi, dans un état variable d'obnubilation de la conscience et sans but défini. Il se présente surtout chez les névropathes : hystériques, neurasthéniques, épileptiques » (Dr Marie-Meunier, Les Vagabonds, 1908). De fait, cette étrange notion engage d'importantes questions concernant l'histoire des sciences de la vie, les méthodes des sciences de l'homme naissantes et l'application de toutes ces disciplines à la société industrielle. […] Lire la suite

ALCOOLISME

  • Écrit par 
  • Marie CHOQUET, 
  • Michel CRAPLET, 
  • Henri PÉQUIGNOT, 
  • Alain RIGAUD, 
  • Jean TRÉMOLIÈRES
  •  • 10 068 mots
  •  • 2 médias

De même, tous les délires aigus avec confusion mentale et onirisme ne sont pas alcooliques. La pathologie infectieuse, la pathologie virale, la pathologie toxique rendent compte de nombreux cas de confusion mentale onirique qu'il faut bien distinguer du delirium tremens ou des encéphalopathies alcooliques. Répétons qu'il y a des cirrhoses non alcooliques. […] Lire la suite